L'Univers de Yuimen déménage !


Nouvelle adresse : https://univers.yuimen.net/




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Les Portes
MessagePosté: Ven 4 Oct 2013 10:07 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Les Portes


Image


Dès que quelqu’un meurt, sur Yuimen, qu’il soit simple citoyen ou héros légendaire, son âme arrive dans une sorte d’antichambre des Enfers, qu’elle soit simple ou héroïque. C’est un endroit sombre, où rien ne semble tangible. Une zone de passage, de transition, engluée dans une brume épaisse aux couleurs changeantes, et formée des volutes suivant les âmes.

Trois choix s’offrent aux âmes. Trois portes menant à trois zones des Enfers fort différentes en signification. La première mène au Repos, et peut être empruntée aussi bien par les âmes héroïques que par les âmes simples. La seconde est le passage vers les Ponts. Seules les âmes héroïques peuvent la passer, pour tenter les épreuves menant à la résurrection, à la réincarnation ou au Repos. La dernière porte emmène droit au cœur de la Zone Damnée, sous les ponts. Une zone qui contient toutes les âmes damnées, héroïques ou simples. Un terminus, pour la plupart…

Mais avant d’atteindre ces portes, il vous faudra payer votre dû au gardien des lieux, le sombre Sans-Nom, un être ni vivant, ni mort, ni réellement tangible. Un passeur de mondes sans visage, constitué d’ombre et de mort. En l’échange de votre bourse, il vous mènera vers la porte qui sera la vôtre…

Il est le berger des âmes fraichement défuntes. Leur guide dans la première étape de leur mort. Il veille à la fluidité du trafic des esprits, et à ce qu’aucun vivant ne pénètre par l’une de ses trois portes.

Image

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Les Portes
MessagePosté: Dim 27 Oct 2013 20:29 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mar 7 Sep 2010 20:08
Messages: 224
Localisation: Aliéanon
Je suis étendue et je ne ressens plus rien. Ni douleur ni sentiment d’aucune sorte, c’est apaisant. Le monde me semble bien loin et petit à petit les sensations dans mon corps réapparaissent, progressivement de bas en haut pour finir par la tête. Cette dernière me lance atrocement et la réalité des sensations s’impose à moi. C’est une douleur monstrueuse qui m’arrache un puissant cri silencieux. Pourquoi n’entends-je rien ? Je veux porter mes mains à ma tête mais elles me semblent si lourde et je suis si épuisée, que je ne parviens pas à exécuter ce simple geste.

Lorsque mes yeux s’entre-ouvrent, ils ne rencontrent que l’obscurité. Je ne sais pas où je suis mais cet endroit est aussi froid que les Monts Éternels de Nosvéris. Par quel maléfice suis-je arrivée ici ? Et quel est ce lieu étrange en bien des points ? Au bout d’une minute je peux distinguer que je suis entourée d’une brume épaisse. Curieusement, elle n’est pas unie mais change de couleur tel un arc-en-ciel, tantôt bienveillant puis menaçant. Je parviens difficilement à me redresser. Que s’est-il passé ? Je n’ai aucun souvenir quant à la façon dont j’ai atterri ici. Des murmures semblent provenir de cet épais brouillard ce qui me fait frissonner.

Plus le temps file plus les détails s’éclaircissent. Je me souviens vaguement d’une prison et d’un homme fou de rage. Est-ce lui qui m’a mené ici ? Non… Ce n’est pas cela. Je tente une nouvelle fois de me lever mais je retombe, terrassée par mon mal à la tête. Et là je me souviens. Cet homme s’agitant dans tout les sens a envoyé quelque chose sur moi et je me suis effondrée et… Impossible… Je ne suis quand même pas…

Puis j’examine ce qui m’entoure. Je suis au bord du précipice tellement la peur me submerge car je réalise que je me trouve au Royaume des morts. Il n’y a rien ici hormis trois portes et un être qui semble sans visage. Il est là sans l’être réellement, ce qui est très curieux pour moi. Je ne crois toujours que ce que je vois et là, je dois avouer que je tombe sur quelque chose qui me dépasse. Qui est-il ? Est-il un prisonnier de cet endroit, tout comme moi ? Non… Cela ne colle pas. Il ne paraît pas effrayé par le fait d’être mort à la différence de moi qui suis terrorisée !

Soudain, un éclair de lucidité traverse mon esprit embrumé. Hanià ! Elle doit savoir qui il est. Pendant un moment qui me paraît être une éternité, j’essaie de la contacter mais rien n’y fait. Elle est partie. L’ai-je contrarié ou le simple fait que je sois ici l’empêche de m’entendre ? Je reste alors là comme une imbécile heureuse à regarder cette créature. La seule chose que je comprends c’est qu’il garde ces portes. Il se place exactement entre moi et ces dernières. Pour quelles autres raisons si ce n’est celle de m’empêcher d’y aller ?

"Excusez-moi… Suis-je vraiment morte ? Qui êtes-vous ?..."

J’ai parlé tout bas mais je regrette mes paroles. Cet être me glace le sang. Intérieurement je me lance dans une fervente prière pour le dieu Yuimen. Je ne veux pas mourir !! Je veux vivre, revoir des gens, sentir de nouveau l’herbe sous mes pieds, le vent sur mon visage et je jure en son nom de protéger cet équilibre fragile entre l’homme et la nature. Je remarque aussitôt l’absence d’Annoryn à mes côtés. Que lui est-il arrivé ? Oh non… Mon plus cher ami… Yuimen, dieu des dieux, je t’en prie, entend ma prière…

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Les Portes
MessagePosté: Mer 6 Nov 2013 11:09 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Résurrection d’Adweinna


L’être obscur, à la fois squelettique et fantomatique, s’adresse à toi sans parler, par le biais de ton esprit… D’ailleurs, n’es-tu plus au final qu’un esprit ? Si tu as l’apparence de ton corps vivant, il n’est plus substantiel. Ici, tu es un fantôme, une âme, et non un être à part entière. C’est donc toute ta réalité, fugitive, qui tremble lorsqu’il s’adresse à toi.

« Créature mortelle, tu n’as ici le droit de poser tes questions. Mon devoir est de peser ton âme pour que tu puisses accéder au Royaume des Morts. Aspires-tu au Repos ? Aspires-tu à la Réincarnation ? à la Résurrection ? Souhaites-tu passer les épreuves, ou te morfondre pour une éternité dans la Zone Damnée ? »

Une pause, qui laissa raisonner partout autour la gravité de sa voix, alors que des âmes sans visage traversaient les trois portes en un flux quasiment continu, vous traversant comme si vous n’existiez pas.

« Quelle a été ta vie ? Quelle a été ta mort ? Quelles sont tes valeurs, et quels ont été tes torts ? »

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Les Portes
MessagePosté: Jeu 7 Nov 2013 19:39 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mar 7 Sep 2010 20:08
Messages: 224
Localisation: Aliéanon
Je suis comme paralysée face à cet être qui semble être sortit des ténèbres. Alors que je le fixe, une voix résonne avec force dans mon esprit me prenant complètement par surprise. J’ai comme un frisson qui me parcourt mais cette sensation n’est pas physique. J’ai pourtant l’impression d’avoir mon corps. Cette sensation m’est dérangeante, c’est trop déroutant. Se trouver ici, aux Enfers, et en être consciente est une expérience que je ne pensais jamais avoir à vivre. Enfin si on peut dire que je vis… En ce moment se serait plutôt le contraire.

Il m’ordonne au silence et me précise qu’en ce lieu, je n’ai pas le droit de poser des questions. Toute ma conscience se raidit face à cet ordre. Il se présente comme le maître des lieux qui a tous les pouvoirs pour décider ce que deviennent les âmes qui atterrissent ici. Les questions pleuvent : ai-je envie que ma vie se termine ici ou ai-je envie de faire partie de ceux qui demandent le privilège de retourner parmi les vivants. Suite à sa dernière question, je crois comprendre que ressusciter ne sera pas simple. Il me faudra faire mes preuves.

Il marque un temps pour me laisser réfléchir mais sa voix résonne comme un écho dans ma tête. Bien qu’il ne parle plus, j’ai l’impression qu’il continu de parler. Je regarde furtivement autour de moi et je peux voir que nous sommes entourée par un flux ininterrompu d’âmes, qui passent pour de bon d’un monde à un autre. Pourquoi mon âme n’est-elle pas passée aussi vite que les autres ? Tout ceci me laisse perplexe et le pire c’est que je ne pourrais obtenir aucunes réponses. Il reprend alors la parole et continue son petit interrogatoire.

Je commence alors une introspection sur moi-même. Ma vie a été difficile. Du plus loin que je me souvienne je suis passée par toute sorte d’épreuves plus ou moins facile à gérer. Mais ce que je ressens à ce moment précis, c’est qu’avant tout ma vie a été trop courte. Je n’ai même pas vu voir arriver la fin. Quant à ma mort, je ne m’en souviens que trop peu. Je me rappelle juste d’un homme furieux et d’un objet, dont je n’arrive pas à me souvenir, qui m’a frappé violemment la tête et voilà le résultat. Je n’ai pas le souvenir d’avoir provoqué cet homme… J’ai beau essayé de faire remonter mes souvenirs, ils sont bloqués.

Et je continue. Mes valeurs ? Je me souviens de mon enfance, lorsque j’étais une enfant froide et indépendante qui ne voulait pas s’encombrer de camarades, cela représentait pour moi une perte de temps. J’étais une solitaire et même avec Wiwia, ma mère adoptive, je me montrais détachée de tout. Je n’ai pas su lui dire à quel point j’étais reconnaissante pour tout ce qu’elle avait fait pour moi. C’est sans doute l’une des choses que je regrette le plus. Je l’ai même quitté sans lui dire que je l’aimais… La honte m’envahit. Je me rend compte qu’à certains moments de ma vie, je me suis montrée cruelle envers ceux que j’aimé le plus. Tout avait changé lorsque un servant de Yuimen m’était apparut et m’avait révélé mon destin d’ermite. Je n’ai même pas eu l’occasion de remplir pleinement ce rôle qui représentait un privilège. Lors de ma visite à l’ermitage, ils m’avaient apprit ce qu’étaient la loyauté et le plaisir que l’on pouvait ressentir à venir en aide aux autres. Et j’ai même apprit à composer avec des compagnons de route.

"Ma vie a été trop courte, ma mort beaucoup trop rapide, à tel point que je ne m’en souviens pas. Je suis quelqu’un de loyal, d’honnête et je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de venir en aide à ceux qui en ont besoin et je le regrette."

Je marque une pose ne sachant pas si ce que je dis est ce qu’il veut entendre. En quoi cela va l’aider dans la pesé de mon âme ?

"Et j’ai commis de nombreuses erreurs dans ma vie, comme ne pas avoir dit à ma mère adoptive à quel point je l’aimé, les vols que j’ai pu commettre, mon caractère froid qui a blessé bien des gens autour de moi…"

Mon esprit est en pleurs. Je voudrais tant me racheter, retourner sur Nosvéris pour me racheter et réparer les torts que j’ai pu provoquer. Ce retour sur moi-même me bouleverse complètement et me fait prendre conscience de plein de choses que j’avais occultées. Je reste là, silencieuse en attendant une réponse de mon interlocuteur.

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Les Portes
MessagePosté: Lun 18 Nov 2013 18:41 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Résurrection d’Adweinna


Sans ciller, l’être d’ombre répondit sans paraître considérer tes réponses. Froidement, sa voix grave s’éleva une nouvelle fois dans l’antre des Enfers.

« Quelle voie, pour palier à ces regrets ? La Zone Damnée, pour purger ta peine ? Les Ponts, pour la combattre ? »

Adweinna n’avait effectivement pas répondu à ces questions…

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Les Portes
MessagePosté: Jeu 21 Nov 2013 18:55 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mar 7 Sep 2010 20:08
Messages: 224
Localisation: Aliéanon
L’être ténébreux m’écoute sans sourciller. Il me fait vraiment froid dans le dos ! Je crois que je n’ai jamais rencontré quelqu’un qui me fasse autant peur. Puis, surgissant de nul part, sa voix résonne dans ma tête. J’étais tellement perdue dans mes souvenirs et mes regrets que je n’ai pas répondu à sa question, la plus importante.

"Je souhaite surmonter les épreuves ! Je veux retrouver les miens !"

J’espère ne pas l’avoir mit en colère. En tout cas ma voix est posée, déterminée.

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Les Portes
MessagePosté: Mer 27 Nov 2013 12:56 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Résurrection d’Adweinna.


L’être d’ombres ne répondit rien, aux paroles de la phalange. La porte centrale s’ouvrit toute grande, et absorba littéralement Adweinna en elle, sans lui laisser la moindre possibilité…

[HJ : suite dans le sujet « Les ponts »]

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Les Portes
MessagePosté: Sam 28 Juin 2014 14:32 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Sam 9 Oct 2010 21:25
Messages: 1260
Localisation: Quête 27
Que ce soit près d’un feu de foyer, attablé autour d’un copieux repas, ou encore assis sur la galerie à regarder les étoiles. Peu importe l’endroit ou la circonstance choisie, il n’est pas rare qu’à un moment où un autre qu’un petit groupuscule de gens rassemblés discute de ce qu’ils craignent le plus, même secrètement, la mort. La conversation traite rarement du comment de celle-ci, mais plutôt de ce qui la suit. Les plus croyants, demeurant généralement confiants et calmes, croient fermement qu’ils traverseront un tunnel lumineux et rejoindront dans la zone de repos les êtres chers jadis disparus. Les quelques athées pour leur part affirment que la mort est une finalité par elle-même. La vieille barbare, peu volubile de nature et particulièrement asociale, n’avait jamais participé à de telles discussions, elle avait tout au plus tendu l’oreille à de rares occasions. Sa vision des choses ? Profiter du temps présent à satisfaire ses divers besoins, et surtout ne pas se tracasser de ce qui pourrait lui arriver le lendemain.

Ce n’était pas la première fois que Virina se réveillait dans un endroit inconnu suite à une perte de conscience. Balancée dans un fossé comme un vulgaire cadavre, enfermée dans une cage tel un animal sauvage et agressif, ligotée à un pieu, les poings et pieds liés, elle avait vécu diverses expériences et s’en était toujours sortie.

Cette fois par contre, il y avait quelque chose de différent. De frais souvenirs la hantaient. Elle revoyait la lame de la rapière lui trancher la gorge et l’expression de colère de son porteur. Elle se rappelait la sensation de douleur lorsque le métal toucha et pénétra ses chairs. Elle se souvenait même avoir laissé tomber la lame bleutée si convoitée. Mais, elle ne comprenait pas pourquoi, soudain, elle ne ressentait plus rien. Pourquoi son cou se retrouvait immaculé alors qu’elle aurait dû toute entière baignée dans son sang ? Incrédule certes, mais pas le moins du monde sotte, la vieille garzok, soupçonneuse se mit à observer l’environnement dans lequel, elle s’était brusquement retrouvée.

Scrutant ce lieu sombre, englué dans une brume épaisse aux couleurs changeantes, il lui était difficile de statuer si des murs cloisonnaient cet endroit lugubre. Et puis, elle le vit, un être ni vivant, ni mort, ni réellement tangible. Un squelette recouvert par ci et par là de quelques morceaux de tissus, ressemblant à s’y méprendre à des lambeaux de chair humaine. Sachant pertinemment qu’il n’était pas normal de trouver un tel individu dans le monde des vivants, elle s’approcha de lui, décidée à le questionner.

« Où suis-je ? Et comment puis-je quitter ce lieu ? »

Fidèle à elle-même Virina était allée droit au but, sans décliner son identité, sans se préoccuper si son interlocuteur était disposé ou non à répondre à ses questions.

_________________
Image


Dernière édition par Virina le Mar 20 Jan 2015 04:21, édité 3 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Les Portes
MessagePosté: Mer 2 Juil 2014 10:11 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mer 19 Nov 2008 23:03
Messages: 4246
Une voix s'éleva de la créature sans nom, sans être, sans consistance, une voix qui n'était pas un son : à quoi bon, les âmes n'ont pas d'oreilles. Mais l'âme vibre à ces mots, et les ressent, et ainsi les comprend.

"Ici se dressent les portes des Enfers. Du monde des vivant, le flot des âmes, ininterrompu et gémissant, jamais ne cesse. Parfois, parmi elles, se trouvent des âmes d'exceptions, qui ont le choix. Tu es de ceux là, et le choix s'offre à toi : revenir sur tes pas sur la terre que tu as foulé durant de longues années, ou avancer vers le repos éternel. Le choix t'es offert, mais ton âme sera pesée, jugée : ceux qui échouent sont voués à une éternité de damnation. Trois portes mais un seul chemin. Un chemin sur lequel tu devras affronter ton choix. Quel est-il ?"

_________________
Une question sur mes corrections ? Sur autre chose ? Un problème ? Une remarque ? N'hésitez pas à m'envoyer un MP.


Pour une demande de correction, c'est par ici.
Pour une intervention de GM dans vos RPs (validation d'achat ou autre), c'est par là.

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à venir nous les poser.


Bon jeu à vous !


Haut
 

 Sujet du message: Re: Les Portes
MessagePosté: Ven 4 Juil 2014 14:52 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Sam 9 Oct 2010 21:25
Messages: 1260
Localisation: Quête 27
Immobile, les yeux plissés, scrutant ce qui restait du visage de l’individu qui lui faisait face, Virina attendait les réponses à ses questions. Sa patience ne fut pas mise à l’épreuve puisque l’être décharné lui répondit aussitôt. De sa froide voix caverneuse d’outre-tombe, il présenta les lieux comme les portes de l’enfer. Bien que surprenante, cette révélation expliquait les incongruences que la garzok avait remarquées depuis son arrivée. Elle comprit donc pourquoi, elle ne se trouvait plus en présence des autres prisonniers d’Oaxaca et surtout pourquoi elle ne saignait plus malgré la grave blessure qui l’affligeait : Elle était morte ! Il lui fut ensuite expliqué qu’en tant qu’âme exceptionnelle, deux choix s’offraient à elle : Revenir dans le monde des vivants ou bien avancer vers le repos éternel.

Toujours silencieuse, la garzok prit quelques minutes afin de digérer l’information qui venait de lui être donnée. Elle n’eut cependant aucune difficulté à prendre une décision, pour rien au monde, elle refuserait l’opportunité qui lui était offerte.

« Je retourne parmi les vivants ! »

Sa voix s’était voulue forte et déterminée !

_________________
Image


Dernière édition par Virina le Mar 20 Jan 2015 04:23, édité 3 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Les Portes
MessagePosté: Sam 26 Juil 2014 16:26 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mer 19 Nov 2008 23:03
Messages: 4246
"Tel est ton choix. Le chemin qui mène au monde des vivants, chaotique sous le ciel immense, est semé d'embûches. Chacun s'y rencontre et s'y affronte. S'y découvre parfois. Puisque tel est ton choix, âme en devenir, franchis la Porte des Ponts et marche vers ton destin."

D'une main décharnée, le Sombre Sans-Nom désigne la deuxième porte. Celle-ci s'ouvrira sur la suite du voyage de Virina

_________________
Une question sur mes corrections ? Sur autre chose ? Un problème ? Une remarque ? N'hésitez pas à m'envoyer un MP.


Pour une demande de correction, c'est par ici.
Pour une intervention de GM dans vos RPs (validation d'achat ou autre), c'est par là.

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à venir nous les poser.


Bon jeu à vous !


Haut
 

 Sujet du message: Re: Les Portes
MessagePosté: Mar 29 Juil 2014 20:44 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Sam 9 Oct 2010 21:25
Messages: 1260
Localisation: Quête 27
Ce lieu sombre et obscur aurait pu affoler n’importe quel être vivant, mais n’affecta pas Virina. Tout d’abord, elle était décédée. Que pourrait-il lui arriver de pire ? Et puis, orque à partir de sa longue chevelure grise jusqu’au bout de ses gros et sales orteils verts, les peurs de celle-ci s’avéraient de toute autre nature que celles du commun des mortels. Mais ne vous méprenez pas, l’orque n’était point invincible et surtout elle pouvait être la proie de peurs atroces. Seulement, ses phobies s’avéraient différentes.

Les propos de l’être à la voix caverneuse intéressaient grandement la garzok. Elle n’avait de son vivant jamais été aussi attentive au discours d’une tierce personne. Mais cette fois, c’était différent, il en allait de son futur. Ce lugubre gardien lui offrait de retourner parmi les vivants et elle allait tout faire pour y parvenir. Il lui fut expliqué qu’un chemin semé d’embûches l’attendait. Parcours, où semble-t-il, elle serait confrontée à elle-même.
Un sourire éclaira le visage de la barbare. Cette dernière, comme tous les orques d’ailleurs, avait vécu à la dure depuis sa violente enfance, elle ne craignait donc pas les obstacles, ceux-ci faisant partie de son quotidien. Et bien entendu, elle éluda le passage où il était question de s’affronter elle-même, ne comprenant probablement pas ce qu’il en découlait.
Ainsi, pour retourner parmi les êtres dont la chair recouvrait entièrement les os, elle devait tout d’abord traverser la porte menant aux ponts. Ayant terminé ses explications, le portier de l’enfer lui pointa l’ouverture de son long index décharné. Au lieu de suivre des yeux le lieu indiqué, elle prit quelques secondes pour scruter le long bâton à l’extrémité crochue que le berger tenait entre ses mains. Totalement dépourvue d’équipement, elle fut tentée de la lui dérober. Elle se retint, malgré tout, craignant qu’après un tel affront, que celui-ci lui interdît l’accès à sa résurrection.

Notre vieille créature verte examina enfin la porte qui lui semblait bien étrange. Le cadre surmonté d’un triangle où était incrusté un crâne humain lui importait peu. Ce qui l’intriguait en revanche, c’étaient les volutes de fluides bleutés qui en ressortaient. Ça sentait la magie à plein nez et Virina avait horreur d’y être confronté. Mais puisque l’impulsivité la caractérisait et que son entêtement à revivre la motivait, d’un pas rapide et déterminé, elle s’avança vers l’endroit quelque peu redouté et le traversa sans s’arrêter. Alors qu’elle pensait être aspirée par ces fluides obscurs, elle eut plutôt l’impression de traverser un mur de gelée. Sensation plutôt inconfortable, mais non douloureuse.

_________________
Image


Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ] 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016