L'Univers de Yuimen


Forum de Jeu de Rôle Médiéval-Fantastique




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 50 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Zone 18 : forestier de basse montagne (Crom',Madoka,Siiwih)
MessagePosté: Mer 19 Juin 2013 19:37 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 1 Aoû 2010 13:48
Messages: 5211
Localisation: Fan-Ming
Le tension ne se dissipa que lorsque je réalisai que Cromax ne désirait pas plus que moi faire couler le sang de Na'Granok et que le saurien ravala sa fureur, vaincu par la fatalité des événements. Nul ne pouvait effacer ce qui avait été fait, il ne restait plus qu'à ce dernier à pleurer les êtres perdus et tenté peut-être de punir les véritables coupables, à savoir ceux qui les avaient transformés en de féroces créatures.

Enfin apaisée par la tournure que prenait cette rencontre entre mes compagnons et mon guide je sentis un malaise me regagner lorsque de la compassion pour Cromax je passai à la perplexité puis à la franche surprise ; ainsi ce sindel n'était rien moins que le fameux maître, ou plutôt la maîtresse, Sisstar. Alors que Na'Granok se lamente sur ses conditions de vies mon esprit s'emballe des doutes et conclusions hâtives dont je ne savais que penser : Sisstar ? Elle ? Ce nom désignait-il Oaxaca ? Quel lien cette Sisstar avait avec Oaxaca ? Que lien, direct ou indirect, pouvait avoir Cromax avec cette dernière ? En quoi était-il maudit ? Pouvait-on lui faire confiance ? Je ne m'étais jusqu'à présent guère posé de questions sur les inclinaisons de mes compagnons - assurée de leur soutien, de... De quoi ? Rien ne m'indiquait que je pouvais leur faire confiance, je les connaissais à peine, savais à peine leurs noms, sans même savoir s'il s'agissait de noms, prénoms, surnoms... Qui me disait qu'ils n'étaient pas tous des fidèles d'Oaxaca ? Ou au moins certains ? Ou étions-nous au contraire tous de ses ennemis, menés à l'abattoir ? Je tentai de calmer le rythme de mon coeur affolé, me répétant que tout lien avec Oaxaca n'était que pure allégation mai rien n'aurait su me rendre la raison. La fatigue l'emportait et je ne savais ni que penser ni que faire. Fuir ? Me battre ? Qui ? Pourquoi ?

Cromax demanda aux sauriens s'il en savait plus sur les colliers... Mais cela prouvait-il quoi que ce soit ? La réponse de la créature aux allures reptiliennes confirma certains de mes doutes : nous n'étions que des morceaux de viandes, des êtres dont la vie ne signifiait visiblement pas grand chose.

Sans m'en rendre compte je m'étais écartée progressivement, jusqu'à me placer à dix pas du petit groupe, hors de portée d'éventuels coups de lame, et bandai à présent mon arc, visant tour à tour le sindel, la créature, et la jeune femme dont le silence ne me semblait rien présager de bon. Je ne savais pas ce que je faisais, mais je devais faire quelque chose et déjà mes bras tremblaient d'épuisement, manquant de peu lâcher mon trait à tout instant.

_________________
Sinaëthin Al'Enëthan, alias Silma, Héraut de Yuia, hiniön lvl 21


Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone 18 : forestier de basse montagne (Crom',Madoka,Siiwih)
MessagePosté: Jeu 20 Juin 2013 17:09 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 23 Nov 2008 18:11
Messages: 2940
Localisation: Elysian
Une révélation, enfin, après tant de mystères. Les colliers sont du fait de Crean Lorener, premier des treize plus puissants serviteurs d’Oaxaca, ses gradés, dont ma sœur maudite fait partie. Si chacun des Treize est associé à un type d’animal ou de mort-vivant en particulier – Sisstar les reptiles par exemple – je ne connais absolument pas celle de ce Crean. En a-t-il une, seulement ? Il ne me revient aucun souvenir d’un témoignage ou d’une légende ou un aventurier affronte une créature de Crean Lorener. Pourtant, étant le premier de la fratrie de revenants, il devrait être le plus célèbre. C’est donc lui, le maître de cette île. Sous les ordres de Elle, Oaxaca sans doute. La reine noire, la sorcière ennemie de tout ce qui est vivant et beau. Celle qui veut envahir le monde et l’ensevelir sous la noirceur du chaos et de la guerre, symboles de son propre père.

Et avec le nom du maître, une autre révélation tombe : nous sommes de la chair à pâtée. Des cibles pour l’entrainement des créatures de ces sergents noirs, tel que l’atteste son témoignage sur le nombre de cadavres munis d’un collier semblable au notre sur cette île.

« Existe-t-il un moyen d’arrêter cette folie ? Où ce Crean est-il caché, ou ses gradés sur place, s’il n’est présent ? Y-a-t-il une forteresse à assaillir pour faire taire la haine qu’ils inspirent ? Pour cesser les massacres gratuits ? »

Je pose un regard sur les cadavres qui m’entourent. Je l’ai ai tués, pour la plupart, mais ce n’est guère de mon fait…

Et alors que la discussion se poursuit, je ne prête plus aucune attention aux autres, à Fléau, Madoka ou l’elfe blanche, qui s’est isolée du groupe pour brandir son arc et nous menacer, Nar’Granok et moi-même. Insouciant, et confiant envers notre nouvel allié, je me plonge entièrement dans ses paroles, avide de réponses.

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone 18 : forestier de basse montagne (Crom',Madoka,Siiwih)
MessagePosté: Jeu 20 Juin 2013 17:24 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Site Internet  Profil

Inscription: Lun 20 Oct 2008 21:22
Messages: 22817
Localisation: Chez moi^^
Jet de réaction du reptile : 91

La peur traversa les yeux du saurien en voyant l'arc de Siiwih et la flèche pointée sur le duo improbable.

"Par Estarok, contrôlez-vous, archère. Ne me forcez pas à vous désarmez !"

Il n'était plus le pauvre berger qui vient de prendre ses chiens, mais un guerrier dans toute la puissance. Cromax, à coté de lui, peut ressentir une force exceptionnelle, une concentration de ki au moins aussi forte que la sienne...

"En bas ! Les Treize logent en bas, dans des grandes cabanes de pierres !"

_________________
Pour s'inscrire au jeu: Service des inscriptions

ImageImageImage

Alors il y a une règle que je veux que vous observiez pendant que vous êtes dans ma maison : Ne grandissez pas. Arrêtez, arrêtez dès cet instant. Wendy dans "hook" (petit hommage à Robin Williams)
Pour toute question: Service d'aide
Pour les services d'un GM: Demande de service


Je suis aussi Lothindil, Hailindra, Gwylin, Naya et Syletha


Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone 18 : forestier de basse montagne (Crom',Madoka,Siiwih)
MessagePosté: Ven 21 Juin 2013 09:18 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 23 Nov 2008 18:11
Messages: 2940
Localisation: Elysian
Si je ne la vois pas, le saurien remarque assez aisément l’archère qui nous menace de sa flèche, et son regard s’emplit de rage lorsqu’il pointe sur elle une menace létale préventive. Surpris, je me tourne moi-même vers Sinaëthin et remarque finalement cette flèche dirigée vers le saurien et moi-même. Que lui prend-il, tout à coup, à nous menacer de la sorte, alors que l’instant d’avant, elle nous exhortait à la mesure et à la diplomatie ? Elle met en danger chaque vie présente dans cette petite clairière, en agissant de la sorte, et la puissance qui émane de Nar’Granok me le confirme assez vite : il n’est pas un adversaire à sous-estimer. Chef des sauriens de l’île, c’est un grade qu’il a dû acquérir par la force, puisque telle est la valeur phare dans le clan Oaxien.

« Je vous en prie, oui, baissez cette arme. »

Instinctivement, ma main droite s’est glissée sur la poignée de mon arme, que j’empoigne sans la dégainer, préventivement. La tension est présente, trop présente. Et avec ces colliers, elle peut venir de n’importe qui, n’importe quand. La confiance ici est illusoire, car les gens ne sont pas eux-mêmes, quand bien même on peut se gausser de les connaître.

Le reptile prend néanmoins le temps de répondre à ma question. Les Treize logent « en bas », me dit-il. Dans les grandes cabanes en pierre. Des châteaux, sans aucun doute. Ont-il chacun le leur ? Il sera bien temps de le découvrir alors. Je décide de rester pacifique, et conciliateur dans cette situation fort délicate… Je pose une main amicale sur l’épaule du lézard, avant de lui souffler :

« Calmez-vous, nous sommes tous à cran, sur cette île inconnue, sans repère et cernés de dangers. La seule force que nous pourrions avoir demeure l’union. Nar’Granok, pourrez-vous nous indiquer le chemin vers ces cabanes de pierres ? »

Il est plus que temps de se mettre en route vers notre objectif… C’est là que tout se jouera, dans ces châteaux. Sans doute est-ce l’endroit le plus dangereux de cette île, mais sans doute le seul moyen de s’en échapper et d’arrêter cette folie. J’espère juste que les autres survivants aient la même logique que moi.

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone 18 : forestier de basse montagne (Crom',Madoka,Siiwih)
MessagePosté: Ven 21 Juin 2013 10:57 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 1 Aoû 2010 13:48
Messages: 5211
Localisation: Fan-Ming
Alors même que mon élan de paranoïa atteignait son paroxysme, je sens une vague de rage déferler en moi, une rage ayant pour source la honte que je me faisais à moi-même, la frustration de cette situation sans queue ni tête, et la fatigue qui rendait mes nerfs sensibles au souffle du moindre papillon. J'aurais pu et dû vouloir m'excuser mais les joues me brûlaient d'arrogance et jamais je ne me serais vu avouer avoir cédé à de telles faiblesses. Aussi me contentai-je de les foudroyer du regard et de me renfrogner. Je me faisais l'effet d'un enfant bougon mais ne trouvai aucun moyen de me défaire de cette attitude.

"Eh bien allons-y." me contentai-je de répondre d'un ton acide, prête à me mettre en marche, peu importe où nos pas nous porteraient, tant que nous ne restions pas là les bras ballants.

_________________
Sinaëthin Al'Enëthan, alias Silma, Héraut de Yuia, hiniön lvl 21


Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone 18 : forestier de basse montagne (Crom',Madoka,Siiwih)
MessagePosté: Sam 22 Juin 2013 19:16 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 23 Nov 2008 20:03
Messages: 530
Localisation: Oranan
Comme nous tous, la créature avait baissé son arme et un dialogue s'était installé entre l'elfe guerrier et elle. Une discussion qui très vite prit un tournant qui me bouleversa au plus profond de mon être au moment où elle prononça ses derniers mots.
Ma tête me tournait, luttant sans cesse contre des sentiments contradictoires et violents. La simple évocation des Treize avait suffi à anéantir tout contrôle. Mon sang bouillait, ma tête était pleine de cris d'innocents de mon passé et mon corps près à imploser à l'idée d'être une de leur créature à mon tour, ce que j'étais déjà si on en croyait celle face à moi, résolue à son sort malgré tout ce qu'elle pu nous dire.

Ils étaient tous là autour de moi, je le savais mais ne les sentais plus, je n'entendais plus que des sons résonnants comme si je me trouvais sous l'eau. Et à tout cela vint s'ajouter toutes sortes de tentatives extérieures pour contrôler ce que j'essayais de détruire.
La forte attirance que procurait la puissance des colliers s’évanouit en une volonté de les détruire, si bien que les volontés de part et d'autres finirent par se mélanger en moi. Je me sentais pousser au calme d'un coté, à la fureur de l'autre, au désir de suivre la troupe et les ordres tout comme celui bien plus douloureux de les enfreindre ... mais lesquels ? je ne savais plus.

Tout mon corps était au supplice, je me tins la tête fermement et me pliai en deux de douleur, serrant les dents au point d'en rajouter à la douleur pour ne pas hurler ou gémir.

Quelque chose cependant mit fin à tout cela. Une soudaine impression, une puissance, une aura qui s'abattit sur nous si brusquement que ma bataille intérieure en fut déstabilisée.

J'ouvris les yeux. Je ne compris pas ce qui se passait, ni comment on en était arrivé là.
L'archère bandait son arc en direction du guerrier et de la créature ... qui venait de hausser la voix et dont la force jusque là contenue explosait au grand jour.

Le collier nous commandait, nous n'étions plus libre, cela n'était plus un secret. Le combattre était à nos risque et périls, cela aussi j'avais eu l'occasion de la constater. Mais jamais, dans cette vie ou dans une autre, je ne deviendrais le serviteur ou la créature des treize.
Ce fut bref, presque imperceptible, mais ce fut précis. La créature bleue n'était pas l'une de celles à sacrifier ... et ma décision fut prise.


Mon corps était déjà crispé de douleur mais je me redressai, armes en mains. Cromax venait de parler de chemin à indiquer et l'archère était prête à suivre.

- Nous n'irons nul part, dis-je difficilement tant le simple fait de parler me fit grimacer de douleur.

Il ne faisait pas bon contredire mon maître ... mais je n'aurais de cesse de le faire, et comme je l'avais fait en attaquant l'énorme bête rouge quelques heures avant, je me précipitais vers la créature bleue ... pourtant tout aussi victime que moi ou les autres.

_________________
Image


Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone 18 : forestier de basse montagne (Crom',Madoka,Siiwih)
MessagePosté: Dim 23 Juin 2013 17:33 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Site Internet  Profil

Inscription: Lun 20 Oct 2008 21:22
Messages: 22817
Localisation: Chez moi^^
Le saurien se calme, pour mieux se mettre en garde avec l'attaque de Madoka. Elle est plus proche de lui, à portée d'épée. Sa rage mise de coté depuis la mort de ses labradaks s'échappent brusquement. Ni Cromax, ni Fléau n'ont le temps d'agir que le Ki du monstre se matérialise sur son épée.

L'assassine s'effondre, le corps séparé de sa tête et de son cou. Le collier encore collé au cou. Le collier tombe au sol bientôt, tandis que la tête tourne rapidement au livide. Il ne reste bientôt de Madoka que son collier, une bourse de Yus, son sac et des os.

"Elle est libre, maintenant. Le collier va vous pousser à m'attaquer et je devrais vous tuer. Je veux pas vous tuer. Adieu !"

Le saurien se détourne pour partir...


(((sortie volontaire de quête de Madoka)))

_________________
Pour s'inscrire au jeu: Service des inscriptions

ImageImageImage

Alors il y a une règle que je veux que vous observiez pendant que vous êtes dans ma maison : Ne grandissez pas. Arrêtez, arrêtez dès cet instant. Wendy dans "hook" (petit hommage à Robin Williams)
Pour toute question: Service d'aide
Pour les services d'un GM: Demande de service


Je suis aussi Lothindil, Hailindra, Gwylin, Naya et Syletha


Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone 18 : forestier de basse montagne (Crom',Madoka,Siiwih)
MessagePosté: Dim 23 Juin 2013 22:28 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 23 Nov 2008 18:11
Messages: 2940
Localisation: Elysian
L’elfe soudainement devenue belliqueuse abaisse son arme à nos suppliques, à Nar’Granok et moi, pour l’apaiser. Visiblement peu encline à nous faire confiance, à l’un comme à l’autre, ou à oublier cette haine abrupte venant d’apparaitre, elle nous fustige du regard avant d’énoncer son empressement au départ, d’un ton non moins hargneux que son attitude générale. Serait-ce une manipulation des colliers, une fois de plus ?

Mais après l’elfe, c’est l’Ynorienne qui devient agressive, et après avoir lancé une sentence contraire à toutes les propositions d’avancement précédemment énoncées, elle se jette sur le saurien bleu, l’arme au poing. Hélas, cette fois, l’animal au sang-froid n’arrive pas à le garder, et dans un réflexe bien agressif pour une simple défense, décapite littéralement Madoka avant que celle-ci n’ait pu le toucher… Ou que j’aie pu réagir. Je reste figé de surprise, les yeux ronds comme des billes, et les bras ballants, ne sachant si je dois dégainer ou ne rien en faire… L’humaine l’a certes attaqué, mais quelle réplique cinglante, sanglante et sans pitié ! Ce lézard est bien un serviteur d’Oaxaca, vivant du mal, qu’importe ce qu’il prétend.

Et il tente de faire passer son geste meurtrier pour un acte de charité, affirmant qu’elle est libre, désormais… Je ne sais que penser de son attitude, de sa réaction, je suis un peu paumé, là, à ne savoir que faire. Et soudain, il annonce son départ, prétextant que nos colliers vont sûrement nous pousser à le tuer. Franchement, si je n’avais pas eu un exemple de sa puissance, je l’aurais bien attaqué sans préavis ou conseil avisé d’un collier manipulateur… Mais là, sans savoir la réaction de l’elfe blanche, ni même de Fléau, je préfère m’abstenir. Qu’ils ne pensent pas que je sois d’ascendance mauvaise, comme ma filiation à Sisstar pourrait le leur faire croire.

Il n’empêche, son départ subit me laisse un goût amer dans la bouche, et c’est alors qu’il est encore à vue que je m’écrie :

« Soit, partez si vous vous sentez en danger, et si ça peut éviter d’autres morts inutiles. Mais ne nous laissez pas sans un cap, Nar’Granok. Indiquez-nous la direction pour trouver les maisons des Treize. »

S’arranger avec Sinaëthin et Fléau, ça attendra bien qu’il soit parti… J’espère.

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone 18 : forestier de basse montagne (Crom',Madoka,Siiwih)
MessagePosté: Lun 24 Juin 2013 16:50 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Site Internet  Profil

Inscription: Lun 20 Oct 2008 21:22
Messages: 22817
Localisation: Chez moi^^
Le saurien s'arrête et se retourne pour répondre :

"Je vous l'ai dit, frère de Sisstar. Ils sont en bas. Descendez, le plus droit possible et vous trouverez une route, ou directement les maisons."

_________________
Pour s'inscrire au jeu: Service des inscriptions

ImageImageImage

Alors il y a une règle que je veux que vous observiez pendant que vous êtes dans ma maison : Ne grandissez pas. Arrêtez, arrêtez dès cet instant. Wendy dans "hook" (petit hommage à Robin Williams)
Pour toute question: Service d'aide
Pour les services d'un GM: Demande de service


Je suis aussi Lothindil, Hailindra, Gwylin, Naya et Syletha


Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone 18 : forestier de basse montagne (Crom',Madoka,Siiwih)
MessagePosté: Mar 25 Juin 2013 22:50 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 1 Aoû 2010 13:48
Messages: 5211
Localisation: Fan-Ming
Tout s'était passé étonnement vite, trop vite pour me laisser le temps de ne serait-ce que saisir ce qui se passait, mais la scène restait cependant gravée dans mon esprit, comme seule une telle atrocité pouvait le faire. Cette vision me glaça le sang et m'arracha ce qui me restait de souffle. Un frisson agita violemment mon corps. Laborieusement, le lien entre la tête qui roulait au sol et sa signification se fit, tel une étincelle peinant à se faire flamme. J'en avais vu des morts. Jamais en revanche je n'avais assisté à une exécution aussi sommaire. Pas d'avertissement. Pas de combat. Pas même de sentence. Na'Granok s'était abattu sur l'humaine aussi silencieusement et fatalement que le plus parfait assassin. J'aurais pu hurler. J'aurais dû réagir en tout cas. Tout ceci m'était aussi réel que peut l'être un rêve. Pourquoi me serais-je donnée la peine de m'insurger ? Et contre qui ? L'humaine ne m'était pas plus connue que le saurien et tout deux avaient réglé leur compte sans guère se soucier de moi. Pourquoi aurais-je dû me soucier d'eux ?

"Ils sont en bas. Descendez..."

Horrifiée à l'idée que le dénommé Cromax ne se lança à l'assaut de nouveaux ennemis dans la foulée, je tentai désespérément de lire dans son regard une détermination qui m'aurait aidée à me reprendre. La douleur, la colère, et bien d'autres choses encore pouvaient être aperçues dans ses yeux, mais ce furent la stupeur et l'aberration qui eurent raison de moi. Tout n'était que folie depuis que nous avions posé le premier pas sur cette île et bien des choses n'avaient visiblement guère plus de sens pour les autres que pour moi.

D'un air absent, je me laissai subitement tomber en tailleur - un peu maladroitement d'ailleurs. J'aurais presque pleuré, s'il m'avait resté des larmes ou des émotions claires. J'ignorais la fatigue telle que la connaissaient au quotidien les humains mais n'en étais pour autant pas franchement plus résistante. J'étais parvenue au bout de mes forces. Seule une bonne dose d'adrénaline aurait pu me sortir de cette état hébété.

"Je... N'irai pas plus loin." parvins-je à articuler en m'adressant au sindel. A la vérité, je ne pouvais tout simplement pas.

_________________
Sinaëthin Al'Enëthan, alias Silma, Héraut de Yuia, hiniön lvl 21


Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone 18 : forestier de basse montagne (Crom',Madoka,Siiwih)
MessagePosté: Mer 26 Juin 2013 16:47 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 23 Nov 2008 18:11
Messages: 2940
Localisation: Elysian
Nar’Granok a beau s’en aller suite à son geste létal particulièrement imprévu, il n’en demeure pas moins plus civilisé que ces satanés hommes tribaux biscornus qui m’ont juste laissé tomber sans en dire plus. Sans doute avaient-ils peur de l’arrivée du saurien. Peut-être l’avaient-ils senti arriver… Mais ils m’avaient de toute façon laissé dans le vent, sans plus répondre à mes questions. Là, il daigne se retourner pour me donner une direction bien vague, quoique pratique en soi : il faut aller vers le bas. Descendre, descendre encore jusqu’à trouver un chemin, ou tomber directement sur ces fameuses maisons de pierre. Je tique juste sur la manière qu’il a de m’appeler… Frère de Sisstar. J’aurais aimé que l’on n’insiste pas plus sur ce fait. En public du moins. Particulièrement en compagnie de fidèles de la cité Blanche comme l’est Fléau, et aussi sans doute l’archère.

A son propos, justement, elle n’attend que peu de temps après le départ du lézard pour tomber sur les fesses, visiblement lasse et découragée. Le commentaire qu’elle lâche alors me le confirme… Ses nerfs ne sont sans doute pas aussi solides qu’elle essaie de le faire paraître. Je ne doute pas qu’il s’agisse de ça, d’ailleurs. Si elle ne veut plus aller plus loin, ce n’est pas par caprice de petite file gâtée. Mais là encore, je ne la connais que trop peu pour pouvoir l’affirmer. Ce qui est sûr, c’est que l’immobilisme n’est en rien une bonne stratégie, sur cette île. Les départs impromptus de mes compagnons d’un temps me l’ont clairement montré. Et la logique de ces déplacements est évidente… A chaque fois, le sang avait coulé.

« Il n’est pourtant guère prudent de rester là… Les Labradaks, le corps de Madoka… Tout ce sang risque d’attirer les prédateurs de la zone. Et quand je vois la tronche des chiens de berger, je n’ose imaginer celle des loups… »

Je ne prête plus attention à Nar qui s’en va. Juste à Sinaëthin, dont je m’approche afin de lui tendre la main pour l’aider à se relever.

« L’immobilisme signerait notre mort… Alors si vous ne pouvez marcher, je peux toujours vous porter, mais il est hors de question que je vous abandonne là. Et je n’ai pas non plus envie de mourir. »

Je jette un regard à Fléau, sans doute affecté également à sa manière par les événements récents.

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone 18 : forestier de basse montagne (Crom',Madoka,Siiwih)
MessagePosté: Mer 26 Juin 2013 21:19 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 1 Aoû 2010 13:48
Messages: 5211
Localisation: Fan-Ming
Je me contentai de faire une moue dégoûtée à l'idée que le sindel dusse me porter et m'aidai volontiers de sa main tendue pour me relever.

"Pourquoi ne pas établir un campement un peu plus en amont ? Nous aurions de fait peut-être une meilleure vue de l'île."

Je réalisai qu'il devenait pressant de découvrir ce qui était advenu de nos autres compagnons mais repoussai une discussion à ce sujet à plus tard. Il nous fallait du repos. Du repos, de l'eau, et de la nourriture bien sûr. Je me retournai pour jeter un oeil aux labradaks.

"Peut-être devrions-nous en profiter..." fis-je en fronçant les sourcils, laissant ma phrase en suspens dans l'idée qu'elle était assez explicite.

_________________
Sinaëthin Al'Enëthan, alias Silma, Héraut de Yuia, hiniön lvl 21


Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone 18 : forestier de basse montagne (Crom',Madoka,Siiwih)
MessagePosté: Sam 29 Juin 2013 11:25 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 23 Nov 2008 18:11
Messages: 2940
Localisation: Elysian
De ma proposition de descendre sans plus tarder vers l’aval de cette montagne forestière, l’elfe conclut qu’il serait bon de prendre de la hauteur, pour avoir un point de vue général sur l’île. Proposition pertinente, si je n’en venais pas déjà. Suite à quoi, elle jette un regard sur les cadavres des Labradaks avec, sans doute, une idée en tête, qu’elle n’énonce qu’à moitié en disant vouloir en profiter. Ainsi, elle se place en lieu et place des charognards et prédateurs dont je crains voir l’arrivée. Point de vue intéressant, mais finalement assez peu sécurisant. Mon estomac est certes vide, mais il n’en est pas moins noué par l’embarras de cette situation inexplicable qui met en danger ma vie à chaque instant de plus que nous passons sur cette île.

« Je viens du sommet, c’est là que j’ai rencontré les êtres qui m’ont aidé à combattre les lézards. J’ai observé les alentours, et n’ai remarqué que la formation géologique de l’île : beaucoup de végétation dense au centre. Un volcan domine l’ouest, la côte sud est composée de criques et de rocs, et celle du nord de plages et d’ilots isolés. Un marécage inonde le nord-ouest. Je n’ai aperçu aucune structure, et pourtant Nar’Granok les a évoquées… »

J’argumente un peu plus mon choix de descendre vers ces maisons de pierre.

« La seule zone civilisée de l’île que nous connaissons pour l’instant. Si les autres apprennent son existence, c’est là que nous les retrouverons. Et même si ces maisons de pierre sont l’habitat d’ennemis, je m’y sentirai déjà plus en sécurité, avec un ennemi déclaré et dont on connait la position, qu’au milieu d’une jungle hostile dont le moindre roc peut devenir un ennemi, et où le moindre arbre cache un nouveau danger. »

Au moins a-t-elle, en tout cas, abandonné l’idée de rester ici, immobile. Il était temps de parler de nourriture…

« Libre à vous de prélever ce que vous voulez sur ces créatures, mais je ne goûterai pas de cette chair transformée par des pouvoirs aussi sombres que ceux des Treize Sergents d’Oaxaca. »

A choisir, j’aurais préféré manger la chair de la jolie Madoka, si celle-ci n’avait pas fondu après sa mort, ne laissant que ses os. Et tant qu’à parler de chair, je m’avoue préférer, dans les situations délicates comme celle-ci, préférer partager la mienne avec une conquête que dévorer celle de mes ennemis… Mes yeux tombent, finalement, sur les restes écœurants de l’Ynorienne. Nous ne pouvons décemment pas laisse toutes ses affaires sur place, à la portée du moindre ennemi. Je m’approche de son cadavre, et me penche dessus, pour empocher l’entièreté de sa bourse, fermée, dans mon sac. Ma main, ce faisant, frôle le collier, désormais sans propriétaire… Une curieuse sensation s’empare de moi, à son contact. Comme s’il m’appelait. Je ne peux pas le laisser là, lui non plus, et je le glisse à son tour dans mes affaires, avant d’ouvrir le sac de la défunte pour constater ce qu’il contient. Autant ne pas laisser au milieu de la jungle le moindre objet de valeur, qu’elle soit matérielle ou sentimentale. Avec la résurrection surprise de Salymïa, lors de la dernière mission des Amants de la Rose Sombre, les mystères de la mort me sont d’autant moins révélés. Et son côté définitif nettement moins avéré, comme peut l’attester également la rapière noire que je porte au flanc.

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone 18 : forestier de basse montagne (Crom',Madoka,Siiwih)
MessagePosté: Lun 1 Juil 2013 20:29 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 1 Aoû 2010 13:48
Messages: 5211
Localisation: Fan-Ming
Lorsque le sindel s'agenouilla près du corps de la jeune femme, l'éclat macabre du collier de cette dernière me fit presque oublier les paroles du gris. Un étrange sensation me chatouilla, trop fugace cependant pour que je puisse l'identifier, déjà Cromax s'était emparé des ultimes possessions de notre défunte compagne. Retrouvant mes esprits, je retrouvai également mes priorités.

"Ainsi vous considérez qu'il vaut mieux se jeter dans la gueule du loup que de tenter recouvrer nos force avant quelque nouvelle confrontation ? Vous craignez les créatures qui peuplent ces plaines ; n'êtes-vous donc jamais monté à un arbre messire ? On y trouve sans mal un semblant de sécurité. Quelle hâte avez-vous donc à rejoindre les Treize... Une réunion de famille peut-être ?" terminai-je d'un ton acerbe.

Ça m'avait presque échappé mais je ne comprenais pas sa volonté de descendre au repère de nos ennemis quand nous - du moins l'un d'entre nous - avait tant besoin de répit.

_________________
Sinaëthin Al'Enëthan, alias Silma, Héraut de Yuia, hiniön lvl 21


Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone 18 : forestier de basse montagne (Crom',Madoka,Siiwih)
MessagePosté: Mar 2 Juil 2013 10:30 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 23 Nov 2008 18:11
Messages: 2940
Localisation: Elysian
Franche et acerbe, l’elfe me répond son désaccord, argumentant en soulignant le danger évident de mon plan. Il est clair que des ennemis, si nous descendons vers ces maisons de pierres, nous en trouverons beaucoup… Mais pourquoi continue-t-elle à croire que cette forêt est plus paisible ? Et puis, elle me lance une pique provocatrice sur le compte de ce qu’elle a appris sur ma famille, et mon lien avec Sisstar. Je ne peux que comprendre cette réaction, même si elle m’échauffe un peu le sang, pour le coup…

« La seule réunion de famille que j’ai pu avoir avec celle qui possède ma sœur s’est soldée par la mort de la personne qui m’accompagnait, et par ma fuite… Sans quoi j’y serais resté également. Ne croyez pas que notre lien de sang influe sur mon jugement : je ne sers pas Oaxaca. Que ce soit clair. »

Et je poursuis, sur un ton non moins courroucé :

« J’ai longtemps vécu en forêt, seul et reclus de toute société. Je sais le couvert que peuvent apporter les branches d’arbre, mais voilà longtemps que je n’y grimpe plus. Contre les créatures de cette île, ils ne seront qu’une piètre protection. La seule chose qui puisse les tenir à l’écart, ce sont nos armes. »

Je soupire, pour finir par conclure, bien plus calmement, presque las :

« Néanmoins, vous avez raison sur un point : nous sommes trop faibles pour y aller de front. Mon empressement n’est que le synonyme de mon impatience à en finir avec tout ceci. Cet endroit me pèse et m’inquiète. Tout en sachant qu’il faudra y aller à un moment ou à un autre, dans ces maisons de pierres, je suis d’accord de vous suivre pour l’instant, afin de retrouver nos forces et, pourquoi pas, des visages connus ou inconnus qui renforceront notre groupe. Mais ne restons pas trop longtemps au même endroit, sans nous être assuré de sa sécurité durable… »

Je regarde autour de nous, cherchant une direction opportune à prendre… La direction d’où venait Madoka me semble un bon compromis, mais Sinaëthin a peut-être une autre idée…

_________________


Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 50 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016