L'Univers de Yuimen déménage !


Nouvelle adresse : https://univers.yuimen.net/




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 113 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Chap I: Suivez vos rêves : (6) L'envolée sauvage (Kerkan)
MessagePosté: Sam 3 Déc 2011 15:31 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Kerkan a écrit:
Les hurlements se manifestaient de plus en plus, les animaux étaient toujours plus nombreux et n'avaient pas peur de sortir de leur cachette pour montrer leur présence bien réelle. Je n'étais plus un humain mais un amas de tremblements qui agitait mes membres fragiles. J'hésitais à réagir, ou plutôt je ne savais que faire, mon cerveau était inactif. C'était un cauchemar, ces loups continuaient d'approcher sans que je pusse faire quoique ce fût. Si je réalisais la moindre tentative magique, cela ne servirait qu'à retarder l'inéluctable, alors à quoi bon ? Autant attendre le moment fatidique et ne pas le rejeter.

Au fil des secondes, j'aperçus nos assaillants s'avancer dans notre direction, ils devaient être au moins une quarantaine. Seul un faible rayon lunaire les faisait apparaître dans l'obscurité de cette nuit horrible. J'étais aussi près que possible de mon compagnon, espérant de tout coeur qu'il me protégeât si jamais l'un d'entre eux se jetait sur moi. Je devais me concentrer pour ne pas me laisser dominer par les émotions les plus ancrées en moi. J'examinais les crocs d'un loup qui me semblait être plus fort que les autres. Plus robuste, plus obscur, plus terrible, il se détachait de la meute entière, il devait sûrement être leur chef, le mâle hautement doué pour déchiqueter ses proies. Il les devançait tous, reflétant les faibles lueurs de la lune avec ses poils lustrés. Ouvrant sa gueule pour nous mettre en garde sur les armes qu'étaient ses canines, il se mit à courir dans ma direction dans un élan de fureur.

Je fermai les yeux, attendant qu'il me sautât à la gorge, cependant, les secondes s'écoulaient et j'étais toujours en vie, droit sur mes pieds. Je m'aventurai à ouvrir les yeux tout en les gardant plissés comme si la lumière du soleil était trop puissante pour mes iris azurs. Je fus un tantinet apaisé lorsque je vis le griffon me protéger de ses grandes ailes déployées. Il voulait leur montrer sa noblesse, les apeurer pour les chasser de cette maudite clairière. Le loup dominant s'était arrêté, il observait son nouvel ennemi, comme le faisait tous les autres. La stature imposante du griffonneau s'imposait majestueusement telle une forme de puissance devant ses adversaires.

Je restais bien en retrait derrière mon protecteur, je savais que nous n'avions qu'un seul moyen de nous enfuir, c'était par la voie aérienne, mais comment prendre assez d'élan au beau milieu de toutes ces créatures ? Il me fallait réagir et rapidement, si je voulais avoir une chance de rester en vie et d'accomplir ce à quoi j'étais destiné. Je rassemblai mon courage et me mis aux côtés du griffon, je paraissais miniature par rapport à ses longs membres ailés. Je commençai à les caresser tendrement, comme lors de notre entraînement, j'espérais qu'il comprît ce que je désirais. Mes mouvements étaient calmes, je ne devais pas être brutal, cela aurait pu provoquer un assaut violent de la part des loups.

(Kerkan reste doux, tu dois faire attention.)

Les minutes passaient alors que nous campions tous sur nos positions, attendant un signe du destin qui déciderait de l'issue de ce combat. L'impatience des animaux sauvages se faisait de plus en plus sentir, la fréquence de leur grognement augmentait. C'était maintenant ou jamais, je me concentrai et je hurlai au griffon un ordre de manière presque inconsciente :
«Allons-nous en tout de suite !!! Abaisse-toi, laisse-moi monter ! On n'a plus le choix, partons !»

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chap I: Suivez vos rêves : (6) L'envolée sauvage (Kerkan)
MessagePosté: Sam 3 Déc 2011 15:31 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
GM20 a écrit:
Le griffon bouge ses ailes avant de comprendre ce que tu lui demandes. Après quelques secondes, il s’accroupit juste le temps de te laisser monter. Pendant de temps la, la meute se rapproche de vous. Les loups paressent affamés. A peine es-tu monté sur le griffonneau, celui-ci déploie ces ailes et essaye de décoller.

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chap I: Suivez vos rêves : (6) L'envolée sauvage (Kerkan)
MessagePosté: Sam 3 Déc 2011 15:32 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Kerkan a écrit:
Le griffonneau agita ses ailes peut-être était-il sceptique, ou ne comprenait-il pas ce que je lui demandais. Je priais Moura pour qu'elle lui fît entendre raison, ma déesse, ma force et mon amour. Mais, il s'accroupit rapidement sur le sol et m'intima de grimper sur son dos, ce que je fis le plus vite possible. Autour de nous, j'aperçus les loups s'approcher, leur gueule ouverte, remplie de salive, nous faisait bien comprendre qu'ils désiraient qu'une seule chose : nous dévorer. Je n'avais encore jamais tenté un geste aussi impulsif, cela était quitte ou double, nous avions juste le temps de nous enfuir, nous ne devions pas le gaspiller. J'avais du mal à rester conscient, mes pensées s'égaraient dans les méandres de la peur qui ne cessaient de me tourmenter.

(Ne flanche pas !)

Je m'assis le plus vite possible et m'agrippai aux plumes du griffon, qui ornaient son cou, de toutes mes forces, je refusais de m'écraser une nouvelle fois sur le sol, j'avais assez souffert comme ça. Une aura glacée m'envahit, était-ce la mort qui s'approchait de moi ? Non, pas encore... L'animal déploya ses longues ailes comme jamais auparavant, elles firent reculer nos assaillants de quelques mètres, étouffant leurs hurlements lugubres. Il battit violemment l'air de ses membres agiles, soufflant de nombreuses feuilles qui nous entouraient. Nous étions prêts, nous allions nous envoler, je ne devais pas chuter, je jouais ma vie... Une pulsion d'intrépidité m'arracha ces mots :
«Fuyons ces manants mon ami !»

Je m'allongeai presque sur l'animal pour annihiler la prise au vent, qui pourrait nous ralentir. Mon esprit était ailleurs, nous allions reprendre notre symbiose comme la dernière fois. Le griffonneau poussa un glapissement suraigu, une sorte de mise en garde sauvage et il essaya de bondir vers les cieux.

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chap I: Suivez vos rêves : (6) L'envolée sauvage (Kerkan)
MessagePosté: Sam 3 Déc 2011 15:32 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
GM17 a écrit:
Alors que ta monture décolle vivement, celle-ci est tout à coup retenue par l’un des loups qui réussit à s’accrocher aux pattes de l’animal. Le griffonneau bat des ailes le plus fort possible, mais la charge trop lourde l’épuise. A deux toises au dessus du sol, son altitude décroît lentement vers la meute affamée.

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chap I: Suivez vos rêves : (6) L'envolée sauvage (Kerkan)
MessagePosté: Sam 3 Déc 2011 15:32 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Kerkan a écrit:
D'un bond, nous nous envolions dans les cieux étoilés, remplis de bonheur par notre fuite improvisée. Je me tins fermement à ma monture pour ne pas m'écraser dans la clairière pleine de loups affamés. Cependant, je m'aperçus rapidement que quelque chose freinait notre ascension, en effet, le griffon battait des ailes et nous faisions du surplace. Je crus d'abord à une sorte d'illusion causée par une peur intérieure qui venait de se réveiller, mais il n'en était rien. Je me penchai pour examiner le problème et à ma grande surprise, je vis un loup planter ses crocs dans une des pattes du griffonneau. Notre masse était trop importante pour continuer la fuite, nous redescendions vers la terrible prairie. Malgré toute la volonté de l'animal, nous n'arrivions pas à reprendre de l'altitude, nous étions entraînés toujours plus bas.

(Il ne manquait plus que ça, je ne veux pas finir en proie facile !)

Je devais agir car j'observais la meute entière se rapprocher de moi, salivant devant le repas que j'allais bientôt leur offrir. Je n'avais pas le choix, il me fallait employer ma magie pour contrer ce stupide adversaire. Je devais me concentrer pour ne pas toucher mon moyen de transport. Rassemblant mes fluides, je récitais en même temps la formule magique pour créer une projection aquatique qui me serait d'une grande utilité si je visais assez bien. Tout en me tenant aux plumes avec ma main gauche, je pointai mon autre index vers notre ennemi. Lorsque je finis de prononcer les mots adéquats à haute voix, un jet d'eau partit en direction du loup :
«Manant ! Lâche-nous !» criai-je sans retenue.

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chap I: Suivez vos rêves : (6) L'envolée sauvage (Kerkan)
MessagePosté: Sam 3 Déc 2011 15:32 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
GM17 a écrit:
Jet magie->réussite

Bien que ton sortilège ne soit pas assez puissant pour blesser le molosse affamé, celui-ci perd prise et retombe lourdement une toise plus bas. Ta monture bat alors de l’aile le plus vivement possible pour s’éloigner du danger, si bien que vous vous retrouvez bien vite largement au dessus de la canopée. Le griffoneau semble se diriger vers l’ouest, dos aux premières lueurs rougeâtre de l’aube naissante.

Au loin tu peux voir d’énormes montagnes émerger de la forêt, leurs sommets couverts de neige éternelle.

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chap I: Suivez vos rêves : (6) L'envolée sauvage (Kerkan)
MessagePosté: Dim 4 Déc 2011 16:39 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Kerkan a écrit:
Mes dons magiques eurent pour effet de déséquilibrer le loup et de le faire tomber sur le sol poussiéreux. J'entendis un bruit sourd quelques secondes plus tard, je sus qu'il avait rejoint ses pairs. J'espérais qu'il se fût blessé, non pas par mon sort trop faible mais par sa chute involontaire. Au moins, si la meute avait faim, elle pourrait se régaler de cet animal inerte. Je me sentais soulagé, nous venions de remporter une manche face à nos agresseurs, le griffon commençait à battre des ailes vivement pour échapper au danger, le laissant déjà loin derrière nous. Malgré tout je n'étais pas à l'aise dans les airs, j'avais toujours peur de m'écraser au sol par inadvertance.

(Pourquoi je vole, les humains doivent être sur terre, Yuimen nous a fait ainsi. On ne devrait pas contrarier les êtres divins.)

Je risquai un regard pour voir à quelle hauteur nous nous trouvions, je défaillis presque lorsque j'aperçus la forêt à plusieurs toises au dessous de nous. Je ne m'étais pas rendu compte que nous volions si rapidement, le temps s'était écoulé à une vitesse folle, je ne dus pas faire attention à tout ce qui se réalisa durant notre fuite précipité. Je préférais ne plus penser à ces moments difficiles, je m'y refusais, je vivais cela était le principal. À présent, je me dirigeais vers de nouveaux horizons, j'ignorais lesquels mais je me doutais que je le saurais bien assez tôt. Je laissais derrière moi les premiers rayons du soleil qui allaient bientôt chasser la nuit de son trône. Je suivais l'obscurité, l'accompagnant jusqu'à sa source : l'ouest. Les reliefs se découpaient dans les ténèbres, je pus discerner des couches blanches maculer les hauts sommets, certainement de la neige. Un frisson me parcourut à la vue de ce spectacle.

J'étais conscient que je quittais Cuilnen, peut-être n'y reviendrais-je jamais... Je ne pus m'empêcher de crier des excuses à Jérong, mon ami que je venais d'abandonner, cependant je jurai de l'aider dès que je le pourrais. Ma monture ne comprenait pas trop pourquoi je poussais des cris douloureux, il lui manquait une certaine humanité, un coeur... Je crus que ma tête allait exploser, j'entendais une petite voix qui me disait de faire demi-tour, de tenir ma promesse, une autre m'intimait de continuer ce voyage pour en apprendre plus sur ma quête. Je ne pouvais oublier cette charmante demoiselle qui s'était immiscée dans mon songe et ces horribles images de destruction... On m'attendait quelque part, il fallait que je m'y rendisse le plus tôt possible.

Mes membres commençaient à être engourdis, je ne pouvais nier que j'avais froid, en altitude la température diminuait.

(Pourquoi ne suis-je jamais arrivé à maîtriser la magie de Meno, elle m'aurait été d'une grande utilité...)

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chap I: Suivez vos rêves : (6) L'envolée sauvage (Kerkan)
MessagePosté: Dim 4 Déc 2011 16:39 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
GM20 a écrit:
Le griffon se dirige toujours vers l’ouest. Au loin, des cris d’aigles se font entendre. Le griffon n’y porte pas d’importance la première fois, mais devient de plus en plus nerveux au fur et à mesure que le glatissement se rapproche. D’un seul coup, ta monture pique du nez et fonce vers le sol…

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chap I: Suivez vos rêves : (6) L'envolée sauvage (Kerkan)
MessagePosté: Dim 4 Déc 2011 16:40 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Kerkan a écrit:
Nous continuions de nous diriger vers l'ouest à une allure constante, je commençais à m'habituer à ce vol léger, je faillis presque m'endormir tant le voyage était monotone. Seules les lames glacées de l'air, si froides, m'empêchaient de sombrer dans le sommeil par leurs déchirures douloureuses. J'aurais dû prévoir des habits plus chauds, mais je n'avais pas pensé que nous devrions fuir si promptement. Bientôt les hauts pics enneigés imposeraient leur majestueuse stature devant nous. Cependant, des glapissements d'aigles se firent entendre au loin... Peut-être allions-nous voler avec d'autres animaux ailés, qui nous accompagneraient jusqu'à notre future destination. Je me permis de lancer quelques mots au griffonneau avec lequel je n'avais pas parlé depuis notre envolée :
«Oh ! Entends-tu ces cris ? C'est peut-être ta famille ou tes amis qui viennent nous rejoindre. Que cela commence à devenir fantastique... Je ne regrette pas de t'avoir rencontré.»

Mais l'animal ne tînt pas compte de ma remarque et continua d'avancer jusqu'à ce que d'autres cris se fissent ouïr. Je m'aperçus qu'il était de plus en plus tendu au fur et à mesure que les glapissements se rapprochaient de nous. Je sondais les parages pour tenter de distinguer les volatiles néanmoins, mon regard se perdait dans les cieux. Je ne comprenais pas trop la réaction de ma monture, elle paraissait agitée et gardait un oeil sur les alentours. Je sentis un malaise surgir du néant, quelque chose ne collait pas, mais je n'avais pas la moindre idée de ce qui était en train de se passer. Tout à coup, le griffon plongea à toute vitesse vers le sol, je me cramponnai pour ne pas être éjecté. Mon coeur se mit à battre énergiquement, j'avais l'impression d'étouffer, je ne réussissais plus à reprendre mon souffle...

(Qu'est-il en train d'arriver ?)

Je ne savais plus trop ce qui se produisait autour de moi, j'étais accroché au griffonneau tel un pantin désarticulé. J'entendais l'air sifflé près de moi tels des traits métalliques qui me frôlaient le globe de l'oreille. J'étais sûr que nous étions en train de subir une nouvelle offensive de la part d'ennemis qui ne désiraient nullement que nous nous dirigions vers l'ouest. Je fis de mon mieux pour ne pas céder à la panique mais si nous devions nous battre dans les airs nous serions nettement en infériorité...

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chap I: Suivez vos rêves : (6) L'envolée sauvage (Kerkan)
MessagePosté: Dim 4 Déc 2011 16:40 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
GM20 a écrit:
Arrivés juste au dessus des cimes, ta monture freine brutalement la chute de quelques coups d’ailes. Descendant doucement dans les feuillages, tu finis par atterrir dans une forêt obscure et brumeuse aux arbres biscornus recouverts de mousse. Le sol est recouvert de champignons aux couleurs pâles et grouille d’insectes de taille impressionnante.

Loin au dessus de vous, une nuée d’aigles s’enfuit à tire-d’aile vers l’est, poursuivis par une gigantesque créature volante grisâtre aux ailes de chauve-souris et au corps de lézard. Le griffonneau s’aplatit alors contre le sol sous le couvert de la végétation tandis que le monstre vous survole.

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chap I: Suivez vos rêves : (6) L'envolée sauvage (Kerkan)
MessagePosté: Dim 4 Déc 2011 16:40 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Kerkan a écrit:
[Nous volions à basse altitude, frôlant la cime des arbres, je venais d'avoir une grande frayeur et mes déboires ne faisaient que commencer. Soudain, le griffon para le vent avec ses ailes et s'enfonça dans la forêt;la brutalité me déstabilisa, je faillis être désarçonné. Le griffonneau entama sa descente à travers le feuillage dru, détruisant les branches qui lui bloquaient le passage. Il passa beaucoup de temps à éviter de faire du bruit, chose qui m'étonna car il n'avait pas l'habitude de faire attention à ce qui se trouvait autour de lui, il était peu délicat. Nous finîmes par nous poser tant bien que mal au beau milieu d'une forêt plus que lugubre.

(Où sommes-nous encore tombés ?)

Un voile brumeux s'étalait dans les alentours, rendant le lieu humide et malsain. J'avais du mal à discerner ce qui m'entourait, mais je finis par apercevoir des arbres tordus dans des positions comiques. Je ne reconnus aucune espèce, les feuilles étaient sombres, tout comme le tronc et les branches, les ténèbres émanaient de ce lieu. Je ne me sentais pas à mon aise, j'avais l'impression que quelqu'un nous observait et que je ne pouvais le distinguer dans cette brume. Je remarquais que de nombreux champignons tapissaient le sol, leur couleur ne me disait rien qui vaille. Des insectes étranges vagabondaient autour de nous, se dévorant entre eux par moment ou combattant pour finir les restes d'une carcasse d'oiseau. Je ne savais pas où nous étions tombés mais l'endroit n'était pas recommandable.

(Bon, ce n'est pas que je veuille m'en aller mais je ne désire pas passer ma vie ici. Alors si on pouvait partir ça serait formidable.)

Cependant, des cris stridents attirèrent mon attention et le griffon s'abaissa pour se cacher de la végétation... Je levai la tête et j'aperçus un nuage d'aigles fuir vers l'est, ils étaient suivis par une étrange créature. Son corps ressemblait à celui d'un reptile sur lequel était fixé deux énormes ailes de chauve-souris qui battaient l'air à toute allure. Un frisson me parcourut le dos, il s'en était fallu de peu pour que nous lui tombions dessus. Qu'aurions-nous pu faire pour rester en vie ? Les créatures passèrent sans se rendre compte que nous étions cachés et heureusement. Je remerciai le griffonneau d'avoir réagi aussi vite :
«Ouf, on lui a échappé. Merci. Néanmoins, nous devrions nous diriger vers l'ouest, cette horrible bestiole venait de cette direction, si une chose obscure se prépare ce ne peut être que dans un endroit où vit ce genre de monstre, ma destiné m'y attend. Nous ne devrions pas tarder ici, j'ai un mauvais pressentiment. Partons le plus tôt possible.»

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chap I: Suivez vos rêves : (6) L'envolée sauvage (Kerkan)
MessagePosté: Dim 4 Déc 2011 16:41 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
GM17 a écrit:
Le griffonneau reste encore tapi quelques secondes avant de se relever et d’amorcer son envol. Battant péniblement des ailes, la créature semble commencer à avoir du mal à te supporter. Toutefois, vous arrivez bien vite hors des épaisses frondaisons que ton compagnon survole désormais à basse altitude, sans doute pour pouvoir se cacher plus vite en cas de danger.

Après une demi-heure de vol, le soleil commence à émerger, peignant le paysage de couleurs rougeoyantes. Sous toi, le sol de la forêt se fait de plus en plus vallonné, comme entaillé par les profondes gorges des ruisseaux tumultueux. Ta monture redescend alors doucement sur la berge intérieure d’un méandre et trottine jusqu’à l’eau. Se penchant vers l’onde pour se désaltérer, elle te fait valser par inadvertance par-dessus son encolure, te plongeant dans l’eau froide.

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chap I: Suivez vos rêves : (6) L'envolée sauvage (Kerkan)
MessagePosté: Dim 4 Déc 2011 16:41 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Kerkan a écrit:
Attendant que les derniers animaux s'éloignassent, nous restions cachés dans les ténèbres créés par l'importante végétation. Puis, au bout de quelques minutes, le griffon sauta et nous nous envolâmes accompagnés du soleil levant. Je m'aperçus rapidement que le griffonneau avait des difficultés à supporter mon poids, il se fatiguait horriblement. Cependant, nous finîmes par survoler la cime des arbres, tout en restant à environ un mètre de cette dernière. Il se pouvait que nous eûmes besoin de nous abriter en cas d'extrême urgence ou d'une attaque précipitée.

Pendant que nous continuions d'avancer, je décidai de baptiser mon courageux sauveur. Cette idée trottait depuis un certain temps dans mon esprit, mais, je n'avais pas encore trouvé l'occasion de le faire. Je réfléchis durant quelques minutes avant de trouver un prénom qui lui convenait et qui me plaisait. Je finis par me souvenir d'un mot sorti d'une contine d'un peuple étranger que mon père me chantait lorsque j'étais petit. Le seul dont je me rappelais la signification après le traumatisme que j'avais subi.
«Tu ne crois pas qu'il est temps que tu aies un nom ? Peut-être en as-tu un au sein de ton peuple mais je ne le connais pas alors j'ai réfléchi et j'en ai trouvé un. Que penses-tu de Helce? Cela signifie glace. Tu ne crains pas cet élément et tu nous fais voler à des altitudes où l'air est glacial, de plus, quand nous sommes attaqués, tu gardes toujours ton sang-froid.»

Derrière nous, l'aube se manifestait, les premiers rayons du soleil enflammaient les quelques nuages bientôt chassés par la brise matinale. Cela annonçait une journée particulièrement fraîche, une nouvelle, après cette nuit glaciale. Au fil de notre progression, les arbres s'effaçaient pour laisser place à un paysage plus cahoteux, creusé par la force des torrents engendrés par les sources montagnardes. Nous étions en train d'avancer vers de nouveaux horizons, les reliefs se dessinaient de mieux en mieux au loin, bientôt nous les rattraperions. Néanmoins, je me rendis compte que ma monture était épuisée, elle commençait à descendre vers un petit ruisseau délimité par des roches couvertes de mousse. Le griffonneau se dirigeait nonchalamment vers l'eau pour étancher sa soif.

Malheureusement, en se penchant, il me fit passer par dessus sa tête et je finis dans l'eau glacée. Je ne compris pas tout de suite ce qui m'arriva, la différence de température m'oppressa, étreignant mes membres jusqu'à les faire éclater. Je me relevai et sortis à toute allure de l'onde, grelottant terriblement comme si une violente peur m'empoignait. Je ne savais pas comment me réchauffer, nous n'avions pas de feu et mes vêtements étaient trempés. À mes côtés, l'animal continuait de s'abreuver, vidant l'eau de la pauvre rivière sans se soucier de moi. J'avançai vers lui et me lovai contre sa fourrure chaude.

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chap I: Suivez vos rêves : (6) L'envolée sauvage (Kerkan)
MessagePosté: Dim 4 Déc 2011 16:41 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
GM17 a écrit:
Helce, constatant le résultat de sa maladresse, vient te couvrir de son aile. Bien que celle-ci te protège de la bise, l’eau froide continue à te faire grelotter. Autour de toi, les dernières brumes matinales se dissipent et tu peux apercevoir à l’ouest les majestueuses montagnes darder leurs sommets enneigés vers le ciel. Le griffonneau se met subitement à trembler à son tour, mais un lointain cri rauque et puissant t’informe que ce n’est pas de froid.

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Chap I: Suivez vos rêves : (6) L'envolée sauvage (Kerkan)
MessagePosté: Dim 4 Déc 2011 16:43 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39605
Kerkan a écrit:
Entouré par l'aile majestueuse de l'animal, je faisais mon possible pour me réchauffer, même si le souffle d'imperceptibles rafales s'abattait sur moi. Mes frissons ne cessaient de s'intensifier, tout comme le claquement de mes dents, j'aurais apprécié me trouver dans une taverne dans laquelle des bardes jouaient des airs entraînants. Or, cela n'était pas le cas, seule la nature me berçait dans ses bras de givre. Le fin voile brumeux commençait à disparaître, rendant visible le paysage rocheux et les petits ruisseaux qui dévalaient les pentes. Au loin, on pouvait observer les hauts cols qui tâtaient sûrement le ciel de leurs sommets. Je fus étonné de me trouver à quelques kilomètres seulement de ces reliefs élevés engendrés par la nature, je me sentais si inférieur à la puissance de Yuimen, ce Dieu tant craint.

(Quelle folie est en train de m'enlever ? Je doute que je puisse réussir l'entreprise qui m'est destiné...)

Tout à coup, un frisson parcourra Helce, se propageant jusqu'à l'extrémité de ses plumes. Le froid... Non cela était impossible, il n'en faisait pas cas, il était habitué à la vie dans les collines... Quelques secondes plus tard, un hurlement rauque résonna au loin. Une nouvelle créature nous poursuivait, nous devions nous en aller, nous ne pouvions attendre son arrivée. Gardant tout le sang-froid que je possédais encore, je demandai au griffon de s'abaisser pour que je pusse grimper sur son dos. Cependant, le froid rendait difficile mon ascension, mes muscles étaient ankylosés et mes tremblements me faisaient glisser sans arrêt. Lorsque je fus stabilisé, je priai le griffonneau de fuir :
«Helce partons ! Quelque chose approche dans notre direction et je ne pense pas qu'elle veuille nous apporter des couvertures.»

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 113 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016