L'Univers de Yuimen déménage !


Nouvelle adresse : https://univers.yuimen.net/




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 24 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Colomir'Thù
MessagePosté: Mer 1 Juil 2015 15:41 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Colomir’Thù – Alentours.

    Le cheval d’Endar se posa en une région pas moins glaciale et nocturne que Fan-Ming. Au cœur de montagnes enneigées, alors que le ciel de nuit éclairait la névé de la pâleur des étoiles et de la lune, Endar put apercevoir, alors que sa monture disparaissait, les silhouettes lointaines, sur une crête montagneuse, d’habitations en grappe, creusées dans la pierre des monts glacés où ils se trouvaient, non loin d’un sommet qui n’était pas le plus haut de tous.

    Image


    Les fenêtres de cette cité, malgré l’heure tardive, étaient éclairées de la lueur de feux réchauffant les chaumières. Des maisons à taille… presque humaine. Étaient-ce là celles des géants dont Endar avait entendu parler ? Nulle âme qui vive, dans la nuit noire.

[Endar : Mot : huissier]

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Colomir'Thù
MessagePosté: Ven 3 Juil 2015 06:48 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Ven 11 Avr 2014 19:09
Messages: 302
Localisation: Quête 35
Endar était enfin arrivé à destination, il vit le cheval magique partir au loin, disparaissant complètement, ne laissant que des filets. Ses yeux bicolore sondèrent la montagne, entendant la neige craqueler sous ses pas, au loin des habitations tout sauf ceux qu'attendait le Shaakt. Où était le palais glacé, les géants de glace aussi effrayants qu'intéressants, il espérait juste que les habitants l'écouteraient et partiraient avec lui. L'air était frais, heureusement son corps elfique était moins sujet aux températures glaciale et ardente. Chevauchant son grand loup noir, ses mains s'agrippant à sa fourrure, il longea la montagne en direction des habitants dont les feux étaient allumés, il espérait que son arrivée attirerait les badauds et qu'un des habitants l'accueille dans sa demeure. Parler près des habitations n'était pas conseillé, sans savoir leurs intentions à son égard, il valait mieux garder profil bas jusque là.

Il était curieux de voir à quoi ressemblait ces géants de glace, des humains connaissant la magie de glace, des élémentaires ou des géants comme il l'avait espéré lorsqu'il était parti de Fan-Ming. Ses filets sur son épaule gauche, les pas de son loup firent craquer la neige sous son poids, il espérait qu'aucune avalanche ne viendrait l'engloutir. Après cela, il était temps qu'ils rencontrent les mages de vision et de feu et qu'ils tentent de convaincre les garzoks et les sektegs que le rejoindre leur apporteraient beaucoup plus que pouvait prévoir une demi-déesse pathétique.

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Colomir'Thù
MessagePosté: Lun 13 Juil 2015 10:05 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Colomir’Thù – Village perché.

    À mesure qu’Endar progressait sur l’arrête neigeuse en haut de la montagne, exposé au froid et au vent, il se rendit compte que les habitations qu’il avait vues au loin étaient un peu plus… grandes qu’il ne l’avait cru initialement. Oh, pas de quoi abriter des monstres de cinq mètres de haut, mais d’un tout autre calibre tout de même que les habitations qu’il avait l’habitude de croiser, que ce soit sur Yuimen ou à Fan-Ming.

    Alors qu’il approchait, des pas lourds et pesant dans la neige se firent entendre autour de lui. Assez vite, et sans qu’il ait vu le coup venir, avant qu’il n’ait atteint le village, il se retrouva bien entouré…

    Sur sa droite arriva un duo. Une femme aux cheveux roux, armée d’une épée tirée, et un homme aux cheveux gris tressés, arborant une énorme hache.

    Image


    à sa gauche, un autre guerrier, arborant la même coiffure tressée que son concitoyen de droite, mais avec une coloration plus foncée, portait une hache semblable. Il semblait plus armuré, et une dominante de rouge était dans ses habits, là où l’autre était plutôt bleu.

    Image


    Enfin, devant lui, un dernier guerrier fit son apparition, et se planta devant lui, immobile et sévère, portant sur la tête un casque à cornes. Il arborait une barbe tressée, lui aussi, mais blonde. Il ne semblait pas armé.

    Image


    Tous étaient vêtus de cuir et de fourrures, même si leur peau était loin d’être suffisamment couverte pour se protéger du froid ambiant. Mais le plus notable… C’était leur taille : ils faisaient plus de deux mètres et demi de haut, trois pour le plus grand, le blond faisant face directement à Endar. Et d’armes, il ne semblait pas en avoir besoin : ses mains étaient comme des battoirs qu’il ne valait mieux pas rencontrer. Le blond s’adressa d’une voix forte et virile à l’elfe monté.

    « Toi ! Que fais-tu là ? »


[Endar : XP : 0,5 (post). Mot : 0XP. - bizarre.]

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Colomir'Thù
MessagePosté: Sam 18 Juil 2015 02:21 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Ven 11 Avr 2014 19:09
Messages: 302
Localisation: Quête 35
A mesure que l'archer-mage longeait la crête en quête d'une quelconque réponse des géants de glace peuplant ce paysage enneigé, il remarqua que les maisons, qu'il avait considéré comme petites au premier regard s'agrandissaient au fur et à mesure de sa pérégrination même si elles n'étaient pas aussi colossales que ce qu'il attendait. Il doutait toujours de son alliance envers la République d'Ynorie et son extension à travers la redoutable forteresse de Fan-Ming et d'un autre côté Oaxaca balayait toute forme de vie intelligente au profit des garzoks et des sektegs qui pullulaient à Omyre et menaçaient les hommes comme les elfes. Ni l'un ni l'autre ne satisfait le Shaakt qu'il était et il lui était préférable pour l'instant de jouer sur les deux tableaux afin d'aider les peuples de l'Aliaénon à garder leur autonomie. En parlant des peuplades sauvages sur ce nouveau monde, les "géants de glace" ne tardèrent pas à apparaître et pour une fois il ne les avait même pas entendu malgré le craquement sinistre de la neige à chacun des pas de sa monture dont l'odorat avait été aussi berné.

Sur sa droite, un duo composé d'une femme aux cheveux roux dont l'épée stylisée était hors de son fourreau et un homme aux cheveux gris presque blancs qui avait une hache nonchalamment posée sur son épaule le regardaient avec insistance. A sa gauche, un autre guerrier avec une armure semblable à de l'acier possédant le même style capillaire de son voisin de droite et avait un crâne au niveau de son ceinturon. Enfin face à lui un immense guerrier de trois mètres l'attendait au tournant, sa barbe aussi blonde que ses cheveux et il ne semblait pas armé mais rien que ses mains suffiraient à le tuer.

D'un geste fluide, il fit passer son arc aussi noir que les ténèbres de son épaule à sa main gauche, dégainant une flèche de son carquois et visant tour à tour ceux qui le dévisageaient. Il ne connaissait nullement leurs intentions ni leur position dans le conflit actuel. Au moins les humains face à lui étaient sans conteste les géants de glace, non seulement par leur taille et par leur incroyable résistance au vu du peu de peau couverte malgré le froid mordant. Son loup grogna mais Endar le fit taire d'un léger grognement, cependant son fidèle ami surveillait les humains et couvait un regard mauvais à leur encontre, surtout lorsque le géant blond s'approcha pour lui demander la raison de sa présence de manière directe. Au moins, il était certain qu'il valait mieux parler sans ambages plutôt que de se la jouer Shaakt en pleine séance de politique. Il débanda son arc, après tout il était étranger de ces contrées, il ne pouvait leur tenir rancune pour leur méfiance à son égard.

- Je suis commandant des troupes de Khonfas, cité des elfes noirs sur Yuimen, je viens d'un autre monde. lança-t-il en regardant le géant blond d'un ton assuré.

Laissant aux habitants le soin de réfléchir à ses dires, il reprit néanmoins d'une voix forte pour expliquer les raisons de sa présence ici:

- Je viens sur vos terres afin de vous parler, de parlementer avec vous si vous y consentez. J'ai eu vent de votre existence à la forteresse de Fan-Ming et j'ai décidé de venir demander audience auprès de votre peuple. Une demi-déesse venue de mon monde est passée sur votre monde par le biais d'armées d'orcs et de gobelins depuis une cité où le minérai est noir...

Il ne pouvait absolument pas leur dire qu'il venait pour contrer le plan d'Oaxaca ou l'aider, premièrement parce qu'il ne savait pas leur position dans ce conflit et deuxièmement parce qu'il n'avait toujours pas choisi son camp. Il mit son arc en bandoulière en signe de paix et rangea sa flèche dans son carquois.

- Je suis un archer-mage et vous ne craignez rien de moi tant que vous ne me faites aucun mal et vous pouvez m'appeler Endar car tel est mon nom dans mon monde. Je vous en conterais plus si vous m'offrez bectance et un bon feu de cheminée pour me réchauffer. souffla-t-il d'un air doucereux.

Il les observa tour à tour, espérant qu'à défaut de les convaincre au premier abord, il pourrait parlementer avec ce peuple intéressant en jouant sur l'intérêt de l'existence d'un autre monde.

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Colomir'Thù
MessagePosté: Sam 25 Juil 2015 13:45 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Colomir’Thù – Village perché.

    Le blond casqué parmi les guerriers géants qui l’entouraient prit la parole une fois de plus.

    « Alors foyer et pitance tu trouveras parmi nous. Et tu nous conteras plus, Endar de Khonfas. »

    Il lui montra le chemin vers le village, pendant que les autres géants présents escortaient l’avancée d’Endar sans le perdre des yeux. Ils se dirigèrent tous vers une vaste demeure au centre du village, dans laquelle ils entrèrent. Le foyer brûlait, immense, et réchauffait toute la salle, aux dimensions disproportionnées pour Endar. Tout était plus grand que dans son quotidien. Son loup dût demeurer dehors, alors qu’ils l’invitèrent à entrer.

    Image


    Les poutres de bois, épaisses, étaient sculptées de motifs étranges. Une table massive tenait lieu de point de rassemblement, où ils s’assirent tous en invitant Endar à les rejoindre. Sur le coin de la salle, un visage inconnu se pointa, plus fluette et petite que ses pairs.

    Image


    Mais celui qui semblait être le chef ne lui prêta pas attention, et reprit son discours.

    « Je suis Therk’Ruk, chef de ce village. Et tu as vu Phroan. »

    Il désigna le massif guerrier aux tresses grises.

    « Ainsi que Garra et Rolan »

    La rouquine et l’autre guerrier, tressé de blanc.

    « Voici Mielon, ma fille. Tu disais vouloir parlementer, étranger. Nous t’écoutons. »

[Endar : XP : 1 (post) + 0,5 (diplomatie). Mot : 0XP. - filial.]

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Colomir'Thù
MessagePosté: Mar 28 Juil 2015 20:31 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Ven 11 Avr 2014 19:09
Messages: 302
Localisation: Quête 35
Endar songea que l'hospitalité du géant blond ne lui faisait pas défaut, celui-ci, loin d'être troublé par les révélations faîtes par l'étranger, accepta de lui accorder pitance et abri en son foyer, du moins le Shaakt supposa que c'était le sien. Son loup dut attendre dehors, le froid ne pouvant mordre son épaisse fourrure d'ébène il ne s'inquiéta donc pas pour lui et lui jeta un gigot récupéré à la cuisine de Fan-Ming qu'il s'empressa de ronger jusqu'à l'os. Endar s'engouffra à l'intérieur, la maison était vaste et surtout très haute, logique lorsque les habitations faisaient facilement plus de deux mètres. Un foyer immense brûlait dans l'âtre et réchauffait toute la salle, l'écart de température ne dérégla pas son corps, un des avantages conférés aux elfes mis à part leur longue longévité. Des poutres de bois étaient sculptées de motifs bien atypiques qu'il ne put s'empêcher de caresser du bout de ses longs doigts fins qui avaient tendues la corde de son arc quelques minutes auparavant. Au coin de la cuisine se tenait une femme aussi peu vêtue que les autres, son regard plongeant un instant dans ses prunelles, avant de se fixer de nouveau sur le colosse qui s'appelait Therk'Ruk et était chef de ce dit village dont il n'avait pas encore vu les autres habitants à vrai dire. Le chef présenta le guerrier aux tresses grises qui s'appelait Phroan, il songea que ce guerrier au corps de titan devait sans doute le seconder. Par la suite, il présenta le couple qu'il avait en premier repéré, la rouquine se prénommant Garra et le guerrier aux cheveux blancs, Rolan, puis il présenta sa fille, Mielon et il ne put réfréner la surprise qui troubla son visage malicieux. Elle ne lui ressemblait pas du tout, sans doute sa mère lui avait transmis son patrimoine physique. Le chef recadra ses pensées lorsqu'il lui rappela le but de son arrivée à Colomir'Thru. Il s'éclaircit la voix avant de commencer son récit.

- Comme je l'ai dit, je viens d'un autre monde nommé Yuimen relié au vôtre par un portail magique et je suis commandant dans ma cité peuplée essentiellement d'elfes noirs et je suis là parce qu'une demi-déesse de mon monde passe dans le vôtre par le biais de son armée de Garzoks et de Sektegs depuis Elscar'Olth si je prononce bien le nom de cette cité noire. Enfin je maîtrise autant la magie que l'archerie.

Il avait préféré le rappeler pour la fille du chef, les autres ayant déjà entendus cela sans pour autant être très surpris. Connaissaient-ils Oaxaca ? Les Shaakts avaient-ils aussi envahi l'Aliaénon.

- Ma mission, reprit-il d'une voix douce, est d'éviter que les peuples de l'Aliaénon souffrent de conflits qui ne le regardent pas. Malheureusement, ni les Ynoriens abrités dans la forteresse de Fan-Ming, ni les troupes d'Oaxaca ne s'inquiètent du sort de l'Aliaénon. Esseroth est tombée, les mages massacrés et c'est pourquoi je cherche à fédérer les peuples afin que vos modes de vies ne soient pas troublées par des forces armées. J'espérais obtenir des informations vitales pour régler au plus vite le conflit sans trop de pertes.

Il leur laissa le temps de réfléchir à toutes ces informations, ce qu'il craignait le plus, c'est qu'un des envoyés d'Oaxaca soit venus pour les convaincre de se joindre à elle. C'est pourquoi il leur posa cette question.

- Suis-je le seul étranger à être venu vous voir ? Je vous pose cette question parce que vous n'avez pas l'air étonnés de l'existence d'un autre monde que le vôtre et j'ai comme l'impression que vous avez déjà vu des elfes noirs, je me trompe ?

Ses yeux bicolores, l'un couleur souffre, l'autre agrémenté de mauve signe de son appartenance à la communauté Shaakt fixèrent le chef blond. S'il s'était montré honnête envers un peuple qui lui semblait hospitalier, il avait préféré ne pas dire dans quel camp il se situait et d'ailleurs, il comptait créer une troisième voie, une armée capable de submerger Oaxaca et Fan-Ming. Les aventuriers verraient peut-être d'un bon œil son initiative s'il parvint à fédérer les autres peuples qui semblaient tous différents les uns des autres. Neo-Messaliah était sa prochaine destination.

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Colomir'Thù
MessagePosté: Jeu 6 Aoû 2015 12:08 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Colomir’Thù – Village perché.

    Les géants s’échangèrent des regards curieux aux paroles du shaakt, et le chef finit par répondre à ses questions et ses propos, d’une voix assurée, bien que le contenu de ses dires était un peu creux.

    « Nous nous tenons loin de tout conflit. Nous avons vu, du haut des montagnes, des troupes se déplacer. Mais nul à part toi n’est monté jusqu’ici. Nous ne connaissons d’elfes noirs, ni de ces créatures que vous nommez Garzoks et Sektegs. Nous n’y connaissons pas plus en portails magiques et en d’autres mondes. Ni d’Oaxaca. Et nous n’entretenons aucun contact avec Elscar’Olth. »

    Il marqua une pause et attendit que Mielon ait fini de servir de grandes chopes de terre cuite remplies d’une bière mousseuse aux relents de houblon amer. Puis, il reprit.

    « Penses-tu que cette guerre ait un quelconque intérêt à venir ici, aux sommets enneigés ? A s’attaquer à notre peuple ? Nous savons nous défendre. A qui fais-tu allégeance ? »

    Une question lourde de sens.

[Endar : XP : 0,5 (post) + 0,5 (informations). Mot : 0XP. - jetable.]

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Colomir'Thù
MessagePosté: Jeu 6 Aoû 2015 21:28 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Ven 11 Avr 2014 19:09
Messages: 302
Localisation: Quête 35
Les propos du chef le rassurèrent et son corps se détendit en sachant que personne n'était venue les rencontrer, au moins Endar pouvait manœuvrer à sa guise et éviter à ce peuple de se faire corrompre par l'une ou l'autre partie prenante au conflit actuel.

Apparemment l'armée d'Oaxaca était passée près des montagnes, ce devait sans doute être l'immense contingent qui se dirigeait vers Andel'Ys en ce moment. Le discours du géant blond sonnait assez creux à ses oreilles, sans doute était-ce à cause du fait d'avoir fréquenté des nobles Shaakts dont les plans toujours plus nombreux et ambitieux s'avéraient complexes.

Le mage songea que si le chef se permettait de le tutoyer, c'était parce qu'il lui faisait confiance et il espérait bien utiliser cet atout à son avantage. Evidemment le géant lui confirma qu'il ne connaissait rien à tout cela, les mondes reliés entre eux, les Garzoks et les Sektegs ainsi que sa propre race lui étaient dès lors inconnus.

Alors que Mielon , sa fille, qu'il remercia au passage, venait remplir de grandes chopes en terre cuite au col mousseux, le chef posa une série de question des plus pertinentes, Endar pouvait sans mal deviner que ce devait être un souverain juste auprès des géants de glace, son peuple, mais cela présagea aussi une absence évidente d'outils permettant de gagner cette guerre ou alors Therk'Ruk faisait mine de ne rien savoir de l'intérêt de ces montagnes.

Savourant un instant sa bière dont l'écume venait tâcher ses lèvres, il réfléchissait au moyen de vaincre Oaxaca et les Ynoriens du même coup ainsi qu'aux destinations que lui accordait le cheval ailé. Neo-Messaliah pourrait peut-être lui fournir des mages loyaux et puissants à sa cause et en aidant Andel'Ys à vaincre l'armée qui s'apprête à déferler sur la cité, il obtiendrai plus de soldats sous son commandement.

Le mage reporta son attention sur Therk'Ruk et s'empressa de répondre à ses demandes d'une voix claire.

- Je ne saurais dire si Oaxaca considère vos terres avec intérêt, y-a-t-il des armes, des armures ou des reliques puissantes que votre peuple détient ? Quoiqu'il en soit, elle essayera de vous asservir, la liberté n'est pas à son goût. Je ne doute pas de votre courage et de vos capacités de bretteurs mais il faudra aussi des mages pour espérer résister à de telles armées.

- Quant à mon allégeance, elle va avant tout envers les peuples libres d'Aliaénon dont le vôtre, je n'ai aucun intérêt à aider Oaxaca à triompher contrairement à la majorité des membres de ma race et les humains abrités dans leur forteresse à Fan-Ming ne sont même pas capables d'aider leurs propres alliés, alors les autres peuples d'Aliaénon n'en parlons même pas...

Il fit une pause et but encore une lampée d'alcool pour se rincer le gosier avant de reprendre son discours.

- Les deux camps vous prennent pour des objets jetables, rien de plus, rien de moins. Je suis la troisième voie et je compte bien écraser Elscar'Olth tout comme Fan-Ming, pour cela, j'ai besoin de votre aide. Je me vois mal vous demander de former une armée et de combattre avec moi pour votre liberté, néanmoins si vous avez une bonne armure ou une quelconque magie qui me serait utile ce sera déjà très bien.

La suite s'annonçait palpitante et périlleuse, à présent il s'annonçait comme étant un paria auprès d'Oaxaca et de ses treize lieutenants dont au moins était sur Aliaénon s'il avait bien compris le conseiller, ainsi que des Ynoriens cloîtrés à Fan-Ming. Il espérait que les mages de feu et de vision l'accueillent aussi chaleureusement que les géants de glace, cependant s'ils étaient semblables aux peuples du désert sur Yuimen, il valait mieux pouvoir échanger quelque chose de précieux en retour pour leur potentielle aide.

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Colomir'Thù
MessagePosté: Mer 12 Aoû 2015 10:43 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Colomir’Thù – Village perché.

    Les géants, aux paroles de l’elfe à la peau sombre, s’échangèrent plusieurs regards. À la fin de ceux-ci, la rouquine du groupe prit la parole pour poser une question.

    « Comment, seul, même muni de pouvoir ou d’une armure, voire même de quelques guerriers, comptes-tu vaincre deux cités à la tête d’armées gigantesques ? »

    Le chef la laissa finir avant de lui aussi prendre la parole.

    « N’existe pas une quatrième voie, pour les Peuples Libres ne désirant pas se mêler de cette guerre, ni avec un côté, ni avec l’autre, ni contre les deux ? Nous comprenons ta position, et la trouvons plus valable que celles que tu décris. Mais est-elle réaliste malgré tout ? »

    Il marqua une pause avant de poursuivre.

    « Si nous n’évoquons aucune richesse, aucune puissance, nul ne se risquera ici pour nous les prendre. Les montagnes ne sont pas faites pour les armées, et nous les connaissons trop bien : les passes, les raccourcis… L’escalade est possible pour un petit groupe, mais une armée s’y perdrait, et y perdrait de trop nombreux soldats. Par la force du roc et le froid de la neige. »

    Et il conclut, scrutant Endar dans les yeux avec insistance.

    « Une telle mort t’attend, si tu te dresses seul contre eux. Pourquoi prendre ce risque ? Reste ici, parmi nous, si tu veux. Et repoussons-les s’ils viennent. »

[Endar : XP : 0,5 (post) + 0,5 (informations). Mot : 1XP. - phare.]

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Colomir'Thù
MessagePosté: Mer 12 Aoû 2015 19:47 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Ven 11 Avr 2014 19:09
Messages: 302
Localisation: Quête 35
Endar était surpris d'entendre la rouquine s'exprimer, de plus sans l'aval de son chef, un tel comportement aurait été châtié à Khonfas, sa belle cité natale, néanmoins il était un rebelle alors il considérait qu'à certaines occasions, il fallait laisser la liberté aux personnes de poser des questions pertinentes, de donner son opinion sur un des sujets exprimés. La question était celle qu'il se posait depuis un bon moment déjà, comment arriver à faire plier deux cités à lui-seul. A son discours passionné, le chef reprit ses termes en ajoutant qu'il était possible de parcourir un quatrième chemin, une voie de paix et non de massacre en son nom. Les plus grandes guerres n'étaient-elles pas déclenchées par des hommes désirant ardemment ce pourquoi le Shaakt se battait ? La liberté, l'honneur, la paix. De nouveau le problème du réalisme se posait et à vrai dire même l'hinïonne qu'il avait rencontrée à Fan-Ming mettait en doute les chances de réussite de son plan.

Il laissa le chef blond prendre une pause dans son discours puis d'enchaîner en lui signifiant qu'aucune armée ne pouvait survivre dans ces montagnes du fait des crevasses et des éboulis. Aucune armée normale ne parviendrait jusqu'à eux et il doutait qu'Oaxaca décide de les envahir, preuve en était du passage des troupes qui ne s'étaient pas attardées aux alentours. S'il s'attendait à de tels propos tout à fait rationnels et intelligents, rien ne le préparait à la suite. Le géant de glace lui offrait une place en son foyer comme une vraie famille. Il s'inquiétait réellement de son sort. Un instant, l'image de son père souriant remplaça celle du chef des géants de glace, puis il revit de nouveau sa mort atroce, ses hurlements, le bruit de la chair déchiquetée par les araignées du temple sous le regard satisfait des trois matriarches. Simplement, dans cette vision, il vit ce qu'il avait cherché à oublier: sa sœur aux côtés des matriarches et obtenant une place dans la noblesse en ayant trahi son père. Son corps trembla et ses yeux s'agrandirent d'effroi lorsqu'il se rappela que c'était sa propre famille qui les avait condamnée tous les deux. Là une nouvelle famille pleine d'attention s'offrait à lui.

(Non !) lui criait sa conscience.

Ses lèvres se descellèrent et c'est le commandant des troupes de Khonfas qui parla.

- Pourquoi prendre ce risque ? Vous avez raison, même avec une armée assez immense pour les attaquer de front, prendre ces deux cités risque d'être difficile voire suicidaire. Néanmoins la majorité de mon peuple soutient Oaxaca, je pourrais ainsi m'infiltrer dans son camp sans attirer l'attention et ainsi recruter ceux qui s'ennuient des longues batailles sans gloire de la demi-déesse. D'autres aventuriers me rejoindront peut-être en voyant le bien-fondé de ma mission.

- Fan-Ming est faible si le Conseiller qui dirige la forteresse est remplacée par quelqu'un de plus compétent. Elscar'Olth, je ne sais pas trop encore... J'irais voir pour trouver la faiblesse dans la cité et bloquer définitivement le fluide. Sans renfort, seules les troupes à Esseroth et se dirigeant vers Andel'Ys seront présentes sur Aliaénon.


Il prit une grande pause pour réfléchir comment il pouvait leur dire adieu chaleureusement et sans heurt.

- J'aimerais rester parmi vous, vous êtes plus une famille pour moi en si peu de temps que celle qui m'a vu naître, mais je ne peux malheureusement pas rester. Penser à ce que cette demi-déesse a fait aux mages d'Esseroth. D'autres peuples n'ont pas de barrières naturelles comme vous et puis d'autres aventuriers qui sont dans le camp d'Oaxaca ont sans doute le même moyen de transport que moi et certains mages de mon monde peuvent surmonter les crevasses et autres éboulements.

- Il me faut donc vous quitter à regret pour au moins tenter de secourir ce monde unique.


ll les regarda tour à tour guettant leurs réactions et en profita pour terminer sa chope de bière.

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Colomir'Thù
MessagePosté: Dim 16 Aoû 2015 10:59 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Colomir’Thù – Village perché.

    Tous les géants semblaient touchés par les paroles d’Endar. Si bien que lorsqu’il prit à nouveau la parole, le chef blond des hommes des montagnes avait l’air plus petit, moins imposant… Plus fraternel encore.

    « Alors, passe au moins le reste de la nuit ici. Tu auras besoin d’énergie pour votre mission. Et ça nous permettra de te préparer un petit quelque chose pour ton départ, demain. »

    Une promesse qui ne sonnait pas creux : il serait aidé par cette peuplade des hauteurs, à la hauteur de ses buts nobles. Restait à Endar le choix : partir tout de suite, aux faveurs de la nuit, ou attendre la promesse du chef, le lendemain.

[Endar : XP : 0,5 (post) + 0,5 (attendrissement des géants.). Mot : 0XP. - cloche.]

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Colomir'Thù
MessagePosté: Dim 16 Aoû 2015 20:08 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Ven 11 Avr 2014 19:09
Messages: 302
Localisation: Quête 35
Le chef blondinet avait l'air des plus émus, il le traita comme un frère alors même que cela ne devait faire que quelques heures qu'il se trouvait dans ce village haut perché, Colomir'Thrù. Il lui proposa de rester ici jusqu'au lendemain pour pouvoir se reposer avant son long périple et il comptait lui offrir quelque chose. Il se demanda si c'était culturel d'ainsi partager victuaille et logis avec des étrangers ou si son histoire personnelle et la mission hautement risquée qu'il s'était juré de remplir y étaient pour beaucoup. Si la confiance chez un Shaakt était inexistante en règle générale, il décida qu'il pouvait s'abandonner à leur hospitalité.

- Si vous êtes tous en osmose avec la décision de votre chef, alors je resterai jusqu'à demain matin. Y a-t-il des chambrées de libres pour moi ? Je ne voudrais pas déranger vos habitudes chef ni celles de votre fille, même si je ne reste que le temps de me reposer.

Il ne leur dit point qu'un elfe n'avait pas besoin de dormir autant de temps qu'un être humain lambda, une à trois heures suffisaient amplement pour assurer une méditation pleine et entière. Certains secrets étaient à ne pas dévoiler aux autres, tout comme il ne dévoilait jamais les éléments qu'il contrôlait, une sécurité plus lors de rencontres de mages que de combattants toutefois.

-Je ne vais pas regretter ma promesse de mettre fin à cette guerre dont Aliaénon n'est qu'une terre victime d'un conflit millénaire. Oaxaca ne mérite pas mon soutien ni Fan-Ming dont les Ynoriens sont des cloches et restent cloîtrés comme des vierges effarouchées dans un couvent.

- Nous devrions y aller, je n'ai plus dormi dans un vrai lit depuis plus d'une semaine et je vous remercie encore de l'aide que vous m'offrez.


Il finit son discours en se levant et en s'inclinant respectueusement comme le dictait l'étiquette des elfes noirs devant l'assemblée, y compris la jeune Miellon qu'il gratifia d'un sourire de remerciement. Cette dernière était assez discrète, n'avait-elle pas droit à la parole ? Il lui aurait bien demandé d'en savoir plus sur les coutumes de son peuple, néanmoins la fatigue commençait à le gagner et les journées passées à craindre l'apparition de sa sœur cadette "bien-aimée" dans tous les recoins n'aidaient pas pour regagner des forces, sans oublier les dix années d'enfermement dans les souterrains de Khonfas.

Il attendit donc qu'un des géants, le chef sans doute, le guide vers sa chambre.

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Colomir'Thù
MessagePosté: Dim 23 Aoû 2015 14:38 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Colomir’Thù – Village perché.

    Sa présence semblait ne gêner aucun être présent autour de la table, et encore moins le chef et sa fille qui proposaient de partager leur demeure. La fille mena d’ailleurs elle-même l’elfe noir jusqu’à sa chambre, au confort un peu spartiate et rustre, mais chaleureux néanmoins, et plus confortable qu’un lit militaire, ou que la froideur glacée de la neige et la rudesse du roc.

    La nuit était avancée, et la flambée de l’âtre de la pièce principale n’illumina plus longtemps la maisonnée qui tomba vite dans le calme le plus absolu, à peine perturbé par les ronflements lointains du chef blond de cette bande de barbares géants des montagnes. Endar put se reposer à l’aise jusqu’aux premières lueurs de l’aube, occupant sa nuit à son gré (si tu sors de la chambre, il faudra voir ça dans la prochaine màj sans tenir compte de la suite de celle-ci.)

    À l’aube, comme convenu, il fut éveillé par le chef, qui lui proposa un petit-déjeuner copieux et chaud, revigorant, avant de lui présenter le fameux présent dont il avait parlé plus tôt. Et ce n’était pas un cadeau risible ! Il lui présenta une armure d’une qualité irréprochable, faite d’un cristal ressemblant à de la glace, à ses proportions d’elfe. Un artefact puissant, s’il en était, qui rayonnait de magie.

    Image


    Le chef attendit de voir s’il la prenait bien.

[Endar : XP : 0,5 (post). Mot : 1XP. - pardon.]

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Colomir'Thù
MessagePosté: Dim 23 Aoû 2015 23:00 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Ven 11 Avr 2014 19:09
Messages: 302
Localisation: Quête 35
Miellon, la fille du chef le dirigeait vers sa chambrée. Les géants de glace avaient décidément le sens de l'hospitalité, un peu trop peut-être, le Shaakt redoutait que cette qualité ne les nuise dans cette guerre. Finalement, il arriva dans une chambre au confort certes spartiate mais tout était mieux que le sol dur et glacial des cellules de Khonfas, surtout que ladite cellule laissait passer des aragnes affamés. Il entendait encore les cris d'agonies des prisonniers pour la plupart humains. Il remercia Miellon de lui laisser une chambre au sein de leur demeure. Pendant quelques instants, Endar laissa traîner ses oreilles pointues écoutant le pas délicat de la demoiselle et des autres convives encore attablés, beaucoup plus bruyants.

Les derniers géants semblèrent s'en aller et les deux résidents allèrent se coucher et à peine quelques minutes plus tard, l'elfe noir entendit les profonds ronflements lointains du colosse blond ou du moins le pensa-t-il parce qu'il imaginait mal la demoiselle produire un tel volume sonore. Le sommeil ne tarda pas à venir, il put enfin méditer correctement ou du moins le pensa-t-il avant de recevoir une vision impromptue

Il se trouvait au milieu des ténèbres mais ses yeux parvinrent à les percer et il reconnut l'idole du temple de Valshabarath. Le sang coulait le long des marches sur lesquelles il montait jusqu'à l'autel sacrificiel. Une énorme araignée faîte entièrement de fluide lui apparut près de l'autel, ses énormes crochets luisants de venin. Il attrapa son arc qui se matérialisa derrière lui et visa la gueule.
Une voix si ancienne et si violente le fit trembler de tout son corps.

- Endar, commandant des troupes de Khonfas, fit l'aragne sarcastiquement.

Endar le regarda en haussant un sourcil sachant pertinemment qui il avait en face et le pourquoi de sa présence. L'araignée fit un geste menaçant et même si ce n'était qu'une vision, son corps recula instinctivement. L'aragne caressa les joues du Shaakt du bout de ses pattes ce qui déforma son visage en une grimace de dégoût.

- Méfie toi !

Sa vision s'estompa et il se retrouva allongé sur le lit rude mais néanmoins confortable selon lui. L'aube ne s'était pas encore levé et les géants de glace avaient besoin sans doute d'autant de sommeil qu'un humain contrairement à la méditation elfique qui n'était que de deux heures.

Il pouvait sortir de la chambrée, cependant il avait bien d'autres idées pour l'instant. Sortant la carte d'Aliaénon de sa sacoche, il en parcourut du doigt les nombreuses villes qui la composaient. Qu'allait-il faire à présent ? Revenir sur Fan-Ming n'était pas dans ses plans. Andel'Ys était en proie à une armée innombrable de Garzoks, de Sektegs et autre monstruosités dignes d'Oaxaca et de Vallel puisque ce dernier était en personne sur Aliaénon ce qui ne l'enchantait pas des masses. Devait-il se rendre à Andel'Ys pour préparer les défenses ? Normalement les autres aventuriers avaient été envoyés pour la fortifier et la sauver. D'autres cités encore inexplorées demandaient à ce qu'on découvre ses secrets dont Neo-Messaliah.

- Tant de cités encore inexplorées... La cité templière, Ouesseort, Arthim'Olth... En même temps, il faut que je bloque le fluide à Elscar'Olth pour empêcher que d'autres troupes arrivent sur Aliaénon puis reprendre Esseroth avant d'attaquer Fan-Ming. Arthim'Olth semble être la meilleure destination, le Conseiller ne connaît pas leur affiliation, il est donc temps de savoir si la cité est aux mains de la sombre demi-déesse ou non.

- Il me faut d'abord une armée capable de renverser la potentielle armée d'occupation à Elscar'Olth, puis d'ouvrir ses portes de l'intérieur avant de tuer toutes les troupes fidèles à Oaxaca jusqu'à atteindre la salle du fluide spatial. Arthim'Olth est donc une bonne base pour faire stationner des troupes et empêcher la fourniture du minerai noir.

Trop occupé à organiser ses plans, il ne vit pas le temps défiler et bientôt l'aube pointa le bout de son nez, et le chef l'éveilla même si ce n'était pas nécessaire avant de lui proposer un petit-déjeuner copieux et revigorant qu'il engloutit avec appétit. Puis comme prévenu le chef lui présenta un fabuleux présent: une armure magnifique faite d'un cristal pur ressemblant à des pics de glace à sa taille. Il s'en approcha et de suite, il sentit que la magie pulsait de ce cadeau sans commune mesure.

- Fabuleux ! Dans quel métal est-elle faite ? Soit le métal est magique, soit elle a été enchantée par l'un des vôtres, mais je pense que la première solution est la bonne. Le seul présent que je peux vous offrir pour vous remercier est de vous assurer que votre monde vivra en paix lorsque j'en aurais fini. Pardon mais permettez moi que je l'enfile.

Caressant l'armure, il l'enfila avec soin et sentit avec délectation la magie qui s'en évaporait. Il se dirigea à l'extérieur et prit son sifflet pour appeler sa fière monture ailée. Il était temps d'aller à Arthim'Olth ! Il harnacha sa monture avec les filets et la toile de jute.

- Faîtes attention aux étrangers, je reviendrai vous voir pour m'assurer que vous allez bien. Que la paix vous accompagne mes frères et j'espère pour Miellon qu'elle aura un beau parti.

Il attendit sa monture volante et leur fit un sourire.

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Colomir'Thù
MessagePosté: Jeu 27 Aoû 2015 10:45 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Colomir’Thù – Village perché.

    Le plastron, pour ainsi dire, lui allait comme un gant. Il se sentit fort protégé, dans cette nouvelle armure enchanteresse, dont le pouvoir était manifeste. Concernant ses hypothèses sur sa création, le chef de la cité eut comme un sourire espiègle. Les traitait-il d’inaptes à l’enchantement ?

    « Pas du métal, non. De la glace éternelle, la plus pure qui soit. Créée par la Reine des Glace elle-même. »

    Les géants du froid cernèrent Endar alors qu’il invoquait sa monture ailée. Le chef prit une dernière fois la parole avant l’envol du cheval.

    « N’ayez crainte, Endar de Khonfas. Les Monts de Sansarth savent se défendre. »

    Et l’elfe noir s’envola vers d’autres cieux. (Suite à Arthim’Olth).

[Endar : 1 (post). Mot : 1XP.]

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 24 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016