L'Univers de Yuimen déménage !


Nouvelle adresse : https://univers.yuimen.net/




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: La plaine
MessagePosté: Mar 11 Nov 2008 14:15 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Site Internet  Profil

Inscription: Lun 20 Oct 2008 21:22
Messages: 22817
Localisation: Chez moi^^
La plaine


Image


Au nord ouest de Pohélis s’étend une large plaine qui contourne un lac important. Le relief n’est pas particulièrement régulier mais c’est assez plat dans l’ensemble, bien que certaines dépressions permettent de cacher un homme accroupi. La plaine est parsemée de buissons, voire de bosquets, mais il est rare de croiser un arbre plus grand que deux hommes et il n’y a rien qui puisse ressembler même de loin à une forêt.

En hiver, tout est recouvert par la neige rendant les abords du lac dangereux car il est difficile de savoir où est la berge. En été, de l’herbe bien grasse pousse de partout attirant des troupeaux de différents herbivores. De nombreux bergers possèdent des cheptels de bêtes qu’ils peuvent nourrir facilement durant toute la belle saison. Mais ça, c’était avant la guerre.

_________________
Pour s'inscrire au jeu: Service des inscriptions

ImageImageImage

Alors il y a une règle que je veux que vous observiez pendant que vous êtes dans ma maison : Ne grandissez pas. Arrêtez, arrêtez dès cet instant. Wendy dans "hook" (petit hommage à Robin Williams)
Pour toute question: Service d'aide
Pour les services d'un GM: Demande de service


Je suis aussi Lothindil, Hailindra, Gwylin, Naya et Syletha


Haut
 

 Sujet du message: Re: La plaine
MessagePosté: Mer 26 Sep 2012 17:49 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 5 Déc 2010 22:54
Messages: 1165
Localisation: Nirtim, Temple de Meno: Se prépare à la guerre.
Pour la première fois depuis le début du voyage, Aztai dégaina son épée courte. Depuis un moment, la cité de Pohélis était visible au loin, et le duo se devait de traverser les plaines froides du nord de la ville.
Même sans le récit de Markhus sur l'attaque d'Oaxaca, le félin pressentait une malfaisance dans l'atmosphère. Lorsqu'il tournait son regard vers la ville, les hauts remparts noir plantés dans le blanc manteau de neige paraissait lugubres et sinistres. Le mal régnait en ces plaines, le woran neige se sentait oppressé. Markhus aussi tenait fermement son marteau de guerre. Après avoir longé le lac, traverser les terres gelées de Pohélis était devenu l'épreuve d'une vie, sans cesse à l'affut du danger. Il n'y avait pas d'arbre, pas de forêt ni de buissons pour cacher de potentiels ennemis, et pourtant Aztai se sentait menacé depuis quelques heures.
Au loin, ils avaient aperçu un escadron de Pohélis grâce aux précisions du thorkin. Il racontait que la milice, dans cette ville maudite, avait été instaurée par Oaxaca et se chargeait d'assassiner les traîtres et les ennemis de la déesse sans pour autant y faire régner l'ordre. Une fois les murs de la ville franchis, on s'agenouillait devant la terreur divine qu'inspirait la fille de Thimoros ou bien on mourrait.

Aztai n'avait qu'une envie, traverser le deuxième fleuve et pénétrer dans la forêt tel une proie en prise avec un chasseur. Là au moins ils seraient tous les deux en sécurité... Malgré la faim, Markhus et lui s'étaient mis d'accord pour manger en marchant et ne pas trainer.

Le pommeau fermement serré, Aztai ne cessait d'adresser des prières de protection envers Meno.
Soudain, Markhus s'arrêta en pleine marche, le fauve manqua de lui rentrer dedans. Ce dernier ne dit aucun mot et scruta les environs, voyant l'air alarmé du thorkin. Son coeur s'accéléra lorsque Markhus désigna, une cinquantaine de mètres devant lui, une pierre noire de la taille d'un homme adulte s'élevant de la terre. En approchant un peu plus, une aura oppressante s'empara du woran neige. Un maléfice était à l'oeuvre, il fixa le roc noir comme la nuit qui se révéla être une pierre tombale.

-Qu'est-ce qu'une tombe fait dans un endroit pareil?

Lui et Markhus se tenaient encore loin de la sépulture lorsque le thorkin se lança en avant, marteau en main:

-Il y a des écritures de gravées...

Pas vraiment enchanté de devoir suivre son compagnon, Aztai observa les alentours.

-C'est un piège... murmura-t-il, je suis sûr que c'est un...

-Chut! Interrompit le nain.

La pierre était parfaitement lisse, sculptée dans l'olath, et semblait absorber la lumière. Une écriture pourpre creusait sa surface:

Aventurier qui lit ces mots,
incline-toi devant la terrifiante Oaxaca pour avoir foulé ses terres.
Adresse-lui ton pardon, plie-toi sous son jugement
ou paye ton affront par ton trépas


Le mal suintait de ces lettres, c'était une véritable offense pour Aztai. De quelle droit s'attribuait-elle ces terres et forçaient ainsi les voyageurs à s'incliner.
Une étincelle de colère naquit dans le coeur du fauve, il ne fit rien pour l'éteindre, au contraire...

-Markhus.

Le nain se retourna, perplexe. Le fauve avait la main tendue, le regard rivé sur Barzûr', son marteau de guerre.

-Ce n'est pas une bonne idée, déclara le thorkin.

-Tu comptes t'incliner?

Après un moment de réflexion, le nain lui tendit son arme.

-Par Meno, j'espère que tu sais ce que tu fais...

Rengainant son épée, Le félin empoigna l'arme avec fermeté. Inspirant à fond, il répondit:

-Non je n'en ai aucune idée. Mais cette stèle doit être éradiquée, car elle porte la marque de mon ennemi.

S'élançant à toute vitesse, il fit un tour sur lui-même balançant Barzûr' de toutes ses forces en direction de la pierre...

_________________
Fléau des légion d'Oaxaca Image Champion de Meno Image Allié de la Lance Ardente


Dernière édition par Aztai le Dim 30 Sep 2012 18:14, édité 2 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: La plaine
MessagePosté: Mer 26 Sep 2012 18:54 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 5 Déc 2010 22:54
Messages: 1165
Localisation: Nirtim, Temple de Meno: Se prépare à la guerre.
Le choc brutal de Barzûr' sur l'olath fit exploser la pierre tombale, Aztai fut projeté quelques mètres plus loin dans la neige, le coup résonnant encore dans ses avant-bras. Un glas sonna à l'instant même ou les débris touchaient le sol, une aura violette émana des restes de la sépulture maléfique, un râle profond s'éleva dans le vent:

-Profanateurs, blasphémateurs, mourrez!

Se relevant tant bien que mal, Aztai tendit son marteau à Markhus et observa les vagues pourpres, telles des aurores boréales, stagner au dessus de la pierre fracassée.

-Joli coup, tu devrais...

Mais le thorkin ne finit pas sa phrase. Un cliquetis singulier se fit entendre et la neige, plusieurs mètres derrière la tombe, se souleva légèrement à plusieurs endroits. Le râle se faisait toujours entendre, moins fort mais présent. Puis, faisant sursauter les deux compagnons, une main en os transperça le duvet blanc, cherchant à agripper ce qui était à sa portée.

-Qu'est-ce que tu as réveillé...

Aztai, les yeux rivés sur la main remuante, fouilla dans son sac et y dénicha son casque. Il l'enfila et aux travers des fentes, observa d'autres membres humains s'extirper de la neige. Bientôt, un squelette se dressa devant eux, puis un autre, et encore un...

-Ca doit être l'armée de réserve d'Oaxaca, marmonna le thorkin en empoignant fermement son marteau. Je m'attendais à tout pendant ce voyage, mais certainement pas à affronter une armée de morts.

-Tu exagères, nota le félin, angoissé par le spectacle. Ce n'est pas une armée. Ils sont... à peine une dizaine?

En effet. Devant eux, un escadron de squelettes plus ou moins armés les observaient, dominés par l'aura pourpre.

-Normalement, seul un nécromencien accompli peut effectuer un exploit pareil...

-Là il n'y a personne. Comme je te le disais c'est un piège...

-Tu as fracassé la tombe! S'énerva le thorkin. Tu n'as pas simplement refusé de te mettre à genoux!

-J'imagine que sinon nous aurions simplement rejoins leur rang...

Les morts-vivants s'avançaient peu à peu, l'air de plus en plus menaçants. Dans leurs orbites vides brillait la même lueur pourpre. Plusieurs d'entre eux portaient des pièces d'armures et des armes usées et émoussées, d'autre affichaient leur ossature à nue. Ils ne quittaient pas les deux profanateurs du regard, l'un d'eux se mit à courir vers le thorkin.

-Plus le temps de fuir, déclara celui-ci en campant sur ses appuis.

_________________
Fléau des légion d'Oaxaca Image Champion de Meno Image Allié de la Lance Ardente


Haut
 

 Sujet du message: Re: La plaine
MessagePosté: Jeu 27 Sep 2012 01:04 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 5 Déc 2010 22:54
Messages: 1165
Localisation: Nirtim, Temple de Meno: Se prépare à la guerre.
Dans un demi-tour exécuté avec un timing parfait, Markhus évita le coup d'épée du mort et lui fracassa le bassin d'un revers de Barzûr'. Les os volèrent en éclats, le squelette s'écrasa un peu plus loin incapable de marcher. Les deux compagnons observèrent le tas d'os tenter de se retourner malgré ses membres inférieurs inutilisables.

-Fallait s'en douter, remarqua Aztai. Pas de douleur, que de la haine...

-Chargeons-nous au moins de les immobiliser pour ne pas succomber sous le nombre!

Confiant, le fauve s'empara de son estramaçon avec ses deux pattes pour plus de puissance. Il repéra un squelette qui fonçait en sa direction, totalement désarmé. Dans sa course maladroite, le revenant manqua de tomber. Un gloussement s'échappa de la gorge du fauve qui marcha sur son adversaire. Le mort levait un poing aux phalanges blanchâtres, en vue de l'écraser sur le félin. Ce dernier anticipa et d'un long revers, trancha le bras du squelette, au niveau du coude. D'un coup d'épaule magistral, il repoussa le ressuscité. A son contact, la cage thoracique s'enfonça, répandant des éclats d'os dans tout les sens.
Pas le temps de savourer sa victoire, Aztai cibla un deuxième adversaire, armé d'une pauvre lance et d'un bouclier. Markhus était en prise avec deux autres squelettes, dans un fracas de fémurs, de côtes et d'avant bras. L'ennemi du woran neige, dans un geste imprécis, tenta d'embrocher le profanateur. Sans peine ce dernier le désarma et fendit son bouclier en deux, faute de pouvoir atteindre la tête de la créature. A son grand damne, sa lame se ficha dans le bois usé et y resta coincée. Pas dupe, le squelette retira vivement (à la surprise du fauve) son bouclier et le jeta au loin, désarmant Aztai à son tour. Le woran neige leva son pied et repoussa son assaillant comme il pouvait après que celui-ci s'était jeté tel un prédateur sur lui. Repérant du coin de l'oeil un deuxième ennemi venant à sa rencontre, il attrapa la lance du premier et aidé de l'élan du mort, l'empala dans sa course au niveau de la hanche. Il retira vivement la hampe et l'abattit de nouveau, sur le crane cette fois-ci. Le sac d'os s'effondra dans la neige et ne bougea plus.

-Pas très résistants mais coriaces, commenta Markhus qui faisait voler son marteau de guerre.

Aztai usa encore de la lance pour éclaté en plusieurs morceaux son propriétaire qui était revenu à la charge.

-Il en reste! S'écria le félin, prêt à accueillir un nouveau servant d'Oaxaca.

C'était la première fois qu'il maniait une lance, de si mauvaise facture était-elle. Par chance, fracasser les squelettes n'était pas une tâche trop complexe.
Il anticipa la venue d'un ressuscité qui courait d'un air menaçant en sa direction. Fléchissant les jambes, plantant ses griffes inférieures dans la terre gelé, il pointa le fer de lance en direction de l'endroit où le coeur du mort aurait du être. Attendant patiemment sa venue, il profita de l'élan de se dernier pour enfoncer de toute ses forces l'arme. Le choc fut des plus brutaux, fracassant côtes et colonne vertébrale dans une élancée infernale. Le félin, dans un rugissement guttural, leva la hampe pour soulevé son ennemi coincé et le rabattit violemment sur le sol, brisant net ses jambes osseuses au niveau des genoux. Enfin (car naturellement la créature était encore en vie), il planta la pointe dans le sol afin d'immobiliser le servant d'Oaxaca. Dégainant son épée courte, il acheva la bête en l'empalant une deuxième fois, cette fois-ci directement dans le crâne.

Reculant légèrement pour contempler son travail, il allait de nouveau partir à l'assaut lorsque quelque chose lui agrippa la cheville. Une vague d'effroi s'empara de lui, il abaissa son regard pour observer la moitié d'un mort le retenir, comme désireux de l'emmener avec lui dans les enfers. Le temps qu'il s'échappe de l'emprise de son ennemi (d'un formidable coup de pied qui explosa la boite crânienne), deux squelettes fondirent sur lui. Le premier, désarmé, lui saisit chaque épaule et ouvrit grand la mâchoire afin de mordre le félin à la gueule. Le deuxième levait déjà haut une claymore rouillée, s'inquiétant guère de son compatriote osseux. Pas le temps de réfléchir, Aztai saisit à son tour le squelette aux épaules et dans une danse macabre lui fit faire un quart de tour pour le mettre dans le chemin de la claymore qui lui fendit le crâne et la clavicule en deux, protégeant ainsi le woran neige. Il fit valser les restes du mort et fondit sur le deuxième attaquant. Il n'eut peine à le désarmer à l'aide de son épée et d'un coup de poing chargé de ki, envoya valser sa tête plusieurs mètres plus loin.
Il regarda Markhus achever de son marteau des rampants encore vivants. Près des débris de la pierre tombale, l'un des morts les moins amoché récupérait une épée de son seul bras valide, avide de retourner se prendre une raclée. Il était le dernier encore debout.

-T'imagine une armée d'hommes avec une volonté pareille? Demanda le fauve en ramassant son épée courte, partant à l'assaut de la bête.

Alors que le mort verrouillait sa cible, Aztai s'était déjà élancé à pleine vitesse. En pleine course il lança son arme de toute ses forces qui vint trancher le bras armé du squelette. Celui-ci regarda d'un air penaud son corps manchot, le félin s'arrêta net devant lui et le saisit au niveau des cervicales, visibles évidement. Il propulsa son poing droit plusieurs fois dans les côtes, expulsant gratuitement une haine sauvage. Ses phalanges s'écorchèrent sur les extrémités brisées. Bientôt, la colonne vertébrale céda et la partie inférieur s'effondra. Le mort, impuissant, tenait sa gueule ouverte, fixant son ennemi le détruire complètement. En guise de coup de grâce, le woran neige propulsa son crâne en avant. Protégé par son casque, le choc mit un terme au service du mort envers Oaxaca.
Le fauve cracha par terre et retira son heaume. Il rejoint Markhus, appuyé sur son marteau, observant sadiquement les reste d'un ressuscité ramper péniblement et inutilement vers lui. Dans un soupir ennuyé, le thorkin éleva son marteau et explosa le crâne du dernier mort-vivant. Dans la seconde qui suivie, l'aura pourpre se dissipa et ce qui restait de la tombe tomba en poussière sous les yeux des deux vainqueurs. Avec une satisfaction et une fierté soudaine, le fauve adressa une prière à Meno. Ca ne semblait pas grand chose, mais par ses soins ce lieu dédié à Oaxaca n'existait plus. Sa quête dans l'éradication de la déesse venait concrètement de commencer...

Il récupéra ses armes dans la neige battue et rangea son casque dans son sac. Markhus sortit la carte, indifférent à l'exploit qu'ils venaient d'accomplir.

-C'est toujours par là, fit-il en désignant l'est. Pas mal le coup de grâce, ajouta-t-il, le coup de casque était ma-gi-stral ! Articula-t-il en remuant l'index à chaque syllabes.

-Merci, ça aurait pu tourner pire dis-moi...

-Si Oaxaca compte conquérir le monde avec des sujets pareils, je veux bien mener la guerre tout seul.

-Ces squelettes étaient sans doute réservés pour des voyageurs insouciants et imprudents.

-Une moisson d'âmes gratuite pour Phaitos... Ho, et pour répondre à ta question de tout à l'heure, oui! Il existe une armée avec une volonté pareille, mais elle n'est pas constituée d'hommes.

-Impossible, pouffa le fauve. Qui donc tient une volonté proche de la folie à part ces morts-vivants devenus morts-morts?

-Tiens! Un thorkin bien sûr!

----


((HRP: apprentissage de CC AA de classe secondaire aventurier:
Empalement : La ou les armes de l'aventurier, pour peu qu'elles soient un minimum pointues, traversent de part en part le corps de l'adversaire, provoquant l'hémorragie et à terme, la mort. For+20%, [dégats du premier tour/2] au second tour.)))

_________________
Fléau des légion d'Oaxaca Image Champion de Meno Image Allié de la Lance Ardente


Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016