L'Univers de Yuimen déménage !


Nouvelle adresse : https://univers.yuimen.net/




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Raa'Saaksha
MessagePosté: Ven 13 Mai 2016 15:16 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Raa’saaksha – Plateaux inférieurs.

    Sirat se retrouva téléporté, seul, jusqu’à un endroit qu’il ne croyait sans doute pas atteindre. Il était posé sur une étroite bande de roc et de glace d’à peine quatre à cinq mètres de large, qui s’étendait tout du long, vers le nord, d’une falaise gigantesque, elle aussi de glace et de roc. Au sud, un gouffre monstrueusement profond, qui lui donnait une vue, si elle n’était pas percluse de nuages et de brumes, sur l’ensemble des territoires connus d’Aliaénon. À bien y regarder, quelques dizaines, plus de cent, sans doute, de mètres plus bas, il pouvait distinguer, à flanc de falaise, la cité de Fan-Ming.

    Image


    Il était bien sur les hauteurs du Raa’saaksha, mais l’on n’avait pas pu le téléporter au sommet. Une zone inexplorée, sauvage, hors de la juridiction du sans-visage. Si Sirat voulait s’y rendre, il devrait trouver un moyen, par lui-même, d’y aller.

[Sirat : mot : extranéité.]

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Raa'Saaksha
MessagePosté: Sam 14 Mai 2016 06:07 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Ven 25 Sep 2009 02:12
Messages: 4871
Localisation: Aliaénon
Le créateur d'Aliaénon ne répondit pas à la question transmise par la gardienne et quand l'humoran porta son sifflet à sa bouche le sans-visage lui-même s'empara de lui. Il fut happé comme dans un torrent de lumière, et déposé sur les terres hostiles d'un lieu que nul autre auparavant n'avait abordé. Sirat était seul, sur une falaise de glace, haute comme une montagne et large de quelques mètres. Cette étrange bande de sérac criblait la terre comme une cicatrice encore trop fraiche. Si haut, en altitude le froid était mordant, un frisson traversa le zélote qui trembla instinctivement pour se réchauffer. Le ciel était noyé par ses nuages argentés, qui se rependaient lentement sur le ciel bleu. L'aurore était désagréable et il dut plisser les yeux avant de se faire à la douleur. Au nord, un autre promontoire, glacier parsemer de roc, s'érigeait comme un ardent émule à celui où Sirat se tenait. Au sud, à la manière d'une femme nue, s'offrait à lui Aliaénon, étendu de tout son corps, frémissant d'une vie que l'on pouvait encore deviner. À quelques centaines de mètres, la cité Oranienne était reconnaissable, Fan-Ming s'adossait à la falaise, comme à une béquille. Sirat approcha ses mains engourdies près de sa bouche et souffla un air chaud dessus, avant de les frotter énergiquement.

M'y voilà donc, arborant toute mon extranéité à la cime de ce monde.

Il laissa échapper un rire muet, un simple murmure s'envolant dans l'immensité opalescente. Il fallait trouver le moyen d'aller de l'autre côté. S'il avait pu manier le feu, cela aurait pu être intéressant, mais il n'en était rien. Il marcha le long de la corniche, observant en bas ou autour de lui s'il n'y avait pas un détail qui pouvait attirer son attention et qui s'était dérobé à sa vigilance jusqu'alors. En errant, il se mit à siffler, un air de son enfance, pas parce-qu’il en avait une envie soudaine poussé par la nostalgie, mais juste car l'idée qu'un dragon ou quelqu'un d'autre pourrait l'entendre, lui plaisait.

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Raa'Saaksha
MessagePosté: Sam 21 Mai 2016 15:32 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Raa’saaaksha – Plateaux inférieurs.

    Sirat, cherchant à trouver des détails qui auraient pu échapper à sa vigilance, fut déçu de constater que non : une falaise ascendante qui menait vers la patrie des dragons, et une descendante vers le reste d’Aliaénon. Aucun saurien ailé ne semblait avoir entendu ses sifflements, aucune autre créature non plus, d’ailleurs. Rien ne semblait vivre, sur cette corniche de glace. Une frontière entre deux régions qui ne se joignaient que peu. Une frontière que même la magie du Sans-Visage et son cheval ailé, ne pouvait dépasser.

[Sirat : 0,5 (introspection) + 0,5 (essai de se faire entendre). Mot : 1 bon ! - brandon.]

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Raa'Saaksha
MessagePosté: Dim 22 Mai 2016 23:49 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Ven 25 Sep 2009 02:12
Messages: 4871
Localisation: Aliaénon
Sirat ne trouva rien, seul le vent glacial cinglait son visage et son corps. L'air qui s'engouffrait dans ses poumons était gelé et à chaque bouffée, il avait cette étrange impression de brûlé de l'intérieur. Pas un bruit ne venait troubler cet étrange endroit suspendu, hormis celui du vent qui caressait les parois de glace.

Je n'ai rien allumé, pas un brandon, pas une brindille, c'est le calme plat.


Murmura-t-il pour lui-même. Il jaugea le chemin qui le séparait du mont aux sauriens. Et d'un air déterminé, se mit à courir dans la direction de la falaise ascendante qui menait vers la patrie des dragons. Le temps allait lui manquer, il espérait trouver une entrée rapidement, car sans cela sa survie en ce lieu risquait d'être compromise.

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Raa'Saaksha
MessagePosté: Lun 30 Mai 2016 11:58 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Raa’Saaksha – Plateaux inférieurs.

    Une fois encore, Sirat ne trouva aucune entrée dans la falaise qui le dominait de toute sa hauteur. La seule solution pour traverser cet obstacle semblait de l’escalader. Une entreprise risquée, dangereuse, mortelle même, s’il n’y prenait pas garde. Surtout en solitaire, sans personne pour assurer la sécurité de l’escalade par l’usage de cordages. Une escalade qui durerait longtemps, épuiserait l’humoran, le livrerait aux limites de son propre corps, fut-il musclé. Mais le jeu en valait peut-être la chandelle. Et ça, il était seul juge d’en décider.

[Sirat : 0,5 (recherche d'entrée). Mot : 1bon ! - fortitude.]

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Raa'Saaksha
MessagePosté: Mer 1 Juin 2016 05:34 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Ven 25 Sep 2009 02:12
Messages: 4871
Localisation: Aliaénon
Il n'y avait rien, enfin arrivé au bout, Sirat se heurta à un squelette de strate de verre, les unes sur les autres, déchirant le ciel. Il posa sa main sur le verre glacial et grelotta à son contact. La falaise le narguait, impénétrable. Son sommet ne se découvrirait qu'au prix d'effort surhumain et de risque bien trop important. Sirat pesta, fermant son poing crispé et frappant sur la glace devant lui plusieurs fois. Un bruit sourd s'étouffa dans la tempête.

Je me targue d'être d'une grande fortitude, mais cette escalade pourrait venir à bout de ma personne et de mon orgueil, soyons raisonnable.

Le danger était réel, et le vent qui se brisait sur le roc, semblait chanté une complainte arrogante à ses oreilles. Il se jouait de lui, riait à gorge déployée devant la farce qu'il tissait à l'aventurier. Il lui fallait trouver un moyen d'entrer. Il tâta et déplaça sa main sur l'étrange miroir qui lui renvoyait son image déformée. Cela lui rappelait les jeux d'enfant quand il s'observait dans les bouteilles vides des auberges nauséabondes de Kendra Kâr. Il pouvait encore se souvenir des effluves des gnoles et autres liqueur mélangé au bois de la table usée. Il chercha un mécanisme caché un interstice, un défaut dans la paroi. Puis, il se concentra et fit appel à son pouvoir. Il l'avait déjà fait, avant, ce n'était que des simples barreaux de prison, mais il avait changé leur consistance. Alors s'il pouvait changer cette glace en un liquide ou la rendre plus mole afin de se frayer un passage à travers il devait tenter. Il respirait profondément et tenta de chasser le froid qui s'immisçait juste sous sa peau, le poignardant de l'intérieur. Il ferma les yeux et il imagina la glace s'écarter se moudre sous sa demande.
Il chercha les cristaux qui la composaient, de son imaginaire, il esquissait leur forme étrange, empirique. Il décrivait leur assemblage désordonné, se laissant absorbé par leur noyau, leur nature, leur âme. Il semblait les comprendre. Il les trouva, brutale, lié les uns aux autres, dans un chaos si précis qu'il le trouva épatant.
Sa main brûlait déjà, l'anneau semblait s'éclairer d'une lumière aubergine qui perçait sous ses paupières. Un frisson se propagea comme une onde à la surface d'un étang dans tout son corps terminant son flottement dans sa main.

Citation:
[hrp : tentative de trouver une porte secrète et si échec sort rp avec l'anneau de la lande noire - Terre glaise : Permet de rendre un matériau minéral (terre, sable, roche, métal) aussi malléable que de la terre glaise, ce qui permet de créer divers outils. Il faut compter 15 minutes de concentration avant de pouvoir commencer à modeler. Le sort doit être relancé pour chaque nouvel objet. Je me suis posé la question si la glace était un minéral et après consultation de cet article : https://fr.wikipedia.org/wiki/Glace je me suis dit que cela pouvait marcher ]

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Raa'Saaksha
MessagePosté: Sam 4 Juin 2016 15:14 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Raa’Saaksha – Plateaux inférieurs.

    Une fois encore, Sirat dut se confronter à un échec, lorsqu’il chercha une entrée secrète, un passage dérobé, une porte… Les dragons n’en avaient guère besoin, pourvus d’ailes. Et ils ne semblaient pas se rendre particulièrement souvent au sud de ce mur gigantesque.

    Il dut se rendre aussi à l’évidence : il ne pourrait faire fondre la glace du mur grâce à ses pouvoirs magiques. En revanche, il parvint à troubler la pierre qui la perçait, ci et là. Car la falaise n’était pas que de glace : la pierre la composait également, et il put la sentir, omniprésente derrière la glace, au sein d’elle, sur plusieurs dizaines de mètres devant lui, et sans doute plus loin encore. S’il se concentrait, à l’aide de son sortilège actif, il parviendrait à briser une partie de la glace autour pour la modeler… Mais à quoi bon ? Quel était son but, en voulant créer un trou dans cette falaise immense ?

    Les dragons se méritaient, en effet. Et il n'était pas au bout de ses peines.

[Sirat : 0,5 (introspection) + 0,5 (tentative de trouvaille) + 0,5 (utilisation du sort "Terre glaise"). Mot : 1 bon ! - agreste.]

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Raa'Saaksha
MessagePosté: Mer 8 Juin 2016 13:43 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Ven 25 Sep 2009 02:12
Messages: 4871
Localisation: Aliaénon
La glace se modela, mais pas suffisamment. Les cristaux de silice et autres minéraux réagir aux énergies de l'humoran, mais l'eau les gelant restait dominante. Derrière il put voir apparaitre la pierre, encore gardé par cette prison de glace. Il cria, la frustration se mêlait à la colère faisant tressauter son hurlement. Il voulut frapper cette banquise qui se dérobait sous ses tentatives, mais l'idée que les propriétaires n'apprécient pas lui traversa l'esprit. Il re déposa son marteau qu'il avait brandi machinalement. Il regarda la cime disparaitre dans cette mer bleu.

Dragon !
Cria-t-il.

Je suis Sirat, Zélote de Zewen, je viens d'une planète lié à la votre en ces jours funestes. Je porte la marque d'un des vôtres. Je viens en tant qu'informateur pour parler.


Il laissa la brise pétrifiante lui répondre et reprit.

Je vais monter, pour vous voir et parler. Si je prends trop de temps n'hésitez pas à venir me chercher.

Il agrippa une première roche, ressentit la brulure de son contact et laissant derrière lui cette sensation désagréable se hissa.

Citation:
hrp : début de l'escalade...

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Raa'Saaksha
MessagePosté: Dim 12 Juin 2016 14:38 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Raa’Saaksha – Escalade.

Jet d’escalade : réussite. (et t’as de la chance, la difficulté était réelle).

    Agrippé à la glace, à la roche et à sa profonde détermination, sans avoir reçu la moindre réponse de ces dragons qu’il avait appelé, Sirat parvint, non sans mal, souffrant de ses muscles bandés et endoloris par l’effort, et de ce risque permanent de tomber en s’explosant l’échine contre la roche de ces monts inhospitaliers, il parvint, après plus d’une heure d’escalade intense dans la plus grande insécurité, à rejoindre le haut de ce mur immense.

    Il parvint donc, exploit unique dans ce territoire inconnu et inexploré, à avoir une vue impressionnante de ce qu’était le Raa’Saaksha. Les Landes inconnues du nord d’Aliaénon. Une immense plaine de glace aux larges plaques craquelées formant des lacs givrés à perte de vue. Et à l’horizon, lointaines, inaccessibles, presque, d’immenses montagnes noires aux sommets enneigés.

    Image


    Pas de nuages, ici. Il était bien au-dessus des nuages flottant sur le continent. L’air-même semblait manquer, à cette altitude. Il avait du mal à reprendre son souffle, crachant de la buée à cause du froid ambiant. Nulle trace de saurien ailé en vue, cependant. Où se cachaient-elles, ces créatures légendaires que personne n’avait vues ?

[Sirat : 0,5 (escalade) + 1 (exploit : arrivée sur le Raa'Saaksha). Mot : 0. - ontologie.]

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Raa'Saaksha
MessagePosté: Ven 17 Juin 2016 03:54 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Ven 25 Sep 2009 02:12
Messages: 4871
Localisation: Aliaénon
Tenailler par la peur de tomber, il s'agrippait à la roche, comme on s'accroche à la vie. Avec l'énergie du désespoir, il avançait, posant sur chaque arête ses mains déjà meurtries et lésées. Des plaies sanguinolentes s'étaient creusées à mesure de ses efforts. La bruine froide qui se déposait sur chacune des saillies, les rendait plus coupantes que des rasoirs. Mais, il avançait, une prise après l'autre, il s'élevait du sol torturé par la douleur. L'air givré, s'infiltrait à travers son armure. Une sensation étrange et discordante alors que ses poumons le brûlaient à chaque inspiration. Il traversa la nébulosité qui lui cachait auparavant sa destination. Ce rempart naturel luisait et glissait d'un pellicule acide et fumante et il ne devait se fier qu'a son entêtement pour continuer. Il redoubla d'acrobatie pour finir de se hisser non sans se contraindre à son lot de souffrance. Sur sa peau transi perlait des gouttes de sueur. Quand il arriva au sommet, l'air dont il aurait aimé se délecter venait à lui manquer. Il respirait profondément, mais cela ne semblait pas suffisant. Il déposa son corps fourbu sur un tapis neigeux, qu'il éclaboussa de son sang. Le liquide écarlate se rependit en corolle sur les flocons se propageant lentement alors que le Zélote restait à genou, cherchant un air qui le fuyait. Asphyxié, des étoiles vinrent tacheter sa vision et il lui fallut toute sa concentration pour se rétablir. Il releva la tête qui était devenu lourde, s'extirpant de sa léthargie, le spectacle qui s'offrait devant lui était tout autant époustouflant que contrariant. Un lac immense s'évanouissait à l'horizon. Parsemée de banquise, l'étendue semblait comme figée dans le temps. Recouvert d'un ciel cobalt qui écrasait l'endroit d'un silence assourdissant. Sirat se repoussa de ses bras pour retomber sur son séant, abattu, les bras ballants. Il n'y avait pas de dragon, pas d'entrée d'une quelconque grotte ou même une construction. Il n'y avait rien d'autre qu'un néant pétrifié qui s'étendait à l'infini.


Il ferma les yeux, nimbé de larme. À bout, il lâchait prise, laissant sa tête ivre, chavirée au gré des fluctuation du manque d'oxygène.

Que fais-tu ?

La voix était familière, ferme, militaire, mais teinté d'une pointe fleurie d'un accent du sud.

Azalée ?

Vas-tu te laisser mourir ?

Il ouvrit les yeux, pour découvrir la jeune paladine se tenant devant lui. Elle portait une tunique martiale brune, légère, elle la laissait maîtresse de ses mouvements. En dessous une cote de maille elfique épousait ses formes tout en nuance. La jeune femme avait le port altier et une carrure athlétique à faire tomber tous les hommes. Sirat lui était depuis longtemps épris de passion pour la personne de son ancienne compagnonne d'aventure. Son épaisse chevelure couleur de l'écorce se mirait de reflet feu et retombait en cascade sur ses épaules. Ses traits fins et ses grands yeux vert émeraude observaient l'humoran avec douceur.

Je voulais me faire une omelette, mais n'ayant pas d'œufs... Je pensais me livrer à l'ontologie, le lieu s'y prête plutôt bien.

Il esquissa un sourire heureux de son trait d'humour. Elle se rapprocha de lui, et s'accroupissant près de lui, elle attrapa sa main la serrant dans les siennes.

Tu t'es perdu, l'acte final arrive, mon ami. Tu as placé tes pièces, tu dois être le témoin.

Il la jaugea déçu.

c'est un délire, je rêve et c'est lui qui t'envoie. Comme la dernière fois.

Elle lui rendit un sourire attendri.

Nous sommes liés, je vis cela avec toi, mais autre part. Je sais juste que c'est ainsi.

Son corps se resserra et elle l'enlaça tendrement. Épuisé, il posa son visage sur sa poitrine qui s'offrait à lui. Son parfum offrait une senteur de plage. Au milieu de cette toundra, il eut l'impression de s'échapper et d'être sur un rivage étranger et sauvage. Il continua à se blottir contre elle, à la manière d'un enfant et elle lui rendait à la manière d'une amante. Il sentait la chaleur de ses cuisses l'encercler.

Tu as aimé

Elle est morte ou disparu...

Une pointe d'amertume pesait sur sa voix.

Elle colla son visage contre le sien, ses lèvres effleurant sa joue.

Les hasards sont les cicatrices du destin. Le hasard n'existe pas, Sirat. Nous sommes les marionnettes de notre inconscience.

Elle l'embrassa, le contact le grisa et il se laissa aller, passa sa main dans ses cheveux, caressant sa gorge délicate. Quand il rouvrit les yeux, il avait le visage dans la neige ardente. Le temps n'avait pas changé, l'étang se perdait toujours dans l'espace. le narguant de son immensité. Il se redressa difficilement, fourbu. Son équipement était éparpillé sur le sol. Elle avait disparu ne lui laissant qu'un souvenir qui creusait déjà son cœur de son absence. Il ne savait combien de temps cela avait duré. Il devait chasser l'idée de rencontrer des dragons, il se passa la main sur le visage et plissa ses yeux fatigués.

Il fallait revenir en arrière. Il lui faudrait des forces, à cette pensée, il engouffra sa main dans sa sacoche pour en ressortir une gourde. Il but deux trois gorgé de la liqueur qui l’apprécia tant au gout qu'au sensation de confort qui l'accompagnait. Il revint sur ses pas ce qui fut rapide, il ne s'était éloigné que de quelques mètres. Au bord du précipice, il jaugea le vide, conscient du travail à effectué pour repartir sans se rompre le cou. Une fois sur le promontoire où l'avait déposé le sans-visage, il pourrait utilisé son sifflet pour rejoindre Fan-Ming.

Allons-y !!

Citation:
Hrp : donc retour en arrière jusqu’à fan-ming avec utilisation du sifflet si possible et dés que possible donc là ou le sans visage ma laissé.
utilisation potion gourde magique une dose redonne 20 PV
et citation de Carlos Ruiz Zafón dans L'Ombre du vent (2001)

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Raa'Saaksha
MessagePosté: Dim 19 Juin 2016 17:13 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Raa’Saakhsa – plateau supérieur.

    La descente était au moins aussi complexe que l’escalade. Affaibli par l’air manquant, par le froid et la fatigue, ses prises étaient moins assurées. Alors que son pied se posait sur la glace, celle-ci se brisa sous son poids, et par manque d’assurance, il lâcha prise. Sans pouvoir se rattraper, il chut de la falaise immense, et la chute lui sembla durer des heures.

    Par chance, par instinct de survie, il réussit à dégoter dans ses affaires le précieux sifflet donné par le Dieu unique et sans visage. Ce titan de magie dont il avait habité l’esprit. Il siffla, tout en tombant, et l’instant d’après, un hennissement déchira l’air et la chute se métamorphosa en vol céleste et gracieux, alors que le canasson s’interposa habilement à ce qui aurait pu causer la mort de l’humoran.

    Sans attendre, cependant, il prit tel que ça lui fut indiqué, la route de Fan-Ming… bien loin en contrebas. (suite là-bas.)



[Sirat : 0,5 (introspection) + 0,5 (réalisme) + 0,5 (vision) + 0,5 (départ vers Fan-Ming) + 0,5 (bonus longueur). Mot : 1 bon !]

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 messages ] 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016