L'Univers de Yuimen déménage !


Nouvelle adresse : https://univers.yuimen.net/




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 75 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Dunes du désert de Sarnissa
MessagePosté: Dim 31 Mai 2015 16:35 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 4 Aoû 2014 19:52
Messages: 51
Localisation: Bouhen
L'étrange enfant s'appelle Evangelina et me dit qu'ils sont perdus dans le désert depuis peu. Elle me dit que nous supporterions pas longtemps la chaleur sans eau. Sans eau... Mais bon sang oui, elle a raison. Nous avons été stupide, je n'ai même pas une gourde d'eau sur moi et nous sommes dans le désert ! La situation est critique, et nous devons réagir au plus vite si on veut être en vie dans une journée. Nous ne sommes que des enfants perdus dans ces souterrains, mais nous devons poursuivre coûte que coûte. Trouver de l'eau ou la sortie, idéalement les deux, mais avancer ou mourir, il n'y a pas d'alternative !

D'abord penser à nous, penser à survivre, après nous verrons pour les sinos. Mais c'est la dernière fois que je pars à l'aventure sans préparation... Si toutefois je m'en sors. Je m'en veux de mon inexpérience, mais je ne suis pas seul dans ce cas là. Ils avaient un guide, mais elle les a devancés puis semés, tu parles d'une bonne accompagnatrice ! Pendant que le tout petit et Naya s'extasient sur les dessins sur le mur, Maude, Evangelina, Nadine et moi sommes bien décidé à poursuivre le chemin. Mais où aller, et dans quel ordre ? Poursuivre oui, mais ? Ah quel funeste destin, pourquoi commencer dans une aventure si difficile, il n'y avait pas moyens de se remplir les poches plus facilement ?

"Bon d'accord la situation est difficile ! Bon d'accord on est perdus et sans ressources... Mais rien n'est encore fichu non ? Qui a de quoi manger et boire parmi nous ? Où peut-on trouver de quoi survivre ?"

J'essaye de rassurer et de savoir où on en est coté ressources. Ensuite trouver de quoi faire des réserves si possibles. J'imagine que des sources ou des points d'eau ça doit exister, même si c'est un désert ? Mais finalement je me rend compte que je n'y connais rien et que personne ne saura nous aider... Mais si, mademoiselle je sais-tout doit bien avoir ça dans son puits de connaissance !

"Naya, par hasard, tu sais toi où trouver de l'eau dans ce désert ? Où alors sortir de cet endroit ?"

Utilisons au mieux nos compétences pour nous sortir tous de ce mauvais pas.

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Dunes du désert de Sarnissa
MessagePosté: Dim 31 Mai 2015 17:08 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mar 29 Juil 2014 18:31
Messages: 127
Localisation: Quête 31 : au QG
Tandis que je détaille ce que je vois sur le mur, le plus jeune des enfants me rejoint et m'écoute, complètement fasciné par mes explications. Il est bien le seul d'ailleurs. Dems et l'autre fille, qui se nomme Evangelina, continue à discuter et ce que je crois comprendre n'est pas pour me rassurer... elle ignore tout de là où nous sommes. Je soupire, et moi qui comptait sur elle pour nous guider ou au moins nous dire où Maude nous avait emmené.

Dems m'interpelle, et interroge ma connaissance et mes ressources.

"Alors, j'ai une gourde avec de l'eau fraîche, et l'équivalent de deux jours de nourriture soit quatre pommes, une grosse miche de pain, deux brioches, un pot de crème, un pot de miel, de la viande séchée, du fromage, du poisson séché, des carottes, ainsi que quelques poignées de fèves. En se rationnant un minimum, cela devrait pouvoir nous nourrir tous les six jusqu'à demain, et encore..."

Rien que de penser à toute cette nourriture me donne faim d'ailleurs, je donnerais bien cette torche à quelqu'un juste pour grignoter une de mes pommes d'ailleurs.

"Pour ce qui est de l'eau, et possiblement de la nourriture, nous avons deux grandes possibilités pour nous approvisionner dans ce désert. La première est de remonter à la surface et de trouver les volcans, ça doit être le genre de choses visibles d'assez loin quoiqu'il arrive. D'un coté des volcans, il y a une garnison Sindel, les elfes gris devraient pouvoir nous vendre de l'eau et de la nourriture; de l'autre, il y a une grande oasis marquée sur les cartes. Il doit sans doute y avoir d'autres oasis si nous sommes plus loin dans le désert. L'autre possibilité n'était qu'évoquée dans les livres que j'ai rapidement parcouru dans la bibliothèque : il y a des tribus shaakts qui vivraient dans les sous-sols du désert, à l'abri de la chaleur. En suivant les couloirs, nous devrions trouver donc soit des sources, soit carrément des cavernes où vivent les Shaakts. Après, si la moitié de ce qu'on raconte sur eux est vrai, il vaudrait mieux trouver des cavernes vides, mais une chose en son temps, n'est-ce pas ?

Le mieux me semble donc pour l'instant de longer les tunnels, en marchant aussi longtemps que nous pouvons, jusqu'à trouver soit une sortie qui pourrait nous aider à nous repérer, soit au contraire une grotte qui pourrait nous permettre de trouver à boire et peut-être même plus."


Il va falloir à la prochaine halte que je me plonge dans mon guide de survie de l'armée Hiniöne, voir s'il n'y a pas un chapitre consacré au désert, sur comment faire pour survivre dans ce genre de conditions, même si je suis certaine que la réponse de base consiste à avoir un mage aquamancien dans l'équipe, par simple prudence. Au pire, je pourrais tenter de refroidir l'environnement, voire de créer un pic de glace que nous pourrions laisser fondre pour récolter de l'eau; après tout, tant qu'à avoir des fluides autant que ça serve.

_________________
Naya, fille du chevalier Cyrial de Rougeaigues, seigneur de Melicera


Haut
 

 Sujet du message: Re: Dunes du désert de Sarnissa
MessagePosté: Dim 31 Mai 2015 21:19 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mer 30 Nov 2011 21:34
Messages: 9252
Localisation: Dans un livre magique protégé par une Corneille
Dems

Le garçon sembla plus touché par la remarque de la poupée que cette dernière ne l'aurait imaginé. Il ne paniqua pas, mais l'inquiétude se lut immédiatement sur son visage. Visiblement, il n'avait pas pensé à se nourrir... Evangelina pensait que le fait de manger était instinctif pour les vivants, qu'ils le faisaient sans réfléchir, comme si c'était... programmé dans leurs sang... Mais visiblement non. Ils devaient y penser. Etrange, pour un besoin aussi vital.

La poupée le regarda alors qu'il tentait de se rassurer autant que de rassurer les autres, sans malheureusement vraiment y arriver. Au moins, maintenant, l'Aniathy était sûre qu'il ne lésinerait pas pour sortir d'ici.

Dems se renseigna sur qui avait à mangé puis, subitement, se tourna vers celle qui l'accompagnait à son arrivée. Elle était toujours en train de regarder le mur, avec Phil. Cette dénommée Naya répondit rapidement, et d'une manière complètement opposée à celle de Dems : calme et posée.

La précision de sa réponse fit hausser un sourcil à la poupée. C'était à la fois utile et... énervant. La jeune fille reprit sa tirade après un instant de réflexion, révélant une connaissance des lieux plus que correcte et surtout, un véritable talent à fatiguer son auditoire. L'Aniathy ne l'interrompit, car malgré tout, ce qu'elle disait était intéressant et surtout, répondait à quelques questions que ce posait Evangelina.

(Ainsi donc, il y a des gens ici...)

Ils étaient donc dans des cavernes pouvant appartenir à d'inconnus "Shaakts". Qu'étaient-ils ? Elle n'en savait rien, mais les dires de Naya ne présageaient pas d'inoffensifs inconnus...

"Je ne mange pas pour ma part, vous aurez donc un peu plus de rations. Par contre, si ce que tu dis est vrai, il n'y a guère de solution quant à la suite des évènements..."

L'Aniathy réflechit un instant. Il y avait peu de chance qu'ils s'en sortent à la surface, même si cette citée dont parlait Naya existait vraiment, d'autant que les enfants étaient encore moins endurants qu'eux. Il leurs fallait donc continuer sous le sable, et espérer.

"Je pense qu'il vaut mieux continuer, nous n'avons pas vraiment le choix. Avec un peu de chance, tout se passera bien."

Après un court instant, la poupée préféra poser une question.

"Si nous devons nous battre, nous ferions mieux d'être préparés... Saurez-vous vous défendre ? Et si oui, que maniez vous comme arme ?"

Evangelina préférait savoir à l'avance ce qu'utilisaient ses alliés d'infortunes plutôt que de ce prendre un coup imprévus en plein combat...

Au milieu de nul part

_________________
Les dieux ne sont qu'enfants, inconscients et inaptes. Ils souffriront comme j'ai souffert, perdront à jamais leur pouvoir et erreront, comme jamais personne n'avait encore erré. Ils pleureront, remplissant les mers, et saigneront, car tel est le sort que je leur réserve, car enfin ils vivront ce qu'ils ont fait vivre...

Image

Merci à Itsvara

« Les hommes ne sont pas nés du caprice ou de la volonté des dieux, au contraire, les
dieux doivent leur existence à la croyance des hommes. Que cette foi s'éteigne et les dieux meurent. »
Jean Ray



Dernière édition par Evangelina le Mer 10 Juin 2015 18:54, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Dunes du désert de Sarnissa
MessagePosté: Dim 31 Mai 2015 21:52 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 7 Sep 2009 04:57
Messages: 13066
Dunes du désert de Sarnissa (P26)


Pour Dems, Naya et Evangelina

Nadine écouta attentivement Dems, Naya puis Evangelina avant de faire part à son tour de son opinion.

" Maëlle, la fille qui nous a servi de guide un petit moment ne faisaient pas partie de notre équipe. Elle disait être chez elle, parmi son peuple et qu'elle connaissaient très bien les tunnels. Mais elle n'était pas enchanté de la présence de Phil. Enfin, elle nous a demandé de la suivre puis s'est esquivé sans attendre... elle nous a piégé. Il faisait trop noir pour voir quoique ce soit, mais probablement quelle faisait partie du peuple que vous avez nommé plutôt. Lorsque nous étions à la surface, il n'y avait que des dunes à perte de vue. Il fait beaucoup plus frais ici. "

Maude pour sa part acquiessa à la proposition de Naya:

Oui, continuons à marcher !

Phil ne dit mot, mais se rapprocha d'Evangelina, il semblait se sentir plus en sécurité à ses côtés.


[Evangelina: XP: 0,5 (posts)
Dems: XP: 0,5(post)
Naya : XP : 1 (posts)
]

_________________
Image

À votre service, pour le plaisir de rp !


Haut
 

 Sujet du message: Re: Dunes du désert de Sarnissa
MessagePosté: Lun 8 Juin 2015 17:23 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 4 Aoû 2014 19:52
Messages: 51
Localisation: Bouhen
Naya fait l'inventaire de ses ressources alimentaires, qui, malgré ce qu'elle dit, est suffisant pour plus d'un jour, c'est déjà ça. Pour l'eau c'est plus incertain, et je reste admiratif du savoir de la jeune fille. Deux options s'offrent à nous, une sûre, mais où nous risquons de griller par le désert, l'autre plus aléatoire et risquée, mais où nous ne souffrirons pas du soleil. Mais le problème reste le même : nous sommes perdus dans ces galeries souterraines, sans guide, ni point de repère pour avancer. Nous poursuivons notre chemin toutefois, en profitant de la lumière vacillante de la torche de Naya.

Evangelina nous dit qu'elle n'a pas besoin de manger, drôle de façon de dire sa bravoure et de rassurer les plus jeunes. Elle nous demande ensuite si on sait se battre et comment, car les risques ne sont pas négligeables.

"Et bien se battre, c'est pas mon fort, mais pour nous défendre j'ai ce poignard et je sais m'en servir crois-moi !" J'espère qu'elle me croira sur parole, car je crois même pas en mon mensonge. Je ne m'en suis servi que hier sur le vieux et encore je l'ai pas crevé... Non notre chance n'est certainement pas dans le combat et nous devons faire tout ce qui est possible pour l'éviter, avec les enfants ça n'est pas possible de risquer leurs vies en plus des nôtres. "Pour manger, je tiendrai aussi plusieurs jours comme toi, j'ai l'habitude malheureusement des privations, et les enfants sont prioritaires sur nous. Mais si nous pouvons éviter de nous battre, car avec les enfants tu vois... ? Et toi, tu sais bien manier ton arme ?" Je me souviens des jours à chercher la moindre parcelle de nourriture dans les caniveaux, non vraiment la faim est une terrible chose, je ne veux pas que les plus petits aient à souffrir de cela, quitte à me priver, comme le fait la fille étrange.

Il faut continuer, mais vers où ? Nous arrivons à un endroit où le tunnel se sépare en deux directions, mais rien n'indique où aller. Pas d'indice pour continuer, il va falloir se fier au hasard. Naya a de quoi manger et boire pour quelques temps, assez pour tenter quelque chose du moins. Rester dans les tunnels est une bonne option pour éviter de griller dans le sable si j'ai bien compris. Mais qu'à voulu dire Nadine à propos de l'autre gamine qui a fuit dans les tunnels ? C'est difficilement concevable de trahir des enfants et des les abandonner à leur sort.

"Nadine, je ne comprends pas ce qui te fait dire que Maëlle vous a piégé ? Et pourquoi elle n'aimait pas Phil ? Il est si petit et si inoffensif ? Je ne comprends pas. Maëlle est une shaakt ? Une shaakt du Naora ? Ça existe ça ? N'est ce pas Naya ? Tu en sais plus sur ce peuple ?"

_________________


Dernière édition par Dems le Lun 8 Juin 2015 18:45, édité 2 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Dunes du désert de Sarnissa
MessagePosté: Lun 8 Juin 2015 17:55 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mar 29 Juil 2014 18:31
Messages: 127
Localisation: Quête 31 : au QG
Evangelina nous explique qu'elle ne mange pas, voilà une information pour le moins étrange, il faudra que je me renseigne sur sa méthode de tenir sans consommer de nourriture. Elle doit être une ascète comme il en existe dans les montagnes des duchés, à part que eux réussissent grâce à la méditation, restant assis en prière sans bouger. Toute créature doit manger pour vivre et agir comme elle le fait.

(A moins que... non, il n'y en a pas en-dehors du Naora... En même temps, nous sommes sur le Naora... Serait-ce donc une aniathy ? Une de ces poupées vivantes dont parle certains explorateurs et ambassadeurs de retour de Tahelta ? Pourtant elle semble tellement... humaine...)

Tout en discutant, nous continuons à avancer, de toute façon, rester sur place ne nous servirait à rien. Tenant la torche, je reste légèrement à l'avant, place que je n'apprécie vraiment pas à vrai dire, étant de très loin la plus dangereuse en cas d'attaque.

"Je ne manie aucune arme, juste quelques sorts de foudre et rien de très efficace, j'en ai peur."

Ca pour avoir peur, j'ai peur, c'est bien la seule qui me paraît claire dans toute cette histoire. Chaque pas qui s'enfonce dans le noir me fait douter de mon choix, n'aurais-je pas dû accepter finalement ce mariage ? Je suis sortie de mes pensées par Dems et par Nadine.

"Elle était comment, cette Maëlle ? Elle ressemblait aux elfes noirs classiques ? Parce que les Shaakts du désert naorien ne sont pas très différents de ceux de Caix Imoros ou de Khonfas, enfin si on en croit les très rares textes qui en parlent."

Nous arrivons à un croisement, où il nous faudrait faire un choix, aller à gauche ou à droite, j'en profite pour me tourner vers Dems pour lui répondre :

"On ne sait pas s'ils sont aussi rares que ça dans le désert, mais ils n'ont pas vraiment de ville, pas de peuple unis, pas de nations,... En fait on sait très peu sur eux. Un ancien explorateur Sindels, Nislas 'tir Escayrac, avait fait une série de parchemin sur eux : "Peaux noires". J'en ai, enfin j'en avais, que deux sur les douze que compte l'oeuvre complète. Mais il racontait que c'était des tribus plus que des peuples, vivant un peu partout dans le désert, priant les "anciens Dieux". Ces elfes à la peau noire et aux cheveux blancs vivaient sous terre pour éviter la chaleur et ne sortaient du désert que pour piller les fermes de Nessima. On ignore tout d'eux en fait, à commencer par leur nombre exact et leur lieu de vie."

Mais les silnogures avaient bien été dessinés par quelqu'un et le style pictural était quand même très loin de celui des Sindels, trop loin pour ne pas être l'oeuvre des fameuses peaux noires de Nislas... Finalement, au lieu d'un roman d'aventure ou de romance, je plonge dans un livre documentaire bien plus instructif.

_________________
Naya, fille du chevalier Cyrial de Rougeaigues, seigneur de Melicera


Haut
 

 Sujet du message: Re: Dunes du désert de Sarnissa
MessagePosté: Mer 10 Juin 2015 18:53 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mer 30 Nov 2011 21:34
Messages: 9252
Localisation: Dans un livre magique protégé par une Corneille
Mise au point

Ainsi donc, ils ne sont pas près à se battre, d'après leur dire... Ca ne va pas faciliter les choses, d'autant que la poupée brisée n'est pas plus à l'aise qu'eux au combat, surtout lorsqu'ils ont lieux dans des cavernes sombres et des tunnels étriqués...

Le prénomé Dems, toujours aussi nerveux, continue de rassurer les enfants. Il semble vraiment les privilégier par rapport à lui. Quelle étrange manière de penser... Il continue à poser plein de question, sans s'arrêter, comme si ça le rassurait de parler, de savoir... Evangelina ne comprenait pas. Le silence était la condition primordiale pour réfléchir. Surtout en ce moment, où tout s'emmêlait dans sa tête. Il fallait qu'elle se calme, ils allaient s'en sortir, ils allaient y arriver.

De son côté, la jeune Naya semblait bien plus rassurée, ou du moins imperturbable.

(On dirait presque qu'elle se sent bien, ici...)

Ce n'était sûrement qu'une impression, mais l'Aniathy était plutôt rassurée que quelqu'un dans le groupe soit capable de montrer aux enfants qu'ils n'avaient pas de raison d'avoir peur.

Elle pose des questions plus pertinentes que celles de Dems, mais surtout, des questions qui montrent un esprit bien plus efficace que celui de la poupée brisée...

Evangelina fini par prendre la parole.

"Non... Je veux juste dire que je n'ai pas besoin de manger. Je suis une Aniathy, une... poupée."

Pendant un bref instant, elle se sentit vide, comme si quelque chose venait de disparaitre en elle. Puis un éclair, orange et jaune, et des crépitements. Une douleur déchirante, puis plus rien...

Lorsqu'elle rouvrit les yeux, elle se tenait la tête dans les mains... Pourquoi ces souvenirs refaisaient-ils surface maintenant ?

Elle n'était qu'une poupée. Elle n'avait rien d'humain, rien de... vivant...

Elle releva la tête.

"Désolé... Je..."

Il lui fallut quelques secondes pour reprendre ses esprits, pour chasser ces images...

"Je ne sais pas trop à quoi ressemblait cette Maëlle. Il faisait noir, et je n'avais pas encore de torche..."

Alors qu'ils parlaient, leurs pas les menèrent à un nouveau croisement, les obligeant à s'arrêter. La jeune fille profita de ce moment pour se remettre à parler, n'arrangeant rien au mal de tête et à l'humeur de la poupée. Cette dernière n'aurait jamais imaginé qu'il était possible de parler autant pour conclure qu'on ne savait rien... Certains humains étaient vraiment étranges.

Evangelina décida de se concentrer sur leur situation. Où aller ? Elle n'en savait trop rien... Elle tenta de trouver un indice, une lueur, ou un petit bruit qui lui indiquerait quelle direction prendre...

_________________
Les dieux ne sont qu'enfants, inconscients et inaptes. Ils souffriront comme j'ai souffert, perdront à jamais leur pouvoir et erreront, comme jamais personne n'avait encore erré. Ils pleureront, remplissant les mers, et saigneront, car tel est le sort que je leur réserve, car enfin ils vivront ce qu'ils ont fait vivre...

Image

Merci à Itsvara

« Les hommes ne sont pas nés du caprice ou de la volonté des dieux, au contraire, les
dieux doivent leur existence à la croyance des hommes. Que cette foi s'éteigne et les dieux meurent. »
Jean Ray



Haut
 

 Sujet du message: Re: Dunes du désert de Sarnissa
MessagePosté: Jeu 11 Juin 2015 02:57 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 7 Sep 2009 04:57
Messages: 13066
Dunes du désert de Sarnissa (P27)


Pour Dems, Naya et Evangelina

Jet de dés Evangelina: Échec

Nadine répondit de bon coeur à Dems et Naya

" Lorsque nous avons rencontré Maëlle, nous étions déjà dans ce tunnel et nous n'avions pas encore de torche, il faisait donc trop noir pour que l'on discerne ses traits. Au départ, elle semblait gentille. Mais elle parlait de Phil avec dédain, précisant qu'elle ne voyait pas utile d'apporter un mâle avec nous. Elle nous a dit qu'elle nous conduirait à l'endroit ou elle avait vu des silnogures en cage, on l'a suivit un petit bout, puis elle s'est éclipsé, nous laissant seuls dans le noir."

Bien qu'Evangelina fut attentive au lieu qui l'entourait, elle ne perçut aucun indice qui pouvait lui indiquer ou menait chacun des tunnels.

C'est alors que Maude prit la parole:

" Allons-nous à gauche ou à droite ? ... On reste tous ensemble n'est-ce pas, tous dans la même direction ? "




[Evangelina: XP: 0,5 (post)
Dems: XP: 0,5(post)
Naya : XP : 0,5(post)
]

_________________
Image

À votre service, pour le plaisir de rp !


Haut
 

 Sujet du message: Re: Dunes du désert de Sarnissa
MessagePosté: Lun 15 Juin 2015 17:28 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mar 29 Juil 2014 18:31
Messages: 127
Localisation: Quête 31 : au QG
Parmi toutes les réponses apportées, aucune ne semblait donner d'indication sur qui pouvait bien être cette Maëlle. Mais une information ne m'échappe cependant pas, ou plutôt deux, venant de Nadine : la première concerne Phil et les "mâles", la seconde parle de silnogures en cage.

"La manière avec laquelle cette dénommée Maëlle parlait de Phil ressemble typiquement au comportement d'une jeune fille issues d'une société hautement matriarcale. Plus d'une fois, Iraën, pour se moquer de mon comportement parfois tyrannique lorsque j'étais enfant, me comparait à une matriarche Shaakt. Quand je lui avais demandé pourquoi, il m'avait alors expliqué que, en Atha Ust, les Shaakts sont gouvernés par des femmes cruelles et puissantes. Les hommes là-bas, qu'elles appellent généralement simplement "mâles", sont souvent des esclaves et des serviteurs de bas niveaux. C'est ce qu'on appelle la gynarchie m'a-t-il expliqué des années plus tard, lors d'un cours sur les différents systèmes politiques qui gouvernent le monde. Il m'a ainsi appris qu'il n'y a que deux peuples sur Yuimen qui fonctionnent ainsi : les Shaakts et les aldérydes. Comme il est impossible que Maëlle ait été une aldérydes et qu'aucun de nos trois compagnons ne s'en soient rendus compte, c'est que, sans doute, elle était une Shaakt. Et une Shaakt, dans un tunnel, sous le désert naorien, cela ne peut être qu'une Shaakt primitive !" maugréé-je plus pour moi que pour les autres.

Ainsi manifestement, l'histoire dans lequel nous sommes entraînés portent sur des Shaakts primitifs dans des tunnels et des silnogures. Il reste à savoir pourquoi les enfants sont entraînés là-dedans, et nous avec d'ailleurs. Pourquoi n'est-ce pas l'armée Sindels ou tout autre corps de métiers spécialisés au lieu d'aventuriers pas spécialement expérimentés qui a été envoyés à la recherche de ces animaux mythiques ? Et puis, pourquoi les mettre en cage ? Ils veulent les dresser pour en faire des armes de guerre ? Mon père m'a bien expliqué que parfois y avait des monstres terribles sur les champs de bataille, mais il en rajoutait toujours quand il parlait de combats...

Perdue dans mes pensées, et toujours la torche à la main, je suis le mur à ma droite sans vraiment m'en rendre compte. Je tourne le coin et continue le couloir sur quelques mètres. Ce n'est que quand j'entends Maude parler derrière moi que je réalise que j'ai continuée, seule.

"Vous venez ? On va les trouver ces silnogures, ces Shaakts et de quoi boire, manger et peut-être même se protéger d'ailleurs !"

Il est facile, sans danger, d'être sure de soi, ou du moins de le paraître. Mais dans toutes les histoires, les héros se dressent fièrement sans jamais avoir peur, protégeant leurs amis et affrontant les difficultés. Je dois me mettre dans le même état d'esprit, parce que manifestement, nous serons les héros de cette histoire ! Après tout, c'est toujours au héros qu'un inconnu -ou un roi- confie une tâche a priori étrange et qui s'avère capitale pour la suite; hors quelqu'un de mystérieux -parce qu'une lutine dans une bibliothèque c'est mystérieux- nous a bien confié une mission plus surprenante que retrouver des poulets dans une ville.


(((HRP : bon, on va à droite, hein...)))

_________________
Naya, fille du chevalier Cyrial de Rougeaigues, seigneur de Melicera


Haut
 

 Sujet du message: Re: Dunes du désert de Sarnissa
MessagePosté: Mar 16 Juin 2015 03:01 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 7 Sep 2009 04:57
Messages: 13066
Dunes du désert de Sarnissa (P28)


Pour Dems, Naya et Evangelina

Les enfants suivirent Naya ainsi que les autres compagnons. En fait, Phil tenait toujours Evangelina par le pan de sa robe, Maude suivait Naya, alors que Nadine se trouvait juste devant Dems.

Tout en avançant dans le tunnel, il s'aperçurent que le plafond devint moins haut, que les murs de rocs semblait plus humide et que le sol semblait recouvert de mousse par endroit.

Au bout d'un peut moins d'un kilomètre, il se retrouvèrent devant une bifucation. La voie de gauche était éclairée par des torches placées à des distances égales en nombre suffisant pour bien l'éclairer, alors que celle de droite se retrouvait dans l'obscurité totale. Enfin, pas totale car les compagnons avaient une torche, mais ça aurait été le cas, s'il en n'avaient pas eu.



[Naya : XP : 1 (post) ]

_________________
Image

À votre service, pour le plaisir de rp !


Haut
 

 Sujet du message: Re: Dunes du désert de Sarnissa
MessagePosté: Dim 21 Juin 2015 19:56 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 4 Aoû 2014 19:52
Messages: 51
Localisation: Bouhen
Une conclusion s'impose : On évite par dessus tout les combats, à l'évidence nous n'avons aucune expérience des arts de la guerre, ni de quoi inquiéter de faibles ennemis. On doit rester discret et on esquivera tous les problèmes de ce genre par la fuite ou bien une approche silencieuse. Ça je sais faire : piquer dans les sacs et les étals de marcher sans me faire voir, utiliser l'ombre pour me déplacer sans être vu. Ça va sans doute m'être utile si on vient à rencontrer du monde. Enfin bon qui peut bien vivre ici après tout ? Mais prudence on est loin d'être hors de danger dans ce lieux inconnu, entouré d'obscurité, qui sait ce que cache les sombres couloirs ? Et puis qui a creusé ce tunnel, il ne semble pas naturel et ces dessins de Sinos avant ? Quelqu'un a bien été là avant, est-il toujours ici ? Et combien sont-ils, qui sont-ils ? Peut-être que Naya sait après tout ? C'est pour ça que je pose ces questions qui viennent de sortir de ma bouche sans réflexion, un peu en panique.

Naya répond en partie à mes questions, mais finalement ce que l'on sait, c'est qu'on en sait très peu ! A comprendre Naya, les Shaakts du Naora ne sont pas un peuple classique et connu, et vivraient de pillage. Bref pas de quoi nous rassurer. Le peu que je sais sur les Shaakts ne suffira pas à apporter des éléments de piste pour qu'on puisse avancer. Mais bon tant pis, on improvisera sur le moment, tant qu'on ne risque pas notre vie, on a rien à perdre. En attendant avançons, on arrivera bien à un moment quelque part, ces tunnels ne sont pas sans fin ? Si ?

A ce moment là, Evangelina, la fille étrange, nous confie abruptement qu'elle n'a pas besoin de manger car elle est une Aniathy, une de ces poupée dotée de vie. Elle semble fortement perturbée par cette révélation comme si c'était dur à porter et s'excuse puis change de sujet. Je ne sais pas quoi répondre à cela, après tout on ne choisi pas sa naissance, ni ce qu'on est. L'important c'est d'être en vie, peu importe comment. Une Aniathy, les célèbres poupées vivantes du Naora, c'est la première fois que j'en vois, c'est vraiment bien fait, impressionnant ! Il y a tellement d'histoires sur elles dans les ports, et pas toujours de belles histoires hélas, les Sindels sont cruels avec elles. Mais elle doit se rassurer, c'est pas moi qui vais lui causer tort. Sauf si elle s'accapare trop de butin sans partager, il y a des choses avec quoi je ne joue pas !

On en revient à Maëlle, finalement ni L'Aniathy, ni les deux enfants ne l'ont vue à cause de l'obscurité. Nadine nous informe que Maëlle n'aimait pas Phil car il était un garçon et qu'elle allait les conduire à un endroit où il y avait des Sinos en cage. Puis elle a fuit dans les tunnels en les laissant perdu dans le noir le plus total. Étrange comportement quand on y pense. Pourquoi veut-elle les aider pour finalement les perdre ? Pourquoi cette aversion pour Phil ? C'est un petit bout qui me semble bien inoffensif, qu'est ce qui différencie Phil des autres ? Oh oui, j'ai compris, c'est un garçon, nous n'avons que des filles ! Et qu'est ce qui est connu chez tout le monde ? C'est que chez les Shaakts, ce sont les femmes qui dominent. Elles ne rigolent pas chez elles, ces Shaakts. Rude pour les garçons qui n'ont rien demandés, mais au vu de tout ce que les femmes subissent partout ailleurs, je peux comprendre. Finalement la vie c'est de pouvoir dominer l'autre, drôle de concept... Mais j'en viens à comprendre qu'il ne vaut mieux pas que je croise ces femmes Shaakts, car je vais avoir des soucis moi... A moins que...

Nous suivons tous Naya qui semble perdue dans ses pensées, à marmonner sans cesse. En fin de file, je n'entend pas grand chose de ce qu'elle dit. L’obscurité me rattrape, la lueur vacillante de la torche danse sur les parois rocheuses et donne une ambiance dérangeante, comme si l'ombre allait nous avaler dans cet inconnu, perdu au milieu de je ne sais où. On arrive alors à un embranchement, un vers notre droite, l'autre vers notre gauche. Naya n'entend même pas Maude demander où on va et continue vers la droite, sans nous attendre. Puis elle se rend compte, se retourne et nous appelle pour la rejoindre. Sans réfléchir on va tous la suivre.

Je reste derrière le petit groupe, peut-être pour essayer de veiller sur eux, même si je ne pense pas être très efficace dans cet exercice. J'essaie d'écouter tous les bruits suspects dans le tunnel derrière moi, mais rien ne semble arriver jusqu'à mes oreilles. Rapidement le tunnel change : parfois sur le sol, il y a une mousse étrange qui apparait sous nos pas. Le plafond devient plus bas et les murs suintent par endroits d'humidité. Je ne sais pas si c'est une impression, mais il me semble qu'il fait plus frais encore qu'à notre arrivée. Nous arrivons devant une autre bifurcation, mais cette fois-ci, l'une d'entre elle est éclairée de torches, l'autre totalement obscure.

Nous nous arrêtons devant le choix qui est fait à nous.

"Je vous propose de prendre une torche chacun, mais de n'en garder qu'une allumée en permanence, on pourra tenir plus longtemps dans ces tunnels."

Je regarde le tunnel éclairé, comme si c'était évident que nous devons aller vers là. Mais je les arrête.

"Je pense qu'on va devoir continuer vers ce tunnel." En indiquant l'éclairé. "Mais il va nous falloir être prudent pour pas tomber nez à nez avec les habitants de ce lieu. Des torches allumées, ça ne trompe pas, nous ne sommes plus très loin, alors silence et discrétion ! Autre chose, si je comprends bien les Shaakts d'ici, comme ceux de Caix, n'aiment pas vraiment les mâles. Malheureusement Phil et moi, si vous n'avez pas remarqué, on est des garçons. Bien que je n'ai rien contre les filles, je suis pas certain qu'elles le savent. Que risque t-on vraiment ? J'ai pas envie de finir ma vie comme esclave, j'ai déjà assez donné."

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Dunes du désert de Sarnissa
MessagePosté: Ven 26 Juin 2015 17:10 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mar 29 Juil 2014 18:31
Messages: 127
Localisation: Quête 31 : au QG
Les autres me rejoignent et pendant encore un bon moment, nous continuons à marcher le long du tunnel. La température semble encore descendre et de l'eau vient bientôt suinter des murs, tandis que de la mousse confirme la présence d'humidité et de fraîcheur permanente dans le coin, et pas seulement à cause de la nuit qui tomberait dehors. Au terme d'une marche harassante, nous faisons une halte à un croisement. Ces enfants ont une belle endurance et j'évite de me plaindre, simplement parce que eux ne le font pas. A l'âge de Phil, on m'aurait pas fait marcher la moitié de cette distance sans que je pleure, je hurle et que je finisse sur les épaules de père.

Dems nous propose de prendre des torches et de les éteindre, j'avoue que j'aurais préféré avoir plus de lumière, il vaut mieux prévoir d'avoir des réserves, comme pour la nourriture.
"Bonne idée pour les torches. D'ailleurs, je suppose qu'on va les suivre ?"

Je réponds à voix basse à la question de Dems, soucieuse de ne surtout pas inquiéter Phil qui semble déjà bien calme pour un gamin de cet âge-là.

"Si la moitié de ce qu'on raconte sur les peaux noires est vraies, l'esclavage est encore ce qu'il y a de plus gentils chez eux pour les mâles."

Je profite de la pause pour sortir deux pommes de mon sac, confiant la torche à Maude pour l'occasion. Je coupe la première en trois et en propose chaque quartier à un enfant, la seconde est tranchée en deux, dont je tends une part à Dems. Tout en croquant dans le fruit encore frais, je me tourne vers Maude, une idée peut-être stupide ayant traversé mon esprit en repensant à ce qu'on a fait jusqu'à présent.

"Dis, Maude, tu as été capable de faire une porte jusqu'à Nadine, Phil et Evangelina. Tu n'aurais pas moyen de nous en faire une autre jusqu'aux cages des silnogures ? Ca serait sans doute plus rapide et moins dangereux !"

On ne sait jamais... Peut-être la dame grise leur a donné ce pouvoir et ils ne le savent même pas !

_________________
Naya, fille du chevalier Cyrial de Rougeaigues, seigneur de Melicera


Haut
 

 Sujet du message: Re: Dunes du désert de Sarnissa
MessagePosté: Sam 27 Juin 2015 04:17 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 7 Sep 2009 04:57
Messages: 13066
Dunes du désert de Sarnissa (P29)


Pour Dems, Naya et Evangelina

Maude ramassa une torche et l'éteignit. Nadine en ramassa deux et les éteignit. Phil trop petit, n'en ramassa pas, sa grande sœur s'en était occupée. Les enfants avaient obéis à Dems sans argumenter, sans poser de questions, ils lui faisaient confiance.

Les trois enfants acceptèrent, tout en la remerciant, le morceau de pomme que leur tendait Naya. Phil la croqua avec appétit puis fit un sourire à Naya suivit d'une petite révérence à la manière masculine. C'était sans doute sa façon à lui de lui dire merci.

Maude réfléchit un instant avant de répondre.

"Oui, je pourrais sûrement me rendre aux cages, mais avant tout, il me faut une porte "

Nadine ne dit rien, mais semblait plus sceptiques, les sourcils froncés.

Puis les enfants obéissants attendirent qu'on leur donne le signal pour pénétrer dans le tunnel éclairé.



[Naya : XP : 0,5 (post) 0,5 (partage et idées de raccourci)
Dems: XP: 2 (post) 0,5 ( provision de torches)

_________________
Image

À votre service, pour le plaisir de rp !


Haut
 

 Sujet du message: Re: Dunes du désert de Sarnissa
MessagePosté: Lun 29 Juin 2015 12:11 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mar 29 Juil 2014 18:31
Messages: 127
Localisation: Quête 31 : au QG
Ces enfants sont définitivement trop sages, sans rechigner ils prennent leur part de torche. Nous remontons le couloir, prélevant à notre tour des torches, Evangelina, Dems et moi, ne laissant allumer, comme mon compagnon l'a proposé, que la mienne. Pendant que nous marchons, je résume à voix plus basse nos objectifs et stratégies pour la suite :

"Dems, tu joueras le rôle de mon serviteur, ça devrait éviter que les elfes posent des soucis. En présence de Shaakt, laissez-moi faire, quelques années à diriger les gardes de mon père et mes serviteurs m'ont appris à parler comme il faut.

Ensuite, nous cherchons trois choses : à manger, à boire et une porte. Ca devrait être simple dans une cité ou une grotte habitée. Ne parlez pas de silnogure !"


Durant les dernières années, pendant que mon père était à la guerre, mon oncle me confiait souvent l'organisation du château, préférant les parties de chasse et l'étude approfondie des caves et de la brasserie de la barbare à la gestion pratique. En tant que fille de noble et aidée d'Iraën, j'ai acquis ainsi quelques notions de commandements et d'organisation; cela devait me servir à gérer mon futur domaine en l'absence de mon futur époux, mais finalement cela me permet de diriger ma petite troupe de gamins à destination d'une ville manifestement peu accueillante.

_________________
Naya, fille du chevalier Cyrial de Rougeaigues, seigneur de Melicera


Haut
 

 Sujet du message: Re: Dunes du désert de Sarnissa
MessagePosté: Mer 1 Juil 2015 23:21 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 7 Sep 2009 04:57
Messages: 13066
Dunes du désert de Sarnissa (P30)


Après une demi-heure de marche, vous vous retrouvez ici !


[Naya : XP : --(post en accumulation) 0,5 (Prise en main de la situation)

_________________
Image

À votre service, pour le plaisir de rp !


Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 75 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016