L'Univers de Yuimen


Forum de Jeu de Rôle Médiéval-Fantastique




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Les habitations de la Cité souterraine
MessagePosté: Jeu 15 Sep 2016 09:27 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 8 Sep 2016 14:20
Messages: 23
Localisation: Khonfas
Le jour et la nuit se déroulèrent sans interruption. Ma principale occupation est de tenter de discipliner mon esprit qui ne cesse de vouloir dériver entre colère et tristesse, rage et désespoir, alors que j'essaye de me vouloir résolu.

Avec autant de temps devant moi je réussis aussi à trouver d'infimes quantités de minéraux aux propriétés désinfectantes dans les parois alentour. Je les extrais avec précaution, essayant de me former un cristal assez imposant pour se trouver utile. Je ne compte pas souffrir d'une bête infection dans ce lieu insalubre, surtout quand mon manque de compétence en matière de rasage me force à verser autant de sang.

Sans nourriture et sans eau, je reste là, pendant plus de vingt-quatre heure, à souffrir intérieurement. Les douleurs sont à peine soutenables, mais le « à peine » est le point le plus important. Je peux encore tenir, et je tiendrais. Je vivrais pour une rancune, et tant qu'elle n'aura pas été payé, je n'ai pas le droit de me laisser mourir.

C'est assis en tailleur, au milieu des chutes de mon deuxième rasage, les yeux dans le vide, et le visage grave, que me découvrent les quatre mâles qui ont été désignés par la sorcière en tant que ses concubins. Et mes tortionnaires, ne peut s'empêcher de rajouter mon esprit à l'évocation de cette pensée. Je ne les ai pas entendu arriver, je suis déjà faible après presque deux jours et deux nuits sans manger ni boire, ainsi qu'un nombre d'heures de sommeil qui se compterai sur les doigts de la main d'un boucher aveugle.

Ils me beuglent quelque chose que je ne comprends pas. Mais mon nez ne saurait ignorer lui l'odeur de pain rance qui émane d'un plateau porté par un de ces elfes. Le plateau est déposé à mes pieds, une tunique à ma taille m'est jeté, et un genou vient rencontrer mon arcade sourcilière. Une vive douleur emplit mon crâne et un filet de sang commence à couler dans mon œil.
Je note les détails du visage de mon assaillant, il sera le premier à souffrir.

Je comprends à leur ton que je dois me dépêcher. La carafe d'eau est descendu cul sec, je ne fais qu'une bouché du pain. J'enfile la tunique que l'on m'a jeté. Elle est d'une certaine élégance, mais je ne peux m'empêcher de noter qu'elle ne porte pas de manche droite et laisse dévoilé le sein droit ainsi que l'omoplate, dévoilant l'intégralité du marquage au fer rouge que j'ai dans le dos. Afin que soit bien visible à tous que je suis un esclave j'imagine.

Je laisse les elfes m'emporter le long d'un long couloir. Je peux apercevoir au moins dix autres geôles avant d'atteindre l'escalier, et la mienne n'était pas au bout du couloir. La plupart sont inoccupées. J'aperçois dans une trois humains, émaciés, sales, laissés là pour y mourir.
Le dégoût m'envahit.

L'escalier est un court colimaçon qui me mène, après avoir passé deux différents sas composés de grille forgé en un métal sombre, à ce qui ressemble à une arrière cour. En face de moi se dresse un petit manoir. Lisse, sombre, épuré, mais respirant quand même une certaines majestés. Mes quatre « gardes du corps » me font emprunter l'entrée de derrière.

Je déboule dans un atrium bien entretenu. La aussi, tout est noir. Une sorte de bassin occupe la place centrale dans la pièce et de nombreux bancs sont disposés le longs de la pièce.

« Bien, te voilà ! »

Elle a semblé comme apparaître au milieu de la pièce, se tenant pieds nus dans le bassin centrale, et marchant lentement vers nous. Elle porte une robe couleur d'émeraude cette fois, et un air de colère semble déformer ses traits.

Elle s'exprime en langage elfique, d'une voix colérique qui résonne en ces murs, faisant trembler les tableaux et provoquant des perturbations dans l'eau claire qui lui couvre les chevilles. Un des mâles, celui qui m'a frappé s'écarte de moi et n'a le temps de prononcer que trois mots avant qu'une lame de ténèbres ne viennent fendre l'air et lui ouvrir la chair juste au dessus de son œil, pile là où j'ai souffert mon coup de genou. Dois-je en déduire qu'elle préfère que l'on ne m'abîme pas sans raison ?

« Avance-toi ! Pour aujourd'hui je voulais juste que tu me sois présenté. Tu porte ma tenue correctement. Je n'ai pour l'instant aucun besoin de toi, mais j'en aurais besoin demain. Je veux que tu me montre l'étendue de tes pouvoirs, et je veux que tu me les montre en situation réel. C'est pour ça que demain tu m'accompagnera à la chasse. Demain tu tueras pour moi ! »

Elle dit ça avec un grand sourire satisfait. Je me dépêche quand à moi de transformer le sourire naissant sur mon visage en sourire servile. Ainsi donc, dès demain se présentera une opportunité de m'échapper. Oh mon frère m'a assez parlé des monstres des profondeurs et de leurs férocité. Elle veut se servir de moi ? Bien, je saurais m'occuper d'elle ! Tant d'imprudence. Ces elfes sont vraiment imbues d'eux même !

_________________


Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016