L'Univers de Yuimen déménage !


Nouvelle adresse : https://univers.yuimen.net/




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 50 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Chap I : Suivez vos rêves :(3) Pays des merveilles(sorakeen)
MessagePosté: Mar 29 Nov 2011 14:33 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Sorakeen a écrit:
Aux prises avec mon cauchemar, je fronce les sourcils et me jette brutalement sur le côté sans même m’en apercevoir. Le souffle court, ma main se met à tâtonner mon cou, s’attendant à y trouver un flux poisseux et chaud. Mon sang. Mon sang se déversant à plein flot sur mon torse, laissant la froideur irascible du démon prendre possession de toute ma vie, à l’abandon.

Un autre monde semble alors s’ouvrir à moi, derrière le rideau de ténèbres auquel je me croyais prisonnière. Je me retrouve alors dans une situation dérangeante, presque insupportable. Une sensation que rien ne pourra apaiser, ni même étancher. Mourir en rêve n’est pas une expérience hors du commun, mais cette fois, c’était différent…

« Je croyais être morte, je croyais la fin venue ! »

« Peu importe mes motivation ! Tu prends une voie qui me dérange et cette torture n’aura de cesse que lorsque tu l’auras abandonnée ! »

Ces mots sont comme du plomb sur ma conscience. Une petite voix à l’intérieur de ma tête me souffle que la réalité n'est pas celle que je crois, que je suis ressortie différente de cette épreuve, plus que sous n’importe quelle autre dimension.
Ce rêve avait trop de sens pour n’être que le fruit de mes propres craintes. Mais pourquoi moi, pourquoi cette créature aurait-elle prit la peine de s’intéresser à ce que je suis, comme si mon existence avait un nouveau dessein ?

D’un geste lent, je me redresse dans la charrette, mon regard fixe figé dans celui d’Izzio, dont le visage bienveillant ramène comme une douce chaleur apaisante en mon sein.

« Que s’est-il passé, Izzio ?»

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chap I : Suivez vos rêves :(3) Pays des merveilles(sorakeen)
MessagePosté: Mar 29 Nov 2011 14:33 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Gm17 a écrit:
Le petit homme vêtu de vert relance ses chevaux continuer leur route, tandis que tu peux entendre hennir Dué, trottant à coté.

« Il y a deux bonnes heures vous avez tout à coup ralenti l’allure…Je pensais que vous aviez vu quelque chose, mais non ; vous restiez là sur place, les yeux fermés, à marmonner je ne sais quoi. Ensuite vous êtes tombée de votre monture, vous gardiez les yeux fermés mais n’étiez pas inconsciente…Vous n’arrêtiez pas de parler entre vos dents. Je vous ai alors mise dans ma charrette pour vous emmener à Tulorim afin que l’on vous y soigne… Mais depuis quelques minutes, vous aviez de drôle de spasmes, comme si vous vous débattiez. J’ai donc pris l’initiative de vous réveiller. »

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chap I : Suivez vos rêves :(3) Pays des merveilles(sorakeen)
MessagePosté: Mar 29 Nov 2011 14:33 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Sorakeen a écrit:
Rapidement, je retrouve quelques forces. Mon regard vogue ça et là, tantôt sur Dué qui cavale à petit pas sur notre côté, serein, comme si le moindre tracas était à des lieux de son petit monde, tantôt sur la route qui se déplie lentement devant nous, m’amenant à me rappeler où nous allons.

«Deux bonnes heures ? Toute cette mésaventure… c’était terrifiant… »

Toutefois, pour ne pas alerter mon compagnon de route outre mesure, je lève vers lui des yeux grands ouverts, vidés de la moindre émotion, et pourtant si terriblement plein de toute la terreur cachée qui se tapit et retombe en sommeil au fond de moi.

«Tout cela ne fait que commencer… »

Des frissons me parcourent comme si une décharge d’électricité me traversait, au point que je ramène mon capuchon sur mon visage, plongeant mes traits dans l’ombre, et laissant enfin mon inquiétude me plonger dans un abîme de réflexions.

« Vous avez bien fait…ce n’était qu’un mauvais rêve, sans doute du à la fatigue qui me ronge depuis ces derniers jours. »

Je préfère rester mystérieuse sur ce que je viens de vivre, encore trop peu confiante pour me reposer entièrement sur lui. J'enlève alors la sacoche qui est toujours accrochée dans mon dos, et plonge ma main à l'intérieur, soudain rassurée. Les instruments sont parfois si fragiles... qu'il est difficile de les préserver.

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chap I : Suivez vos rêves :(3) Pays des merveilles(sorakeen)
MessagePosté: Mar 29 Nov 2011 14:34 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
GM17 a écrit:
Le ciel au dessus de toi est noir de nuages et l’orage gronde encore. Tes mains et tes genoux sont toujours écorchés de ta chute, te tiraillant d’une légère douleur, faible mais incommodante.

[RP libre de voyage :
La suite de ton voyage est libre, tu devrais arriver à Tulorim vers 21h (il est actuellement 16h). Le marchand ambulant peut te vendre tout bijou ou potion trouvable à Kendra kâr à 75% de son prix habituel. ]

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chap I : Suivez vos rêves :(3) Pays des merveilles(sorakeen)
MessagePosté: Mar 29 Nov 2011 14:34 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Sorakeen a écrit:
Lorsque je me sens reposée et prête à remonter en selle, j’adresse à Izzio quelques remerciements plutôt timides, encore tremblante et frileuse, ou terrifiée ? Epoussetant ma cape, je fredonne quelques airs d’une voix distraite pendant une bonne partie du voyage jusqu’à Tulorim, ce qui m’aide à surmonter l’angoisse étouffante, qui monte de plus en plus, tandis que je me remémore, avec un certain malaise, les tout récents événements.
Izzio se montre peu loquace, jetant de temps à autre vers moi des regards inquiets, comme si je risquais à tout moment de replonger dans un puit de sommeil, d’où il ne parviendrait pas à m’extraire, cette fois.
Je me fais des histoires, évidement. J’ai toujours accordé une grande importances aux signes en tout genre, et plus particulièrement ceux des rêves, qui sont selon moi comme les prémices de la météo, annonçant un terrible orage ou bien au contraire, un ciel radieux.
Je ne crois pas cependant que mon destin soit entre les mains de quelqu’un d’autre ; je suis la seule à pouvoir décider de mes choix, mais je suis assurée que sur notre route quotidienne, se trouves des indices subtils qui méritent toute notre attention.

Aujourd’hui, le chemin était long et tortueux. Il me faudra beaucoup de courage, de force et d’espoir pour les jours à venir. Je ne sais si cette épidémie est réellement celle que les rumeurs laissent à supposer, mais je sais qu’il ne faut guère mépriser la symbolique d’un rêve ou d’un cauchemar.

En repensant à ce démon, ou cet être venu des ombres, je ne parviens toujours pas à décoder ses motivations. Il s’est montré très allusif, et peu bienveillant envers moi. Je ne sais comment interpréter son dernier geste morbide. Est-ce une menace ? Que suis-je supposée y voir ?
Cette torture mentale m’épuise, comme si je ne l’étais pas déjà assez. D’ailleurs, je me demande si j’ai réellement dormi… où si cette transe n’était qu’une copie plus intense de la réalité, une sorte de coma artificiel pour l’esprit.

Pendant de longues heures, le paysage s’étale paisiblement, avec rien de plus que quelques fermes et des grands champs à perte de vue. L’herbe ondule plus intensément, à chaque nouveau grondement, suivit du vent qui l’accompagne. Est-ce qu’une tempête se prépare ? Il semble que oui, et pourtant, rien ne vient, et pendant un moment, le ciel semble suspendu, comme redoutant quelque chose de plus grand encore, avant de se déverser à flot.
Puis les nuages craquent et l’atmosphère se met à osciller dangereusement tandis que les premières gouttes tombent avec fureur. Je me sens du coup plus redevable encore envers Izzio, protégée par sa couverture et sa prévenance.

La route semble se dégager, et paraît soudain bien plus empruntée par les voyageurs et autres commerçants ambulants. Les pavés apparaissent de même que l’odeur si typique de la civilisation, mélange de suie, de métal froid et de fumées diverses. Je souri presque lorsque les remparts grisâtres apparaissent, sous le ciel sinistre qui le domine.

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 50 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016