L'Univers de Yuimen déménage !


Nouvelle adresse : https://univers.yuimen.net/




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Le Temple de Toumlanayh
MessagePosté: Ven 16 Avr 2010 20:07 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mer 24 Fév 2010 10:07
Messages: 6214
Le Temple de Toumlanayh


image


Non loin de la grande oasis centrale, ce temple est le seul en son genre mélangeant ainsi culte de Yuimen (La vie) et culte de Phaïtos (La mort). Les deux divinités forment ainsi une entité à deux visages, inséparables l'une de l'autre, qu'ils ont nommé Toumlanayh.

Cette croyance n'est au final pas si étonnante, surtout de la part des humains du Peuple des Dunes, après tout leurs vies sont rythmés par cette proximité entre la vie et la mort. Le désert est à la fois la terre originelle rassurante et l'effroyable danger mortel et incessant, logique donc que les deux dieux représentant le mieux ses notions aient ainsi fusionné.

Le temple en lui-même est d'une hauteur de vingt mètres sur soixante-quinze et peut contenir jusqu'à un millier de personne. Ses murs en briques de terre crue mesurant jusqu'à soixante centimètres d’épaisseur isolent l’intérieur du bâtiment des fortes chaleurs extérieures et des tempêtes de sable. La moitié du temple est couverte d’un toit, l’autre moitié est une cour de prière à l’air libre.

La proximité de l'oasis permet aux prêtres du temple de ne pas perdre leur temps à rechercher de l'eau et de pouvoir posséder quelques cultures et élevages assurant la sûreté de leur sédentarité. De nombreuses tribus nomades viennent régulièrement à l'oasis pour récupérer de l'eau et les prêtres en profitent généralement pour faire preuve d'hospitalité et parler religion à ceux-ci. Les prêtres sont aussi des érudits qui savent écrire (Ce qui est très rare dans le désert) et ont de nombreuses connaissances sur un peu tout, qu'ils accumulent dans des livres. Ils sont généralement prêts à partager leur savoir avec quiconque en fait la demande.

_________________


Image




Haut
 

 Sujet du message: Re: Le Temple de Toumlanayh
MessagePosté: Lun 22 Aoû 2016 15:56 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 2 Aoû 2010 05:51
Messages: 186
Localisation: Le désert de l'Ouest
Chaleur. Ma peau qui grille au soleil, la caresse douce d’une brise qui assèche les perles de sueur sur mon front. Labeur.

À genou dans la terre meuble, mes doigts dans le sol. Tâtonnement. Contact avec une petite plante raide, que j’arrache aussitôt. Et une autre. Encore une autre. Délicatement, en tentant de ne pas briser les racines, je les déterre et les jette derrière moi. Seuls les plants de bavet, avec leur précieuses racines un peu gluantes, échappent à ce sort. Après tout, le bavet se mange, les mauvaises herbes non.

Jardinier, je suis devenu jardinier. Déjà quelques années - je ne compte plus - qu’Aïrfen m’a sauvé des vers aqueux en plein désert. Après avoir passé quelques jours chez son père à récupérer mes forces, ils m’ont amené ici, au temple de Toumlanayh, où on m’a pris en charge. De ce que j’ai compris, c’est un endroit extrêmement important pour les nomades du désert, un des rares lieux où ils reviennent régulièrement. C’est aussi une oasis fertile. Après quelques jours d’acclimatation, on m’a donc finalement trouvé un boulot qui ne demande ni yeux, ni talents spéciaux : jardinier. Quant à Aïrfen, je ne l'ai que rarement revu, mais toujours avec joie, durant ses quelques visites au temple.

Je me relève tranquillement. Trois pas à gauche, deux tout droit et me revoilà sur le sentier central. Marcher tout droit, un pas à la fois, jusqu’au… voilà, contact froid, céramique, le puit. À droite devrait se trouver… Métal, le sceau. Empoigner la corde, la nouer au sceau, descendre le tout… Encore plus creux…

''Plouf!''

Durant la première année, j’ai très peu parlé aux autres. Tout m’était trop… difficile. La chaleur, les souvenirs horribles de ma vie, la crainte que tout ne redevienne mauvais, la peur de TE rencontrer! Pourtant, le temps a passé, je me suis occupé des plantes, j’ai tout fait pour oublier et… je suis toujours là.

Tirer, remonter le sceau. Plein. Le détacher, l’empoigner - contact humide et frais des perles d'eau - et reprendre le chemin inverse. Ce que ça boit, les bavets! Ça ne goûte même pas bon, en plus… Enfin, ça pousse dans les oasis et c’est ce qui compte, j’imagine…

C’est un endroit curieux, centré autour d’un immense temple, à ce qu’il paraît. Personnellement, mon univers se limite surtout aux jardins à l’ombre des dattiers, à ma tente située plus haut en montant une petite colline et aux lieux communs une centaine de pas en retrait à droite du temple. Dans ce dernier, je n’ai accès qu’à la cour extérieure, et encore uniquement pour la prière hebdomadaire. Ils vénèrent Toumlanayh, un genre de dieu de la vie et de la mort… Je fais un peu semblant, car après tout, je sais très bien que… que c’est TOI qui contrôle la mort!

''Pshshshshshsh…''

Verser l’eau. Une lampée à la fois, pour chaque plante. Tâter le sol du bout des doigts, m’assurer qu’il soit suffisamment humide. Voilà… Ramener le sceau au puit.

Après environ un an, j’ai commencé à me sentir… Hum… Pas heureux, mais… content. Presque. Comparé à la survie de tous les jours à Exech, c’est le paradis, ici. Un paradis brûlant, mais quand même! J’ai commencé à parler aux autres, à m’attarder à la cantine après le repas au lieu de regagner ma tente le plus vite possible. À rire même, parfois… pas souvent. Je suis seul, maman n’est pas là, Leticia n’est pas là, Ophelia n’est pas là… Mais je vis. Je ne souffre pas trop, même si mes yeux me manquent cruellement. TU… TU sembles m’avoir même foutu la paix, un peu! Ne pas penser à TOI, ne pas…

Je traîne mes pieds dans la terre sablonneuse des sentiers, trois rangées plus loin… Main devant, contact frais et légèrement humide. Le ma-knisa, ma tâche principale. Palper, frôler gentiment, feuille par feuille, tige par tige… Parcourir chaque plant de mes mains.

Ensuite, il y a eu Quermeh. Je ne sais pas pourquoi, qu’est-ce qui lui a pris, ce qu’il a bien pu penser, mais… Il est venu à moi. Plusieurs fois. Il n’est même pas reparti, il… Même si je ne suis qu’une ombre de vie, même si je ne suis qu’un aveugle avec rien d’autre à faire que de s’occuper des plantes…

Contact dur, sec sous mes doigts. Un scarabée… Sans mes soins, ils dévoreraient le ma-knisa en quelques jours. Pression… Sensation, son d’éclatement, un petit ''Pop!'' Et il n’est plus. Je fouraille dans mes guêtres, sort un petit sac en cuir et y fourre l’insecte. On m’a dit qu’ils permettent de teindre les vêtements d’une superbe couleur bleu-ciel, très prisée a Tulorim… Une couleur que je ne reverrai jamais…

Depuis quelques mois, Quermeh vient me voir presque chaque jour. C’est toujours lui qui me trouve, je n’ai qu’une vague idée d’où sa tente peut bien se trouver. Il reste parfois quelques minutes, d’autres quelques heures. La plupart du temps, il parle et j'écoute. Il tente d’obtenir la prêtrise de Toumlanayh, c’est pour cela qu’il a quitté sa tribu pour venir vivre ici. Un choix facile pour lui, à l’entendre. À force de le côtoyer, j’ai appris à… l’apprécier pour son esprit vif, ses histoires un peu folles, son entrain débordant et surtout… Bien, pour le fait qu’il s’occupe de moi. Ce n’est pas tout le monde qui… euhm… Bref.

Rangée après rangée. Mes doigts s’affairent, les scarabées explosent. Au moins, le ma-knisa, ça sent bon! Oh, et puis zut, juste une feuille et… Explosion de saveur dans ma bouche, vague de fraicheur. Un goût fort, vif, mais pas omnipotent : si on pouvait concentrer l’odeur et l’ambiance d’une forêt en une bouchée, ça ressemblerait probablement au ma-knisa. Et ça, ça vaut toute la survie du monde…

La chaleur diminue graduellement. Il ne devrait pas tarder, la fin du labeur quotidien approche. Quermeh s’est mis en tête de… idée ridicule, mais… de m’apprendre à me défendre. Comme si c’était possible… La dernière fois, contre le vers aqueux… Et l’autre, contre ces foutus enfants d’Exech… Et pourtant, ces derniers temps, il vient en soirée et nous pratiquons, lui avec son long bâton, moi avec ma dague… et… C’est étrange, mais… Ces contacts réguliers, l’effort physique qui s’en suit, la… la camaraderie… l’apprentissage. Ça me fait du bien, je crois. Je sais. Même que j’attends impatiemment ces moments, maintenant… Évidemment, rien ne garantit qu’il ne vienne aujourd’hui, mais peut-être... il a dit… mentionné que… Promis que…

''Lerce, mon vieux! J’espère que tu es prêt pour l’entraînement, car je me sens en forme! Oh dis donc, tu as bonne haleine toi, aujourd’hui!''

_________________
Lerceval Talrion, Demi-elfe, Fanatique


Haut
 

 Sujet du message: Re: Le Temple de Toumlanayh
MessagePosté: Mer 24 Aoû 2016 18:38 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 2 Aoû 2010 05:51
Messages: 186
Localisation: Le désert de l'Ouest
Cinquante pas, cent pas : nous avançons dans le désert. Mes pieds s’enfoncent dans le sable, par dessus mes sandales : contact soyeux et rêche à la fois. Du sable, j’en ai partout : dans mes vêtements, dans ma bouche, dans mes orbites aussi, j’imagine…

''Bon, ça devrait suffire, nous sommes assez loin… Tiens, prends ça.''

Un objet cylindrique de texture lisse est glissé dans ma main droite : dur, avec des restes d’écorce… Le même bâton de bois que d’ordinaire.

''Bon, on fait comme la dernière fois, mais j’espère pouvoir progresser plus avant aujourd’hui, car tu t'améliores ces temps-ci. Comme d’habitude, on commence par quelques passes d’échauffement. Tu te souviens des mots-clefs?''

''Concentration, anticipation, réaction!''

''Parfait, un beau petit perroquet tu fais! Prêt?''

''Euh… Disons, oui.''

Mes deux jambes plantées dans le sable, la gauche légèrement en avant. Solide. Concentre-toi, Lerce. Crissement de bottes dans le sable, puis… rien. Il ne bouge pas. Il ne bouge toujours pas. Il ne…

''Poc. Poc. Poc. Poc.''

Bruit faible, mais très perceptible… Poc…? Ça ne s’approche pas, il… Il doit faire passer son bâton d’une main à l’autre! Et ça continue… Ça se rapproche? Non, oui, je… Je ne sais pas!! Oui! Oui, clairement, ça se rapproche, ça…

''POC!''

Mollet gauche! Un contact, léger, qui s’arrête aussitôt…

''Qu’est-ce que je t’ai déjà dit, Lerce! – Voix beaucoup plus proche que ce à quoi je m’attendais – Si tu restes planté là, tu es aussi facile à atteindre qu’un arbre! Une grosse dinde! Remus-toi un peu!''

Humpf!

Focus. Reculer de quelques pas, bouger. Souviens-toi, ne devient pas trop facile à prédire. Un pas en arrière, deux de côté… Et encore en arrière… Écoute. Tu dois toujours savoir où il est.

Sur ma droite! Le sable, était-ce lui ou… ou moi? Lui. Clairement, me tourner, lui faire face… Voilà. Sautille, continue à bouger… Une respiration! Deux, trois pas devant, pas plus. Lève ton batôn! Ëtre sur mes garde, écouter…

Rien que des pas dans le sable, les miens, les siens. Il fait durer le suspens. Il joue, il… Froissement de vêtements! Une forte respiration, un certain flottement dans l’air… VITE, lève ton bâton!

''PAK!''

Choc sur mon bâton, suivi presque immédiatement d’un coup sourd sur mon épaule gauche. Le coup à dévié sur moi.

''Presque, Lerce, presque! Au moins, tu l’as senti venir! Aller, on reprend.''

Presque! Pas si mal, j’ai déjà presque évité un coup! Fierté, frustration… Je n’arrive toujours à l’entendre qu’à la toute dernière minute… Je dois le sentir venir… Le sentir mieux… Sentir…

Je ne le sens pas! Idiot, tu es dans le vent! C’est vraiment, mais alors là vraiment, un élément de base. Lerce, concentre-toi mieux que ça!

Un pas après l’autre, latéralement, vers la droite. Me mettre à contrevent… Tout en gardant l’oreille sur lui, au cas où… Oui, il bouge, il… Froissement de sable, directement à droite! Bondir, me retourner, et…

''Woush!''

Son bâton, dans l’air, juste devant moi! J’ai reculé juste à temps, je… Calme-toi, CONTRE-ATTAQUE!

''Woush!''

Mon bâton balaie l’air devant moi, rencontrant… le vide. Terminant sa course près de ma hanche gauche. Remonter ma garde, re…

''Poc!''

Douleur vive à mon avant-bras. Serrer les poings, ne pas perdre mon arme… Me remettre en position. Il m’a encore eu, l’enfoiré!

''Ha ha ha! Fais attention à ne pas trop ouvrir ta garde, quand même!''

''Mphmff…''

Facile à dire, pour toi, avec tes yeux! Aller Lerce, continue à marcher en crabe vers la droite… Sens le vent… Voilà, sur mon nez, sur mon visage… Définitivement! Odeur forte de corps humain, corps qui ne se lave qu’aux quelques mois… Je ne peux plus le perdre!

Il bouge à gauche, traîne les pieds vers la droite – Il doit faire exprès pour bouger autant de sable –, redevient silencieux, mais je le sens, là, à gauche… Se rapproche… Je sautille vers la droite, il fait de même, j’entends un bond! Gauche, droite, merde! Je dois revenir à gauche, je perds l’odeur, je… Vite, respiration forte, l’air bouge, un coup!

''Chpac!''

Jubilation! Oui, directement sur mon bâton! Félicitation à moi…

''Shpic!''

Coup vif, sec, je sens la pointe de son bâton pressant mon estomac. L’instant d’un instant.

''N’oublie pas! Survivre à un seul coup n’est jamais suffisant, prépare-toi toujours pour le second! Aller, je vois que tu te réchauffes, augmentons le tempo.''

Focus, Lerce! Ça devient sérieux et, d’habitude, il augmente le tempo ET la force de ses coups en même temps. Et ça, ça fait mal…

Le sable, mes sandales en sont pleines. Qu’importe, continue à bouger, à sautiller. Avant, arrière… Reste sous le vent. Écoute ses gestes, hume sa position. Ne pas me laisser surprendre.

''Shlif shlif shlif!''

Le bruit du sable, l’odeur, augmentent très rapidement… Il charge! Il court! Reste prêt, focus, je dois bondir, me mettre hors de sa portée… MAINTENANT!

Je bondis latéralement, vers la gauche. D’un même mouvement, je frappe vers la droite, du haut vers le bas…

''Chlac/Paf!''

''Humpf/Oupf!''

Touché! Douleur redoublée au niveau de l’estomac, mais… Je l’ai touché! Au dos, je dirais, je crois…

Calme-toi. Écoute… sa respiration. Plus forte, plus fréquente. Il… il ne bouge pas, il doit se calmer. Attente. Attente. Attente... Oh! Il revient, tranquillement, plus… circonspect. Il se déplace à gauche… Bloque son passage, ne le laisse pas te mettre contre le vent! Garde le à portée olfactive… Il arrive, continue à bouger, continue à l’écouter…

En haut! ''Spoc!'' À gauche! ''Spif!'' À… En bas! ''Cpuf!'' Bondit, recule, récupère… Hop!

Trois coups… ''Trois coups!'' Fierté!! J’ai réussi à bloquer trois co…

''Tu as réussi à bloquer trois coups! C’est un record, Lerce!''

''Je sais!''

Fierté, rire dans ma voix. Je me suis défendu!

''Ben ça mon vieux, je savais que ça allait être une bonne journée, mais pas à ce point là! Ça va?''

''Superbe! Oui, oui, je sais pas, je… C’est comme si je savais où tes coups allaient porter! C’était génial!''

''Bon oui, ne t’emballe pas, mais continue comme ça! Je t’avais dit que tu avais du potentiel. Tu sais quoi? Je vais y aller pour vrai. Comme dans un vrai combat. On verra bien ce que ça donne.''

''Tu es certain? C’était peut-être juste un coup de chance et…''

''Et n’importe quoi! Tu t’améliores je te dis. En garde!''

Ouf! Concentration… Les nerfs! Ça y est, il va venir pour vrai… Aller Lerce, tu peux faire ça, tu viens de le faire! Aller… Écoute le… Crissement du sable, à gauche, à droite… Mon nez me le confirme, il tente de feinter, mais je sais… Voilà, presque à portée maintenant, il vient, il… Fie-toi à ton instinct! L’air bouge en bas, vers mes jambes… Bloque!

''Tank!''

Bloqué, c’est bloqué! Vite, remonte ta garde, il s’élance, il…

''BOOM!''

Noir.

*****

_________________
Lerceval Talrion, Demi-elfe, Fanatique


Haut
 

 Sujet du message: Re: Le Temple de Toumlanayh
MessagePosté: Mer 24 Aoû 2016 18:38 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 2 Aoû 2010 05:51
Messages: 186
Localisation: Le désert de l'Ouest
''Lerce! Lerce!''

Flou. Brumeux. Tapotement lointain de… mes joues. Sensations… Les sensations reviennent. De plus en plus fortes. Claques sur mes joue.

''Lerce, réveille vieux!''

''De… Hein? De kossé qui s’pass…''

''Ah, ouf! Oh, tu m’as fait peur toi!''

''Huh?''

''J’étais sûr que tu allais remonter ta garde, sinon tu crois bien que je n’aurais pas frappé aussi fort! Tu te l’es prise en pleine poire, tu sais!''

Ma main qui touche mon front… Mes tempes. Douleur. Poisseux, liquide… Du sang. Pas beaucoup, mais qu’est-ce que ça fait mal!

''Bon aller, on arrête, assez pour aujourd’hui… Au moins tu fais des progrès!''

''Non.''

''Non quoi?''

''Non, on continue.''

''Tu es certain?''

''Absolument. Je sens… Je sens que ça vient!''

''Euh… Je veux pas dire, mais tu es quand même un peu amoché là…''

''J’ai vécu pire. Beaucoup pire. Je sens que ça vient que je te dis!''

Frustration, un début de rage dans ma voix. Détermination. Un sentiment que je n’avais pas ressenti depuis… longtemps.

''Bon, c’est toi le patron, mais… Concentre-toi, d’accord? C’est que je vais me sentir coupable, sinon!''

''Promis.''

''Et Lerce, fie-toi à ton instinct. Lorsque les coups deviennent trop forts, trop rapides… Ton instinct est ta seule chance. C’est vrai pour tous les combattants, mais pour un aveugle comme toi, c’est encore plus important. Sens ton arme, sens la présence de l’autre… Et fais-toi confiance.''

''Promis. Aller!''

''Bon ben… C’est reparti.''

Encore une fois… Concentration, écoute. C’est vrai que j’arrive à le suivre. Tous ces petits détails… Ses pas, sa respiration, l’odeur de sa sueur – car il sue maintenant! -, cette… l’air qui bouge. Un ressenti nouveau, mais je sens, j’arrive presque à sentir… le mouvement.

Silence, presque le silence. Il bouge, très doucement, vers la gauche. Pas feutrés, un par un, il… Droite! Rapidement, à grands pas, il doit courir! Cours Lerce, cours avec lui! Ne te laisse pas… Ne le laisse pas... Trop tard. Focus. Il s’est mis contre le vent, ce salaud… Ne perd pas ta concentration, tu peux réussir quand même. L’odeur de sa sueur, de son effort, reste… présente. Diffuse, mais présente. Écoute…

Il revient. Il ne court pas, mais… il arrive rapidement. Gauche, droite… Suis ses mouvements. Gau… Feinte! Il a dû bondir à droite, froissement de vêtements, il va s’élancer, il va… Bâton en bas!

''Poc!''

Bloqué. Crissement, il a reculé quelque peu, il revient… Instinct, Lerce, Instinct. Ne pense plus, agis.

En bas, encore! ''Poc!'' Mon bâton dévie vers le haut, Quermeh le repousse… Force! Ne te laisse pas dominer! Crissement du bois contre le bois…

Perte d’équilibre. Il s’est dégagé d’un coup! Chute vers la droite, ne pas tomber, reprendre l’équilibre…

Roulade. Ma cape, mon dos dans le sable. Balayer l’air au-dessus de moi de mon bâton, l’empêcher d’attaqu…

''Pac!''

Mon arme rebondit vers moi sous l'impact. Il allait m’avoir! Roule, roule, roule plus loin et relève-toi…

''TAC!''

Mon bâton… Mon bâton était au bon endroit! Sans y penser, en me relevant, je… Je me suis protégé sans y penser! Focus… Ta tête!

Je lève mon bâton perpendiculairement au sol, juste à temps pour bloquer un coup… Il visait mon crâne, encore!

''CRAC!''

Explosion de douleur… Mes côtes. Souffle coupé… De l’air!

''GHAAAHHHH!''

Je… je ne l’ai pas anticipé. Après l’attaque vers ma tête, du haut en bas, il… il a enchaîné et je… je ne l’ai pas senti venir. Respirer… Froid. Un froid familier… Dans mon ventre…

''Woah! Tu réalises ce que tu viens de faire? C’était un bel enchaînement ça! Comment as-tu su où j’allais frapper, pendant que tu étais au sol? Pendant que tu reprenais pied?''

''Je…Je ne sais pas… J’ai encore perdu…''

Le froid… s’amplifie. S’insinue dans le reste de mon corps. Que viens-TU faire ici?

''Perdu? Tu veux rire, c’était ta meilleu… Lerce, ça va?''

Gelé… le vide dans mon corps. Même la douleur à mes côtes, à ma tempe s’estompe. Ne plus avoir mal, survivre… Reprendre l’énergie…

''Lerce, qu’est-ce qui se passe? Oh, je me sens… C’est toi? Arrête, arrête vieux, merde!''

Concentration. Ne… ne laisse pas le froid gagner. Ne LE laisse pas gagner! Pousse… Repousse le vide, le gel. Quermeh… Quermeh est un ami, ton ami! Lerce, ARRËTE!

''AAHH!!!''

Contrôle. Contrôle. Concentration. Arrête. Arrête. Repousse-LE… Douleur. Sensations. Mon corps… mon corps a mal, j’ai reçu plusieurs coups… et je le sens. JE LE SENS! Respire, une respiration à la fois… Voilààààà…

''Oh… Merde Lerce, c’était… c’était toi, ça? Je veux dire, c’était vraiment toi?''

''Je… je… je suis vraiment… désolé…''

''Oui, ben… Non, je veux dire… Je ne m’attendais pas à…''

''Désolé, oh désolé, c’est… Ce n’est… pas la première fois, mais… Ça va? Tu n’es pas blessé?''

''Non, non ça va mieux maintenant, mais… Il va falloir que je réfléchisse, vieux! C’est absolument… fascinant! La chance que tu as!!!''

Chance? Moi, chanceux? Il se fout complètement de ma gueule! Ma vie est un pur enfer et il me traite de… de chanceux!

''Aller, on rentre. Il va falloir que je réfléchisse beaucoup, mais je t’expliquerai plus tard, promis! Bon entraînement aujourd’hui, et surtout… fascinant! Je te laisse à la cantine, Anoura regardera ta tête et tes.. côtes. Demain! Je dois aller lire un truc avant, mais demain, promis, toi et moi, on va avoir une bonne conversation! Fascinant!''

''Je… Si tu le dis. Anoura, oui… Ça… C'est vrai que ça fait un peu mal, en fait!''

Une main m’empoigne le coude, me guide. Nous reprenons le sentier du camp.

Moi, chanceux?!

_________________
Lerceval Talrion, Demi-elfe, Fanatique


Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016