L'Univers de Yuimen déménage !


Nouvelle adresse : https://univers.yuimen.net/




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 149 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 6, 7, 8, 9, 10  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Chap I : Suivez vos rêves :(4) Deux lombrics dans le poullai
MessagePosté: Mar 29 Nov 2011 15:23 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Daewlin a écrit:
"Je ne fais que constater Ash ! Tu ressembles trop à ma mère par certains points pour que je puisse accorder crédit à tes paroles ... Et sois bien sûr d'une chose : ce n'est pas du tout un compliment que d'être comparé à ma mère !"

Je me levai aussi brusquement que j'étais arrivée à sa table puis, tournant juste la tête vers lui, lançai :

"Ne t'avise pas à t'approcher de moi ou de Risskar ..."

(Ou tu subiras le même sort qu'Ilhar !)

Et je m'en retournai à ma table en silence, préoccupée ... Au moins, pour l'heure, je ne pensais plus à ces foutus cauchemars. Je pris alors une pomme verte et mordis rageusement dans la chair juteuse et amère.

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chap I : Suivez vos rêves :(4) Deux lombrics dans le poullai
MessagePosté: Mar 29 Nov 2011 15:24 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Ash a écrit:
(ça, ça risque pas...)

Je ne réponds pas aux menaces de la drow. Pour le reste ne connaisant pas sa mère, ses paroles me passent au-dessus. Enfin débarassé de l'importune je sirote tranquillement ma tisane. Mais je ne peux m'empêcher de penser à ce que je viens d'apprendre. Daewlin ne s'arrête pas à Kendra Kâr. Trop de coïcidences, comme l'a dit la drow...

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chap I : Suivez vos rêves :(4) Deux lombrics dans le poullai
MessagePosté: Mar 29 Nov 2011 15:24 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
GM17 a écrit:
Réponse à Ash :

Le teint livide, la folle garde les yeux fermés tandis que son corps en sueur tremble comme si elle lutait contre une étrange force. Lorsque la shaakt part rejoindre son compatriote, elle rouvre ses grands yeux bruns et la fixe d’un air apeuré en te chuchotant :

« Ils sont nombreux autour d’elle… »

Réponse à Daewlin :

A ta table, Risskar croque une pomme à pleines dents en gardant une moue dubitative. Lorsque tu t’assieds il te dit alors à voix basse :

« D’où sors-tu donc ce vagabond crasseux? »

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chap I : Suivez vos rêves :(4) Deux lombrics dans le poullai
MessagePosté: Mar 29 Nov 2011 15:24 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Daewlin a écrit:
J'eus une grimace, l'espace d'un instant. Et entre deux quartiers de pomme, je répondis d'un ton égal :

"Ici même. C'est lui qui est venu me trouver pour aller voir un esprit gardien d'une forêt dans l'Est. Du moins, c'est ce qu'il dit ..."

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chap I : Suivez vos rêves :(4) Deux lombrics dans le poullai
MessagePosté: Mar 29 Nov 2011 15:24 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Sorakeen a écrit:
Encore, le néant a frappé, il semble être toujours là, à me guetter dans un recoin secret de mon esprit, ultime refuge dont je n’ai pas connaissance. Indétectable, sournois, voilà pourquoi je m’en méfie. Il me crache des vérités, ses vérités.
Lasse, les trais alourdis comme la pierre, j’émerge. Mes paupières papillonnent vivement, pour chasser la persistance du rêve. Eloignée du temps réel, je me sens encore assoupies après quelques secondes, ne sachant pas où je suis, ni pourquoi une silhouette indistincte semble être assise à mes côtés. Suis-je mourante ?

Lorsque ma main vient essuyer mes yeux encore humides, le murmure de l’eau coule sur moi comme un torrent assourdissant et plein de colère à mon égard.
Je suis dans l’eau de la baignoire, assise au fond du baquet, et il fait si froid que je dois être nue, ou au plus sommet des monts enneigés des montagnes naines, nue aussi. Ma peau déjà bien blanche s’est teinte de bleu au bout de mes doigts, comme si j’étouffais.
Combien de temps ai-je dormi ? Il me semble que cela a duré si longtemps que l’éternité est déjà trop précise à mon goût. L’eau est vraiment très froide, et tous les bulles de la mousse ont éclaté.

Sans la moindre gêne, je sors de l’eau comme une fusée blanche et attrape une serviette au sol que j’enroule autour de moi, sans un regard ni aucune réponse pour les babillements incompréhensibles qui résonnent dans la chambre.

En me tournant, je découvre l’origine de ce bruit. La jeune femme assise sur une chaise m’observe.
L’impression que mes jambes sont plus ligneuses qu’une tige de bois. Je m’assoie devant la table et ouvre de nouveau mon carnet. Mes doigts sont roides et la plume semble torturer chaque nerf de ces tiges encore glacées, qu’aucune sensation ne parvient à réanimer. Je me mord le pouce, et comme je m’en doutais, ne sens rien, pas un picotement innocent. Tant pis, j’écrirais comme une aveugle, une virgule pour chaque souffle. L’humidité dégouline de mes cheveux, que je ramène d’un geste vif dans mon dos, pour ne pas tremper les pages où se gravent à une vitesse folle les lambeaux du cauchemar, les doutes enlacés à la folie, l’imaginaire où se déroule le paysages d’un sanctuaire violé.
Les sensations se ressemblent, se placent presque en parallèle à celle de mon ancien cauchemar.
Si la chaleur ne revient pas, le froid m’habitera à jamais. Je range mon carnet et mes affaires, puis rassemble un à un mes vêtements sur le lit et commence sans tarder à m’habiller.
Je dois me réapproprier la chaleur, ressentir mon corps comme le mien, pas seulement comme une enveloppe souffrant des blessures qu’on lui afflige. C’est moi qui en souffre, pas le manteau. En fermant les yeux, je parviens à recoller les morceaux.
Deux yeux verts me hantent puis disparaissent, un souffle glacé dans la nuque, comme une lame qu’on abat sur le cou et laisse une agréable sensation de fraîcheur dans la mort. Celle d’une faux, et d’une voix qui la suit, plus froide encore, le givre la scellant à mes tympans et l’emprisonnant comme la misérable folie.
Je rouvre les yeux. Assise sur le bord du lit, je finis de chausser mes bottes.
Mes vêtements sont vaporeux, faits de tissus légers et de voiles, et je ne parviens pas à me réchauffer. Il me reste ma cape, dans laquelle je me blottis comme une malheureuse.

A ma fenêtre, il fait nuit au dehors.

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chap I : Suivez vos rêves :(4) Deux lombrics dans le poullai
MessagePosté: Mar 29 Nov 2011 15:25 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Lindeniel a écrit:
L'oreille proche du bois de la porte, sans pour autant la toucher, Lindeniel écoutait les bruits de couloirs. Un fin rayon de soleil éclaira doucement le visage nacré de l'elfe blanc alors qu'il entendit avec stupeur parler d'un aynore en partance pour Mertar dans l'heure qui suivrait...

(Mertar... Ainsi donc voilà la solution à cette fuite insensée dont je suis la victime...)

Il attendit un peu que les pas dans le couloir s'éloignent et entrouvrit doucement sa porte. Il eut juste le temps d'apercevoir la drow qu'il avait croisée la veille, qui maintenant descendait les escaliers vers la salle commune, comme si il était inscrit dans son destin qu'il ne la verrait que sur des marches, comme la veille.

Un bruit de porte retentit sur la droite, et en un mouvement rapide, il referma la sienne. Il avait bien assez d'informations désormais, et il devait se hâter de se préparer pour arriver à temps pour l'aynore. Il retourna vers le centre de sa chambre et observa un instant la bassine d'eau qui y trônait. Le liquide, bien que transparent, semblait croupi et arracha un rictus de dégoût à l'Hinion. Il trempa finement ses doigts à la peau immaculée dedans, frissonnant légèrement à cause de la température très peu élevée de l'eau. Il se lava doucement les paumes et passa celles-ci sur son visage à la peau pâle. Il devrait se contenter de cet éphémère soin matinal pour aujourd'hui. Il le savait, le luxe des grandes salles de bain du palais de son père n'était plus de mise désormais. Aucun larbin ne viendrait ajouter de l'eau chaude et légèrement parfumée dans son bain tiède dans lequel il se prélassait parfois plusieurs heures. La fine baignoire de nacre lui manquait, mais il était déterminé par son entreprise et ne regrettait aucun de ses gestes.

Comme par défi, son regard noir se releva vers un petit miroir fendu. Il s'admira une minute durant, les yeux acérés, ses fines lèvres closes, avant de prononcer d'une voix feutrée des paroles qui s'adressait à son père, à l'esprit de son père, qui depuis sa mort, semblait le suivre pour le persécuter.

« Je me débarrasserai à jamais de toi, et alors enfin j'aurai ma vengeance sur toutes ces années... »

Il enfila alors la veste de velours bleu roi qui était restée sur le dossier de la chaise, ainsi que ses pantalons et chausses. Une fois habillé, il ne négligea pas de se couvrir de la cape qui lui avait sauvé la mise la veille. Une fois habillé, ses doigts frôlèrent la petite statuette de chat au fond de sa poche. Il savait qu'elle lui apporterait chance, il croyait sincèrement être accompagné par Zewen, qu'il considérait comme son égal, comme son frère, le seul être digne de respect.

Ses fines mains croisèrent aussi son poignard, toujours maculé du sang de son père. Il le sortit et le lava doucement dans l'eau, laissant le nuage rouge envahir la bassine. Il l'essuya contre un pan de sa cape, et le rangea avant de revenir vers la porte de sa chambre. Il l'ouvrit, prêt à la quitter, déterminé à en finir avec cette ville pour le moment.

Une fois dans le couloir, il se dirigea à grands pas vers les escaliers menant à la salle commune, qu'il descendit souplement. Il ne voulait pas manquer le départ des deux personnes qu'il avait entendues parler devant sa porte. Il ne tarda d'ailleurs pas à voir la drow, qui venait de se lever d'une table où siégeait encore l'homme étrange qui avait mangé non loin de Lindeniel la veille au soir. Aux côtés de l'homme, une femme semblait être dans une sorte de transe fumante peu rassurante. Il maudit intérieurement les humains et leurs moeurs étranges et dépassées. Alors qu'il regardait la drow s'asseoir face à un de ses semblables, il s'installa à une table entre les deux personnes afin d'entendre leurs conversations.

L'aubergiste arriva peu après avec une assiette sur laquelle trônait une pomme finement coupée en lamelles peu épaisses. Sans un merci, l'elfe blanc commença à manger, tout en écoutant autour de lui les conversations de l'homme étrange avec la folle en transe, ainsi que des deux drows aux visages sombres.

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chap I : Suivez vos rêves :(4) Deux lombrics dans le poullai
MessagePosté: Mar 29 Nov 2011 15:25 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Ash a écrit:
Quand la folle se met à parler à son tour je ne suis pas sûr de vouloir entamer une nouvelle discussion, mais quelques informations supplémentaires ne serait pas de trop. Même si la cavalière n'est pas très clair dans ses propos, je pourrais surement en apprendre un peu plus. Je bois une autre gorgée de tisane avant de demander.

«Tu parles de la silhouette aux yeux verts ? »

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chap I : Suivez vos rêves :(4) Deux lombrics dans le poullai
MessagePosté: Mar 29 Nov 2011 15:26 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Lindeniel a écrit:
Réponse à Sorakeen :

Après quelques instants de silence, tu entends du bruit venant de la salle commune. Tu peux ainsi distinguer qu’il y a déjà du monde qui déjeune. En descendant, tu pourras voir une servante de Talic ainsi qu’une petite dizaine de personnes prenant leur petit déjeuner.

Réponse à Lindeniel :

Dans les conversations que tu essayes d’écouter, tu peux entendre juste le mot Mertar encore une fois. A part ce mot là, tu ne peux pas distinguer d’autres mots. Tu pourras apercevoir une personne descendre dans la salle commune, d’un ton pâle.

Réponse à Daewlin :

Le drow te regarde d’un air amuser avant de manger un morceau.

« Et que vient-il faire ici, sans indiscrétion ?… »

Avant de te laisser répondre, il continue :

« Nous partirons de l’auberge dans moins d’une heure, il vaut mieux arriver en avance… »

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chap I : Suivez vos rêves :(4) Deux lombrics dans le poullai
MessagePosté: Mar 29 Nov 2011 15:26 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Daewlin a écrit:
Avant de répondre quoique ce soit, je terminai un dernier quartier de pomme et enfournai deux fruits dans mon sac.

"Oui, j'aime autant faire le trajet avant le lever du soleil ..."

Puis, me souvenant de la première question de Risskar, j'adressai un regard rapide dans la direction de Ash, songeuse, puis reportai mon attention sur mes cheveux, les glissant en arrière de mes épaules et rabattant ma capuche soigneusement sur la tête. Je répondis alors au Drow, à voix basse, dans notre langue maternelle :

"Ce qu'il fait ici ? J'aimerais bien le savoir ... Je trouve son attitude louche ! Et surtout, ne t'avise pas de le sous-estimer ... Il est plus fort qu'il n'y parait. La seule chose que je sais, c'est qu'il se rend à Kendra-Kâr et fera le voyage avec nous. Je me serais bien passée de sa présence ..."

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chap I : Suivez vos rêves :(4) Deux lombrics dans le poullai
MessagePosté: Mar 29 Nov 2011 15:26 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
GM17 a écrit:
Réponse à Ash :

La femme aux cheveux roux regarde à gauche et à droite avant de se pencher vers toi et de te murmurer à voix basse :

« Non pas elle…Ce sont d’autres…Ils auraient dû partir il y a bien longtemps… »

La femme se repositionne alors sur sa chaise, sirotant son verre de lait en tentant vainement de prendre un air paisible et tranquille.


Réponse à Daewlin :

Risskar jette un coup d’œil à la table de gauche où un elfe blanc [ Lindeniel ] vient s’installer. Considérant tes paroles, il fixe un moment le druide qui discute avec la femme aux cheveux roux. Reportant son regard sur toi, il te dit alors laconiquement:

« Bien, je le garderai à l’œil… »

Un homme au teint pâle, vêtu de sa robe de chambre, descend les escaliers, les yeux toujours fermés. Butant tout d’abord sur un tonneau, celui-ci entreprend alors de l’escalader.

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chap I : Suivez vos rêves :(4) Deux lombrics dans le poullai
MessagePosté: Mar 29 Nov 2011 15:26 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Lindeniel a écrit:
Lindeniel poursuit son écoute des tables voisines à la sienne, mais ne parvient pas à détecter énormément de ce que les gens qui l'entourent se disent. Ils semblent se sentir épiés et parlent à voix basse. Plusieurs fois, il croit entendre le mot Mertar, partout autour de lui, comme si toutes les personnes présentes s'étaient retrouvée là, en ce lieu de villégiature au centre de Tulorim afin d'accomplir un but qui les dépassait tous. Évidemment, Lindeniel pensait que c'était parce que lui en faisait partie, parce que lui allait à Mertar, que les faibles inférieurs suivaient son jugement comme des moutons de Panurge, sans plus réfléchir, et inconsciemment, puisque personne n'était au courant de ses projets. Jamais il ne se serait abaissé à penser qu'il était là pour la même chose qu'eux.

Il mangeait tranquillement ses quartiers de pomme, se reconcentrant sur son repas, voyant qu'il ne pourrait rien tirer de ces conversations matinales, même si il y laissait traîner une oreille distraite. L'elfe blanc jette parfois des regards aux personnes qui l'entourent. Ainsi, il croise sans le vouloir le regard de l'elfe noir qui parlait à la drow ce matin même. Sans s'y attarder, il se sentit pourtant encore au centre de la cible d'un complot. Depuis la veille et la trahison des serviteurs de la maison de son père, il se sentait chassé, nulle part en sécurité, même s'il estimait être suffisamment intelligent et rusé pour échapper à ces moins que rien...

Alors qu'il allait reconcentrer son attention sur l'homme mystérieux, son regard croisa une silhouette pâle qui descendait les escaliers. C'était un homme à la peau terne et morne qui avançait et pénétrait dans la pièce principale de l'auberge en robe de chambre, les yeux clos. Il se retrouva bientôt bloqué dans son avancée par un tonneau qui lui barre la route. Il buta dedans, sous le regard méchant de moqueries cruelles de Lindeniel, mais ne sembla pas s'en préoccuper, et l'instant d'après, essaya de l'escalader. La consternation envahit alors Lindeniel. La plaisanterie avait assez duré, et cet endormi manquait aux règles de bienséances élémentaires. En la présence d'un noble tel que Lindeniel, se présenter de cette manière dans un tel accoutrement était pris comme une insulte.

Certes l'elfe avait déjà lu un traité parlant de témoignages de somnambulisme, sans que l'auteur de cet ouvrage ait pu donner d'autre explication que la possession de l'esprit de l'endormi par un démon, mais il n'en tint pas rigueur tant la colère s'éveillait en lui.

Il se leva de sa chaise et avança d'un pas net vers l'homme. D'une voix claire et sévère, il abandonna toute réserve. Son ton était autoritaire et sévère.

« Mécréant, retournez donc en votre chambre vous habiller, malpoli! Vous êtes un parjure et un mal élevé, retournez d'où vous venez ou vous craindrez mon ire! »

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chap I : Suivez vos rêves :(4) Deux lombrics dans le poullai
MessagePosté: Mar 29 Nov 2011 15:27 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Daewlin a écrit:
"Nous ne serons pas trop de deux pour le surveiller ..."
dis-je en regardant dans les mêmes directions que mon congénère.

Je remarquai alors l'Hinïon assis à une table et aussitôt, alors que je l'avais oublié, mon rêve de cette nuit revint comme une douche glacée.

(Un Elfe Blanc ...)

De nouveau mes sens aux aguêts, je perçus du coin de l'oeil un mouvement depuis les escaliers : un homme en tenue de chambre, qui marchait les yeux clos. Comme il fallait s'y attendre, il butta contre un tonneau, arrachant des rires moqueurs de quelques convives. Mais je n'avais pas envie de rire. Je connaissais trop bien cette situation où l'on avance sans voir où l'on va, aveuglé - lui, par ses paupières closes, moi, par la lumière du jour.

Vraisemblablement, l'homme doit dormir et rêver debout ... Rêver ou cauchemarder, très probablement. Cet humain était-il déjà touché par la folie qu'avait annoncé Risskar ? Il commença alors à vouloir monter au sommet du tonneau qui lui barrait le passage.

(Il va se rompre le cou l'imbécile !)

Mais l'Elfe Blanc se précipita auprès de lui, non pour l'aider mais pour le sermonner, bien au contraire. N'a-t-il donc rien compris cette erreur de la nature ?! Au ton qu'il emploi, je fis une moue ironique.

(Ce doit être l'égocentrique ... Il manque trop de sensibilité pour être l'artiste !)

Sans bouger de ma place, je continuai d'observer la scène.

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chap I : Suivez vos rêves :(4) Deux lombrics dans le poullai
MessagePosté: Mar 29 Nov 2011 15:27 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Ash a écrit:
J'ai beau tourner et retourner sa réponse dans ma tête, je n'arrive pas à en comprendre le sens. Ou plutôt je ne saisie pas qui est 'elle' ni qui 'ils' sont. Peu engagé par les enigme de la cavalière ne pas répondre. Une autre phrase de ce type ne m'apprendrai rien de toutes façons. Je reste donc silencieux et sirote ma tisane.

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chap I : Suivez vos rêves :(4) Deux lombrics dans le poullai
MessagePosté: Mar 29 Nov 2011 15:27 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
GM17 a écrit:
Réponse à tous:

L’homme sur son tonneau se met alors à vociférer quelque chose d’incompréhensible dans une langue inconnue puis s’agite dans tous les sens en hurlant, comme s’il fut brûlé vif. Chutant de son promontoire, il se met à rouler à terre avant de commencer à enlever son habit. Faisant fi du spectacle, le gros milicien, assis près de l’entrée, crie bien fort d’une voix gutturale surplombant le brouhaha :

« L’aynore pour Kendra Kâr partira dans quelques instants, rassemblez tous vos affaires ! »

La folle aux cheveux roux part alors en vitesse à l’étage, enjambant au passage le somnambule délirant. Arrivée dans la chambre de Sorakeen, elle la prévient avant de repartir aussitôt :

« Viens vite ! Il nous faut prendre la route des airs pour atteindre la porte des rêves ! »

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chap I : Suivez vos rêves :(4) Deux lombrics dans le poullai
MessagePosté: Mar 29 Nov 2011 15:28 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Sorakeen a écrit:
Calmement, sans se presser, mes pensées se tarissent autant que le froid acéré de la nuit se cristallise. Le vent humide déroule son fleuve de rosé matinal à travers la fenêtre entrouverte sur la petite cour réfugiée derrière l’auberge. Quelques relents d’alcool s’éparpillent, là où les ivrognes, lâchés dans les fosses, émergent doucement de la torpeur du sommeil.

C’est agréable d’être, quelques minutes, une enfant assise sur son lit, aux draps défaits, un oreiller dans les bras, serré contre la poitrine, et une larme sur la joue, joueuse et solitaire, qui dévale lentement sa route emportant avec elle les méandres de la vie. Enveloppé du son de sa harpe qui joue, caressé par le vent-fleuve, laissant son empreinte de notes voilée sur sa vie.

La messagère des rêves est partie il y’a quelques minutes, sans délivrer d’autre messages. Tout ceci me semble si confus, que je préfère ne pas y songer, de peur de m’y noyer une nouvelle fois.
Je me sens seule et insoutenue, perdue en moi-même. Comment fait-elle pour être à la fois au courant de tout et si démunie d’apparence ? Tromperie, peut-être. Ou peut-être bien est-ce la folie qui vampirise sa solitude. Comme elle pourrait le faire pour moi-même...

Je m’humecte les lèvres, bientôt aussi sèches que deux pétales assoiffés. Je range toutes mes affaires et m’apprête à sortir de la chambre. L’auberge est déjà moins bruyante à cette heure de la journée. Et dans l’escalier, je croise un visage connu.

« Viens vite ! Il nous faut prendre la route des airs pour atteindre la porte des rêves ! »

Elle repart aussitôt. Je n’hausse même plus un sourcil, et me contente de soupirer à fendre l’âme.
Au bar, je salut la personne derrière le bar et commande un simple thé sucré, signalant que je n'ai pas faim, et que je n'occupe plus la chambre jusqu'à la nuit prochaine.


Edit GM20 : tu as fais quelques erreurs dans ce post... il y a deja une dizaine de personnes (donc ça fait pas mal de bruit), en plus il y a un homme qui se roule parterre... Puis Talic n'est pas encore dans l'auberge, c'est une des servantes...Merci de bien vouloir respecter un minimum les éléments descriptifs fournis, même si tu as peu de temps pour rp, tâche d'y faire attention

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 149 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 6, 7, 8, 9, 10  Suivante


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016