L'Univers de Yuimen déménage !


Nouvelle adresse : https://univers.yuimen.net/




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Arothiir (Aliaénon)
MessagePosté: Sam 29 Aoû 2015 09:46 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 28 Juin 2012 18:15
Messages: 686
Localisation: ~Quête 35~
~Auparavant~

~82~



Après avoir franchi la porte, nous retrouvons les jeunes D'Omble. Khar'Tal nous fait alors un compte-rendu clair et fort appréciable. Ils ont eu la chance de venir au moment d'une réunion des différents corps de métiers de la cité. Au nom de la Reine, ils ont pu y participer et parler de la situation d'Aliaénon. Je suis rassuré d'entendre que le peuple est fidèle à Sheeala D'Argentar, mais pas du tout en apprenant une possible révolte. Ce n'est vraiment pas le moment qu'une guerre civile éclate en Arothiir. Mais cela confirme que si succession il y a, ce ne sont pas les Dames à la tête de la cité qui seront accueillies triomphalement sur le trône...

Le jeune humain poursuit, en précisant que si certains groupes étaient apparemment prêts à promettre du renfort armé, un vote de leur conseil les en a dissuadé. Perdre des bras me chagrine, et je suis presque certain que j'aurais pu plaider en notre faveur, mais la visite au Trio a été plus qu'utile. La raison de ce changement d'avis est valable et je la comprends parfaitement. Ce sont des gens du peuple. Sans formation militaire adéquate, ils risquent de perdre la vie sans accomplir grand-chose. Et le sacrifice de civils est une idée me restant en travers du gosier.

L'Homme Pâle me tend alors une lourde besace, m'apprenant que le directeur de la raffinerie de Thiir me la confie. J'en fronce les sourcils en la prenant. Quelques kilos de cette poudre pouvant décupler la force guerrière, mais avec des effets secondaires terribles. La première chose à faire serait sans doute de diviser ce poids. Si je me fais dérober cette sacoche ou autre désagrément, c'est un volatile atout qui fuirait. J'acquiesce sombrement. Y avoir recours me déplait grandement, mais si c'est la seule solution pour contrer les armées d'Omyre...

Dame Talia prend la suite, annonçant que le directeur aurait souhaité nous rencontrer, mais le temps presse trop pour cela. Je rencontre son regard quand son frère nous demande ce qui est arrivé de notre côté, et ce que nous comptons leur confier ensuite. J'inspire. Leur en dire assez sans les inquiéter. Tout un talent que je dois développer. Mais tout d'abord, les rassurer.

"Sans soutien matériel et moral, nulle armée ne saurait être efficace de toute manière. Un mal pour un bien. Et si ces gens ont la révolte au cœur, mieux vaut les occuper et repousser leur possible armement. Le Royaume n'a pas besoin de se déchirer en des heures aussi peu opportunes... Ne minimisez pas vos actes. Vous avez fait beaucoup, Ser Khar'Tal et Dame Talia. Et je vous en suis reconnaissant."

Je leur fais un signe entendu puis mon expression se durcit un peu. Je jette un regard vers le quartier haut, puis m'adresse aux jeunes gens.

"Pour une prestation sans réelle préparation ni répétition de notre part, elle a eu un résultat plutôt positif. Les Dames d'Arothiir vont mobiliser leurs troupes pour épauler Andel'Ys. Les convaincre de soutenir la cause d'Aliaénon ou des Hommes n'a pas été des plus simple, mais nous y sommes parvenus. Votre rôle ici est également achevé, et nous avions envisagé que vous accompagneriez l'armée à son départ. Avoir des porte-paroles de la Reine à leurs côtés ne peut que rassurer voire motiver les troupes."

J'échange un bref regard avec cette dernière. Tout dévoiler sur le plan me semble une prise de risques inappropriée. Je ne sais pas mentir sans que cela se voit, aussi, je me contente de contourner le problème.

"Votre Reine et moi devons nous rendre sans tarder à Andel'Ys. Nous allons prévenir le seigneur Astidenix de l'arrivée de renforts, voir où en sont les efforts de Fan-Ming de ce côté, et élaborer de concert une stratégie. Plus vite nous serons en route, mieux cela vaudra. Rester davantage ici semble donc grandement compromis."

Mes yeux violets retournent vers le visage pâle de la Reine. Je me souviens qu'elle souhaitait que je garde mes charges de sifflets. Mais dans ce cas, comment compte-t-elle nous faire parvenir à la cité fortifiée ? Après avoir rangé la sacoche emplie de cette drogue, en masquant tant bien que mal ce qu'elle m'inspire, j'extirpe l'objet magique, mais attends avant de l'employer. L'idée que l'un de ses pouvoirs de magie du sang puisse nous aider me traverse soudain l'esprit.

Sans un mot de plus, j'attends son avis. Et si j'ai omis quelque chose, elle reprendra sans doute ce que je viens de rapporter.




_________________


Dernière édition par Kiyoheiki le Mer 2 Sep 2015 15:59, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Arothiir (Aliaénon)
MessagePosté: Lun 31 Aoû 2015 13:59 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Arothiir – Ville basse.

    Les D’Omble écoutèrent le rapport fait par Kiyoheïki avec attention, devant leur Reine attentive et silencieuse, qui acquiesçait gravement de la tête aux propos, et aux secrets préservés, du milicien. KHar’Tal obtempéra du chef aux conclusions énoncées, et prit la parole derrière.

    « Bien. Nous resterons avec l’armée en tant que vos représentants officiels, majesté. D’ici à ce qu’elle soit prête au départ, je me propose personnellement pour calmer les esprits des manutentionnaires de la cité, afin que nulle révolte n’éclate… pour l’instant du moins. »

    Talia, elle, semblait moins bien le prendre. Elle s’était lancée dans l’aventure pour être aux côtés de Kiyo, lui confiant ses services personnels pour le bien de ce monde. Elle garda le silence, car elle ne discuterait pas l’ordre commun de sa Reine et de celui qu’elle considérait déjà comme le Héros du Royaume Pâle, surtout pas devant son frère. L’honneur des D’Omble était en jeu. Mais le regard amer, plein de reproches, qu’elle lança au milicien était lourd de sens.

    Sheeala, elle, prit ensuite la parole.

    « Bien. Ne tardons plus, alors. Ser d’Esh Elvohk, pourriez-vous faire appel à votre monture, afin que nous arrivions à destination au plus vite ? »

    Quand elle avait évoqué le fait de préserver les charges, c’était surtout pour les D’Omble, et non pour eux, apparemment. Son puissant sang ne semblait pas avoir les mêmes capacités que celui du cheval ailé.

[Kiyo : 0,5 (post) + 0,5 (secret stratégique préservé). Mot : 1XP. Rebondir.]

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Arothiir (Aliaénon)
MessagePosté: Mer 2 Sep 2015 15:58 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 28 Juin 2012 18:15
Messages: 686
Localisation: ~Quête 35~
~Auparavant~


~83~



Les jeunes D'Omble m'écoutent, et l'homme reprend ce que nous venons de dire. Ils resteront avec l'armée, et tenteront de garder les esprits calmes aussi longtemps que possible. J'acquiesce, avant de surprendre un regard trahissant les pensées de sa sœur. Elle est loin d'être ravie, et j'en suis conscient. Mais j'ignore quoi lui confier de plus glorieux, et surtout, je ne sais pas quels étranges pouvoirs elle possède. Si comme toute femme de ce peuple, elle dispose de capacités cachées, bien entendu. La Reine m'interpelle. Visiblement, ses pouvoirs ne lui permettent pas de faire mieux que la monture magique. Je porte donc le sifflet à mes lèvres et appelle la créature.

Mes yeux violets se dirigent vers les jeunes gens, en attendant que le cheval ailé se manifeste.

"Pour rebondir sur vos propos... Sachez que si je le pouvais, je vous confierais une tâche à la hauteur de l'estime que je vous porte. Mais je ne vois..."

J'agite ma cervelle en tous sens, cherchant quelque chose, et principalement pour Dame Talia. Elle est d'une grande beauté, d'une élégance visible, et vive d'esprit. Quelque chose me vient alors en tête. Un souvenir précédant ma rencontre avec la Reine. Leur père, m'apprenant que cette dernière ne recevait pas souvent de visiteurs étrangers. À dire vrai, ce chiffre se montait plutôt à aucun. En une fraction de secondes, mes pensées s'alignent et me causent à la fois une étrange satisfaction et affreux ressenti.

Cela signifie donc que nul, à part un membre des Hommes Pâles, ne sait à quoi ressemble la Reine. Alors, qu'est-ce qui empêcherait... De pousser la tromperie jusqu'au bout ? Par exemple... En laissant Dame Talia se faire substitut de Sheeala D'Argentar auprès des ennemis ? La réponse est évidente : l'absence d'information sur ce que l'ennemi sait, et mon honneur de milicien. Impliquer une civile dans ce traquenard me semble aller contre toutes mes convictions. Mais puis-je hésiter ainsi en ces temps troublés ?

Ce n'est qu'une idée, mais je veux en avoir le cœur net. Je m'efforce de dissimuler le trouble que cette réflexion m'a causé en évitant le regard de la jeune femme brune, et reportant mon attention sur la Reine.

"Le Trio d'Arothiir a mentionné que les autres peuples n'appréciaient guère le vôtre mais... Que savent-ils exactement sur vous ?"

Je choisis délibérément ce dernier mot à pluralité de sens. Je doute que la Reine ait le même chemin de pensées que le mien toutefois. Puisse Gaïa faire que l'on ne puisse point lire dans la tête d'autrui, car mes propres réflexions me font froid dans le dos.



_________________


Dernière édition par Kiyoheiki le Mer 16 Sep 2015 14:15, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Arothiir (Aliaénon)
MessagePosté: Dim 13 Sep 2015 10:22 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Arothiir – Ville basse.

    Comme à l’accoutumée, désormais, le puissant cheval ailé apparut par condensation magique de l’air environnant. Sitôt apparu, la Reine Sheeala lui flatta l’encolure, et se tourna vers Kiyoheïki pour répondre à sa question.

    « Peut-être est-ce à eux de le dire. Ils ne connaissent pas nos secrets ancestraux, et nous prennent pour des demeurés bons rien qu’à pêcher dans les lacs qui parcourent nos terres. Les Sans-Magie, nous appellent-ils avec une condescendance notable. »

    Khar’Tal précisa la réponse.

    « Seuls deux peuples ont réellement des contacts avec nous : les Ynoriens de Fan-Ming, qui nous voient comme une source d’approvisionnement et de trocs pour tout ce qui concerne les denrées alimentaires comme le poisson et la viande de Buffappas, ainsi que les pierres précieuses et magiques que nous extrayons, à Arothiir, de la mine. L’autre peuple est celui vivant sur le Désert, à Methbe-el. Ils nous voient aussi comme des marchands. De thiir, particulièrement, mais ils n’en ont guère le même usage que nous. Leurs sorciers s’en serviraient pour… entrer en transe divinatoire. Mais le commun de leur peuple l’use comme une drogue de plaisir, et non comme un moyen de décupler ses capacités. »

    Talia précisa, elle aussi :

    « Le Thiir n’est guère plus utilisé que comme ça, ici aussi. »

    Quoi qu’il en soit, rien qui ne permette d’affirmer que la Reine ait été vue par un quelconque peuple étranger aux Hommes Pâles. Et certainement pas les troupes d’Oaxaca. Ou en tout cas n'avaient-ils effectivement pas suivi le même chemin de pensées que le semi-elfe. Le cheval, lui, attendait l'ordre de départ. La Reine aussi.

[Kiyo : 0,5 (post). Mot : 1XP - bouseux.]

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Arothiir (Aliaénon)
MessagePosté: Mer 16 Sep 2015 14:14 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 28 Juin 2012 18:15
Messages: 686
Localisation: ~Quête 35~
~Auparavant~

~84~



Ma question rencontre des réponses plus ou moins évasives alors que la monture magique apparait. La Reine m'informe que les siens sont appelés les Sans-Magie comme s'il s'agissait d'une tare. Vue la puissance des fluides en Aliaénon, je peux comprendre pourquoi, même si je déplore cette attitude. Ce que je souhaite entendre n'arrive cependant pas vraiment.

À son tour, Khar'Tal prend la parole. Seuls deux peuples sont réellement en contact avec eux. Les ynoriens de la colonie se reposant sur eux pour du ravitaillement et des échanges de denrées minérales, et un peuple du désert. Basés à Methbe-el, ils échangent pour du thiir, mais visiblement pas pour s'aider au combat. Leurs sorciers s'en servent comme matériau de... Cérémonie, mais le reste de la population l'emploierait plutôt comme drogue simple. Sa sœur précise que c'est aussi le cas à Arothiir.

Cela voudrait-il dire que l'effet de transe combattive n'aurait d'effet que sur les Sans-Magie ? J'aimerais en avoir le cœur net, mais l'heure n'est pas aux expériences. Ces explications ont au moins eu le mérite de me laisser un peu de temps pour retrouver un brin de sérénité.

"L'idée de se soumettre volontairement à une substance aux telles propriétés m'échappe un peu."

Je m'approche à mon tour du cheval ailé. Mon idée demeure dans un coin de ma tête, et je sais qu'elle y restera tant que je ne l'aurais pas fait sortir. Tout en me préparant à partir, j'avise la Reine.

"En d'autres termes, le seul étranger à connaître vos traits et votre nom, Majesté, se tient à côté de vous..."

Je pose brièvement le regard sur la jeune D'Omble après avoir laissé mes yeux s'attarder sur le visage de Sheeala D'Argentar, songeant à cette supercherie que ma cervelle a échafaudé seule.

Mais j'interromps brutalement le fil de ma pensée, tournant cette amorce de plan en un banal constat coupable.

"Et j'imagine que la même chose pourrait être dite vous concernant, Dame Talia. Je ne m'étais pas aperçu de l'honneur qui m'était fait... Mais je nous ai assez retardés, Majesté."

Même dans la duperie, je demeure assez honorable pour ne pas impliquer une innocente. Certes, cela mettrait la jeune dirigeante à l'abri, mais cela irait contre sa volonté. D'autant que je suis presque certain que jamais la Reine n'accepterait ce subterfuge, ou choisirait de nous faire partir à trois en terrain ennemi, quitte à se faire passer elle-même pour une suivante. Et il me sera plus simple de protéger une personne plutôt que deux.

Je suis prêt à partir pour Andel'Ys, mais demeure toutefois attentif à leurs réactions.



_________________


Dernière édition par Kiyoheiki le Dim 20 Sep 2015 22:21, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Arothiir (Aliaénon)
MessagePosté: Dim 20 Sep 2015 13:15 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Arothiir – Ville basse.

    Aux paroles de Kiyo, Talia s’exclama avec véhémence :

    « Ça serait un honneur pour moi de… »

    Mais la Reine la coupa net.

    « C’est hors de question. Je ne risquerais aucune vie pour la mienne. »

    Talia baissa les yeux, mécontente d’avoir été ainsi éconduite une fois de plus, elle qui voyait à la fois une occasion de servir héroïquement son peuple… Et de se retrouver en compagnie de Kiyoheïki. Sans plus tarder, donc, la Reine et Kiyo embarquèrent sur le cheval ailé… à destination d’Andel’Ys.

(suite à Andel’Ys, une fois que Lohindil y aura RP.)

[Kiyo : 0,5 (post) + 0,5 (plan éconduit). Mot : 0.]

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016