L'Univers de Yuimen déménage !


Nouvelle adresse : https://univers.yuimen.net/




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Le lavoir à côté du moulin à eau
MessagePosté: Dim 14 Déc 2008 22:05 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 15:46
Messages: 13910
Le lavoir à côté du moulin à eau


Un petit canal de bois dévie la grande cascade de la forêt pour l'acheminer en bordure de ville, c'est là que se trouve le lavoir de Cuilnen. C'est le lieu de rencontre de bon nombre d'Elfes et les commérages des bonnes femmes vont bon train. Il y a toujours une poignée d'Elfes qui frotte son linge, ici. Juste à côté, on peut apercevoir la grande roue du moulin qui tourne nuit et jour pour fournir la force mécanique nécessaire à la fabrication de la farine du célèbre pain elfique et du papier qui remplit la bibliothèque de la ville.

_________________
Chibi-Gm, à votre service !


La règle à lire pour bien débuter : c'est ICI !
Pour toutes questions: C'est ici !
Pour vos demandes d'interventions GMiques ponctuelles et jets de dés : Ici !
Pour vos demandes de corrections : C'est là !
Joueurs cherchant joueurs pour RP ensemble : Contactez vous ici !


Haut
 

 Sujet du message: Re: Le lavoir à côté du moulin à eau
MessagePosté: Dim 14 Déc 2008 22:13 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 14 Déc 2008 22:12
Messages: 12
Tel un vent brumeux dans son esprit, ses idées se bousculaient en silence. Linwen était songeuse, comme à chaque fois lorsque le souvenir de ses frères lui revenait à l’esprit. Elle était déconnectée de la réalité, prise entre deux mondes sans vraiment appartenir à l’un ni à l’autre. Les blessures du passé ne se referment jamais totalement et laisse toujours de la place pour un retour en arrière éphémère. Alors, c’était la présence de ses deux êtres chers qu’elle essayait de retrouver à ses côtés, là, tout près d’elle, comme si elle pouvait encore les toucher, les aimer.

( Est-ce que vous veilliez toujours sur moi ? J’aimerai tellement que vous me fassiez un signe. Savoir que je ne suis pas seule. J’aimerai… J’aimerai tellement de choses. Pourquoi est-ce que je ne suis pas arrivée plus tôt, peut-être que vous seriez toujours…en vie.)

Linwen avait les mains glacées de l’eau qui ruisselait le long de ses mains pâles momentanément rougis par ce contact mordant. Malgré cela, elle ne bougeait plus, le regard fixé sur une ligne d’horizon fictive. Ni la brise qui faisait pourtant bruisser les feuilles des arbres dans un chant mélodieux, ni le rire de ses amies à ses côtés ne parvenait à la sortir de sa torpeur. L’elfe demeurait seule avec le souvenir de sa famille et avait déserté depuis de longues minutes déjà le lavoir.

« Lin, n’oublie pas de frotter, on doit bientôt avoir fini ! »

C’était l’une de ses plus grandes amies, elle aussi servantes, qui lui avait souris en la rappelant à l’ordre, gentiment, mais fermement. Les paniers de linges sales étaient loin d’être vide et si elle voulait conserver son travail, elle savait qu’elle avait tout intérêt à redoubler de motivation. Les elfes se disputaient depuis des siècles ces postes rares au sein de la ville, celui de servante au service de la royauté. Corvéables à merci, ces individus, pour la plupart, de sexe féminin, travaillaient des heures durant pour une reconnaissance et un salaire onéreux. Ca ne suffisait pas d'être pistonnée, il fallait aussi faire preuve d'efficacité.

« Je sais… Je sais, désolée les filles, c’est encore et toujours la même chose. »

Tirée de force de ses rêveries à la fois douceâtre et amer, Linwen étira ses jambes douloureuses pour changer de position, et reprendre son travail. Les gestes mécaniques et répétitifs n’étaient pas propice à la concentration, mais elle ne se laissait pas le choix, plus déterminée que jamais à ne plus se laisser dissiper.

_________________
Image


Haut
 

 Sujet du message: Re: Le lavoir à côté du moulin à eau
MessagePosté: Jeu 8 Mai 2014 03:20 
Hors ligne
 Profil

Inscription: Jeu 17 Avr 2014 18:59
Messages: 1510
Localisation: KK
Sa cape légère ondule au gré de ses mouvements, de ses pas aux sautillements qu’elle fait de branches en branches. Inès est une habituée des lieux, depuis sa tendre enfance, elle passe son temps libre à explorer sa ville et à écouter les commérages ou conversations plus intimes ; ce qu’elle ne fait pas toujours de la façon la plus discrète qui soit, lui valant de nombreuses réprimandes.
Aujourd’hui plus que jamais, après ce repas oppressant, elle ressent le besoin irrépressible de s’évader pour s’isoler. Les évènements récents l’ont minée. Son grand-père, d’à peine mille sept cents ans, est dans un état critique, suite à un combat contre des bandits ayant bien mal tourné alors qu’il revenait de Kendra Kâr. Ne souhaitant être pris en charge que dans sa ville, il a voyagé plus de trois jours avant de rentrer chez lui. Les blessures, qui auraient pu être traitées avec un moindre mal s’il avait accepté les soins humains, se sont aggravées au point d’atteindre le seuil critique de non-retour. Les plaies se sont infectées, l’infection s’est propagée et, malgré la science et la sapience des anorfains, l’amputation vient d’être annoncée comme la seule option viable.

Il semble inconcevable pour Inès de le voir ainsi diminué. Lui, si agile, puissant et vif… Il y a peu, il participait encore aux entraînements… et il n'était certainement pas celui qui avait le plus de difficultés. Il est un de ces hommes respectés au sein de Cuilnen, bien des maîtres d'armes sont venus lui rendre visite ; et plus encore depuis son accident.

Soucieuse, Inès se pose en hauteur, aux alentours du lavoir pour espionner les ragots des bonnes femmes.

"Il paraît qu'il est un des gardiens…"
"C'est ridicule, comment pourrait-on dire ça, personne ne sait qui sont ces gardiens."
"Et bien je l'ai entendu… ça a dû lui échapper un jour où il se pensait libre de parler."
"Il est droit et fier. Je doute franchement qu'il pourrait révéler un secret du genre."
"Vous êtes déjà allés chez eux ?"
"Non, pourquoi ?"
"J'y suis déjà allée, accompagnée de Yrkundri. Ils nous ont fait visiter la demeure… sauf une aile entière. Valyndra est resté vague, indiquant seulement qu'il n'y avait là que des babioles de familles sans intérêt."
"Quel rapport ?"
"Je suis sûre qu'il ne s'agissait pas de babioles sans intérêt… La serrure était magique !"
"Alors tu fais le raccourci entre serrure magique et le fait qu'il soit un gardien ?"
"Non.. Non... Enfin, si, un peu. Il faudrait…"
"Chut ! Arondâr arrive !"
"Ce savon est sans conteste le meilleur qu'ils aient pu nous fabriquer. Le linge est si souple !"
"Ça c'est bien vrai. Oh ! Bonjour Arondâr, nous ne t'avions pas vu venir. Tu es si discrète."

Inès observe sa mère s'approcher, et le drap blanc qu'elle garde religieusement entre ses mains saisit d'effroi la jeune femme. Elle le reconnaît, il s'agit du linceul réservé aux hauts dignitaires. Frappée, elle réalise que sa place est auprès de celui qui l'a tant accompagnée et guidée. En quelques bonds, la voici déjà hors de vue de la scène d'hypocrisie se jouant au lavoir.

_________________
Image


Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016