L'Univers de Yuimen déménage !


Nouvelle adresse : https://univers.yuimen.net/




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Demeure des Esprits Primaires (forêt aux alentours )
MessagePosté: Ven 31 Oct 2008 21:54 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mer 29 Oct 2008 22:19
Messages: 177
Demeure des Esprits Primaires (forêt aux alentours)


image


Dans cette partie de la forêt de Cuilnen demeurent les Esprits Primaires. Ces Esprits sans âge sont nés à l'aube des Temps, issus directement des dieux et de leurs créations. Ici se côtoient les esprits des arbres, des pierres, des plantes, des vents, des animaux, de tout ce qui est et de tout ce qui n'est plus. Ici sont reçus les shamans et autres êtres ayant décidé d'être messagers entre les Invisibles et les Visibles, entre les Âmes et les Corps des Êtres.

L'Antre des Esprits Primaires n'est pas ouvert à tout le monde. Seuls les êtres vivants ayant voué leur vie à la Nature peuvent pénétrer dans cet endroit. Si vous n'êtes ni Shaman, ni Druide, les arbres calcinés se resserreront devant vous, vous empêchant ainsi d'entrer. Si au contraire votre affinité avec les esprits crée un passage dans cette muraille naturelle, soyez sans crainte, les Esprits vous protégeront.

_________________
. La règle à lire pour bien débuter : c'est ICI ! . Pour toutes questions: Service d'aide
Image
. Pour s'inscrire au jeu : Service des inscriptions . Pour les services d'un GM: Demande de service


Haut
 

 Sujet du message: Re: demeure des Esprits Primaires (forêt aux alentours )
MessagePosté: Sam 16 Jan 2010 09:43 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Sam 2 Jan 2010 01:28
Messages: 984
LA PREMIÈRE NUIT



LA GRANDE PEUR


Il est des lieux reculés, oubliés de tous, mais dont les légendes hantent les contes racontés par les troubadours et bardes. La grande forêt de Cuilnen, millénaire, recelait quantité de ces secrets... L'un d'entre eux est un petit domaine source de mémoire, connu des habitants de la forêt mais réservé aux membres sachant parlés aux esprits et connaissant l’ancien langage des mallorns.

N'Kpa avait parcouru bien des lieues après l'épisode de la cascade. Le temps restait gris et la température restait fraîche. Sa blessure l'avait gênée et tiraillée. Le pansement de fortune et l'onguent avaient fait des miracles. Son rythme avait petit à petit repris une moyenne plus régulière.
Seule ombre au tableau, un pot de colle lui tannait l'arrière-train. Le Lutinora vrombissant, ne la lâchait plus. Telle une ombre, il la suivait sans relâche et la jeune fille n'avait réussi à le semer. Il se révéla être un remarquable pisteur.
N'Kpa excédée, avait renoncé à le semer. Le Lutinora poussé par sa gloutonnerie fut d'un grand secours, pour le ravitaillement en vivre. Pourvu d'un flair hors du commun, il devait sentir à une lieue à la ronde, les odeurs des buissons de mures, pommiers, églantiers sauvages et autres. Parfois, il disparaissait et revenait, babines dégoulinantes.


( Tu m'énerves Lutinora à me suivre comme ça, dès que je peux j'espère pouvoir te perdre et je crois savoir où, hi hi hi !)

La Humoran, petit à petit s'habituait malgré ces excès à cet être. Cependant; la simple l'idée de parcourir la ville de Cuilnen avec une baudruche flottante derrière elle, agressant les gens, sautant sur des étalages pour assouvir sa gloutonnerie la dérangeait.
Elle suivait un sentier depuis quelques heures, peu usité, encombré, tortueux. Comme la direction était sensiblement celui de la ville de Cuilnen, elle n'avait pas modifié son trajet. Elle continuait à s'enfoncer plus loin dans ces bois, de plus en plus touffus dans cette partie.
L'ambiance, l'apparence de la forêt changeait. Les oiseaux devenaient plus rares. Les animaux de sous-bois devenaient plus discrets. Les arbres commencèrent à se parer de longues franges de mousses. Un instant, N'Kpa s'arrêta, posa une main sur un tronc. Quelle ne fut pas sa surprise... cette impression étrange de frisson de l'écorce centenaire, une vibration régulière comme le battement d'un coeur. Et par-dessus cela un ronronnement sourd, comme un dormeur en sommeil. La jeune femme retira sa main, jeta un regard circulaire, un brin inquiète. Elle reprit sa route, plus lentement, l'oeil à l'affût, touts ses sens en éveils.
Le Lutinora commença à montrer des signes d'agitation nerveuse. Par moments, ses couinements devenaient les seuls sons retentis ici.
Du coup, la nervosité de l'animal commença à miner l'assurance de la jeune femme.


" Arrête, stupide bouffonnerie flottante, tu m'agaces et je n'arrive pas à me concentrer ! ..."

Comme s'il comprenait, le Lutinora s'égosilla soudainement en cris :

" PIIIIiiii ! CUUuuu, TRiiiiii, TRiiiii, Piiiuuu Piuuuu ! "

Il montrait des signes ostentatoires de panique, que la jeune femme interpréta mal.

" Chuuuut ! il suffit tais toi ! ... Je n'entends plus que toit! Pffffuuuui !... "

Les pas de la jeune femme ralentirent. Son inquiétude était au paroxysme. La forêt changeait étrangement, imperceptiblement. L'odeur d'humus petit à petit était remplacée par celle de la pourriture. Plus ses pas la menaient de l'avant, plus le sentiment de peur s'immisça dans son esprit... Soudain, elle se retourna. Le silence derrière elle l'étonna. Le Lutinora avait disparu. Croyant avoir enfin réussi à le faire fuir en le mettant en colère, elle savourait trop confiante sa fausse joie.

(Ouf ! enfin, cette glu m'a lâché ! ... je...)

Un craquement sourd, un grincement froid et lugubre. L'air en ce lieu avait pris une consistance lourde et pâteuse, empuantie par une multitude âcre de moisissures.
N'Kpa fit un bond, les yeux écarquillés comme une lune pleine. La température avait chuté, une brume s'élevait du sol, chassé par ses propres mouvements.
Elle serre ses bras autour de sa poitrine, grelottante. Depuis quelques minutes, ses jambes ont du mal à avancer et mettre un pied devant l'autre.
(Ho ! Ho ! Ho ! mais qu'est ce qui se passe ici? Je... j'ai l'impression d'être observée, je respire mal... je... et j'ai cru entendre des voix?... Non! tu rêves ma fille! ... )

Elle se retourne soudain prise d'une peur irraisonnée. Bouche entrouverte, elle laisse s’échapper un petit cri aigu. Des bruits sourds, suivi de chuintements, de raclements et de craquements, augmentèrent de volume. Les arbres semblent se mouvoir, poussés par une étrange conscience sournoise, jalouse de la mobilité facile des humanoïdes.
Elle n'en croit pas ses yeux. Derrière elle, la piste a disparu.


" LUTINA ? T'ES Où, RÉPONDS MOI ! ... ALLEZ J'MEXCUSE REVIENT, J'AI BESOIN DE TOI ! REVIENT ! "

A son appel répond un vent artificiel véhiculant toute la haine de ce lieu envers les hommes.

"SHHHHIIIIIIiiiiiiCHHHHHhhhââââmmm...ÔkkkâmmmmShôôôShhhiiiiiisssssoûûûûRRRR...AâââRrrrgggûûûlllllL..."

" AHHHHHH ! "

La jeune femme prise de panique fonce droit devant elle. Du moins dans la direction que lui offre le bois. Tout autour d'elle, des miasmes tournoient en forme de volutes. Ses oreilles abusées entendent les voix des esprits primaires. L'agitation secoue la forêt, elle comprend trop tard que son intrusion n'est pas la bienvenue. Les arbres abattent leur colère, sur l'envahisseur. Les branches frappent, griffent, lacèrent. Les bras devant ses yeux pour se protéger des attaques, elle suit la seule piste offerte.
Les esprits chantent, rigolent autour d'elle la harcèlent, tournoient, hurlent, la frôlent, parfois la touchent de leur étreinte glaciale.
Elle se débat comme une furie, aveuglée, apeurée. Elle pleure de peur. Elle fait des moulinets avec ses bras, chassant l’hypothétique esprit... Ses cris résonnent, ses appels restent sans réponses.


" ASSEZ ! ARRÊTEZ ! JE NE VOULAIS PAS VOUS DÉRANGER, PARDONNEZ MON INTRUSION... JE VEUX SORTIR, LAISSEZ MOI ! STOooP ! "

Soudain une voix connue... des petit cris... Des couinements…

" ICI LUTINORA, JE SUIS LÀ, AIDE MOI AU SECOURS ! " .... Les arbres ralentissent leurs actions, les esprits petit à petit se rendorment, disparaissent. N'Kpa se dirige tant bien que mal vers le chemin que la forêt primaire semble lui offrir. Elle sort d'un coup, comme si tout ce qui venait de se passer n'avait pas existé. Seuls les équimoses, griffures attestent de ce qu'elle venait de vivre.
Le souffle court, ses tempes résonnent aux pulsations affolées de son coeur. Elle retrouve le Lutinora dansant dans les airs couinant de joie.
Elle s'approche épuisée, se laisse choir au sol. L'animal s'approche. Elle le saisit à bras le corps. L'animal comme un chien sort une langue grande et poisseuse et entreprend un gros nettoyage faciale de la jeune femme.


" Hi ! Hi ! Hi ! … Il suffit Luty, STOP ! je suis heureuse de te retrouver et te dois encore une fière chandelle. Cela fait deux fois que tu me sors de mauvais pas... Mais n'en abuse pas ! Cela doit rester entre nous. Je t'interdis d'en faire étalage ! Sinon je te promets de te faire griller comme une grosse chenille !... "

Elle repoussa l'animal frétillant, lui sourit, s'essuya la bouille d'un revers de manche. Elle jeta un regard en arrière. La forêt avait retrouvé son calme. Comme si rien n'avait existé. L'air était redevenu respirable, la température normale.
A la luminosité restante, elle comprit que plusieurs heures s'étaient écoulées. Le soleil au loin disparaissait derrière l'horizon.


" Allons Luty, quittons ce lieu, il y a encore de la route avant la grande cité elfe.. . " Elle jette un regard en arrière, elle fait une moue et reprend : " Je veux mettre de la distance entre elle et moi. " Dit-elle en lançant une dernière œillade inquiète au bois derrière elle...

Le couple reprit le chemin, le plus vite possible. Elle était au moins à deux jours encore de la ville...



CUILNEN

_________________
Image





Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016