L'Univers de Yuimen déménage !


Nouvelle adresse : https://univers.yuimen.net/




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Kartiran Dera: le sanctuaire des forêts
MessagePosté: Mer 29 Oct 2008 16:52 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 15:46
Messages: 13910
Kartiran Dera: le sanctuaire des forêts


Image


C'est au coeur de la forêt sombre de l'Omyrhy que se trouve l'ancien sanctuaire de Yuimen. Perdu lors de la première guerre contre Oaxaca, il est depuis ce temps sur un territoire aux mains des Garzoks et autres Gobelins. Sans doute est-ce pour cela que tous, y compris les elfes, en ont oublié l'existence. Tous, sauf quelques rares érudits et prêtres de Yuimen et les créatures de l'Omyrhy.

Véritable écrin de verdure au cœur d'une des forêts les plus sombres de Nirtim, le sanctuaire est resté inviolé durant toutes ces années, en effet, nulle créature dévouée au service de Thimoros ne saurait en passer le seuil. Si vous passez ce dernier, vous verrez qu'au coeur des arbres se trouve un cristal en forme de larme, piégé dans un arbre n'ayant pas une forme naturelle, véritable écrin, et que, malgré le brouillard, une lumière émane de ce cristal.

Vu de l'extérieur, la lumière du lieu lui donne une apparence mystique, mais c'est un pouvoir bien plus ancien qui protège cet endroit...


HRP: avant d'y diriger votre PJ, je vous demande de lire ce qui suit, car l'impact pour le rp d'un passage dans un sanctuaire pourrait ne pas être négligeable.
Il y a longtemps de cela, les Dieux quittèrent Yuimen, la laissant aux mortels. Yuimen créa avant son départ cinq sanctuaires du pardon éternel:
Inass Dera, le sanctuaire des îles, perdu à jamais (il se situe en réalité sur le continent perdu de Verloa);
Twenan Dera, le sanctuaire du désert sur le Naora niché au sein de l'oasis du désert;
Kartiran Dera, le sanctuaire des forêts, perdu dans les anciennes forêts elfiques de l'Omyrhie;
Essan Dera, le sanctuaire des montagnes, au Nord du temple de la terre sur l'Imftil, à 4 jours de marche de Yarthiss;
Ratinan Dera, le sanctuaire des plaines, dans les étendues verglacées au nord de Lebher;

Ces lieux sont connus comme étant des lieux du pardon éternel. En effet, quelle que soit la faute de l'individu, elle est pardonnée éternellement. Mais il y a un prix à payer... A partir du moment où vous touchez le cristal et jusqu'à la mort :
  • Impossibilité physique de transiger aux trois règles du culte de Yuimen;
  • Impossibilité tant physique que mentale de se tourner vers un autre dieu que Yuimen (y compris Gaïa);
  • Perte complète de son histoire. A savoir que toutes les personnes qui la connaissaient oublient tout, à la limite vague réminiscence d'un souvenir du visage. (étrangement les faera, si elles sont liées, ainsi que les compagnons du coureur de plaine ne semblent pas concernés)
  • perte du nom qui appartient dès lors à Yuimen et à lui seul, d'où l'obligation de s'inventer un nouveau nom, une fausse histoire...

Cependant, deux personnes soumises à ses règles se reconnaissent immédiatement, savent le vrai nom de l'autre.

_________________
Chibi-Gm, à votre service !


La règle à lire pour bien débuter : c'est ICI !
Pour toutes questions: C'est ici !
Pour vos demandes d'interventions GMiques ponctuelles et jets de dés : Ici !
Pour vos demandes de corrections : C'est là !
Joueurs cherchant joueurs pour RP ensemble : Contactez vous ici !


Haut
 

 Sujet du message: Re: Kartiran Dera: le sanctuaire des forêts
MessagePosté: Dim 31 Déc 2017 15:50 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 23 Nov 2008 18:11
Messages: 2608
Localisation: Quête 30 : Fan-Ming
Premier souffle d'une vie nouvelle...

J'ai l'impression que cela fait des mois que je n'ai pas avalé une bouffée et elle me paraît brûlante. L'air semble vouloir cramer la moindre alvéole de mes poumons. Je suis en vie semble-t-il, mais putain que ça fait mal. J'ai envie de hurler, mais l'air sortant vient lui aussi écorcher ma gorge qui semble être à vif. Aucun son ne sort de ma bouche, j'ai oublié comment on fait...

Premières sensations d'une vie nouvelle...

Ce n'est pas que mes lèvres qui sont figées, mais l'intégralité de mon corps refuse complètement de réagir. Nue, je ne sens ni le chaud, ni le froid, ni le vent, ni ce sur quoi je repose. Suis-je sur du satin ou des épines, des braises ou de la glace, de l'acier poli ou entrain de flotter sur l'eau ? Je me concentre sur mon corps. Froid glacial et brûlant de l'air dans ma gorge, froid glacial contre ma peau, rugueux dans mon dos, bois contre peau, vent porteur de neige sur cuir de Garzok, flocon qui fond sur mon nez.

Premiers frissons d'une vie nouvelle...

Le froid me glace, à peine de retour, je sens la vie me quitter tellement c'est intense. Trouver au fond de soi la force de réagir. J'ai l'impression de sentir une réaction, comme si une nouvelle vague me recouvrait. Non, elle parcourt bien mon corps ce n'est pas le vent, c'est ma propre peau. Oui, j'agis, un frisson délicieusement vivant remonte le long de mon échine.

Première magie d'une vie nouvelle...

Se protéger du froid qui va me tuer à ce rythme-là, c'est mon seul désire. En moi, je sens les fluides qui dansent dans mes veines. Moins qu'un réflexe, plus un instinct de survie enfuie dans mon corps si lourd, je laisse ma magie se diffuser. Les herbes autour deviennent un bouclier protecteur qui m'entoure et m'englobe. Je suis bien ainsi et je pourrais y demeurer.

Premier contact d'une vie nouvelle...

(Lothindil. Tu es de retour.)

Oh cette voix dans ma tête, je la connais. Je ne sais plus son nom, mais je la connais. Je ne sais plus qui elle est, mais je la connais.
(Je te connais...)
(Dis mon nom alors.)

Je ne sais plus comment on parle. Je sais à peine respirer. Puis même si c'était le cas, j'ai oublié qui elle était. J'ai oublié son nom. J'ai oublié sa nature. J'ai oublié nos liens.

(Je ne m'en souviens plus.)
(Moi, je n'ai pas oublié.)

Premier rugissement d'une nouvelle vie...

"Anouar !"

Le son sort de ma bouche sans que j'ai voulu le prononcer. Un son rauque, dur et puissant à la fois, plus qu'une voix, un rugissement. Astinor, ça je n'ai pas oublié ma panthère. Elle est moi et je suis elle. Elle est mon sang et ma vie, mon coeur et mon corps.

(Lève-toi, Lothindil. Lève-toi et marche.)
(Bouge de là, un peu.)

_________________


Je suis aussi GM14, Hailindra, Gwylin, Naya et Syletha


Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016