L'Univers de Yuimen déménage !


Nouvelle adresse : https://univers.yuimen.net/




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 73 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Taverne de l'Enclume Etincelante
MessagePosté: Mar 23 Juil 2013 00:56 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 1 Nov 2010 03:03
Messages: 12741
"Maltar, comment fait-on pour la suite ? Faisons-nous la route ensemble ?"


Maltar met plusieurs secondes avant de prendre conscience que le p'tit bout lui adresse la parole tant il est absorbé par ce qu'il fait, à savoir se remplir la panse le plus efficacement possible avant qu'une tuile quelconque ou une potentielle source de profit ne l'oblige à précipitamment sortir de table (une des choses qu'il fait le mieux, soit dit en passant). La naine maintenant évaporée (non sans avoir payé, il avait surveillé ça d'une oreille), il se permet de répondre tout naturellement:

"On becte, on s'rince la glotte, on prend une chambre et on essaye d'partir sans payer, à minima... Si possible on s'carapate avec la caisse, si une occasion s'présente... On peut aussi "emprunter" que'ques p'tites choses utiles aux plus poivrots d'la place... T'saurais provoquer un incendie d'la taverne discrétos, s'toire d'foutre un peu l'chaos icite? St'un un bon générateur d'profit l'chaos... Avec ta p'tite taille s'jouable. Alors qu'moi, ac' ma sale tronche d'gob, c'est mort. Y'a toujours trois ou quat' nabots pour m'tenir au coin d'l'oeil... Putain d'racisme merdeux, ça m'prends pour une fieffée fripouille just' parce qu'j'ai pas l'faciès qu'y faut. Connards! "

Il débite tout ça au lutin tout bas, sur un ton badin. Enfin badin... Badin à la Maltar quoi, chargé de sa haine et son mépris naturel pour le monde qui l'entoure, excepté peut étre un petit lutin qui pour l'instant trouve quelques maigres grâces à ses yeux. Il mène une fois de plus sa chopine à ses lèvres d'un mouvement conditionné par l'expérience, prêt à l'abattre violemment sur le lutin si celui-ci faisait mine de s'insurger un peu trop bruyamment à l'écoute de ses paroles. Vu l'animation de la taverne, un lutin écrasé sous une chope passerait surement inaperçu. Et si non, il pourrait toujours prétendre qu'il s'agit là d'un banal accident, il y a des lutins écrasés accidentellement par des grand'gens tous les jours... Surtout s'ils ont une grande gueule trop imposante pour leur petite taille, ça attire.
Entre deux gorgées, il ajoute: "t'as des idées toi?" puis avale une longue goulée de plus avant de laisser échapper un rot opulent. C'est alors qu'il constate, médusé, qu'une gerbe de flamme s'échappe de sa bouche.

(criss de bordel de m...)

Maltar jette un regard accusateur au médico-lutin, puis manque de s'étouffer dans une grande quinte de toux, plié en deux pendant qu'il laisse s'échapper des volutes de fumée sous la table. Il postillonne abondamment, sauf que les postillons bouillonnants s'évaporent dans l'air avant de toucher quoi que ce soit. Pourvu que les éventuels clients qui l'on vu cracher le feu mettent ça sur le compte de l'alcool qui leurs fait voir n'importe quoi, ou les événements risquent de rapidement prendre une tournure aussi douteuse que désagréable...
Mais que se passe t'il?! N'est-ce pas lui d’ailleurs qui, la faute à l'alcool et la fatigue, est en train d'avoir des hallucinations? Il sent un nouveau relent ardant, mais pas brûlant, qui lui remonte les boyaux pour finir en un petit rot, mais où le petit "blurp" de bon aloi s'accompagne de flammèches s’envolant lécher les bords de la table. Du coin de l’œil, il voit sa mandoline prendre une teinte rouge cramoisie.

(Et meeeeerde)

_________________
Fiche


Dernière édition par Maltar le Mer 4 Juin 2014 03:25, édité 9 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Taverne de l'Enclume Etincelante
MessagePosté: Sam 7 Sep 2013 23:25 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 22 Oct 2012 20:25
Messages: 71
Localisation: Mertar
<--


Adrayk regardait le gobelin avec des yeux de plus en plus ronds. Celui-ci débitait une flopée de mots à la secondes assez impressionnantes si bien qu'il était obligé de tendre l'oreille pour ne pas se laisser distancer.

Il baragouinait quelque chose au sujet de caisse, de chaos et de racistes sur les gobelins.

Lorsque Maltar lui annonça : "t'as des idées toi", le petit lutin était définitivement perdu et n'avait aucune idée de ce qu'il allait bien pouvoir lui répondre.

Le rot du gobelin qui retentile coupa dans ses réflexions et l'affola quand il vit les flammes sortir de son gosier.

Pourquoi aucune de ses interventions magiques ne pouvait se dérouler normalement ?

Maltar quant à lui regardait les dernières étincelles jaillir avec une profonde surprise se lisant sur ses traits.

Le gobelin regarda le petit guérisseur d'un air accusateur. Une seule table les séparait, et Adrayk se voyait déjà sur une pique au fond de la prochaine rue.

Brisant le silence qui s'était installé, un ivrogne tituba jusqu'à leur table ameutant la taverne sur une histoire de cracheur de feu.

L'homme, à force de s'égosiller, réussi à créer une sorte de rassemblement de tous les ivrognes de la taverne autour de leur table.
Adrayk acculé par tant de monde était à la fois soulagé et anxieux. Avec autant de monde autour de lui, jamais Maltar n'oseras s'attaquer à lui, mais le petit lutin commençait à se sentir claustrophobe...


Voyant que le lutin était incapable d'aligner une quelconque explication plausible, Maltar prit les choses en mains.



Ouaip, t'as b'in vu l'ivrogne. Avec le p'tit d'vant on répète not' spectacle, un genre d'truc d'mago tout ça... Paie donc une tournée, et on t'remontrera l'truc.

La curiosité étant plus forte, et la bourse encore bien remplie poussa l'homme à recommander quelques pintes en plus.

Maltar refit une démonstration de son nouveau talent manquant plusieurs fois de mettre le feu aux cheveux de son auditoire.
Quand son regard croisa celui du lutin, il lui montra des yeux les bourses bien remplies des spectateurs.

A toi de jouer, disaient ses yeux avides.

Tout autour d'Adrayk, le public était fixé sur les tours enflammés du gobelin.
Il voulait que le petit lutin guérisseur fasse son premier larcin. Certes un lutin c'est farceur, mais il ne faut pas confondre farceur et voleur !

Adrayk se tourna vers Maltar, espérant lui faire comprendre qu'il ne pouvait rien faire...


-->

_________________


Dernière édition par Adrayk le Mar 14 Jan 2014 00:20, édité 2 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Taverne de l'Enclume Etincelante
MessagePosté: Mer 9 Oct 2013 02:39 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 1 Nov 2010 03:03
Messages: 12741
et ce qui doit arriver arrive: un ivrogne titube jusqu'à leur table en ameutant toute la taverne sur une histoire de cracheur de feu... L'immonde salopard, s'il n'y avait pas eu tant de monde à les fixer du regard, Maltar l'aurait égorgé sur place... Ce sac à vin ne perd toutefois rien pour attendre... En attendant, il improvise


"Ouaip, t'as b'in vu l'ivrogne. Avec le p'tit d'vant on répète not' spectacle, un genre d'truc d'mago, tout ça... Paie donc une tournée, et on t'remontrera l'truc." Répond le gobelin, crachant que quelques maigres flammèche en remettant l'assouvissement de ses pulsions meurtrières à plus tard. Tant qu'à se faire remarquer, autant qu'ça serve à quelque chose.Et puis objectivement guère espérer meilleur diversion pour que le lutin puisse faire son office de tire-laine.



Plus curieux que pingre, l'homme porte la main à sa bourse que Maltar constate bien dodu, et jette quelques pièces sur la table en appelant la serveuse. Satisfait, celui qui sera bientôt nommé, entre autre sobriquet, "le gobardent", jette un œil à son petit compagnon, puis à nouveau un regard à la bourse, gardant un air faussement détendu alors que du coin de l'oeil, il constate que sa mandoline, comme sa peau, est plus cramoisie que jamais.

Maltar, dont de la fumée s'échappe du corps à chaque respiration, reste tranquillement assis sans prononcer un mot jusqu'à ce qu'une pinte bien pleine et avec un beau faux col apparaisse à nouveau devant lui. Satisfait, il lâche une grande quinte de toux, sans bouger de sa place ni faire aucun effort pour tenter d'atténuer le feu qui sort de ses entrailles: autant que le public en ai pour son argent, et merde si la taverne brûle! Qu'est-ce qu'un rade de plus cramé face au souvenir d'une soirée inoubliable pour toutes ces grosses poch'? Et ce sont de grandes gerbes de flammes qui cette fois vont lécher les chevrons du plafond, non sans frôler quelques têtes dans l'assistance tant Maltar fait peu d'effort de visé. Pourquoi en ferait il? Quand les flammes les frôlent, ils rigolent après un pouillème de seconde de surprise. Et lorsqu'il les vise, ils s'esquivent vite en riant encore plus. A n'y rien comprendre. Pensent ils vraiment qu'il gère quoi que ce soit? Se pensent ils vraiment en sécurité?

A n'y rien comprendre non plus, le manque d'efficacité du lutin. Maltar lui a complétement mâché le travail, rameuté toute une foule de poivrasses toutes plus saoules les une que les autres, ayant toutes les yeux rivés sur lui, et la demi-portion n'avait toujours rien chouravé!

Qu'à cela ne tienne! Prenant un air faussement joviale, le gobelin attrape sa pinte de bière et en vide quelques gorgées, puis l'abat avec force et fracas juste à coté du lutin, faisant claquer bruyamment le vieux chêne de la table. Il continue à rire en crachant des flammes, moins puissantes maintenant que la mandoline prend une teinte plus terne. Son regard croise à nouveau les yeux du lutin, et pour une fraction de seconde, il fronce les sourcils comme lors de ses plus mauvais jours... qui sont son quotidien. Puis il reprend vite son air hilare en jetant un oeil vers la grosses bourse de l'arsouille qui avait rameuté toute cette foule autour de lui. S'il y'en avait bien un qui devait ce soir rentrer chez lui fauché, c'est lui! Il l'avait trop fait chié! Le lutin avait intérêt à comprendre le message... FOUTU NORME D’HONNÊTETÉ!! Maltar sent déjà venir le moment où pour essayer de faire d'Adrayk un associé valable, il allait devoir faire tout un couplet sur le bien fondé de la rapine pour une meilleure répartition des richesses entre richards, cul terreux et gobelins. Voir tant de potentiel pour l'instant gâché par une éducation rigoureuse à la bien-pensance douteuse le rend malade!

_________________
Fiche


Dernière édition par Maltar le Ven 6 Juin 2014 10:49, édité 2 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Taverne de l'Enclume Etincelante
MessagePosté: Lun 14 Oct 2013 03:56 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 23 Nov 2008 19:12
Messages: 26632
Localisation: Tulorim
<-- Les rues de Mertar

Lutine cachée au milieu des nains


Dès que la porte de la taverne s’ouvrit, je sentis des arômes alléchants et j'entendis les clameurs des gens qui s’y trouvaient, la salle semblait très animée. Ce qui ne m’étonnait guère puisque les nains jouissaient d’une réputation de bons vivants, parlant et riant fort et buvant énormément.

Sa main gauche pliée et appuyée contre son corps pour me retenir, Achel, silencieuse, avança à grands pas.

Bien que je ne jouissais pas d’une grande mobilité, pour ne pas dire aucune, je réussis tout de même à libérer partiellement mon bras droit. Cela me suffit pour déplacer discrètement un des pans de la somptueuse cape bleue et d’y faufiler ma tête. Je ne craignais pas de me faire surprendre par ma kidnappeuse, puisqu’il était plus que probable qu’elle ne jetterait aucun regard sur son vêtement afin de ne pas attirer l’attention sur celui-ci. Cependant, il n’était pas impossible qu’un client de la taverne m’aperçoive. En fait, je savais bien que les chances étaient plutôt minces, puisque seule une petite partie de mon visage s’avérait visible et surtout parce que les gens fréquentant ce type d’établissement perdaient rapidement leur vigilance dès qu’ils se mettaient à boire. Or, dans cette manœuvre mon but n’était pas vraiment de me faire découvrir, mais plutôt d’examiner les lieux afin de trouver une solution pour m’évader avant qu’elle ne me vende à ce dénommé Rochefort.

C’est ainsi que, bien que bénéficiant d’un champ de vision plutôt réduit, je réussis à voir ce lieu de rassemblement. La salle était longue, rectangulaire, munie de deux longues tables et d’un feu central où des sangliers et autres gibiers grillaient sur la broche. Achel dépassa la fosse centrale et se rendit jusqu’au comptoir où une naine aux nattes blondes s’affairait activement.

« Je voudrais un verre de votre meilleure bière. »
Demanda Achel à la serveuse naine qui affichait un aimable sourire. Celle-ci opina de la tête et la servit immédiatement.

« J’ai rendez-vous avec un monsieur Rochefort, vous le connaissez sûrement ? » Questionna ma ravisseuse.
Cette fois cependant, elle avait dû monter le ton pour se faire entendre puisqu’il semblait y avoir une petite représentation fort bruyante dans le fond de la salle, c’est du moins ce que j’en déduisis et ce que j’en vis lorsque ma porteuse se retourna brièvement dans cette direction pour voir ce qui en était de tout ce brouhaha.

« Rochefort ? » Cria à son tour la naine

« Cela ne me dit rien, mais je ne connais pas tous mes clients par leur nom ! » Dit-elle sur un ton d’excuse.
« Mais décrivez-le-moi, ça m’aiderait ! »

« Je ne suis malheureusement pas en mesure de le faire, je ne l’ai jamais rencontré. C’est un contact qui m’avait mis en relation avec cet homme, j’ai une marchandise précieuse à lui vendre. »
Rajouta Achel, qui parlait si aimablement à l’employée de la taverne que je reconnus à peine sa voix.

« Dégustez votre bière, je vais distribuer cette tournée, et je vais en profiter pour questionner mes clients »
Offrit gentiment la naine bien en chair.

« C'est très aimable de votre part ! » Ajouta Achel d’une voix mielleuse.

Ma ravisseuse s’avérait plus futée et rusée que je ne l’aurais cru, s’étant admirablement sortie d’une impasse lorsque l’employée lui avait demandée de décrire l’éventuel acheteur. Sachant qu’il ne me restait plus de temps à perdre, je me mis à gigoter un peu plus afin de desserrer mes liens. Sans dire un mot, ni même poser un regard sur son butin, la garce se contenta de m’écraser violemment contre sa poitrine, m’enlevant toute possibilité de mouvement.

_________________
Guasina, protectrice d'âme


Dernière édition par Guasina le Dim 3 Nov 2013 13:52, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Taverne de l'Enclume Etincelante
MessagePosté: Jeu 31 Oct 2013 16:13 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 1 Nov 2010 03:03
Messages: 12741
La Naine arrive avec une tournée de plus à la table Maltar, qui entre sa consommation standard de Gobelin et tout ce qu'épongent les badaud en train de profiter du spectacle d'un lutin esquivant des coups de chope, est parti pour assurer le chiffre d'affaire de la semaine de la taverne. Elle interroge un à un les clients, des fois qu'il connaitrait un certain Rochefort. Maltar suit ça d'une oreille suspicieuse mais intéressée. Lorsque la naine arrive à lui avec sa nouvelle pinte, il lui demande?

"Et qu'est'k'on lui veut à Rochefort?!"

"J'ai une cliente qui le cherche, elle dit avoir de la marchandise à lui donner... Mais elle ne m'en a pas dit plus"

En un instant, Maltar se dégrise et sent une poussée d'adrénaline. Son instinct de fripouille vient de flairer un coup potentiel, et est maintenant près à emboucaner et percer candides et bien-portants.

"Et n'pourrait elle pas chercher elle-même plutôt qu'vous faire rameuter toute la foutue taverne? Salut la discrétion..."

"Elle dit ne connaitre Rochefort que par le biais d'un contact..."

"Ah?... S'doit être elle alors..." Maltar lance son moulin à bobards, et approche sa bouche de sa gironde hôtesse pour lui chuchoter à l'oreille "Et bin dites lui d'venir me rejoindre... Et de t'donner un copieu pourboire pour l'service rendu. D'ailleur m'lenvois pas si elle t'lache rien, j'refuse d'faire affaire avec les pingres qui respectent pas l'service... ET chuuuuuut hein, j'suis là incognito!"

Il écarte sa tête de l'oreille de la serveuse en prenant un sourire grivois et reprend tout fort cette fois, comme s'il venait de lui avoir chuchoté quelqu' cochonceté."aller, à plus tard ma jolie", tout en lui faisant un petit clin d’œil entendu.

Maltar ne sait pas qui est ce fameux Rochefort, mais si la fameuse cliente n'en sais pas plus... Autant en profiter. D'autant que si la femme à de quoi payer un bon pourboire a la naine, elle est sans doute solvable à la rapine et l'arnaque.

Tout en gardant un œil sur la Naine, afin d’identifier sa future cliente, Il lance à la foule autour de lui.

"Vous voulez plus de tours et d'facéties?! Alors remplissez-moi s'te chope de pièces pour me r'donner du pouvoir!"

(y pensaient quand même pas qu'j'allais faire spectacle à l’œil non?)

La soirée s'annonce donc bien... Et pour la première fois depuis bien-longtemps, Maltar à l'impression d'avoir un certain capital sympathie en sa faveur dans cette taverne, ce qui peut toujours s'avérer utile.

_________________
Fiche


Dernière édition par Maltar le Ven 6 Juin 2014 10:55, édité 2 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Taverne de l'Enclume Etincelante
MessagePosté: Ven 1 Nov 2013 04:58 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 22 Oct 2012 20:25
Messages: 71
Localisation: Mertar
<--

Adrayk était toujours en plein effort métaphysique se demandant si oui ou non son honnêteté prendrais le dessus sur sa volonté de se joindre au gobelin.

Figé, la main en suspens, le petit lutin pesait le pour et le contre, entre les farces et un larcin à son sens il y avait cents pas d'hommes ! (pour un lutin de 22.5cm c'est tout un monde !)

Prenant enfin son courage à pleines mains, le guérisseur se lança à l'assaut de la foule en délire devant le spectacle de son comparse de fortune. Fortune que le gobelin était en train d'accumuler, non pas en or, mais en bière...

Adrayk regarda autour de lui, jaugeant les bourses plus ou moins remplies des clients de la taverne. Trois ivrognes rentraient dans la case "Bourse pleine d'or", ceux-là avaient encore un soupçon d'intelligence à laisser les autres payer au gobelin son breuvage.
Le lutin se dodelina sur sa chaise, se rapprochant le plus discrètement possible de sa cible.

Le petit sylphe choisi sa cible, tendit légèrement le bras et arrêta son geste.


Et voila Adrayk, à peine es-tu avec un compagnon que déjà tu vas à l'encontre des règles que tu t'es fixé...

Oui les lutins aiment plaisanter, et dérobaient certains objets mais il ne s'agissait toujours que de tartes aux framboises. Même si pour eux c'était important, la gourmandise passe avant tout !
Le guérisseur savait que pour les humains, voler de l'or c'était comme si on dérobait le chapeau d'un lutin. (Chose impensable chez les habitants des bois).

Sans même vraiment le cautionner, son bras continua son avancée vers la bourse bombée attachée à la ceinture d'un homme à ses côtés. En un instant le larcin était terminé et la bourse rutilante dans les mains du lutin.
Adrayk aurait juré voir le gobelin lui jeter un coup d’œil
Sans doute un excès de paranoïa....

Il avait effectué son premier vrai vol, le vol des champignons dans le jardin du père Lachaise ne comptant pas bien entendu.
Sans savoir pourquoi, il se sentait souillé, mal à l'aise et tendu comme une corde à linge.
Il allait signaler son triste geste à Maltar quand la tenante de la taverne s'adressa à lui dans le creux de l'oreille.

Ni une ni deux, Adrayk profita de ce moment pour replacer discrètement l'objet de son vol dans la poche de son voisin.
Malheureusement pour le lutin, il était plus doué à retirer les objets de leurs emplacements que de les reposer.
L'homme senti une main baladeuse, se raidi et fit volte face cherchant des yeux le voleur.

Qu'est c-que t'essaie d'faire mon ptit gars ? M'faire les poches c'est ça !

Adrayk se fit encore plus petit qu'il ne l'était sentant sa dernière venir. En levant les yeux vers la masse devant lui il remarque qu'il s'adressait en fait à un autre membre du public de Maltar.
Il n'eut le temps de remarquer qu'il était roux avant que l'autre lui inflige un coup de poing magistral qui l'envoya valser dans chaises abandonnées par les clients plus loin.



En vl'a un qu'essaieras plus d'me la faire... s'esclaffa-t-il de sa voix d'ivrogne.

Une bonne partie de l'audience du gobelin acquiesça du chef comme pour esquiver le pugilat qui s'annonçait après un premier KO.

Aussi rapidement qu'elle était arrivée, la tavernière se retira de la scène et s'en retourna au comptoir glissant quelques mots à une jeune femme brune lui désignant Maltar.


-->

_________________


Dernière édition par Adrayk le Mar 14 Jan 2014 00:21, édité 2 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Taverne de l'Enclume Etincelante
MessagePosté: Dim 3 Nov 2013 16:44 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 23 Nov 2008 19:12
Messages: 26632
Localisation: Tulorim
Rendez-vous avec Rochefort


Le temps passe si vite ! Cette petite phrase, ma grand-mère la répétait souvent lorsqu’elle constatait avec nostalgie que nous avions grandi, que nous n’étions plus des petits lutillons au biberon. Mais ma mère arborant un grand sourire la taquinait en lui répliquant sur le ton de la plaisanterie que les heures s’écoulaient toujours à la même vitesse.
Emprisonnée sous cette cape, privée de mouvement, je repensais à cette phrase fétiche de ma grand-mère. J’aurais aimé que le temps s’arrête et que je puisse concocter un plan ingénieux pour me sortir de là. Cependant, la tavernière bien en chair et exerçant admirablement son métier avait rapidement fait le tour de ses clients et nous revint rapidement.

« Rochefort est assis au fond de la salle, c’est le gobelin à la peau rouge. »

Une fois de plus, la mégère qui me gardait prisonnière emprunta un ton aimable pour répondre à la serveuse tout en se tournant vers l’endroit indiqué par celle-ci.
« C’est très aimable à vous, il s’agit bien de celui qui offrait une petite présentation à mon arrivée ? »

« Celui-là même madame. Il est arrivé ici en compagnie de Magda, une habituée, ainsi que d’un lutin. Il demande à ce que vous le rejoigniez. »

J’entendis quelques pièces trébucher sur le comptoir et vis la serveuse les ramasser avant de s’en retourner servir d’autres clients. Quant à ma geôlière, elle vida d’un trait sa bière, puis se leva.

Attentive, je n’avais pas perdu un seul mot de la conversation. Le dénommé Rochefort existait vraiment. Il ne s’agissait pas, comme je l’avais cru, d’une stratégie de la part d’Hortense, elle avait réellement l’intention de me vendre. Mon cœur se serra par la déception et la contrariété. Je ne connaissais cette Hortense que depuis trop peu de temps pour la considérer comme une amie, et puis notre relation s’était limitée à une association d’affaires, cependant, je l’avais crue honnête et droite. Je poussai un long soupir, je devais me tirer seule de ce mauvais pas, personne pour m’aider.

Pendant que je tentais de trouver un moyen de m’échapper, mon infâme ravisseuse avait traversé la salle et s’était assise en face de Rochefort, sa main droite m’écrasant toujours aussi fortement.

Une peau rouge écailleuse, des yeux jaunes globuleux surmontés par des arcades sourcilières prédominantes, les joues creuses, ce gobelin me faisait peur. Bien que j’étais à peine visible, par réflexe, je reculai un petit peu ma tête, je craignais que son regard mesquin ne croise le mien. Non loin de lui, ce tenait un individu qui m'était moins étranger puis que nous appartenions à la même race. La naine ne s'était pas trompée, cette créature de taille similaire à la mienne, sûrement mon aîné de quelques années, arborant des vêtements d'une belle couleur verte rehaussé par un chapeau et une cape rouge, était bien un lutin.

« Vous êtes bien Rochefort ? Je suis Hortense !» Mentit outrageusement la vilaine femme dont le cœur semblait aussi dur que la pierre.

Alors qu'Achel discutait avec l'affreux gobelin, je regardais fixement le petit être barbu espérant qu'il m'aperçoive et qu'il me porte secours.

_________________
Guasina, protectrice d'âme


Dernière édition par Guasina le Sam 5 Avr 2014 03:06, édité 3 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Taverne de l'Enclume Etincelante
MessagePosté: Jeu 7 Nov 2013 12:26 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 1 Nov 2010 03:03
Messages: 12741
Maltar n'attend guère plus d'une minute avant qu'une grande femme, à la fois belle et laide, notamment du fait de l’effroi que pouvait susciter son sourire remplit de dents sales et de guingois, ne le rejoigne après s’être brièvement entretenu avec la serveuse... Qui n'avait pas eu l'air de toucher quoi que ce soit pour le service qu'elle venait de rendre à cette grande femme. La naine n'avait d’ailleurs même pas eu l'air de réclamer un pourboire en échange du renseignement... Quel manque de suite dans les idées... Ou la grande perche est particulièrement pingre!
Il prend une longue inspiration, en évitant de trop penser à son envie de jeter le guérisseur lutin finir sa misérable petite vie contre un des épais mur de pierre! Le gobelin est hors de lui après avoir vu Adrayk reposer une bourse semblant des plus prometteuse juste après l'avoir subtilisé! Le petit être s'est encore laissé aller à son horripilante bienveillance naturelle, venant de lui faire perdre cinq cent yus au bas mots, et ce dans le cas (improbable) où ils auraient partagés équitablement! Avait il donc fait vœux de vivre dans le dénouement et la misère toute sa triste vie de lutin?!

La grande brune arrive à ses cotés, coupant l'étincelant gobelin dans sa réflexion. Il se sent épuisé, et ne tient plus que par l’appât du gain... Mais au moins il ne crache presque plus de flammes, ce qui est plutôt du genre à le rassurer.

« Vous êtes bien Rochefort ? Je suis Hortense !» Lui murmure l'humaine.

Maltar fait un signe d'acquiescement de la tête, et lui répond "Suis moi". Puis il se lève et se dirige vers un angle un peu moins bondé de la taverne, en attrapant au passage Adrayk avec ses doigts crochus pour le placer sur son épaule. "Mon petit associé" commente il à l'adresse de la brune qu'il nomme ironiquement dans sa tête "gueule d'ange".

Maintenant assez isolé avec la fameuse Hortense pour pouvoir trafiquer tranquillement, tout en étant assez près de la foule pour l'utiliser à son avantage en cas de coup tordu, Maltar commence son tour.

"Bon, qu'est'ce-qu'vous m'am'nez là ma chère hortense?"

_________________
Fiche


Dernière édition par Maltar le Ven 6 Juin 2014 11:00, édité 2 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Taverne de l'Enclume Etincelante
MessagePosté: Lun 18 Nov 2013 00:37 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 22 Oct 2012 20:25
Messages: 71
Localisation: Mertar
<--


Adrayk croisa le regard meurtrier du gobelin qui l'avait assurément vu reposer la bourse remplie d'or.
Maltar devait sans doute penser au meilleur moyen de passer le lutin au fil de son épée sans s'éclabousser outre mesure. Adrayk sentait déjà l'acier contre sa chair encore trop jeune pour connaître les plis ridés de la vieillesse.

Que lui avait-il pris de partir à l'aventure comme ça, et de s'acoquiner avec le premier être vert et poilus à cents lieux à la ronde ?

Heureusement pour le petit lutin que le gobelin en face de lui ne savait pas lancer des éclairs avec ses yeux, sinon il serait frit depuis un certain temps déjà. Tout le monde sait qu'un lutin frit n'est uniquement qu'une petite friandise en guise d'apéritif...

Pensant déjà au sort que lui réservait le gobelin, il sentait des sueurs froides perler le long de son dos. Il fallait qu'il trouve un moyen de s'enfuir avant de passer littéralement à la casserole.
Avant même de pouvoir sauter de sa chaise, il sentit qu'on l'attrapait par le col avant le jeter lourdement sur un épaule.

Il n'avait pas vu que Maltar était sorti de table, accompagné en plus.

"Mon petit associé", le présenta-t-il.

Finalement il n'allait peut être pas être mangé entre deux bières comme amuse-gueule.

C'est à ce moment que le lutin vit une de ses congénère en compagnie de la femme avec qui Maltar semblait vouloir faire affaire.
Une lutine rousse comme les braises d'un feu encore violent, le regard pétillant montrait clairement son désir de s'enfuir de cet endroit.
De l'endroit où il se trouvait, il ne pouvait malheureusement pas voir ses chaussures et son chapeau, détails vitaux pour Adrayk car ils montraient le goût et la sophistication de son porteur.

Les lutins ont un don pour avoir le sens des priorités, il n'en fait aucun doute.

Le guérisseur lui fit un pâle sourire, mais n'avait qu'une envie : celle de voler au secours de la belle enroulée dans la cape bleue. Ses vingt-deux centimètres faisaient bien entendu pas le poids contre la ravisseuse.

Se rappelant soudain sur quelle épaule il était perché, il fit signe du mieux qu'il put à son associé.
Un lutin devrait toujours être libre de ses mouvements, libre comme le vent dans les feuilles d'automne...


-->

_________________


Dernière édition par Adrayk le Mar 14 Jan 2014 00:23, édité 2 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Taverne de l'Enclume Etincelante
MessagePosté: Lun 18 Nov 2013 03:33 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 23 Nov 2008 19:12
Messages: 26632
Localisation: Tulorim
Transaction douteuse


Ficelée comme un petit saucisson, réduite au silence par le bâillon qui entravait ma bouche, seule ma tête était visible entre deux pans de la cape bleue de la méchante jumelle. Par contre, pleins d'espoirs, mes yeux n'avaient pas quitté le paisible visage du lutin barbu qui m'avait enfin remarquée.

C'est à ce moment précis que j'entendis la désagréable voix rauque de Rochefort répondre à ma vicieuse ravisseuse l'invitant à le suivre. Il s'éloigna donc de la foule et nous le suivîmes, bien malgré moi. Sans prendre la peine de demander l'autorisation à son compagnon, il le ramassa de ses doigts crochus et le déposa sur son épaule, précisant à Achel qu'il s'agissait là de son associé.

(Son associé ? Un mignon lutin et un affreux gobelin ? Mes espoirs sont-ils vains ?)

Sans pour autant nourrir des préjugés envers les autres races, j'avais toujours cru que les lutins étaient solidaires entre eux. Et que si l'un d'eux se trouvait en danger, son comparse ferait tout pour le sauver que ce soit un étranger ou un membre de sa famille. Opinion préconçue ? Peut-être bien, mais j'osais croire que non. Le court moment où mon regard avait croisé le sien, j'avais cru percevoir un faible sourire, tout timide, mais un sourire tout de même.

(Mais c'est son associé ! )

Si ce lutin s'avérait réellement l'associé du lugubre gobelin, mes chances de m'en sortir devenaient bien minces. De toute façon impuissante, peut importe l'allégeance de ce petit compagnon, je n'avais d'autres choix que d'attendre.

Une fois à l'écart, Rochefort s'informa de la teneur de la marchandise qui lui était promise. De son hypocrite voix mielleuse qui se voulait aguichante, ma cruelle ravisseuse, défit les cordons qui attachaient les pans de sa cape pour me dévoiler à son prétendu client. Tout en me tenant fermement de sa main droite, elle me présenta:

"Une petite lutine sur le point d'accoucher, mon contact m'affirmait que vous seriez disposés à payer cher, étant donnée sa condition."

Il n'était point question que je fasse la mignonne ! Fronçant les sourcils et lui offrant mon regard le plus mauvais, je dévisageai l'acheteur de lutin. Mais je ne m'arrêtai pas là. Comme une petite brute déchaînée, je fis soudainement de vifs mouvements de va-et-vient de la tête, afin de frapper violemment l'estomac de ma kidnappeuse. Aucun acheteur sérieux ne voudrait d'une petite lutine pourvue d'un si mauvais caractère, du moins c'est ce que j'espérais.

_________________
Guasina, protectrice d'âme


Dernière édition par Guasina le Jeu 16 Jan 2014 05:02, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Taverne de l'Enclume Etincelante
MessagePosté: Sam 23 Nov 2013 01:58 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 1 Nov 2010 03:03
Messages: 12741
La grande femme lui répond discrètement, en écartant un pan de sa cape:

"Une petite lutine sur le point d'accoucher, mon contact m'affirmait que vous seriez disposés à payer cher, étant donnée sa condition."

z'avez bien été informé... 'tandez quelques secondes

L'occasion est trop belle, la cible trop facile. Contre toute attente, le gobelin commence à apprécier cette ville de nain. Après tout, la loi peut avoir du bon, il suffit d’être du bon coté du manche... Il attrape d’ailleurs sa mandoline des deux mains, et le spectacle recommence!

Sans laisser plus de temps pour réfléchir à son interlocutrice, l'impulsion part de ses jambes pour déclencher une belle frappe propre et net. La mandoline monte au plus court, puis d’abats de biais sur la caboche de sa nouvelle rencontre pendant qu'il pivote à la dernière seconde son appui en avant, en passant de sa jambe droite a sa jambe gauche. La mandoline, après une courbe parfaite, retenti dans le bruit ample du bois et des cordes qui s'insurgent de pareil traitement. "Uberhau", dirait un maitre. "GRAND COUP DANS TA TRONCHE! BOUFFES TES DENTS" pour le gobelin. "Aï" pour Achel, qui vacille vers le sol, sonnée alors que Maltar, encore une fois impressionné par la solidité de l'engin à musique, frappe une deuxième fois en amorçant son baratin.


"Agent infiltré MALTAR! D'La milice d'Kendrakar! Z'étes accusés d'trafic illicite d'lutine en cloque, d'rappt, d'contreband' , d'espionnage pour l'compte d'Oaxaca"
( tant qu'à dire n'importe quoi, autant charger la mule) "et d'vente d'viande illégale"

Il frappe une troisième fois en continuant:
"Z'étes en état d'arrestation! Z'avez l'droit d'gardez l'silence si vous avez plus d'dents... D'toute façon avec vot'dossier ça s'ra la corde, j'm'fait pas d'bile pour ça. Y'a pas un juge qu'laissera passer ça... Toutes vos possessions vont êtres saisies comme pièce à conviction pour l'jugement. Agent Adrayk, veuillez commencer à saisir les pièces à conviction d'la contrev'nante" (Sous entendendu en langue Maltarienne: "Adrayk, ramasses sa bourse et ses valeurs FISSA!")


Le plan dans la téte de Maltar est simple. Il profite du crime supposé de Achel et de l'agitation pour faire son cinéma, l'attacher et la trainer dehors direction la milice du coin, en débitant le nombre de salade nécessaire. Sur la route de la milice, il l'égorge, puis quitte la ville dans la foulée, oubliant de payer sa note à la taverne au passage... ça ne sera pas la première ardoise qu'il laissera et tant pis pour la nuit dans une chambre confortable, le jeu en vaut la chandelle.

_________________
Fiche


Dernière édition par Maltar le Jeu 29 Mai 2014 02:56, édité 2 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Taverne de l'Enclume Etincelante
MessagePosté: Jeu 28 Nov 2013 01:02 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 22 Oct 2012 20:25
Messages: 71
Localisation: Mertar
<--

Adrayk n'avait rien suivi de l'échange entre Maltar et Achel, il était bien incapable de dire ce que son nouveau compagnon faisait ici avec cette femme. Il n'avait d'yeux que pour la lutine prisonnière. Il savait qu'il devait intervenir mais n'avait aucune idée du comment ni du quand.

C'est Maltar qui répondit à ses questions métaphysiques de deux coups bien placés. Il pouvait presque l'entendre dire :
"T'vois pti gars, c'est comme ça qu'on règle les affaires chez les goblins, deux gorgées d'bière pour s'mettre du coeur à l'ouvrage et hop on est parti"

Mais bien entendu le lutin n'était pas devin. Ou peut être qu'il l'était, mais dans ce cas-ci, incroyablement mauvais.

"Agent infiltré MALTAR! D'La milice d'Kendrakar! Z'étes accusés d'trafic illicite d'lutine en cloque, d'rappt, d'contreband' , d'espionnage pour l'compte d'Oaxaca et d'vente d'viande illégale"


Maltar frappa une deuxième fois en continuant:
"Z'étes en état d'arrestation! Z'avez l'droit d'gardez l'silence si vous avez plus d'dents... D'toute façon avec vot'dossier ça s'ra la corde, j'm'fait pas d'bile pour ça. Y'a pas un juge qu'laissera passer ça... Toutes vos possessions vont êtres saisies comme pièce à conviction pour l'jugement. Agent Adrayk, veuillez commencer à saisir les pièces à conviction d'la contrev'nante"

A croire que les ennuis tombaient sur Adrayk... Mais n'oublions pas la chose la plus importante à ses yeux, la lutine était libérée de sa ravisseuse.
Le guérisseur sauta à bas de sa monture.


(Si Maltar apprenait cela, il finirait sans aucun doute farci et embroché au prochain feu de camp.)


Manquant de s’aplatir riddiculeusement contre le sol froid et collant des décennies de bières qui s'étaient écoulé dans cette taverne, il se rattrapa à la jambe gauche du gobelin.
C'est une fois à terre que son cerveau s'actionna. Maltar venait de crier haut et fort qu'ils faisaient parti d'une milice. Le lutin regarda son acolyte d'air étrange, se demandant comment les clients allaient croire à une histoire aussi farfelue, et où il pouvait tirer des idées si stupides et si intelligentes à la fois...

Se morigénant subitement, il réajusta son chapeau, présenta son plus beau sourire et porta secours à la belle.

Quel dommage qu'il ne puisse pas voir son visage avant, il aurait pu voir quel sourire niais il avait...
Tant pis, une nouvelle histoire ridicule à raconter sur ce petit lutin n'allait sans doute pas tarder à pointer son nez.

Arrivant devant la femme assommée, Adrayk se mit en quête de sa compatriote. Une tignasse rouge flambante devant une cape bleue n'était pourtant pas si difficile à repérer !

Avisant enfin la lutine, le guérisseur se précipita vers elle tenant toujours son plus beau sourire, souleva un pan de la cape dans laquelle elle se retrouvait emmêlée et pu enfin contempler l'ex-prisonnière.

Il resta bouche bée devant son petit minois, ses yeux verts qui s'accordaient si parfaitement à sa chevelure de feu. Et voila qu'il commencerait presque à tomber amoureux le bougre !


-->

_________________


Dernière édition par Adrayk le Mar 14 Jan 2014 00:24, édité 3 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Taverne de l'Enclume Etincelante
MessagePosté: Dim 1 Déc 2013 21:28 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 23 Nov 2008 19:12
Messages: 26632
Localisation: Tulorim
Sauvetage inattendu !




Malgré toute la véhémence de mes gestes de colère, malgré ma mimique enragée, le vilain gobelin n'était apparemment point intimidé par ma petite mise en scène puisque celui-ci affirma à la mégère que bien informée, elle pourrait tirer un bon prix de ma capture. Il lui fit ensuite signe d'attendre quelques secondes et se retourna vers sa besace.

C'est à ce moment précis que la situation se tourna au détriment de ma monstrueuse ravisseuse. Probablement trop mesquin pour lui refiler un seul yus, c'est du moins ce que je crus à ce moment-là, le prétendu Rochefort attrapa sa mandoline de ses deux mains trop maigres. Et au lieu de roucouler une petite chansonnette, il leva son solide instrument à cordes puis l'abaissa violemment sur la tête de la vilaine. Surprise tout comme moi, Achel n'eût le temps de riposter et encore moins de crier. Assommée, elle vacilla, m'emportant dans sa chute. Je ressentis la secousse lorsqu'elle toucha le sol, mais étant prisonnière de sa main, je ne ressentis aucune douleur. Avant qu'elle n'eut le temps de se ressaisir, le gobelin à la peau carmin, toujours près d'elle, commença toute une tirade où il se présentait comme un agent de la milice. Ce curieux personnage s'exprimait au moyen d'un langage si coloré et étrange que je ne compris pas tous les détails de ses propos. Cependant, l'essentiel était limpide. Malgré son apparence louche, ce gobelin dont le vrai nom s'avérait être Maltar, travaillait pour la milice et il venait d'arrêter cette femme qui avait tenté de me vendre comme un vulgaire butin.

(Merci Yuimen d'avoir mis ces gens sur mon chemin ! )


Mais rien n'était terminé pour moi. Même si la femme semblait neutralisée, je demeurais toujours sous son emprise, cachée sous sa cape. J'entendis un second coup et en déduisis que Maltar avait encore frappé puisque la main me relâcha enfin. Inconsciente, les muscles de la dame s'étaient détendus et ses doigts s'étaient ouverts. Je m'agitai alors tentant en vain de desserrer mes liens.

La cape bleue se souleva enfin et je pus sortir de l'obscurité dans laquelle j'étais plongée depuis quelques minutes. Ce fut l'associé de Maltar, un lutin légèrement plus grand que moi affichant un visage aimable qui me sortit de cette noirceur. Me fixant d'un drôle d'air comme s'il n'avait jamais vu une lutine de sa vie, le petit lutin semblait oublier de me libérer de mes liens.

Tentant de le sortir de cet état lunatique, je me mis à gigoter et essayai de lui parler à travers mon bâillon, mais malheureusement que des sons inaudibles sortirent de ma bouche. Je dévisageai l'être de mon espèce espérant qu'il s'empresse à retirer mes liens qui me ficelaient tout entière, ainsi que le morceau de tissu qui recouvrait ma bouche.

_________________
Guasina, protectrice d'âme


Dernière édition par Guasina le Jeu 16 Jan 2014 05:00, édité 5 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Taverne de l'Enclume Etincelante
MessagePosté: Dim 8 Déc 2013 19:43 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 1 Nov 2010 03:03
Messages: 12741
Achel est maintenant inconsciente, étendue de tout son long sur le sol. Sentant des dizaine de pair d'yeux maintenant braqués sur lui, alors que la surprise et la stupeur sont sur toute les lèvres, la fripouille s'agenouille auprès de son gibier pendant qu'un attroupement de client, cela devient une habitude, se forme autour de lui.
Il commence sa méthodique fouille en retournant la cape de Achel, manquant de faire tomber Adrayk qui reste figé (prouvant une fois de plus à Maltar qu'en dehors de ses talents de soigneur, il n'est qu'un bon à rien), pour ramasser une petite lutine rouquine au visage constélé de tache de rousseur, fermement saucissonné, et ostentatoirement enceinte. Celle si lui jette un regard suppliant alors qu'il la saisis entre le pouce et l'index pour la montrer à la foule.

"Et voici une preuve des immondes forfait de cette personne!"

Un souffle d'indignation vis à vis de la criminelle souffle dans la taverne tandis que Maltar pose sans délicatesse la lutine et continue de fouiller la criminelle. Un instant il se retourne pour interpeller la serveuse: "Auriez vous un bout d'ficelle à m'vendre pour lier s'te malfaisante créature, s'il vous plait?". la formule de politesse lui fait mal au cœur, il a d'ailleurs faillit l'oublier. Mais c'est le moment de faire bonne impression auprès du troupeau, alors il sert les dents et mets pour un temps sa fierté caractérielle gobeline de coté...
Il retourne son attention sur Achel, et commence par défaire sa ceinture. Il en retire une épée et son fourreau, ainsi qu'une petite dague. Il les jettes tout deux vers le bar: "gardez ceci pour l'dérangement, s'te criminelle n'en aura plus b'soin". Il n'aurait de toute façon pas pu emporter l'épée avec lui: bien trop encombrante pour son petit gabarit. Et il a déjà une quantité de kikoup bien plus solides que cette dagounette de bonne femme dans son baluchon. Tant qu'à les laisser ici, autant essayer d'en faire profiter quelqu'un pour gagner en capital sympathie, cela pourrait toujours lui servir plus tard. Il retourne à son dépouillage, et glisse l’aumônière et la bourse de Achel dans sa grande sacoche, sans prendre la peine de les fouiller. Il palpe ensuite méticuleusement le corps de la jeune femme à la recherche d'un quelconque objet caché, sans rien trouver.

Monsieur l'agent, voici de la ficelle

M'ci

Deux remerciement dans la même heure, Achel payerait pour ça le moment venu.
Le gobelin saisi les poignets de sa victime et les lie fermement l'un à l'autre, sans soucis de laisser le sang circuler, bien au contraire. Puis il se retourne.

"S'te personne était elle accompagnée? L'un d'vous l'aurait il vu en quelconque compagnie d'un complice? Tout témoignage sera utile pour l'enquète qui va suivre" Demande le gobelin, toujours soucieux de bien jouer son rôle tout en jubilant à l'idée de quitter dans peu de temps Mertar avec les poches pleines de yus.

"Non monsieur l'agent", lui répond un client. "Aucune idée" répond un second, personne ne semble rien savoir, ce dont le gobelin n'a de toute façon que peu de chose a fichtre, jusqu'à ce qu'un nain lui dise que Achel était arrivée seule dans l'auberge avec son canasson.

"Pourriez vous m'conduire à la monture s'il vous plait?"

Trois formule de politesse, Achel souffrirait longuement, pense le gobelin en suivant le client vers l’extérieur de la taverne.

_________________
Fiche


Dernière édition par Maltar le Jeu 29 Mai 2014 03:04, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Taverne de l'Enclume Etincelante
MessagePosté: Mer 18 Déc 2013 22:43 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 22 Oct 2012 20:25
Messages: 71
Localisation: Mertar
<--

La lutine saucissonnée fut déposée par terre sans ménagement, Maltar s'interressant déjà au butin que pouvait posseder Achel.

Bombant le torse le guérisseur sorti son petit couteau qui ne le quittait jamais. Il fallait qu'il passe pour le héro, sauvant la belle des griffes de sa ravisseuse.

Bien entendu, la loi de l'emmerdement maximum faisait partie intégrante de sa vie de lutin, et il y a des jours comme celui ci où il ne pouvait pas y échapper.
Le petit guérisseur avançait joyeusement, son couteau en main et s'étala de tout son long, tébuchant contre une lame de bois mal fixée.

Le coutelas s'envola dans les airs et fini planté à deux pas de la belle emprisonnée.

Bravo pour cette nouvelle preuve affligeante de l'adresse du lutin.

Adrayk se releva tant bien que mal, ramassant sa fierté. Il espérait que Guasina n'avait pas vu son vol plané et n'osa pas croiser son regard.
Pourquoi fallait-il toujours que ça tombe sur lui ?

Adrayk piteusement s'attaqua à défaire les liens de la prisonnière. Une fois libérée, il l'aida à reprendre pied sur le sol de la taverne.


Heu... Ca va ?


Belle preuve d'intelligence et d'envie d'engager la conversation !

-->

_________________


Dernière édition par Adrayk le Mar 14 Jan 2014 00:26, édité 1 fois.

Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 73 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016