L'Univers de Yuimen


Forum de Jeu de Rôle Médiéval-Fantastique




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Le cimetière sous les eaux
MessagePosté: Jeu 30 Oct 2008 19:46 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Site Internet  Profil

Inscription: Lun 20 Oct 2008 21:22
Messages: 22817
Localisation: Chez moi^^
Le cimetière sous les eaux


Image


Ce lieu où dorment à tout jamais les morts semble être la propriété de la déesse Moura qui a étendu son emprise sur toutes les tombes, inondant ce lieu de toutes parts. Désormais, seuls les prêtres de Moura sont autorisés à pratiquer les cérémonies d'enterrement, mais peu d'entre eux acceptent de se mouiller, préférant ensevelir les corps sans vie sous terre, en dehors de cette prison d'éternité.

Le temps reste bien frais, voir glacial en certaines périodes de l'année, ce qui permet donc une bonne conservation des morts. Mais, lorsqu'un timide été se prépare à réchauffer la région, une étrange odeur de pourriture s'élève alors de ce lieu corrompu par les chairs en décrépitude. C'est d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles on ne trouve que des maisons à l'abandon autour de ce cimetière.

Seule une jeune femme aux cheveux gris, reconnue comme cinglée par la plupart des habitants, continue de vivre à moins d'une dizaine de mètres de cet endroit qui pue la carcasse croupie. Elle guette sans relâche le marais, de jour comme de nuit, ne quittant sa fenêtre que quelques rares fois dans la journée pour dormir et se sustenter un minimum. On la surnomme d'ailleurs la gardienne maudite.

Parfois, on peut l'entendre crier au beau milieu de la nuit, sans doute lorsque ses yeux errants perdus sur les terres inondées sont trop fatigués pour offrir la vision de la réalité à son esprit tourmenté. Dans ce que ses concitoyens appellent ses délires, elle parle de lueurs empoisonnées, de monstres rampants et de tombes profanées, même si personne n'a jamais été en mesure de prouver que ses soit-disant hallucinations étaient infondées. Dans l'esprit des habitants, l'eau de leur déesse ne peut en aucun cas être corrompue par des êtres habités d'intentions mauvaises et cette légende populaire est étouffée du mieux possible, les gens gardent leurs craintes bien enfouies au fond d'eux.

_________________
Pour s'inscrire au jeu: Service des inscriptions

ImageImageImage

Alors il y a une règle que je veux que vous observiez pendant que vous êtes dans ma maison : Ne grandissez pas. Arrêtez, arrêtez dès cet instant. Wendy dans "hook" (petit hommage à Robin Williams)
Pour toute question: Service d'aide
Pour les services d'un GM: Demande de service


Je suis aussi Lothindil, Hailindra, Gwylin, Naya et Syletha


Haut
 

 Sujet du message: Re: Le cimetière sous les eaux
MessagePosté: Lun 25 Avr 2016 18:26 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Sam 15 Aoû 2015 16:54
Messages: 73
Aeglos cheminait à travers les ruelles de Lebher, cité des Hinïons et des Earions, presque toute l'année enneigée. Il ne pouvait s'empêcher de penser au Maître des Maenauster, celui qui lui avait tout appris sur la magie de glace avant qu'il ne disparaisse mystérieusement le jour de l'attaque des prêtes de Sithi sur sa personne et de sa fuite à travers différents mondes pour espérer échapper à leur zèle. Malheureusement pour lui, les membres des Ithilauster étaient de redoutables guerriers ainsi que d'excellents mages maniant divers fluide et ses blessures l'ont conduit de nouveau sur ce monde, Yuimen, là où son cœur et ses ambitions résidaient. Servir ses majestés à Tahelta était son véritable souhait, du moins le pensait-il jusqu'à ce qu'ils atterrissent ici, encore épuisés par ses blessures près du port de Bouhen et de sa captivité jusqu'au port de Darham. S'aidant de son bâton pour déambuler à travers les rues, saluant les quelques passants Hinïions qui le saluèrent à leur tour, il finit par déboucher sur un étrange cimetière dont les tombes étaient à moitié immergées dans l'eau glacée de Nosvéris. Un portail en fer forgé désuet semblait garder ses lieux et un squelette...

Tournant prestement la tête en direction de la créature qui claudiquait vers lui, il chercha d'abord à l'éviter mais d'autres sortant de la terre gelée derrière lui, lui bloquèrent la route. Tapant de son bâton sur la glace, il la fit craqueler pour former des pics de glace acérés et les dirigea de la pointe de son bâton, visant à briser les crânes de ses adversaires. Si quelques uns tombèrent de nouveau inanimés, d'autres résistèrent bien plus à son sort. Il esquiva au dernier moment le coup de poing d'un squelette mais ses autres adversaires arrivèrent à le cerner de toutes parts et à l'immobiliser contre le sol. Se débattant furieusement, le Sindel tenta de se défaire de ses opposants mais rien n'y fit.

Agrippant les côtes couvertes d'un tissu en charpie de ses mains, il commença à ressentir une sensation de froid qui envahissait son corps, puis qui se dirigeait dans ses mains. Il envoya sa magie à travers les os de la créature qu'il tenait fermement, un souffle glacial qui commençait à dévorer ses os, à les geler et à s'enrouler aussi sournoisement qu'un serpent autour de sa colonne vertébrale. Il intensifia son attaque, faisant fi des squelettes qui le maintenaient au sol solidement. Utilisant la magie de Yuia, il se concentra plus encore lorsqu'il sentit sa magie faiblir et songea à un glaçon de bonne taille dans lequel la créature serait enfermée. Augmentant l'intensité de ses fluides coulant dans ses veines, sa magie engloba son adversaire de la tête au pieds pour le geler et l'immobiliser dans un bloc de glace légèrement difforme. Il demanda intérieurement à la déesse de l'excuser pour ce manque de raffinement, cependant certaines situations demandaient de l'efficacité et non simplement de l'esthétisme. Cependant, les autres squelettes commençaient sérieusement à le tuer à petits feux en cherchant à l'étrangler et sa magie n'était plus, Aeglos était vidé de ses fluides. Alors qu'il pensait sa fin proche, ses adversaires tombèrent d'un coup, leurs os s'affalant sur lui, tandis que la lueur mauvaise dans leurs yeux disparut d'un seul coup.

- Relève-toi Aeglos, fils des glaces éternelles de Nosvéris !

L'intéressé tourna la tête en direction de la voix mystérieuse et se releva péniblement, repoussant l'amas d'os autour de lui. C'était une jeune femme aux cheveux gris qui lui faisait face mais il ne se rappelait pas l'avoir déjà rencontré.

- Attendez ! Qui êtes-vous ? Est-ce vous qui avez combattu ces squelettes ?

Déjà ne l'écoutait-elle plus puisqu'elle se dirigea vers une bicoque abandonnée et lui fit signe de la suivre. Aeglos regarda autour de lui, puis son regard passa des majestueuses montagnes de Nosvéris à la maison de la femme aux cheveux gris. Il décida finalement de la suivre jusque chez elle, plus intrigué qu'autre chose.
Si l'aspect extérieur du bâtiment était déplorable, l'intérieur fut pire encore et le sindel eut du mal à ne pas se sentir nauséeux en respirant l'odeur de pourriture qui s'en émanait.

- Vous avez un cadavre dans votre placard ou quoi ? Ecoutez, je ne veux pas être impoli mais d'où me connaissez-vous et pourquoi vouliez-vous que je vous suive ?

La jeune femme hocha la tête, les yeux hagards tandis qu'elle l'enjoignit au silence, son doigt sur ses lèvres. Elle dodelinait de la tête et émettait parfois quelques rires hystériques avant de reprendre son sérieux. Il était en présence d'une folle, décidément les squelettes n'étaient peut-être pas la pire compagnie au monde.
Soudainement, elle se leva et fouilla sa cabane jusqu'à ce qu'elle revienne devant lui avec une bague en argent surmontée d'un lazulite qu'elle lui tendit. Aeglos la regarda d'un air interloqué mais consentit à la prendre en main. Il la fit tourner dans ses doigts et y infusa sa magie pour vérifier si elle était enchantée ou si elle détenait une quelconque once de magie. La bague bien que belle n'émettait aucune forme de magie.

- Elle est magnifique je dois l'avouer mais je ne vois pas en quoi elle peut...m'aider.

Une vision lui apparut soudainement et ce n'était pas cette fois-ci un mauvais tour joué par son psyché. Il était ici il y a quelques années devant cette même jeune femme et lui tendait la bague qu'il avait entre les mains. Apparemment c'était juste avant la traque des prêtres de Sithi. Il lui avait donné cette bague pour qu'il puisse la lui remettre le jour où il reviendrait pour qu'il puisse se rappeler de la raison pour laquelle il cherchait cet artéfact, ce livre selon ce qu'il se rappelait, mais vu la netteté de l'image dans son esprit, cela pouvait être autant un grimoire qu'un livre de recettes de cuisine ou un vulgaire journal. Plus important, il se souvenait d'une belle sindel qu'il avait aimé passionnément dès le début de son enfance, cependant il ne se rappelait plus ni de son visage ni de son nom. Cette sindel était apparemment la raison de sa présence ici et semblait liée d'une façon ou d'une autre à la relique qu'il recherchait.

- Je ne comprends pas tout... Comment cela se fait que je ne me souviens plus d'une partie de mon enfance et encore moins de la sindel que j'ai aimé mais dont j'ai oublié le nom et le visage ?

- La seule chose que vous m'ayez dites avant de partir sur la montagne de Nosvéris en quête de l'artéfact lié à votre déesse Yuia, c'est que cela permettrait de soigner votre épouse, de la "régénérer" selon vos termes à l'époque. Mais avant que vous ne retourniez de nouveau dans cette montagne et que vous ne commettez encore des impairs, il va falloir être digne de ce voyage.

- En être digne ?

- Le fils de la glace éternelle de Nosvéris à l'époque où je l'ai connu n'aurait eu aucun mal à se défaire de quelques squelettes, à présent il n'est que la ruine de ce qu'il fut jadis.

Le sindel ouvrit la bouche mais la jeune femme aux cheveux gris lui donna un coup du bâton qu'elle avait cherché et lui dit de la suivre pour qu'il puisse de nouveau "entendre la glace".

Il ferma les yeux et se concentra sur l'eau glacée, puis sur les battements de son cœur qui ralentissaient, le froid envahissant son épiderme et il rouvrit soudainement les yeux tendant la main vers l'étendue d'eau pour la geler progressivement, des blocs de glace se formant sur le fil de l'eau, des cristaux se formèrent et s'agglomèrent autour de la structure et de ses mains il façonna sa propre magie et lança une légère brise glacée tout autour de lui. Aeglos entendait le crépitement de la glace en train de se former, de se réunir en un bloc aussi solide que la roche.

- Tu es en bonne voie, fils de la glace éternelle de Nosvéris, tu dois à présent suivre ta destinée et trouver l'artéfact que tu convoites afin de retrouver toute ta mémoire. Cherche les jalons de la voie de Yuia.

Les derniers mots n'étaient plus que des murmures alors que l'étrange femme s'était soudainement volatilisée, néanmoins il avait une piste solide à vérifier dès à présent et il sentait sa mémoire lui revenir petit à petit.

[Apprentissage du sort: Blizzard givrant : Le lanceur de sort provoque un blizzard ciblé qui immobilise la victime, l'emprisonnant dans un glaçon (ini=0 ; dure lvl/4 tours arrondis à l'inférieur, mag+0,5/lvl) qui immunise la cible à toute attaque, sauf de feu. Si la cible subit une attaque, l'effet du sort se dissipe juste après. Le sort ne peut être lancé que [lvl/4] fois par combat maximum, arrondis à l'inférieur. Le sort échoue directement si la cible a des PM de feu.]

_________________


Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016