L'Univers de Yuimen


Forum de Jeu de Rôle Médiéval-Fantastique




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 41 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Auteur Message
 Sujet du message: Re: La boutique magique des milles et un lampions
MessagePosté: Dim 18 Sep 2016 01:17 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mar 19 Jan 2016 23:05
Messages: 1257
Localisation: ...
Merilian et Gauwin me regardent comme de rien tandis que nous traversons les ruelles de Darhàm. La maîtresse du culte m'affirme n'avoir rien contre cette ville, rien en particulier en tout cas. L'un de ses souhaits est d'y mettre de l'ordre mais ce n'est pas sa priorité, cela semble évident.

Enfin c'est ce que je crois jusqu'à ce qu'elle n'évoque la personne de Dame Kadria, expliquant que c'est à elle de décider, et que pour l'heure, ses yeux sont tournés ailleurs. Nous arrivons enfin devant la boutique magique quand elle me propose de faire nos achats respectifs avant de repartir.

Je me contente de hocher de la tête et me tourne vers la porte d'entrée, portant ma main à la poignée quand une petite voix nous interpelle et nous prie de l'excuser. Je me tourne alors et me trouve confronté à une jeune femme forte ravissante. Des saphirs d'un bleu céruléen m'observent timidement et je me plonge dans cette vision enchanteresse. Sa silhouette est élancée, sa poitrine peu marquée, pourtant d'elle émane une grâce intemporelle et irréelle. Son doux visage aux traits si fin est encadré d'une chevelure d'un rose vif et ravissant. Un petit nez taquin se dresse fièrement au-dessus d'une bouche aux lèvres ourlées.

Ses vêtements se résument à des loques, sa jupe s'arrête aux mollets et quand j'abaisse mon regard, mon esprit bloque immédiatement. Je vois un endroit précis au niveau des chevilles qui est plus glabre... comme une ancienne marque de chaîne. Son apparence malingre me fournit un élément supplémentaire et j'en arrive à la conclusion qu'elle est ce que j'ai été... Une esclave, un être dont la destinée lui échappe. Enfin, jusqu'à maintenant, car il me semble clair que c'est là un appel de Phaïtos, ou du destin, que m'importe au final.

Mon visage sombre se pare d'une expression plus chaleureuse, quelque peu soucieuse. Mais alors que je veux prendre la parole, cette douce apparition continue finalement sur sa lancée et nous demande si l'un de nous connaîtrait une certaine Merilian, ajoutant pour finir que c'est le prêtre de Phaïtos qui l'envoie.

"Bienvenue belle inconnue ! Je suis Insanis, mais toi, qui es-tu ?" dis-je d'un ton enjoué, puis, avec théâtralité, je présente la principale concernée "Et voici Merilian, gardienne du culte, ainsi que Gauwin."

_________________
Image


Merci à Inès pour cette magnifique signature !


Haut
 

 Sujet du message: Re: La boutique magique des milles et un lampions
MessagePosté: Dim 18 Sep 2016 08:35 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 15 Avr 2012 10:12
Messages: 23756
Localisation: Le monde d'Aliaénon
Intervention pour Mendax et Morgiana


Merilian est manifestement surprise mais elle répond simplement :

"C'est moi, en effet. Je suis la maîtresse du culte des messagers du corbeau, héritiers des lords nécromants. Que veux-tu ?"

_________________
Image

Merci et à Inès pour la signature
et à Isil pour l'avatar!
Le thème d'Azra
David le nerd


Haut
 

 Sujet du message: Re: La boutique magique des milles et un lampions
MessagePosté: Dim 18 Sep 2016 09:45 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mar 2 Aoû 2016 00:22
Messages: 119
Localisation: Dahràm
Quand j’eus fini de parler, je vis l’homme, celui que j’avais désigné par le troisième, entièrement. Je vis deux yeux émeraudes, étincelants et vifs, des traits fins, que la lumière mettait en valeur. Des lèvres roses et charnues, qui donnaient l’impression de réclamer un baiser. De longs et soyeux cheveux châtains, qui reflétaient la lumière. Il était…beau.

L’homme était grand de taille, un peu plus grand que moi. Quand il bougea, je pus voir des muscles se contracter. Il avait de quoi faire tourner la tête à n’importe quelle femme. Ses yeux irisés me détaillèrent doucement, passant de ma tête à mes jambes, pour finir sur mes chevilles. Et quand son regard passa, il sut.

La marque qu’avait laissé mes chaînes était toujours là, preuve de ma condition. Enfin, mon ancienne condition. Je rougis violemment de honte, et me dépêchai de mettre mes guêtres, afin de cacher ces marques. Quand ce fut fini, je le regardai droit dans les yeux avec toute la détermination que j’avais pour atteindre mon but, comme pour lui prouver que je n'étais plus esclave. J'étais libre.

Il me souhaita la bienvenue, en belle inconnue qu’il trouvait que j’étais. Mes lèvres se fendirent en un sourire amusé, rieur. On ne m’avait jamais dit que j’étais belle, et ça ne changerait pas jusqu’à nouvel ordre. Mais quelque part, je me demandais si je n’essayais de me convaincre moi-même du contraire. Mes joues finirent par rosir sous la flatterie. Il se présenta ensuite comme Insanis, nom que je retins très facilement, avant de me demander mon nom.

- « Je suis Morgiana. Morgiana de Fanilys. » répondis-je en souriant.

Je sortis mon nom complet, mon vrai nom. C’était mon nom et personne ne me le retirerait. Il présenta ensuite Merilian, la femme que je recherchais, et Gauwin, son acolyte. Merilian ne put cacher sa surprise, et se présenta comme la maîtresse du culte des Messagers du Corbeau, héritiers des Lords Nécromants, avant de me demander ce que je voulais. J’inspirai puis je me concentrai pour pouvoir me faire entendre.

- « C’est un peu compliqué, mais…je vais essayer de résumer pour vous. Toute ma vie, j’ai recherché les Lords Nécromants, depuis que j’en ai entendu parler pour la première fois quand j’étais petite. Mon but était et est toujours de servir Phaïtos à leurs côtés, mais j’ai récemment appris qu’ils n’existaient plus. Alors le Prêtre m’a redirigé vers vous. » expliquai-je, tentant de faire le plus concis possible.

Confier mon rêve à de parfaits inconnus me faisait un peu peur, mais je sentais quelque part que je pouvais avoir confiance. Quelque part, peut-être, ma mère me protégeait…

[440 mots]

_________________


Dernière édition par Morgiana le Ven 23 Sep 2016 19:45, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: La boutique magique des milles et un lampions
MessagePosté: Dim 18 Sep 2016 15:25 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mar 19 Jan 2016 23:05
Messages: 1257
Localisation: ...
Celle qui se prénomme Morgiana de Fanilys doit avoir capté mon regard, braqué sur ses chevilles, car d'un geste pressé elle les dissimule à ma vue. Cela me laisse perplexe... Le nom sous lequel elle se présente ne sonne pas faux... Il me paraît clair qu'il est son véritable car aucun tic n'est venu altérer son expression quand elle l'a prononcée. Ce nom est bien le sien, et non un leurre. Pourtant un esclave renonce toujours à son nom... Ses maîtres s'en assurent généralement.

Le fait qu'elle l'utilise toujours montre donc qu'elle s'est défaite de sa condition, d'une manière ou d'une autre. Ce qui m'étonne, c'est sa réaction quand j'ai observé ses chevilles... Elle en a été gênée, peut-être même apeurée... Je ne sais trop dire, mais quoi qu'il en soit, elle a cherché à les dérober à ma vue.

(Est-elle, tout comme moi, en fuite ? Ou juste honteuse d'une vie qui n'en est pas une...)

Je décide pourtant de ne pas la questionner quant à tout ceci. Je sais comme il peut être dur d'en parler, bien que ce ne soit pas mon cas, et décide donc d'attendre de mieux la connaître avant de converser avec elle de mes interrogations.

C'est là qu'elle me regarde, droit dans les yeux. Dans ses pupilles brûlent une détermination, une envie de vivre telle qu'elle m'emporte dans mes propres souvenirs, me renvoi à ma propre résolution. Cette flamme qui illuminent ses yeux lui donne une nouvelle identité à mes yeux. Celle d'une femme libre, celle d'une personne pareil à moi. Un léger sourire naît et j'incline la tête à son encontre.

Merilian me devance alors que je veux parler et termine de se présenter, demandant à Morgiana la raison de sa venue. Elle se lance alors dans un petit discours, expliquant que toute sa vie durant, elle a cherché à trouver et à servir les Lords Nécromants. Cela dit, il y a peu, elle nous affirme avoir appris qu'ils n'étaient plus, mais que par la même occasion, elle avait entendu parler des Messagers.

(Qu'elle est belle... Mais je la sens timide, je vais devoir apprendre à la connaître, elle aussi, avant de tenter quoi que ce soit.)

Je dévisage la jeune femme qui a eu le courage de nous interpellé, de nous expliquer ainsi sans rien savoir de nous, ses rêves, ses espoirs. Je remercie Phaïtos d'avoir guidé une nouvelle fois, une âme sur le droit chemin et saisit la main de Morgiana avant de lui faire un baisemain.

"Loué soit Phaïtos. Le Père éternel qui nous rassemble sous son égide protectrice, nous convie à suivre ses préceptes, est le seul Dieu qu'il convient d'aduler. Je suis certain que tu sauras, tout comme moi, trouver une place au sein des Messagers, que tu accompliras avec joie sa divine Volonté."

Je me retourne alors vers Merilian et lui demande un instant, lui expliquant que je dois prier Phaïtos afin de le remercier. Puis, sans attendre sa réponse, je virevolte vers Morgiana et l'invite à me suivre, m'agenouillant au sol, le front posé à terre, et prie pendant plusieurs minutes Phaïtos.

_________________
Image


Merci à Inès pour cette magnifique signature !


Dernière édition par Mendax le Dim 18 Sep 2016 16:18, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: La boutique magique des milles et un lampions
MessagePosté: Dim 18 Sep 2016 15:58 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 15 Avr 2012 10:12
Messages: 23756
Localisation: Le monde d'Aliaénon
Intervention pour Mendax et Morgiana


La nécromancienne hocha la tête et sourit :

"Tu viendras avec nous, petite. Je suis sûr que tu serviras vaillamment les messagers. Bon, je vais acheter un peu de matériel, nous repartons tout de suite après pour Endor. Insanis, je te laisse t'occuper d'elle. Vois cela comme ta première mission en tant que membre de l'ordre."

_________________
Image

Merci et à Inès pour la signature
et à Isil pour l'avatar!
Le thème d'Azra
David le nerd


Haut
 

 Sujet du message: Re: La boutique magique des milles et un lampions
MessagePosté: Dim 18 Sep 2016 17:20 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mar 2 Aoû 2016 00:22
Messages: 119
Localisation: Dahràm
Après avoir expliqué mon histoire, ma raison de vivre, Insanis me dévisagea pendant quelques secondes avant de me faire un… baisemain. Mon cœur s’emballa, mes joues rougirent de nouveau…cet homme avait le pouvoir de me faire rougir à volonté, et cela ne me plaisait que moyennement…utilisait-il un pouvoir quelconque ? Je n’espérais vraiment pas…

Quand Insanis lâcha ma main, il remercia Phaïtos de m’avoir conduit sur la voie, et se disait être certain que je saurais, comme lui, me faire une place au sein des messagers et accomplir sa divine volonté. Ayant fini tout ceci, il demanda un moment à Merilian pour le prier, en m’invitant à le suivre. S’agenouillant, sa tête contre le sol, il pria pendant plusieurs minutes, ce que je fis également, mais seulement agenouillée, paume contre paume, récitant la prière de ma mère.

- « Ô toi, dieu de la vie et de la mort, dieu dont la foi de ses adeptes est un trésor, je t’offre aujourd’hui mon amour et ma foi, à toi, dieu en lequel je crois. Je te servirai et ton souvenir je chérirai, ou que je sois je te prierai, car je crois en toi. » récitai-je, comme une litanie.

Après cette petite prière, Merilian me dit de venir avec eux, sûre que je servirai vaillamment les messagers. A l’annonce de ceci, je n’en crus mes oreilles. J’avais enfin réussi à trouver les gens que je recherchais après tant d’années, et je serais avec eux ! Le plus dur restait à faire, mais c’était un pas énorme ! Une larme de joie coula sur ma joue, suivie par d’autres, qui tracèrent leur chemin sur ma peau. Je les laissai couler, heureuse, et j’offris mon plus beau sourire à Merilian, avant qu’elle ne se reprenne, annonçant devoir faire quelques courses et me confiant à Insanis. Je la regardai partir, puis me retournant vers Insanis avec un grand sourire, je parlai avec joie et entrain.

- « Alors, que doit-on faire ? »

Est-ce vraiment moi qui ait parlé avec tant d'aisance ? Soudainement, ma conscience me rappella à l'ordre. Mais pour qui je me prenais pour parler avec tant de confiance ?

- « Je veux dire, que doit-on faire... » dis-je en regardant le sol à nouveau, honteuse.

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: La boutique magique des milles et un lampions
MessagePosté: Dim 18 Sep 2016 21:47 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mar 19 Jan 2016 23:05
Messages: 1257
Localisation: ...
Merilian hoche de la tête suite aux paroles de Morgiana, un doux sourire illuminant fugacement son visage. Elle me confie qu'elle va acheter quelques babioles avant que nous ne repartions pour Endor, me confiant au passage la responsabilité de la jeune Morgiana. Elle va jusqu'à ma préciser que je peux considérer ceci comme ma première mission et j'acquiesce avec joie, ravi d'être digne de confiance.

Quand je regarde de nouveau la jeune femme, son expression mêle bonheur et hébétement, des larmes perlant le long de ses joues. Elle semble être au ciel et me demande avec engouement ce que nous devons faire, avant de se reprendre brusquement, braquant le sol et usant d'un ton servile à souhait, reformulant sa demande d'une façon moins assurée...

La laisse de l'esclavagisme lui serre encore le cou, dusse-elle être fantomatique. Je sais plus que quiconque ce qu'elle traverse, ressent. Bien qu'elle soit libre, les fantômes d'une vie d'esclave la pourchassent... Je me baisse alors à sa hauteur, me confronte à son regard en tordant mon coup dans un angle étrange et une fois certain d'avoir attiré son attention, lui fait mon plus beau sourire et adopte un air des plus chaleureux.

"Nul ne t'oblige à me parler de ton passé. Sache seulement qu'il est derrière toi. Ne l'oublie jamais, seule toi peut décider de ton avenir, seule toi peut te prendre en main et personne d'autre. Chacun porte la flamme de la liberté en son cœur, mais tous ne l'entretiennent pas de la même façon... à toi de choisir ta façon d'être. J'ai personnellement choisi de vivre comme je l'entends. J'ai été une catin, j'assume cette partie de ma vie. Elle fut douloureuse, mais de ce flot de haine et de souffrance est né celui qui se tient devant toi." je reprends ensuite un air plus festif et lui annonce que nous allons aussi acheter quelques petites choses.

"Je dispose de quelques milliers de yus, si tu vois un article qui te plaît, fait le moi savoir et je te l’achèterais." à peine ai-je prononcé ces paroles que je me presse de rajouter "Cela me fait simplement plaisir ! Il n'y a aucune arrière pensée derrière cette proposition, et encore une fois, la décision te revient. Maintenant suis moi à l'intérieur !"

C'est alors, juste avant que je n'entre que Morgiana m'agrippe le bras, et me remercie... Cela me touche et je lui rends un grand sourire avant de hocher de la tête et de l'inviter d'un mouvement à me suivre à l'intérieur.

Je pénètre le magasin, poussant la porte que Merilian a laissée entrouverte et me trouve confronté à une vague de lumière qui me fait plisser des yeux. Des dizaines de lampions sont suspendus au plafond et baigne la pièce dans une luminosité agressive. Je reconnais bien l'endroit qui n'a pas changé depuis ma dernière venue et me dirige droit vers le comptoir, saluant d'un bref hochement le tête le vieux vendeur qui s'occupe derrière son bureau.

Je me presse de regarder les quelques nouveautés qui trônent ça et là et mon attention se porte aussitôt sur deux magnifiques objets que j'examine. J'opte d'abord pour un bracelet à la teinte cuivrée qui m'irait bien au teint. Quand mes doigts entrent en contact avec l'artefact, je sens sa puissance magique, tout comme ce fut la cas avec les reliques que j'ai jadis abandonné... Je le fourre dans ma poche en attendant et prends ensuite les deux globe évoquant des yeux de cristaux. La même sensation inexplicable se répète et je comprends avoir en main d'autres objets magiques. Je les mets également dans ma poche et me dirige vers le comptoir avant de les déposer.

J'adopte un grand sourire et demande au vieil homme le prix de ces deux objets. Il me répond qu'il y en a pour six cents vingt-huit yus exactement et je le remercie vivement.

"J'ai également d'autres achats à faire... mettez les de côté je reviens tout de suite, merci !" dis-je d'un ton joyeux.

Je me dirige ensuite vers une étagère dont les caissons débordent de parchemins variés et les feuillettent rapidement. J'en découvre plusieurs qui m'intéressent et les attrape avant de retourner voir l'homme, cette fois bien décidé à conclure mes achats.

Je dépose sur son bureau les parchemins et lui déclame que je vais également acheter ces documents magiques et lui demande pour finir dix petites fioles d'obscurités. Je m'apprête alors à sortir ma bourse quand je me rends compte que... je ne l'ai plus.

Je grogne et me fouille par acquis de conscience mais arrive vite à la conclusion que j'ai été volé durant mon trajet... C'est avec un air abattu que j'annonce finalement au marchand que l'on vient de me voler mes yus et qu'il peut tout ranger, annulant de facto mon achat chez lui.

Je suis à bout de nerf et sans rien dire me retourne vers la sortie et part en fulminant.

_________________
Image


Merci à Inès pour cette magnifique signature !


Dernière édition par Mendax le Jeu 22 Sep 2016 19:34, édité 3 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: La boutique magique des milles et un lampions
MessagePosté: Lun 19 Sep 2016 19:13 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mar 2 Aoû 2016 00:22
Messages: 119
Localisation: Dahràm
Pendant que je me remettais en question, sur ma prise soudaine de confiance, sur moi-même, Insanis se baissa à mon niveau, son cou prenant un angle improbable qui me fis relever les yeux. Il me fit un très beau sourire, destiné à me rassurer, avant de m’assurer que nul ne m’obligeait à lui faire part de mon passé, et qu’il était derrière moi. Que j’étais la seule à pouvoir décider, à me reprendre en main, que je devais choisir ma façon d’être. Il me conta avoir été une catin, que cette partie de sa vie fut douloureuse, mais que de cette souffrance Insanis était devenu celui qui se tenait devant moi, avant de m’annoncer que nous allions faire quelques courses.

Il m’avait conté son histoire, sans que j’en ai fait la demande préalable, alors que nous ne nous connaissions que depuis quelques minutes. Cette preuve de confiance me marqua, et me réchauffa le cœur, heureuse de savoir qu’il me comprenait. Je relevai la tête, et lui fit mon plus beau sourire. Je marcherai la tête haute désormais. Je voulais pouvoir servir mon dieu, et il n’avait besoin des gens qui comme moi, ne pouvaient se prendre en main. Je regardai Insanis, toujours en souriant, et je me fis la promesse de prendre mon temps, un jour, pour tout lui dire…

En attendant, il sembla se rasséréner, et m’annonça que si quelque chose me plaisait, il me suffisait de lui en faire part et il me l’achèterait. Cet acte de générosité m’étonna, car on ne m’avait jamais fait de « cadeau ». Bien sûr, ma mère m’en avait fait, dans la mesure du possible, et ils m’avaient toujours remplie de joie, mais de cadeaux ayant une véritable valeur marchande, jamais. Insanis sembla interpréter mon regard étonné d’une autre manière, puisqu’il se justifia en disant que cela lui ferait plaisir, qu’il n’y avait aucune arrière-pensée derrière, que la décision me revenait.

- « Je ne te comprends pas, Insanis. Je n’y voyais aucune arrière-pensée, je n’ai juste jamais eu de « vrai » cadeau avec une valeur marchande, alors ça m’a un peu étonnée, mais je n’y voyais aucune autre raison de me l’offrir. » ris-je de bon cœur, ne comprenant pas vraiment ce qu’il se passait dans la tête de l’homme qui se tenait devant moi.

Insanis me dit alors de le suivre, se tournant vers la porte que Merilian avait laissée entrebâillée pour nous.

- « Attends ! » le stoppai-je en prenant son bras.

Il se retourna, et je ne sus un moment comment le dire, mais je trouvai le moyen de le faire.

- « Merci. » lui dis-je, en lui souriant, avant de lui lâcher le bras, pour enfin pouvoir rentrer dans la boutique.

Dans la boutique ? Des lampions par milliers, la pièce étant…trop…lumineuse, criarde, je fermai les yeux quelques secondes, puis les ouvris doucement pour m’y habituer progressivement. Derrière le comptoir, un vieux monsieur est assis, vieil homme qu’Insanis salue, avant de se tourner vers les étagères. Je ne sais pas comment me comporter, n’ayant jamais été dans une boutique. Je regarde alors ce que fait Insanis, et lui semble regarder plusieurs objets, des bijoux, des fioles, des parchemins…Mais tout ce choix m’exaspère ! Que puis-je choisir parmi tous ces objets que je puisse payer ? Il est hors de question qu’Insanis me le paye, ayant de l’argent et estimant être assez encombrante ainsi, mais je ne vois rien d’intéressant à bas prix. Je décide donc de…ne rien prendre, ce qui me semble être une excellente solution. La pauvreté est une excellente solution pour ne rien acheter de superflu, disait ma mère. De feu ma chère mère avait tellement raison… Je sortis de ma poche le collier de plumes, l’accrochai à mon cou, et rejoignit mon guide, en pleine transaction.

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: La boutique magique des milles et un lampions
MessagePosté: Sam 24 Sep 2016 09:52 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 15 Avr 2012 10:12
Messages: 23756
Localisation: Le monde d'Aliaénon
Intervention pour Mendax et Morgiana


Finalement, Merilian sort après avoir fait ses achats. Elle tend à Mendax deux fioles de fluides d'ombre et une autre à Morgiana.

"La guilde sait récompenser ceux qui lui sont fidèles" dit-elle simplement.

Puis, elle vous mène sur le chemin du château d'Endor. Le voyage sera long, et elle est assez silencieuse, visiblement troublée par quelque chose d'inconnu. Vous quittez bientôt la ville et arrivez dans les terres entourant Darhàm.

(((vous noterez hrp que ce sont des dons fait avec l'argent de la guilde)))

_________________
Image

Merci et à Inès pour la signature
et à Isil pour l'avatar!
Le thème d'Azra
David le nerd


Haut
 

 Sujet du message: Re: La boutique magique des milles et un lampions
MessagePosté: Sam 24 Sep 2016 15:01 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mar 19 Jan 2016 23:05
Messages: 1257
Localisation: ...
J'arrive dehors et me retrouve aussitôt confronté à cette odeur... si familière. Un mélange âcre de stupre, de sang et d'urine. Mon nez est indigné par cet indélicat fumet mais je fais fi et attends, les bmains sur les hanches, Merilian et Morgiana. Les deux femmes sortent justement et la gardienne du culte me tend deux fioles sombres, m'expliquant que les Messagers savent récompenser ceux qui leur sont fidèles. Elle en donne également une à Morgiana, puis, comme c'était entendu, elle rebrousse chemin et pars en direction du castel d'Endor.

Au début, chacun reste muré dans un silence sépulcral. Mérilian semble plongée dans ses pensées, l'esprit accaparé par des faits dont j'ignore tout. Et pour tout dire, je ne vais même pas essayer d'entamer la conversation. Je connais ces moments, parfois, l'on a besoin d'être véritablement seul avec soit-même.

Mon cœur se resserre tandis que je foule les rues malpropres de Darhàm. Je hais cette ville et ses habitants, je hais l'image qu'ils véhiculent, j'abhorre leur façon même de vivre. Je ne désire qu'une chose, détruire ce cloaque. Mais c'est là chose impossible autant qu'impensable car un homme seul ne peut guère espérer réussir cet exploit. Je me contente donc d'y penser, de fantasmer sur cette marée de sang qui rayera de la carte une ville bâtie sur le sang d'innombrable innocent.

Mon regard se perd dans le vague, effleure les badins qui se baladent. Ce ne sont que des cloportes. Mais parmi la vermine s'élève de véritables loups, et c'est ceux-là que je veux abattre. Je sais qu'un jour ou l'autre, mon destin m'amènera à les pourchasser sur leur terrain de chasse. De mes mains, je vais tuer Edward Tatch, le pirate qui possédait mon contrat, lui et toute sa clique crapuleuse.

Après plusieurs minutes de marche, nous passons les portes et arrivons sur les plaines environnant la cité. Je me sens soudain comme apaisé et tourne la tête, expirant et adoptant un air plus chaleureux quand je parle à Morgiana :

"Le château ne paie pas de mine, et c'est bien dommage, mais tu y trouvera des hommes et des femmes qui te sont semblables. Je ne sais pas ce qu'il en est pour toi, mais moi, j'ai toujours rêvé avoir une véritable famille, si je puis servir mon dieu en même temps, cela ne peut être plus parfait !"

=-=-=-==-=-=-=

2 fioles de fluides 1/16 d'obscurité_ Don payé par la guilde des Messagers du Corbac

_________________
Image


Merci à Inès pour cette magnifique signature !


Haut
 

 Sujet du message: Re: La boutique magique des milles et un lampions
MessagePosté: Lun 26 Sep 2016 16:59 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mar 2 Aoû 2016 00:22
Messages: 119
Localisation: Dahràm
Alors que je viens de le rejoindre, mon guide quitte la boutique en vitesse, fulminant, à bout de nerfs. Je le regarde d’un air étonné, pendant que Merilian nous rejoint, accompagnée de Gauwin comme toujours. Elle tend deux fioles d’un liquide sombre à Insanis, et en sort une troisième qu’elle me tend, ajoutant que la guilde sait récompenser leurs fidèles. Je remercie Merilian en souriant, observant la fiole et tentant de comprendre ce dont il s’agit. Ce n’est pas du vin, ce n’est pas de l’eau, ce n’est pas de la bière…c’est un de ces liquides que Judal, mon ancien maître, gardait dans de belles jarres précieuses, et m’interdisait d’y toucher. Je l’inspecte, je la tourne dans tous les sens…j’ai beau l’agiter, rien ne se passe.

Je décide de la garder quand même : après tout, si Merilian me l’a donnée, c’est que c’est précieux, et c’est un cadeau. C’est à moi. C’est le mien. On me l’a offert. C’est pour moi qu’elle l’a acheté. Ça m’est destiné. Je reste pourtant sceptique : Judal m’avait dit que si j’absorbais ce liquide, si je le touchais, non seulement il me frapperait comme d’habitude, mais qu’en plus je souffrirais pour l’éternité. Que c’était dangereux. Ce serait bien son genre de mentir pour servir ses intérêts : il est froid, manipulateur et calculateur. Ce n’est pas comme s’il s’embarrassait de scrupules ou de sentiments humains, c’est un sadique dans l’âme.

La simple évocation de mon ancien maître m’arrache un frisson, et son nom me fait encore peur, mon corps se raidit à sa pensée, tout mon esprit, tout mon être est encore conditionné à avoir peur de lui. Mais comment ne pas avoir peur d’un homme qui vous a possédé, vous a utilisé, a saboté votre travail pour vous frapper parce qu’il n’était pas bien fait ? Vous a torturé pendant des années, vous frappant, vous humiliant au nom de « l’amour » qu’il affirmait vous porter ?

Non, je ne peux mentir et dire que je n’ai plus peur de lui. Je ne peux mentir et dire que je n’ai pas peur de l’amour. S’il m’aimait, pourquoi m’infliger une telle souffrance ? J’ai peur d’aimer. J’ai peur de m’attacher et de souffrir, ou encore pire, de faire souffrir. Je ressens encore les morsures du fouet sur mon bras, les bleus dus aux coups, la difficulté à parler parce que je manquais d’eau, la difficulté à marcher pour m’avoir donné des coups aux jambes, et m’avoir brisé les os. Je sais que de l’extérieur, les traces de mon vécu sont visibles, que l’on peut voir mes bleus, que je suis horriblement maigre. Je sais que je ne suis pas vraiment jolie, que je n’ai pas vraiment de formes, que mes cheveux sont anormaux, pourtant caractéristiques des Fanilys. Je sais que quiconque voit mes yeux se dit qu’ils ne peuvent être vrais, et quelque part c’est mieux comme ça, puisque de toute façon de cette manière aucun homme ne s’approche de moi, et ne peut avoir envie de me posséder. Et puis ne pas être jolie n’est pas un désavantage, car on attend trop d’un extérieur brillant.

Je me rends compte que depuis tout à l’heure, personne ne parle, c’est le vide absolu. Merilian ne dit rien, moi je ne dis rien et Insanis non plus. Je n’ai jamais vu parler Gauwin, donc je ne le compte pas vraiment, et puis, peut-il seulement parler ? Merilian a l’air soucieuse, Gauwin est impassible, mais Insanis, lui, a l’air de brûler de rage et de haine. Il regarde tous les passants avec colère, il a l’air de respirer avec difficulté et son visage qui se veut impassible est déformé par la haine que quelque chose ou quelqu’un lui inspire. Je n’osais lui demander, consciente qu’il m’en parlerait s’il le voulait. Or ce n’était pas le cas.

Je replongeai dans mes souvenirs, absorbée par mon ancien maître. Il était fait pour dominer, pour écraser les « bêtes » comme il disait. Je sais que quiconque le voit ne peut avoir que deux réactions. Avoir peur, ou tomber sous son charme. Se rebeller n’était pas une option, et si vous étiez plus fort il obtenait votre confiance pour vous tuer ensuite…

Une fois sortis de Darhàm, Insanis sembla se relaxer, se détendre, et prit la parole, expliquant que si le château ne payait pas de mine, en revanche là-bas il y avait des gens comme nous, et qu’il avait toujours rêvé d’une vraie famille, que s’il pouvait servir en plus son dieu, c’était parfait.

- « Une famille ? J’avais une famille aussi. Une mère aimante, un père joyeux…et si je ne me rappelle pas de mon ancienne vie avant que mon ancien maître ne me fasse tout oublier, je crois que j’avais des frères et sœurs…Je crois. » lui répondis-je, essayant de me souvenir. « Mais en avoir une nouvelle ne me dérange pas. »

[819 mots]

(((Une fiole de fluide 1/16 d'obscurité, don des Messagers du Corbeau.)))

_________________


Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 41 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016