L'Univers de Yuimen


Forum de Jeu de Rôle Médiéval-Fantastique




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 292 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 16, 17, 18, 19, 20
Auteur Message
 Sujet du message: Re: L'auberge du Pied Levé
MessagePosté: Mer 29 Nov 2017 14:10 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 23 Nov 2017 23:31
Messages: 13
Localisation: Tulorim
Quelle ne fut pas ma surprise quand un inconnu s'assit brusquement, et fort peu poliment, en face de moi sans même m'avoir demandé la permission.

C'était le genre de personne qui aurait eu du mal à exercer une profession de cambrioleur. Je n'avais pu m'empêcher de dévisager avec stupeur ce véritable hommage à la pratique guerrière lorsqu'il était entré dans l'établissement, comme tous les clients de l'auberge qui s'étaient arrêté de manger dès qu'il eut passé la porte. L'inconnu avait l'air de bien connaître l'aubergiste avec qui il avait discuté avant de venir vers moi, visiblement sur ses conseils.

De taille anormalement haute, j'avais du mal à distinguer son visage, caché par de longs cheveux blonds et une barbe hirsute. Une fine et longue cicatrice décorait sa joue, vestige d'un combat qui lui était apparemment resté en mémoire car il ne semblait pas pouvoir s'empêcher de passer régulièrement son doigt dessus, comme pour s'assurer qu'elle était toujours en place. Habillé d'une armure sombre, légère et élégante, on l'aurait cru sorti tout droit d'une de ces anciennes légendes régionales décrivant les premiers Hommes comme façonnés directement à partir de la roche de la montagne. Pourtant, sa voix douce tranchait avec son physique, lui conférant une sorte d'autorité naturelle. C'était le genre de personne capable de recruter sans mal une équipe de trente personnes si l'envie lui prenait d'aller terrasser une bête fabuleuse, en supposant qu'il ne puisse pas le faire tout seul.

"Effectivement, c'est ma destination. Lui répondis-je. Si vous m'en disiez un peu plus sur le service que je peux vous rendre, je le ferai avec plaisir"

_________________


Dernière édition par Krema le Jeu 30 Nov 2017 19:39, édité 2 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: L'auberge du Pied Levé
MessagePosté: Jeu 30 Nov 2017 02:04 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 13 Avr 2017 14:36
Messages: 68
Accompagnement de Silmarion-2-



L'homme regarda Silmarion dans les yeux quelques minutes supplémentaires avant de rajouter:

"C'est simple, je te donne un colis d'une trentaine de kilos. Tu t'assures qu'il ne s'abîme pas pendant le voyage et arrivé au port, une dame prénommée Raida sera là pour prendre le colis... J'ai été payé à l'avance, si tu acceptes ce service, tu recevras 500 yus que je te donnerai avec le colis."

Après ces quelques mots, l'homme se recula sur son dossier, et attendit patiemment la réponse de Silmarion.





Guasina

_________________
Image

Gentil Animateur, pour vous servir


Haut
 

 Sujet du message: Re: L'auberge du Pied Levé
MessagePosté: Lun 4 Déc 2017 17:50 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 23 Nov 2017 23:31
Messages: 13
Localisation: Tulorim
L'inconnu n'en finissait pas d'aiguiser ma curiosité. Il ne semblait pas vouloir me dire exactement ce que je devais transporter, préférant m'informer de son poids -Trente kilos, rien que ça !- et en n'oubliant pas de me dire que je serais très bien payé. En somme, il fallait que je fasse la mule. Un boulot de sous-fifre ayant quand même l'avantage de me faire gagner 500 yus. Ça n'était pas rien.

Cependant, il m'était peut être possible de grappiller quelques informations en la jouant finement. Je décidai de prendre le risque de fâcher mon commanditaire en lui demandant la nature de ce colis. Après tout, peut être qu'un peu de hardiesse serait un bon point pour moi si l'homme était à la recherche d'un compagnon régulier.

En respirant calmement, je fis un sourire naturel avant de lui répondre.

"500 yus ! Dites donc, on peut dire que vous savez parler aux inconnus. Une telle somme me serait utile et la tâche me semble aisée. Je vous avoue tout de même que réaliser ce genre de quête est un peu nouveau pour moi et j'ai plutôt l'habitude de conduire des projets que de réaliser les tâches purement opérationnelles. Peut être vous serais-je aussi utile, voire plus, si vous m'informiez du contenu de ce colis ?"

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: L'auberge du Pied Levé
MessagePosté: Mar 5 Déc 2017 00:38 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 13 Avr 2017 14:36
Messages: 68
Accompagnement de Silmarion-3-



L'homme sourit à ta question, puis tout en faisant un signe de négation de la tête il te répondit:

" Je ne connais jamais le contenu des colis. D'ordinaire, ils sont enveloppés d'un gros papier brun et bien ficelé. Madame Rayda ne paie pas si le colis a été ouvert. C'est la première fois qu'elle paie une si grosse somme. D'habitude, c'est moi qui livre tous ses colis, mais je ne voyage toujours par la voie des airs et jamais en mer. Mais elle était intransigeante sur ce fait cette fois, il faillait passer par la mer."

A ce moment, un curieux à moitié ivre, qui a écouté indiscrètement la conversation, eut la mauvaise idée d'y faire pas.

" Et pourquoi un voyyyage en mer ? C'ce s'rait-tu parce que le guerrier bourrin aurait le mal de mer comme un fillette ? " Dit-il tout en ondulant lui-même sous les effets de l'alcool.

Le guerrier ne répondit point. Par contre, il allongea sa jambe et heurta violemment l'arrière de la jambe du curieux impoli et ce dernier atterrit brutalement sur le dos. Ce qui fit éclater de rire les autres clients témoins de la scène.


Guasina

_________________
Image

Gentil Animateur, pour vous servir


Dernière édition par Gentil Animateur le Jeu 7 Déc 2017 01:47, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: L'auberge du Pied Levé
MessagePosté: Mer 6 Déc 2017 14:04 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 23 Nov 2017 23:31
Messages: 13
Localisation: Tulorim
L'homme m'informa alors qu'il ne savait pas non plus ce qu'il y avait dans le colis et qu'il se contentait d'ordinaire de faire office de passeur. Il avait besoin de moi car le voyage devait se faire cette fois-ci par bateau et qu'il officiait toujours par la voie des airs.

Cette explication était pour le moins originale. L'inconnu à l'allure si vigoureuse aurait-il peur de l'eau ? Ou n'était-ce qu'un caprice de la part d'un avantagé capable de se déplacer par des moyens que peu de mortels seraient capables de s'offrir ? Dans tous les cas, son activité de transporteur avait l'air régulière. Je ne pensais pas courir de risque en le remplaçant pour cette fois. Et puis, ne voulais-je pas voir du pays ? À Tulorim comme ailleurs, les occasions ne manquent pas et elles sont sans doutes plus faciles à saisir lorsque l'on a 500 yus en poche...

J'étais sur le point de répondre à mon commanditaire lorsque nous fûmes dérangés par un bruyant personnage. Surgissant de la table derrière nous, ce client devait passer le plus clair de son temps à s'enfiler des cornets de mauvais vin et à jouer aux dés avec les quelques pochetrons que l'on trouve dans toute taverne qui se respecte. L'œil humide et rougi, le type n'avait pas l'air d'en être à sa première consommation. Son nez violacé et son teint cireux trahissait même un alcoolisme notoire. Il se tenait devant nous en s'accrochant à une chaise pour ne pas vaciller, et ne semblait pas être totalement sûr de comprendre la raison pour laquelle il s'était levé. De ses habits tâchés de gras et de sueur s'echappait une odeur peu ragoûtante, comme s'ils avaient trempé dans les grands bacs d'urine servant au traitement du cuir.

En général les personnes de son espèce ne sont pas dangereuses et, pour peu qu'elles viennent vous parler, il suffit de subir un monologue tout en acquiesçant et en évitant des postillons pour qu'elles vous laissent tranquille. Mais celui-ci avait visiblement entendu notre conversation et se mettait à insulter mon compagnon de table. Ça ne sentait pas bon. Bien que le bougre aurait sans doute tout oublié le lendemain, je n'étais pas sûr que mon commanditaire prenne le risque de laisser n'importe qui être au courant des transactions dont il s'occupait. Pour peu qu'il soit prudent, l'ivrogne risquait d'avoir bu son dernier verre. Espérant sans doutes le faire taire, mon inconnu fit un croche patte bien exécuté au curieux qui attira tous les regards de la salle. Il ne semblait pas bon pour moi que tout le monde fusse au courant de ce qui se tramait ici.

Je décidai de prendre les devant.

"Messieurs, il serait sans doute plus courtois de discuter ensemble de cette histoire dans un endroit plus tranquille. Sachez cher pourfendeur des airs que votre offre m'intéresse grandement."

Je m'adressai ensuite à l'ivrogne.

"Quand à vous, que diriez vous de profiter d'une bonne pipe à l'extérieur avant de revenir finir votre verre. J'avoue avoir hésité à commander un pichet mais si vous m'accompagnez je le partagerai avec plaisir avec vous".

C'était tout ce que j'avais trouvé pour éloigner le bruyant personnage de la foule. Je me levai alors en jetant un regard complice à mon bienfaiteur, espérant qu'il ait compris le message.

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: L'auberge du Pied Levé
MessagePosté: Jeu 7 Déc 2017 01:26 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 13 Avr 2017 14:36
Messages: 68
Accompagnement de Silmarion-4-



Aussitôt que tu témoignas ton intérêt pour la mission qu'il voulait te confier, il rétorqua:

" À la bonne heure... c'est tout ce que je voulais savoir. Demain au lever du soleil, le colis sera livré ici. L'aubergiste l'apportera à votre porte. "

Et sans attendre ta réponse, il se leva. Se dirigea vers l'aubergiste sans accorder le moindre regard à l'homme qu'il avait renversé. Après un échange de quelques mots avec le propriétaire des lieux, il ramassa un paquet brun ficelé qu'il mit dans son sac puis il sortit

Le reste de la soirée se passa sans incident majeur.

******


Au petit matin, tu entendis quelques petits coups discrets à ta porte... des coups discrets mais insistant si tu tardais à répondre.

Une fois ta porte de chambre ouverte, tu devras baisser ton regard pour voir une petite fillette habillée simplement mais de vêtements de qualité et non usés.

Elle te regarda d'un air timide :

" Je viens vous livrer le colis, monsieur."

Mais ses mains sont vides... et nerveuse elle baisse le regard, hésite quelques minutes avant de rajouter.

"... le colis... c'est moi. "


Guasina

_________________
Image

Gentil Animateur, pour vous servir


Haut
 

 Sujet du message: Re: L'auberge du Pied Levé
MessagePosté: Mar 12 Déc 2017 21:58 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 23 Nov 2017 23:31
Messages: 13
Localisation: Tulorim
En me réveillant le lendemain, je repensai à ma soirée, la tête encore à moitié brumeuse. Mon commanditaire, une fois que je lui avais fait part de mon intérêt pour livrer son colis, avait disparu dans la nature après m'avoir informé que le paquet m'attendrait devant ma porte au matin.


L'énergumène qui nous avait dérangé s'étant presque cassé le nez, et ayant visiblement compris que je ne voulais pas l'attirer dans un coin sombre pour parler de tricot, avait fait un barouf monumental avant de se faire jeter dehors par l'aubergiste. Il avait fallu que je consomme plus que de raison et que je demande la chambre la plus chère pour que le tenancier me parlât à nouveau sans me dévisager tel un chien galeux ayant uriné sur ses chaussures. Résultat : la pièce tournait encore un peu autour de moi lorsque je me levai pour reprendre mes esprits.

Alors que je grommelais dans ma barbe en maudissant l'inventeur de la boisson fermentée, on toqua à la porte.

"Ah ! J'ai bien fait de me lever de bonne heure, m'exclamai-je, autant en finir avec cette quête le plus vite possible"

Je me repeignai vaguement en passant ma main dans mes cheveux puis me rinçai le visage dans le broc d'eau à côté du lit avant d'aller ouvrir, histoire d'être présentable.

En découvrant la personne qui se tenait alors devant moi, je ne pus retenir un levé de sourcil interrogateur.

Une petite fille me dévisageait derrière la porte, toute sourire.

(Tiens, encore un gamin qui a égaré ses parents), pensai-je alors.

Au vu de son allure, la petite faisait penser en effet à une enfant d'un de ces bourgeois que j'avais pu croiser à mon étage avant d'aller me coucher. Blonde comme les blés des Noireterre, ses cheveux étaient retenus par un coquet ruban noir noué avec élégance au sommet de son crâne. Elle était habillée d'une jolie robe crème et d'une cape bleu nuit attachée autour de sa taille. Ses yeux sombres, rêveurs, avaient l'air de cacher un esprit mature pour son âge. En fait, elle avait étonnamment un regard de femme mûre qui faisait se questionner sur la manière de lui parler.

Pris d'un doute, je lui demandai si c'était elle qui était en charge de me remettre mon colis.

"Le colis, c'est moi", me répondit-elle alors.

(Oh super... Dans quoi je me suis fourré ?)

Je comprenais soudain l'envie de mon commanditaire de faire faire son travail par quelqu'un d'autre et la somme qu'il avait été prêt à payer pour cela. Moi qui m'imaginais une course à l'objet peu légal nécessitant de la discrétion, je me retrouvais mêlé à du trafic d'enfant.

"Écoutez Monsieur, dit la petite d'une voix calme, je comprends votre surprise de voir en face de vous une personne comme moi. Vous vous attendiez sans doutes à un paquet plus transportable"

Oui, de 30 kilos... L'inconnu s'était bien foutu de moi...

"-Je dois me rendre de toute urgence chez ma tante Rayda à Yarthiss, continua t-elle.
Je ne peux pas vous donner tous les détails mais vous êtes mon seul espoir d'arriver à bon port.

- Mais, lui répondis-je, ta tante ne pouvait-elle pas venir te chercher pour que tu n'aies pas à voyager avec des inconnus ?

-C'est plus compliqué que ça... Ma tante ne pouvait pas quitter la ville. Mais je ne peux vraiment pas vous en parler. Je peux en revanche vous donner ceci pour vous prouver ma bonne foi."

Elle sortit alors de sa poche une grosse bourse qu'elle me tendit. En l'ouvrant, je découvris que j'avais gagné 500 yus. Ça faisait au moins une bonne nouvelle.

La petite m'intriguait. Son histoire était louche et la conduire à sa destination pouvait être dangereux. Cependant je me disais que si la mission nécessitait spécifiquement un garde du corps, on n'aurait pas choisi un jeune voyageur comme moi pour la faire. Et puis de toutes façons j'avais déjà accepté et gagné une belle somme. Je n'avais pas envie qu'il m'arrivat des problèmes en faillissant à ma parole.

"Eh bien soit
, m'exclamai-je. Puisque tu as l'air pressée, partons sans attendre au port. Allons te ramener à ta tatie. Au fait, comment t'appelles-tu, petite ?

-Escherichia, Monsieur. Ravie de vous rencontrer."

Sur ces mots, j'allai boire une bonne rasade d'eau claire avant de me diriger à grand pas vers la sortie.

_________________


Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 292 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 16, 17, 18, 19, 20


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016