L'Univers de Yuimen déménage !


Nouvelle adresse : https://univers.yuimen.net/




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 54 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Chapitre 2 (1) : Premiers pas sur Verloa
MessagePosté: Lun 22 Aoû 2011 18:40 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Cromax a écrit:
De vient alors s'asseoir près de moi et me parle de ma faera.

(Tu devrais être plus discrète, il t'a remarquée!)

(Je suis cachée dans ton diadème, comment il fait?)

(Sans doute quand on était sur le bateau...)

"Oui, ils les acceptent...Et je ne doute pas qu'ils t'apprécieront même plus à visage découvert... Quand à la fée... Je n'ai pas de fée qui me suis...Tu dois faire erreur..."

je feins de regarder autour de moi, et croise le regard de Lelma, qui lui aussi a une faera. Je lève les sourcils en signe de difficulté et repose les yeux sur mon ami drow.

"Si tu la revois, préviens-moi...Regarde, le groupe part! Joignons-nous à eux..."

Quand tout le monde semble avoir terminé de manger, le groupe se remet en marche dans le même ordre qu’auparavant… Nous poursuivons notre trajet dans les herbes pendant quelques heures avant d’arriver à l’orée de la forêt. Les arbres sont fort proches les uns des autres et la futaie semble un amas dense et difficile à traverser. Dès les premiers arbres, on ressent comme une impression d’enfermement. L’ambiance sonore change aussi du tout au tout. Là où avant les bruit étaient rares et lointains, les sons sont ici proches et comme étouffés par la densité des feuillages. Des chants d’oiseaux me parviennent sans que je puisse précisément les distinguer dans l’espace. Le sol, jonché de feuilles diverses, n’est pas très stable, comme tout sol de forêt, et de nombreux insectes rampent, glissent, trottinent en tout sens sous nos pas. Je porte mon attention sur mes pieds, comme l’avais conseillé Andelys à notre départ de la plage. Les feuilles sont comme vivantes. Il ne se passe pas un instant sans que j’aperçoive un insecte, volant ou non. Une libellule vrombissante passe à côté de mes oreilles, les faisant vibrer un peu au rythme de son vol.

L’heure de la deuxième pause approche et la fin de l’après-midi se fait tout doucement sentir. Nous nous installons en rond sur des souches d’arbres ou des rochers et récupérons un instant notre souffle. La marche en forêt est plus difficile que la promenade du matin, mais ce n’est pas ça qui m’arrête dans mon enthousiasme à poursuivre notre aventure, même si jusqu’ici, nous n’avons pas vraiment rencontré trop de résistance à notre visite de l’île. Ce qui pour moi veut presque dire que je suis en vacances sur une île jusqu’à maintenant paradisiaque, si ce n’est une légère surpopulation d’insectes, mais après tout, c’est normal dans une forêt…

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chapitre 2 (1) : Premiers pas sur Verloa
MessagePosté: Lun 22 Aoû 2011 18:40 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Daio a écrit:
Je souris à Cromax et me dirige vers mon sac pour le mettre sur mon épaule. tout le monde se remet en colonne comme au démarrage puis attend l'ordre de départ. Bogast le donne et nous partons tranquillement vers l'inconnu.

( Je ne suis pas mécontent d'avoir été découvert)

Dans le milieu de l'après midi, nous arrivons à la lisière d'une forêt. Les arbres sont majestueux, immense mais on voit aussi des arbres de petites tailles. La forêt semble impénétrable, inviolable comme si elle ne voulait pas que l'on passe. Je dégaine une épée qui pourrait me servir de machette. Nous avançons tranquillement quand même dans la forêt. Le sol est recouvert de feuilles de toutes les couleurs, des vertes, des rouges et des marrons. Nos pas s'enfoncent à chaque fois, je m'abaisse pour retirer du feuillage et découvrir de la mousse.

J'écoute un peu la forêt nous parler, le vent vient faire frémir les feuilles, les branches, les chants d'oiseaux nous entourent d'une façon impressionnante. Les arbres et les feuilles bougent grâce aux flots incessant des insectes. Nous voilà au moment où le soleil commence à se coucher. Nous nous installons en rond, ils s'assirent sur des souches et des rochers pendant que je m'installe à même le sol. Tout le monde a l'air heureux de la promenade que nous faisons, je reprends mon souffle puis décide de nettoyer mes lames tranquillement.

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chapitre 2 (1) : Premiers pas sur Verloa
MessagePosté: Lun 22 Aoû 2011 18:42 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Lothindil a écrit:
Le groupe reprend sa marche à travers la plaine et ce n'est que plus tard dans l'après-midi que nous pénétrons dans une forêt à la fois dense et humide. Tout en marchant, je grignote un peu de mon pain et quelques fruits secs.

L'air, trop humide, me semble irrespirable tandis que la chaleur nous fait nous épuiser plus vite. La forêt en elle-même est plus épaisse que celle connue jusqu'à présent, à part celle du domaine perdu de l'île verte. Mais c'est une erreur des mages météorologues.

Pour mon bonheur de druide, il y a des nombreuses plantes que je ne connais pas, autant parmi les lianes que parmi les arbres et herbes. Prudemment durant toute la marche, je cueille l'une ou l'autre feuille, l'une ou l'autre herbe, me promettant si je reviens de montrer tout ça à mon maître de Cyniar.
A la pause suivante, au sein même de la forêt tout le monde semble fatigué. Pour ma part, j'en profite pour regarder un peu les différents arbres fruitiers. Je finis par en découvrir un qu'il me semble connaître.
Après les essais habituels, le fruit s'avère comestible au moins. Je mords donc dedans heureuse d'avoir du frais à me mettre sous la dent. Je recrache aussi vite, sa chair, malgré une apparence délicieuse, est finalement abominablement amère.

(Pouah! Soit c'est pas la saison, soit c'est trop infect pour mon palais...)
(Sans doute la première. Quand je vois ce que ton palais est capable de supporter.)

Je finis par rejoindre le groupe alors qu'il repart vers la prochaine destination, qui sera très certainement notre lieu de campement.

De plus on pénètre loin dans cette forêt depuis elle ressemble au territoire inexplorable du Naora. Cependant, elle s'avère être lumineuse, contrairement à l'autre. Au bout de trois heures, nous atteignons enfin le lieu de camps.

Je laisse tout le monde s'occuper des tentes tandis que je me lance dans la préparation du repas. Les racines sont mises à cuir, soit à l'eau, soit au feu. N'hésitant pas, je sacrifie une de mes pièces de viandes que je fais blanchir avec les racines avant de le faire dorer en branchette sur le feu.

"A table!!"

Sachant que j'ai prévu bien assez de racine pour tout le groupe, je laisse chacun se servir ou non, à sa guise. Mangeant pour ma part à ma faim. C'est au milieu du repas qu'on m'annonce que je prends le tour de garde avec Fizold.

"Voilà ce que je te propose. Tu me laisses me reposer 2heures, puis je prends la relève. En tant qu'elfe, je n'ai de toute façon pas besoin de plus."

(((pour les fruits: ']['ails [Zhao/GM13] dit :26 donc des fruits qui ont l'air succulents, mais avec un goût amère immonde)))


_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chapitre 2 (1) : Premiers pas sur Verloa
MessagePosté: Lun 22 Aoû 2011 18:43 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
GM13 a écrit:
Il te répond désinteressé :

C'est toi qui voit, j'ai l'habitude de ne pas dormir plus de trois heures quand je suis en voyage... A tout à l'heure alors.

Il commence lentement à faire son campement, dipose du bois et les allume avec un sort de feu, pour finalement commencer son tour de garde lorsque tout le monde est prêt à dormir.

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chapitre 2 (1) : Premiers pas sur Verloa
MessagePosté: Lun 22 Aoû 2011 18:45 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Cromax a écrit:
Le groupe repart peu après, il est vrai que cette fois, nous n'avons pas du manger. La sindel druide a quand même été chercher à manger dans les fourrés plus loin.

(Elle essaie de nous éviter?)

(Il faut dire tu ne parles pas beaucoup non plus...)

(C'est que je n'ai rien à dire pour le moment...ça viendra...)

Nous poursuivons notre longue et monotone journée de marche dans la forêt pour finalement arriver trois heures plus tard à l'endroit qui sera notre campement pour la nuit.

Là, c'est l'homme en rouge qui prend les choses en main. Il installe des foyers aux quatre coins de notre camp et un plus fourni au milieu pour nous tenir au chaud. Je laisse ma surveillance cette nuit à Lothindil et à notre guide qui allume les feux grâce à une magie qui m'est inconnue.

(Encore un mage...Ils pululent ces temps-ci...)

Je m'installe le plus loin possible du barbare, pour ne pas le sentir pendant la nuit. Non pas qu'il pue, mais son odeur a tendance à irriter mes narines sensibles...Je me glisse dans ma couverture après avoir picoré une racine de la druide.

(Je la mange?)

(Tu peux lui faire confiance, oui. Elle est douée dans son art...)

Je mange donc ce maigre repas, qui me suffit amplement car je n'ai pas très faim. Je ressens même un petit poid sur l'estomac, sans doute le vin rosé du bateau..Ou la viande sèche du midi...

Je finis par m'endormir, bercé par les respirations des aventuriers m'entourant et réchauffé par le feu qui danse en crépitant devant mes yeux à quelques mètres de moi.

(C'est quand même beau, le feu...)

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chapitre 2 (1) : Premiers pas sur Verloa
MessagePosté: Lun 22 Aoû 2011 18:45 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Lillith a écrit:
A mon grand damne, mes recherches sont vaines. Je peux observer quelques flaques où une boue putride remuée par les mouvements des larves d’insectes y baignant, mais ne nous juge pas encore dans une situation assez désespérée pour y goûter. Pendant un moment, je me dis que la présence de l’aquamancien battu par Lothindil n’aurait pas été inutile. Néanmoins, cela me donne une idée qui devrait limiter la dépense inconsidérée d’eau.

Alors que le ciel avait entamé sa danse colorée, nous arrivons dans une clairière qui semble idéal pour établir notre campement. Très vite, les autres installent les tentes et commencent les feux. J’aide au montage des tentes mais me tient éloigné des feux, appréciant leur chaleur à distance seulement.

(L’air devient enfin à peine vivable par la tombée de la nuit, je ne vais pas me réchauffer outre mesure.)

Au bout d’un moment, Lothindil nous annonce joyeusement qu’elle a préparé le repas. Elle avait cuisiné des racines mêlées à quelques provisions. Le tout sent plutôt bon et ce fumet alléchant fait taire mon scepticisme sur les plantes de la région.

(Après tout, une druide doit savoir bien se débrouiller pour trouver de la nourriture ici…)

Je me sers, la remerciant au passage et commence à manger. Le repas est étonnamment lourd pour quelques racines, si bien que mon ventre alors rebondi ne demande plus qu’un long repos pour digérer. Mais il me reste une chose à faire avant. Je sors mon outre, dont le cuir de chèvre garde encore l’odeur si caractéristique et ouvre son goulot. Il me reste moi de la moitié de sa contenance et la nature ne semble pas vouloir me permettre de la renouveler. Heureusement pour moi, Yuia, ma chère déesse, pourrait avoir un avis tout autre sur la question.

Je concentre la glace qui coule dans mes veines. Je ne peux pas créer de l’eau, mais un certain sort me permet de tirer l’humidité de l’air pour la geler et la transformer en pic acéré. Cette glace pure serait une fois fondue une eau claire et presque divine. Mais cette fois, mon sort de froid ne serait pas pour l’attaque. Je cherche a dévié mon sort, me contentant de la formation du pic seulement. Je place ma main contre l’opercule de mon outre, la paume centrée dessus.

(Yuia, offre moi tes neiges, permet de moi de me désaltérer à ton sein…)

Je sens le froid jaillir dans l’outre depuis ma main. La décrochant de l’ouverture, je prends l’outre pour la tâter. Je sens un long tube dur à l’intérieur, qui remplit une bonne partie de l’ancien manque. Satisfait, je la rebouche et me glisse dans une tente pour dormir. Des ronflements m’indiquent qu’un voisin s’y trouve déjà. Dans la pénombre, j’arrive à reconnaître la silhouette massive d’Andelys.

(J’espère qu’il ne ronflera pas toute la nuit, je tiens à me reposer un peu.)

(((Si gm13 préfère tirer les dés pour le sort que j'ai jeté et que le résultat est négatif, j'éditerais )))

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chapitre 2 (1) : Premiers pas sur Verloa
MessagePosté: Lun 22 Aoû 2011 18:46 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Keynth a écrit:
Keynthara écouta avec attention les nombreuses mises en garde que leur avaient données les dirigeants de l’expédition juste avant le départ. Toutes ces allusions aux dangers environnants lui faisaient froid dans le dos et elle comprenait à présent pourquoi le roi avait commandé des aventuriers expérimentés… Qu’allait-elle donc devenir, elle qui n’avait jamais vraiment affronté de périls. Elle allait devoir rester dépendante de la protection des autres durant toute la mission.

La petite troupe se mit rapidement en marche, suivant le capitaine et ses subordonnés qui se dirigeaient vers l’Est, avançant sur des petits sentiers improvisés entre les broussailles… Cette marche lui rappela celle qu’elle avait eue lorsqu’elle s’était rendue pour la toute première fois à Kendra Kâr,il y a presque une semaine…
La jeune demoiselle s’était trouvée une petite place juste au milieu de la file et essayait de suivre la cadence donnée par Andelys et Bogast, en tête de file…

( Ils doivent tous se croire en promenade, vu l’allure à laquelle ils marchent… Mais moi je suis obligée de faire trois pas pour un des leur… Je sais pas si j’arriverais à tenir ce rythme-là pendant trois heures. Au pire, je suis toute légère et pas vraiment encombrante, on pourra donc me porter sur le dos… Quoi que, faudrait trouver quelqu’un qui accepte…)

La Petite gardait le silence pour économiser ses forces et préférait admirer le paysage qui s’étendait à l’horizon, laissant seulement apparaître au loin la grande forêt qu’ils allaient devoir traverser en fin d’après midi…

La pause arriva bien trop tard au goût de la petite Aniathy. Elle avait vraiment mal aux jambes et ses pieds étaient tout échauffés par ces trois longues heures de marches… pourtant, ils n’étaient même pas encore arrivés dans la forêt, bien qu’ils s’en fussent grandement rapprochés.
Pendant que tout le monde prenait la collation de midi, Keynthara s’assit sur un petit rocher au ras du sol, puis ôta ses chausses usées. Cela faisait des mois et des mois qu’elle les portait, et bien qu’elles se soient parfaitement adaptées à ses pieds menus, la pauvre n’était pas du tout accoutumée à parcourir une telle distance si rapidement… Elle décida alors de continuer à avancer pieds nus, lorsque le moment de reprendre la route fut annoncé.

L’air se faisait étrangement plus étouffant à mesure que l’expédition se rapprochait de la forêt, et la jeune Aniathy s’était finalement trouvée une petite place sur les épaules du cartographe Seldell. Elle avait quelques remords en voyant les autres se fatiguer, mais elle s’en serait voulue encore plus de retarder l’avancée dans la plaine…
Arrivée à la lisière de la forêt, la petite troupe se resserra encore un peu plus, car c’était dans les bois que le danger allait se faire le plus menaçant, avec ses animaux sauvages dont ils ignoraient tout, et le terrain qui leur était totalement inconnu. Keynthara dut alors descendre de son perchoir qui lui avait jusqu’alors offert une très large vue sur les environs. De toute façon, il était bien plus sûr pour elle de se retrouver à terre, plutôt que de se cogner à une branche en hauteur, ou de tomber parce que son porteur trébuchait sur une racine. En effet, la forêt était relativement dense et se frayer un passage entre les grands arbres exotiques n’était pas une mince affaire.

Non sans surprise, Keynthara constata qu’aucun problème majeur n’était survenu au cours de leur exploration, et la seconde pause venait tout juste d’être annoncée. Cette fois-ci, les gens discutaient un peu moins, sans doute affaiblis par cette demi-journée de marche éreintante, et la pause dura un peu plus longtemps. La Petite se demandait comment le chef allait pouvoir déterminer le moment où il serait bon de s’arrêter pour monter le camp : le ciel restait bien trop souvent masqué par la végétation touffue de cette forêt au climat humide et tropicale.

Pour la dernière fois alors, Keynthara remit ses petites chaussures d’enfant, puis regagna sa place au milieu des autres, maudissant le jour où la Fortune l’avait pressée dans cette cachette sur le bateau…

La nuit s’annonçait doucement à mesure qu’ils pénétraient un peu plus profondément encore dans la forêt. Le chant mélodieux des oiseaux se faisait plus discret et laissait place au bruissement inquiétant du vent dans les feuilles. Seule la grande druide paraissait confiante.

(Elle connaît par cœur la nature, et sans doute est-elle capable de nous prévenir, si danger il doit y avoir…), pensa la jeune Keynthara qui se conforta dans son choix de se tenir bien gentiment derrière Lothindil, de temps en temps.

Enfin, ils arrivèrent à un endroit un peu moins boisé qu’à l’accoutumer, et Bogast estima, inspectant attentivement le ciel à travers le feuillage, qu’il était temps d’établir le campement pour la nuit. Lothindil et Fizold furent désignés pour monter la garde durant la nuit, et un feu central fut allumé, entouré par quatre autres, plus petits, qui délimiteraient le campement. Il fallait avant tout veiller à ce que les flammes ne se propagent pas sur le tapis de végétation dense, et ils seraient donc placés sous la responsabilité des veilleurs pour cette nuit…

Tout le monde s’était frugalement restauré, à l’exception bien sûr de la petite Aniathy, et après quelques discussions au coin du feu, la plupart des membres de l’expédition s’allongèrent bien tranquillement dans leur couchette improvisée pour s’abandonner aux rêves, et peut-être aussi à l’exploration imaginaire de cette île mystérieuse…

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chapitre 2 (1) : Premiers pas sur Verloa
MessagePosté: Lun 22 Aoû 2011 18:47 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Lelma a écrit:
"Papa, avec Lothindil on a trouvé à manger ! Tu savais qu'elle sait trouver de quoi manger et comestible dans la nature ? C'est super !"

"Ah oui ? C'est bien ça, tu vas devenir une vraie petite druide. Aller prépares-toi, on repart !"

"Ouais, on y va !"

"T'es pas fatiguée ?"

"Pas du tout !"

On repart dans la file et allons vers les montagnes. Au loin on distingue une lisière d'arbres, on va droit dessus. Les deux premières heures sont longues dans cette plaine herbeuse, la forêt met du temps à apparaître devant nous. Curieusement Aakia est silencieuse et Seyra elle aussi ne dit rien. Le groupe lui aussi semble subir cette marche. Rien n'est à signaler aux abords mais je reste quand même aux aguets pour protéger les cartographes. La forêt est enfin là, devant nous, depuis une demi-heure une chaleur humide colle à la peau, j'ai du mal à respirer et nombre d'insectes nous tournent autour en vombrissant.

En silence le groupe entre dans la forêt, la vie est partout, grouillante, fourmillante, sortante, volante. Je veille à Seyra, craignant la voir mordue par un serpent ou piquée par tous ces insectes. Parfois je m'aide du glaive pour tailler un chemin pour les suivants. Nous sommes vite fatigués par les efforts de la progression en forêt. Bogast crie l'ordre de s'arrêter pour une seconde pause. Cette fois-ci personne ne parle, chacun économise l'énergie. La moiteur de l'atmosphère nous assomme. Je m'occupe de Seyra, la faisant boire et manger pour qu'elle ne tombe pas de fatigue puis à mon tour je mange et me réhydrate.

On repart à nouveau, progressant dans cette forêt. Cela semble interminable, pourvu qu'on ne se perde pas, qu'on ne tourne pas en rond dans cette masse végétale. J'ai confiance en nos guides, mais si ceux-ci ne savaient pas guider ? Je chasse rapidement cette idée saugrenue et continu à marcher, il semble que cette forêt veuille nous étouffer, je me sent oppressé, abattu. Mon organisme n'aime pas cette chaleur et cette humidité. Ni les moustiques qui piquent parfois. Enfin au bout de trois heures interminables Bogast fait signe de mettre le camp en place. Je m'active avec d'autres à trouver du bois sec, chose difficile dans cette forêt, puis place le bois pour faire cinq foyers. Quatre pour éloigner les prédateurs et le cinquième au centre.

Seyra et Lothindil ont trouvé des racines nourrissantes, ça fait du bien de manger chaud et de se reposer. On dresse les tentes autour du cinquième foyer, ce soir ça sera Lothindil et un de nos guides qui vont tenir la garde. Je me délasse et pose nos affaires dans notre tente. Seyra est ravie et semble plus active que moi.

(Ce climat ne te réussit pas ?)

(Oui ! Quel enfer ! Je préfère largement l'air du large ! Va t’on souffrir ainsi longtemps ?)

(Sur la montagne l'air sera moins lourd ! Courage !)

Une fois restauré je m'installe dans ma tente et Seyra vient me rejoindre après.

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chapitre 2 (1) : Premiers pas sur Verloa
MessagePosté: Lun 22 Aoû 2011 18:47 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Filgo a écrit:
Nous fûmes tous regroupés juste avant le réel départ afin que le chef d’expédition nous donne toutes les recommandations, recommandations qui furent complétées par les deux guides. Bogast se tourna alors vers la forêt et prononça quelques mots qui devaient être une sorte de prière. Pour ma part, je jetai un regard sur le chemin que nous devions prendre, d’abord la plaine, puis la jungle et ensuite la montagne.
Cela allait promettre un sacré voyage et j’en étais déjà fatigué d’avance, heureusement que j’avais mon petit garde-manger bien à moi. Nous partîmes enfin, Andelys, Bogast et Cheylas en tête, suivi par les autres combattants du port.

Je restai plutôt vers le centre du groupe, fermé, préférant regarder le paysage passer plutôt que de discuter avec les autres. La traversée de la plaine fût des plus simple et la meilleure partie du trajet allait commencer.
Très vite une pause arriva, signe que cela faisait trois bonnes heures que nous marchions. Entre temps, l’un de nos compagnons, qui arborait jusqu’alors une cagoule, nous dévoila son visage. C’était un elfe noir, comme quoi le groupe était vraiment hétéroclite. Quelques dizaines de minutes plus tard, le groupe se remit en marche.

A mesure que nous nous rapprochions de la forêt, la petite étendue d’herbe se faisait de plus en plus touffue et les arbustes finirent par laisser la place à des arbres de toutes sortes, certains connus et d’autres non. On passait d’un coup d’un espace vide à un endroit tout à fait luxuriant, peuplé d’animaux de toutes sortes et de fleurs toutes plus belles les unes que les autres.
Si ça n’avait tenu qu’à moi, je serais resté ici pour observer la nature environnante, malheureusement, il fallait avancer et encore avancer… et de plus en plus, une idée germait dans ma tête, par contre pour ce qui était de sa mise en place, c’était une autre paire de manches.

Trois heures encore passèrent et il fut enfin temps de dresser le camp, puis le repas vint rapidement et il fût un peu trop frugal à mon goût, ce qui ne me gêna pas le moins du monde, car quelques minutes plus tard, j’étais déjà en train de piocher dans ma réserve, gardant tout de même ma bière pour plus tard. Pour ce qui était de mon idée, autant laisser tomber pour cette nuit…

(Mais la nuit prochaine, si nous sommes encore dans la forêt, je le fais !)

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 54 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016