L'Univers de Yuimen déménage !


Nouvelle adresse : https://univers.yuimen.net/




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 70 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Tanière du souvenir éternel
MessagePosté: Sam 15 Aoû 2009 15:00 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Site Internet  Profil

Inscription: Lun 20 Oct 2008 21:22
Messages: 22817
Localisation: Chez moi^^
Il n'y a rien derrière la porte, à part une salle vide et impeccablement propre, pas une trace de poussière. Au sol, une étoile lumineuse est gravée dans la pierre. C'est de elle que provient la magie de lumière à l'état pure.

Image

_________________
Pour s'inscrire au jeu: Service des inscriptions

ImageImageImage

Alors il y a une règle que je veux que vous observiez pendant que vous êtes dans ma maison : Ne grandissez pas. Arrêtez, arrêtez dès cet instant. Wendy dans "hook" (petit hommage à Robin Williams)
Pour toute question: Service d'aide
Pour les services d'un GM: Demande de service


Je suis aussi Lothindil, Hailindra, Gwylin, Naya et Syletha


Haut
 

 Sujet du message: Re: Tanière du souvenir éternel
MessagePosté: Ven 21 Aoû 2009 17:12 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 23 Nov 2008 18:11
Messages: 2966
Localisation: Elysian
Mes précautions sont bien inutiles, mais je ne m’en rends compte qu’en pénétrant dans la salle illuminée. Nulle âme vivante en ce lieu baigné de magie, nul corps empli de vie, nul ennemi ni allié : seulement la solitude de notre binôme arbitraire. Je me tourne vers Sidë pour la rassurer d’un geste confortant.

« C’est bon, il n’y a…rien. »

Rien… ma voix laisse percer l’inquiétude et la morosité de n’avoir trouvé personne derrière cette porte. Depuis la matinée, nous n’avons rencontré que des créatures artificielles, ou plus dotées de mort que de vie, cette même vie qui me manque tant, et à laquelle je m’accroche comme une lumière dans ce morne monde d’ombres.

Me retournant à nouveau vers la salle, alors que l’elfe bleue me suit silencieusement, pénétrant à son tour dans la pièce, mes yeux se posent sur l’origine de toute cette magie lumineuse. Au sol brille une étoile de lumière : huit pointes formées de deux carrés superposés, le tout cerné d’un cercle. L’œuvre magique semble gravée à même la roche, même si on peut sentir dans l’atmosphère l’onde bruissante et grésillante d’une puissante magie.

En entrant, je me demandais que faire de cette pièce, mais maintenant que je l’ai analysée, la clé me semble évidente : je dois me rendre au milieu de cette étoile lumineuse, car elle produit la lumière qui éclaire ma route.

(Sois prudent, Cromax.)

Je n’ai pas envie d’être prudent, cette fois. C’est trop évident, et l’envie que je ressens à le faire est trop forte pour penser y résister. Je me tourne une nouvelle fois vers Sidë avec un regard mystérieux. Je lui tends la main pour qu’elle l’agrippe avec un sourire en coin, sensé la mettre en confiance.

« As-tu confiance en moi ? »

« Quoi ? »

Son regard est perplexe, et elle a un sourcil relevé. Mon sourire se confirme alors que je lui prends la main sans qu’elle ne s’y oppose.

« As-tu confiance en moi ? »

Cette fois, elle laisse échapper une esquisse de sourire, alors que ses lèvres s’entrouvrent.

« Oui… »

Et c’est parti, j’avance en la tirant derrière moi dans ce cercle magique, porte qui, je le sens, nous mènera dans un monde aux mille et une splendeurs. Fermant les yeux, confiant moi aussi, je me laisse entrer dans ce pays des rêves bleus…

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Tanière du souvenir éternel
MessagePosté: Ven 21 Aoû 2009 18:49 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Site Internet  Profil

Inscription: Lun 20 Oct 2008 21:22
Messages: 22817
Localisation: Chez moi^^
Deux choses étranges se passent au moment où vous entrez dans le cercle de lumière. Tout d'abord une étrange sensation de bien-être complet. Ensuite, une sensation moins agréable, celle du sol qui s'ouvre sous vos pieds tandis la lumière autour de vous semble se solidifier.

Dans le trou du sol apparaît un trou couleur brume...

_________________
Pour s'inscrire au jeu: Service des inscriptions

ImageImageImage

Alors il y a une règle que je veux que vous observiez pendant que vous êtes dans ma maison : Ne grandissez pas. Arrêtez, arrêtez dès cet instant. Wendy dans "hook" (petit hommage à Robin Williams)
Pour toute question: Service d'aide
Pour les services d'un GM: Demande de service


Je suis aussi Lothindil, Hailindra, Gwylin, Naya et Syletha


Haut
 

 Sujet du message: Re: Tanière du souvenir éternel
MessagePosté: Mer 26 Aoû 2009 22:22 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 23 Nov 2008 18:11
Messages: 2966
Localisation: Elysian
Comme pour confirmer mon espoir fou, pour le motiver, pour le renforcer davantage, une sensation de bien-être globale envahit mes sens lorsque mes pieds me mènent au centre de cette fresque magique et lumineuse. Plus aucun mal ne me pèse, plus aucune douleur, plus aucune cicatrice malveillante d’un passé mouvementé. Juste la vie, la vie à l’état pur, à l’état brut, dans sa plus charmante simplicité, et sa plus agréable forme. Même la rose poussant à l’intérieur de mon corps ne m’offre plus aucune douleur, cette broche vivante s’accaparant de mon être n’est finalement plus qu’une partie de moi-même, et en cet instant de renaissance, je m’en aperçois plus que jamais. Je suis la rose, et elle est moi, nous sommes unis, et son pouvoir envahit ma chair et me rassure, me conforte dans mon espoir de survie. Car même dans ce lieu obscur la lumière règne en maître, à la place d’honneur.

À entendre le soupir aisé de Sidë derrière moi, je sais qu’elle partage la même sensation, et je me tourne vers elle avec un sourire sincère et joyeux, prenant ses mains entre les miennes, la mine soulagée et respirant la joie de vivre.

« Tout va bien, Sidë, tout va pour le mieux ! »

Mon enthousiasme ne s’ébranle même pas lorsque le sol semble s’ouvrir sous nous, nous emportant contre notre gré dans un monde différent, et peut-être meilleur/ Tout autour, la lumière semble former des murs opaques et résistants qui nous protègent, nous bercent. Sous mes pieds, une brume brunâtre remplace le sol pierreux et taillé avec soin. J’ignore si c’est le fluide étrange dont Lysis m’a parlé, mais je refuse de me laisser inquiéter par la nature de cette chose. Ma faera est bien calée au fond de mon esprit, toujours veillant sur la mise en garde dont elle m’a affublé l’instant d’avant, mais confortée par l’espoir qui m’habite tout entier. Étrangement, c’est la première fois que j’ai l’impression d’avoir l’ascendant sur elle, qu’une chose est plus forte en moi que ses suppliques parfois étranges : ma vie.

Sidë, de son côté, ne parait pas du tout rassurée par tout ce qui se passe, et jette des œillades affolées de tous les côtés. Préservant mon sourire, j’exerce une pression plus forte sur ses doigts, alors qu’elle tourne le regard vers moi.

« Ne t’inquiète pas, Sidë… Accroche-toi à moi, restons ensemble… »

Je m’approche d’elle, me serrant un peu plus contre son être frêle, la prenant contre moi, dans mes bras. Et ainsi, je me laisse porter vers cette brume magique, sans l’ombre d’une crainte…

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Tanière du souvenir éternel
MessagePosté: Dim 30 Aoû 2009 14:52 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Site Internet  Profil

Inscription: Lun 20 Oct 2008 21:22
Messages: 22817
Localisation: Chez moi^^
Au moment où vous passez le fluide, votre vision faiblit de plus en plus. Vous finissez aveugles, mais pour très peu de temps.

L'aterrissage est brutal et vous vous retrouvez à plat ventre sur le sol. Vous vous retrouvez nez à nez avec une créature ailée, dont vous ne voyez pas le visage caché sous sa capuche.

Image

Le lieu dans lequel vous êtes semble flotté dans l'espace. Vous êtes dans une sorte de pyramide aux murs semblant être fait de cristal changeant de couleurs. Vous avez 3 coffres à vous pieds.

_________________
Pour s'inscrire au jeu: Service des inscriptions

ImageImageImage

Alors il y a une règle que je veux que vous observiez pendant que vous êtes dans ma maison : Ne grandissez pas. Arrêtez, arrêtez dès cet instant. Wendy dans "hook" (petit hommage à Robin Williams)
Pour toute question: Service d'aide
Pour les services d'un GM: Demande de service


Je suis aussi Lothindil, Hailindra, Gwylin, Naya et Syletha


Haut
 

 Sujet du message: Re: Tanière du souvenir éternel
MessagePosté: Mar 1 Sep 2009 18:28 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 23 Nov 2008 18:11
Messages: 2966
Localisation: Elysian
Serrée contre moi, Sidë semble appaisée. Mes yeux sont ouverts sur une bien étrange réalité. Cette brume opaque aux teintes de la terre s’assombrit soudainement, comme si nous nous enfoncions en son sein, aux tréfonds d’un monde « d’en bas » dont j’ignore tout, y compris l’existence. Inconsciemment, je raffermis mon étreinte sur le corps frêle de l’elfe bleue, et je sens sa chaleur poindre à travers ses habits, alors que sa respiration se fait légèrement plus rapide, contre ma nuque, contre mon cou. Je ne sais si c’est la peur qui l’étreint, ou l’excitation que provoque ce changement perturbant. Moi-même, étonnamment, j’ignore ce que je ressens réellement. Je n’ai pas l’impression que je vais perdre la vie, ma précieuse vie, alors je me laisse glisser. Les doigts de l’elfe bleue se crispent un peu contre mon dos, et elle enfuit son visage contre le haut de mon torse, la respiration de plus en plus haletante. Cette proximité crée une chaleur interne à notre duo et un frisson me parcourt soudainement l’échine, remontant lentement le long de mon dos pour mourir dans le haut de ma nuque, au même instant où mon visage se dresse vers ce que je crois être l’entrée de ce tunnel vertical dans lequel nous tombons sans accroc. Mais je ne perçois nulle lumière, en hauteur. Tout ce qui nous entoure est complètement noir, et soudainement, je me ses en proie à une hésitation gênante. Mes pieds ne touchent aucun sol, mais je n’ai pas la sensation de tomber. Mon regard ne voit rien, mais cette obscurité n’est pas artificielle pour autant. J’ai l’impression de voyager tout en restant immobile, sans qu’aucun mouvement ne soit mis en route pour modifier quoi que ce soit à ma posture, debout contre Sidë. Sans doute est-ce pour cela qu’elle s’est mise à trembler. La pression de mes mains contre son dos se fait plus forte encore, témoin de mon inquiétude croissante, et sa respiration se coupe…

(Est-ce ça, la mort ? Le néant absolu ? Le noir, le vide, une chute insensible vers des abysses obscurs et infinis ?)

Ce n’est pourtant pas l’heure d’un tel questionnement existentialiste. Une soudaine sensation de réalité prenante s’empare de tous mes sens engourdis par ce voyage inconscient à travers les espaces entre les choses réelles, à la frontière du rêve. La sensation de chute est bien présente, cette fois, et ne dure pas : un instant de sensation, puis une réception rude, à plat ventre, alors que mes bras s’ouvrent pour lâcher ma compagne qui atterrit dans une position semblable à la mienne. Je suis perdu, désorienté, je n’ai plus de rapport à la réalité, et en moi, seule Lysis me permet de remettre l’ordre de la logique raisonnée.

(Tu as traversé un fluide. Ça t’es déjà arrivé, par le passé. Tu es ici dans une dimension parallèle, ailleurs, dans un endroit que tu ne connais pas. Ne laisse pas ton esprit sombrer dans la démence.)

Je tiens bon, je résiste, et j’ouvre les yeux sur cette étrange réalité. Aussitôt éveillé, je suis ébahi du spectacle qui s’offre à moi, incongru et inattendu. Je me relève avec un empressement curieux alors que mon regard englobe la scène. Il semblerait que je sois dans une bulle, une bulle avec une forme étrange, qui se baladerait dans un ciel étoilé, au milieu de nulle part. Un arc-en-ciel cristallin semble faire les murs de cette prison sans porte ni issue. Face à moi, un être encapé muni d’une paire d’ailes géantes semble protéger pacifiquement trois coffres différents.

Alors que Sidë se relève, visiblement tout aussi perdue que moi, je prends la parole pour m’adresser à l’être qui me fait face.

« Où suis-je ? Qui êtes-vous ? »

Mon regard se perd à nouveau dans un tour de la pièce, et je reprends.

« Qu’est-ce que je fais ici ? »

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Tanière du souvenir éternel
MessagePosté: Mer 2 Sep 2009 00:00 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Site Internet  Profil

Inscription: Lun 20 Oct 2008 21:22
Messages: 22817
Localisation: Chez moi^^
L'être ne semble pas bouger d'aucune manière. Cependant, bien qu'aucune parcelle de son corps ne se déplace, il répond à ton interlocation :

"Pose une seule question à la fois je t'en prie. Elles sont à la fois si simple et si complexe que tu risquerais de ne pas tout saisir si je vais trop vite. Je répondrais cependant à tes trois questions.
A la première, je te dirais que tu es ici et nulle part ailleurs. Tu es à l'anti-chambre de nombreux mondes, dans un lieu où nul ne peut te trouver et où le mal n'entre pas.
A la seconde, je te dirais que je suis celui que je suis et que tu n'es pas. Je suis celui qui garde ce lieu et qui dirige ceux qui y viennent.
A la dernière, tu devrais pouvoir y répondre maintenant. Tu es venu ici pour trouver un chemin, je suppose du moins."


En plus de ce message, tu en reçois un autre plus direct, dans ton esprit. Tu sens que ce n'est pas Lirelan ni une force négative d'aucune sorte, mais une forme de télépathie:
(Tu es loin de chez toi, Gardien de la rose. Tu apprendras peut-être enfin ce que "nous" peut vouloir dire.)

_________________
Pour s'inscrire au jeu: Service des inscriptions

ImageImageImage

Alors il y a une règle que je veux que vous observiez pendant que vous êtes dans ma maison : Ne grandissez pas. Arrêtez, arrêtez dès cet instant. Wendy dans "hook" (petit hommage à Robin Williams)
Pour toute question: Service d'aide
Pour les services d'un GM: Demande de service


Je suis aussi Lothindil, Hailindra, Gwylin, Naya et Syletha


Haut
 

 Sujet du message: Re: Tanière du souvenir éternel
MessagePosté: Mer 2 Sep 2009 10:18 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 23 Nov 2008 18:11
Messages: 2966
Localisation: Elysian
L’inconnu me faisant face ne bouge pas d’un iota, si ce ne sont ces lèvres qui daignent apporter réponses à mes interrogations. Attentif à sa voix, à ses mots, à ses tournures de phrases et à leu contenu, j’écoute l’être mystérieux m’éclairer sur mes questionnements. Il commence par préciser que je pose trop de questions en même temps, et que je risquerais de ne pas comprendre ses réponses si je ne me contentais pas d’une seule demande à la fois. Je me rembrunis un peu à cette déclaration, et fronce momentanément un sourcil, légèrement vexé par ses appréciations douteuses sur mon intellect et mon attention. L’inconnu décide cependant de faire confiance à ma capacité d’analyse en affirmant vouloir répondre à mes trois questions, qui sont, selon ses mots, trop simples et trop complexes. Au vu de sa façon de parler, je lève un sourcil pour m’affirmer intérieurement que je ferais en effet mieux de poser une seule question à la fois si la créature qui me fait face s’emplit d’une transcendante explication philosophique à chaque mot que je prononce.

Ainsi donc, attention toute accordée à cet encapé qui fait la seule menace visible de ce monde inconnu, j’écoute ce qu’il a à me dire. Et ses réponses, bien que prononcées de manière alambiquées et dotées d’un style énigmatique particulier et recherché, sont claires dans leur sens profond, et ne trahissent pas chez moi une incapacité de compréhension.

Ainsi donc, je me trouve dans une espèce de monde de transition dont il est le gardien, le protecteur et le guide. Un monde exempt de toute notion de bien ou de mal, puisque le mal semble ne pas y accéder… et que je sais intérieurement que s’il n’y a pas de mal, le bien n’existe que dans toute sa neutralité absolue. Un détail me fait sourciller un instant, cependant. Dans cet endroit, nul ne semble pouvoir me trouver. Je fais une petite moue gênée à cette évocation. Sans remettre en doute la bienveillance de ce ‘passeur de mondes’, ce qu’il me décrit là pourrait très bien résonner en moi comme l’expression d’une prison particulière, dont aucun échappatoire n’est permis.

Mais sans me formaliser sur de si petit détails, je l’écoute poursuivre sa diatribe discursive avec l’apport nécessaire à ma troisième interrogation, dont la réponse est induite par ses deux autres éclaircissements. Ainsi donc, je suis ici, dans l’entre-monde, pour trouver un chemin, une voie, une destination que je ne connais pas, mais que je dois me borner à atteindre.

Les paroles de l’être énigmatique cessent sur ces mots, et m’emplissent de réflexion. Si bien que cette voix soudaine apparaissant dans mon esprit ne lui est pas directement associée. Je marque un léger temps pour me rendre compte que ça n’est pas Lysis, ni même Lirelan – bien que ce nom ne me dise rien du tout – ni aucune de mes voix intérieures et pensives. Je sais qu’il s’agit d’une transmission de pensée, et que l’être ailé qui me fait face en est la source.

Mes yeux, qui s’étaient baissés vers le sol dans une courte réflexion se relève à nouveau vers lui avec introspection lorsqu’il évoque ma personnalité propre, et la chose qui me fait le plus défaut… La méconnaissance de ce que beaucoup appellent l’Amour.

(Ne l’écoute pas, Cromax. Tu m’as, moi, nous sommes Nous et nul ne peut prétendre le contraire !)

Je chasse d’une pensée cette affirmation de Lysis. Je sais parfaitement que le lien avec ma faera n’est pas de l’amour, même si j’ignore s’il s’agit d’une chose plus forte, ou moins puissante. Je désire me laisser aller dans la discussion mentale avec cet être, et presque inconsciemment, une pensée m’échappe…

(Je ne sais pas où c’est, chez moi… Je ne sais pas si un tel apprentissage m’est possible…)

C’est ce que Lysis m’avait dit, une fois. Que j’étais dépourvu d’amour, de sentiment de lien à quiconque, et qu’il fallait l’accepter, comme une malédiction natale dont j’étais une victime, même si ma faera m’intimait autrefois d’en tirer ma force.

Puis, une autre pensée m’habite, celle qui renferme cette notion de ‘gardien de la rose’. C’est à Pulinn que je pense maintenant, à la belle, à la splendide Pulinn. De son charme et de sa grâce, elle m’a demandé de me rendre ici, et pour mener à bien ma mission, je dois ramener un artefact à Kendra Kâr… Un artefact de puissance recherché avidement par les forces du mal, les puissances occultes d’Oaxaca la Noire.

C’est avec ma voix propre que je m’exprime alors…

« Comment pourrais-je savoir où je dois me rendre, si je ne sais pas exactement ce que je cherche ? »

Derrière moi, Sidë est restée silencieuse, mais je suis persuadé qu’elle aussi a été contactée mentalement par ce Gardien des âmes perdues…

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Tanière du souvenir éternel
MessagePosté: Mar 8 Sep 2009 18:12 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Site Internet  Profil

Inscription: Lun 20 Oct 2008 21:22
Messages: 22817
Localisation: Chez moi^^
"Si vous ne savez pas où aller, regarder derrière vous. Si vous ignorez ce que vous cherchez, je ne saurais vous guider..."

L'être se déplace calmement vers vous, il n'est aucunement menaçant. Tu remarques qu'il ne marche pas, mais qu'il semble flotter à quelques centimètres du sol faisant voler un peu de sable tout autour de lui.

_________________
Pour s'inscrire au jeu: Service des inscriptions

ImageImageImage

Alors il y a une règle que je veux que vous observiez pendant que vous êtes dans ma maison : Ne grandissez pas. Arrêtez, arrêtez dès cet instant. Wendy dans "hook" (petit hommage à Robin Williams)
Pour toute question: Service d'aide
Pour les services d'un GM: Demande de service


Je suis aussi Lothindil, Hailindra, Gwylin, Naya et Syletha


Haut
 

 Sujet du message: Re: Tanière du souvenir éternel
MessagePosté: Mer 9 Sep 2009 11:41 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 23 Nov 2008 18:11
Messages: 2966
Localisation: Elysian
L’inconnu ailé répond à ma question de manière directe, mais également totalement détournée. Ainsi, à la place d’une réponse concise, claire et nette à ma question, il se rengorge d’une nouvelle énigme, arguant son incapacité à m’aider en quoi que ce soit. Il m’insulte presque, d’ailleurs en me demandant nettement de faire demi-tour, et de rentrer chez moi si j’ignore où aller. Son approche lente et aérienne ne sont pas non plus pour me plaire, et là où je voyais l’instant d’avant un guide salvateur, je ne vois plus maintenant qu’un fauteur de troubles… Cet être est d’une neutralité et d’une aphasie déconcertantes, et je me renfrogne un peu devant les possibilités qui me sont offertes. Le secret de ma quête doit être révélé pour que je puisse aller plus loin… Le seul problème étant que ce secret… je ne le détiens pas entièrement.

« Écoutez… je proviens d’un lieu nommé ‘Tanière du Souvenir Eternel’, dans la sombre forêt d’Omyre, à l’Ouest d’un continent nommé Nirtim. J’y cherchais un artefact puissant convoité par la Sombre Oaxaca, et qui aurait la forme d’une pierre de pouvoir. Voilà pourquoi je suis ici, après avoir traversé un…fluide dont j’ignorais la destination. Vous vous prétendez guide, indiquez moi la voie à suivre, le chemin qui me mènera à ce que je cherche… »

Il n’indique nulle réponse à ma pensée, comme s’il ne l’avait pas captée. Je me demande si la pensée intuitive et étrangère qui m’est venue n’est pas simplement une manifestation de mon inconscient, et non de la télépathie… Peu m’importe, cet être ne semble être qu’une charnière, un passage forcé vers ma destinée…

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Tanière du souvenir éternel
MessagePosté: Ven 11 Sep 2009 18:39 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Site Internet  Profil

Inscription: Lun 20 Oct 2008 21:22
Messages: 22817
Localisation: Chez moi^^
"Ainsi vous venez de la tanière. Le monde bouge donc et ma tâche sera bientôt achevée. Je vous guiderais vers la larme de Thimoros, gardien de la Rose et deux-fois morte. Mais il vous faudra poser les bonnes questions pour cela. Le temps est compter et il vous faut vous dépêcher si vous voulez achever votre quête. Je vous accorde 3 questions à chacun, soit 6 questions au total, la faera ne comptant pas."

Il se déplace vers le premier coffre, le noir.

(Ne doutes pas de moi, Gardien de la Rose. Ne te prends pas pour plus que ce que tu n'es. Tu n'es qu'un mortel, ne l'oublie pas en ce lieu.)

_________________
Pour s'inscrire au jeu: Service des inscriptions

ImageImageImage

Alors il y a une règle que je veux que vous observiez pendant que vous êtes dans ma maison : Ne grandissez pas. Arrêtez, arrêtez dès cet instant. Wendy dans "hook" (petit hommage à Robin Williams)
Pour toute question: Service d'aide
Pour les services d'un GM: Demande de service


Je suis aussi Lothindil, Hailindra, Gwylin, Naya et Syletha


Haut
 

 Sujet du message: Re: Tanière du souvenir éternel
MessagePosté: Sam 19 Sep 2009 20:31 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 23 Nov 2008 18:11
Messages: 2966
Localisation: Elysian
L’être répond une fois de plus à mes interrogations sous-jacentes, et comme auparavant, il le fait avec un phrasé alambiqué et énigmatique. Il parait prendre conscience, être pas si omniscient que ça, que nous provenons de la Tanière, comme si d’autres chemins pouvaient mener ici, et affirme vouloir nous aider dans notre quête de ce qu’il appelle la ‘Larme de Thimoros’. Ce nom résonne à mes oreilles elfiques comme une dénomination moqueuse et sans doute satirique d’un artefact dédié à cette divinité de la haine et du chaos, qui n’a pas pour usage de pleurer, raison pour laquelle un tel artefact est rare et précieux, même si on pourrait douter de son efficacité pour faire le bien. Ainsi, alors que des interrogations sur le bienfondé de ma quête se propagent dans mon esprit, l’être mystérieux poursuit son discours, m’appelant par mon grade secret de Gardien de la Rose, et, chose plus troublante encore, s’adressant à l’elfe bleue par le surnom de ‘Deux fois morte’, comme s’il était possible que ce fut le cas.

(Ce n’est pas le cas, n’est-ce pas ? On ne peut espérer revenir de la mort, et encore moins deux fois…)

(Pas possible ? Et quel marché as-tu donc passé avec Phaïtos pour ramener Andelys, lors de ta visite aux Enfers ? Cette elfe est juste plus riche en expérience que tu sembles le croire. Et si elle s’en est sortie deux fois… C’est qu’elle a du potentiel. Tu as eu raison finalement, de la prendre avec toi.)

(En espérant que tout ça ne se retourne pas contre moi… Comment tu veux que je fasse confiance à une personne qui a été plus morte que vivante ?)

(Qui te parle de confiance ? Je te parle de tirer profit de ses capacités, pas de t’allier corps et âme à elle !)

(Moui… Et sinon, l’autre type là, il se fiche de nous tu crois ? Il sait qui on est, mais pas d’où on vient… Il y a anguille sous roche, non ?)

(Peut-être, peut-être pas… Il ne semble pas faire partie de l’espace ou du temps, et il peut simplement être au courant de certaines choses qu’il lit dans ton cœur, les plus importantes qui soient… Et ce que tu es l’est…)

Je laisse mon esprit méditer seul sur les conclusions de Lysis, et reporte mon attention sur les paroles de mon hôte céleste. Il affirme pouvoir répondre à six de nos question, trois chacun, révélant l’existence probante de Lysis.

(Décidément, il met les pieds dans le plat pour tout le monde, celui-là ! Et puis pourquoi le nombre de questions est-il limité ? N’est-il pas sensé nous aider ?)

(Je te déconseille de poser la question… ça en gaspillerait une…)

Ravalant donc mes interrogations primaires et instinctives, je me plonge dans une réflexion sur les questions que je pourrais poser. Une chose est certaine, c’est que je le laisserai répondre à chacune avant d’en poser une nouvelle. La hâte n’est pas mon alliée, il semblerait.

Mais alors que je tente de réfléchir, une voix – celle de l’être ailé – résonne dans ma tête, menaçante et impérieuse, m’intimant le respect et rappelant ma piètre condition de mortel en un mot menaçant. Aussi bon qu’il se désigne, le maître des lieux n’en semble pas moins prétentieux…

Mais je n’ai pas le temps de me replonger dans mes réflexions que la voix de Sidë – je l’avais presque oubliée – retentit, claire et sans faille.

« Où trouvera-t-on la Larme de Thimoros ? »

Hop, première question posée. Arrêtant toute pensée, je me pends aux lèvres de notre mentor, prêt à déceler dans sa réponse le moindre indice appelant un nouveau questionnement…

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Tanière du souvenir éternel
MessagePosté: Jeu 24 Sep 2009 13:46 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Site Internet  Profil

Inscription: Lun 20 Oct 2008 21:22
Messages: 22817
Localisation: Chez moi^^
Il ne semble pas écouter la question de ta compagne, en effet, en même temps qu'elle parle, il se penche sur le coffre et y passe la main d'un geste rapide. Celui-ci se met à briller, passant du noir à l'argent.
Il se retourne cependant vers vous pour répondre en ces termes:

"Sur Gramenou où la terre est de l'eau, les elfes des poissons et les chevaux des loutres se trouvent la larme de Thimoros. Cherchez la haute tour noire, cherchez le "Qastreziam" car là se trouve la pierre."

_________________
Pour s'inscrire au jeu: Service des inscriptions

ImageImageImage

Alors il y a une règle que je veux que vous observiez pendant que vous êtes dans ma maison : Ne grandissez pas. Arrêtez, arrêtez dès cet instant. Wendy dans "hook" (petit hommage à Robin Williams)
Pour toute question: Service d'aide
Pour les services d'un GM: Demande de service


Je suis aussi Lothindil, Hailindra, Gwylin, Naya et Syletha


Haut
 

 Sujet du message: Re: Tanière du souvenir éternel
MessagePosté: Sam 3 Oct 2009 01:22 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 23 Nov 2008 18:11
Messages: 2966
Localisation: Elysian
Alors que Sidë énonce sa question, l’être ailé ne semble pas ciller, et se tourne même avec nonchalance vers l’un de ses trois coffres, le noir. Il se baisse vers celui-ci comme s’il n’avait pas entendu la voix de l’elfe bleue, qui semble un peu s’offusquer d’être ainsi déniée, etje peux observer un curieux phénomène qui rend l’ébène du coffre aussi pure et brillante que de l’argent. Cette transformation m’arrache un petit soupir amusé : l’homme semble vouloir faire voir ses talents… Mais je n’ai le temps de le penser que déjà, il répond à la question qui lui a été posée avec – une fois n’est pas coutume – précision.

Ainsi donc, la Larme de Thimoros se trouve sur un monde dénommé Gramenou, et qui ne semble fait que d’eau. L’artefact que nous recherchons est apparemment enfermé dans une tour noire… Il énonce également une chose à chercher, qu’il dénomme ‘Qastreziam’. Je ne sais si il s’agit du nom de la tour, d’une pièce, d’une personne habitant cette tour, d’un coffre ou d’un autre objet quelconque, mais une autre question vient me troubler l’esprit. J’hésite un instant avant de la poser, puis je me lance, à l’instar de Sidë précédemment.

« Comment… Comment allons-nous respirer et nous retrouver dans un monde inconnu entièrement fait d’eau, tel que vous semblez le dire ? »

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Tanière du souvenir éternel
MessagePosté: Sam 3 Oct 2009 21:14 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Site Internet  Profil

Inscription: Lun 20 Oct 2008 21:22
Messages: 22817
Localisation: Chez moi^^
Avant de te répondre, la créature passe la main sur le coffre noir/argent, celui-ci s'ouvre alors dans une douce lumière. A l'intérieur, tu peux voir deux pendentifs, un bleu comme le saphir, l'autre rouge comme la rose qui pousse sous ta peau. Lysis te prévient qu'il y a une autre faera dans la pièce, dans le bijou bleu. A coté de ça, Sidë se précipite vers les colliers.

"Voilà ce qui vous permettra de vivre sous l'eau. La deux-fois-morte trouvera de quoi aller là-bas."


[HRP]Ce sont 2 pendentifs de respiration sous-marine. Ils permettent de respirer sans limite sous l'eau. Tu es bien sûr obligé de le porter au cou pour qu'il marche.[/HRP]

_________________
Pour s'inscrire au jeu: Service des inscriptions

ImageImageImage

Alors il y a une règle que je veux que vous observiez pendant que vous êtes dans ma maison : Ne grandissez pas. Arrêtez, arrêtez dès cet instant. Wendy dans "hook" (petit hommage à Robin Williams)
Pour toute question: Service d'aide
Pour les services d'un GM: Demande de service


Je suis aussi Lothindil, Hailindra, Gwylin, Naya et Syletha


Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 70 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016