L'Univers de Yuimen déménage !


Nouvelle adresse : https://univers.yuimen.net/




Forum verrouillé Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 22 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message: Re: L'Aube Écarlate (Guilde : Nouvelle Obédience de la Magie)
MessagePosté: Sam 29 Jan 2011 16:44 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 15 Nov 2010 10:09
Messages: 104
Localisation: Auberge de Tulorim
Au moment où Kaeras allait répondre à ses propositions, la porte de la cabine d'Azdren s'ouvrit et deux marins taillés comme des armoires à glace entrèrent, brisant l'instant mélodramatique.
Ils ordonnèrent au fanatique de les suivre pour voir le quartier-maître, sans plus d'explication.
Azdren jaugea les deux hommes et en tira un constat amer : dans son état, il n'avait pas la possibilité de les envoyer paître, surtout si les deux lourdauds envisageaient de se servir des coutelas à leur ceinture.
Le prêtre brûlé s'essaya à l'ironie tout en dardant sur eux un regard noir et un sourire mauvais.

- Vous me laissez au moins le temps de m'habiller ou vous préférez que j'emporte le drap ?

N'escomptant pas de réelle réponse, Azdren demanda à la jeune fanatique de sortir pendant qu'il se changeait, ce qu'elle fi promptement.
Il s'habilla ensuite tranquillement, enfilant ses chausses de grosse toile, sa chemise, puis passa sa robe de clerc par-dessus sa tête en remarquant qu'une séance de ravaudage allait sûrement être nécessaire sous peu.
Tous ces préparatifs lui laissèrent le temps de réfléchir aux raisons possibles de cette convocation musclée. L'évidence lui apparut assez vite
Les deux gorilles ne bougèrent pas d'un pouce pendant l'opération, et s'ils furent dégoûtés par le corps mutilé du fanatique, ils n'en montrèrent rien.

Il prit la peine d'accrocher sa cage à sa ceinture, prêt à se défendre magiquement si les circonstances l'exigeaient. Mais tout en suivant les coursives il sentit que quelque chose de puissant contrariait sa capacité à manipuler l'énergie sombre de Thimoros, et même le fait de jouer rapidement avec une ombre infime requerrait de gros efforts de sa part.
Un problème de plus à son actif.

Après de nombreux tours et détours, son escorte s'arrêta devant la porte d'une cabine qui fut poussée avec rudesse, tout comme lui le fut à l'intérieur.
La décoration était pour le moins spartiate : une couchette repliée, une table et deux chaises clouées au sol, une étagère remplie de cartes et de livres de marine... le tout chichement éclairé par la lueur vacillante d'une lampe à huile.
Le quartier-maître lui-même était assis, en train de consulter une carte des côtes de Tulorim.
L'entrée brutale d'Azdren ne sembla pas le surprendre plus que ça et il prit le temps de terminer son examen avant de reporter son attention sur son visiteur.

Il s'agissait d'un humain d'un trentaine d'année, de taille et de corpulence moyenne. Sa peau basanée était couverte par de solides vêtements de lin bruns et il arborait une bague à chaque main pour seul ornement.
Ses yeux noirs fixèrent Azdren sous des touffes cheveux bruns en révolte capillaire depuis longtemps.
Le quartier maître ne semblait pas le moins du monde choqué par le faciès brûlé de son interlocuteur, vu que lui même possédait un visage hâve et comme taillé à coups de serpe.

- Je suppose que vous savez pourquoi vous vous trouvez en face de moi ?

- Vos morses n'ont pas été très loquaces, mais j'ai peut-être une vague idée sur la question.

- Bien, cela nous fera gagner du temps. Nous avons fini par comprendre qui vous n'étiez pas : après tout, il était étrange qu'un membre de l'Obédience pose autant de questions sur sa propre organisation. Vous n'avez pas été très discret.
Voilà maintenant ma question : qui êtes-vous, Drazen, ou quel que soit votre nom ?


Azdren n'en menait pas large. Il savait que le fait que son statut de passager clandestin soit découvert n'était qu'une question de temps, mais il avait espéré pouvoir au moins convaincre Kaeras d'intercéder en sa faveur auprès de l'Obédience.
Il pouvait néanmoins compter sur quelques points en sa faveur : tout d'abord, il avait sauvé la vie du capitaine durant l'abordage avant de s'effondrer, ce dernier lui devait donc une faveur. De plus, le quartier-maître l'avait fait venir dans sa cabine pour régler l'affaire en privé et ne l'avait donc pas jeté en pâture aux requins sur-le-champ, ce qui dénotait d'un esprit assez ouvert.
Azdren décida donc de jouer franc-jeu. Il s'assit et posa les mains bien en évidence sur la table pour calmer son interlocuteur.

- Tout d'abord, je ne m'appelle pas Drazen, mais Azdren. Que vous me croyez ou non, ce sera la même chose : je suis victime des circonstances depuis que je suis arrivé à Dahràm.

Le fanatique résuma par le menu ses pérégrinations à rebondissement dans la cité portuaire qui l'avaient forcé à courir en permanence après Kaeras pour sauver sa peau brûlée puis pour sauver également la jeune femme.
Il avait conclu par son embarquement forcé sur l'Aube Ecarlate alors qu'il aidait Elyah, la petite servante blonde de la fanatique, à transporter sa maîtresse inconsciente à bord.

- Vous comprenez donc que je n'avais d'autre choix que de rester à bord. Retourner dans les rues de Dahràm aurait raccourci de beaucoup mon espérance de vie : entre les membres des deux temples qui me cherchaient pour éclaircir cette histoire et Néral qui voulait probablement ramasser une prime pour ma tête...

Azdren se tut, laissant au quartier-maître le temps de digérer les informations. Il n'avait posé aucune question pendant le récit, se contentant d'écouter.
Enfin, il poussa un soupir, se massa l'arrête du nez avec deux doigts d'un air un peu las, puis se concentra à nouveau sur le fanatique.

- Cette histoire est assez rocambolesque, vous en conviendrez et j'ai donc un peu de mal à le croire. Vous n'auriez été victime que d'une série de malchance ?
Mais il est vrai que j'ai déjà assisté à des séries de déveine plus sérieuses que la vôtre.
Je ne sais exactement quoi en penser.


Le marin fit une pause avant de reprendre, l'air sérieux au possible.

- Au final, qu'avez-vous appris sur la Nouvelle Obédience à la Magie ?

- Qu'il s'agissait d'une organisation apolitique et libre de chaînes religieuses. Son but serait d'utiliser la magie pour préserver la magie et donner une meilleure image de ses employeurs de par le monde. Un but noble, mais qui me semble utopique, vu comme cela.
Je comptais y regarder de plus près une fois arrivé à Tulorim, puisqu'il paraît que c'est là-bas qu'est établie l'académie de magie de la guilde.


- Cela vous interesserait donc sincèrement de rejoindre cette organisation ?

- Disons que je me suis aperçu il y a peu que Thimoros ne pouvait répondre à toutes mes attentes, et qu'il y avait peut-être autre chose à attendre dans la vie qu'un signe de son dieu.

Le quartier-maître resta silencieux un bon moment, semblant soupeser le pour et le contre de chacune des options dont il disposait.
L'homme sembla arriver à une conclusion car il se détendit légèrement.

- Je ne vois pas trente-six solutions à votre problème. Le fait est que vous vous êtes introduits sur un navire appartenant à une guilde sans autorisation. Je vais donc faire ce qui me semble être le plus juste en demandant à dame Kaeras de confirmer vos dires et de statuer sur votre sort.
En attendant qu'elle ait rendu son verdict, vous serez confiné dans votre cabine.
Cela vous convient-il ?


Question purement rhétorique.

- Cela me convient, quartier-maître.

L'homme frappa alors du poing sur la table, faisant ainsi venir les même deux lourdauds que précédemment. Il leur expliqua leur nouvelle affectation de surveillance d'Azdren et les laissa le conduire à sa cabine.
Il eut pourtant un dernier mot au moment où le fanatique passait la porte.

- Tout serait tellement plus simple si vous étiez membre de notre guilde...

Une fois de retour dans ses quartiers, Azdren se mit à réfléchir dans l'obscurité mais ne put arriver à une autre conclusion que celle-ci : son destin était à présent entre les mains de Kaeras. Il ne pouvait plus y faire grand-chose, à présent.
Le fanatique s'allongea sur sa couchette et tenta de méditer, mais le flux divin qui l'entourait d'habitude était on ne peux plus perturbé et instable, rendant toute manipulation impossible.
Il finit par s'endormir.

_________________
Azdren, fanatique ynorien
Deux âmes pour une vie

Image Image


Haut
 

 Sujet du message: Re: L'Aube Écarlate (Guilde : Nouvelle Obédience de la Magie)
MessagePosté: Dim 6 Fév 2011 13:29 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 11 Nov 2010 19:27
Messages: 484
Kaeras se demanda ce que les hommes voulaient à Azdren. Elle regarda les hommes partir encadrant le fanatique de Thimoros. Elle se remémora ses dernières paroles :

(Pouvez-vous me parler de votre vision ?)

Dit comme cela, ça paraissait un peu fou. Entendre des voix, voire des visages... Signe divin ou signe de folie ?

Après cette petite réflexion, Kaeras sortit de la pièce et décida de retourner vers ses quartiers. Elle n'avait pas vu Elyah depuis quelques heures. Elle se demandait où elle était passée. La prêtresse entra dans ses quartiers s'attendant à voir sa jeune servante, mais ne trouva qu'une pièce vide.

Kaeras s'assit sur le rebord de son lit et commença à s'interroger sur l'absence d'Elyah.

(Où est-elle passée ? Est-elle toujours fâchée pour l'incident avec Friz... Je devrais sans doute partir à sa recherche...)


La jeune femme sentait comme un pincement au coeur. Elle ne voulait pas rendre la fillette triste. Elle lui avait tant apporté. Bien déterminée, la prêtresse se releva d'un bond et entendit alors quelqu'un frapper à la porte. Etait-ce Elyah ?

Sentant son coeur bondir de joie dans sa poitrine, elle se dirigea vers la porte et l'ouvrit en disant :

"Elyah, tu m'as fait si peur !!!"

Son enthousiasme redescendit aussitôt, ce n'était pas sa servante mais un simple marin. Ce dernier ne comprenant pas ce que voulait dire Kaeras se contenta de répondre :


"Le quartier-maître souhaite vous entretenir d’un souci... Pouvez-vous me suivre ?"


Kaeras recula d'un pas. Légèrement suspicieuse elle demanda :


"Que me veut-il ?"


"Je ne sais pas, il m'a juste dit qu'il avait besoin de votre avis sur une question importante."

Kaeras se détendit un peu et ajouta :

"Très bien je vous suis…"

_________________
Image

Comment se prétendre humaine si l'on n'accorde plus d'importance à sa propre humanité ?


Haut
 

 Sujet du message: Re: L'Aube Écarlate (Guilde : Nouvelle Obédience de la Magie)
MessagePosté: Dim 6 Fév 2011 14:03 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 11 Nov 2010 19:27
Messages: 484
Kaeras ressortit de son entretien avec le contre-maître. Elle tenait entre ses mains le destin d'Azdren. Elle ne comptait pas se servir de ce pouvoir.

Elle se dirigea lentement vers les quartiers du fanatique de Thimoros. Elle se questionnait sur l'importance d'une telle décision.

(L'autoriser à rester, c'est me porter garant de lui... L'obliger à partir, c'est le conduire à une mort certaine... Pourquoi dois-je faire ce choix ?)

Une fois arrivée devant la porte d'Azdren, elle s'arrêta quelques instants, reprit sa respiration et frappa à la porte. Elle entendit un pas lourd se diriger vers la porte. La porte grinça et Kaeras aperçut le prêtre de Thimoros dans l'entrebâillement de l'entrée. Il lui fit signe d'entrer, ce que fit la jeune femme avec prudence.

L'homme l'invita à s'asseoir, elle prit place sur une chaise et regarda dans le vide. Le prêtre et la jeune femme savaient pourquoi ils étaient tous les deux présents ici. Kaeras n'en pouvant plus de la lourdeur de l'atmosphère finit par rompre le silence :

"J'ai été voir le contre-maître... Il m'a dit pour vous... Je le savais vu que nous avions pu en discuter avant... Il me demande de choisir si vous pouvez rester ou partir... Pourtant, je ne pense pas que ce soit à moi... Je n'ai pas envie de me sentir responsable de l'avenir d'autres personnes... On a trop souvent décidé pour moi par le passé... Aussi... Je vais vous demander une chose simple : que voulez-vous vous ?"

_________________
Image

Comment se prétendre humaine si l'on n'accorde plus d'importance à sa propre humanité ?


Haut
 

 Sujet du message: Re: L'Aube Écarlate (Guilde : Nouvelle Obédience de la Magie)
MessagePosté: Dim 6 Fév 2011 23:58 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 15 Nov 2010 10:09
Messages: 104
Localisation: Auberge de Tulorim
Alors qu'il venait à peine de se réveiller dans l'obscurité de sa cabine et remâchait sombrement la triste réalité de sa situation, Azdren entendit frapper à la porte. Trouvant curieux que les marins se comportent ainsi envers un homme ayant quasiment le statut de prisonnier, il alla ouvrir la même la porte après avoir vérifié qu'il était présentable. Quelle ne fut pas sa surprise de voir Kaeras apparaître dans l'entrebâillement de la porte et lui demander la permission d'entrer !
Il la laissa bien entendu faire et s'installer sur une chaise tandis que lui s'asseyait sur sa couchette, perplexe quant au sens que pouvait prendre cette visite : Kaeras venait-elle lui annoncer la nouvelle, quelle qu'elle soit, ou s'agissait-il d'autre chose.
Après un long silence tendu, celle-ci finit par pendre la parole d'une voix indécise.

"J'ai été voir le contre-maître... Il m'a dit pour vous... Je le savais vu que nous avions pu en discuter avant... Il me demande de choisir si vous pouvez rester ou partir... Pourtant, je ne pense pas que ce soit à moi... Je n'ai pas envie de me sentir responsable de l'avenir d'autres personnes... On a trop souvent décidé pour moi par le passé... Aussi... Je vais vous demander une chose simple : que voulez-vous vous ?"
Kaeras ressortit de son entretien avec le contre-maître. Elle tenait entre ses mains le destin d'Azdren. Elle ne comptait pas se servir de ce pouvoir.

Elle se dirigea lentement vers les quartiers du fanatique de Thimoros. Elle se questionnait sur l'importance d'une telle décision.

(L'autoriser à rester, c'est me porter garant de lui... L'obliger à partir, c'est le conduire à une mort certaine... Pourquoi dois-je faire ce choix ?)

Une fois arrivée devant la porte d'Azdren, elle s'arrêta quelques instants, reprit sa respiration et frappa à la porte. Elle entendit un pas lourd se diriger vers la porte. La porte grinça et Kaeras aperçut le prêtre de Thimoros dans l'entrebâillement de l'entrée. Il lui fit signe d'entrer, ce que fit la jeune femme avec prudence.

L'homme l'invita à s'asseoir, elle prit place sur une chaise et regarda dans le vide. Le prêtre et la jeune femme savaient pourquoi ils étaient tous les deux présents ici. Kaeras n'en pouvant plus de la lourdeur de l'atmosphère finit par rompre le silence :

- J'ai été voir le contre-maître... Il m'a dit pour vous... Je le savais vu que nous avions pu en discuter avant... Il me demande de choisir si vous pouvez rester ou partir... Pourtant, je ne pense pas que ce soit à moi... Je n'ai pas envie de me sentir responsable de l'avenir d'autres personnes... On a trop souvent décidé pour moi par le passé... Aussi... Je vais vous demander une chose simple : que voulez-vous vous ?

Il s'agissait donc de cela : Kaeras ne souhaitait pas prendre de décision aussi importante seule, ce qui était compréhensible au vu de sa personnalité, car la pauvre devait déjà avoir du mal à s'occuper d'elle-même. Il pensait comprendre ce que ressentait la fanatique de Phaïtos : désarroi, solitude, peur...
Le prêtre sombre répondit d'une voix enrouée par l'émotion.

- A question simple, réponse simple : je veux vivre. Je veux découvrir le monde et en profiter, même avec ce corps presque détruit qui est le mien.
Je ne dois pas seulement le faire pour moi, mais également... pour elle.


Son regard se posa sur la cage aux barreaux de fer installée en face de lui et il ne rajouta rien. Il ne comptait pas influencer plus que cela le jugement de Kaeras : il avait dit ce qu'il avait à dire, point.

_________________
Azdren, fanatique ynorien
Deux âmes pour une vie

Image Image


Haut
 

 Sujet du message: Re: L'Aube Écarlate (Guilde : Nouvelle Obédience de la Magie)
MessagePosté: Mer 9 Fév 2011 21:31 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 11 Nov 2010 19:27
Messages: 484
Kaeras souffla de soulagement. Azdren ne s'en rendait pas compte, mais ses mots facilitaient sa tâche sans aucune mesures. La jeune prêtresse se sentait rassurée.

Elle posa ses mains sur ses genoux et dit d'une voix enjouée :

"Très bien, dans ce cas, moi ça me va !"

Elle regarda autour d'elle et reprit une mine préoccupée :


"Cependant, c'est drôle comme sensation. Moi une adoratrice de Phaïtos, le dieu de la mort, je vous accorde la vie. N'est-ce pas étrange ?"


Elle s'arrêta quelques secondes semblant méditer sur ses dires, puis termina :


"En tout cas, je suis rassurée... Je ne serai pas seule face aux professeurs de l'Académie... Personnellement, je n'ai jamais été bonne élève... J'espère que cette fois, je me débrouillerai un peu mieux que par le passé à Caix Imoros."


S'arrêtant de parler, elle ne put s'empêcher d'esquisser un sourire en direction d'Azdren.

_________________
Image

Comment se prétendre humaine si l'on n'accorde plus d'importance à sa propre humanité ?


Haut
 

 Sujet du message: Re: L'Aube Écarlate (Guilde : Nouvelle Obédience de la Magie)
MessagePosté: Jeu 10 Fév 2011 00:34 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 15 Nov 2010 10:09
Messages: 104
Localisation: Auberge de Tulorim
Azdren était on ne peut mieux placé pour savourer l'ironie de la situation : une adepte de Phaïtos accordant la vie à un prêtre de Thimoros, l'image était en effet loin d'être banale ! Mais c'était également la démonstration du fait que les deux fanatiques avaient été aussi bouleversés dans leurs croyances que ce qu'ils pensaient.
C'était à la fois grisant et effrayant.

- En tout cas, je suis rassurée... Je ne serai pas seule face aux professeurs de l'Académie... Personnellement, je n'ai jamais été bonne élève... J'espère que cette fois, je me débrouillerai un peu mieux que par le passé à Caix Imoros.

- Vous avez été étudiante au temple de Caix Imoros ? Je crois comprendre pourquoi vous en êtes parti : il paraît que l'enseignement est aussi rigoureux qu'excellent, là bas.
Mais je n'ai pas entendu parler de l'académie de Tulorim... sans doute parce qu'elle est laïque, si elle est associée à la Nouvelle Obédience à la Magie !
J'ai hâte de voir ça...


A présent que le moment d'angoisse et d'incertitude était passé, Azdren ne pouvait s'empêcher de danser intérieurement d'un pied sur l'autre car il en avait assez d'être claquemuré dans sa cabine.

- Pardonnez-moi de me montrer aussi pressant, mais pourriez-vous aller donner votre réponse au quartier-maître ?
Nous pourrions ainsi discuter plus confortablement sur le pont après qu'il m'ait ôté mon statut de passager clandestin. Je pense que votre décision le ravira, d'ailleurs, car je pense que le capitaine lui avait dit de me ménager.

_________________
Azdren, fanatique ynorien
Deux âmes pour une vie

Image Image


Haut
 

 Sujet du message: Re: L'Aube Écarlate (Guilde : Nouvelle Obédience de la Magie)
MessagePosté: Sam 12 Fév 2011 10:10 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 11 Nov 2010 19:27
Messages: 484
Kaeras acquiesça puis se leva en ajoutant :

"Je vais dire de ce pas au quartier-maître que le capitaine plaisantait. Il ne doit pas vous manger..."

Kaeras pouffa de rire en se rendant compte du lapsus qu'elle venait de faire.

"Ménager... Pardon, pas manger... Ce serait plutôt Dame Liza qui vous croquerait tout cru."

La jeune femme ne laissa pas le temps à Azdren de répondre et prit la porte. Elle se dirigea à travers les couloirs du bateau vers la cabine du quartier-maître. Elle lui expliqua la situation et sa conversation avec l'adepte de Thimoros.

A la fin le marin dit :

"Vous m'en voyez ravi. Je n'aurais pas aimé jeter un homme par dessus bord sous pretexte qu'il était un passager clandestin. Merci à vous."

Kaeras salua le batelier et partit vers le pont. Arrivée là-haut, elle vit Elyah qui regardait le bateau manoeuvrer pour accoster.

(Nous voilà enfin à bon port...)

Elle s'approcha de sa jeune servante et dit :

"Elyah, tu n'as pas l'air dans ton assiette ? Où étais-tu passée ?"

La petite fille se retourne, la stupeur marquait son visage.

"Madame... Je crois avoir découvert quelque chose de louche..."

L'étonnement se lisait dans les yeux de Kaeras. Bredouillant, la fanatique de Phaïtos répondit :

"A quel propos ?"


" A propos de Friz... Je crois qu'il manigance quelque chose..."


Elyah porta alors son index sur ses lèvres et ajouta :

"Chut. Nous en parlerons plus tard..."

A cet instant, le bateau accosta. Une passerelle fut mise en place entre les quais et le bateau. La grosse voix du Capitaine se fit alors entendre :


"Tulorim, Tulorim. Deux minutes d'arrêt !"

_________________
Image

Comment se prétendre humaine si l'on n'accorde plus d'importance à sa propre humanité ?


Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Forum verrouillé Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 22 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016