L'Univers de Yuimen


Forum de Jeu de Rôle Médiéval-Fantastique




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 150 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 6, 7, 8, 9, 10
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Zone d'embarcation
MessagePosté: Jeu 9 Fév 2017 11:56 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Sam 15 Aoû 2015 16:54
Messages: 71
Pendant son récit, Aeglos surveilla les réactions de la Sindel mais celle-ci gardait un masque d'indifférence même si elle finit par convenir que c'était une bien étrange histoire et elle était bien en-deçà de la réalité. Le mage écouta Llyann N'Har Thelwë lui raconter son histoire, elle lui avoua qu'elle était une guerrière de Sithi et une Danseuse d'Opale. Cette affirmation le laissait quelque peu perplexe, il n'avait jamais entendu parler d'un tel ordre de toute sa vie et pourtant, il en avait vécu des choses incroyables et appris de nombreux mystères. Il l'écouta sans l'interrompre une seule fois, elle avait éveillé sa curiosité et il aurait été des plus inconvenants de ne point la laisser terminer ses explications. Elle fronça soudainement les sourcils lorsqu'elle désigna le cadavre de la Sindel morte pour sauver un être qu'elle ne connaissait que depuis deux jours, cette dernière avait été héroïque dans tous les sens du terme, si tous les Sindeldi avaient eu le même comportement, les massacres auraient sans doute diminué drastiquement. Malheureusement le monde est ce qu'il est, la gentillesse et la compassion finissent par porter préjudice à leurs instigateurs et seule la survie aussi déplaisante qu'elle soit permettait de continuer à vivre, cela, Aeglos l'avait appris à ses dépends. Une part de lui espérait néanmoins un retour à l'élévation de son peuple comme dans les temps ancestraux sur Eden. Elle lui confia qu'elle devrait prendre la vie de Naestys pour avoir tué une innocente, mais qu'elle était liée au premier commandement de Sithi qui était de ne point tuer de Sindeldi. Ce système de commandement lui apprenait au moins une chose: l'ordre dont elle faisait partie était structuré.

Lorsqu'elle affirma que c'était bien naïf de penser pouvoir changer la nature des Ithilauster, chose apparemment qu'elle connaissait plutôt bien au vu de son expression faciale et qu'un contre-pouvoir s'élevait à nouveau contre eux comme cela avait été le cas sur Eden, Aeglos la regarda étrangement cherchant à percer les mystères entourant cette femme. Ce n'est qu'à ce moment là qu'il décida de lui répondre.

- Nombreux sont les vivants méritant la mort et les morts, la vie. Qui sommes-nous pour les juger ? déclara-t-il d'une voix douce. Suis-je naïf ? Je ne le pense pas. Je me suis efforcé à apprendre durant plusieurs siècles les raisons de la haine des Ithilausters. Certains prêtres et certaines prêtresses de Sithi n'agissent en effet que pour satisfaire leur bas instincts, leur désir de puissance mais tous ne sont pas aliénés. Les recrues sont formés pour ne ressentir que la haine envers ceux ne pensant pas comme leurs instructeurs, certains ont rejoint les idéaux des Ithilausters par défaut pour ne point finir comme leurs parents appartenant à la caste inférieure. Notre société est profondément injuste, lutter uniquement contre toutes les actions des Ithilausters ne servirait pas notre peuple.

- Naestys est la preuve que certains membres ne poursuivent pas les idéaux de notre Mère, mais cela n'a rien à voir avec les Ithilausters, il était déjà plein de haine et de jalousie à mon égard avant son entrée en fonction. Ce que je veux dire c'est qu'attaquer un symbole ne sert à rien si nous ne modifions pas en profondeur notre société. La peur aussi est un moteur puissant des prêtres de Sithi, certains instructeurs ont peur de l'abandon de notre Mère, certaines recrues ont peur que leur famille subisse les foudres des Ithilausters s'ils n'obéissent pas. Vos paroles sont sages cependant et je suis curieux de cet ordre que vous parlez et des connaissances que vous semblez avoir sur Eden, notre monde malheureusement détruit.

Une question de la Sindel le désarçonna et il s'excusa platement en se relevant et en ramassant son bâton. Il posa une main sur son cœur et s'inclina devant la Sindel.

- Je m'appelle Aeglos. Evidemment ce n'est pas mon véritable prénom et nom puisque l'usage est d'abandonner son premier prénom et son nom lorsque l'on est choisi par un Maenauster mais c'est l'unique nom que je porte à présent. Puisque vous défendez les enseignements de notre Protectrice, je dois vous signaler que l'un de mes contacts à Tahelta m'a apporté de biens étranges nouvelles concernant les étrangers près des Bouhen. Les Ithilausters semblent intrigués par leur présence, c'est pourquoi j'étais avec Aewyn pour m'y rendre et y faire mon enquête.

Tout en parlant, il chemina à travers les morts et blessés. Laissant un instant son bâton au sol, il arracha un bout de la manche de Naestys pour nouer fermement le morceau de tissus au niveau de son moignon lui évitant de perdre plus de sang. Il passa ensuite au prêtre de Sithi au crâne percé de pics de glace et ferma ses yeux avec respect.

- Que notre Mère t'accorde son pardon pour avoir dévié de la voie.

Il passa enfin à Aewyn et souleva légèrement sa tête de sa main, lui fermant les yeux avant de poser un fin baiser sur ses paupières closes.

- Que Sithi t'accompagne, je n'oublierai jamais ce que tu as fait pour moi et je continuerai ta mission.

Il la déposa avec douceur et posa sa lance et son épée près de son corps avant de se tourner vers la Danseuse d'Opale.

- Nous devrions y aller, je crains que nous n'ayons le temps de les enterrer avec le cérémonial adéquat.

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone d'embarcation
MessagePosté: Jeu 9 Fév 2017 14:22 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 26 Fév 2015 21:51
Messages: 6729
Localisation: Nessima, Naora
Intervention de Guilde pour Aeglos


Lyann écouta les réponses d'Aeglos sans prononcer un mot ni manifester la moindre émotion susceptible d'indiquer le cours de ses pensées. Elle inclina le visage avec simplicité lorsque le mage lui révéla son nom, puis haussa un sourcil inquisiteur lorsqu'il évoqua les événements de Bouhen, mais elle ne répondit rien. Elle observa avec un égal silence le Sindel bander le moignon du prêtre et prononcer une brève oraison funèbre pour sa compagne tombée puis, quand le mage lui suggéra de quitter les lieux avant d'être inquiétés, elle indiqua d'un signe qu'elle était prête à partir. Au moment de se mettre en route, elle murmura juste assez haut pour que le Sindel l'entende, les yeux rivés sur les morts:

"Puisse notre Mère vous accueillir près d'elle, et pardonner vos erreurs, Enfants de Sithi."

Sans plus s'attarder elle rejoignit Aeglos et, tandis qu'ils s'éloignaient du lieu du combat, elle se décida enfin à reprendre la parole:

"Vous avez entièrement raison de dire que s'opposer aveuglément au Clergé ne suffirait pas à changer les choses au sein de notre peuple et ne le servirait certainement pas. Mon ordre ne combat pas les Ithilausters, il lutte pour montrer une voie différente aux Sindeldi, ce qui est très différent. Nous pensons que dénigrer un système et s'y opposer n'a de sens que si l'on propose une meilleure alternative et que l'on démontre sa pertinence par l'exemple, en la suivant. Mais peut-être faut-il que je vous parle des origines des Danseurs d'Opale pour que vous compreniez notre rôle, notre raison d'être."

La Sindel marqua une brève pause, réfléchissant sans doute à la meilleure manière d'évoquer cela, puis elle poursuivit:

"L'Opale fut fondée sur Eden à la demande de Sithi, quelques trois millénaires avant l'exode. Son fondateur, Ethërnem Ithil, était un général Sindel réputé et d'une loyauté inébranlable, mais il refusa d'obéir au clergé qui lui avait ordonné de massacrer les civils d'un peuple qu'il venait de vaincre. Cela mena les Sindeldi au bord de la guerre civile car ses troupes le suivirent comme un seul elfe dans cette décision. Le clergé envoya une puissante armée pour anéantir le rebelle, mais Ethërnem refusa de se battre contre les siens et défia le champion des prêtres, qui était aussi général de la garde royale, en combat singulier, selon une antique tradition. Il le vainquit, mais il ne prit pas sa vie et son adversaire, impressionné par cet acte, se rangea à ses côtés, tout comme la majeure partie de l'armée du clergé.

Les souverains de l'époque, soumis au pouvoir tout-puissant du Clergé, virent là une occasion de contrebalancer l'influence des prêtres et firent de l'Opale l'égale de l'église de Sithi, allant jusqu'à nommer Ethërnem Ithil à la tête des armées Sindel. Cet équilibre dura trois millénaires, les Danseurs d'Opale formèrent la structure de l'armée et luttèrent de toutes leurs forces contre l'usage abusif des fluides tel que voulu par le Clergé, qui espérait retrouver un pouvoir absolu grâce à cette puissance en apparence inépuisable. Malheureusement, en cela l'Ordre échoua, et l'équilibre fondamental d'Eden fut brisé, menaçant la survie même de notre race. Les Danseurs se sacrifièrent jusqu'au dernier pour donner aux Sindeldi le temps de fuir, et c'est ainsi qu'une part de notre peuple réussit à rejoindre Yuimen.

Le Clergé profita alors de l'anéantissement quasi total de l'Ordre pour retrouver son influence absolue, il décréta les Danseurs d'Opale hérétiques et se livra à une impitoyable inquisition. Il traqua et massacra tous les partisans de l'Opale qui lui tombèrent sous la main durant des millénaires, mais il ne parvint jamais à l'éradiquer car ses racines et sa foi étaient puissantes. Les survivants de l'Ordre quittèrent le Naora dès que ce fut possible, ils se réfugièrent dans le plus grand secret sur les autres continents et entretinrent leurs croyances en des lieux isolés, attendant sans plus vraiment y croire que vienne le temps où ils pourraient se révéler au grand jour et reprendre leur place parmi les Sindeldi."


L'Elfe grise eut un sourire étrangement doux et pensif lorsqu'elle ajouta:

"Et ce temps, messire Aeglos, est venu. Voilà un peu plus d'un an, un descendant direct d'Ethërnem Ithil est arrivé dans l'une de nos forteresses. C'est un puissant combattant, mais le plus extraordinaire est qu'il possède les souvenirs de son ancêtre. Pour les Sindeldi de Yuimen Sithi n'est plus qu'une légende de plus en plus floue mais pour lui, messire, c'est une réalité tangible. Il se souvient d'elle, de ses paroles, de ce qu'elle souhaite pour ses Enfants, si précisément que c'en est...perturbant. C'est lui qui nous dirige aujourd'hui et, croyez-moi si vous le voulez, je le pense capable de ramener notre peuple sur la Voie de Sithi."

Sa confiance semblait absolue, il n'y avait pas la moindre incertitude dans son regard, pas le plus petit doute. Après quelques instants de silence, elle reprit:

"Nous sommes au courant de ce qui se trame du côté de Bouhen, notre guide s'y est rendu et je pourrais vous en dire beaucoup sur les raisons qui poussent les Ithilausters à s'y intéresser de très près. Malheureusement nous ne sommes pas encore assez nombreux pour intervenir à la fois sur Yuimen et sur le monde qui s'est dévoilé là-bas, nous avons dû faire un choix..."

Une incapacité que Lyann semblait regretter, son visage trahissait sa préoccupation à ce propos, se pouvait-il qu'il y ait un lien direct avec le peuple Sindel pour qu'elle manifeste si ouvertement son trouble? Cela pouvait sembler probable mais elle ne semblait pas décidée à en révéler davantage pour l'instant, si Aeglos désirait en savoir plus il lui faudrait creuser adroitement la question...

_________________

Ce n'est pas le pouvoir qui corrompt, mais la peur.
(Aung San Suu Kyi)


Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone d'embarcation
MessagePosté: Lun 13 Fév 2017 14:55 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Sam 15 Aoû 2015 16:54
Messages: 71
De nouveau, Aeglos ne put discerner la moindre émotion qui aurait dû troubler ce masque lisse qu'elle arborait. La danseuse d'opale consentit néanmoins à prononcer une brève oraison funèbre aux deux morts, y compris l'ithilauster au crâne percé de pics de glace, ce à quoi Aeglos répondit par un hochement de tête appréciant le respect dont elle faisait preuve. Marchant chemin faisant, elle décida de lui expliquer la lutte de l'ordre contre le clergé de Sithi ou du moins de ceux qui pensaient la servir sans en comprendre ses enseignements. Il apprécia sa vision des choses assez proche de la sienne considérant que lutter contre les prêtres de Sithi n'était pas suffisant et qu'il fallait proposer une meilleure alternative plus juste et plus pertinente. Evidemment, de nombreux sages elfes pouvaient tenir un tel discours, qu'en allait-il après de leurs actions pour autant. Aeglos ne savait pas quels étaient les actions de la Sindel mais elle lui inspirait suffisamment confiance pour considérer que ses discours n'étaient pas creux. Elle entreprit par la suite par lui raconter l'origine de ces fameux Danseurs d'Opale, elle semblait peut-être hésitante à lui confier un tel secret ou alors cherchait-elle ses mots pour lui expliquer clairement leurs buts. Elle lui raconta la création de l'Opale fondée sur Eden à la demande de la déesse en personne, trois millénaires avant l'Exode. Aucun récit n'aurait pu contredire son histoire de toute manière mais elle ne semblait pas lui mentir ou s'auto-persuader d'un mensonge. Elle lui raconta qu'Ethërnem Ithil, fondateur et général Sindel réputé avait un jour refusé de plier l'échine devant le clergé qui avait ordonné le massacre de civils d'un peuple vaincu. Qui étaient-ils ? Il n'en sut guère, mais la Sindel continua son récit en précisant qu'une guerre civile se précisa et qu'un champion fut choisi afin de défier le fondateur, ce premier perdant sans pour autant perdre la vie et finit par rejoindre l'ordre de l'Opale chargé de rétablir l'équilibre des fluides sur Eden. Aeglos connaissait la fin.

Un léger sourire flotta sur ses lèvres alors qu'elle ajouta qu'un descendant direct du fondateur est revenu auprès des siens et mène la bataille auprès de l'ordre. Apparemment il semblait même capable de communiquer directement avec leur Mère. Aeglos ne put s'empêcher de hausser les sourcils, un poil dubitatif. En tant que prêtre de la Dame de la Glace, il connaissait la malédiction du Nosvéris pour avoir voulu enchaîner la déesse sur leurs terres. Communiquer avec Sithi pouvait être tout aussi dangereux.

Après un bref instant de silence, elle lui confia qu'elle était au courant de l'intérêt des Ithilausters pour les étrangers, mais que malheureusement ils n'étaient pas assez nombreux pour enquêter là-dessus. Le mage réfléchit et posa avant quelques hypothèses pour exprimer son intérêt.

- J'ai entendu parler d'un autre monde. Y-aurait-il des peuples capables d'aider ou de faire avancer les projets des Ithilausters ? Des ressources qui s'y trouvent pouvant peut-être les intéresser ? De toute manière, je comptais rejoindre ces étrangers pour y faire ma petite enquête, peut-être que je pourrais en faire part à votre ordre. Qu'en pensez-vous ?

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone d'embarcation
MessagePosté: Lun 13 Fév 2017 21:15 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 26 Fév 2015 21:51
Messages: 6729
Localisation: Nessima, Naora
Intervention de Guilde pour Aeglos

La Danseuse d'Opale dévisagea longuement Aeglos d'un regard perçant après qu'il ait lancé sa proposition et posé quelques questions. Elle finit par sourire très légèrement et répondit d'un ton rigoureusement neutre:

"Les Ithilausters n'ont aucun projet, messire, ils se contentent de se chamailler parmi pour acquérir plus de pouvoir, d'influence. Le Naora a été attaqué, nous avons perdu nombre de nos colonies, nos souverains, et qu'ont-ils fait? Rien."

Elle haussa les épaules et poursuivit:

"Compte tenu de ces faits, l'Opale a considéré que Yuimen était prioritaire comparativement à ce qui pouvait se passer sur d'autres mondes, raison pour laquelle notre guide est revenu de cette autre terre. Ceci étant, ce n'est pas vraiment d'un rapport sur ce monde dont nous avons besoin car Tanaëth en a déjà appris beaucoup. En revanche, si avions un membre de l'Opale susceptible de s'y rendre et d'agir selon nos buts et principes...cela serait inestimable. Car voyez-vous, messire Aeglos, sur ce monde nommé Izurith il y a des Sindeldi qui, tout comme nous, sont originaires d'Eden."

Lyann dévisagea à nouveau le mage durant quelques instants avant d'achever:

"Vous pourriez nous être d'une grande aide quant à ce qui se trame sur Izurith, mais comprenez-moi bien: nous confions des informations et des missions à nos membres, pas au premier venu. C'est un choix qui se présente aujourd'hui à vous, messire. Vous pouvez rejoindre l'Opale et vous battre pour notre peuple en bénéficiant de nos connaissances et de notre puissance, ou vous pouvez continuer à fuir le clergé et poursuivre votre errance solitaire. A vous de voir."

_________________

Ce n'est pas le pouvoir qui corrompt, mais la peur.
(Aung San Suu Kyi)


Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone d'embarcation
MessagePosté: Mar 14 Fév 2017 18:06 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Sam 15 Aoû 2015 16:54
Messages: 71
Lorsqu'elle affirma avec un très léger sourire que les Ithilausters n'avaient aucun projet, qu'ils se contentaient d'acquérir séparément plus de pouvoir et d'influence, Aeglos songea que cela durerait tant qu'il n'y aurait pas un prêtre de Sithi plus puissant que les autres. Les plus influents chercheraient sans nul doute à dominer tous les autres, en cela les Sindeldi n'étaient pas différents des rois et princes humains. Elle critiqua le fait que le Naora avait attaqué et qu'ils n'avaient rien fait pour autant pour éviter le massacre de leur peuple et surtout des souverains de Tahelta. A cette évocation, Aeglos sentit une grandeur tristesse.

- Dire qu'il y a quelques siècles encore, je demandais des audiences auprès de nos souverains, le temps est bien cruel même pour nous autres elfes. Sans véritable souverain, Tahelta est plus vulnérable que jamais et le Prince Naémin ne semble guère s'intéresser à la politique de la capitale de notre royaume, son envie de demeurer auprès de la cour de Kendra-Kâr nous est préjudiciable.

L'affaire politique mise de côté, la sindel lui révéla que l'Opale faisait de Yuimen une priorité, cependant un membre de l'Opale agissant en son nom dans des terres aussi lointaines serait un atout de poids. Il apprit que des Sindeldi originaires d'Eden séjournaient dans ce monde nommé Izurith. Le nom ne lui disait rien, peut-être ne l'avait-il jamais visité ou son amnésie bloquait-t-elle peut-être ses souvenirs. De nouveau, Lyann le jaugeait avant de poursuivre qu'il devrait faire un choix et se montrer digne de l'Ordre si tel était son souhait. Le mage marcha un moment en silence, son bâton battant le sol alors qu'il ingérait toutes les informations à sa disposition et s'apprêtait à prendre une décision lourde de conséquence.

- Depuis toujours j'ai servi mon peuple et nos souverains loyalement et sans jamais ciller devant l'adversité, je n'ai fui Tahelta que parce que je n'avais plus guère le choix. Autrefois, je pensais que ma vie devait se résumer à une succession de fuites, que je devais survivre qu'importait le prix, aujourd'hui je désire pouvoir redonner de l'espoir aux Sindeldi et les convaincre que l'isolement ne sert point notre cause. Je souhaite que l'ombre des Ithilausters ne balaye plus l'ordre des Maenausters et cesse leurs manœuvres incessantes pour acquérir plus de pouvoirs au détriment de notre peuple.

Il s'arrêta devant elle et la fixa d'un air inflexible:
- Je souhaite assurément rejoindre votre ordre là n'est point la question. Mon unique question est de savoir comment je peux prouver va valeur, mon honneur et ma fidélité envers l'Opale.

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone d'embarcation
MessagePosté: Mer 15 Fév 2017 01:01 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 26 Fév 2015 21:51
Messages: 6729
Localisation: Nessima, Naora
Intervention de Guilde pour Aeglos


Aux paroles d'Aeglos concernant le prince Naémin, Llyann N'har Thelwë eut une moue pensive et soupesa un instant ses mots avant de les prononcer:

"L'amour aveugle souvent, qu'il s'agisse de princes ou de manants. La fiancée de notre prince ne vivra que quelques décennies, il souffrira de la voir vieillir puis mourir et comprendra peut-être alors pourquoi nos anciens déconseillent ce genre d'union. Par ailleurs, cette vie si éphémère et sa nature humaine tant méprisée par le clergé et la majeure partie de notre peuple fait que jamais Satina ne sera reine du Naora, quelle que soit sa valeur. Partant de là, Naémin ne montera pas sur le trône avant d'avoir perdu sa chère et tendre, car il fait en effet malheureusement passer ses affaires de coeur avant l'intérêt de son peuple. Peut-être est-ce un signe qu'il n'est pas fait pour devenir Roi, c'est une lourde charge que tous ne sont pas capables d'assumer. Peut-être n'est-il pas encore prêt, tout simplement."

Elle haussa les épaules et poursuivit:

"D'un autre côté, son attitude va dans le sens souhaité par l'Opale, il n'a pas de mépris pour les humains et son ouverture à ce propos constitue un événement sans précédent pour notre peuple. Voilà bien longtemps qu'un prince ne s'était aussi clairement opposé aux diktats de notre tout-puissant clergé. Il a noué un lien étroit avec le roi de Kendra-Kâr et nous pensons que cela est une excellente chose, c'est un premier pas important pour briser l'isolement des Sindeldi. Alors, au final, est-ce positif ou négatif? Nous n'en savons rien, nous devons faire avec cette situation et, mieux, en faire une force. Voilà la position de l'Opale à ce propos."

Elle garda ensuite le silence tandis que le mage réfléchissait, puis écouta avec une extrême attention sa réponse à la proposition de rejoindre les Danseurs d'Opale. Pour finir, elle s'immobilisa lorsque Aeglos se plaça devant elle pour affirmer son souhait de rejoindre l'Ordre et demander comment il pourrait prouver sa valeur et sa loyauté. Pour la première fois, la Sindel eut un vrai et franc sourire pour son compatriote:

"En ce cas, soyez le bienvenu parmi nous, messire Aeglos. Ce sont vos actes qui diront celui que vous êtes réellement, servez notre peuple avec courage et honneur et les portes de l'Opale s'ouvriront devant vous. Tenez, prenez ceci."

L'Elfe tendit au magicien un collier pourvu d'un étrange pendentif lunaire.

Image


"Ceci est notre symbole, gardez-le précieusement car il vous permettra d'être reconnu par les nôtres, pour peu que vous y joigniez notre devise: c'est par notre seule volonté que nos armes se meuvent. Comprenez par là que les Danseurs d'Opale assument l'entière responsabilité de leurs vies, de leurs voies. Faites de votre mieux, toujours. Restez intègre et suivez les enseignements de Sithi en Sindel libre, quel qu'en soit le prix, car c'est la seule manière d'honorer véritablement notre Mère."

Les dernières paroles furent prononcées avec gravité, pour la Sindel ce n'étaient pas seulement des mots mais une profonde conviction qui semblait lui apporter une étonnante sérénité assurée. Après quelques secondes de silence, elle reprit:

"Vous allez donc vous rendre sur Izurith en tant que représentant de l'Opale, considérez que vous êtes dès à présent en mission pour votre Ordre. Voici ce que je peux vous dire quant à ce qui vous attend: il y a trois peuples sur ce monde, des humains, des Sindeldi et des Shaakts. Chose étonnante, Sindeldi et Shaakts sont alliés depuis fort longtemps, ils sont apparemment arrivés ensemble sur Izurith et seraient plus proches de la mentalité Shaakte de Yuimen que de celle de notre peuple. Les humains ont longtemps été leurs esclaves, mais ils se sont révoltés voilà sept siècles et ont remporté la guerre grâce à une arme terrifiante nommée "canon". Elle utiliserait vraisemblablement les fluides magiques pour fonctionner mais je n'en sais pas plus à ce propos."

Lyann marqua une pause pour laisser à Aeglos le temps d'assimiler ce qu'elle venait de lui apprendre, puis elle enchaîna:

"Cette arme a dévasté le monde et a éradiqué presque toute vie, si bien qu'il ne reste aujourd'hui qu'une immense cité hautement technologique peuplée d'humains et un campement souterrain dans lequel se sont réfugiés les Elfes, qui y survivent très difficilement. Les deux camps possèdent une de ces terribles armes, ce qui a maintenu un équilibre précaire durant les sept siècles écoulés. Aujourd'hui la guerre menace à nouveau d'éclater, c'est la raison de cet appel à des étrangers de Yuimen. Il y a plusieurs factions chez les humains comme chez les Elfes, la situation politique semble complexe et dangereusement instable. Chez les Elfes, un système matriarcal prévaut, à l'heure actuelle ce sont des matriarches Sindeldi qui dirigent. Dernière chose, les Sindeldi d'Izurith ont renié Sithi. Apparemment ils auraient été chassés d'Eden pour avoir fomenté un complot contre la royauté et les Danseurs d'Opale de notre monde d'origine auraient été en partie responsables de leur bannissement. Aussi, soyez extrêmement prudent, afficher votre croyance en Sithi ou votre appartenance à notre Ordre pourrait vous valoir la mort."

Un avertissement des plus sérieux, le ton employé ne laissait pas le moindre doute sur la question.

"Votre mission consistera prioritairement à protéger les Sindeldi, cela est le rôle fondamental de notre Ordre. D'autre part, nous considérons que leur exil a bien assez duré, il est temps qu'ils rejoignent les leurs. Mais pour cela, ils doivent renouer avec leurs origines et revenir sur la Voie de Sithi, c'est le deuxième objectif de votre quête. Enfin, quoi qu'il advienne, la technologie militaire ayant permis la création de ces armes effroyables ne doit en aucun cas parvenir sur Yuimen. D'après le peu que j'en sais, elles sont capables de détruire toute vie sur un monde, or nous ne tenons aucunement à faire de notre terre un nouvel Eden."

Le regard de la Danseuse d'Opale était devenu dur et froid à cette dernière évocation, mais elle chassa ses sombres pensées d'un soupir et acheva:

"Voilà tout ce que je peux vous dire sur ce monde qui vous attend. Soyez prudent et vigilant, c'est une mission extrêmement délicate et importante que nous vous confions. Lorsque vous reviendrez sur Yuimen, rendez-vous à Luminion, vous y trouverez sans mal des gens qui pourront vous indiquer où nous trouver. Nous aviserons alors de la suite des événements, bien des choses auront bougé d'ici là. En attendant...puisse Sithi veiller sur vous et vous guider sagement dans ces intrigues, messire Aeglos."

Tout était dit, le mage avait désormais toutes les cartes en main et, à moins qu'il n'ait d'autres questions, il pouvait se mettre en route sans plus tarder et aller représenter l'Ordre ancestral des Danseurs d'Opale sur Izurith.

_________________

Ce n'est pas le pouvoir qui corrompt, mais la peur.
(Aung San Suu Kyi)


Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone d'embarcation
MessagePosté: Ven 17 Fév 2017 15:50 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Sam 15 Aoû 2015 16:54
Messages: 71
Llyann N'har Thelwë considéra un instant son avis au sujet du prince Naémin, une question qui n'était pas entièrement tranchée au vue de son intense réflexion et de la prudence de ses mots. Elle considérait en effet l'impossibilité pour la fiancée du prince, Satina, sœur de l'actuel roi de Kendra-Kâr, de se tenir près de son époux sur le trône de Tahelta. Elle touchait du doigt le problème fondamental qui était qu'elle ne durerait pas éternellement et que sa nature humaine était méprisée par le clergé de Sithi, pourtant elle affirma que la volonté de rapprochement du prince se rapprochait des idéaux de l'ordre des Danseurs d'Opale. Aeglos n'avait aucun problème particulier avec les autres elfes sauf peut-être les shaakts dont les actes incohérents pouvaient faire honte à la communauté elfique, cependant il jugeait que des humains ne pouvaient légitimement régner sur les Sindeldi et que les mariages mixtes n'étaient pas forcément de bon aloi, la souffrance résultant de la mort de sa moitié pouvant amener les Sindeldi à certaines folies. De plus, faire une alliance avec les kendrans était une chose, mais régner pacifiquement sur les Sindeldi en était une autre. Néanmoins, le prince Naémin était devenu l'unique survivant du massacre de la famille royale et ainsi l'unique héritier au trône, de ce fait là, le mage espérait que le Sindel prenne conscience des conséquences de son éloignement de la capitale.

La Sindel eut un franc sourire lorsqu'elle lui souhaita la bienvenue de l'ordre et considéra que seuls ses actes lui permettront de prouver sa bravoure et sa loyauté. Pour cette raison, la Sindel lui tendit un collier pourvu en son centre d'une lune stylisée et lui expliqua que lorsqu'il aura terminer sa mission, il sera reconnu par les leurs en enjoignant à ce cadeau leur devise. Elle passa ensuite à un sujet plus grave: Izurith. La guerrière précisa qu'il y avait une alliance entre les Sindeldi et les Shaakts, tous deux devenus des peuples esclavagistes à l'égard des humains. Il y a sept cent ans, les humains se sont révoltés et ont remporté la guerre grâce à une arme nommée le "canon", une arme magique à l'entendre. Des matriarches Sindeldi dirigeaient à présent ce qui restaient des peuples shaakts et sindeldi. Les sindeldi ont apparemment fomenté un complot contre la royauté et l'ordre sur Eden et ont été bannis pour cela, reniant Sithi par la même occasion. La situation était apparemment une véritable poudrière et Aeglos sut qu'il allait devoir faire attention à ce qu'elle n'explose pas. Elle lui donna la mission de protéger prioritairement les Sindeldi puis qu'ils renouent avec Sithi et enfin d'empêcher que des armes technologiques effroyables ne parviennent sur Yumen. Elle précisa qu'à la fin de sa mission, il trouverait l'ordre près du duché de Luminion.

- C'est par notre seule volonté que nos armes se meuvent, reprit-il avant de s'incliner devant elle avant de se diriger vers Bouhen.

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone d'embarcation
MessagePosté: Mer 22 Fév 2017 13:37 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Site Internet  Profil

Inscription: Dim 16 Mai 2010 15:20
Messages: 7731
Localisation: Kendra Kâr
En mettant le pied au sol, je compris aussitôt que la journée arrivait à son terme. La course de l’astre solaire dans le ciel approchait de la fin.

(Entre en contact avec Licinia, si Ehemdim va bien fais le venir au Nobelium.)
(Avec plaisir !)

Crystallia partit à tire d’aile en direction du centre ville. Pour ma part, je rejoignis la zone de chargement afin de récupérer mon Célestion qui apprécia de poser le pied sur la terre ferme. Je m’enquis de son état de santé auprès de la personne qui s’occupait des cargaisons.

Il m’expliqua que pendant notre phase descendante, il était resté d’un calme impressionnant, ne paniquant pas alors que les autres montures présentes se sont cabrées pendant un bon moment. Le reste du trajet s’était bien passé suite à notre remise à niveau. Je remerciai l’employé et pris les rennes de mon cheval.

M’éloignant de l’aynore, je me mis en selle. Faisant cabrer Célestion, nous prîmes la direction du Nobelium.

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone d'embarcation
MessagePosté: Mar 14 Mar 2017 19:01 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mer 5 Oct 2016 18:50
Messages: 159
Localisation: Kendra Kâr

Je restai un moment ébahi à lorsque l'imposante machine volante vint se poser devant le comte et moi. C'était la première fois que je voyais un cynore d'aussi près. J'observai bouche bée l'atterrissage. Il me semblait impossible qu'une telle masse puisse descendre avec une telle délicatesse et pourtant elle le fit. Bientôt tout l'équipage fut au sol pour effectuer un roulement avec de nouveaux hommes, décharger du matériel et faire descendre les passagers. Le grand-prêtre nous avait prévenus que ces machines ne restaient jamais au sol très longtemps. Nous avançâmes donc à sa rencontre, je caressais nerveusement Dexter dissimulé dans sa sacoche sous ma toge, pourtant le plus risqué était maintenant derrière nous.

Quelques heures auparavant, le comte de Dimir avait accepté avec enthousiasme ma proposition de m'accompagner. Cet homme était décidément plein de surprises, j'eus beau insister sur le danger et l'inconfort qui nous attendaient, il était resté imperturbable. Pour un noble il semblait avoir une âme d'aventurier. Une fois que je fus sûr de sa détermination je fus heureux de savoir que cette fois je ne voyagerais pas seul. En plus la prochaine destination s'annonçait lointaine, nous devions nous rendre à Oranan.

D'après les notes de ma mère je devais trouver un ermite vivant au nord de la ville. C'est le grand-prêtre qui, en entendant ma discussion avec le comte, avait suggéré de prendre la voie des airs. Il savait qu'un équipage faisait inlassablement l'aller-retour entre Kendra-Kâr et notre destination. Nous devions cependant encore rejoindre la zone d'embarcation, cela impliquait de sortir de la ville et donc de passer devant la milice.

Heureusement nous y parvînmes sans encombres. Déguisé par la robe du culte de Meno et avec Dexter camouflé dans mon sac j'étais méconnaissable. Nous passâmes les portes sans avoir à dire le moindre mot. Par mesure de précaution j'avais décidé de garder Dexter caché dans mon sac tant que nous ne serions pas arrivé à destination. Je pouvais me le permettre. Si à pied le trajet prenait un mois et demi, en cynore le trajet était réduit à seulement douze heures. C'était parfait, autant pour répondre à l'urgence de la lettre que pour ménager ma blessure.

Je restais donc un peu en retrait alors que monsieur de Dimir allait voir le capitaine de l'engin pour négocier nos places à bord. En effet il y avait tout de même un défaut avec ce moyen de locomotion: le coût. J'avais dû à contrecœur demander au comte de m'avancer le prix du voyage, j'eus encore plus honte lorsqu'il accepta avec un grand sourire. Malheureusement mon peu d’argent était resté sur mon lit à l'auberge de la tortue guerrière. Alors que j'observais notre voyage en train d'être négocié je repensai au toit que j'avais détruit la veille. Ma liste de dettes commençait à s'allonger.



_________________


Multi d'Algaries


Dernière édition par Harper le Jeu 30 Mar 2017 13:17, édité 2 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone d'embarcation
MessagePosté: Dim 19 Mar 2017 05:59 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 12 Déc 2016 23:31
Messages: 111
- IX -


Les reliques de Rana


À seulement quelques lieux de Kendra Kar, une vaste plaine d’un vert chatoyant s’étendait à perte de vue. Le chemin de terre en provenance de la capitale s’arrêtait ici, au milieu de nulle part. Les étendues d’herbe se courbaient ponctuellement en vagues blanchâtres et fugitives sous l’assaut du vent. Aucun arbre n’était visible à l’horizon. Aucun bâtiment n’indiquait qu’il s’agissait de la zone d’embarcation, à l’exception d’une statue isolée, de taille humaine, immortalisant ironiquement un nécromancien dans le granite. Un petit groupe chargé de bagages attendait l’arrivée du cynore pour Oranan au bout de la route.

Erastos patientait en silence. Un nouveau voyage se préparait, encore un. Il avait traversé l’océan depuis Yarthiss, rejoint Shory pour ensuite bifurquer vers Kendra Kar en compagnie de convoyeurs de bétails, tout ceci dans le but de trouver un forgeron capable (et surtout avec la volonté) de lui enseigner le secret de fabrication du feuillu. Mais la lassitude du voyage n’était plus, car il l’avait trouvé, son maitre forgeron. Harper était jeune, certes, plus que lui en tout cas. Farfelu aussi, car peu de gens trimballent un ratissa dans leur sacoche et se traînent une réputation d’exhibitionniste… Mais il s’en contentait. Il l’appréciait beaucoup même. Une certaine honnêteté naïve émanait du varrock. C’était d’ailleurs l’occasion de se lier d’amitié et de mieux comprendre les coutumes des gens de Nirtim.

Mais l’apprentissage devait attendre… Une mission appelait Harper et l’obligeait à partir au plus vite en république d’Ynorie. Cette quête était l’unique héritage de sa famille, confiné dans un tas de lettres. Elles avaient été données à Erastos lors de son voyage à Shory, alors qu’il était à la recherche du grand-père d’Harper. Il avait eu la déconvenue d’apprendre son décès dès son arrivée dans la bourgade. À la recherche de toute piste possible, il avait rencontré le chef du village qui lui avait confié un paquet dans l’espoir qu’il retrouverait la trace du petit-fils vagabond. Il ne s’attendait cependant pas à ce que ce fatras de lettres décousues enjoigne son nouveau maitre à retrouver les reliques de Rana…

Un vrombissement attira son attention. La silhouette du cynore apparut au milieu de la plaine, sorte de gros aéronef en bois, porté par un énorme ballon en toile et propulsé par des petites hélices. Erastos dut le reconnaitre, les sindels ne manquaient pas d’imagination. Mais c’était bien pratique, car ils allaient pouvoir rejoindre l’ouest du continent en un temps record. L’appareil ralentit et pivota de bord en circonvolution, jusqu’à stagner en vol stationnaire, pour descendre doucement. Une fois posé, les futurs passagers s’avancèrent à sa rencontre. Le déchargement des marchandises et des passagers fut rapide et un elfe gris vint à la rencontre des nouveaux arrivants.

« Bonjour, je vais vous prendre deux tickets pour le voyage jusqu’à Oranan. Un pour moi et un autre pour mon ami, Harper, juste derrière moi. » fit-il, en indiquant le varrock aux cheveux ébouriffés d’un geste de main.


(((Achat de deux tickets : 109 yus KK/Oranan X2 = 218 yus)))

- II -

_________________

Multi de : Daemon, Meraxès


Dernière édition par Erastos le Mar 21 Mar 2017 05:59, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone d'embarcation
MessagePosté: Dim 19 Mar 2017 10:55 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 15:46
Messages: 13864
Intervention pour Erastos


L'elfe gris prend sa table de calcul :

"Cela fera 218 yus."

Une fois que vous avez payé, il vous laisse entrer.

_________________
Chibi-Gm, à votre service !


La règle à lire pour bien débuter : c'est ICI !
Pour toutes questions: C'est ici !
Pour vos demandes d'interventions GMiques ponctuelles et jets de dés : Ici !
Pour vos demandes de corrections : C'est là !
Joueurs cherchant joueurs pour RP ensemble : Contactez vous ici !


Haut
 

 Sujet du message: Re: La zone d'embarcation
MessagePosté: Jeu 21 Sep 2017 23:28 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mer 16 Juil 2014 17:49
Messages: 12981
Localisation: Cuilnen - Alentours
Chapitre V – Retour au pays


1 – Une appréhension grandissante


Lhyrr est avec moi lorsque je descends les marches qui nous mènent à la salle commune de l’auberge du Lion de Kendra Kâr. L’aube point à peine, mais déjà j’y retrouve le sindel accompagné de son Ithilartëa. Ou plutôt, je le trouve bataillant ferme avec l’animal dans l’espoir de lui soutirer sa main. La scène m’amuse et, lorsque Sinwaë avise de ma présence, il court vers moi, pour me saluer, me forçant à reculer d’un pas pour ne pas être reversée. Tanaëth, quant à lui, se redresse pour me saluer et me demander comment fut ma nuit.

Comme moi, il a troqué ses vêtements de ville pour son harnachement de voyageur et se tient prêt à partir.

- Bonjour, Tanaëth. J’ai bien dormi, merci. Et vous ?

Le sindel s’approche alors de Lhyrr, tendant sa main comme s’il lui proposait de la sentir, comme je l’ai fait la veille pour Sinwaë, mais le loykarme se contente de la regarder fixement, se demandant ce qu’il est supposé faire avec. A la place, il lui donne un coup de museau sur l’épaule, mais semble s’illuminer lorsque Tanaëth complimente l’armure qu’il vient d’obtenir dans le sang et la sueur.

(Il a de bon goûts,) m’informe d’ailleurs mon compagnon.

Je lève les yeux au ciel.

(Oui, bien sûr, Lhyrr, bien sûr.)

Tanaëth nous proposa de nous mettre en route et c’est ce que nous faisons, empruntant les rues déjà animée de Kendra Kâr. D’aucuns disaient qu’il s’agit d’une ville ne dormant jamais et ce n’est pas loin de la vérité. Les avinés de la dernière heure côtoient les lèves-tôt dans un ensemble admirablement rôdé. Il a dû en aller ainsi des âges durant.

Nos pas nous mènent petit à petit hors de la ville, vers le quai d’embarquement du cynore et, plus nous approchons, plus Lhyrr et moi nous enfermons dans un mutisme profond, le visage tendu. L’un comme l’autre, nous nous remémorons de la dernière fois que nous avons pris un cynore et avons un souvenir très précis de la façon dont il s’est écrasé dans la forêt d’Eniod avec nous et tous les passagers à l’intérieur. Cette fois, nous en avons pour vingt-cinq heures et j’ai beau relativiser la chose et les risques infimes que cela se produise de nouveau, je ne parviens pas à m’ôter de la tête cette appréhension grandissante. Nous avons pris un aynore pour faire Tulorim Kendra Kâr, mais l'appréhension n'a rien à voir avec un cynore. Le fait qu’il s’agisse de la seule crainte que nous partageons réellement avec mon compagnon n’aide pas, car au lieu de compenser le négativisme des pensées de l’un par le positivisme de l’autre, nous nous tirons tous deux vers des pensées sombres et peu engageantes.

Arrivés devant le guichet de Air Gris, je m’avance vers l’hôtesse en forçant un sourire peu convainquant sur mes lèvres.

- Un billet pour Luinwë, s’il vous plaît.


[Achat d’un billet pour Luinwë : 125 yus.]

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: La zone d'embarcation
MessagePosté: Jeu 21 Sep 2017 23:43 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 26 Fév 2015 21:51
Messages: 6729
Localisation: Nessima, Naora
L'Elfe sombre dans un profond mutisme alors que nous approchons de la zone d'embarcation. Un peu étonné, je l'observe discrètement et remarque une tension inhabituelle sur son visage, on jurerait qu'elle s'apprête à mener une rude bataille, que lui arrive-t'il? Je m'abstiens néanmoins de l'interroger, n'ayant pas la moindre idée de ce qui pourrait bien l'assombrir à ce point et préférant la laisser l'exprimer à son heure si elle le juge utile. Nous parvenons ainsi dans le plus grand silence jusqu'au comptoir d'air gris, où elle demande un billet pour Luinwë avec, sur les lèvres, un sourire que je trouve rudement forcé comparé à ceux de la veille. Songeur, j'adresse un signe de tête à ma compatriote se trouvant derrière le guichet et lui demande sobrement:

"Il me faudrait également un billet pour Luinwë, je vous prie."

Note GM:
Achat d’un billet pour Luinwë : 125 yus.

_________________

Ce n'est pas le pouvoir qui corrompt, mais la peur.
(Aung San Suu Kyi)


Haut
 

 Sujet du message: Re: La zone d'embarcation
MessagePosté: Ven 22 Sep 2017 18:55 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mer 24 Fév 2010 10:07
Messages: 6199
Intervention pour Isil et Tanaëth



La jeune sindel offrit son plus beau faux-sourire à Isil lorsqu'elle s'avança et lui tendit rapidement un ticket. Elle fit de même lorsque Tanaëth intervint, son rictus semblant toutefois légèrement plus naturel en le voyant.

"Cela vous fera 125 yus chacun, je vous prie," demanda-t-elle d'un machinal.

Puis elle compta les yus empochés avant d'offrir de nouveau son sourire forcé aux voyageurs.

"La compagnie Air Gris vous souhaite un agréable voyage et un excellent séjour à Luinwë," déclara-t-elle toujours aussi mécaniquement avant de se tourner rapidement vers les prochains clients.

[Yus retirés de vos fiches]

_________________


Image




Haut
 

 Sujet du message: Re: La zone d'embarcation
MessagePosté: Mar 31 Juil 2018 20:09 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Ven 10 Aoû 2012 23:33
Messages: 1216
Localisation: Quête 35
"Tu es sûr de ne pas rester ? Juste un peu ! Tu pourrais juste voir Méli et repartir ! Quelques heures ! Quelques minutes ! Hein ! Hein ! Ce serait vraiment super !"

"Non, je ne peux pas."

Je retiens mes larmes. La magie de l'air est une magie contrôlée par l'émotion m'avait dit Maitre Junad, il faut donc en avoir le contrôle. Je laisse mon regard se perdre sur la cité blanche. Si proche et pourtant hors d'atteinte. J'avais peur de ne plus pouvoir m'en échapper si j'y pénétrais. Je retiens mon souffle un court instant. Le temps d’hésiter encore et surtout de me souvenir. Me souvenir de tout depuis mon départ. Ce que j'ai vécu. Ceux que j'ai rencontré. J'ai vu tant de choses déjà et en même temps si peu. Je me sens comme un papillon happé par la lumière. Je ne pourrais pas me contenter de reprendre ma vie d'avant quand la situation de crise sera résolue sur Aliaénon. Mais j'ignore si je serai capable de quitter à nouveau Kendra Kar si j'y retourne. Je soupire.

Le garçon lève ses yeux larmoyants vers moi. Je lui ébouriffe les cheveux en reprenant un sourire sincère.

"Ca fera d'autres histoires à raconter."

Il hoche la tête sans rien dire.

"Dernier appel pour le cynore en direction d'Oranan !"

Je tourne la tête vers l'engin volant après avoir fait une dernière accolade au gamin.

"Passe le bonjour aux autres."


Je me détourne de lui alors qu'il sèche ses larmes et m'approche de l'appareil pour prendre un billet.

Direction Oranan et ensuite Aliaénon.

_________________


Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 150 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 6, 7, 8, 9, 10


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016