L'Univers de Yuimen déménage !


Nouvelle adresse : https://univers.yuimen.net/




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Chapitre 5 (5) : Comment... ?
MessagePosté: Mer 7 Sep 2011 20:14 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
GM13 a écrit:
La nuit tombe lentement. Le ciel est dégagé et seul la lune vous permet de voir un minimum. Un orc est proche du trou semble-t-il, mais pas visible. Il semble tourner un peu lorsque l'échelle est lachée dans le trou.

Vous entendez alors une voix humaine, inconnue :

" Venez vite ! "

Ce n'était pas un peau verte ! Sans tellement avoir le temps de réfléchir, vous commencez tous à monter, Lothindil et Lelma en dernier. Il vous indique une direction vers la plaine. Autour de vous, vous voyez que vous êtes proche du camps sans y être réellement.

Alors que vous montez, un orc qui arrive en retard pour la garde certainement commence à courir rapidement vers vous, mais est rapidement arrêté par l'homme d'un coup d'épée longue ressemblant à un katana. L'orc s'effondre alors, et votre sauveur vous indique une tente proche du camps.

" Vos équipements sont là bas ! "

L'enfant arrive alors, et semble rassurer en voyant l'homme. Vous vous approchez à pas de velours vers celle-ci. Un orc à moitié endormi est devant, rapidement décapité. Vous reprenez vos effets, et repartez du camps, vers la plaine. Aucun autre orc ne semble avoir remarqué votre départ...

Vous courrez alors le plus rapidement possible, l'enfant dans les bras de l'homme, quittant ce camp où vous auriez pu perdre la vie. Après un long temps de course, vous vous arrêtez. Vous regardez autour de vous : aucun orc en vue. Sauvés !

Pourtant, deux personnes manques en plus de Bogast. Lelma et Lothindil ! Lorsque vous le remarquez, l'homme vous dit qu'ils doivent être en retard, où qu'ils ont du se battre contre les orcs certainement, auquel cas, peu de chance de survie...

Vous marchez en plaine, de nuit, vers l'Ouest, toujours plus loin. Finalement, le jour se lève. L'homme possède une armure sombre, proche du corps.



Il possède une tiare avec une pierre rosée au centre. Ses cheveux argentés longs lui tombent jusqu'au menton. Ses épaulettes rouges semble en cuir, comme les protections sur ses bras... Il dit s'appeler Daulandi. Il vous raconte alors :

" Je suis un rescapé de l'aynore. Et ce garçon, Thalian, est mon fils. Nous étions à bord de l'aynore pour cartographier l'île. Mais aucun doute est possible. On a voulu nous éliminer. Nous avons découvert des évènements étranges sur cette île et aussitôt que Kendra Kâr a été prévenu, nous nous sommes écrasés. Il devait y avoir un traître dans l'équipage. Ils ont également toutes les cartes de l'île, ils les ont recu à temps. Les évènements étranges, ce sont des dragons, partout ! "

L'homme parle avec une aisance surprenante. Il vous regarde tous en expliquant, ayant l'air d'être un orateur hors pair.

" Si vous avez été envoyé, c'est soi-disant pour cartographier l'île, mais c'est faux. Ils veulent nous éliminer, nous, les survivants ! Nous étions peu nombreux après le crash, mais maintenant nous ne sommes plus que deux. Je vous observe depuis que vous avez été attaqué par les orcs. Je me cache. Mais lorsque j'étais peu de temps avant vous retourné à l'aynore, j'ai perdu Thalian. Je ne l'ai pas retrouvé, et lorsque j'ai vu les orcs, j'ai du me cacher... Merci d'avoir veillé sur lui ! "

Il vous sourit à chacun.

" Bogast me connait. Je sais que c'est lui qui a été envoyé. Je ne pouvais pas vous sortir de ce trou lorsqu'il était là. Mais maintenant, tout va bien. Les orcs ont les cartes et Bogast, nous n'avons plus rien à craindre. Par contre, si Bogast est vivant, il faut le tuer, ou ce sera lui qui nous tueras tous surtout privé de la puissante druide dans votre groupe ! "

L'enfant reste près de l'homme, plus rassuré.




Beaucoup d'informations comme vous pouvez le voir. Vous RP ca, et vous posez des questions si vous en avez.

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chapitre 5 (5) : Comment... ?
MessagePosté: Mer 7 Sep 2011 20:15 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Cromax a écrit:
L'étreinte de l'humain me donne un tel réconfort et une telle sensation de bien être que je pourrais rester contre son corps toute la nuit, l'enserrant de mes bras, doucement. Je ne fais pas attention aux regards que pourraient nous jeter mes camarades, ni même Cheylas, qui m'a rejeté l'instant d'avant. Je ne pense plus qu'au cocon chaleureux dans lequel je suis avec le cryomancien, une bulle de tendresse dans ce trou hostile. Mais alors que la nuit tombe, et que je m'apprête à dormir contre le torse de Lillith, l'échelle descend dans notre prison souterraine. Au même moment, une voix humaine nous appelle du haut de l'excavation terreuse. Elle se présente en allié, et je ne sais si c'est un piège pour endormir notre méfiance. Quoi qu'il en soit, c'est une inespérée chance d'évasion, et mes camarades n'hésitent pas et s'élancent à l'escalade de l'échelle en bois. Je suis mes comparses, jetant un regard complice à Lillith, qui passe après moi sur les échelons. L'escalade est plutôt brève, mais demande pas mal d'efforts vu les douleurs lancinantes qui me parcourent le corps et les muscles, stigmates de mes blessures encore bien présentes. Chaque effort fait s'éveiller une douleur nouvelle, et c'est en grimaçant que j'atteins enfin le sommet.

La nuit est tombée et la lune éclaire pâlement le campement proche de notre prison. Je me retourne vers mon suivant, le doux cryomancien, pour lui donner un coup de main pour la remontée. J'attrape son poignet et l'aide dans son dernier effort. Presque naturellement, il vient à nouveau se loger dans mes bras. Mais cette fois, mes lèvres se posent sur les siennes l'espace d'un instant. Je les retire presque aussitôt, pour regarder mon ami dans les yeux. Ceux-ci semblent mieux se porter depuis notre séjour en captivité et ils retrouvent petit à petit leur couleur d'origine. Mon regard est plongé intensément dans le sien. Je suis perdu, je ne sais pas vraiment que penser de ce que je viens de faire. Même si ça m'a été agréable, ce baiser me trouble, et je n'ose rien dire à l'humain, juste le regarder, pour peut-être attendre une réaction de sa part...

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chapitre 5 (5) : Comment... ?
MessagePosté: Mer 7 Sep 2011 20:15 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Lillith a écrit:
Cromax et moi restons longtemps dans la même position. Sa tête reposant au creux de mon épaule sert d’appui à ma joue tandis que le temps me laisse à des réflexions. Les derniers événements se sont enchaînés si vite que je suis perdu dans tout ça.

Avec le recul, je vois bien mes erreurs et comprend le départ de ma faera. J’ai bêtement reculé, perdant les effets de mes entraînements. Toutes les souffrances que j’ai subit dans ce voyage pour au final revenir au point de départ. Moi aussi je suis déçu de mes actes. Je ne pense pas que Kristal reviendra un jour. Du moins, pas tant que je me rattrape pas. Je dois régler mes histoires pour lui montrer que je mérite sa présence.

A peine j’arrive à cette conclusion qu’un bruit sourd se fait entendre. Quelque chose pendouille dans le trou. Une corde ou une échelle. Une voix salvatrice nous parvient, nous sommant de sortir au plus vite. Je me lève maladroitement, encore un peu ankylosé puis me dirige vers ce qui se confirme être une échelle de corde en suivant Cromax auquel je souris.

(Nous sommes libres ! C’est formidable !)

Dans l’euphorie de l’instant, j’oublie toute méfiance et perds toute suspicion vers ce qui pourrait être un piège, comme je l’ai longtemps pensé pour Kristal.

J’empoigne fermement les échelons de bois sec et monte à la suite de l’elfe gris si réconfortant. Le poids des grimpeurs en dessous de moi stabilise l’échelle et tends les cordes de chanvre. J’arrive assez aisément l’ascension, mais l’arrivée en atteignant la limite du sol est plus ardue.

Je pose un bras sur le sol poussiéreux pour prendre appui et tend l’autre machinalement en l’air. Je sens alors une main saisir la mienne et me tirer vers le haut. Une fois proche, je perçois le visage de mon soutien, éclairé par la lueur blafarde de la lune ronde.

(Cromax…)

C’est qu’il approche son visage du mien, comme jamais il n’a été. J’arrive à percevoir en détail ses lèvres fines et rosées, quelques cheveux aux vents dont les ténèbres luisent sous l’éclairage nocturne. Puis ses yeux d’un noir profond où les reflets incandescents dessinent milles volutes et filaments entremêlés. Il m’embrasse, en un fébrile contact qu’il conclut rapidement. Je suis complètement déboussolé et ne sais comment réagir. Il semble troublé aussi. Je préfère ne rien dire et sourire.

Notre sauveur nous indique au loin quelque chose que je ne vois pas vraiment, mais parle de nos affaires. Prenant la main de Cromax, je cours à la suite du mystérieux homme. C’est une agréable cavalcade dans la plaine, le vent balayant nos visages.

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chapitre 5 (5) : Comment... ?
MessagePosté: Mer 7 Sep 2011 20:15 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Cromax a écrit:
Lillith répond doucement à son sourire, visiblement troublé par mon court baiser. Ses yeux encore abîmés sont posés sur mon visage, et je le regarde sans rien dire, admirant sa beauté virile sous la clarté de la lune. C'est alors que notre mystérieux sauveur intervient pour encore une fois nous sortir d'une mauvaise passe. En effet, un orque retardataire pour sa garde fait son apparition et se rue à toute vitesse sur nous.

(C'est foutu, il va réveiller tout le campement...)

Je veux poser la main sur la garde de ma rapière pour me préparant à subir une nouvelle bataille contre ces peaux-vertes, mais je ne trouve que du vide, mes lames m'ayant été confisquées. C'est heureusement sans compter l'efficacité de notre nouvel ami, qui fauche complètement notre adversaire avant qu'il n'ait pu nous atteindre d'un puissant coup d'épée légèrement courbe. Ayant capté l'attention de tous, il nous indique alors une tente en bordure du campement, nous précisant que c'est là que sont rangés nos équipements. Thalian arrive doucement près de notre sauveur et semble plus rassuré que dans notre prison de terre. Mes compagnons commencent à avancer vers la tente indiquée, et à ce moment, le cryomancien saisit doucement ma main et m'entraîne dans une course folle et légère sous le doux vent nocturne. Nos pas sont silencieux et le contact de ma paume avec ses doigts est chaud et rassurant.

(Ainsi il n'a pas mal pris mon baiser...)

(Pourquoi l'aurait-il mal pris...C'est bien la première fois que tu doute de ton pouvoir de séduction...)

(Un pouvoir? Est-ce vraiment un pouvoir?)

(Evidemment, tu verras un jour tout ce qu'on peut faire en séduisant...)

Nous arrivons près de la tente où sont entreposées nos affaires. Un orque puant dort assis sur le sol devant l'entrée. Il ne nous entend même pas arriver et encore une fois, le curieux personnage qui nous a sorti de là décapite froidement et efficacement le garde. Nous pénétrons dans la tente orque et nous retrouvons avec joie toutes nos affaires. Je suis même pris d'une surprise plus qu'agréable puisque ces abrutis d'orques ont également ramassé la grande hache dorée d'Andelys que j'avais laissée à l'entrée de l'aynore. Je salue la chance en reprenant la lourde arme dans ma main, me rééquipant du reste.

Une fois que toutes les affaires sont récupérées, nous quittons rapidement le campement ennemi et courrons à vive allure dans la plaine faiblement éclairée par un blafard clair de lune. Lillith me tient toujours la main, et nous filons rapidement, emportés par notre fougue de liberté. Visiblement, notre fuite a été des plus discrètes puisqu'aucun orque ne nous poursuit. Nous filons, toujours plus loin, courant de toute la puissance qui nous reste, le gosse dans les bras de notre nouveau meneur...

Une fois assez éloignés de l'ennemi, nous ralentissons la cadence, marchant désormais dans la nit sombre. Je ne lâche toujours pas la main de l'humain, et lui décoche quelques sourires et regards tendres.

Le soleil finit par se lever et étend sa chaleur sur nos peaux et dans nos cœurs.

(La lumière, enfin...)

Notre sauveur, un homme aux cheveux d'argent, est vêtu d'une souple armure noire et rouge et sa tête est ornée d'une tiare précieuse. Il se présente sous le nom de Daulandi et nous raconte pourquoi il est là. Tout ce qu'il dit est tellement surprenant que j'ai du mal à le croire, mais vu ce qui nous est arrivé ces derniers jours, je n'ai pas la force de le faire savoir... C'est d'ailleurs à peine si je me rends compte qu'il manque quatre personnes parmi nous. Bogast bien entendu, que nous avons lâchement laissé aux mains de Crimson, mais aussi Lothindil, Lelma et sa fille.

L'homme finit même par révéler que Thalian est son fils...Un peu dérouté par tant de nouvelles, je m'assieds sur le sol, et Cheylas s'approche de moi. Elle s'assied à mon côté et passe un bras derrière mon dos pour me saisir la hanche opposée. Je ne comprends pas pourquoi elle est soudainement si câline, m'ayant repoussé la nuit même. Elle colle son visage contre ma poitrine et je finis par l'enlacer. Je me laisse aller à une somnolence courte en fermant les yeux, profitant de la chaleur du soleil sur chaque point de ma peau...

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chapitre 5 (5) : Comment... ?
MessagePosté: Mer 7 Sep 2011 20:16 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Lillith a écrit:
Nous atteignons vite une tente où sont sensés être nos affaires. Dans l’euphorie, je n’ai même pas remarqué l’orc qui notre sauveur a rapidement réduit au silence, ni le garde endormit devant l’abri. Nous sommes libres, c’est tout ce qui compte. Je ne veux plus penser rien, juste savourer cette joie naïve.

En fouillant rapidement dans les affaires, je récupère mon bâton et mon sac et reprends la main de Cromax pour reprendre la course, mi-fuite mi-virée sensuelle folle.

Au bout d’un moment, on s’arrête, à bout de souffle. Notre mystérieux libérateur commence à nous parler et je redescends sur terre. On est des fuyards, sûrement poursuivit maintenant, on a perdu Bogast, Lothindil et Lelma. Le discours du dénommé Daulandi est plein d’informations dures à assimiler.

Une question des plus stupides me vient à l’esprit avant même que naissent les plus logiques. Avec ma vision floue, je ne vois qu’une silhouette de Daulandi. Sa voix est grave, mais si Thalian est son fils et le fils de Bogast, il n’y a qu’une solution… Et puis, j’avais entendu la légende d’une guerrière qui se faisait passer pour un homme pour entrer dans l’armée il y a quelques siècles à Oranan.

« Excusez moi, mais… J’ai du mal à suivre, vous êtes la mère de Thalian, c’est ça ? »

Avant d’entendre sa réponse, je remarque que Cromax s’éloigne de moi pour s’asseoir par terre, aussitôt rejoins par Cheylas qui semblait guetter.

(Je suis définitivement redescendu sur terre, finit la petite flânerie onirique, tout est comme avant…)


_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chapitre 5 (5) : Comment... ?
MessagePosté: Mer 7 Sep 2011 20:16 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
GM13 a écrit:
L'homme semble destabilisé par la question. Enfin, qui ne le serait pas ? Visiblement vexé, il répond à la question :

" J'ai l'air d'être une femme ?! Ai-je la voix d'une dame ?! "

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chapitre 5 (5) : Comment... ?
MessagePosté: Mer 7 Sep 2011 20:16 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Lillith a écrit:
J'avais visiblement tout faux. Je sens une chaleur désagréable me monter aux joues. et je me mets à bafouiller.

"Non, euh.. Je...désolé... 'est que... Comme Thalian est aussi le fils de Bogast, j'ai imaginé que... Enfin..."

je suis complètement perdu. Il est clair que l'un d'eux ment. J'ai longtemps douté de Bogast, mais je ne pense pas qu'il mentirait là-dessus. Et Daulandi... C'est notre sauveur, donc les doutes s'envolent très vite. Mais on ne sait rien d'elle... enfin, lui. Un piège serait possible.

(Si seulement Kristal était là pour me conseiller.)

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chapitre 5 (5) : Comment... ?
MessagePosté: Mer 7 Sep 2011 20:16 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
GM13 a écrit:
Il réagit vivement :

" Bogast ? Le père de Thalian ? Il a menti sur ça aussi alors ?! Il vous a manipulé sur bien plus de points que je ne le pensais... C'est sans doute pour me faire revenir et me tuer qu'il a voulu le garder avec lui... "

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chapitre 5 (5) : Comment... ?
MessagePosté: Mer 7 Sep 2011 20:17 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Lillith a écrit:
Je ne sais plus qui croire. L'enfant est contre les jambes de Daulandi et s'accroche à une chainette son armure, comme s'il se tenait à un pilier. Il parait beaucoup plus rassuré qu'avec Bogast.

(Il dit peut-être la vérité après tout...)

Malgré tout, tous mes répères sont ébranlés et je suis trop chamboulé pour chercher plus loin. Je jette un coup d'oeil furtif vers les silhouettes de Cromax et cheylas, aussi perdu.

Je m'asseois par terre, vacillant sous la fatigue. J'essaye de récupérer, autant physiquement que moralement.

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chapitre 5 (5) : Comment... ?
MessagePosté: Mer 7 Sep 2011 20:17 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Daio a écrit:
La nuit arrive peu à peu, nous la voyons arriver dans notre fosse. L'astre lunaire nous permet d'y voir un peu à l'intérieur. Soudain je vois quelque chose tourner autour du trou, sûrement un orc vu qu'il ne peut y avoir autre chose ici.

Quand tout à coup l'échelle de corde arrive au fond du trou puis une voix humaine s'élève pour dire:

" Venez vite ! "


Tout le monde grimpe à l'échelle étant donné qu'il ne s'agissait pas d'un orc. Nous grimpons mais qui pourraient être sûr de la sincérité de l'humain. Il nous indique la direction de la plaine, je regarde tout autour de moi et vois que nous sommes proche du camps et non à l'intérieur.

Nous avançons quand soudain un orc arrive. Peut être est-il en retard sur son tour de garde ou qu'il passait par ici. Mais une chose est sûr c'est qu'il nous fonce dessus. L'homme devant nous tue notre ennemi d'un coup avec une épée longue et fine. L'humain nous montre une tente est dit:

" Vos équipements sont là bas ! "

L'enfant rejoint enfin le groupe et semble serein en voyant l'inconnu. Nous nous dirigeons vers la tente avec la plus grande discrétion. Il y a un orc qui dort à moitié devant mais il est tué avec une grande rapidité.

Je récupère tout mon équipement et ressors de la tente. Tout le groupe se dirige vers la plaine et heureusement pour nous, nous n'avons pas rencontrés d'orcs. Nous courrons pour nous éloigner le plus vite possible, l'enfant ne pouvant nous suivre et porté par l'inconnu. Nous courrons un long moment puis nous nous arrêtons. Plus rien de dangereux en vue.

Soudain je remarque l'absence de Lelma et Lothindil puis l'homme nous dit qu'ils sont soit en retard soit ils ont dû se battre. Nous nous offrons une marche de nuit dans la plaine, nous marchons toujours vers l'Ouest.

Le jour se lève enfin nous pouvons regarder notre libérateur. Il possède une armure sombre proche de la peau ainsi qu'une tiare ornée d'une pierre rosée en son centre. Il a de long cheveux couleur argent qui arrivent à la hauteur de son menton. Je me demande d'où il peut sortir puis il nous dit s'appeler Daulandi.

Il nous raconte ensuite une partie de ce qu'il sait:

" Je suis un rescapé de l'aynore. Et ce garçon, Thalian, est mon fils. Nous étions à bord de l'aynore pour cartographier l'île. Mais aucun doute est possible. On a voulu nous éliminer. Nous avons découvert des évènements étranges sur cette île et aussitôt que Kendra Kâr a été prévenu, nous nous sommes écrasés. Il devait y avoir un traître dans l'équipage. Ils ont également toutes les cartes de l'île, ils les ont reçu à temps. Les évènements étranges, ce sont des dragons, partout !

Si vous avez été envoyé, c'est soi-disant pour cartographier l'île, mais c'est faux. Ils veulent nous éliminer, nous, les survivants ! Nous étions peu nombreux après le crash, mais maintenant nous ne sommes plus que deux. Je vous observe depuis que vous avez été attaqué par les orcs. Je me cache. Mais lorsque j'étais peu de temps avant vous retourné à l'aynore, j'ai perdu Thalian. Je ne l'ai pas retrouvé, et lorsque j'ai vu les orcs, j'ai du me cacher... Merci d'avoir veillé sur lui ! "

Il nous regarde chacun avec un grand sourire.

" Bogast me connaît. Je sais que c'est lui qui a été envoyé. Je ne pouvais pas vous sortir de ce trou lorsqu'il était là. Mais maintenant, tout va bien. Les orcs ont les cartes et Bogast, nous n'avons plus rien à craindre. Par contre, si Bogast est vivant, il faut le tuer, ou ce sera lui qui nous tueras tous surtout privé de la puissante druide dans votre groupe ! "

Je m'éloigne un peu du groupe et m'assois sur le sol pour méditer un instant.

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 messages ] 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016