L'Univers de Yuimen déménage !


Nouvelle adresse : https://univers.yuimen.net/




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: L'écurie d'Amaranthe
MessagePosté: Dim 16 Sep 2018 22:23 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 7 Sep 2009 04:57
Messages: 13066
L'écurie d'Amaranthe



Image


De chaque côté de la cour s’allongent deux bâtiments. Celui de gauche une petite maisonnette modeste, mais bien entretenu et à la droite une écurie pouvant contenir une vingtaine de chevaux.

Éleveur de père en fils, l'honnête Rodolphe, un mince humain rouquin mesurant pas moins de 1 m 93, prend soin de ses chevaux comme la prunelle de ses yeux. Célibataire endurci, il n'a qu'eux à chérir et les bichonne du mieux qu'il le peut. A des prix raisonnables, il vous vendra un cheval s'il sent qu'il peut vous faire confiance.


Pour plus de renseignements sur les montures, se reporter à la règle spécifique sur les montures.

Montures élevées ici, à l'achat/revente :

Les chevaux : C'est la monture la plus fréquente, adaptée pour toutes les races de taille standard, tels les Humains, Elfes, Garzoks, Liykors, Worans, jeunes Oudios... Animal herbivore, il est la meilleure conquête de l'Homme, le plus fidèle compagnon de l'Elfe et la terreur des Thorkins. Il est très utile pour les longs voyages, mais les races de plus petite taille ne savent pas les monter.

    200 yus la monture à l'achat. 1/3 du prix à la revente. C'est à vous de le nommer, de faire une éventuelle description et de lui acheter du matériel si vous le souhaitez.

Code:
[u]Monture achetée :[/u]

Nom :
Description et race :
--------------------------------------------------------------
Équipements (A acheter !) :
-
-

Sac (E=0/10) (A acheter !) :

--------------------------------------------------------------


Vente de matériel:

    Selle et rênes standards : vitesse augmentée de 0,5 : 200 yus.
    Selle et rênes de qualité : vitesse augmentée de 1 : 500 yus.

    Sac (Encombrement [E= /10]) : 50 yus
    Une petite charrette (Encombrement [E= /30]), le propriétaire sera assis dans la charrette : 100yus.
    Une grande charrette : (Encombrement [E= /50]), le propriétaire + 1 personne supplémentaire seront assis dans la charrette : 200yus.

Le rachat du matériel ne se fera qu'à 1/3 du prix.

Hébergement de montures mises en pension :

    Vous pouvez apporter la monture standard (Chevaux, belettes, boucs, poneys, dromadaires, loups) que vous possédez et la laisser en pension durant autant de temps que vous le voulez. Les montures originales seront refusées. Ce service sera payant en jeu mais aucun yus ne sera retiré de votre fiche.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

(((Si vous voulez être servi dans des temps raisonnables, n'oubliez pas de demander aux GM dans le SUJET DES INTERVENTIONS GMIQUES de s'occuper de valider vos achats en jouant le commerçant. Nous ne faisons pas le tour des boutiques... merci de votre compréhension )))

_________________
Image

À votre service, pour le plaisir de rp !


Haut
 

 Sujet du message: Re: L'écurie d'Amaranthe
MessagePosté: Sam 22 Sep 2018 01:20 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Sam 7 Mar 2009 11:53
Messages: 539
Localisation: Duchés
<< Les ruelles d'Amaranthe

De chaque côté de la cour s’allongent deux bâtiments d’où je peux entendre le bruit caractéristique des palefrois en train de marcher dans la paille ou de s’ébrouer. En face de moi se dresse la bâtisse qui doit servir de logement à Rodolphe et peut-être sa famille s’il en a. Mais de ce dernier pas de signe.
Je m’approche de l’écurie sur la gauche dont les grands vantaux de bois sont ouverts contrairement à celle de droite. M’arrêtant au niveau de l’ouverture, je tape quelques doux coups répétés sur le bois, attendant que mes yeux s’habituent à l’ombre des stalles pour pouvoir fouiller l’intérieur du regard.

"Ohé de l’écurie ! Je souhaiterais m’entretenir avec le sieur Rodolphe. Y a-t-il quelqu’un ?"

Je n’ose m’avancer plus loin, étant déjà entré sur la propriété du maître des lieux sans son autorisation.

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: L'écurie d'Amaranthe
MessagePosté: Sam 22 Sep 2018 22:34 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 7 Sep 2009 04:57
Messages: 13066
Intervention gmique pour Rurik


Du fond de l'écurie, Rurik put entendre une forte voix lui répondre:

"Oui, je suis ici.... J'arrive ! "

Quelques minutes plus tard arriva un grand et mince homme d'âge moyen à la chevelure rousse apparut une fourche à la main. Voyant les quelques brins de foins restés accrochés à son outil, il n'y avait pas de donner. Il venait de servir le fourrage à ses bêtes.

Déposant son outil, il s'approcha de Rurik et lui tendit la main.

"Je suis le propriétaire des lieux que puis-je faire pour vous ? "

Dit l'homme en sueur tout en souriant à l'homme des montagnes.

_________________
Image

À votre service, pour le plaisir de rp !


Haut
 

 Sujet du message: Re: L'écurie d'Amaranthe
MessagePosté: Dim 23 Sep 2018 04:21 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Sam 7 Mar 2009 11:53
Messages: 539
Localisation: Duchés
Alors que je peux commencer à deviner la rangée de box et leurs habitants, une réponse positive me parvient de l’arrière du bâtiment. Quoi que plus petit que moi, c’est un humain de bonne taille et au faciès dégageant une certaine bienveillance qui s’avance armé d’une fourche.

"Pardonnez-moi de vous déranger en plein labeur messire."

Je vais pour incliner la tête afin de saluer le dénommé Rodolphe quand ce dernier me tend une main caleuse au bout d’un avant-bras musclé. Je m’empresse de la serrer cordialement et réponds au chaleureux sourire de l’homme.

"Je m’apprête à partir pour j’espère une courte expédition. Le petit homme qui doit me servir de guide possède un âne et m’a indiqué que nous n’aurions besoin que de deux jours au lieu de cinq pour arriver à notre but si je louais ou achetais moi aussi une monture..."

Mes lèvres se tordent dans une moue embêtée avant que je n'ajoute.

"Seulement je ne suis jamais monté à cheval et préfère me déplacer à pieds que d’obliger une autre créature à me transporter ! Mais comme la vitesse d’exécution prévaut pour cette mission, j’espérais recevoir vos bons conseils sur le sujet. La dame de l’auberge m’a affirmé que vous étiez un honnête homme et mon futur guide que votre savoir se transmettait de père en fils depuis plusieurs générations."

Mes yeux rougeoyant n’ont pas quitté Rodolphe pendant mes explications mais maintenant totalement habitué à la pénombre du lieu, je jette quelques coups d’œil intrigués aux animaux qui se trouvent tout près de nous, me demandant s’il y a là un cheval assez costaux pour me porter et assez docile pour me supporter !

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: L'écurie d'Amaranthe
MessagePosté: Dim 23 Sep 2018 04:40 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 7 Sep 2009 04:57
Messages: 13066
Intervention gmique pour Rurik


L'éleveur de chevaux écouta attentivement tes besoins. Il sembla réfléchir un petit moment, puis levant son index, il te répondit:

"Je crois que j'ai ce qu'il vous faut, suivez-moi"

Tout en se dirigeant plus vers le fond, il s'arrêta net, devant une stalle où l'on pouvait entendre un cheval piaffer.

"Restez à ma droite, celui-là est un bon cheval, fringuant, robuste. Mais il a mauvais caractère... Et dire que lorsque sa propriétaire le monte, il semble aussi doux qu'un agneau. Elle sait s'y prendre la vieille Borgna. "

Puis il continua son chemin et tout au fond, dans une stalle à droite, se tenait une belle jument blanche à la crinière grise et aux yeux rouges de haute stature et robuste.

"C'est à croire que celle-ci vous attendait. Il s'agit de Blanche. C'est une jument docile, vaillante et robuste. Même vous, semblerez petit sur son dos." Dit-il tout en s'esclaffant.

"Si elle vous intéresse et qu'elle vous laisse vous approcher d'elle, je vous la vends pour 200 yus. Si elle détourne la tête à votre approche, je ne vous la vendrai pas. Elle doit se sentir en confiance avec celui qui la montera."

_________________
Image

À votre service, pour le plaisir de rp !


Haut
 

 Sujet du message: Re: L'écurie d'Amaranthe
MessagePosté: Lun 24 Sep 2018 03:56 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Sam 7 Mar 2009 11:53
Messages: 539
Localisation: Duchés
Rodolphe n'a pas l'air de beaucoup hésiter, d’après lui il a la monture qu’il me faut, laissant place à peu de doutes. Il semble qu’il va falloir que je devienne cavalier, comme le sont certains de mon peuple qui vivent plus bas dans les montagnes où le terrain est plus praticable pour ces quadrupèdes.
Je le suis donc, écoutant sagement chacune de ses indications, notamment lorsqu’il m’enjoint à rester à l’écart d’un box où se trouve un fougueux canasson dont le nom de la propriétaire me surprend.

"Vous connaissez dame Nuiqor ?" demandé-je d’abord étonné, puis réalisant que tout le monde devait se connaître dans ce petit village des Duchés, j’ajoute. "J’ai eu le plaisir de la rencontrer, une charmante personne qui continue de m’impressionner."

"Et elle n'a pas fini de vous impressionner. Je n'ai jamais vu une personne aveugle être aussi clairvoyante. Elle lit dans les âmes, je vous dis ! Demeurez son allié et non son ennemi."

Je hoche la tête en accord, imaginant la petite grande-mère avec qui je me suis brièvement entretenu en train de chevaucher un vif étalon et souris à l’idée. Mais en fait d’équitation, voilà peut-être venu mon tour. Rodolphe s’est arrêté devant un cheval blanc qu’il me présente comme étant une brave et solide jument disciplinée.
Allez savoir pourquoi, je m’étais figuré que seuls les mâles pourraient être à même de transporter ma carrure mais cette superbe jument n’a rien d’une haquenée. Malgré sa blancheur elle ressemble aux forts et lourds chevaux noirs de selle et de trait que j’ai pu parfois voir à Henehar lorsque j’y visitais Kernot, mon frère aîné. Elle ne doit pas être loin des six pieds au garrot et son port de tête la fait paraître immense.

J’écoute les dernières remarques de l’humain en posant sur le sol ma musette et mes armes dont j’ai détaché le baudrier avant de faire quelque pas vers la dénommée Blanche. D’une voix que j’essaye de faire la plus douce possible, je la salue de son nom et plonge brièvement mon regard écarlate dans les doux rubis qui brillent sous les mèches argentées parsemant son large et noble front. Ses grandes oreilles pointues s’agitent doucement au son de ma voix et je me retrouve un instant subjugué par la beauté de cet animal, mes réticences à utiliser une monture envolées. La douceur et le calme qui se dégagent de Blanche malgré son vigoureux poitrail et ses pattes musclées me charment en un instant et j’oublie un moment la présence du maître des lieux.
Continuant de lui parler, je lève doucement une main et l’approche lentement de ses naseaux, la laissant me sentir avant d’oser m’avancer sur l’un de ses côtés pour lui caresser le cou et sa grise crinière.

Comme s’il connaissait ma décision alors que je n’ai encore rien dit, Rodolphe intervient, semblant satisfait.

"Bien, je ne sais pas si vos traits physiques communs y sont pour quelque chose..." dit-il dans un sourire avant d’attraper des lanières de cuir et de s’approcher à son tour en continuant de parler. "Mais Blanche ne s’est pas agitée en votre présence. Vous vous êtes avancé sur son côté c’est bien, les chevaux ont un angle mort juste devant eux. De préférence approchez vous toujours du côté gauche, elle est habituée. Ne les regardez jamais trop longtemps dans les yeux, certains pourraient y voir une menace. Et toujours leur parler est une bonne chose, surtout si vous n’êtes plus dans leur champ de vision, ça leur permet de savoir que vous êtes là."

Le box est suffisamment grand pour que Blanche puisse tourner sur elle-même, Rodolphe n’a donc aucune difficulté à venir se placer à côté de moi, grattouillant l’encolure de la jument d’une main il poursuit son enseignement.

"Je vais vous montrer les rudiments pour que vous preniez soin d’elle. Avant de la seller, il faut la panser pour être sûr entre autres que son crin soit débarrassé de toute impureté qui pourrait l’irriter. Bien qu’elle soit docile, il est plus aisé de l’attacher avant de la préparer."

Il me montre les courroies qu’il tient et continue de m’expliquer.

"C’est un licol, vous le passez comme ceci au dessus de sa tête, la petite boucle sur le museau, l’autre derrière les oreilles. Si besoin vous pouvez ensuite y passer une corde que vous attachez. Je ne vais pas le faire ici mais vous montrerais le type de nœud à utiliser qui se défait facilement. Bien, le pansage maintenant." dit-il en commençant à brosser la robe de Blanche tout en poursuivant ses explications. "Le mieux c’est un pansage complet, si vous êtes pressé, faite au moins les endroits où vous allez poser l’équipement. Ça vous permet aussi de vérifier qu’elle n’a pas de blessure ou autre."

Il me tend la brosse pour que je prenne le relai, écoutant les indications qu’ajoute de temps à autre l’éleveur. Le brossage terminé, il me montre le second objet : un bout de fer avec un crochet plat au bout.

"Ce matériel sera à vous… si vous partez avec Blanche." Ajoute-t-il avec un clin d’œil, sachant déjà que je suis probablement tombé sous le charme de la jument. "C’est un cure-pied, comme son nom l’indique c’est pour curer les pieds ! Soyez délicat dans cette manœuvre, je vais vous montrer comment procéder bien qu’elle ne soit pas sortie et que ce ne soit pas utile maintenant."

Il fait face à l’arrière de Blanche et soulève doucement l’une de ses pattes m’indiquant l’intérieur du pied. Puis c’est à mon tour, je me place comme lui et répète consciencieusement ses gestes surpris par la dureté du large sabot.

"Bien nous allons passer au harnachement." Dit-il en me montrant une selle posée à califourchon sur un panneau de bois. Il commence alors à seller Blanche, m’expliquant chacun de ses gestes et me montrant chaque élément lorsque le vocabulaire se fait technique pour un néophyte.

"Le tapis de selle, l’avant bien sur le garrot puis vous le glissez légèrement en arrière pour que les poils soit à plat. Avant de soulever la selle, pensez à vérifier que les étriers et la sangle soient bloqués pour qu’ils ne lui tombent pas dessus lorsque vous placez la selle. Voilà au milieu du tapis, doucement, toujours doucement. La sangle passe sous son ventre et vous l’attachez ici."

Il exécute ses dires puis défait la sangle pour que je l’attache à mon tour avant qu’il ne continue.

"Pour vérifier qu’elle n’est ni trop peu ni trop serrée, vous devez pouvoir passer deux doigts. A revérifier avant de monter. Voilà, maintenant vous pouvez régler les étrivières, à peu près la taille de votre bras mais vous finirez par trouver le meilleur réglage.
Les rênes par dessus la tête pour ne pas les emmêler avec le reste du filet, la têtière par-dessus la oreilles, vous lui présentez le mors doucement, attention à ses dents, puis vous attachez la sous-gorge et la muserolle. Vous devez pouvoir passer un poing pour la première lanière et deux ou trois doigts pour la seconde."


S’il m’a perdu avec tous les mots techniques qu’il emploie j’espère avoir bien suivi comment placer le fameux filet qui va me permettre de conduire Blanche. Mais comme pour la sangle de la selle, Rodolphe détache l’ensemble et me tend les lanières pour que je répète l’opération.

"C’est parfait, nous allons pouvoir sortir et vous faire faire vos premiers pas à cheval."

D’un doux claquement de langue, sans avoir besoin de saisir Blanche par les rênes ou le filet, Rodolphe sort du box, suivi de près par la jument et moi-même. Il me cède la place légèrement en avant de son épaule, ajoutant de nouvelles instructions.

"Si vous restez au niveau de l’épaule, elle comprendra que vous ne voulez pas qu’elle bouge, en arrière elle accélérera le pas, en avant elle ralentit, plus avant elle fera demi-tour."

Nous marchons vers les grands panneaux de bois toujours ouverts et nous retrouvons en plein jour. La sensation d’avoir cette bête majestueuse en train de marcher à mes côtés est incroyable et intimidante. Rodolphe me fait alors vérifier la sangle de selle puis me guide pour placer mon pied gauche dans l’étrier, glissant les rênes dans ma main gauche et posant ma main droite sur la selle. Empoignant cette dernière, je passe sans trop de difficulté ma jambe droite par-dessus Blanche, cherchant le second étrier. Me voilà sur un cheval pour la première fois de ma vie !
Rodolphe continue de m’instruire et suivant ses indications Blanche et moi faisons quelques pas dans la cour des écuries. Il nous fait tourner à droite, à gauche, nous arrêter puis repartir. Après quelques minutes, je commence à me détendre peu à peu, Blanche est tellement sage et obéissante que j’ai l’impression d’avoir fait ça toute ma vie. Enfin Rodolphe m’enjoint à retirer mes pieds des étriers avant de descendre du dos de la jument qui s’ébroue paisiblement.

"Eh bien si vous êtes décidé, je crois que vous voilà prêts à partir. Il vous reste beaucoup à apprendre mais cela devra se faire sur la route, par la pratique !"

Je regarde Rodolphe dont le sourire s’est agrandi devant mon visage qui doit avoir pris l’allure de celui d’un enfant émerveillé. Lui demandant d’attendre un instant, je retourne dans l’écurie récupérer mes affaires et sort de ma bourse la somme de 200 yus que je reviens donner à l’éleveur.

"Je ne voyais dans une monture qu’un moyen de raccourcir mon voyage mais Blanche me fascine déjà ! Il y a de forte chance pour que je poursuive ma quête avec elle, si bien sûr elle continue de m’accepter. Merci beaucoup maître Rodolphe pour votre temps, votre savoir et votre enseignement bref mais efficace. Et pour avoir élevé ce fier animal."

L’humain hoche la tête, content d’avoir trouvé la monture qu’il me fallait et j’espère un cavalier correct pour Blanche. Me remettant la brosse et le cure-pied, il m'apprend à réaliser un nœud de longe puis me raccompagne au portail où me serrant la main il me donne ses dernières recommandations. Il caresse Blanche alors que je me remets en selle et continue de nous adresser de grands signes d’au revoir alors que je mène lentement ma nouvelle compagne sur la route que j’ai suivi pour venir jusqu’ici.

>> Les ruelles d'Amaranthe

_________________


Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016