L'Univers de Yuimen


Forum de Jeu de Rôle Médiéval-Fantastique




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 24 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message: Re: L'Arbre de Vie
MessagePosté: Lun 22 Jan 2018 00:07 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mer 24 Fév 2010 10:07
Messages: 6209
Arbre de Vie (Fenouil)

    Frank acquiesça aux paroles de Fenouil, n'ajoutant rien d'autres que quelques assentiments muets à ses paroles. Paroles qui semblèrent faire douter Epylen, alors qu'Altëa restait songeuse. C'est Elaniën cependant qui sembla le plus fasciné par le discours du gobelin, l'accueillant avec un sourire intéressé.

    « Voici donc une avancée surprenante : une famille noble est prête à tendre la main aux elfes pour régler le conflit. Nous vivons une époque proprement fascinante. »

    Epylen était cependant toujours circonspect, et il ne manqua pas de le prouver par de nouveaux doutes.

    « Supposons que les intentions d'Elysha soient bonnes, et que votre proposition soit honnête... Comment comptez-vous faire la paix avec les elfes sans que tout le reste de la noblesse ne détruise la Maison Kartage au nom de leur trahison ? Quel est le plan ? »

    Mais Elaniën s'interposa, allant dans le sens de Fenouil.

    « Quel que soit le plan des Kartage, nous ne devons pas passer outre cette chance d'oeuvrer pour la reconstruction de la nature avec des moyens plus conséquents. Même si les Kartage venaient à échouer, nous aurions au moins eu le temps d'améliorer les choses, ne serait-ce qu'un peu. Je pense que nous devrions accepter quel que soit ce plan pour la paix. »

    Epylen sembla hésiter, mais Altëa acheva de le convaincre.

    « Je suis d'accord. Laissons la politique aux politiciens et occupons nous de notre domaine d'expertise. »
    « Ce qui ne nous empêche pas d'avoir un droit de regard sur le plan des Kartage. Si ceci est un partenariat, nous devons être certains de la bonne volonté de nos alliés. Ainsi je reste très curieux d'écouter les réponses que vous pourriez fournir aux questions d'Epylen, cher étranger, » conclut le jeune elfe.

    L'homme aux cheveux blancs fit une petite moue avant de finalement hocher la tête.

    « Très bien. C'est une vote à l'unanimité, donc. Nous acceptons d'aider la Maison Kartage à reverdir le monde si son plan pour stopper le climat de guerre entre humains et elfes est aussi bien intentionné que vous le laissez penser. »


[Fenouil : 0,5 (introspection) ; 0,5 (conviction) ; 0,5 (bonus longueur)]

_________________


Image




Haut
 

 Sujet du message: Re: L'Arbre de Vie
MessagePosté: Lun 29 Jan 2018 01:12 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 9 Juin 2016 20:32
Messages: 340
Localisation: Bouhen
Les explications du petit gobelin avaient fait son effet sur le conseil composé de trois personnes. Si Epylen paraissait songeur et Altëa dubitative, le troisième elfe, celui aux cheveux gris, nommé Elaniën, semblait plutôt enchanté. Plus optimiste que les deux autres, il se réjouissait qu’une famille noble pense à faire la paix et à recourir aux services des elfes afin de régler leur conflit. Après quelques secondes, Epylen rompit le silence, dévoilant ses doutes. Il demanda comment le clan Kartage comptait apporter la paix avec les elfes, sans que les autres clans ne les détruisent sous le motif de la trahison. Voulant connaître les détails du plan, Fenouil leva son index de la main gauche, il ouvrit sa bouche et s’apprêtait à répondre à Epylen, quand l’autre elfe, plus rapide, donna son opinion.

Elaniën, n’avait pas la même vision de la situation que son comparse. Il ne se préoccupait pas du plan. Il considérait qu’ils ne devaient pas manquer la chance d’obtenir le financement nécessaire afin de reconstruire la nature. Il proposa d’accepter l’offre, peu importe le plan établi.

Une fois de plus, Fenouil ouvrit la bouche afin d’émettre son commentaire, mais cette fois, ce fut Altëa qui lui coupa l’herbe sous les pieds. Elle était d’accord avec les propos d’Elaniën. Elle jugeait que ce n’était pas à eux de faire de la politique. Reconstruire la nature s’avérait davantage leur domaine de compétence.

Cette fois-ci, Fenouil garda sa bouche fermée, tout en se demandant qui poursuivrait la conversation à sa place. Et ce fut Elaniën qui observa qu’avoir un droit de regard sur le plan du clan Kartage ne serait pas inadéquat, puisqu’au fond, leur association en était une de partenariat.

En conclusion Epylen annonça qu’ils acceptaient à l’unanimité d’aider la Maison Kartage à redonner à la flore et à la faune la place qui leur revenait dans ce monde.

Le visage du gobelin se fendit d’un énorme sourire. Il les observa attentivement avant d’ouvrir la bouche, certain cette fois qu’on lui laisserait prendre la parole.

« Je suis bien content de votre décision. Mais je ne connais pas le plan des Kartage, je suis un intermédiaire. »

Sans prévenir, il sortit son téléphone de sa poche, pesa sur la touche de recomposition automatique correspondant au numéro des Kartage, plaça le téléphone contre son oreille et attendit que quelqu’un lui réponde. Et ce fut la dame Kartage en personne qui répondit, annonçant qu’elle l’écoutait. Un peu surpris, Fenouil enchaîna sans retarder :

« C'est Fenouil. Je suis bien rendu chez les amoureux de la nature, c'est encore plus joli que dans votre serre privée. El la salle de conseil, c'est une énorme boule où le soleil entre. Nous avons dormi dans des chambres à même les arbres. Je leur ai parlé de votre offre et ils l'acceptent ! »

Dit-il d'un souffle tout en regardant les membres du conseil qui étaient face à lui. Le gobelin n’avait même pas eu la moindre idée ou envie de se retirer à l’écart pour parler, il était de nature naïve et puis il n'avait rien à cacher.
Et puis il rajouta:

« Mais, ils veulent connaître votre plan, et moi je ne le connais pas ... donc quel est votre plan ? » rajouta-t-il naïvement.

La voix au téléphone sembla perplexe ne comprenant sans doute pas l’objet de l’appel du gobelin. Ainsi, il expliqua à sa manière :

« Ben, vous m'avez raconté que vous ne vouliez plus de guerre entre les elfes et les humains. Que vous avez réalisé qu’Izurith utilise toutes ses ressources pour se protéger contre de possible attaque de la part des elfes, dépensant des fortunes dans les armes de guerre et négligeant ainsi l’écosystème. Et je leur ai raconté tout ça et aussi que vous aviez besoin de leur aide pour assainir l’air et faire pousser des plantes en dehors et en dedans de Izurith... et là, ils m'ont demandé quel est votre plan c'est à dire comment comptez-vous faire la paix avec les elfes sans que tout le reste de la noblesse ne détruise votre Maison au nom de leur trahison » dit-il d'une traite.

À ce moment-là Elysha expliqua de bonne grâce qu’elle comptait entrer en contact avec des groupes moins radicaux d’elfes pour les aider à prendre le pouvoir en échange d’une paix durable. Et elle rajouta qu’il y aurait un processus de négociation. Fenouil tenta de tout répéter, mais il s’aperçut qu’il en était incapable. Il fixa le clavier de son téléphone un petit moment puis le tendit à son ami Frank.

« Y a pas moyen de faire en sorte qu'ils entendent tous la réponse sans que je répète ? »

Frank prit alors le mystérieux téléphone, manipula quelques secondes puis Elysha répéta son message.

« Vous avez bien entendu ? » Questionna Fenouil à l'assemblée du conseil ?

Ils hochèrent tous de la tête.

Alors Fenouil dit à l'intention de Elysha:

« Merci, voilà, c'est tout ce que je voulais vous dire.. là, Frank va fermer mon téléphone, moi j'ai beaucoup à faire ici. »

Une fois l’appel terminé, il rangea son téléphone dans son sac et regardant les membres du conseil, tout en se retroussant les manches, il demanda :

« Quand est-ce que je commence ? »

((( 878 mots )))

_________________
Fenouil, larron origine voleur


Dernière édition par Fenouil le Mer 14 Fév 2018 01:36, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: L'Arbre de Vie
MessagePosté: Mar 6 Fév 2018 23:18 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mer 24 Fév 2010 10:07
Messages: 6209
Arbre de Vie (Fenouil)

    Après la conversation avec Elysha, tous gardèrent le silence, quelque peu perplexe. Mais le jeune elfe rompit finalement le mutisme ambiant avec un large sourire.

    « Très bien, si le plan semble assez primaire pour le moment, il n'en reste pas moins aussi bien intentionné que vous nous le disiez, Messires. Alors c'est le moment de faire notre part. »

    Altëa acquiesça à ces paroles, suivi, après quelques secondes, d'Epylen, visiblement à contrecoeur cependant. Mais c'est la femme du groupe qui prit la relève.

    « Très bien, alors commençons par les bases. Les bases de l'agriculture. »

    Elaniën sembla s'amuser.

    « Eh bien, nous nous mettons au travail immédiatement ? »

    Altëa hocha la tête.

    « Oui, il n'y a pas de raison de plus attendre. Si je comprends bien, Elysha va avoir besoin de nous pour légitimer ses actions. Si nous voulons ses ressources, nous avons besoin qu'elle reste légitime. Alors autant commencer. »

    Elle parlait de manière pragmatique, mais son ton et son air trahissaient l'excitation qui semblait naître en elle à l'idée de commencer.

    « Pour pousser, les végétaux ont besoin d'une terre saine. De nutriments. Qui n'existent plus à l'état sauvage dans les Terres Désolées, ni dans Izurith. Mais nous en avons fait. A force de patience. Pour repeupler la planète, nous allons devoir mettre à disposition cette terre saine que nous avons pour commencer à faire pousser à d'autres endroits qu'ici, afin d'assainir différents lieux. Mais il nous faut également apprendre à certains habitants d'Izurith comment assainir eux-même la terre pour qu'elle puisse donner vie à nos graines. Ces deux tâches sont primordiales et nécessitent la logistique d'une Maison noble. »

    Epylen surenchérit.

    « Nous supposons également, après avoir rassemblé de nombreuses informations, qu'il existe des sortes de... “Poches de vie” dans les Terres Désolées. Des genres d'oasis, certainement souterraines, dans lesquelles il y aurait des formes de vie sauvages. Mettre la main dessus pourrait énormément nous aider, mais nous sommes trop étroitement surveillés pour organiser nous-même des expéditions dans les Terres Désolées. »

    Les trois Gardiens semblaient attendre des décisions de la part de Fenouil. De son propre choix, peut-être, mais également de ses suggestions et possibilités pour organiser les autres points. La réunion s'était transformée en Conseil dans lequel l'avis de Fenouil semblait soudain aussi respecté que ceux de ses hôtes.


[Fenouil : 0,5 (introspection) ; 0,5 (appel important) ; 0,5 (bonus longueur)]

_________________


Image




Haut
 

 Sujet du message: Re: L'Arbre de Vie
MessagePosté: Mer 14 Fév 2018 04:47 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 9 Juin 2016 20:32
Messages: 340
Localisation: Bouhen
Le petit gobelin n’avait pas fait ni une, ni deux, de nature spontanée, il avait téléphoné la grande dame et posé directement la question qui tracassait les elfes, à savoir comment elle comptait s’y prendre.

À présent qu’il leur avait donné satisfaction, il regardait les trois membres du conseil de ses petits yeux rieurs attendant avec impatience la tâche qu’ils allaient lui attribuer. Mais ils demeurèrent muets, apparemment surpris de la tournure des évènements. Alors que Fenouil attendait toujours une réaction de leur part, le plus jeune membre de la petite troupe des amoureux de la nature prit la parole. Le plan, bien que simple, semblait lui plaire. Il était prêt à se mettre à l’action. À la satisfaction de Fenouil, Altëa suggéra de commencer par les bases de l’agriculture. Elle expliqua alors que pour faire pousser des végétaux, ils avaient besoin de terre saine, de nutriments.

(De nutri… quoi ? )

Fenouil se demandait ce que ces nutri quelques choses pouvaient signifier. Il ne connaissait pas les grands mots et ne pouvait expliquer comme faire. Mais sur yuimen, de la terre et des plantes, il y en avait en abondance et il connaissait des méthodes simples pour les faire pousser. Et pendant qu’Altëa expliquait comment obtenir de la bonne terre saine, Fenouil, qui n’y comprenait pas grand-chose, réfléchissait. Ayant travaillé quelque temps dans une auberge, il avait observé la propriétaire engraisser la terre de son potager.

Il redevint de nouveau attentif lorsqu’il entendit parler de « poche de vie » . Intrigué, par cette expression nouvelle pour lui, il écouta avec attention cette fois les explications d’Epylen. Il s’agissait en fait de petites oasis, probablement souterrains dans lesquelles la vie sauvage pullulait. Pouvoir se rendre à un tel oasis les aiderait énormément. Cependant, ils étaient surveillés de trop près, ils ne pouvaient organiser eux-mêmes une expédition dans les terres désolées d’Izurith.

Pour Fenouil, ce problème se réglait aussi rapidement que le précèdent.

« Dites-moi comme m’y rendre et j’irai avec Frank chercher ces poches de vie. »

Fenouil s’était promptement porté volontaire et avait inclus Frank sans lui en parler préalablement. Ce n’était pas dans l’habitude de Fenouil de décider pour les autres. Et il n’avait pas l’impression de l’avoir fait. À vrai dire, Fenouil aimait bien la compagnie de l’homme au joli chapeau et ne comptait pas s’en séparer d’aussitôt.

Même si Fenouil n’avait pas tout compris du discours d’Altëa, quelques idées avaient germé dans sa tête.

« Je ne sais pas ce que sont ces machins nutri qui ne disent pas la vérité. Mais moi, dans mon village, j’aidais la propriétaire de l’auberge dans son établissement. Et lorsque les clients laissaient des choses dans leurs assiettes, elles ne les jetaient pas. Elles les triaient. Elle donnait la viande aux cochons. Et pour ce qui est des restants de légumes, elle versait dans un gros récipient contenant toutes les épluchures de carottes, de patates, de navets et de choux. Et tous ces débris végétaux finissaient par se décomposer. Après quelques jours, elle les versait sur la terre de son potager. Elle disait que ça enrichissait la terre. Donc, si tous les proprios de restaurant, comme celui où nous avons mangé, faisaient leur part et qu’ils conservaient les déchets végétaux, on pourrait enrichir la terre… On pourrait même mettre de la terre sur les toits plats de ces maisons très hautes. Chaque maison aurait son petit jardin sur son toit. »

Parler de la nature enthousiasmait le petit gobelin.

Il s’était non seulement proposé pour aller en expédition jusqu’aux poches de vie, mais il avait également fait part de ses idées bien à lui.

((( 604 mots)))

_________________
Fenouil, larron origine voleur


Dernière édition par Fenouil le Mer 28 Fév 2018 04:30, édité 2 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: L'Arbre de Vie
MessagePosté: Lun 19 Fév 2018 02:56 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mer 24 Fév 2010 10:07
Messages: 6209
Arbre de Vie (Fenouil)

    Les trois interlocuteurs écoutèrent attentivement la réponse de Fenouil. Concernant l’expédition, cependant, Altëa s’interposa.

    « Nous allons avoir besoin d’au moins une personne qui devra rester ici pour organiser les discussions avec le Clan Kartage. Si vous devez aller là-bas, c’est moi qui vous accompagnerai. De plus, un nombre limité est plus sage et quelqu’un doit venir avec vous, c’est bien plus pratique et sûr. »

    Epylen rebondit là-dessus.

    « C’est effectivement plus sage que Frank reste ici. »
    « Je suis d’accord, Messire Fenouil. Vous allez devoir faire sans moi. »

    Après cela, Altëa continua, cette fois sur la méthode de Fenouil.

    « Effectivement, c’est un bon moyen de créer de la terre saine. La vie amène la vie, et les légumes sont une source fiable. Malheureusement la nourriture d’Izurith est loin d’être très saine, elle est hautement artificielle, mais nous allons devoir nous en contenter. »

    Elaniën, finalement, conclut.

    « Je pense que cette expédition est primordiale. Messire Frank, peut-être pourriez-vous contacter vos supérieurs pour qu’ils aident nos amis à sortir des remparts ? En attendant, Messire Fenouil, si vous avez des suggestions ou des questions… Il serait également judicieux que vous vous prépariez. Savez-vous vous défendre convenablement ? »


[Fenouil : 0,5 (introspection) ; 0,5 (décision) ; 0,5 (bonus longueur)]

_________________


Image




Haut
 

 Sujet du message: Re: L'Arbre de Vie
MessagePosté: Jeu 1 Mar 2018 03:11 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 9 Juin 2016 20:32
Messages: 340
Localisation: Bouhen
Dès que Fenouil eut terminé de parler, Altëa prit la parole pour refuser la proposition de celui-ci. Elle s’objecta à ce que Frank l’accompagne prétextant qu’ils avaient besoin de quelqu’un pour diriger les discussions avec les membres du clan Kartage. Le sourire de Fenouil s’évanouit et sa mine s’assombrit. La jolie demi-elfe proposa de le remplacer, tout en rajoutant qu’il était plus sage de limiter l’expédition à deux personnes. Fenouil ouvrit la bouche pour protester, mais Epylen renchérit en argumentant aussi la sagesse. Et avant que Fenouil ne prononce un mot, Frank rajouta qu’il devrait faire le voyage sans lui.

Fenouil ne masqua point sa contrariété, il prit une mine boudeuse et se croisa les bras. Altëa était bien jolie et bien sympathique, mais Fenouil s’était déjà attaché au grand Frank portant le si beau chapeau et il aurait voulu que ce dernier l’accompagne encore.

Puis Altëa rompit le silence en commentant les propositions de Fenouil afin de refaire de la terre saine. Ce dernier, sortit vite de sa bouderie et décroisa ses bras.

Elaniën se tourna vers Frank et lui demanda de communiquer avec le clan Kartage afin que ces derniers permettent au gobelin et à la demi-elfe de sortir des remparts.

Fenouil se gratta la tête et réfléchit sérieusement, mais ne trouva aucune question à poser.
La perspective de partir sur le champ en expédition l’enthousiasmait ce qui permit à son sourire de s’afficher de nouveau sur son visage. Elaniën lui proposa de se préparer et lui demanda s’il savait se défendre.

« Me préparer ? L’expédition risque de durer plusieurs jours ? Si oui, et bien, il nous faudrait des provisions de nourriture, de l’eau, une bonne couverture chaude pour la nuit, du matériel pour faire un feu. »

Il s’arrêta de parler, les yeux tournés vers le plafond, cherchant s’il n’avait pas d’autre besoin.

« Ah oui, on peut faire le tout à la marche ? Ou bien il nous faudra une monture ? Vous n’avez pas de chevaux, je suppose ?... Bah, c’est pas grave, je suis endurant à la marche de toute façon, je n’ai jamais eu assez de yus pour me payer un cheval, ni même un âne, et pas davantage pour l’entretenir convenablement. »

Il s’interrompit une dernière fois afin de faire l’inventaire de son sac.

« Je possède une armure complète, un couteau de bonne qualité, une cape de dissimulation... et j’ai un té-lé-phone ! Cela devrait me suffire »

Fenouil afficha un immense sourire lorsque l’elfe lui demanda s’il savait se défendre :

« Me défendre, oui, je sais faire ça et même très bien. Sur Yuimen, je me défends toujours, mais je n’attaque jamais. En fait, je suis assez rapide à la course, et je peux semer rapidement mes poursuivants, mon agilité me permet aussi d’esquiver les coups. Et puis, je vois très bien la nuit, contrairement aux humains qui ne voient que de jours. Lorsqu’il n’y a pas d’issue pour prendre la fuite, alors je dois me résoudre à utiliser mes dagues pour attaquer mon assaillant… mais je vous rassure, je ne frappe qu’en dernier recours. Je préfère me sauver à toutes jambes. » Termina-t-il fièrement.

Pour Fenouil, il n’y avait aucune honte à prendre la fuite, si cela permettait de rester en vie. Il trouvait même idiots ceux qui tentaient de combattre contre quelqu’un qui était évidemment de force supérieure.

((( 563 mots )))

_________________
Fenouil, larron origine voleur


Dernière édition par Fenouil le Mar 6 Mar 2018 04:42, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: L'Arbre de Vie
MessagePosté: Mar 6 Mar 2018 04:20 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mer 24 Fév 2010 10:07
Messages: 6209
Arbre de Vie (Fenouil)

    Une fois que Fenouil eut rassuré tout le monde sur ses capacités à se défendre – et Altëa sembla particulièrement satisfaite qu'il confesse fuir très facilement – les choses s'organisèrent très vite. Frank s'absenta pour appeler le quartier général Kartage pour les aider dans leur escapade, pendant ce temps là la jeune demi-elfe s'occupa de réunir des vivres et des couvertures pour leur départ, ce qui laissa le temps à Fenouil pour rencontrer (ou du moins apercevoir) quelques uns des habitants de l'Arbre de Vie. Il y avait beaucoup de demi-elfes, même si la majorité restaient humains. Si certains semblaient curieux ou enthousiastes en voyant le gobelin, aucun ne s'attarda plus que de raison sur son arrivée ici.

    Enfin, ils n'eurent plus qu'à attendre que les Kartage ne soient prêts à leur donner leur aide pour quitter l'Arbre de Vie. Ils se trouvaient dans une crevasse, entourés de grandes parois rocheuses et terreuses les empêchant de sortir sans passer par la ville, mais Fenouil apprit très vite que la Maison d'où venait Frank avait une solution toute trouvée pour cela : une voiture. Si le nom n'était pas familier au Yuiménien, tous semblaient comprendre de quoi il retournait. Mais, étrangement, aucun ne semblait concevoir comment une telle chose allait les aider. Ce fut même pendant presque tout le temps qui les séparait de l'arrivée de cette chose mystérieuse l'unique sujet de conversation. « Mais comment est-ce qu'une satané voiture va nous faire monter un mur ? » D'autres questions émergèrent également, comme « comment est-ce qu'une voiture va arriver jusqu'ici ? » Mais toutes trouvèrent une réponse vers la mi-journée, lorsque la « livraison » fut effectuée. Et lorsque toute l'étendue de la richesse des Kartage fut étalée.

    La voiture se trouvait donc être un véhicule entièrement métallique qui... tomba du ciel, presque littéralement. Ou plutôt roula sur la paroi de l'immense mur qui les séparait de la cité d'Izurith, parfaitement à la verticale, sous les yeux ébahis de tous les habitants de l'Arbre de Vie. Arrivée à la fin de sa descente, la machine s'arrêta, laissant à tous les curieux s'approcher, dont évidemment tous le Conseil. Lorsqu'ils arrivèrent près de la voiture, celle-ci s'agita, ses deux portières s'ouvrant pour laisser apparaître une nouvelle prouesse qui arracha même à Frank un petit gloussement de surprise : il n'y avait personne à l'intérieur. Elle s'était pilotée d'elle-même jusqu'ici, sans personne à son bord.

    « Mais enfin... » bredouilla Altëa, incrédule. « Comment ? »
    « Vois le bon côté des choses, » plaisanta Elaniën, premier à retrouver sa contenance, « Tu pourras dormir pendant le trajet. »

    Et, alors que tous peinaient à se remettre du choc, il commença sans plus de cérémonie à charger les vivres et autres affaires dans la voiture comme si de rien n'était, leur signifiant qu'il était l'heure de partir.


[Fenouil : 0,5 (introspection) ; 0,5 (bonus longueur)]

_________________


Image




Haut
 

 Sujet du message: Re: L'Arbre de Vie
MessagePosté: Sam 10 Mar 2018 03:19 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 9 Juin 2016 20:32
Messages: 340
Localisation: Bouhen
Altëa semblait partager l’opinion de Fenouil quant à sa façon de se défendre puisqu’elle était tout sourire lorsqu’il mentionna qu’il avait une prédisposition pour la fuite.

La discussion sembla finie et tous se mirent à l’action afin de terminer les préparatifs. Frank s’absenta précisant qu’il devait appeler le quartier général des Kartage. Fenouil se gratta alors la tête, se demandant pourquoi ce dernier s’éloignait ainsi, il aurait pu le faire là devant tous les autres.

Pendant l’absence de Frank, la demi-elfe réunissait les vivres et le matériel nécessaire à leur expédition. Fenouil n’étant pas habitué à n’être qu’un spectateur, mit la main à la pâte. En fait, il suivait Altëa partout et transportait les effets qu’elle sortait des armoires ou qu’elle cueillait. Il lui évitait ainsi plusieurs aller et retour. En chemin, il vit quelques habitants de l’arbre de vie, il y en avait de tout âge, mais Fenouil était plus distrait par les enfants. Tout en transportant les vivres, et remarquant rapidement qu’il attirait le regarde des petits curieux, il s’amusait à faire e drôles de mimiques afin de les faire rire. Son exploit de mettre ses yeux « dans le même trou » fit particulièrement rire les enfants.

Une fois les préparatifs terminés, ils attendirent que les Kartage leur apportent leur aide pour sortir de cette crevasse sans passer par la ville. Frank leur annonça donc que les Kartage allaient leur fournir une voiture. Tous semblaient trouver cela étrange et Fenouil partageait leur avis.

(Mais les chevaux, ils feront comment ? Ils ne volent pas !)

C’était bien de fournir une voiture, mais sans chevaux pour la tirer, ils n’avanceraient à rien. Et Fenouil ne comprenait pas comment les chevaux pourraient escalader des falaises si abruptes. En fait, ce n’était pas tant qu’il ne comprenait pas, mais plutôt qu’il savait que cela était impossible. Il n’était plus un gamin et savait que trop bien que les chevaux pourvus d’ailes n’existaient que dans les contes pour enfants.

Et cette fois, Frank ne se grattait pas la barbe, ni la tête, c’était le signe pour Fenouil que ce dernier, contrairement à tous les autres, n’était pas inquiet en ce qui avait trait à l’arrivée de la voiture.

Et l’engin arriva enfin. Il descendit l’abrupte falaise aussi facilement qu’un écureuil monte ou descend d’un arbre, et le plus surprenant, c’était qu’il n’y avait aucun cheval, âne ou bœuf pour le manipuler. Fenouil ouvrit sa bouche toute grande de stupeur. Et heureusement pour lui, il n’y avait dans cet endroit aucun insecte pour profiter de cette ouverture et s’y engouffrer.

Mais bientôt Fenouil referma sa bouche, il avait compris ! C’était tout simple en fait.
Tout souriant, il prit alors un petit air supérieur, l’air de celui qui savait. Mais malgré qu’il « savait », la voiture l’intriguait tout de même énormément, car il n’en avait jamais vu de cette allure. D’ordinaire, les roues étaient plus grandes, plus étroites et de bois armaturés de métal et non de ce matériau étrange.

(Étrange, ces roues !)

Voulant satisfaire sa curiosité, il toucha la roue et s’aperçut que la substance qui la recouvrait était plutôt flexible. Puis il toucha la carrosserie. Il trouvait cette voiture jolie, mais plutôt singulière et petite. Elle ne pouvait contenir beaucoup de gens.

Puis les portes de la voiture s’ouvrirent toutes seules et là, ils furent une fois de plus tous surpris. Fenouil ne sut pas pourquoi les autres n’en croyaient leurs yeux, mais pour sa part, il s’attendait à voir un puissant magicien. Un de ceux qui contrôlent les éléments de la terre, dont le métal. Mais l’habitacle était entièrement vide, sans aucun mage pour contrôler le véhicule. Et puis, autre fait inusité, il y avait une cinquième roue à cette voiture. Fenouil fronça les sourcils se demandant comment une roue à l'intérieur pouvait aider le véhicule à avancer.

Alors que les autres étaient toujours sous le choc de la surprise, Fenouil sauta dans le véhicule et s’assit confortablement sur l’un des sièges à l’avant, celui dépourvu de roue, déposant son sac à ses pieds, pendant qu’Elenïen chargeait la voiture de toutes les provisions qu’ils avaient amassées durant la journée.

Le petit Fenouil tout enthousiasme cria à l’intention de Alëa qui était toujours à l’extérieur:

«Vous venez ? Je n’ai jamais vu de sièges aussi confortables que ceux-là ! Venez vite, j’ai hâte de partir moi ! »

((( 727 mots)))

_________________
Fenouil, larron origine voleur


Dernière édition par Fenouil le Lun 26 Mar 2018 01:14, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: L'Arbre de Vie
MessagePosté: Mar 13 Mar 2018 08:18 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mer 24 Fév 2010 10:07
Messages: 6209
Arbre de Vie (Fenouil)

    Altëa, après quelques secondes, sembla se détendre devant l'air innocent et impatient de Fenouil. Alors que ses deux amis finissaient de charger la voiture avec quelques affaire, elle se plaça de l'autre côté du gobelin, derrière ce qui semblaient être les commandes de l'appareil. Elle tripota les divers outils présents quelques secondes, comme semblant se remémorer un passé lointain, avant de hocher la tête avec assurance.

    « Ca devrait aller, » ponctua-t-elle pour elle-même.

    Alors, ce fut le temps des au revoir. Frank s'approcha directement de Fenouil, un air solennel sur le visage, mais également chaleureux.

    « Messire Fenouil, revenez sain et sauf, que je puisse vous offrir mon chapeau. »

    De l'autre côté, beaucoup d'adolescents et de jeunes adultes venaient saluer Altëa, apparemment véritable idole dans les parages, devant le regard ostensiblement inquiet d'Epylen et celui, bien plus amusé, d'Elaniën.

    Et enfin, la voiture se remit en marche. D'abord tremblotante, la jeune demi-elfe peinant visiblement à la prendre en main, puis plus sûrement. Arrivés devant la falaise, la voiture se cambra à la surprise d'Altëa, puis les roues avant s'accrochèrent à la paroi avant qu'ils ne roulent complètement à la verticale. La Gardienne de l'Arbre de Vie sembla d'abord inquiète, puis son expression fut vite remplacée par un sourire en coin.

    [Suite dans Terres Désolées]


[Fenouil : 0,5 (introspection) ; 0,5 (bonus longueur)]

_________________


Image




Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 24 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016