L'Univers de Yuimen


Forum de Jeu de Rôle Médiéval-Fantastique




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 44 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Kanteros - Cité Libre
MessagePosté: Lun 28 Aoû 2017 20:49 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 17 Nov 2008 23:14
Messages: 6165
Kanteros – Île de Taler’rhy

    Le sort de protection, une fois de plus, fonctionna sur Kerenn, mais il sentit qu’il était à vide, il n’avait plus de fluides, plus rien pour combattre magiquement. Cependant, si ses projections magiques avaient accentuée la perte de ses fluides, elles avaient assurée l’efficacité de ses sorts dans un monde où la magie était mourante.

    Une nouvelle fois, plusieurs choses se passèrent en même temps. Rakshok s’était relevé et faisait face à la créature de Taler’rhy, prêt à l’attaquer. Son singe s’était glissé derrière et semblait prêt à lui sauter sur le dos.

    De son côté, Kerenn parvint à bondir sur Taler’rhy qui ne fut pas assez rapide et lui saisit le poignet, mais la Vipère ne s’enfonça pas où il l’avait escompté car l’Amiral fut assez rapide pour la dévier. Elle se ficha néanmoins profondément dans son épaule, ses alentours brûlés par la vipère qui mordilla la plaie de ses crocs de feu. Il poussa un cri avant de se dégager, sortant une épée de son fourreau. Il la tenait de la main gauche car la droite avait été brûlée puis broyée.

    Cependant, l’homme peint à présent gargouille avait les mains libres. Il avisa de la situation, la créature de Taler affrontant un ennemi, l’Amiral sur lequel était en train de bondir le Sindel. Il ne restait plus que la femme toujours agenouillée aux yeux brûlants de haine dont il avait dit avoir tant besoin.

    Il bondit vers eux et l’agrippa de ses quatre pattes inférieures aux bras, réduisant à néant les liens qui l’enserraient et, d’un même mouvement, l’emporta de plusieurs mètres dans les airs. Kahena à présent libre tentait de se débattre, mais en vain car la gargouille avait trop étroitement enserré les bras de la femme. Elle prit son envol, s’éloignant de la scène de bataille.

    - KERENN ! NON ! hurla Kahena.

    Taler leva les yeux vers lui en criant à son tour :

    - Reviens, sale chien ! Notre maître te le fera payer !

    Le Pendant d’Uraj de Kerenn, lui, se mit à étinceler d’une lumière violette.


[Kerenn – xp : 0,5 (introspection), 0,5 (sort), 0,5 (action), 1 (longueur)]

_________________
Image


Une question ? Par ici.
Pour une demande de commentaire, de dirigé,
par là.
Pour une demande d'intervention ou de sévices,
de ce côté.


Haut
 

 Sujet du message: Re: Kanteros - Cité Libre
MessagePosté: Mer 30 Aoû 2017 04:16 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 31 Mai 2015 15:47
Messages: 746
Localisation: Kanteros
Mon sortilège de protection solaire me libère comme prévu des liens funestes, mais je sens que cette troisième débauche de magie à laquelle je viens de me livrer épuise totalement mes réserves, ne me laissant que mes dagues pour la suite du combat. Rakshok s'est relevé et se prépare à affronter la créature rapiécée tandis que son singe s'est faufilé derrière la bête pour la prendre à revers. Je me ramasse au sol et bondis sauvagement sur Taler'rhy, saisissant sa pogne brûlée et la broyant de ma main gauche pour tenter de lui enfoncer la Vipère dans la gueule. Mais le maudit est rapide et dévie mon attaque qui n'atteint que son épaule, dans laquelle elle plonge néanmoins profondément en calcinant les chairs alentours. L'amiral crie de douleur et parvient à se dégager pour tirer son épée du fourreau, de sa main gauche encore valide. Je jure intérieurement, de la réussite de mon attaque dépendait le succès de mon plan! L'idée d'affronter un type armé d'une épée avec une dague n'a rien de plaisant, c'est une danse risquée, son arme lui procurant une allonge largement supérieure que j'aurais du mal à compenser s'il sait la manier. Reste à espérer qu'il soit moins habile de la main gauche, le fait qu'il ait utilisé sa main droite pour refermer les menottes sur les poignets de Shill semble indiquer que cela pourrait être le cas, mais je ferais bien de ne pas en faire une certitude.

Je m'aperçois soudain du coin de l'oeil que la goule a profité de mon attaque sur Taler'rhy pour bondir vers nous et s'emparer de Kahena de ses quatre membres avant de prendre son envol! Avant que j'aie eu le temps d'esquisser le moindre geste, l'ignoble créature s'est élevée de plusieurs mètres dans les airs bien que ma compagne se débatte violemment, en vain car l'abjecte la tient fermement. Le hurlement que pousse alors ma bien-aimée me transperce l'âme et les tripes comme une lance chauffée à blanc:

"Kerenn! Non!"

Une lame de fond irrépressible me submerge, plus ténébreuse que le jais, engloutissant les plus infimes parcelles de cette lumière qui s'est immiscée en moi depuis que je suis sur ce monde. Une haine si pure qu'elle occulte tout, dévastatrice, absolue, mêlée d'une rage frôlant la démence. Je vais les massacrer, les oblitérer, les anéantir eux et leur progéniture, leurs proches, tous! Je vais les égorger, répandre leurs entrailles à en rougir la mer de saphir, leur arracher les yeux et bouffer leurs coeurs palpitants!

Taler'rhy découvre lui aussi ce qui se passe et lève la tête vers son comparse en criant:

"Reviens, sale chien ! Notre maître te le fera payer !"

Une part de moi hurle que je n'en ai rien à foutre de son maître, plus rien n'a la moindre importance, ce monde peut périr, l'artefact peut suçoter la vie de ses habitants jusqu'au dernier, je m'en cogne. Mais l'enfoiré qui se trouve juste devant moi, je vais le réduire en pulpe sanglante! Une autre part de mon esprit, de glace et d'airain, demeure pourtant, envers et contre tout. Forgée par une vie de guerre et de vagabondage, elle calcule, soupèse, mesure, planifie froidement avec toutes les informations que me communiquent mes sens et mes connaissances. Elle murmure que je dois impérativement éliminer Taler'rhy avant toute autre chose, que je me détourne de lui et sa lame prendra ma vie, je ne pourrais alors plus rien pour Kahena. Et Rakshok aurait du mal à s'en sortir contre lui et son familier d'après ce que j'ai pu voir de ses compétences de combat et de résistance mentale, j'ai vu la peur dans ses yeux. Mais si je tue l'amiral, l'Occultiste devrait pouvoir se charger du sanglier rapiécé pendant que je volerai à la rescousse de ma flamboyante amante. Comment, je n'en ai encore aucune idée, chaque chose en son temps.

Je me détends avec la vivacité mortelle et explosive de la vipère dont j'ai hérité le nom et qui prolonge ma main, visant la gorge découverte par le mouvement de tête imprudent de cette charogne puante de Taler'ryh.

Et quand je l'aurai massacré, il sera temps que je prenne conscience du plan que mon esprit est déjà en train de concevoir pour venir en aide à ma belle, le seul que qu'il parvienne à imaginer: foncer jusqu'à l'endroit le plus proche qui me permettra de suivre le vol de l'abomination ailée, attendre qu'elle survole la mer et me téléporter sur son dos avec le pendant d'Uraj pour lui briser les ailes et en faire de la charpie. Tenter cela maintenant serait insensé, la chute sur les rochers nous tuerait à coup sûr, Kahena et moi. Peut-être que ce "non" qu'elle a hurlé voulait justement me dire de ne pas tenter une chose pareille, peut-être que la couleur violette qu'a pris le pendant, la même qu'il arborait quand Shill l'a touché en me disant qu'il ne fonctionnerait pas avec elle signifie que je ne pourrais l'utiliser. Je n'en sais rien, je n'ai aucun moyen d'être certain de quoi que ce soit, il n'y a que des ténèbres impénétrables et des inconnues.

Je sais que ce sera une tentative désespérée, insensée et sans doute vouée à l'échec, mais que puis-je faire d'autre? Je n'ai plus de magie, aucune arme de lancer et surtout pas la compétence de la projeter avec assez de précision, j'aurais plus de chances d'atteindre ma compagne que son ravisseur. Quant à la laisser entre les mains de cette vermine qui compte l'utiliser pour ses plans damnés et tenter de la délivrer plus tard alors que je n'ai pas la moindre idée de l'endroit où il l'emmène et ce qu'il va faire d'elle, ce n'est pas une option à mes yeux. Je ne peux pas même l'envisager, c'est aussi simple que ça. Et si mon heure est venue, ma foi, j'aurais eu quelques jours heureux avant la fin. La mort a cessé de m'inquiéter voilà près de quatre siècles.

(Env. 1000 mots)

(Attaque SA avec la Vipère du Désert, visant la gorge de Taler'rhy.)

_________________
Kerenn


Si vous ne parvenez pas à trouver la vérité en vous-même, où donc espérez-vous la trouver?

Zenrin Kushu


Haut
 

 Sujet du message: Re: Kanteros - Cité Libre
MessagePosté: Ven 1 Sep 2017 23:15 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 17 Nov 2008 23:14
Messages: 6165
Kanteros – Île de Taler’rhy

    Sans doute était-ce la rage, sa volonté de sauver Kahena qui prit le dessus car il évita sans mal la lame de Taler’rhy, lorsque celui-ci l’abattit sur lui. Aussi vif que la Vipère du Désert, Kerenn utilisa son allonge et ficha la dague dans la gorge de l’Amiral. Une gerbe de sang jaillit, rapidement suivie par d’autre alors que son cœur pulsait les derniers litres d’hémoglobine, faisant à jamais fuir la vie de ce corps engoncé dans une armure trop grande pour lui. Une armure qui, au final, ne l’aura pas sauvé du trépas.

    Ce fut alors que Kerenn entreprit la plus périlleuse et la plus suicidaire des actions qu’il avait commises. La plus désespérée aussi. Il se saisit de son Pendant d’Uraj qui s’illuminait d’une lueur violacée et l’utilisa pour se téléporter sur le dos de la gargouille qui s’envolait avec sa dulcinée. Mais le Pendant n’était pas de ces objets fiables qui peuvent obéir avec précision à la pensée de leur possesseur. Il parvint bien à se téléporter, mais le temps que la pensée agisse et que le corps disparaisse, la gargouille avait déjà parcouru deux mètres. Ce n’était pas grand-chose, deux mètres, et pourtant, ce fut suffisant pour le faire passer de vie à trépas.

    Le corps de Kerenn apparut dans les airs sous les yeux dorés horrifiés de Kahena. Elle parvint à arracher un de ses bras à l’emprise de l’être et le tendit vers son amant, mais ce ne fut pas suffisant. Le temps, pourtant, l’espace d’un instant, sembla suspendu. Leurs regards se croisèrent et, lentement, Kerenn se mit à choir, emporté par son poids vers les flots.

    Kahena poussa un cri déchirant, déchiré. Il hurlait sa rage, son amour, son impuissance face à l’inéluctable.

    Le corps de Kerenn percuta la mer agitée avec une puissance telle que son corps fut brisé sur les vagues. Son esprit rencontra les ténèbres.


[Kerenn – xp : 0,5 (introspection), 1 (mort de Taler), 1 (tentative louable, mais suicidaire) 1 (longueur)]

_________________
Image


Une question ? Par ici.
Pour une demande de commentaire, de dirigé,
par là.
Pour une demande d'intervention ou de sévices,
de ce côté.


Haut
 

 Sujet du message: Re: Kanteros - Cité Libre
MessagePosté: Mer 18 Oct 2017 09:41 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 17 Nov 2008 23:14
Messages: 6165
Kanteros – Les quais

    L’attention du garzok passa du bateau à Earnar.

    - Quelle pitié qu’il ne soit pas à vendre, c’est une sacrée bête que vous avez là. J’en ai jamais vu de pareille. C’est quoi ?

    Il se gratta le menton et sa gigantesque barbe en tendant la main pour prendre le gantelet et vérifier la façon dont on l’actionnait. Il haussa les épaules, le gardant en main, avant de répondre :

    - Ouais, un type qui correspond à votre description est passé y’a quelques jours et il recherchait justement l’Occultiste. Il est arrivé en compagnie d’une sacrée donzelle, une humaine du désert. Ils ont tous les trois embarqué sur le vaisseau du Capitaine Shar’Ith, mais on a pas eu de nouvelles depuis. Ils ont eu l’air de se préparer à affronter un sacré morceau, mais au lieu d’aller vers les terres, ils se sont enfoncé vers les îles. On dit qu’ils se seraient rendus sur les terres de Taler’Rhy, mais c’est peut-être que des rumeurs.

    Pendant ce temps, il reçu égaement une réponse de Leykhsa :

    (Je n’y manquerai pas,)


[Earnar – xp : 0,5 (introspection), 0,5 (questions), 0,5 (message), 1 (longueur)]

_________________
Image


Une question ? Par ici.
Pour une demande de commentaire, de dirigé,
par là.
Pour une demande d'intervention ou de sévices,
de ce côté.


Haut
 

 Sujet du message: Re: Kanteros - Cité Libre
MessagePosté: Dim 22 Oct 2017 22:15 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Ven 5 Juin 2015 20:57
Messages: 161
Localisation: Elysian
Bientôt, l'assassin eut toute l'attention du petit garzok muni d'un binocle. Comme attendu, ce dernier se plaignait que le navire ne soit à vendre et sans doute n'était-il pas le seul aux vues des regards en coin que jetaient les pirates et autres matelots du port de Kanteros. Earnar, en ancien second, comprenait largement ce qu'ils pouvaient ressentir à la vue de ce si magnifique navire. L'earion donnerait facilement tout ce qu'il avait ou presque pour pouvoir naviguer à son retour sur Yuimen sur les océans et les mers déchaînés. Le garzok lui demanda ce que c'était, une question bien étrange pour un commerçant ou tout du moins un négociant, mais il comprit vite qu'il voulait en savoir plus sur le navire.

- C'est un navire de conception earionne, mais il s'agit d'un modèle datant d'avant le Crépuscule des Dieux, il est donc unique et disons que c'est un héritage familial en quelque sorte.

L'assassin regarda légèrement en arrière vers l'amant de Meriarvi sans qui tout cela n'aurait pu arriver. Earnar ressentait toujours une certaine gêne mêlée d'admiration à son égard, après tout, il s'agissait du mari d'une déesse et pas n'importe laquelle, celle commandant aux mers et aux océans. De même, le fait que le gardien l'ait attendu si longtemps ne l'aidait pas à neutraliser son sentiment de culpabilité. Ce sentiment disparut bien vite lorsqu'il vit le garzok tendre la main, attendant manifestement de recevoir le gantelet, ainsi promis.

Le commerçant ne le savait pas mais en le lui offrant, il faisait acte de sédition envers le groupe de voleurs et d'assassins qui siégeait dans les bas-fonds à Tulorim. Aujourd'hui, il était libre de ses serments, et en elfe libre il devait à présent agir pour sauver ce monde en perdition. Ce choix aura bientôt à son retour sur Yuimen de lourdes conséquences quant à son avenir. Pour l'instant, l'assassin écouta l'orque qui faisait mumuse avec l'instrument de mort. Le sindel balafré était bien arrivé sur Kanteros et recherchait également l'Occultiste. Apparemment, il l'avait trouvé et embarqué sur le vaisseau d'un capitaine en compagnie d'une humaine du désert. Cela ne pouvait être que la femme qu'il avait vue lors de son retour précipité à Ilmatar avec le prince d'Arden. Pourquoi l'amener avec lui ? Il n'en avait aucune idée.

L'orque continua en affirmant qu'ils étaient partis tous les trois en direction des terres de Taler'Rhy. Avant qu'il n'ait pu demander plus amples renseignements, Leykhsa, l'humaine dont il peinait à répéter le nom mentalement, l'informa qu'elle le ferait avec plaisir. Au moins son message avait été bien reçu et elle avait compris que la diplomatie n'était plus d'actualité à Arden à présent. En réalité, le souvenir d'Arden s'estompait petit à petit de sa mémoire, remplacé depuis quelques temps par celui de sa rencontre avec Meriarvi. Il songea que ce monde dépourvu de dieux avait finalement réussi à recréer son lien avec la déesse de l'océan et avec l'océan lui-même. Il sortit de ses pensées, fixant l'orque avec attention.

- En effet, ils vont affronter un sacré morceau en se rendant sur les terres de l'amiral Taler'Rhy. Pourriez-vous me guider jusqu'à ces terres, m'y faire accoster en toute sécurité et à l'abri des regards si possible ? En échange, même si je ne peux vendre ce navire, je suis certain que je pourrais vous faire profiter de la traversée, voire même vous laisser prendre la barre pendant la traversée.

La proposition allait sans nulle doute ravir l'orque et cela aurait sans doute un plus grand impact sur sa personne plutôt que de lui proposer simplement quelques lys, lys dont il était sûr que le garzok ne devait pas en manquer.

(670 mots)

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Kanteros - Cité Libre
MessagePosté: Mar 24 Oct 2017 14:14 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 17 Nov 2008 23:14
Messages: 6165
Kanteros – Les quais

    Le garzok secoua la tête, dépité, aux paroles d’Earnar :

    - C’est pas l’envie qui m’en manque, mais j’crois que je pourrais pas accéder à votre demande, particulièrement incongrue d’ailleurs, et c’est avec le cœur lourd que je refuse. Votre barcasse me servirait à rien si j’étais mort et c’est ce qui attend quiconque va sur les terre de l’Amiral sans rien lui demander.

    Il jette un coup d’œil derrière la Libellule et Earnar en poussant un sifflement.

    - J’crois qu’vous êtes en veine, c’est L’Alcyon, l’navire de l’Amiral Shar’Ith qui arrive.

    Et en effet, un magnifique bateau d’une vingtaine de mètres de coque arrivait fièrement au port. Quelques temps plus tard, il s’arrêta à quai, mais personne n’en descendit. Cependant, sur le pont, il pouvait voir à l’extérieur un orque pourvu d’un bandeau sur le front, vêtu à la manière bariolée des pirates et pourvu d’oreilles légèrement en pointe au faciès étonnement humain pour un membre de sa race indiquant qu’il devait être quelque part un peu mêlé à autre chose.

    Image


    Son visage était réflexif alors qu’il s’accoudait au bastingage pour observer la ville qui s’étendait sous ses yeux.


[Earnar – xp : 0,5 (introspection), 0,5 (questions), 0,5 (longueur)]

_________________
Image


Une question ? Par ici.
Pour une demande de commentaire, de dirigé,
par là.
Pour une demande d'intervention ou de sévices,
de ce côté.


Haut
 

 Sujet du message: Re: Kanteros - Cité Libre
MessagePosté: Mer 1 Nov 2017 21:44 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Ven 5 Juin 2015 20:57
Messages: 161
Localisation: Elysian
Earnar écouta les paroles de l'orque, adoptant un air tout aussi dépité que son interlocuteur, lorsque celui-ci lui avoua préférer la vie et ne pas se risquer sur les terres de l'Amiral Taler'Rhy. Earnar n'avait nullement l'intention de mourir et surtout de la main d'un Garzok ou d'un Shaakt. Un peu désabusé par le comportement de son interlocuteur, sa bonne étoile lui sourit puisque ce dernier lui annonça en pointant un majestueux navire d'une vingtaine de mètres de long qu'il s'agissait de l'Alcyon, le navire de l'Amiral Shar'Ith, le même censé transporter le sindel, la femme du désert et l'Occultiste. A distance, il ne vit personne en descendre, ce qui s'annonçait mal pour lui. Le sindel s'était-il téléporter avec le cristal en utilisant le pendant ou était-il arrivé quelque chose de grave ? Dans tous les cas, l'earion allait devoir mettre la main sur le cristal par la ruse ou par la force.

Il se retourna en direction de son interlocuteur pour lui adresser quelques mots.

- Très bien, je m'en vais m'entretenir avec l'équipage. Au fait, j'ai appris que Sihle et Valmarin comptaient s'unir en un seul grand royaume, je serais vous je ferais en sorte qu'une telle alliance périclite sous peine de ne plus voguer librement sur cette mer.

Il le salua d'un léger signe de tête avant de se diriger vers l'Alcyon qui était à présent amarré. Il s'approcha du navire, ne voyant sur le pont qu'un orque orné d'un bandeau ceinturant son front et pourvu d'un faciès étrangement humain avec ses oreilles légèrement en pointe. Décidément Kanteros était l'île du mélange entre elfes noirs, orques et humains. Il héla le pirate.

- J'ai appris que vous revenez des terres de l'amiral Taler'Rhy, faisant voyager un sindel et une humaine venant du désert de Sihle. Il se trouve que je recherche la même chose qu'eux et que j'ai besoin de quelqu'un pour guider mon navire jusqu'à votre dernière destination.

Il pointa la Libellule avant de revenir vers lui.

- J'aimerai aussi savoir où sont passés l'humain, le sindel et l'Occultiste, c'est d'une importance capitale et de ce fait toute information et aide sera bien rémunérée si vous voyez ce que je veux dire.

(410 mots)

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Kanteros - Cité Libre
MessagePosté: Lun 4 Déc 2017 16:24 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 17 Nov 2008 23:14
Messages: 6165
Kanteros – L’Alcyon

    L’orque sur le navire observa un long moment Earnar, il semblait exténué, comme s’il venait de vivre quelque chose d’éprouvant. Il finit par ouvrir la bouche et faire signe à Earnar de le rejoindre sur le pont, sans cependant répondre à ses questions.

    - Je suis Sarod, second de l’Alcyon. Je crains avoir que de mauvaises nouvelles concernant les personnes que vous cherchez.

    A peine eut-il prononcé ces mots que la porte de l’échelle menant à l’intérieur du pont s’ouvrit et une shaakt se hissa lestement, il s’agissait d’une femme à la peau noir marquée de tatouages blancs et aux yeux d’un rouge sanglant.

    Image


    Elle fut plus laborieusement suivie par un orque. L’orque en question était grand et massif, à l’aspect de prime abord indéniablement inquiétant avec ses deux défenses qui sortaient de sa bouche, dont l’une cassée et l’un de ses yeux était caché derrière un objet sphérique tandis que l’autre semblait aveugle. Il était vêtu d’un manteau d’un rouge vif avec, au cou, des décorations de bronze. Sur son épaule était perché ce qui ressemblait fortement à un petit singe, lui aussi habillé qui les regardait d’un œil étonnement intelligent, même pour ces créatures. Il semblait passablement blessé, le bras en écharpe et des marques de contusions visibles sur sa peau foncée. Il posait néanmoins sur Earnar un regard alerte.

    Image


    - Voici le Capitaine Shar’Ith et l’Occultiste. J’vous conseille de garder pour vous toute proposition de rémunération, tout ce qui se passe dépasse de vaines considérations pécuniaires, vous ne feriez que vous décrédibiliser à leurs yeux. Ici, on est jamais mieux servi que par la franchise.

    Il se tourna vers les nouveaux venus.

    - Cet Earion dit rechercher la même chose que Kerenn, Kahena et toi, Rakshok. Il cherche un navire pour le mener sur les terres de Taler’Rhy.

    La shaakt le considéra avec un œil acéré le détaillant de pied en cape, son regard s’attardant sur le Pendant d’Uraj.

    - Kerenn est mort et Kahena s’est faite enlevée par une créature ailée. Il ne reste que Rakshok et ce qu’ils étaient venu chercher sur l’île de Taler’Rhy n’y est plus, quoi que cela ait été, lâcha la Shaakt. Qui êtes-vous et quel rôle jouez-vous dans cette affaire ?

[Earnar – xp : 0,5 (introspection), 0,5 (aborder l’Alcyon)]

_________________
Image


Une question ? Par ici.
Pour une demande de commentaire, de dirigé,
par là.
Pour une demande d'intervention ou de sévices,
de ce côté.


Haut
 

 Sujet du message: Re: Kanteros - Cité Libre
MessagePosté: Mer 13 Déc 2017 00:19 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Ven 5 Juin 2015 20:57
Messages: 161
Localisation: Elysian
L'orque ne lui semblait pas des plus coopératifs, sans doute du fait que ce dernier paraissait épuisé, abattu comme s'il avait traversé une tempête ou bien pire. Cela s'annonçait mal évidemment pour retrouver Kerenn et le cristal à n'en pas douter. Earnar garda le silence jusqu'à ce que son interlocuteur se décide à lui faire un signe pour qu'il le rejoigne sur le pont, ce qu'il fit sans hâte mais sans retarder l'échéance non plus. Montant à bord de l'Alcyon, bien plus vaste vaisseau de la flotte des pirates que la Libellule mais bien moins élégant que ce dernier, il écouta le fameux second dénommé Sarod le prévenir qu'il n'allait entendre que de mauvaises nouvelles à propos des personnes que l'assassin recherchait. Il s'en était douté vue son air, mais ne laissa pas transparaître sur son visage ce qu'il en pensait. Il n'en eut guère le temps d'ailleurs, puisque à l'instant même où l'earion rejoignit l'orque s'ouvrit une porte derrière laquelle une shaakt aux yeux rougeoyants et à la peau noir marquée de striures blanches et un autre garzok massif en sortirent.

N'importe quel earion éprouverait un intense malaise à se retrouver avec deux races ennemies, mais Earnar n'en oublia pas sa mission ni le fait qu'il se trouvait sur un autre monde avec d'autres règles qui en régissaient son existence. L'orque massif apparut tout d'abord comme une menace avec ses deux défenses dont l'une brisée qui sortaient de ses lippes et de l'objet sphérique qui recouvrait l'un de ses yeux. C'était surtout le regard des plus vifs que lui lança le singe perché sur son épaule qui le mit mal à l'aise. S'agissait-il d'un coureur des plaines ? Cela était fortement probable. Dans tous les cas, l'orque semblait mal en point vu le nombre de contusions et son bras en écharpe. L'orque semblait particulièrement sur le qui-vive.

Alors que l'assassin détaillait sans vergogne les deux invités surprises, le second les présenta comme étant le capitaine Shar'Ith et l'Occultiste. Ainsi c'était donc lui l'Occultiste. Il le prévint de garder pour lui toute proposition de marchandage s'il ne voulait pas le regretter. Il était difficile cependant de ne pas commencer par du marchandage avec des pirates, mais à présent qu'il savait, il allait s'en abstenir. Earnar hocha simplement la tête pour lui faire comprendre qu'il avait compris.

Le second informa les deux êtres de la raison de sa présence, même si sa conclusion était fausse, il n'avait nullement besoin d'un navire mais d'une direction. La shaakt posa un regard acéré sur sa personne et son œil s'attarda sur le pendant d'Uraj. Instinctivement, il posa sa main sur le pendant et le rangea sous son armure de cuir, peu désireux que Shar'Ith ne s'intéresse de plus près de cet outil fort utile. Elle prit finalement la parole en lui annonçant que Kerenn était mort, que Kahena s'était faite enlevée par une créature ailée et que l'artéfact n'était plus présent sur l'île, avant de lui poser des questions.

Earnar ne cilla que très légèrement à cette annonce, Kerenn n'étant pas son plus fidèle compagnon, sa mort n'était pas tragique, mais l'idée qu'un autre aventurier avait échoué à récupérer l'artéfact le désolait néanmoins. Il apparut plus surpris par contre de l'enlèvement de la femme par cette étrange créature qui devait avoir le cristal sur lui. Il ne l'aurait jamais enlevé sans une excellente raison, même s'il ne la voyait pas encore. Au moins, Earnar savait à présent que le drainage n'était pas un phénomène naturel mais qu'il y avait bien des individus qui utilisaient des artéfacts divins pour accomplir leurs propres objectifs. A ceux-là la mort les attendait.

Il balaya l'assemblée du regard avant de prendre la parole calmement.

- Je suis la Lame de Meriarvi, sa Volonté incarnée sur ce monde, tout du moins j'essaye de réaliser sa volonté...

Après un léger silence, il reprit :
- D'autres comme Kerenn ou moi-même avons pour tâche de sécuriser certains objets d'essence divine afin d'éviter un nouveau cataclysme sur Aliaénon. J'ai ouïe dire que Kerenn en avait trouvé un sur l'île de Taler'Rhy et en l'absence de nouvelles, j'ai décidé de faire le voyage pour récupérer l'artéfact et le remettre en lieu sûr. Cette...créature ailée semble travailler pour quelqu'un et c'est bien pour cela que j'ai besoin de la direction vers laquelle elle se dirigeait pour récupérer la chose que nul mortel ne devrait posséder. Avec une femme à transporter en plus et à battement d'ailes, elle a bien dû se poser rapidement quelque part ou se diriger vers les îles les plus proches le plus vite possible.

Fixant l'Occultiste, il s'adressa à lui :
- Taler'Rhy, est-il toujours vivant ou Kerenn et vous-même l'avez tué, me privant de la même de la possibilité de l'interroger ? Pouvez-vous me décrire la créature, me dire si elle portait un quelconque cristal si vous vous en rappelez ?

Croisant les bras, il attendit patiemment, détendu malgré le danger imminent que représentait la disparition de l'artéfact.

(917 mots)

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Kanteros - Cité Libre
MessagePosté: Lun 8 Jan 2018 12:16 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 17 Nov 2008 23:14
Messages: 6165
Kanteros – L’Alcyon

    Le silence qui accueillit les dernières paroles d'Earnar en disait long sur l'opinion qu'avaient les pirates de son jugement hâtif de leurs actions ayant conduit à la mort de Taler'rhy et l'empêchant, soit disant, de l'interroger. L'Occultiste répondit :

    - Taler'Rhy est mort et la créature ne possédait aucun artefact visible, mais l'aura de celui-ci a disparut en même temps qu'elle, alors il est probable qu'elle l'avait quelque part sur elle. Elle s'en est allé vers le nord-ouest, mais les îles de l'archipel sont bien trop nombreuses pour juger de si elle s'est posé dans les alentours, ou si elle a poursuivit vers son maître. Le monde est vaste, elle peut être n'importe où.

    Le singe sur son épaule s'agita légèrement, puis l'Occultiste ajouta, regardant Earnar avec attention :

    - Cette créature ailée était avant un homme et il s'est changé devant nos yeux.


[Earnar – xp : 0,5 (introspection), 0,5 (questions), 0,5 (longueur)]

_________________
Image


Une question ? Par ici.
Pour une demande de commentaire, de dirigé,
par là.
Pour une demande d'intervention ou de sévices,
de ce côté.


Haut
 

 Sujet du message: Re: Kanteros - Cité Libre
MessagePosté: Sam 13 Jan 2018 14:44 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Ven 5 Juin 2015 20:57
Messages: 161
Localisation: Elysian
Si la parole est d'argent et le silence, d'or, Earnar se serait bien passé de ce long silence fort évocatoire. La sentence tomba, mais ainsi ne l'étonna guère quant au sort réservé au pirate répondant au doux nom de Taler'Rhy. La piste disparaissait au fur et à mesure que l'Occultiste lui répondit, cette succession de phrases était comme le glas de son échec retentissant. Le monde était vaste, il est vrai, et la créature aurait non seulement pu se poser sur n'importe quelles îles de l'archipel de Kanteros ou tout aussi bien se poser sur un navire qui mouillait près du large à quelques encablures de sa position originelle.

Ses yeux capturèrent un mouvement brusque et désordonné de l'être qui s'agitait sur l'épaule du Garzok. Le singe semblait troubler, était-il la source d'un tel trouble ou s'agissait-il d'autre chose ? Ses pupilles immaculées se posèrent à nouveau sur l'Occultiste qui ajouta, non sans le regarder avec une grande attention ou avec une certaine méfiance, il ne saurait le dire, que cette sorte de chauve-souris géante s'était transformée sous leurs yeux. Est-ce que les shamans existaient sur Elysian, lieu où tout magie était censée avoir disparu ? Il doutait un peu que l'humain eut été un shaman, ces derniers revêtaient une entière apparence animale et non une apparence incomplète entre l'humain et la bête. S'agissait-il de la même chose qu'un humoran, mi-homme mi-bête ? Possible, songea-t-il.

Se hissant le long de la rambarde, l'earion ferma les yeux un court instant, ses oreilles appréciant la douce musique produite par le roulis des vagues le long de la berge. Ouvrant à nouveau les yeux, il fixa l'Occultiste tout en annonçant:

- J'imagine que personne ne regrettera sa mort, du peu que j'en ai entendu il n'était pas le genre d'être avec qui l'on peut se lier. Sa vie ou sa mort n'a que peu d'importance en réalité, tout comme cette créature ailée. Sa transformation semble indubitablement magique, toutefois je n'ai pas souvenir d'avoir déjà côtoyé une telle espèce. Son maître lui est au courant de la véritable puissance des artéfacts, mais son but m'est obscur.

Son regard se fixa un instant sur le singe qui s'agitait légèrement avant de poser à l'orc la question qui lui brûlait les lèvres depuis tout à l'heure.

- Est-ce ma présence qui le perturbe à ce point ? Il n'a pourtant rien à craindre de moi, ni aucun d'entre vous d'ailleurs. Je sais que certains pirates ont tenté de commettre quelques raids à Elivagar où les miens habitent paisiblement, mais je ne suis pas là pour cela et de toute manière les earions n'ont jamais été des créatures sans défense. Ce singe par contre n'est clairement pas un simple singe et il semble vous être dévoué Occultiste. J'ai déjà vu ce phénomène un siècle auparavant.

Il détourna le regard et s'intéressa à la shaakt.

- Capitaine Shar'Ith, vous avez vu de nombreuses choses depuis peu, j'en suis presque étonné que le fait de vous avoir annoncé que je servais la Déesse Meriarvi n'a pas rendu confuse cette assemblée. J'imagine que la présence de Kerenn est peut-être plus troublante que ce simple titre. Arden est tombée et bientôt Illyria tombera aussi si tous les peuples ne s'unissent pas contre la folie d'Ashmane, roi de Sihle et de Bellangern II. Leur folie trouble l'équilibre de ce monde et leur alliance pourrait mettre un terme à l'idéal de liberté que vous autres pirates aspiraient. Ces rois de pacotille ne sont que des instruments, des esclaves de leur propre fierté, aveugles à la véritable menace qui va s'abattre sur ce monde.

Il se tut un instant et hésitant à révéler quelques informations, continua son discours.

- Epaulés par la marine d'Illyria, quelques vaisseaux extrêmement mobiles pourraient faire pencher la balance du bon côté, mais ceci n'est qu'une suggestion de ma part. J'ai pu parler à ces rois, l'un d'eux, Ashmane a tué la reine d'Arden au cours d'un banquet, ils ne s'arrêteront pas avant d'avoir conquis ce monde, mais ils comprendront vite qu'il n'y aura plus rien à conquérir. Nous autres gardiens avons besoin de l'énergie de cet artéfact pour faire fonctionner un catalyseur permettant d'équilibrer à nouveau ce monde, de le sauver de sa propre ruine. Toutefois, d'autres détenteurs d'artéfacts et d'autres habitants de ce monde devront aider à faire fonctionner ce catalyseur.

Il regarda l'assemblée constituée du capitaine Shar'Ith, de l'Occultiste ainsi que du Second de l'Alcyon, Sarod.

- Ainsi je vous pose humblement cette question: seriez-vous enclins à nous aider à sauver ce monde, à me dire où se trouve l'île de Taler'Rhy si ce gredin a tenu par chance des registres me permettant de retrouver l'artéfact, ou tout du moins seriez-vous prêts à nous fournir assistance lors de l'activation du catalyseur ?

L'earion se tut finalement, son corps empreint d'une certaine paix intérieure, sans doute temporaire malheureusement. Au fond de lui, il savait que la Déesse approuverait ses paroles.

(902 mots)

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Kanteros - Cité Libre
MessagePosté: Jeu 18 Jan 2018 16:01 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 17 Nov 2008 23:14
Messages: 6165
Kanteros – L’Alcyon

    Répondant à la question d’Earnar au sujet du singe, l’Occultiste répondit en lui donnant une noix que celui-ci s’empressa de récupérer et de grignoter, tout en gardant un œil sur Earnar :

    - Il ne connaît pas beaucoup de gens comme vous, vous l’intriguez.

    Les lèvres de Shar’Ith, quant à elles, se déforment en un demi-sourire :

    - Les personnes qui se prétendent serviteurs des dieux ne courent pas les rues, mais il m’est arrivé d’en croiser à plusieurs reprise, au cours de mon existence. Certaines choses permettent de développer un point de vue tout à fait différent du monde, n’est-ce pas? Quant à votre suggestion… J’en tiendrai compte, et les Amirautés de Valmarin en seront notifiés. Quant à savoir de quel côté se rangeront chacun des Amiraux… Le débat reste ouvert, chaque Amiral reste libre de ses propres choix et de ses décisions. Certains se rallieront sans doute à Valmarin.

    Elle marqua un temps de pause.

    - Néanmoins, ce n’est pas mon cas, la rencontre de Kerenn et de Kahena m’a au moins convaincue d’une chose, c’est que je suis prête à voir ce monde changer pour le mieux. Je vous dessinerait une carte vous permettant de vous rendre sur l’île de Taler’Rhy, même si je doute que vous y trouviez quoi que ce soit. Quand à vous fournir une assistance pour l’activation du catalyseur… Il faudra être plus précis. Quel type d’aide ? Qu’est-ce qui vous dit qu’on sera en mesure de vous être utiles ?

    Au même instant, Earnar reçut un message de la part de Yuralria :

    (Earnar, Kerenn vient de m’informer que la Déesse Shill réincarnée ainsi que le second artéfact se trouvent à Valmarin, quelque part au sein des terres. Il s’y trouve actuellement en train d’accoster.)


[Earnar – xp : 0,5 (introspection), 0,5 (organisation), 0,5 (questions), 0,5 (longueur)]

_________________
Image


Une question ? Par ici.
Pour une demande de commentaire, de dirigé,
par là.
Pour une demande d'intervention ou de sévices,
de ce côté.


Haut
 

 Sujet du message: Re: Kanteros - Cité Libre
MessagePosté: Mer 31 Jan 2018 00:54 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Ven 5 Juin 2015 20:57
Messages: 161
Localisation: Elysian
La réponse de l'Occultiste eut tôt fait de le surprendre, sans doute ne se rendait-il pas compte en tant qu'earion que sa présence intriguait la faune locale. Pour Earnar, le comportement des garzoks, des shaakts ainsi que des autres peuples d'Elysian l'intriguait puisqu'ils agissaient tous si différemment que sur Yuimen. Il laissa s'égarer son regard sur le singe qui s'empressa de récupérer une noix qu'il se mit à grignoter sur l'épaule de l'Occultiste. Pourtant sa réponse n'était pas celle qui le surprit le plus.

Alors que les lèvres de la capitaine s'étirèrent, elle lui révéla qu'elle avait déjà croisé des individus se prétendant servir les dieux. Une telle assertion le fit envisager la shaakt sous un autre jour. Elle était certainement plus ancienne et en savait plus long que ce qu'elle faisait croire. Il ne lui appartenait cependant pas de lui poser plus amples questions à ce sujet alors que le temps pressait, que le phénomène de drainage s'était accéléré sans nul doute depuis leur venue sur Elysian. Shar'Ith embrailla sur la guerre totale qui s'annonçait sanglante et bien inutile. La stupidité des humains l'étonnait toujours et leur avarice l'écœurait profondément. Elle lui confia que les amirautés de Valmarin en allaient être avertis, mais après un court silence, elle ajouta que d'avoir rencontré Kerenn et Kahena l'avait convaincu du choix contraire, l'avait convaincu de vouloir un monde qui changeait pour le mieux.

La capitaine rebondit par la suite sur sa demande d'assistance pour activerle fameux catalyseur dont il apprit qu'il ne s'agissait d'autre que de Kahena par le biais du message adressé par Yuralria. Alors qu'elle demandait plus amples informations, il sortit le pendant et le fit tourner entre ses doigts, pensif et réflexif tant concernant sa prochaine mission que concernant leur chance de réussite pour parvenir à faire fonctionner le catalyseur. Lorsqu'il prit la parole, il songeait déjà à se rendre à toute vitesse à Valmarin.

- Concernant l'amirauté, il est dans leur intérêt de collaborer avec nous, dans le cas contraire, ils trouveront la mort s'ils empêchent le sauvetage d'Elysian. Concernant le catalyseur, je crains de n'avoir que des informations parcellaires. Tout ce que je sais c'est qu'utiliser des artéfacts permettraient d'activer le catalyseur. Peut-être qu'en chacun de nous subsiste une part de magie nous permettant d'activer le catalyseur. J'ai foi en ma Déesse, je suis sûr que nous y arriverons au moment opportun.

Il marqua une légère pause avant de reprendre:
- Kerenn n'a finalement pas péri, j'ai reçu un message me disant qu'il cherchait l'artéfact à Valmarin. Les sindeldi s'avèrent être des êtres pugnaces et revanchards. A présent que j'ai une piste, je dois vous quitter. Si tout se passe bien, nous nous reverrons pour le rituel.

Il s'inclina légèrement devant les trois membres de l'Alcyon et se dirigea en direction de son navire pour donner leur prochaine destination: Valmarin.

(520 mots)

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Kanteros - Cité Libre
MessagePosté: Ven 9 Fév 2018 14:45 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 17 Nov 2008 23:14
Messages: 6165
Kanteros – L’Alcyon

    A l’annonce du fait que Kerenn n’avait pas périt, le visage de la shaakt marqua pour la première fois une émotion : de la surprise. Ce n’était pas flagrant, mais ses yeux s’ouvrirent légèrement et elle lança un regard aiguisé à l’Occultiste qui lui répondit avec un regard plus posé, réflexif. Malgré tout, ils saluèrent Earnar, le laissant voguer vers de nouveaux horizons tandis qu’ils se préparaient à leurs tour à débarquer pour aller discuter avec l’Amirauté.

[Suite à Valmarin.]


[Earnar – xp : 0,5 (introspection), 0,5 (discussion), 0,5 (longueur)]

_________________
Image


Une question ? Par ici.
Pour une demande de commentaire, de dirigé,
par là.
Pour une demande d'intervention ou de sévices,
de ce côté.


Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 44 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016