L'Univers de Yuimen


Forum de Jeu de Rôle Médiéval-Fantastique




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 100 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 3, 4, 5, 6, 7
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Terres Désolées (Izurith)
MessagePosté: Lun 16 Juil 2018 02:34 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 9 Juin 2016 20:32
Messages: 340
Localisation: Bouhen
Dès que le petit gobelin exécuta son plan et s’avança vers la créature de cet oasis, celle-ci se redressa. Il poursuivit alors son avancée guettant attentivement le comportement de son vis-à-vis. Plus le petit être vert s’approchait et plus la créature haute sur pattes s’agitait. Il devint clair pour Fenouil qu’elle n’aimait pas qu’il approche de l’entrée… par contre, ça ne l’informait pas de la raison. En l’observant attentivement, il en déduit qu’elle n’était pas si agressive que ça, donc il pensa qu’elle ne protégeait sûrement pas ses petits… Il finit donc par s’arrêter de marcher, mais non de se questionner.

En fait, Fenouil était déchiré par l’envie d’effectuer deux actions contraires. D’abord, il y avait la peur qui l’incitait à s’arrêter net et même à rebrousser chemin. Ensuite, il y avait la curiosité qui le stimulait à aller voir plus loin. Le petit gobelin regarda un petit instant Altëa, mais cette dernière n’avait pas émis d’opinion à ce sujet, il devait donc décider par lui-même.

Il jeta un dernier coup d’œil à la créature et laissa libre cours à sa curiosité tout en avançant de plus belle.

((( 188 mots)))

_________________
Fenouil, larron origine voleur


Dernière édition par Fenouil le Mer 25 Juil 2018 14:25, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Terres Désolées (Izurith)
MessagePosté: Mar 24 Juil 2018 06:19 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mer 24 Fév 2010 10:07
Messages: 6209
Terres Désolées - Oasis sous-terraine (Fenouil)

    Si la réaction de la créature ne fut pas immédiate, lorsque le gobelin arriva à quelques mètres de l'animal, celui-ci commença à montrer les crocs alors qu'un grondement sourd vrombit dans son poitrail. Son attitude commençait à se faire plus agressive.

[Fenouil : 0,5 (introspection) ; 0,5 (test)]

_________________


Image




Haut
 

 Sujet du message: Re: Terres Désolées (Izurith)
MessagePosté: Mer 25 Juil 2018 14:41 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 9 Juin 2016 20:32
Messages: 340
Localisation: Bouhen
Ce fut donc d'un pas rapide, mais plus ou moins assuré que le gobelin vert décida de s'approcher de la créature pour assouvir sa curiosité. La bête réagit aussitôt. Cette fois, il n'y avait plus de doutes à avoir, elle ne voulait pas qu'il emprunte ce corridor. Et elle se voulait convaincante pour quiconque avec une parcelle de bon sens. Ses crocs proéminents bien en évidence et le sourd grondement qui sortait de sa poitrine, mettait en garde tout personne ou animal qui voulait s'approcher.

Fenouil cependant, ne possédait pas un si grande dose de bon sens. Heureusement pour lui, sa peur, issue de son instinct de survie très développé, prit le dessus et il arrêta net son avancé. Tout en reculant d'un pas pour plus de sécurité, il se hissa tout de même sur la pointe des pieds et étira les muscles de son cou, tentant de voir ce que la bête voulait à ce point protéger. Puis il regarda l'entrée de ce corridor, cherchant le moindre indice indiquant l'interdiction de se rendre plus loin.

En fait, Fenouil n'avait pas abandonner l'idée de se rendre dans ce corridor, il avait tout simplement décidé de ne pas y aller directement et de pas risquer d'affronter la créature qui pouvait devenir féroce.

Il s'assit donc en tailleur sur le sol et réfléchit quelques instants. Puis, une phrase s'infiltra dans son cerveau : la musique adoucit les mœurs. Il n'aurait pu dire où il l'avait entendu, mais il la trouvait propice à cet instant présent. Il décida donc de siffloter, mais s'arrêta au bout de quelques notes afin de ne pas écorcher les oreilles de sa compagne et celle de la pauvre bête. Il se racla la gorge puis chantonna une mélodie guillerette qu'il avait entendu chanter dans l'auberge par deux ou trois clients qui avaient bu plus que de raison.

((( 304 mots )))

_________________
Fenouil, larron origine voleur


Dernière édition par Fenouil le Ven 3 Aoû 2018 14:25, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Terres Désolées (Izurith)
MessagePosté: Ven 3 Aoû 2018 11:45 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mer 24 Fév 2010 10:07
Messages: 6209
Terres Désolées - Oasis sous-terraine (Fenouil)

    L'attitude du gobelin dut adoucir l'animal, car celui-ci s'arrêta immédiatement de grogner dès lors que l'avancée de son opposant se stoppa. Lorsque Fenouil siffla, les oreilles de la créature se quillèrent, se tournant vers l'origine du son avec attention. Puis, lorsque le chant pris la place des sifflements, il pencha la tête sur le côté, à la manière d'un chien curieux. Après quelques secondes, il s'approcha de Fenouil, s'arrêtant à quelques mètres de lui et bougeant la tête comme pour essayer de mieux comprendre ce qu'il voyait et entendait. Cependant, il était encore entre Fenouil et le corridor, plongé dans l'obscurité.

[Fenouil : 0,5 (introspection) ; 0,5 (chant)]

_________________


Image




Haut
 

 Sujet du message: Re: Terres Désolées (Izurith)
MessagePosté: Ven 3 Aoû 2018 14:50 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 9 Juin 2016 20:32
Messages: 340
Localisation: Bouhen
Au grand soulagement du petit gobelin, la bête cessa d'émettre ce grondement sourd, qui faisait trembler son petit cœur, dès qu'il cessa de s'approcher du mystérieux corridor.

Dotée tout de même d'oreilles sensibles aux sons discordants, la créature réagit au sifflement désagréable de Fenouil en tournant sa tête dans sa direction. Cependant le chant du gobelin eut plus de succès. Il faut dire qu'il se débrouillait pas mal. Il ne pouvait se prétendre comme le chanteur du siècle, mais il suivait bien le rythme et sa voix légèrement enrouée était assez agréable à l'oreille. Qui sait ? Il aurait peut-être même pu se servir de cette voix pour séduire une femelle de son choix. Mais l'heure n'était pas à la séduction et de toute façon, Fenouil ne savait pas être autrement que lui-même. Et puis, son naturel naïf le dotait d'un certain charme.

Toujours est-il que la créature réagit positivement au chant du gobelin. Curieuse, elle s'approcha de l'être vert toujours assis sur le sol terreux, pour ne s'arrêter qu'à à peine deux mètres de lui. Elle bougeait la tête pour apparemment pour suivre le rythme ou plus probablement pour essayer de comprendre cet étrange mélopée.

Pour l'occasion, Fenouil avait choisi une chansonnette rythmée qu'il aimait bien. Content que son stratagème réussisse, il se mit debout sans arrêter son tour de chant. Accompagnant sa voix de quelques petits mouvements de pieds discrets pour battre la mesure, il resta ainsi immobile le temps d'un couplet. Puis, se sentant confiant, toujours en chantant et permettant à son corps d'onduler harmonieusement au rythme de la musique, il s'approcha de la bête afin de diminuer la distance qui le séparait d'elle.. et surtout celle qui le séparait du corridor.

S'il réussissait à rejoindre et à contourner la bête, il lui suffirait ensuite de piquer un sprint et prendre la fuite, une action où il était expert.

((( 313 mots)))

_________________
Fenouil, larron origine voleur


Haut
 

 Sujet du message: Re: Terres Désolées (Izurith)
MessagePosté: Lun 13 Aoû 2018 00:12 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mer 24 Fév 2010 10:07
Messages: 6209
Terres Désolées - Oasis sous-terraine (Fenouil)

    Fenouil - Jet de fuite : Réussite

    Si la stratégie de Fenouil porta ses fruits, il ne fut pourtant pas au bout de ses peines. Car s'il réussit à distancer l'animal, celui-ci se jeta cependant rapidement à sa poursuite en grognant. Et aussi rapide et agile qu'était Fenouil, dans un terrain aussi exempt d'obstacles naturels, il ne pourrait pas fuir indéfiniment le fauve qui semblait maintenant lui en vouloir personnellement. Mais c'était trop tard pour le gobelin, la seule chose qu'il lui restait à faire était de fuir en ignorant le cri d'incompréhension de la part d'Altëa loin derrière lui alors qu'il s'engoufrait dans le petit tunnel, rapidement rejoint par l'animal qui grognait maintenant dangereusement.

    La course ne se poursuivit pas très longtemps, car rapidement le gobelin arriva dans une nouvelle petit caverne baignée dans une once de lumière naturelle. Mais c'était là la fin de sa course, car il se trouvait dans une impasse de seulement quelques mètres de diamètre, au centre de laquelle se trouvait la raison de la colère de l'animal : ce qui semblait être une femelle de son espèce, plus petite et sans bois, allaitait trois petits. Son regard se figea bien vite vers Fenouil, alors qu'elle n'osait bouger. Et, derrière lui, les grognements de ce qui semblait être le père de cette petite famille se firent plus distincts.

[Fenouil : 0,5 (introspection) ; 0,5 (fuite)]

_________________


Image




Haut
 

 Sujet du message: Re: Terres Désolées (Izurith)
MessagePosté: Jeu 16 Aoû 2018 21:24 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 9 Juin 2016 20:32
Messages: 340
Localisation: Bouhen
Plus intelligent qu’il n’y paraissait, par sa ruse, Fenouil réussit à contourner la haute créature tout en chantant et dansant, ignorant bien volontairement le cri de protestation de la jolie Altëa. Une fois cet obstacle à quatre pattes franchi, il piqua un sprint dans le corridor interdit afin de satisfaire son insatiable curiosité.

Le charme de la musique était à présent rompu et la créature ne dodelinait plus la tête au rythme de celle-ci. Le son inquiétant qu’elle émettait en grognant n’avait rien d’agréable aux oreilles du gobelin. Et le bruit de ses sabots qui tambourinaient le sol de terre tapée indiquait à Fenouil que la créature en colère s’approchait de lui…rapidement.

Mais le gobelin, trop curieux, poursuivit sa course effrénée et pénétra dans l’étroit corridor pour se rendre jusqu’à une petite cavité sans aucune autre issue où se tenaient des individus de la même espèce que celle qui le poursuivait sans relâche. Sous un puits de lumière naturel offrant une lumière réconfortante, il reconnut une femelle qui allaitait des triplés. Il fut surpris et ému devant cette touchante scène familiale et par conséquent il comprit vite l’inquiétude de la créature à ses trousses qui ne pouvait être nulle autre que le chef de cette adorable famille.

Ne voulant pas briser leur intimité, ni les apeurer, il tourna les talons dès qu’il les vit. Il n’avait plus rien à faire là puisqu’il avait contenté sa curiosité et qu’il devait à présent penser à sa survie. Le petit être vert, peut-être pas aussi futé que ça après tout, venait de rebrousser chemin et se dirigeait tout droit vers son agressif poursuivant.

De sa main libre, la gauche portant la torche, tout en courant, il fouilla dans son sac et en sortit un des fruits succulents et juteux qu’il avait cueilli plus tôt. Le petit être vert était réputé pour sa forte gourmandise, mais cette fois, satisfaire ses papilles gustatives n’était pas le but de son geste. En fait, il savait que cette créature adorait ce fruit et il espérait ainsi la distraire et la dévier sa proie première : lui-même.

Il comptait aussi sur la taille imposante de l’animal, espérant que cette dernière, par sa masse tout de même assez importante, ne saurait faire demi-tour aussi facilement que le gobelin. Il avait vu par le passé de petits rongeurs échapper à l’assaut de puissants prédateurs en changeant brusquement de direction et il espérait en faire autant. En fait, sans en connaître, les tenants et les aboutissants et encore moins le principe, il allait tenter une expérience s’appuyant sur les principes de l’inertie.

Fenouil pensait également que la créature cesserait sa poursuite en le voyant s’éloigner de sa famille… Enfin, Fenouil pensaient bien naïvement bien des choses, mais seul Yuimen connaissait l’issu de cette situation plutôt délicate dans lequel le gobelin s’était mis les pieds.

Ainsi, toujours courant vers la créature qui montrait ses canines longues et aiguisées, il envisageait, une fois à sa hauteur, de passer à sa droite tout en lançant le fruit à sa gauche.

((( 508 mots )))

_________________
Fenouil, larron origine voleur


Haut
 

 Sujet du message: Re: Terres Désolées (Izurith)
MessagePosté: Mar 21 Aoû 2018 18:44 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mer 24 Fév 2010 10:07
Messages: 6209
Terres Désolées - Oasis sous-terraine (Fenouil)

    Fenouil - Jet de lancer : échec (Ouch)
    - Jet de fuite : échec (Ooouch)
    - Jet d'apaisement : échec (Ooooooooouch)
    Fauve - Jet d'attaque : réussite critique (99, rien que ça)
    Altëa - Jet d'attaque : réussite (Et la chance tourne un peu)
    Fenouil - Jet de survie : réussite (Vite fait)


    Si le plan était bien ficelé dans sa conception, l'exécution fut une véritable catastrophe. Simple enchaînement de malchance ou maladresse réelle, difficile, dans la confusion générale, de dire ce qui avait entrainé de telles conséquences. Toujours est-il que le fruit que lança Fenouil adopta une trajectoire douteuse, passant inaperçu devant l'animal qui continua sa course. La feinte du gobelin ne suffit pas non plus à semer son opposant, qui semblait plus enragé que jamais : il n'avait pas encore eu le temps d'observer ce que Fenouil avait fait de sa famille, n'étant pas arrivé jusqu'à la caverne. Et il voyait maintenant le petit être comme un danger pour celle-ci. Son agilité, absolument hors norme, sans doute aiguisée par l'instinct protecteur de la créature, lui permit de se servir d'un mur pour amortir sa course et se retourner aussitôt, encaissant seulement un choc au flanc. Fenouil avait beau avoir tablé sur le bon sens de l'animal, peut-être n'était-ce finalement qu'une bête incapable de la moindre réflexion ; ou peut-être que les différents indices de l'innocence du Yuiménien s'étaient perdus dans les méandres de ce fâcheux concours de circonstances.

    Le fauve était donc maintenant face à un Fenouil incapable de se défendre, plus lent que son opposant, à seulement une foulée de lui, et lui tournant complètement le dos. Il ne suffit que d'un bond toutes griffes dehors à la créature pour blesser mortellement Fenouil, lui cisaillant avec violence une partie de la nuque jusqu'à la carotide. Si celle-ci n'était pas complètement sectionnée, elle était suffisamment ouverte pour laisser un flot de sang impressionnant s'échapper de son cou avec douleur. Immédiatement, il chuta au sol. Il n'avait plus que quelques secondes avant de perdre connaissance, après quoi la mort viendrait en moins d'une demi-minute.

    Etait-ce la fin pour le gobelin ? Altëa semblait en penser autrement, car une flèche fila au-dessus de lui et vint arracher un cri à l'animal, touché à l'épaule. Elle avait gagné un sursis au gobelin, mais il n'aurait plus le temps que de faire une chose avant de s'évanouir. Après quoi il n'avait plus qu'à prier tous les Dieux de Yuimen et d'Izurith que sa chaperonne connaissait des techniques de premiers secours suffisantes pour lui sauver la vie. Mais pour cela, il fallait que l'animal ne soit plus un danger dans les secondes à venir. A moins que Fenouil ne sache comment se soigner miraculeusement pendant que sa compagnonne occupait la créature.

[Fenouil : 0,5 (introspection) ; 0,5 (feinte) ; 0,5 (bonus longueur)]

_________________


Image




Haut
 

 Sujet du message: Re: Terres Désolées (Izurith)
MessagePosté: Ven 24 Aoû 2018 04:11 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 9 Juin 2016 20:32
Messages: 340
Localisation: Bouhen
En théorie, les idées de Fenouil pour s’en sortir indemne tenaient la route. Mais malheureusement pour le petit être vert, en pratique tout se passa différemment.

Vu la rapidité avec laquelle le fruit fut lancé, la précision manqua à l’appel. Le fruit passa bien au-dessus de la tête de l’animal. Non seulement, elle ne pouvait pas l’attraper, mais elle ne l’avait sûrement même pas remarqué. Et puis, comme si le destin s’acharnait contre le gobelin, la bête ne fut pas prise au dépourvu lorsque Fenouil la rencontra et la dépassa. Habituée à vivre dans ces grottes étroites qui représentaient son milieu de vie au quotidien, elle utilisa les parois de la caverne pour freiner rapidement et faire volte-face. Elle s’en tira avec un petit choc sur son côté droit, ce qui fut un moindre mal pour un parent défendant sa descendance.

En un seul bond, la créature de plus haute stature que le gobelin le rattrapa. Tel un prédateur fonçant sur sa proie, elle planta violemment ses griffes dans la nuque du gobelin. Celui-ci fut arrêté brusquement dans sa course et même légèrement agrippé vers l’arrière. En même temps qu’une douleur lancinante l’envahissait, il sentit une longue griffe crochue s’enfoncer profondément dans sa chair et la déchirer sans scrupule. Son sang, chaud et d’un rouge écarlate, sortit avec pression de son artère gauche. Par réflexe il y apposa sa main gauche afin de tenter de ralentir l’écoulement. Ces efforts furent dérisoires, puisque sa vision s’embrouilla et ses forces l’abandonnèrent. Ses jambes, devenues aussi molles que du chiffon, fléchirent et il chuta lourdement sur le sol. Couché sur son côté gauche, respirant difficilement, de sa main droite, il fouilla dans son sac pour en sortir son téléphone. Maladroitement, il réussit à trouver la touche qu’il cherchait et appuya dessus. Aussitôt, un bruit sonore, comme une musique bon marché sortant d’une boite métallique en sortit. Avec le peu de force qui lui restait, il lança son téléphone en direction de l’animal, espérant que ce son discordant l'apeure, le distrait ou le fasse fuir. En agissant ainsi, il ne pensait pas à sa vie, il se savait à l’agonie. Mais il ne voulait pas que par son imprudence, la demi-elfe perde la vie.

Il avait fait ce qu’il avait pu, il espérait que Altäe eut assez de bon sens pour l’abandonner et s’éloigner de la bête en colère.

Pour finir ses dernières secondes de vie en paix, Fenouil rabattit sa cape de dissimulation sur lui afin de se couvrir entièrement. Il n’en voulait pas à la créature, elle n’avait fait que protéger ses petits. Elle l’avait pourtant prévenue et il n’avait pas écouté ses avertissements. Il aurait aimé lui aussi que ses parents gobelins le protègent au lieu de l’abandonner lâchement dans un état précaire. Mais il savait dans le fond de son cœur que cet abandon avait été, pour lui, la meilleure chose qui pouvait lui arriver. Ses parents adoptifs, de vieux et honnêtes humains, l’avaient élevé comme leur propre fils jusqu’à leur mort. Sur cette pensée, un petit rictus apparut sur ses lèvres. Il ferma les yeux et attendit que la mort vienne le chercher.

(((524mots )))

_________________
Fenouil, larron origine voleur


Dernière édition par Fenouil le Sam 1 Sep 2018 02:44, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Terres Désolées (Izurith)
MessagePosté: Mer 29 Aoû 2018 15:12 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mer 24 Fév 2010 10:07
Messages: 6209
Terres Désolées - Oasis sous-terraine (Fenouil)

    La tentative de Fenouil sembla faire son effet. Aux premiers sons émis par le téléphone, la créature s'écarta d'un bond, et sa peur s'intensifia jusqu'à la faire fuir lorsque la source de ce brouhaha se dirigea droit vers lui. Il se retira alors rapidement vers la grotte qui abritait sa famille.

    Mais déjà le gobelin perdait connaissance ; il n'eut le temps que de sentir des mains l'attraper par les aisselles avant de sombrer dans l'inconscience.

    [Suite dans Le Royaume de Zarha'Eïla]

[Fenouil : 0,5 (introspection) ; 0,5 (tentative) ; 0,5 (bonus longueur)]

_________________


Image




Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 100 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 3, 4, 5, 6, 7


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016