L'Univers de Yuimen


Forum de Jeu de Rôle Médiéval-Fantastique




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Rasliak / Assassin (lvl 6)
MessagePosté: Jeu 6 Aoû 2009 22:31 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Site Internet  Profil

Inscription: Lun 20 Oct 2008 21:22
Messages: 22815
Localisation: Chez moi^^
Image


------------------------------------------
Nom : Rasliak
Classe : Assassin
Race : Humain, du peuple de Wiehl
Age : 18

Description physique :
Ses caractéristiques physiques connues sont vague, comme celles de tout voleur qui se respecte, mais on sait néanmoins que Rasliak est un jeune homme d'environ 1m75, dont la caractéristique principale est son oeil droit: vert tacheté de marron...

Quand à son caractère, peu le connaissent suffisamment, du moment depuis qu'il est arrivé à Tulorim, pour pouvoir le décrire correctement, mais ses parents se souviennent d'un garçon curieux et tenant difficilement en place...

Biographie (résumé) :
voir 2ème post
------------------------------------------
Armes et bouclier :

En main droite : Gantelet de cuir (for+2)
En main gauche :Dague courte (for+3)

Armure(s) :

Protection pour le torse
- plastron de cuir souple usé (End +4)

Protection pour la tête
-Capuchon renforcé (End +4)
-Camouflage liquide (End +4 ; discrétion accrue)

Protection pour les jambes
-

Protection pour les bras
-Brassards ornés de dorrures (End +6)

Cape
- Cape de dissimulation

Bijoux Magiques :
-Bague dorée étoilée : End +5, tue par magie et sur le champ n'importe quelle autre personne qui enfile ce bijou
-Bague de fluidité : +2 endurance, + 10 maîtrise

Sac (Encombrement = 3/20) :
-Trousse de crochetage (+20 au jets de crochetage) [E=2]
-Boucle d'oreille d'onyx : Permet de cibler les conversations que tu veux écouter et d'amplifier leur volume. [E=1]
-

Or : 396 Yus
------------------------------------------
Capacités de classe
Combat :
Attaque traître : Capacité à aller derrière son adversaire pour l'attaquer : les dégâts sont doublés sur la première attaque. (Coup à init/2, - init/2 pour le tour prochain)

RP :
Empoisonneur : Lors de la fabrication d'un poison, l'Assassin bénéficie d'un bonus de [Niv]/2 sur le taux de réussite.

Compétence de combat (CC) :
CC sans arme acquise(s) :
- Coup de pied (agilité utilisée : 1): for+4, violent coup de pied retourné balayant son adversaire
-

CC avec arme acquise(s) :
-
-

CC avec arme de jet acquise(s) :
-
-

------------------------------------------
PV: 27/30
PKi: 12/12
Nombre d'xp nécessaire pour changer de niveau : 1,5
Niveau : 6
------------------------------------------

Image
------------------------------------------
Ville de départ: Tulorim

Réputation :
Tulorim: 0/100 (renommée), 8/100 (infamie)

_________________
Pour s'inscrire au jeu: Service des inscriptions

ImageImageImage

Alors il y a une règle que je veux que vous observiez pendant que vous êtes dans ma maison : Ne grandissez pas. Arrêtez, arrêtez dès cet instant. Wendy dans "hook" (petit hommage à Robin Williams)
Pour toute question: Service d'aide
Pour les services d'un GM: Demande de service


Je suis aussi Lothindil, Hailindra, Gwylin, Naya et Syletha


Haut
 

 Sujet du message: Re: Rasliak, voleur (lvl1)
MessagePosté: Jeu 6 Aoû 2009 22:38 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 6 Aoû 2009 21:56
Messages: 2227
Localisation: Marseille/Lille
Description physique et caractère:



Le vieux Palam était les oreilles de la ville. Aucune rumeur, aucun potin naissant ici ne mourait avant d'avoir atteint ses oreilles. Il faut dire qu'il savait écouter, et qu'il connaissait les lieux les plus riches en informations de la ville. Enfin, il avait ses critères personnels pour choisir ses points d'écoute, et le goût de la bière servie dans la taverne la plus proche entrait dans une grande part ses évaluations. D'ailleurs, la plupart de ses points étaient des tavernes. Enfin, tous à vrai dire.
C'est d'ailleurs dans un recoin sombre d'une des tavernes de Tulorim, ou le vieux Palam était assis, que se déroula l'histoire qui nous intéresse aujourd'hui...

Il avait un grand défaut, le vieux Palam... C'est que quand il s'abandonnait à l'écoute des conversations qui l'entouraient, il avait du mal à faire attention à quoi que ce soit d'autre... D'où sa surprise lorsque voulant boire une gorgée de sa bière, il se retrouva face à un hurluberlu encapuchonné qui le regardait fixement, depuis allez donc savoir combien de temps! Il s'en renversa d'ailleurs sa bière sur la barbe, ce qui vous vous en doutez, ne le mit pas dans de bonnes disposition envers l'inconnu.
Ce dernier pris la parole au moment où il vit que Palam l'avait remarqué, parant ainsi à toutes questions du vieillard.

"Dis moi le vieux, on m'a dit que tu savais presque tout dans cette ville... Je cherche quelqu'un... Un voleur, Rasliak qu'on l'appelle dans le coin... Tu peux m'en dire plus? À quoi il ressemble?"

Le vieux Palam n'aimait pas trop les questions. Sauf quand c'était lui qui les posait, évidemment... Et puis il n'aimait pas trop l'étranger qui venait de lui faire gaspiller son argent en bière...

"Un voleur dont le signalement physique est connu de tous n'est jamais un de ces héros luttant contre la corruption d'un gouvernement et dont les affiches sont placardées partout en ville, pour espérer tirer un quelconque renseignement d'une population qui soutiendrait corps et âme ce vaillant défenseur des intérêts du peuple. Non, en général, un voleur dont la description physique circule même dans les sphères les plus faciles d'accès est généralement un benêt sans avenir sinon celui d'un sombre cachot humide. C'est une règle de base dans le monde compliqué et quelque peu officieux de ceux dont le vol est le métier. C'est pour cela que tout témoignage concernant un voleur est vague... " lui répondit le vieux, sur un ton dont l'ironie aurait sauté aux yeux d'un aveugle... Ou aux oreilles d'un sourd, mais peu importe.

"Je suis sur qu'on peut s'arranger pour en établir la netteté..." chuchota l'inconnu, laissant chuter quelque pièces sur la table en faisant apparaitre la pointe d'une dague de sa longue manche grise...

" Mais vous avez d'la chance, il s'trouve que justement je le connais votre voleur! Enfin pas bien hein, mais j'en ai entendu parler, et je l'ai croisé il y a deux ans..." se reprit le vieux Palam, se passant nerveusement la main dans les cheveux tout en affichant un air niais...

(Mais c'est qu'il aurait l'air rudement décidé à m'la passer par le corps sa dague!)

" Le jeune Rasliak alors? Bon je sais pas grand chose hein, et tout ce que je sais date de l'époque où il est arrivé en ville, y'a deux ans d'ça... Il a pu changer depuis hein... Mais à l'époque, je l'avais rencontré dans une taverne, il venait d'arriver de son village... Une bourgade paumé comme y'en a tant dans le coin... Euh, donc oui le jeune Rasliak...
Il était grand mais pas bien costaud... Enfin, en forme, mais pas l'apparence d'une force de la nature... Il avait une bonne tête, j'me souviens que dés son arrivé il avait des filles au derrières... Il s'en fichait bien d'ailleurs, c'qui le préoccupait, c'est qu'il avait pas un sou... Il avait les cheveux mis-long et bouclés, châtain clair, tirant sur le blond... Les yeux verts, avec des tache marron dans l'œil droit... C'était assez étrange d'ailleurs, un œil tout vert avec des taches marrons...
En y repensant, c'est c'qui m'avait marqué... J'ai l'œil pour les détails inutiles il parait... Enfin, bon il avait pas une de ces têtes qu'on reconnait entre milles... Plutôt pas mal, mais pas extraordinaire, et pas vraiment de signe distinctif, à part son œil droit bizarre...
Ce dont j'me souviens surtout, c'est c'qu'on m'en a dit deux ou trois mois après! Il a rapidement trouvé du travail chez un forgeron d'la ville, où il a bossé pendant 2 semaines... Mais dés qu'on lui a fait suffisamment confiance pour lui dire où le patron planquait la caisse, il a disparu avec pendant la nuit! En emportant deux ou trois autres babioles...
Depuis il mène une vie bizarre... Parait-il qu'il se déguise pas trop mal, et qu'il travaille par-ci par-la, surtout dans les magasins qui viennent d'ouvrir... Les patrons étrangers se méfient pas d'lui, ils connaissent pas les rumeurs... L'est pas méchant hein, l'a jamais tué personne à ce que je sache, mais bon, c'est pas non plus un enfant de chœur... Il survit à sa façon... Mais j'peux savoir pourquoi ça vous intéresse??
" finit par demander le vieillard, alors que l'homme en capuchon se levait pour partir...

Son interlocuteur de tourna vers lui, et Palam pu apercevoir son visage avant que l'homme étrange ne profite du passage d'un groupe de client pour disparaitre. Un visage dont l'œil droit était vert, tacheté de marron...
~~~~~~~~~~

Sorti de la taverne, Rasliak était inquiet... C'était dans sa nature d'être prudent. Enfin non, mais il en avait appris l'importance pour un voleur à ses dépends...

(Je suis devenu trop facilement repérable ici... Faut que je change de coin...)






Biographie


"BOUGRE D'ABRUTI!! " lui hurla son père... Rasliak avait 16 ans aujourd'hui, et cette phrase il l'avait entendu un bon nombre de fois... Mais là, c'était trop...

~~~~~~~~


Né dans un petit village à une centaine de kilomètre de Tulorim, il avait jusque là était élevé par ses parent selon les coutumes du peuple Wiehl... Mais on ne pouvait pas pour autant qualifier le processus de franc succès, en ce qui le concernait...

Jusqu'à ses 12 ans, sa vie avait été plutôt agréable... Il avait toujours eu un don pour chaparder des babioles sans valeurs un peu partout, ce qui lui avait toujours procuré un grande joie. Beaucoup plus que les torgnoles que lui administrait son père quand il avait vent de ses faits.
À l'âge de 12 ans, son père l'emmena à la chase avec lui... Rasliak était agile de naissance, et le déplacement furtif était pour lui quelque chose de presque innée... De même, son adresse à l'arc était, sinon remarquable, du moins tout à fait louable... Le seul hic, c'était l'attente... Il ne supportait pas de rester couché dans les fourrés toute une journée pour abattre un malheureux cerf... Il combattait son ennui comme il le pouvait, se réconfortant dans les moments plus palpitants de la chasse...

C'est à l'âge de 14 ans que sa vie se compliqua... Malgré son agilité naturelle, il était d'une maladresse déplorable dans le maniement de l'épée... Ses professeurs se demandèrent à plusieurs reprises comment on pouvait se blesser soi-même si souvent avec une épée en bois... Il était source de désespoir et de frustration pour son père, qui ne rêvait que d'une chose: voir son fils grandir pour devenir un grand guerrier...
Rasliak lui, ne se sentait pas du tout à sa place dans l'arène d'entrainement... Toute la brutalité du combat, le fracas des armes et la sueur dans le sable ne l'intéressaient pas du tout... Il se complaisait bien plus durant ses escapades nocturnes, au cours desquelles il escaladait murs et maisons...

Il eût plusieurs révélations au cours de l'année de ses 15 ans... Tout d'abord, son professeurs de lutte, miné par les faibles aptitudes au combat à l'épée de Rasliak décida de lui enseigner plus en profondeurs les techniques de combat à main nue, les seules que Rasliak semblait capable d'exécuter sans se crever un œil... Ses progrès furent sidérant! Bien que loin d'être un élève exceptionnel, il excellait dans cette discipline, et fut capable en quelques mois, de lutter a main nue contre un spadassin de son âge... Du moment qu'il n'avait pas un main une épée quelconque, il était doté d'une agilité impressionnante...
Cela ne plaisait pas du tout à son père, qui n'avait aucunement l'intention de faire de son fils une lavette combattant à main nue, ou pis encore à la dague! Et pourtant... C'était bien là la seule arme, arc, poings et pieds mis à part, que Rasliak semblait capable de manier correctement...

Quant à son goût pour l'effraction et le vol, il les découvrit de manière tout à fait fortuite... Après avoir réussi, non sans peine, un test imposé par son professeur, il se vit remettre par celui-ci une superbe dague au main d'ivoire: sa première arme personnelle! Malheureusement, son père n'acceptait toujours pas le talent de son fils dans le maniement de cette arme et refusait au contraire d'admettre que son fils était un raté dans le maniement de l'épée... Lorsqu'il vit l'objet et su comment son fils l'avait gagné, il entra dans une rage folle... Arrachant l'arme de la main de son fils, il partit la vendre au marchand d'arme du village, malgré les contestations et supplications de Rasliak.
Le soir venu, le jeune homme n'avait toujours pas pardonné à son père, et décida de récupérer son bien... Il savait bien que le marchand n'accepterait pas de lui rendre sa dague, et il n'avait en aucune façon l'argent pour la racheter... Mu par la colère, il décida d'attendre la nuit pour la récupérer...

S'éclipsant en silence de sa chambre alors que tout le village dormait, il parcourut le chemin le séparant de la maison du marchand en passant de toit en toit pour ne pas être repéré par les gardes au sol...C'était une grande bâtisse de deux étage, et il avait prévu d'entrer par une des fenêtres de l'étage supérieur. Mais à peine arrivé, il se retrouva bêtement nez à nez avec une serrure... Dans sa précipitation, voila un obstacle qu'il n'avait pas envisagé... Se maudissant, il chercha du regard une solution, et constata qu'une fenêtre un peu plus loin était entrouverte... C'était l'été, il faisait chaud, quoi de plus normale qu'une fenêtre ouverte la nuit?

Il se glissa en silence à l'intérieur de la maison, et se retrouva, à sa grande stupeur, dans la chambre du vendeur, qui, heureusement, dormait... Usant de toute son habileté, le jeune homme quitta la pièce et descendit au premier étage sans un bruit... Il fouilla le stock d'arme entreposé au rez-de-chaussé pendant plusieurs heures, guettant le moindre signe du réveil du marchand... Lorsqu'il retrouva enfin sa dague, au fond d'un sac de toile destiné à être expédié à Tulorim, il retint difficilement un cri de victoire... Il s'échappa facilement par une fenêtre de la pièce, escalada un arbre à proximité et entreprit de parcourir le chemin inverse jusqu'à sa maison, toujours pas les toits... Lorsqu'enfin il se glissa dans son lit, l'aube pointait déjà à l'horizon...

(Et bah question rapidité, c'est pas encore ça mon grand...) se dit-il, avant de sombrer dans le sommeil... Pour être réveillé deux heures plus tard par son père qui le traina jusqu'à l'arène d'entrainement...

~~~~~~~~~~~

Presque 6 mois étaient passés depuis, et ce matin, celui de ses 16 ans, son professeur l'avait soumis, lui et deux autres apprenti, à un test... Simple en théorie, mais ô combien plus complexe qu'il n'y paraissait... Ils devaient simplement arrivé à attraper la queue de cheval qu'arborait leur instructeur, en usant de n'importe quel moyen... Le plus fougueux des trois, un jeune homme nommé Wulf, que Rasliak n'appréciait guère, se jeta en hurlant sur le maitre d'arme... et se retrouva nez à terre en un battement de cil...

"Je n'ai jamais dit que je ne me défendrait pas..." lâcha l'instructeur, moqueur...

Les deux camarades de Rasliak se concertèrent du regard, et se jetèrent, épée à la main, à l'assaut du maitre d'arme afin de tenter de saisir la tignasse de cheveux moqueuse qui pendait de l'arrière de son crâne...

Rasliak lui, préféra prendre du recul... Il n'avait aucune chance au corps à corps et le savait très bien... ce qui lui fallait c'était une idée...

Vingt minutes plus tard, le maitre d'arme contemplait deux de ses disciples, essoufflés, allongés sur le dos, et couverts de bleus...

" Ça vous apprendra à vous jeter dans une mêlée sans réfléchir... La prochaine fois vous saurez que.... AAAAAAAAAAH!"

Le maitre d'arme se plia soudainement en arrière et criant: Rasliak, qui avait profité de ce que son instructeur s'occupait de ses camarades pour escalader discrètement jusqu'à une poutre qui surplombait le maitre d'arme, venait de se laisser tomber sur ce dernier, afin de saisir la longue queue de cheval de son maître...

Lorsqu'il raconta son exploit à son père, la réaction de ce dernier ne fut pas celle que le jeune homme attendait...

"BOUGRE D'ABRUTI!! " lui hurla son père... Rasliak avait 16 ans aujourd'hui, et cette phrase il l'avait entendu un bon nombre de fois... Mais là, c'était trop... Regardant froidement son père, il se leva sans un mot, et s'enferma dans sa chambre...


Le soir même, il emballa rapidement quelques affaires dans un sac, et s'éclipsa, comme il savait si bien le faire, par la fenêtre de sa chambre... Il marcha en direction de Tulorim pendant une heure sans se retourner... Arrivé en haut d'une colline, il jeta un regard sur ce petit point de lumière au fond de la vallée, qui l'avait vu grandir jusque là... L'avenir que son père avait en réserve pour lui ne lui convenait pas... À vrai dire, la vie d'un Wiehl ne lui convenait pas... Il avait trouvé sa voie, il serait voleur... Pas le plus grand, ni le plus agile, rien de tout cela ne l'intéressait pour l'instant... Lui ne voulait qu'une chose, vivre comme il l'entendait, en saisissant toutes les opportunités qui s'offriraient à lui... Il serra sa dague dans sa main, avant de la glisser dans sa ceinture, et de reprendre la route...

Il marchait depuis cinq ou six heures peut-être, lorsqu'il tomba sur le campement d'un voyageur... Celui-ci dormait au pied d'un arbre, un reste de feu se consumant peu à peu dans la nuit... Un sac entrouvert attira le regard de Rasliak...

(Héhé, mon premier fait d'arme de voleur!) Se dit le jeune garçon, enthousiasmé par sa découverte...

Il s'approcha discrètement du sac, dague en main, et entreprit d'en fouillé le contenu... Il n'y avait pas grand chose d'intéressant, sinon une paire de gantelets en cuir, et une cape étrange que Rasliak décida d'emporter... Mais en reculant, il écrasa par erreur une branche morte... Le craquement sinistre réveilla le voyageur qui aperçut le jeune garçon. Le voyageur tendit le bras pour attraper son épée tout en se levant, et le sang de Rasliak ne fit qu'un tour: il se voyait déjà mort, étripé par le voyageur, son corps laissé pour les charognards... Il se jeta sur le guerrier encore à moité endormi et lui enfonça la dague dans le cou. Le sang chaud éclaboussa son visage et ruissela sur ses mains tremblantes... Le voyageur la bouche pleine de sang, poussa un grognement dans lequel se mêlait douleur et surprise...

Rasliak recula, les yeux grands ouverts, sa dague ensanglantée. Il avait tué un homme. sans y réfléchir, sans le vouloir, mais il avait tué un homme... Il sentit un liquide chaud couler le long de ses joue, se mêlant au sang de l'étranger qui lui recouvrait le visage... Il était pétrifié par ce qu'il venait de faire... Incapable de reprendre ses esprits, il eut l'impression que son corps agissait seul...
Lorsqu'il reprit conscience, il était quelques kilomètres plus loin, les poings serrés sur la cape et les gantelets de l'homme qu'il avait volés... De sa dague, il ne lui restait plus que le fourreau, taché de sang, qu'il décida d'enterrer prés d'un arbre, afin d'effacer les traces de son passage... Il ne savait pas où était la dague elle même, mais il espérait avoir eu la présence d'esprit de la jeter au fond d'un étang ou quelque part ou elle ne pourrait être retrouvé... Lorsqu'enfin il atteint Tulorim, la souvenir du visage de l'homme et son râle d'agonie était encore frais dans sa mémoire...

_________________

Image

Watch the shadows, watch the walls,
For there he lurks, and there he crawls
His dagger quick, his dagger sly,
To cut your throat, to pierce your thigh.


Haut
 

 Sujet du message: Re: Rasliak, voleur (lvl1)
MessagePosté: Jeu 13 Aoû 2009 10:51 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 6 Aoû 2009 21:56
Messages: 2227
Localisation: Marseille/Lille
Chapitre Premier: De l'art de s'attirer des ennuis et d'en sortir


Sous Chapitre 1: Le premier vol (correction par GM2)

-Repérage à l'Auberge
-Filature
-Le point de non-retour
-Un retour mouvementé

Sous Chapitre 2: Répercussions imprévues (Correction par GM2)
-Petit meurtre, mais pas entre amis.
-Écoute discrète, complot mystérieux
-Machination mise à jour, perspective d'enrichissement.
-La cruauté des rues

Sous Chapitre 3: Morts et révélation: la naissance d'un assassin - Correction par GM2

-En route vers la fortune
-Négociations et engagement
-Prise de conscience, changement accepté
-Meurtres dans la nuit
-Révélations et libérations
-Poursuivis par les assassins
-Rencontre cordiale au fond d'une ruelle-1-2-3-4

Sous Chapitre 4: Premier contact Correction par GM8
Contrat à l'auberge
Raison et ingéniosité font plus que gardes et justice
Un passage peu engageant.
Discussion à sens unique et naissance d'une réputation.

_________________

Image

Watch the shadows, watch the walls,
For there he lurks, and there he crawls
His dagger quick, his dagger sly,
To cut your throat, to pierce your thigh.


Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016