L'Univers de Yuimen déménage !


Nouvelle adresse : https://univers.yuimen.net/




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message: Re: La salle de bal
MessagePosté: Mer 27 Juil 2011 16:32 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 9 Déc 2010 13:58
Messages: 250
Localisation: Quête 26 : Le Bagne Maudit
Michaela accepta ma main avec plaisir et nous nous mîmes à valser au rythme de la musique. J’appris de sa bouche qu’elle s’était disputée avec Aram dans la salle des tableaux, que je ne connaissais pas pour avoir simplement vu la bibliothèque et la pièce ou nous étions actuellement. Apparemment, Aram ne voulait pas écouter sa douce et elle n’avait aucune idée de l’endroit où il se trouvait maintenant.

Je la vis alors rougir, je ne pouvais lui faire autant d’effet. Elle confirma alors mes soupçons : les propos qu’elle avait écrit sur ce livre dans la bibliothèque dataient d’il y a quelques années maintenant car elle parla d’elle comme d’une jeune fille et d’Aram comme un jeune et vaillant guerrier. Combien d’années s’étaient écoulées depuis ce jour ? Je n’en avais aucune idée mais je pensais à une bonne vingtaine. A l’échelle d’un elfe, ce n’était pas grand-chose alors qu’à l’échelle d’un humain cela semblait énorme. Elle valsait à longueur de journée depuis des années, cette histoire était digne d’un récit onirique.

Nous tournions, tournions, un deux trois…un deux trois… un deux trois… (au son de cette musique valse n°2 de Chostakovitch) et je voyais bien que ma cavalière semblait distraite. Elle jetait des regards fuyants vers Psylo qui était toujours affairé sur la boîte à musique. Je me souvins qu’à son contact le son avait diminué dans la pièce ce qui était une bonne chose. Puis notre hôtesse regarda rapidement vers les chandeliers suspendus au plafond puis de nouveau vers la boîte à musique.

L’expression sur son visage changea radicalement en une moue désapprobatrice. La solution pouvait-elle être aussi simple ? Les chandeliers, la boîte… la boîte, les chandeliers, mes yeux passaient de l’un à l’autre rapidement essayant de faire le lien. Regardant autour de moi en même temps que je faisais mes ports de tête durant la valse, je cherchais une solution ou plutôt un petit encastrement dans le mur qui permettrait de vérifier ma théorie peut être fumeuse, mais qui ne tente rien n’a rien !

Faisant le tour de la salle en dansant, je trouvais enfin l’objet de mes convoitises, un trou suffisamment grand prêt d’une porte. Il fallait maintenant que je me détache de Michaela avec la plus grande délicatesse du monde. M’écartant d’elle je la fis tourner sur elle et mit ainsi fin à notre danse dans un nouveau baisemain.

- « Désolé, gente demoiselle, mais le devoir m’appelle. »

Faisant de nouveau une révérence devant elle, je courus vers le mur ou se trouvait le trou que j’avais vu. J’y trouvai le mécanisme qui permettait de monter les chandelles au plafond ainsi qu’un nœud de corde. Parfait, je n’avais plus qu’à le défaire pour faire descendre les chandeliers. Ils étaient certainement la source de la musique. J’avais senti de loin une aura chaude sortir de la boîte à musique lorsque je l’avais écorché, mon intuition était peut être la bonne.

Je devais réussir à descendre au moins un des chandeliers pour éteindre les bougies dessus. Pour que Michaela les regardent comme elle l'avait fait, il y avait forcément un lien entre la musique et les bougies. M'attaquant au noeud, j'entrepris de le défaire le plus vite possible car j'avais peur que les fantômes voyant mes actes ne me sautent dessus et ne fassent du mal. Même s'ils étaient immatériels, je ne pouvais prévoir tous leurs mouvements.

_________________
Léandre - Shaakt - Soldat



Haut
 

 Sujet du message: Re: La salle de bal
MessagePosté: Mer 27 Juil 2011 19:24 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 6 Déc 2010 20:42
Messages: 754
Localisation: Oranan
Le symbole était étonnement chaud, et lorsque mon doigt le toucha, le volume de la musique baissa instantanément.

(Aaah ! Voilà qui est un bon début ! Donc quand j'appuie sur ce petit panneau, le volume se baisse. Que se passe-t-il si j'appuie sur l'autre selon toi ? Et si j'appuie plusieurs fois sur celui qui baisse la musique, elle finira par s'éteindre ?)

(Je pense que tu ne peux pas savoir sans avoir essayé. Je t'avouerais que je suis dans une confusion totale, cette maison est vraiment étrange, mes pouvoirs y sont affaiblis ...)

(Je me demande bien à quoi tu me sers !)

(Hé, c'est toi qui a voulu entrer dans cette saleté de baraque ! Pas moi !)

Je ne me rendais compte de ma maladresse que trop tard. Je n'avais jamais trop eu l'habitude d'avoir des amis, et mon caractère grognon m'avait toujours imposé une communication acerbe. Seulement, j'étais à présent lié avec une faera susceptible, je me devais de faire des efforts.

(Excuse-moi, je ne voulais pas te blesser, je suis fatigué, c'est tout. Concentrons-nous sur la situation, d'accord ?)

(Oui ...)

C'est donc d'un geste ample que je refermais la boite pour redécouvrir le symbole en forme de quadrillages. Qu'allait-il se passer ? Je n'en savais rien, mais comme l'avait dit Toal, la seule façon de le savoir était de poser mon doigt dessus. Ce que je fis avec une certaine appréhension.

_________________
Image


Haut
 

 Sujet du message: Re: La salle de bal
MessagePosté: Mer 27 Juil 2011 20:16 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 7 Sep 2009 04:57
Messages: 13066
Malgré les tentatives de Psylo, il ne se passait pas grand-chose. En fait, lorsqu’il cachait une partie de la plaque avec son doigt, ou s’il faisait involontairement de l’ombre, la musique était moins forte, mais toujours présente.

Michaela fut enchantée que Léandre la fasse tourner ainsi. Mais c’est à regret qu’il le vit partir. Son regret se transforma en colère lorsqu’elle le vit descendre les chandeliers. Elle courut alors vers lui pour l’empêcher d’éteindre les chandelles, mais elle arriva trop tard. Les chandelles s’étaient éteintes.

Privé de la lumière qui les alimentaient, les petits panneaux cessèrent de fournir l’énergie à la boite à musique qui cessa de jouer. Les danseurs disparurent instantanément. Lorsqu’ils s’évanouirent vous purent entendre des multiples murmures vous remerciant de les avoir libérer.

La pièce était à présent dans l’obscurité et occupés seulement par cinq personnes : Michaela, Psylo, Léandre, Milyah et Fenouil.

Dans cette obscurité ne régnait pas le silence, Michaela en colère vous cherchait :

« Vous n’êtes que des vilains égoïstes, me priver ainsi de mon passe-temps préféré. »

_________________
Image

À votre service, pour le plaisir de rp !


Haut
 

 Sujet du message: Re: La salle de bal
MessagePosté: Mer 27 Juil 2011 21:20 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 9 Déc 2010 13:58
Messages: 250
Localisation: Quête 26 : Le Bagne Maudit
J’arrivai finalement à défaire ce maudit nœud et d’un seul coup les deux chandeliers tombèrent doucement du plafond, les lumières s’éteignant au fur et à mesure. J’eus tout juste le temps de voir Michaela courir comme une folle vers moi pour tenter de m’empêcher d’éteindre les lumières. Une fois la salle dans la pénombre la plus totale, le silence se fit entendre, doux, calme et apaisant. J’entendis alors le murmure de dizaines de voix nous remercier de les avoir libérer. Les fantômes étaient libres de toute évidence, tant mieux pour eux, ils trouveront ainsi le repos.

Si mes calculs étaient bons, nous n’étions plus que 5 dans la pièce. J’étais un elfe, j’arrivais donc à discerner les silhouettes des personnes présentes dans la pièce. Psylo devait toujours être sur le guéridon avec la boîte à musique, Milyah et Fenouil étaient non loin l’un de l’autre, quand à Michaela, elle se trouvait à deux mètres devant moi. J’avais tout juste eu le temps de faire ce que je voulais avant qu’elle ne m’arrête. Sa voix claire fendit alors le silence. Ce fut cette fois de la colère qui sortit de ces propos. Nous étions, selon elle, de vils impertinents lui ayant enlevé son passe-temps favori.

M’approchant à pas de loup de Michaela, j’arrivais derrière elle afin de la surprendre. Nous devions maintenant trouver un moyen de sortir et cela au plus vite. Nous n’avions plus beaucoup de temps devant nous maintenant. Dans un souffle, je prononçai ceci.

- « Et bien Michaela, vous avez voulu jouer avec nos vies. Ce n’est pas très fair-play de votre part. »

Lui prenant les mains, je les rabattis dans son dos, l’empêchant ainsi de bouger ou de se défendre. Ce fut au creux de son oreille que je lui dis ces derniers mots.

- « Dites-moi comment sortir de cette pièce, ou je vous jure, demoiselle ou pas, que je vous passerai par le fil de mon épée. Et surtout ne me mentez pas, je le saurais. »

Je détestais jouer au méchant mais il y avait des jours ou c’était bien le seul moyen d’obtenir des informations.

_________________
Léandre - Shaakt - Soldat



Dernière édition par Léandre le Mar 2 Aoû 2011 22:49, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: La salle de bal
MessagePosté: Mer 27 Juil 2011 21:41 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 6 Déc 2010 20:42
Messages: 754
Localisation: Oranan
Même contact, même effet. Toucher le petit panneau à l'extérieur de la boîte n'avait eu aucun nouvel effet, la musique baissa d'un ton également. Je fulminais, vexé de n'y rien comprendre. Jamais je n'arriverai à faire taire cette chose, nous allions rester ici, séquestrés par Michaela pour son plus grand plaisir, et nous allions finir comme ces résidus de personnes, à danser encore et encore.

Désespéré, je me tournai de nouveau vers les danseurs. Léandre s'était mis à tournoyer lui aussi, et avec Michaela qui plus est ! C'était la fin des haricots ! J'étais le seul à présent encore sain d'esprit ! Je me devais de trouver la solution maintenant, je n'avais plus le choix. Je me retournai donc vers la petite boite et tentai d'appuyer de nouveau sur le panneau extérieur. Même effet. J'appuyai plus fort. Même effet, bien que je sentis une chaleur légèrement plus forte.

C'est alors, que, retirant mon doigt doucement, je m'aperçus que la musique baissait d'un ton non pas lorsque j'appuyai sur le petit panneau, mais lorsque je le cachais de mon doigt.

(Mais bien sûr ...) dis-je en pensée (C'est la lumière !) acheva Toal dans ma tête.

Je m'apprêtai alors à cacher entièrement le panneau quadrillé avec toute ma main lorsque soudain, la lumière s'éteignit, plongeant la pièce dans le noir. Presque instantanément, de nombreux râles et murmures s'élevèrent, proclamant des remerciements et des encouragements. Les âmes prisonnières de la musique s'en étaient allées.

"Mais qui a ..."

Je n'eus pas le temps de finir ma phrase, coupé par la voix en colère de Michaela qui nous qualifiait d'égoïste l'ayant privée de son plaisir. Quelle hypocrisie !

"Et vous, ne vous sentez-vous pas égoïste ?" lançai-je à son intention, me tournant vers l'endroit où je supposais quelle se trouvait puisque je ne pouvais la voir dans ce noir complet. "Séquestrer des âmes à tout jamais et les obliger à danser ainsi, et ce pour votre simple plaisir, ne trouvez-vous pas cela égoïste ? Si vous aimez tellement danser, pourquoi n'allez-vous pas le faire dans les endroits prévus à cet effet, avec de vraies personnes ?"

Tout en lâchant mon agressivité contre la supposée coupable, je me déplaçais, le plus silencieusement possible le long du mur, pour ne pas qu'elle puisse savoir où je me trouvais. J'espérais également tomber, par chance, sur une porte ouverte parmi les nombreuses que j'avais vu en entrant dans la pièce.

> La Salle à Manger

_________________
Image


Haut
 

 Sujet du message: Re: La salle de bal
MessagePosté: Mer 27 Juil 2011 23:02 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 7 Sep 2009 04:57
Messages: 13066
03h40


A la menace de Léandre, Michaela, morte de peur, répondit tout en sanglotant:

« Plutôt mourir » puis elle s’écria :

« Aram vient à mon secours, un elfe noir veut me tuer. »

Aram ne vint à son secours, ni ne répondit. Michaela pleura de plus belle, sans pour autant indiquer la sortie.

Michaela entendit la réplique de Psylo, mais préféra ne pas répondre, entêtée à l’idée que c’était elle qui avait raison.

Les recherches de Psylo ne furent pas vaines, car en longeant ainsi le mur, il finit par s’appuyer sur une porte qui s’entrouvrit à son contact.

Cette porte vous mènera ici.

(((Voilà, il ne reste plus que l’étape finale, qui commencera d’ici peu, je vous demanderais d’attendre à demain avant de poster au nouvel endroit, afin de me laisser le temps de dresser la table ! )))

_________________
Image

À votre service, pour le plaisir de rp !


Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016