L'Univers de Yuimen


Forum de Jeu de Rôle Médiéval-Fantastique




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 98 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Terres Désolées (Izurith)
MessagePosté: Mar 17 Avr 2018 07:52 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mer 24 Fév 2010 10:07
Messages: 6203
Terres Désolées (Fenouil)

    Ainsi, avec l'accord d'Altëa, la marche reprit, vers l'amont. Ils durent marcher plus d'une heure pour voir le moindre changement sur leur chemin. Et les premiers signes étaient rares et progressifs. D'abord, les cailloux se firent plus moussus, ce qui les retarda quelques minutes puisque la demi-elfe s'arrêta pour observer le phénomène. Puis il y eut quelques touffes d'herbes ci-et là, alors que de fins rayons de soleil arrivaient jusqu'au sol de la caverne par une série de réfléchissements dans des fissures dans le plafond. Puis, finalement, la végétation s'intensifia, drastiquement. Cela faisait près de deux heures qu'ils marchaient lorsque, finalement, ils arrivèrent devant une scène inattendue.

    Image


    Un arbre se tenait là, au milieu d'une mare d'eau qui semblait être approvisionnée en eau par un trou dans la roche, non loin de là. L'endroit était magnifique, baigné dans des rayons de soleil qui semblaient venir de très haut au-dessus d'eux, par delà le haut plafond de cette partie de la caverne.

    Emerveillée, Altëa s'approcha d'un pas vif vers l'arbre, mais arrêta rapidement son geste, interpellée par un mouvement près de l'arbre. Il y avait une créature. Un étrange animal qui les observait fixement, visiblement inquiet, quoique curieux.

    Image

[Fenouil : 0,5 (introspection) ; 0,5 (bonus longueur)]

_________________


Image




Haut
 

 Sujet du message: Re: Terres Désolées (Izurith)
MessagePosté: Mar 24 Avr 2018 02:11 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 9 Juin 2016 20:32
Messages: 338
Localisation: Bouhen
Altëa agréa à l’option de Fenouil et ils reprirent leur marche, remontant le courant. D’un bon pas, leur promenade près de l’eau dura plus d’une heure supplémentaire, sans qu’ils rencontrent d’imprévus. Pas le moindre animal, pas la plus petite variante dans la végétation ou à la surface du sol. Puis, la variété s’installa peu à peu, en commençant par de délicates et rares mousses vertes qui avaient élues domiciles sur des cailloux et qui attirèrent l’attention d’Altëa si bien qu’ils s’arrêtèrent leur progression quelques minutes. Au fur et à mesure de leur avancement, la couverture végétale se faisait plus présente, des touffes d’herbes s’ajoutant çà et là sur le sol terreux. Et enfin, les rayons lumineux plus pénétrants permirent à la flore de s’épanouir à profusion. Silencieux, Fenouil avait accéléré son rythme de marche, tout heureux de trouver une flore luxuriante dans une caverne !

« Une poche de vie ! » S’exprima-t-il à voix haute. Il avait enfin compris ce qu’avait voulu dire Altëa lorsqu’elle avait employé cette expression un peu plus tôt.

Les deux pieds dans l’eau peu profonde, il regardait avec admiration l’arbre majestueux qui se tenait bien droit devant lui, au milieu d’une petite mare, les racines dans l’eau jouissant des généreux rayons du soleil qui lui parvenaient de nombreux orifices du plafond.

Encore plus envoutée que le gobelin par le spectacle qui s’offrait à leurs yeux, Altëa s’approcha vivement jusqu’à ce qu’elle perçut un mouvement furtif près du tronc de l’arbre. Alerté par cet arrêt brusque, Fenouil, sans bouger, plissa ses yeux afin de discerner ce qui se trouvait là.

Et en peu de temps, il comprit que l’observateur était observé ! Et quoi de plus normal, puisqu’ils étaient les intrus et cet étrange animal était chez lui. Pour le moment, il ne semblait pas agressif. Fenouil observait ses bois, son museau et conclut peut-être hâtivement qu’il appartenait à la catégorie des herbivores. Si ce dernier ouvrait sa gueule, sa dentition lui donnerait plus d’information.

Il jeta un regard éloquent à Altëa. Enfin, pour lui son regard était éloquent et signifiait : ne bouge plus et laisse-moi tenter quelque chose. Mais peut-être que la jeune femme qui ne connaissait Fenouil que depuis peu pouvait comprendre autre chose dans ce coup d’œil insistant.

Ainsi, le petit gobelin plaça sa langue contre ses dents supérieures et ses lèvres presque fermées en position avancées, il fit un petit bruit, semblable à celui d’un fermier qui appelait ses animaux :

« Tut, teut ,teut ,teut, teut »

Le but de ce petit son, qui se voulait rassurant, était d’attirer l’attention vers lui, tout en espérant que l’animal ouvre sa bouche. Mais prudent tout de même, il ne voulait pas provoquer la fuite ou l’attaque de cet animal. Alors, il opta pour une position non dominante, en se plaçant à genoux dans l’eau fraîche et tout en baissant la tête. Après avoir laissé passer une petite minute, il répéta son petit bruit de bouche sans bouger aucune autre partie de son corps.

« Tut, teut ,teut ,teut, teut »

(((508 mots )))

_________________
Fenouil, larron origine voleur


Dernière édition par Fenouil le Dim 29 Avr 2018 19:41, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Terres Désolées (Izurith)
MessagePosté: Mer 25 Avr 2018 05:41 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mer 24 Fév 2010 10:07
Messages: 6203
Terres Désolées - Oasis sous-terraine (Fenouil)

    Altëa sembla comprendre l'intention de Fenouil car elle resta statique, le laissant opérer sans bouger d'un muscle, le visage plein d'émerveillement et d'appréhension mêlés. Quand il se baissa pour ne pas inquiéter l'animal, elle fit de même, lentement, suivant le mouvement de son acolyte.

    La créature, elle, observa le manège du gobelin avec attention, toute aussi immobile. Ses oreilles se quillèrent lorsque l'aventurier émit les sons visant à l'amadouer, d'abord de surprise, puis de curiosité. Après quelques secondes, sa truffe commença à gigoter légèrement, signe qu'il semblait chercher à les sentir. Mais la distance devait certainement l'en empêcher, car il consentit finalement à faire un pas précautionneux vers eux, d'un pas mesuré, en poursuivant sa tâche. Après un certain temps, il en fit un second. Puis un troisième. Et un autre. Jusqu'à finalement réduire la distance qui les séparait de moitié, le plaçant maintenant à seulement quelques mètres.

    D'aussi près, ils pouvaient se rendre compte de la taille de la créature, plus imposante qu'elle n'y paraissait à côté de l'arbre, gigantesque. Il avait la taille d'un cheval de taille moyenne, quoique bien plus impressionnant de par son allure qui ressemblait plus à celle d'un fauve que d'un équidé.

    A cette distance, l'animal s'arrêta, toujours méfiant, reniflant l'air dans leur direction et semblant raidir ses muscles, prêt à bondir d'une seconde à l'autre. Pour fuir ou pour attaquer ? Son comportement ne semblait pas pouvoir le prédire.

[Fenouil : 0,5 (introspection) ; 0,5 (amadouement) ; 0,5 (bonus longueur)]

_________________


Image




Haut
 

 Sujet du message: Re: Terres Désolées (Izurith)
MessagePosté: Dim 29 Avr 2018 20:56 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 9 Juin 2016 20:32
Messages: 338
Localisation: Bouhen
Altëa semblait avoir confiance en l’expertise de Fenouil quant à l’approche des animaux sauvages. Docile, elle demeura silencieuse, malgré l’excitation qui semblait l’habiter. Elle imita même le gobelin en se penchant à son tour.

La stratégie du petit être vert porta fruit. Apparemment curieuse et possédant une bonne ouïe, l’étrange créature au pelage brun orangé, bougea ses oreilles lorsqu’elle entendit le son produit par le gobelin. Tentant ensuite de repérer leur odeur, elle remua son museau d’un côté et de l’autre. Après quelques secondes d’hésitation, elle fit un premier pas dans leur direction. Fenouil, plus patient qu’à son habitude, attendit sans bouger. Ne voyant visiblement pas de danger dans ces deux êtres se tenant seulement sur deux pattes, la créature fit un second pas. Sa confiance grandissant, ses pas s’enchainèrent plus rapidement et elle s’approcha jusqu’à quelques mètres du gobelin.

Un peu surpris que la créature s’approche autant, Fenouil fut pris, un court instant, de l’envie de prendre la fuite ou du moins de reculer de quelques pas. Il prit alors une grande respiration afin de contrôler sa peur et demeura en position. Il devait l’analyser davantage afin d’établir si elle s’apparentait plus à un prédateur qu’à une proie.

Sans bouger sa tête, il leva ses yeux afin de mieux détailler la bête qui lui faisait face. À cette courte distance, il fut à même de constater qu’elle était de taille bien supérieure à ce qui lui avait semblé lorsqu’il l’avait aperçu près de l’arbre gigantesque. Sa taille s’apparentait à celle d’un cheval, mais son allure et la forme de sa tête, lui faisait davantage penser à un félin. La bête s’était immobilisée ne cessant de humer l’air. Fenouil se doutait bien qu’elle allait se remettre en mouvement d’un moment à l’autre, mais il ne pouvait savoir si elle allait les attaquer ou prendre la fuite.

Sa position à genoux le rendant plutôt vulnérable, sans faire le moindre geste brusque, il se remit sur pied tout en demeurant à la même hauteur. Il voulait être prêt à fuir le cas échéant. Puis, il pensa à Altëa, il ne connaissait pas ses capacités à la course et s’étant attaché à la semi-elfe, il ne voulait pas qu’elle se fasse attaquer par cette étrange créature.

Tout en tâchant d’être le plus discret possible, lentement, il plongea sa main dans son sac. Par crainte de manquer de nourriture pendant leur exploration, Fenouil avait, un peu plus tôt, fourré à la hâte quelques aliments dans son sac. Pour une fois, sa gourmandise allait peut-être lui porter chance. Il se saisit donc de quelques légumes et les sortit de son sac. Puis il leva doucement sa main en direction de l’animal et montra son trésor alimentaire. Il jeta un bref coup d’œil à Altëa avant de reporter son attention sur son vis-à-vis.

(3…2…1..0 )

Après ce décompte mental, il lança ces légumes dans la direction de l’animal, tout en guettant sa réaction. Il n’allait pas tarder à savoir s’il devait fuir ou non. En position accroupie, la main gauche sur le pommeau de son poignard accroché à sa ceinture, il était prêt à prendre la fuite ou à se défendre.

(((526 mots )))

_________________
Fenouil, larron origine voleur


Dernière édition par Fenouil le Dim 13 Mai 2018 02:34, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Terres Désolées (Izurith)
MessagePosté: Mar 8 Mai 2018 05:53 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mer 24 Fév 2010 10:07
Messages: 6203
Terres Désolées - Oasis sous-terraine (Fenouil)

    L'animal continuait d'observer Fenouil avec attention, toujours avec ce même air mêlé de curiosité et de crainte. Lorsque le gobelin se remit sur pieds, il eut un mouvement de recul, sans toutefois réellement bouger, gardant les mêmes appuis. Petit à petit, il retrouva sa position initiale, à mi-chemin entre impérieuse et prudente.

    Quand la nourriture fut projetée, cependant, il bondit en arrière avec une vélocité incroyable, se retrouvant quelques pas en arrière, les oreilles baissées et les membres fléchit, prêt à bondir. Il regardait tantôt Fenouil, tantôt les légumes, comme si tous les deux étaient des menaces, avant de se rendre compte de l'évidente inoffensivité de la nourriture qui se trouvait quelques centimètres devant lui. Prudemment, il se redressa, adoptant une posture moins défensive et plus détendue, avant de renifler en direction des légumes. Après quelques secondes, il fit un pas en avant et vint coller sa truffe en plein sur la nourriture. Son inspection dura quelques secondes, après quoi il lécha les aliments avec circonspection, laissant dévoiler des crocs impressionnants. Il finit par consentir à les prendre en bouche pour les mâchonner un moment avant de les avaler. Puis, son repas terminé, il se tourna de nouveau vers les intrus, toujours aussi curieux.

[Fenouil : 0,5 (introspection) ; 0,5 (tentative) ; 0,5 (bonus longueur)]

_________________


Image




Haut
 

 Sujet du message: Re: Terres Désolées (Izurith)
MessagePosté: Mar 15 Mai 2018 01:38 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 9 Juin 2016 20:32
Messages: 338
Localisation: Bouhen
L’étrange créature et Fenouil partageaient un point un commun : une certaine crainte envers son vis-à-vis. Les quelques carottes lancées par le gobelin atterrirent sans un bruit sur l’herbe verdoyante. Le bel animal tout de même surpris réagit vivement en faisant un rapide bond en arrière. Fenouil sourit de toutes ses dents, il était émerveillé devant tant de rapidité.

Puis prudent, les oreilles baissées, l’animal hésitait. Il regardait alternativement Fenouil, puis les légumes orangés comme s’il mesurait la distance qui le séparait de son repas et d’un éventuel prédateur. Enfin, après quelques secondes d’hésitation, sans doute alerté par l’odeur dégagée par l’aliment situé à quelques centimètres de lui, il se décida de s’approcher des légumes, d’y déposer son museau afin de bien humer les odeurs qui s’en dégageaient, puis de le lécher de tout côté. Suite à quoi, il le ramassa entre ses dents et le mâcha avant de l’avaler.

Pendant ce moment privilégié, Fenouil, les yeux plissés, se concentra sur la bouche de cet étrange animal afin de bien observer ses dents. Il savait que les herbivores n’avaient pas de canines, contrairement aux carnivores dont les canines étaient prédominantes. Mais ce qu’il vit le laissa dubitatif. Jamais sur yuimen, il n’avait observé une telle dentition. En fait, cet animal haut sur pattes qui avait dévoré les légumes possédait de grosses dents arrières plates tout comme Fenouil avait observé chez les chevaux. Mais les chevaux, petits ou gros, ne possédaient pas de dents pointues à l’avant. Alors que cet étrange animal possédait des dents pointues qui s’apparentaient à celle d’un chien ou d’un loup.
Le petit être vert se gratta la tête. Aucun animal de sa connaissance n’avait ce type de dentition sur Yuimen. Il n’était donc pas plus avancé sur la dangerosité de cette bête. Elle possédait certes les outils dentaires nécessaires du prédateur, mais aussi celui du ruminant. Pour ce qui est du comportement, il s’apparentait davantage à celui de la proie.
Doucement Fenouil se releva, puis fit signe à Altëa de le rejoindre. Une fois qu’elle fut à sa hauteur, sans quitter la bête des yeux, il lui chuchota.

«Je suis incapable de dire s’il peut nous dévorer ou pas. Il a la dentition pour le faire, mais il a aussi une partie des dents du cheval. Il est peureux, mais il vaut mieux se méfier. De sa haute taille, il pourrait nous piétiner comme le ferait un cheval. »

Il se tut un moment pour réfléchir puis il reprit.

« On va l’ignorer. On va avancer vers l’arbre afin que tu puisses prendre des échantillons des divers végétaux. Par contre, on n’avance pas vers lui, sinon il peut penser qu’on veut l’attaquer.. On se fixe un point à deux bras d’hommes à sa gauche. Sans le fixer, il va demeurer dans notre champ de vision et on pourra fuir s’il nous attaque. »

Cela dit, le petit gobelin fixa un point devant lui, et avança tranquillement vers l’arbre. Sa main gauche appuyée sur la garde de son poignard alors que dans la droite il avait deux branches d’un légume vert pâle.
((( 514 mots )))

_________________
Fenouil, larron origine voleur


Haut
 

 Sujet du message: Re: Terres Désolées (Izurith)
MessagePosté: Jeu 24 Mai 2018 00:21 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mer 24 Fév 2010 10:07
Messages: 6203
Terres Désolées - Oasis sous-terraine (Fenouil)

    Aux paroles de Fenouil, Altëa sembla faire une moue boudeuse, visiblement déçue d'en rester là avec la créature. Celle ci les observa s'éloigner avec la même curiosité, finissant par les suivre jusqu'au pied de l'arbre, restant cependant à quelques mètres d'eux. La jeune elfe effectua ses prélèvements, récupérant de la sève, des écorces et observant le sol autour de l'arbre. Puis elle récupéra une feuille, quelques insectes étranges grouillant ci et là, avant de remarquer un fruit sphérique, pas plus gros qu'une orange, à la couleur violacée. Elle le palpa quelques instants, le renifla avant de hausser les épaules.

    « Ca sent le sucre. Ce doit être comestible, qu'en penses-tu ? » demanda-t-elle en tendant le fruit à Fenouil.

    Près de là, l'animal observait toujours, immobile.

[Fenouil : 0,5 (introspection) ; 0,5 (inspection) ; 0,5 (bonus longueur)]

_________________


Image




Haut
 

 Sujet du message: Re: Terres Désolées (Izurith)
MessagePosté: Jeu 24 Mai 2018 03:20 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 9 Juin 2016 20:32
Messages: 338
Localisation: Bouhen
Fenouil avait fait preuve de prudence, ce qui n’était pas coutume chez lui, du moins sur Yuimen. Altëa pour sa part, affichait une mine déçue, mais accepta tout de même de suivre les indications du gobelin. Et quant à l’animal étrange, il les observa se mettre en route, puis décida de les suivre. Du coin de l’œil, discrètement, Fenouil remarqua que la bestiole les suivait. Sans arrêter de marcher, il réfléchissait à cette conduite et en vint à la conclusion que l’animal était attiré par le légume vert dans sa main aussi verte.

Une fois au pied l’arbre, Altëa s’accroupit pour examiner le sol et les insectes qui le peuplaient, soulevant les branches mortes et les feuilles. Puis elle s’intéressa à l’arbre pour examiner son écorce, ses feuilles et même sa sève dont elle récupéra un petit échantillon. Fenouil la regarda faire sans bouger. Puis elle s’étira le bras et cueillit un fruit rond et le tendit au gobelin, précisant qu’il sentait sucréet lui demanda s’il pensait que ce fruit était comestible.

Ce fruit pas plus gros qu’une pomme dans sa main droite, Fenouil observait sa couleur violacée qu’il trouvait appétissante. Il chercha dans ses souvenirs, mais sans succès. Il n’avait pas mémoire d’avoir vu ou manger un tel fruit sur Yuimen. Il renifla à son tour le fruit et en vint à la même conclusion que la jeune elfe, il sentait bon le sucre.

Gourmand comme pas un, Fenouil porta le fruit jusqu’à sa bouche qu’il ouvrit très grand. Il était sur le point de croquer dans le fruit lorsqu’il s’arrêta. Il avait le ventre qui lui gargouillait et la salive abondait dans sa bouche, mais il avait changé d’idée. Il éloigna le fruit de son orifice buccal afin de ne pas être tenté de revenir sur sa décision.

« Il est très beau, mais il est peut être poison. »

Cela dit, sans prévenir, Fenouil se tourna lentement pour faire face à la créature qui était à peine quelques mètres derrière eux. Il jeta un dernier coup d’œil à ce magnifique fruit, visiblement tenté d’en faire sa collation, puis à contrecœur, il le lança, en direction de la bête, visant le sol devant elle. Il regarda le fruit tomber et observa attentivement le comportement de l’animal tout en expliquant à sa compagne.

« On va voir sa réaction face à ce fruit. S’il n’y touche pas, ce ne sera pas bon signe. Par contre, s’il le dévore, il faudrait regarder pour en trouver d’autres…. J’ai un petit creux. Il faudrait aussi en apporter un, on pourrait alors conserver ses graines pour les planter dans le sol. Sinon, on pourra se contenter de couper un petit bout de branche. Ma mère prélevait des petits rameaux sur les arbres, les faisait tremper quelques jours pour qu’ils se développent des racines, puis les plantait dans le sol.»

Cela dit, sans faire de gestes brusques, il s’assit en tailleur sur l’herbe, attendant patiemment la réaction de cette étrange et non moins belle créature.

(((502 mots)))

_________________
Fenouil, larron origine voleur


Dernière édition par Fenouil le Sam 26 Mai 2018 23:47, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Terres Désolées (Izurith)
MessagePosté: Sam 26 Mai 2018 01:18 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mer 24 Fév 2010 10:07
Messages: 6203
Terres Désolées - Oasis sous-terraine (Fenouil)

    La réaction de l'animal ne se fit pas attendre, à peine le fruit toucha-t-il le sol qu'il l'intercepta de sa mâchoire pour le fourrer dans sa bouche, le mâchonnant goulument. Le fruit semblait très juteux car une certaine quantité d'un jus violet coulait du museau de la créature alors qu'il observait Fenouil avec ce qui semblait être une certaine attente. Sa réaction laissait supposer qu'il connaissait très bien ce fruit, et apparemment, il en voulait d'autres.

    « Ca répond à la question, » fit Altëa en attrapant un autre fruit pour croquer dedans.

    Sa réaction trahit rapidement ce qu'elle pensait du goût de l'aliment ; un large sourire étira ses lèvres avant qu'elle ne reprenne une bouchée avec appétit.

[Fenouil : 0,5 (introspection) ; 0,5 (cobaye) ; 0,5 (bonus longueur)]

_________________


Image




Haut
 

 Sujet du message: Re: Terres Désolées (Izurith)
MessagePosté: Dim 27 Mai 2018 00:09 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 9 Juin 2016 20:32
Messages: 338
Localisation: Bouhen
S’asseoir pour attendre s’était révélé superflu, car l’animal, lui, n’avait pas attendu. Sitôt, le fruit au sol, il se darda dessus comme s’il s’agissait d’une denrée rare, et l’enfourna tout en entier dans sa bouche. Il le mâchonna avec appétit, du jus violet dégoulinant sur son menton proéminent, teintant sa fourrure tachetée.

La réaction d’Altëa fut presque aussi rapide que celle de la bête puisqu’elle attrapa un autre fruit et croqua dedans à belles dents et sourit de contentement tout en s’empressant d’y mordre de nouveau.

Gourmand comme pas un, Fenouil se leva rapidement, cueillit, un, deux et trois fruits de l’arbre. Il en mit un dans son sac, et mordit dans celui qu’il tenait dans sa main gauche. Une saveur agréablement fraîche et sucrée envahit sa bouche, il était aux anges. Mais contrairement à l’animal, il gardait sa bouche bien fermée, il n’était pas question qu’il en perde une seule goutte. Il conserva ainsi le silence savourant chaque bouchée avec délectation. Puis, lorsqu’il eut terminé le premier fruit, il cracha quelques petites graines toutes noires dans sa main.

« Conserve les graines, on pourra les planter à notre retour. »

Puis, regardant malicieusement l’animal, il s’accroupit, et tendit la main contenant le fruit violacé à la bête.

« Viens ici, petit gourmand, voici de la bonne nourriture pour toi. »


(((222 mots)))

_________________
Fenouil, larron origine voleur


Dernière édition par Fenouil le Mar 29 Mai 2018 02:26, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Terres Désolées (Izurith)
MessagePosté: Dim 27 Mai 2018 15:19 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mer 24 Fév 2010 10:07
Messages: 6203
Terres Désolées - Oasis sous-terraine (Fenouil)

    Altëa acquiesça aux dires de Fenouil avant de prendre, en plus des graines, plusieurs fruits à portée de main pour les fourrer dans son sac. Elle continua d'observer l'arbre alors que le Yuiménien s'accroupissait, mais quand elle comprit ce qu'il cherchait à faire, elle abandonna immédiatement sa tâche pour observer l'animal avec attention, à la fois prête à intervenir et ostensiblement intriguée.

    La créature, elle, sembla hésiter un long moment avant de se décider à faire un pas. Le fruit faisait visiblement partie de ses mets de choix, aussi était-il particulièrement tenté de s'approcher, mais il ne semblait pas encore faire pleinement confiance aux deux intrus sur son territoire. Mais la gourmandise, la curiosité ou un savant mélange des deux eu finalement raison de lui car il s'approcha, doucement, prudemment. Il s'arrêta régulièrement pour observer le visage de Fenouil, tout en gardant un oeil alerte sur Altëa, mais il finissait toujours par reprendre sa route, faisant de minuscules pas pour réduire les quelques mètres qui le séparait de son repas.

    Arrivé à un pas du gobelin, finalement, il pencha sa tête en avant, approchant son museau du fruit tout en restant le plus loin possible du Yuiménien. Puis il attrapa rapidement le met entre ses crocs avant de reculer sa tête, sans bouger pour autant. Il restait extrêmement près de Fenouil, si bien que celui-ci pouvait sentir son souffle chaud caresser son visage. Là, sans lâcher les intrus des yeux, il mâchonna le fruit, l'avalant en quelques secondes seulement. Avant de refaire un petit pas vers le gobelin et d'approcher sa truffe de celle de son vis-à-vis, le reniflant. Altëa semblait toujours sur ses gardes, mais visiblement la créature n'était pas hostile.

[Fenouil : 0,5 (introspection) ; 0,5 (approche) ; 0,5 (graines)]

_________________


Image




Haut
 

 Sujet du message: Re: Terres Désolées (Izurith)
MessagePosté: Mar 29 Mai 2018 02:57 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 9 Juin 2016 20:32
Messages: 338
Localisation: Bouhen
Devant un fruit d’une telle qualité gustative, Altëa s’empressa d’en ramasser quelques-uns et les mettre dans son sac. Puis suivant les conseils de Fenouil, elle recueillit les pépins noirs dans sa main.

Altëa interrompit sa tâche pour observer Fenouil qui tentait d’apprivoiser l’animal. Il était curieux de savoir si la gourmandise de l’animal serait supérieure à son instinct de survie. Il fallait par contre admettre qu’il était difficile de résister à un tel délice de la nature.

Malgré l’odeur alléchante du fruit violacé, l’animal hésita un long moment. Puis il fit un premier pas, et un deuxième. Pendant tout ce temps, Fenouil demeura immobile. Mais le goût de ce doux fruit persistait encore dans sa bouche, et il fut tenté pendant quelques secondes de le garder pour lui. Heureusement pour la bête, il fut capable de résister à la tentation.

Gourmande et sans doute curieuse, la bête poursuivit son avancée vers le fruit tant convoité. Par contre, la prudence était toujours de mise puisqu’elle entrecoupait ses pas par de petites pauses pendant lesquelles elle observait Fenouil et Altëa. Lorsqu’elle fut qu’à un pas du gobelin, ce dernier retint sa respiration. Il sentit le souffle chaud de la bête sur sa main désormais moite et tremblante. D’un geste brusque, il attrapa le fruit sans même frôler la main verte du gobelin et s’empressa de reculer sa tête. Il mâchonna sa prise goulûment sans pour autant cesser de fixer le petit être accroupi. Le fruit avalé, il fit un pas en avant et renifla le visage de Fenouil.

Tout doucement Fenouil se leva puis chuchota à l’intention d’Altëa.

« Dans mon monde, c’est surtout les animaux mâles qui portent des cornes ou des bois... je ne sais pas ce qu’il en est pour ici. Les siennes ne sont pas très grandes, je me demande si son espèce est comme ça, ou si c’est parce que c’est un bébé. Auquel cas, je ne voudrais pas voir la taille de la maman. »

Puis regardant dans les alentours :

« Et si on continuait notre chemin histoire de voir, s’il y a autre chose derrière cet arbre ? D’autres animaux ou d’autres plantes intéressantes. »


((( 361 mots )))

_________________
Fenouil, larron origine voleur


Dernière édition par Fenouil le Mar 3 Juil 2018 18:20, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Terres Désolées (Izurith)
MessagePosté: Lun 2 Juil 2018 03:33 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mer 24 Fév 2010 10:07
Messages: 6203
Terres Désolées - Oasis sous-terraine (Fenouil)

    Altëa hocha la tête et reprit son chemin, les menant derrière l'arbre. L'immense cavité semblait s'arrêter à quelques mètres de là, dans un cercle approximatif dont l'immense végétal était le centre. Mais, comme celui d'où ils arrivaient, quelques tunnels s'éparpillaient ci et là, suggérant quelques chemins à explorer.

    Arbitrairement, Altëa se dirigea vers celle à l'opposé de leur provenance et s'engagea dedans assez rapidement. Ils purent vite se rendre compte que l'animal les suivait à bonne distance, mais il n'interféra pas dans leur avancée. La première piste s'avéra cependant être une impasse, et ils durent faire demi-tour pour visiter un second chemin, la créature toujours sur les talons. Le second tunnel leur fut plus fructueux car ils y trouvèrent une seconde cavité, plus petite que la précédente mais riche en flore et, semblait-il, quelques insectes également.

    Fenouil put cependant remarquer que l'animal, lorsqu'ils étaient arrivés, s'était placé rapidement devant un autre tunnel, assis sur son arriè-train, faisant face aux deux intrus.

[Fenouil : 0,5 (introspection)]

_________________


Image




Haut
 

 Sujet du message: Re: Terres Désolées (Izurith)
MessagePosté: Mar 3 Juil 2018 18:48 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 9 Juin 2016 20:32
Messages: 338
Localisation: Bouhen
Altëa ascquiessa à la demande de Fenouil et prit les devants. Ils contournèrent donc l’arbre pour constater qu’il était le point central d’une cavité à peu près circulaire. Plusieurs voies s’offrirent alors à eux. Sans consulter le gobelin, Altëa prit le chemin qui leur faisait face. Fenouil la suivit docilement, de toute façon, il n’aurait su quel chemin choisir. Tout en marchant à la suite de sa jolie compagne, Fenouil remarqua du coin de l’œil qu’ils étaient suivis par la créature haute sur pattes. Ils marchèrent ainsi quelques minutes avant de se rendre compte, malheureusement pour nos deux explorateurs, le tunnel les mena bien vite à un cul de sac. Ils rebroussèrent donc chemin en silence sans commenter. Fenouil n’était pas découragé car il avait remarqué qu’il y avait d’autres voies à explorer. Toujours la bête sur leurs talons, ils pénétrèrent dans un second tunnel qui les mena rapidement à une seconde cavité, plus petite que celle de l’arbre à fruits délicieux, mais tout aussi luxuriante. Cette fois par contre, les insectes bourdonnants tout autour d’eux, dérangeaient Fenouil, qui tentait de les chasser de la main.

Puis jetant un coup d’œil à leur ami à quatre pattes, Fenouil vit ce dernier assis devant un tunnel comme s’il en bouchait l’entrée. Intrigué, le gobelin en fit part à son amie.

« Tu as remarqué où il s’est placé ? Je me demande s’il s’est placé là pour que nous le suivions ou si au contraire, il nous bloque l’accès. Et s’il nous bloque l’accès, est-ce ce parce qu’il ne veut nous protéger de prédateurs, ou au contraire, qu’il veuille protéger sa famille de nous qu’il peut percevoir comme des prédateurs. »

Comme à son habitude, le petit gobelin avait exprimé le fond de ses pensées à voix haute. Mais il ne pouvait se contenter de dire ce qu’il pensait, il voulait vérifier de quoi il en retournait. Donc, dès qu’il eut terminé de parler, il n’attendit même pas la réponse d’Altëa et se dirigeait à bon pas vers la bête sans la perdre des yeux afin de voir si cette dernière allait se montrer agressive et lui bloquer littéralement la voie.

Bien qu’il était naïf, Fenouil avait dessein d’arrêter son avancée dès que la créature se montrerait trop agressive.

(((378 mots )))

_________________
Fenouil, larron origine voleur


Dernière édition par Fenouil le Lun 16 Juil 2018 02:08, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Terres Désolées (Izurith)
MessagePosté: Dim 15 Juil 2018 01:33 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mer 24 Fév 2010 10:07
Messages: 6203
Terres Désolées - Oasis sous-terraine (Fenouil)

    Aux mouvements de Fenouil, la créature se redressa assez rapidement. Mais elle attendit que le gobelin ait fait une bonne moitié du chemin avant de vraiment s'agiter. Il devint rapidement clair qu'elle n'appréciait pas que l'aventurier ne s'approche de cette entrée, mais pour autant il ne montra pas de signe clair d'agressivité.

[Fenouil : 0,5 (introspection)]

_________________


Image




Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 98 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 3, 4, 5, 6, 7  Suivante


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016