L'Univers de Yuimen


Forum de Jeu de Rôle Médiéval-Fantastique




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Le port des pirates
MessagePosté: Dim 10 Juin 2018 09:46 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Site Internet  Profil

Inscription: Mer 15 Fév 2012 19:03
Messages: 777
Localisation: [Aeronland] Vers l'Île du Serpent
*<---*

*21*



Vexée et irritée par ce qui venait de m'arriver, je gardais les serpentins serrés sur mon tricorne quand une brûlure supplémentaire me fut octroyée. Pas de la part du maître de l'Île, non, de la Prêtresse elle-même. Non seulement elle s'en prit verbalement à l'occupant du véhicule en digne servante dévouée au règne de Moura qu'elle était, mais plus grave, m'accusa de m'être inclinée de mon propre chef. Pire, que j'avais moi-même abandonné mon titre de Capitaine et étais, en conséquence, indigne des faveurs de la Déesse. Ma sève ne fit qu'un tour, aidée par une pulsion porteuse d'un sentiment aigu de trahison et d'injustice. Était-elle donc si aveugle à autre chose que la Mère des Océans qu'elle n'avait pas remarqué ma lutte contre cette soumission ? Me croyait-elle si faible et servile, moi qui avais participé à l'infiltration de la Laide pour sauver Eliwin ? Étais devenue Capitaine sans y être préparée ? Avais retourné une volonté de mutinerie au point de faire du possible mutin un être que je respectais grandement, ? Jetait-elle tout ce que j'avais accompli parce qu'une force inattendue m'avait fait ployer le genou une seule fois ? Moi, qui cherchais à me dépasser jour après jour pour être digne de les mener ?

Mon regard, vif et acéré comme une dague, se ficha vers la demie-elfe, mais avant d'avoir été en mesure de lui administrer une correction à la mesure de mon ressenti, l'atmosphère se fit de nouveau glaciale. Un ricanement. Sans-Pitié avait entendu. Non seulement il n'avait rien omis, mais il fit exactement à la Prêtresse ce que je venais de subir. Un simple regard sur elle et sa démarche d'habitude féline changea drastiquement, au point que je cru voir un instant un simple pantin manipulé à loisir. Ma mâchoire se serra alors que Leyna' fut contrainte de grimper à bord du véhicule. Par tous les maelströms ! Pourquoi fallait-il toujours qu'elle n'en fisse qu'à sa tête !

Derrière nous, un bruit de course. Mercurio et Nahöriel, de retour de leur propre virée, arrivèrent juste à temps pour assister au rapt. Dès qu'il les aperçut, Eliwin se plaça de sorte à nous bloquer le passage, murmurant sur un ton grave que nous n'étions pas en possibilité d'intervenir. Pas dans notre état actuel. Un sentiment de profonde colère grondait dans mon torse, ainsi que la sensation douloureuse d'une pique portant le nom de trahison quand je m'aperçus du regard prolongé de Samrik envers le convoi. Le semi-garzok révérait la force, et ce sang-pourpre venait d'en faire une démonstration des plus éloquentes. J'espérai en cet instant qu'entre la mienne et son respect pour Eliwin, ce matelot n'allait pas commettre quelque acte stupide.

Frustrée. Courroucée. Piquée au vif. J'étais peut-être officiellement dépouillée de mon titre et de mon vaisseau, mais pas du cœur animal battant à mes tempes ou de cette hargne me poussant à réagir. J'observai mon tricorne un instant puis l'enfonçai résolument entre les branches de mon crâne.

"C'est contraire à tout ce que nos âmes crient, mais patience. Ne négligeons aucune information. Tout ce que nous pourrons trouver pour nous aider sera un pas dans la bonne direction."

Je me tournai vers mes frères de la Confrérie, et en particulier vers mon demi-elfe d'ami dont le regard restait la voie prise par le convoi. Sa mâchoire tressautait, preuve qu'il faisait un effort colossal pour résister à l'impulsion de leur emboiter le pas. Nos regards se croisèrent brièvement, mais l'instant suffit à percevoir qu'il voulait comprendre, savoir. Nous avions échappé à la violence des Raies Sanglantes pour finir aux mains d'un autre sang-pourpre. Qui n'hésitait pas à causer le suicide de ses propres fidèles, si l'on se référait au corps abandonné là de Levik. Mais était-ce la seule présence de Sans-Pitié qui causait cela ou sa magie ? D'ailleurs, à quel point celle-ci lui servait-elle ? Prendre le contrôle des gens, les accabler de visions, les pousser à commettre des actes radicaux. Un pouvoir dangereux, mais en ma qualité d'utilisatrice de fluides, je savais que cela drainait l'énergie de l'utilisateur. L'être gigantesque lui-même n'avait pas daigné se salir les mains, malgré toutes les atrocités dont il m'avait montré être capable. D'où une question que je conservais alors dans un recoin de ma cime...

Jusqu'à quel point le personnage tétanisant de Sans-Pitié était-il construit sur cette énergie ?

"Ce type utilise une puissante forme de magie et une garde rapprochée non négligeable. On ne pourra pas se préparer efficacement sans en apprendre plus."

Je remarquai derrière l'humoran et le demi-elfe un homme s'approchant tranquillement. Il avait l'air de suivre plus que de passer là par hasard. Je haussai un sourcil.

"Un ami à vous ?"

Toute aide, même indirecte, était la bienvenue. Car il était hors de question que je donnasse raison à la Prêtresse ou je laissasse faire plus que ce qui nous était déjà tombé dessus.


*--->*

_________________
Mythanorië - Oudio / Shamane Hippocampe


Sœur de la Confrérie d'Outremer, Capitaine de la Rascasse Volante, au corps de bois et cœur de bête océane
"Y'a pas à dire, la mer, ça vous change quelqu'un !"

Ancien thème
Thème actuel & Nouvelle Voix


Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016