L'Univers de Yuimen déménage !


Nouvelle adresse : https://univers.yuimen.net/




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 33 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Chapitre 1 (4) : Terre !
MessagePosté: Lun 22 Aoû 2011 18:04 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Keynth a écrit:
Les jours s’enchaînaient les uns à la suite des autres et Keynthara s’entraînait à contrôler son nouveau sort qui lui donnait toujours autant de fils à retordre. La druide l’encadrait parfois et elle apprenait à travailler dans les limites du raisonnable pour ne pas se retrouver dans le même état dans lequel elle s'était retrouvé lors de son tout premier essai magique. Et puis, elle discutait et faisait plus ample connaissance avec les autres membres de la petite troupe, puisqu’elle n’en avait pas vraiment eu l’occasion auparavant.

Un matin, le cinquième du voyage, alors qu’elle aidait Lothindil à améliorer sa maîtrise du sort de camouflage, l’homme qui était chargé de la garde à cette heure de la matinée leur demanda à tous de rassembler leur affaire le plus rapidement possible… L'île était toute proche et il leur expliqua que le bateau ne pourrait pas aller plus loin...

Le débarquement sur l’île était annoncé juste après le repas et Keynthara se prépara rapidement, bien qu’elle n’avait aucun bagage à amener.
Il allait leurs falloir rejoindre l'île en barque et les uns après les autres s'installer à l'interieur. La petite Keynthara était toute confiante puisqu’elle se trouvait à bord de la barque du capitaine, et même si celui-ci était très stricte, et plutôt sévère elle se sentait bien plus en sécurité en sa compagnie. Filgaren était assis à coté d'elle mais gardait le silence... Peut-être était il vexé qu’elle ait appris le sort toute seule avec la druide...

" Il avait qu'à m'apprendre avant... J'avais attendu toute la journée, j'allais quand même pas cracher sur la soupe quand on me la proposait enfin !"

Le débarquement se passa sans encombre pour la Petite qui avait hâte de mettre les pieds sur la terre ferme, puis, une fois que tout le monde s’était rassemblé autour de lui, Bogast donna les dernières recommandations avant leur départ en exploration...

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chapitre 1 (4) : Terre !
MessagePosté: Lun 22 Aoû 2011 18:05 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Lillith a écrit:
Après mon repos, je vais dans la salle à manger pour le dîner, où je me fais discret. Mais l’ambiance du repas étant conviviale, je me laisse aller à quelques discutions stériles, oubliant ma réaction puérile de la veille. Puis je passe un petit moment sur le pont, à regarder les étoiles. J’aperçois au bout d’un moment Lothindil avec une enfant, en train de discuter. A y regarder de plus prêt, elle doit lui apprendre un sort, car l’enfant sort un parchemin et l’étudie longuement. Après quoi, Lothindil l’attaque de son épée et l’attaque.

(Qu’est-ce qu’elle fait ?! Elle est folle !)

Dans un hoquet de surprise, je me redresse, voulant intervenir même si il sera trop tard, mais ce que je vois par la suite me soulage. Un éclat lumineux entoure l’enfant et l’épée est déviée. Je commence à comprendre que ce n’était qu’une mise en situation pour que la petite utilise ce qui ressemble à un bouclier.

(Un bouclier de lumière pure… Ce doit être une servante de… Gaïa je crois bien… Lallydir m’avait parlé d’une déesse de lumière et de bonté.)

Calmé, je finis par retourner dans ma chambre, pour chercher mon second parchemin. Les voir ainsi s’entraîner m’a donné envie de continuer mon apprentissage et le clair de lune allié à la fraîcheur maritime est un cadre merveilleux pour étudier. Je ressors, me mettant à bonne distance d’elles sur le pont, pour ne pas les déranger, m’assoit en scribe et étale le rouleau aux odeurs de chanvre si précieux. Comme la dernière fois, un petit descriptif m’explique les principes du sort.

Il semble que ce sort est une défense fréquemment utilisée chez les mages, une protection presque essentielle pour survivre dans un coin hostile.

(C’est bien ce qu’il me fallait…)

Mais un point reste sombre pour moi, c’est la notion de magie neutre. Elle se manifeste à partir de n’importe quel fluide, se nourrit de n’importe quel élément. Je ne pensais pas ça possible et vois mal comment le sort pourra se manifester. J’y réfléchis un long moment, mais tout cela reste obscur pour moi. Comptant sur mon inspiration pour y arriver après, je me lance dans la lecture des glyphes magiques qui suivent la description sur le parchemin. Cela prend un certain temps, comme la dernière fois. Peu à peu, j’arrive à déchiffrer l’incantation imprononçable et la mémorise, m’en imprégnant littéralement. C’est avec enthousiasme que j’ai reconnu quelques glyphes identiques à ceux du dernier parchemin.

(Sûrement sont ils en relation avec l’office de protection du sort.)

Je roule le parchemin désormais vidé de sa magie, puis me relève. Je comptais essayer en marchant à l’intuition quelques instants plus tôt, mais alors que je m’apprête à lancer le sort en fonctionnant à l’instinct, je me fige. Les paroles du grand prêtre me reviennent et me glace le sang.

(Je ne dois plus traîner sur les sentiers glissant de la magie sauvage, qui vient non maîtrisée… Plus jamais. Je continuerais plus tard, je dois d’abord comprendre comment mon sort fonctionnera.)

La soirée étant bien avancée, je retourne me coucher. Le lendemain, je passe une bonne partie de la journée à essayer de comprendre.

(Si la magie est neutre, comment se manifeste-t-elle ? Je vois mal ma magie créer une barrière invisible sur laquelle les lames de mes adversaires riperaient…)

(Ou bien si la magie étant neutre s’approprie l’élément utilisé, ce sort serait donc pour moi en quelque sorte un sort de glace… Je vais creuser cette voie, c’est la seule qui me parait possible pour avancer.)

(Malgré le nom de sort, rien n’est précisé sur sa nature… Ce n’est pas forcément un bouclier, comme mon miroir des glaces. D’après la description, la protection semble être effective sur la totalité du magicien, pas comme un bouclier qui pare dans un nombre limité de cas.)

(Je pense que je dois avoir ma part de création dans le sort, le sculptant pour qu’il fasse l’effet désiré, tout comme l’on sculpte la neige pour créer des silhouettes quand on est enfant…)

Dans l’après-midi, mes pensées commencent à s’ordonner et je vois ce que donnerait la suite de mon apprentissage. Je retourne sur le pont tranquillement. Traînant au niveau de la proue, j’essaye de faire venir ma magie, mais elle vient beaucoup plus difficilement que pour mes autres sorts, probablement à cause de sa nature particulière. Je me rappelle alors de l’enfant qu’entraînais Lothindil.

(Une mise en situation ou un déclencheur aide à se servir du sort, mais comment trouvé le mien…)

Je cherche, regardant les vagues fouetter les flancs du navire, une violence surprenante face à un mur imprenable. Je hoche la tête négativement, me voyant mal attaquer par une vague. Je me perds dans mes pensées et explore dans ma mémoire les moments de violence que j’ai subit. Le meilleur, enfin, le souvenir le plus efficace est celui de mon père me battant.

La souffrance, la douleur, le corps supportant à peine les coups… Les chairs fragiles qui subissent des chocs important… A l’époque, je désirais ardemment que mon corps devienne aussi dur que la glace, laissant les poings de mon père ricocher sur une peau de diamant, ne pouvant plus infliger les tortures qu’ils administraient. Maintenant, ce sera possible.

Je sens mon mana, ravivé par mes émotions, battre dans mon sang comme un torrent furieux. Je le prends en main, cherchant à le dresser, à transformer cette fureur en protection efficace. Mon mana fuit alors mes veines, se concentrant dans mon épiderme, pour fusionner avec lui. Ma peau se durcit, se teintant d’une coloration bleutée, devenant réfléchissante et lisse comme de la glace. Je jubile d’avoir réussit mon petit exploit et décide aussitôt de tester les limites de mon sort. Je vais vers la rambarde pour donner un coup de poing dedans. Mais mes mouvements sont saccadés, difficiles à appliquer. Je sens les fluides se déplacer quand je veux faire un mouvement, libérant la souplesse et mollesse au niveau de l’articulation, le temps de changer de position pour se resolidifier à la suite. Mais je n’y suis pas encore habitué et j’ai l’impression de revêtir une armure lourde et rigide. Peu à peu, j’arrive à faire mon déplacement et tente de donner un coup au bastingage.

(A faute d’adversaire pour me frapper, je vais le faire moi-même. Cette barre de bois fera plus de dommage à ma main que le contraire.)

Je frappe de toutes mes forces et sens mon bras vibrer à l’impact. Mais la douleur se fait beaucoup plus légère que je ne le craignais. Mes phalanges durcies par ma glace ont résistée. Heureux, j’attends quelques instants que se dissipe l’effet de ma magie. Je retrouve ma mobilité totale, me disant que je m’améliorerais bien en m’entraînant et que je ne serais pas aussi figé par la suite.

Le soir, après le repas, Lothindil vient m’expliquer un peu les notions de quantité d’énergie magique, l’épuisement de notre mana au fur et à mesure des sorts. Elle cherche à m’aider à éviter de me retrouver trop épuisé pour résister à ma magie qui peut être incontrôlable par moment, et cela me réjouis de voir quelqu’un s’inquiéter pour moi, comme l’avait fait seules Lallydir et ma mère auparavant… Ce qui me surprends le plus, c’est quand elle me montre son tatouage magique qui lui indique la puissance terrestre lui restant. N’ayant pas de tel artifice, je devrais me contenter d’être attentif à mon corps et de finir par sentir à force d’expérience quand mon mana diminue trop fortement.

Le voyage est de courte durée par la suite et le lendemain matin, une nouvelle fait vite le tour du bateau : nous arrivons et Verloa est visible au loin. Je monte sur le pont pour profiter du spectacle. Une bande de terre nous fait face, surmontée des trois pics, massifs et majestueux, couronnés par des neiges immaculées, éclatantes à la lumière du soleil grimpant dans le ciel.

(J’espère que nous irons là-haut, la montagne semble si belle.)

On nous demande de prendre des provisions de nourriture pendant que le navire s’approche au maximum. Je descend dans la salle à manger et glisse dans mon sac 4 pains de seigle, un fromage de chèvre bien rond et plusieurs lamelles de viande séchée. Je remplis mon outre d’eau, espérant pouvoir renouveler vite celle-ci sur l’île, surtout si l’on marche beaucoup. Je comble la place restante avec quelques tubercules, des pommes de terre et quelques oignons frais, qui garde bien mieux que les légumes.

Je remonte sur le pont où les gens commencent à descendre dans des barques. Le navire a mouillé et il nous reste une centaine de mètres à parcourir pour atteindre une plage, caressée par les vagues. Je me retrouve dans la barque de Lothindil et de deux elfes dont je n’ai pas fait vraiment connaissance. L’un est un elfe blanc lourdement armé, l’autre ressemble à une elfe mais possède une peau verte me laissant perplexe, me rappelant presque les orcs et gobelins qui sont les seuls a possédé une telle peau d’après mes faibles connaissances…

Par galanterie, je prends un des avirons, supposant que l’elfe blanc va faire de même et commence ramer pour atteindre la plage. C’est étrange de se déplacer ainsi, dos à l’endroit où l’on se dirige. Une impression bizarre m’envahit en voyant le bateau rétrécir sur la mer au fur et à mesure que je m’éloigne de lui. Je me demande un instant si j’ai bien fait de venir.

Arrivé sur la plage, je me dégourdis les jambes. Quand Seldell annonce que l’on va grimper sur les sommets pour dresser les cartes, mon cœur fait un bond. En bon élève, je commence à me diriger vers l’Est, entamant la longue randonnée à travers la plaine. Au loin, la montagne nous domine, ses pieds recouverts d’une épaisse forêt qu’il faudra sûrement traverser. Après quelques pas, je commence déjà à regretter mon bâton de marche que j’ai vendu pour acheter ma baguette. Bien qu’elle me sera utile, elle est trop courte pour m’aider dans mon ascension de la montagne.

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chapitre 1 (4) : Terre !
MessagePosté: Lun 22 Aoû 2011 18:05 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Silinde a écrit:
Finalement, en fin d'après midi, le navire s'arrête d'avancer, et Bogast se rend dans ses quartiers...

Je hausse les épaules, et pense tout haut :

"Il a certainement besoin de se reposer un peu, nous sommes presque arrivés, et cela grâce à sa magie..."

Moi aussi, je me dis qu'il serait bon de l'imiter, nous arriverons certainement le lendemain, et ce ne sera pas aussi reposant que cette petite croisière tout frais payés...
Ainsi, je me rend dans ma cabine, retrouvant Malerin allongée sur son lit, dormant profondément...

(Je me demande bien ce qu'elle est encore allée faire pour s'épuiser comme cela...)

Je souris, puis commence à faire l'inventaire de tout mon matériel...
Je lustre mes armes, mon bouclier, je vérifie si mon sac à dos contient tout ce qu'il doit contenir, et prépare le tout, proche de la porte, pour partir le lendemain...

Finalement, je me met à mon tour au lit, et malgré le fait que j'ai un peu de mal à m'endormir, certainement du a l'impatience et à l'appel de l'aventure, je trouve quand même le sommeil...
C'est la voix d'un marin qui hurle "Terre ! Terre! " le lendemain, sans surprise je me lève, m'équippe et sors sur le pont, près à découvrir cette fameuse île, ce pourquoi nous sommes tous venus...

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 33 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016