L'Univers de Yuimen


Forum de Jeu de Rôle Médiéval-Fantastique




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Proposition à faire aux GM pour le BG ou le jeu
MessagePosté: Dim 20 Sep 2009 20:10 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 15:46
Messages: 13884
Proposition à faire aux GM pour le BG ou le jeu


Si vous avez pensés à de nouveaux sorts à faire partager à tous, de nouvelles capacités de combat, des nouveaux sets, des nouveaux lieux, des nouvelles descriptions de races existantes, ou de villes, ou encore de Dieux existants, d'évènements pour les villes, et bien, c'est ici que vous pouvez poster tout ça !

Cela dit, il est interdit de commencer à RP l'apprentissage d'un sort, d'une CC, la découverte d'une pièce de set, tant que ces derniers n'ont pas été publiés officiellement par les GM.


Pour toute proposition d'ajout d'une créature au Bestiaire de Yuimen, veuillez utiliser exclusivement les fiches-types prévues à cet effet et respecter la mise en forme indiquée.


Pour toute proposition d'ajout d'un PNJ, veuillez utiliser exclusivement la fiche-type prévue à cet effet et respecter la mise en forme indiquée.


Évolutions des propositions (de l'année en cours) :





12/01/18 - Mercurio - boutique créée.

15/03/18 - Tergeist - Sort personnel en discussion.

04/04/18 - Tergeist - Aptitude "sprint" validée.


Haut
 

 Sujet du message: Re: Proposition à faire aux GM pour le BG ou le jeu
MessagePosté: Dim 3 Juin 2018 16:54 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 5 Jan 2017 20:58
Messages: 62
Localisation: Aliaénon
Bonjour les GMs !

Voici une proposition de créature unique pour aller occuper la forêt de l'Anorfain, qui pourrait me servir un jour ou l'autre (en espérant que je ne disparaisse pas à nouveau).
Il y a sûrement des trucs à rectifier pour coller avec le background de l'univers ou pour développer certains points, mais je suis prêt à rebosser dessus !

Merci et à plus :jap:

-------

ANORFAIN

La Dame des Bois


Image


Niveau : 50+
Lieu de vie : Forêt de l’Anorfain
Taille et poids : Ceux d’une femme elfe dans la force de l’âge
Appartenance aux 13 : Aucune
Appartenance aux Dieux : Gaïa et Yuimen (en rebellion)

Sa naissance est un mystère. Les plus vieux récits la décrivent comme une création de toute pièces de Gaïa et Yuimen, juste avant leur départ sur l’île des Dieux. Certains disent que le frère et la sœur mélangèrent leurs fluides de lumière et de terre pour lui donner naissance. Beaucoup d’autres préfèrent penser qu’il s’agit d’une jeune elfe primitive vivant sur Nirtim à laquelle Gaïa et Yuimen confièrent une partie de leurs pouvoirs. Les plus vieux récits la décrivent comme une jeune femme translucide d’une imposante beauté aux contours changeants, aux mouvements aériens et dont deux andouillers ornent la tête. Les arbres s’écartent au devant d’elle et les fleurs se mettent à germer sous ses pas.

Sa destinée était autrefois, et telle qu’elle fut définie par ses créateurs après leur départ sur Nyr' Tel Ermansi, vouée à l’entretien de la forêt et à la protection de toutes les formes de vie qu’elle abrite, animales comme végétales. Elle regarda avec curiosité l’installation des elfes dans son royaume, resté jusque là vierge de toute installation des jeunes races. On raconte même qu’elle prêta main forte à ces mêmes elfes pour bâtir leur capitale, Cuilnen. Les légendes relatent même qu’elle en profita pour leur enseigner à communiquer avec les végétaux alentours pour protéger leur cité de tout invasion extérieure indésirable. Elle se retira cependant rapidement dans les bois, préférant rester observatrice et objective avec ces nouveaux locataires, tel que lui avait conseillé les dieux. Et c'est ainsi qu’au cœur de la forêt elle attendit, en observant.

Les milliers d’années qui s’écoulèrent lui firent contempler les guerres intestines entre ces êtres bipèdes qu’elle avait vu naitre ; ces mêmes êtres qui s’enfonçaient toujours au plus profond de la forêt pour chasser, couper, piller tout ce sur quoi elle avait veillé pendant des millénaires ; nains à l’ouest, elfes noirs au nord, hommes au sud. La colère lui emplit le cœur. Elle se sentit bafouée, abandonnée par les dieux dans la tâche qu’ils lui avaient confiée. Elle commença même à regarder les elfes de Cuilnen d’un mauvais œil, persuadée que la vilenie des autres races allait immanquablement les gagner eux aussi et qu’il n’était qu’une question de temps avant qu’ils commencent à abimer ce qui lui était cher.

Désormais à chaque fois qu’un bipède, homme, elfe, orque ou nain, peu importe à ses yeux, quittait les sentiers tracés, elle prenait un malin plaisir à le perdre dans les bois, à le faire disparaître, ses chairs dévorées par une bête sauvage pendant que ce qu’il restait des ses ossements était dissimulé par les racines d’un arbre antique. Anorfain était devenue un être aggressif, tortueux, mélancolique et capricieux, rongé par la douleur de la forêt consumée par les jeunes races. Elle garde cependant espoir que la forêt dont elle est la gardienne pourra un jour regagner sa splendeur passée, vierge de tout intrus. Une larme coule de ses yeux desséchés quand un être pur respecte son œuvre, et elle s’empresse alors de le guider sans embuche dans les bois. Et à son plus grand désespoir, ces moments deviennent de plus en plus rares...

Son nom a désormais sombré dans l’oubli, les plus vieux elfes de Cuilnen ayant oublié jusqu’à son existence, faisant l’amalgame entre la forêt et sa protectrice. Et pourtant, au plus profond des bois, elle patiente, attendant son heure pour se venger des ses protégés qui ont péri sous les haches…


---------------------

Les sentiers secrets

Anorfain est devenue une maitresse de l’illusion. Elle ne cherchera jamais à combattre directement sa proie mais se fera un malin plaisir à la perdre, aussi bien physiquement que psychologiquement. Faire apparaître une damoiselle en détresse pour un jeune chevalier humain perdu en quête de gloire ou un gibier digne de ce nom pour contenter l’appétit d’un orque chasseur, voici quelques uns des tours qu’elle est capable d’utiliser pour égarer ses victimes au plus profond des bois. Il lui arrive même d’apparaître en personne devant sa cible pour jouer avec dédain avec elle à coup d’énigmes avant de l’abandonner aux prédateurs forestiers. Il est fortement déconseillé de passer la moindre transaction ou pacte avec elle car personne n’en est jamais ressorti sain d’esprit.
Tout comme les faeras, Anorfain ne peut mentir, mais elle a appris au cours des années à déguiser la vérité et à jouer sur les mots et les interprétations. On raconte aussi que le fer froid serait capable de lui causer les blessures les plus fatales. Les anciennes légendes relatent qu’elle serait la source de vie de la forêt de l’Anorfain. Qui sait quel terrible danger pourrait s’abattre sur la forêt si la vie lui était ôtée ?

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Proposition à faire aux GM pour le BG ou le jeu
MessagePosté: Dim 26 Aoû 2018 02:14 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 19 Sep 2016 23:25
Messages: 17
Voici le descriptif complet de l'Académie des Sciences et de tout ce qu'elle est capable d'offrir aux joueurs et PNJs de Nosvéris. Vraiment navré pour l'immense amas de détails, je tente de me faire soigner et la thérapie se passe plutôt bien.

Bisous.

------------------------------------

L'Académie des Sciences


Image



Au sein même des terres d'Oaxaca se dresse l'une des plus vieilles structures construites sur Nosvéris, la grande Académie des Sciences. Érigée au milieu de l'ère de la colonisation, elle est peu à peu devenue le principal centre de recherche de tout bon érudit qui se respecte. C'est au sein de cet immense édifice que l'on retrouve le plus important des regroupements de spécialistes en tout genre du continent, sinon de la planète entière.

Malgré sa position militairement stratégique et l'incroyable avantage qu'elle pourrait offrir à l'une des deux factions, l'Académie se déclare totalement neutre dans le conflit actuel et refuse constamment de ravitailler l'effort de guerre, et ce malgré les demandes incessantes. Cependant, ce centre d'études et de recherche ouvre ses portes à toutes et à tous, se gardant le droit de punir et d'expulser tout individu qui ne respecte pas l'impartialité entre ses murs. En effet, en plus de posséder son propre système de gardiennage, l'Académie laisse les troupes d'Oaxaca patrouiller dans les environs qui se targuent de défier les troupes de Lebher d'approcher trop près de Pohélis. A l'origine des plus fameuses découvertes de notre époque, c'est dans les différentes ailes du centre que la science progresse et rend l'impossible possible, grâce à des érudits de génies qui mettent leurs compétences au profit de la recherche. Si de nombreux domaines sont étudiés par les plus éminents des esprits, ils acceptent allègrement toute l'aide qu'on pourrait leur offrir, qu'il s'agisse d'aventuriers prêts à se salir les mains sur le terrain ou de nouvelles connaissances à ajouter à leurs registres.

----------------------------------------------------

L'arrivée devant les lourdes portes d'aciers de plus de quinze mètres de haut, renforcées par un alliage de fer et de faux-argent, est une vision des plus impressionnantes. Fermées en de rares occasions, elles sont bariolées de chaînes forgées dans différents métaux spéciaux et élémentaires, tintant au gré du vent et envoûtant le passage principal d'une douce mélodie métallique. Egalement, c'est à partir de ce point que les potentiels fauteurs de troubles se doivent de ne pas tenter d'actes de vandalisme, d'agressions et de vols. Vigilants et effectuant patrouilles sur patrouilles, il n'est pas possible de faire une dizaine de pas sans croiser un des nombreux gardes de l'Académie.

C'est dans ce même passage aux murs décorés de gravures d'une époque oubliée, unique accès à la cour de l'Académie, que passent chaque jour des centaines d'individus de toutes les races et de toutes les ethnies, désireux de s'imprégner du savoir concentré entre ces murs. Une fois à ciel ouvert, la cour se dévoile par sa grandeur et sa majesté, recouverte d'une fine couche de neige bien blanche. Il est possible de s'y promener en suivant les passages creusés par les allers et venues des visiteurs qui convergent vers le Hall Principal et les différentes ailes du château, chacune surplombée d'une plaque nominative de la plus belle calligraphie. Dans la cour, bancs de pierres et pontons couverts embellissent l'espace et permettent aux membres de l'Académie et à ses visiteurs de se reposer l'esprit un moment, toujours sous le regard intransigeant des gardes.


-- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- --

Hall Principal

Cœur de l'Académie des Sciences


Image


Relié par plusieurs accès aux ailes secondaires, le Hall Principal est vu comme la partie centrale de l'Académie et la section commune de ses résidents. Pourvu de passages et d'escaliers en tout genre dont chacun mène à une salle d'étude, un dortoir d'élèves ou aux appartements privés d'un professeur, c'est entre les murs de cette immense pièce qu'une multitude de petits et de grands esprits se rencontrent, échangent et se dispersent chaque jour. Aucune salle du château n'est plus spacieuse que le Hall Principal et c'est également ici que l'on est susceptible de trouver la surveillance la plus sévère. Patrouilles, contrôles aux portes et fouilles sont de rigueur dans ce qu'on appelle à juste titre "le Cœur de l'Académie des Sciences". En se promenant au gré des dialogues scientifiques et des courses effrénées d'élèves en retard, on découvre une architecture des plus soignées de l'époque. Lustres majestueux, piliers en marbre brun, vitraux transparents qui offrent une magnifique vue sur les montagnes enneigées, rien ne semble avoir été négligé. Plus au centre du Hall Principal, de longues lignées de plateformes en bois verni exhibent des émanations de fluides nageant dans l'air d'un espace scellé par du verre incassable. Le ballet de couleurs changeantes est d'une beauté à couper le souffle, soigneusement mis au point par la branche d'étude magique de l'Académie.

A l'opposé de l'entrée principale se trouve un somptueux escalier décoré d'imposantes statues qui mène jusqu'au jardin d'agrément des Bureaux Administratifs, là où toutes les décisions sont prises pour le bien de la science.


-- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- --

Tour des Astrologues

Grand Observatoire


Image


L'accès à la Tour des Astrologues se fait par la cour, mais elle n'est en rien reliée au château de l'Académie. S'élevant à plus de cinquante mètres du sol, le sommet du Grand Observatoire est l'un des plus petits lieux d'études et l'entrée y est régulée par les gardes. Ceux qui souhaitent y accéder doivent en faire la demande au service administratif de l'Académie qui délivre des passes-droits sans réelle condition si ce n'est une légère somme de Yus, simplement pour réguler le flux de visiteurs quotidiens susceptibles d'envahir la tour et d'encombrer les astrologues dans leur travail. Quoi qu'il en soit, ceux qui parviennent à passer les portes de l'Observatoire se doivent d'emprunter le long escalier de pierre construit en colimaçon qui mène au sommet de la tour. De rares membres éminents de l'Académie se voient offrir des parchemins de Terraformation par l'Aile de la Magie, en raison de leur grand âge. Quoi qu'il en soit, l'arrivée au sommet de la Tour des Astrologues promet un spectacle de qualité.

Formé en une seule pièce de taille conséquente, l'Observatoire exhibe fièrement en son centre une création authentique de l'Académie des Sciences : la Lunette d'Alfis, en hommage à son créateur il y a plusieurs décennies de cela. Malheureusement, Alfis Howart a tragiquement trouvé la mort durant les travaux et son projet ne s'est jamais terminé. C'est l'un de ses élèves, Simon Bellford, l'astrologue en charge de cette tour, qui a récupéré les plans d'origine de la Lunette d'Alfis et qui cherche maintenant à terminer cette merveille pour le bien de la science. Après avoir fait abstraction de la merveille en son centre, l'Observatoire propose à ses visiteurs des bibliothèques murales qui contiennent de nombreuses théories et études sur les astres et les constellations, rédigées par d'éminents astrologues de renom. Quelques passages voilés par de belles draperies rouges permettent d’accéder aux balcons de la tour où se trouvent les Lunettes du Ciel, des télescopes de tailles modestes qui permettent d'observer les étoiles et les manifestations stellaires lorsque la nuit tombe. Qu'ils viennent pour visiter les lieux, demander conseil aux astrologues ou simplement faire avancer la recherche, les visiteurs sont priés de ne pas élever la voix et de ne pas interagir de quelques manières que ce soit avec la Lunette d'Alfis sous peine d'expulsion définitive de la tour.


-- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- --

Aile Botanique

La Pépinière de Dame Marrêe


Image


Lors de ses premiers travaux de construction, il était impensable d'imaginer le moindre espace vert à l'Académie des Sciences. Nosvéris étant ce qu'elle est, les températures extrêmement basses et les dures conditions météorologiques gèlent toujours la terre et condamnent les fleurs et les plants. Finalement, c'est Dame Marrêe, grande botaniste Hïnnione, qui s'est vue confiée l'incroyable projet d'aménager une aile complète du château afin d'y exercer ses fonctions. De nombreuses ressources et moyens ont été mis à sa disposition pour réaliser une telle entreprise et c'est une dizaine d'années plus tard que l'Académie ouvrit "La Pépinière de Dame Marrêe", nommée ainsi en hommage à cette spécialiste des sciences botaniques.

--------------------------------------

L'Aile Botanique est une immense pièce unique qui transporte visiteurs et jardiniers dans une toute autre ambiance qu'à l'extérieur. Il y règne une douce et agréable chaleur qui s'échappe du sol et qui surprendra les nouveaux venus, contraints de se défaire de leurs couches de vêtements. Ici, nul torche n'éclaire l'endroit afin de ne pas risquer inutilement l'incendie. On retrouve, accrochés ici-et-là sur les murs et au plafond, des globes de verres contenants de la Lumicelose, une variété de plantes luisantes qui éclaire parfaitement bien les lieux. Au centre de l'immense pièce se trouve une grande quantité de supports et plans de travail recouverts de pots et de caissons. Tous contiennent une pousse, un plant ou une racine à des stades de maturité différents, souvent étudiés par un élève ou un professeur en pleine rédaction. Jardiniers, maraîchers, fleuristes et arboriculteurs se promènent entre les longues rangées colorées, notant inlassablement toutes les informations à recueillir.

Plus loin sur la gauche se trouve les Jardins d'intérieurs, judicieusement installés contre les murs de la Pépinière. Bien évidemment, les arbres et autres végétaux imposants sont plantés au sol. C'est ici que Dame Marrêe regroupe la quasi-totalité des espèces de fleurs et de plantes, naturelles et artificielles. En effet, un connaisseur saura repérer, au milieu d'autres plants, certains spécimens créés par Leona. Il est recommandé de les approcher avec une grande prudence et de ne pas tenter d'interagir avec, sauf autorisation d'un membre du personnel. A l'opposé des Jardins se trouve la Serre où reposent tous les types de plantes qui ne survivent que dans un environnement particulier. Les spécimens particulièrement agressifs de la suivante d'Oaxaca sont conditionnés plus loin dans la Serre afin de ne pas s'attaquer aux autres. Elles subissent toutes sortes de tests de spécialistes qui rêvent un jour de comprendre comment elles ont pu voir le jour.


-- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- --

Aile Médicale

Laboratoire d'autopsie


Image


Première section de recherche développée par l'Académie à son inauguration, le laboratoire d'autopsie est à l'origine de nombreuses compréhensions du corps humain. A l'entrée, les gardes refusent l'accès aux visiteurs lorsqu'une session d'études est en cours et rouvrent les portes lorsqu'elle se termine. L'Aile Médicale n'agit absolument pas comme un dispensaire ou un centre de soins à disposition des malades et des blessés. Ici, la quasi-entièreté du travail est effectué sur des cadavres et les professeurs dispensent des cours et des démonstrations aux élèves, qu'il s'agisse de l'extraction d'organes ou de l'analyse des effets d'une maladie. En entrant dans le laboratoire, le manque de lumière demande un certain temps avant que les yeux ne s'y habituent. Cette obscurité partielle s'explique par une altération de nombreux ingrédients stockés ici lorsqu'ils sont exposés à la lumière, qu'elle soit naturelle ou artificielle. Vide d'élèves la majeure partie du temps, l'Aile Médicale ne se remplit réellement que lorsqu'une dissection est en cours. Sans cela, les professeurs sont le plus souvent occupés à tester des ingrédients et à rédiger leurs recherches, tandis que les apprentis partent étudier dans la Bibliothèque de l'Académie. C'est le moment que prennent quelques élèves et surtout les visiteurs pour s'entretenir avec les spécialistes, libres de dispenser conseils et enseignements particuliers.

En visitant la salle d'étude du laboratoire, on peut promener son regard sur les nombreuses étagères fournies et les plans de travail encore couverts de sang. Le matériel médical est constamment scellé pour empêcher les voleurs d'agir, mais toujours exposé au public. Surprenant pour les nouveaux venus, les flacons, bocaux et autres récipients contiennent des membres et des organes disséqués et conservés dans un mélange d'eau salée et de fluides de glace, qu'il s'agisse d'un œil, d'un cœur ou d'une main. Plus loin dans les recoins de la salle se trouvent les bureaux des professeurs dont celui du docteur en chef Klaus Von Honenheim, petit-fils de l'éminent Niall Von Honenheim, médecin-vautour de génie. Près des tables d'opérations, un large escalier de quelques marches est annexé à une petite pente qui descend vers un sous-sol où règne une température bien plus basse que la normale. C'est dans la réserve mortuaire que sont conservés les cadavres prêts à être utilisés pour la pratique des professeurs. De grandes cuves, pleines de saumure et de fluides de glace, sont disséminés un peu partout dans la pièce et une extrême prudence est demandée lorsqu'on s'en approche.


-- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- --

Aile Zoologique

Parc Animalier de Nosvéris


Image


Si l'idée des académiciens était d'établir un immense parc capable de contenir toutes les espèces animales de la planète et ce à l'arrière du bâtiment, leur enthousiasme ne pouvait supporter un projet d'une telle envergure. Quelques mois après les premiers travaux, fonds financiers et soutiens professionnels les abandonnèrent et nombre d'entre eux choisirent de quitter l'Académie et la déception qu'elle leur avait apportés. Rien ni personne ne semblait plus capable d'amener un jour l'établissement à posséder son propre lieu d'étude dédié aux créatures qui peuplent Yuimen. Bien des années plus tard, l'apparition d'un Oudio mâle aux portes de l'Académie nommé Verhyn offrit un second souffle au rêve des académiciens disparus. Originaire des froides forêts aux arbres morts du continent, Verhyn démontra sa vertu et son implication dans la préservation et la protection des espèces animales, appuyant ses propos en se proclamant envoyé de Yuimen lui-même. Son discours en surprit plus d'un et ce n'est qu'après de longues négociations avec les hautes instances de l'Académie qu'il reprit le cours des plans laissés à l'abandon par ses prédécesseurs, supervisant ainsi la construction d'un espace naturel qui hébergerait les créatures Nosvérienne en voie de disparition. Si l'idée était différente de l'originale, Verhyn reçu de la part de l'établissement des fonds importants et une main d’œuvre efficace qui lui permirent de donner vie à la désormais indispensable Aile Zoologique.

------------------------

L'arrivée au Parc Animalier de l'Académie des Sciences se fait depuis le Hall Principal. Il est nécessaire de traverser un long couloir rénové récemment et ce d'une main de maître. C'est au bout de ce passage que l'on débouche directement dans la Grange du Parc qui est le dernier point d'arrêt avant de ressentir la température hivernale de l'extérieur. A ce point de rencontre, des visites guidées d'étudiants sont dirigées par les zoologues spécialistes de l'Académie, capables d'emmener les têtes vierges jusqu'aux nids cachés dans l'immense réserve naturelle. Les visiteurs peuvent également y récupérer des couvertures chaudes avant de s'aventurer dans le froid mordant, à condition de les remettre à l'établissement avant de quitter les lieux. C'est dans cet endroit que sont stockés nourriture, matériel et tout ce qui permettra aux éleveurs et gardes-forestiers de s'occuper du parc comme il se doit. Ici bien plus qu'autre part dans le continent, il est possible d'admirer la faune et la flore sans danger à condition de respecter les limites de sécurité.

La plupart des animaux qui peuplent cette réserve naturelle sont peu à peu habitués à la présence de l'Homme et de très rares accidents, tous non mortels, ont été dénombrés depuis l'ouverture du parc. Cela ne signifie pas qu'il est possible d'y caresser le flanc d'un mammouth, mais bien d'y observer le quotidien des individus qui daignent se montrer en restant à bonne distance. En effet, le personnel du Parc insiste sur le non-contact des habitants de la réserve ainsi que sur le respect de leur intimité. La superficie de la réserve est impressionnante et malgré leur travail acharné, les gardes forestiers ne peuvent promettre la sécurité des visiteurs au-delà des balises qui délimitent le territoire de l'Académie. S'il est possible de s'aventurer loin sur les plaines enneigées, le terrain n'est pas encore sécurisé par le personnel du parc et le risque peut mener à une mort certaine, car si la majeure partie de la faune est inoffensive, Burganaks et autres prédateurs des plaines enneigées ont déjà été aperçus aux alentours.


-- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- --


Aile Magique

Arcanum des Fluidomanciens


Image


Dernier fleuron établi en faveur de l'étude des sciences incomprises, l'Arcanum est l'une des ailes les plus surprenantes de l'Académie des Sciences. On pourrait penser que de nombreux curieux seraient tentés de visiter ce lieu dans lequel règne une Magie pure et constante, mais la sécurité se révèle ici bien plus efficace que les gardes et les verrous. L'entrée de l'Arcanum est parfaitement indiquée dans le Hall Principal de l'établissement et personne ne se retiendra de vous indiquer sa direction, tout à fait conscient que seule une infime partie des visiteurs seront capables de pénétrer en ces lieux. Une fois arrivé à son entrée, il n'est ni portes prestigieuses ni couloirs sinueux, mais seulement un grand tableau qui orne le bout d'une impasse. Nommé "La Bouche du Monde", son auteur était un grand ami du fondateur de l'établissement. Aujourd'hui, son oeuvre ultime sert d'accès à l'Arcanum et n'alloue, par le biais d'un enchantement particulièrement puissant, que les détenteurs de fluides à progresser au-delà de sa peinture. Les autres se frotteront certainement le nez après l'avoir fracassé sur une surface parfaitement solide.

De l'autre côté de ce tableau, on y découvre un grand espace à l'architecture soignée et construit sur plusieurs étages. Qu'il s'agisse de magiciens ou de sorciers, de manieurs d'ombres ou de prêtres de lumières, toutes les personnes rassemblées ici sont capables de manifester les fluides qui les habitent. A la réception qui accueille chacun des voyageurs de la peinture, Loki Hemst saura fournir les informations demandées. Des cours sont dispensés dans les nombreuses salles de classes et ce à toute heure, pour peu que le professeur accepte un élève supplémentaire à sa lecon. En descendant les marches qui mènent vers l'étage le plus bas de l'Arcanum, on peut découvrir la riche et précieuse bibliothèque de parchemins magiques qui compte l'une des collections de sorts manuscrits les plus fournies de tout Yuimen. Sans faire le moindre bruit, on peut observer le travail des scribes occupés à dessiner runes, langues magiques et dessins étranges sur de nombreux rouleaux vierges dans l'espoir de remplir la bibliothèque. Le processus est cependant très reposant à regarder et si l'autorisation est donnée par l'administration de l'Académie, il est possible de participer à la rédaction. Bien entendu, il est strictement interdit d'approcher des étagères sans autorisation sous peine de subir le châtiment des Brises-sorts, ces gardes entraînés à lutter contre les manieurs de fluides. Chacun des membres de cette caste de gardes d'élites possède un instrument qui perturbe le flux magique en chacun, leur offrant le temps de frapper sans la moindre hésitation du tranchant de leurs lames. Il n'est pas nécessaire d'indiquer que l'utilisation abusive de fluides dans l'Arcanum est une raison tout à fait valable pour se faire jeter au travers du tableau sans aucune possibilité de retour en arrière.


-- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- --


Centre Administratif

Bureaux de Trésorerie et d'Intendance


Image


Un établissement aussi riche et prestigieux que l'Académie des Sciences se doit d'être doté d'une minutieuse gestion des richesses et des ressources. C'est en empruntant l'escalier du Hall Principal que l'on se retrouve dans un somptueux jardin d'agrément, lieu d'attente et de détente appartenant au centre administratif de l'Académie. Le sol fait de dalles de pierre et de gravier taillé s'étend sur plusieurs dizaines de mètres carrés et laisse ses promeneurs jouir du confort de bancs en bois vernis et d'un décor magnifiquement coloré. Chacun des quatre coins du jardin dispose d'un petit bassin égayant l'attente d'un doux clapotis de l'eau, attirant toujours quelques curieux s'amusant à suivre le déplacement des poissons qui y vivent.

Si l'attente est des plus agréables dans ce paysage de rêve, c'est notamment parce qu'elle est excessivement longue. La première chose à faire en arrivant dans ces jardins, outre le fait de lutter contre l'envie de s'y reposer, est de se diriger vers la loge de l'intendant qui se trouve à l'opposé de l'escalier. C'est ici que travaille Phelizar Louvrot, l'intendant en chef de l'Académie. Derrière son attitude froide et sa gestuelle d'aristocrate se cache un professionnalisme des plus fanatiques. C'est à lui qu'il est nécessaire d'énoncer les raisons de votre venue ainsi que l'affaire qui requiert de s'entretenir avec les hautes instances de l'établissement. Une fois les nombreuses questions d'identité répondues, Phelizar prendra soin de s'occuper des tâches qui ne demanderont pas l'autorisation de sa hiérarchie, comme l'accès à la Tour des Astrologues ou l'inscription à un cours. Autrement, il vous demandera de patienter sans vous indiquer combien de temps et ira porter votre requête au centre administratif. Si certains patientent durant plusieurs heures, d'autres n'obtiennent jamais d'entretien et quittent les lieux en contenant bien sagement leur colère, ardemment surveillée par les nombreux gardes qui n'hésiteront pas à jeter les perturbateurs dehors et ce sans la moindre somation.

Si votre demande est acceptée et que vous parvenez à prendre votre mal en patience, Phelizar viendra vous chercher dans le jardin et vous accompagnera jusqu'au bureau de la Trésorière en chef, Melindra Kokaseth. Cette femme aux allures exotiques est en charge de tout l'aspect financier de l'établissement et se voit être l'autorité la plus puissante de l'Académie en l'absence du maître des lieux. C'est à elle qu'il faudra faire la demande si vous souhaitez devenir étudiant, acheter des ingrédients ou toute autre requête impactant ses fonds.


-- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- --


Grande Bibliothèque Académique

Archives et Salle d'étude


Image


Prestigieuse et gigantesque, la Grande Bibliothèque Académique est l'une des plus importantes concentrations de savoir et de connaissances de la planète. Construite à l'inauguration du château, elle s'est agrandie au fil des décennies pour finalement devenir aussi célèbre que l'Académie elle-même. Étrangement, l'entrée est grande ouverte et personne ne semble se plaindre du brouhaha incessant de l'extérieur. En posant pied dans la bibliothèque, l'explication survient soudainement. Il ne règne pas le moindre bruit et le moindre son de voix entre les murs de la salle d'archives. Pour le confort et le respect de ceux qui étudient les nombreux ouvrages, les dalles au sol ont été marquées avec des runes qui imposent le silence et étouffent les sons, rendant la communication orale impossible en ces lieux. Pour se repérer et trouver facilement son ouvrage, les étagères comportent toutes des plaques de bronze sur lesquelles sont indiqués le thème des livres contenus, eux-mêmes rangés par ordre alphabétique. Qu'il s'agisse d'un rouleau de parchemin, d'un manuscrit, d'un roman ou d'un carnet, tous les écrits sont reliés à une chaîne solidement ancrée à son étagère. Appuyé par la surveillance incessante des gardes, il est pour ainsi dire impossible de faire sortir un ouvrage de la Grande Bibliothèque, sauf autorisation de l'établissement.

De nombreuses tables sont mises à disposition des membres de l'Académie, seuls possesseurs d'une clef qui autorise à détacher l'attache pour l'étudier confortablement. Les bibliothécaires qui régissent ces lieux sont installés aux extrémités des galeries, occupés à mettre à jour les registres de la bibliothèque. C'est également à cet endroit qu'on peut trouver le professeur et archiviste en chef Goldyr Dârhm, toujours prêt à sortir de ces murs pour discuter si l'on parvient à lui faire comprendre. Les bibliothécaires autorisent à l'occasion les professeurs d'histoire à donner des conférences sur de nombreux thèmes et sujets, rompant temporairement leur incapacité à s'exprimer de vive voix.

_________________
Allen, Guerrier de Wiehl
----------------------

Multi de Kalas, Shaman du Loup et Ellyan Crow, Boucher des Murènes


Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016