L'Univers de Yuimen


Forum de Jeu de Rôle Médiéval-Fantastique




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 32 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Site de fouille de Bien'en Tal
MessagePosté: Dim 13 Mai 2018 02:28 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 18 Déc 2008 03:51
Messages: 3442
Localisation: Quête 34
Au sortir de la tente, le fier roi au teint buriné par le soleil me fit une réponse qui me déçu grandement. Je ne pouvais visiter les Lances d’El Abhar et explorer le nouveau site des ruines, je devais faire un choix.

À mon froncement de sourcils, constatant ma déception, le roi m’expliqua que ce clan habitait des cavernes qui se situaient loin d’ici, dans les déserts dont personne ne voulait plus affronter. Même l’ambassadeur de Kendra Kâr n’était pas revenu de son exploration. Il me suggéra par contre d’utiliser l’aynore pour m’y rendre, croyant que celui-ci pourrait arriver à destination. Il me prévint ensuite que ce peuple ermite ne m’accueillerait probablement pas les bras grands ouverts, je devrais gagner leur confiance. Ses explications me firent réfléchir. S’il était vrai que je désirais glaner plus d’information, je n’étais par contre pas prêt à sacrifier une journée, voire davantage, pour risquer de faire chou blanc. Ma décision fut plus facile à prendre que je ne l’aurais cru. J’annonçai donc sans tarder ma décision :

« Dans les circonstances, je vais vous accompagner à l’exploration de ces ruines récemment découvertes. »

Sans perdre une seconde, je fis quelques pas de course afin de rattraper Aenaria, Nessandro et les autres qui étaient déjà partis en direction des ruines. De loin, il nous fut possible de discerner un ancien bâtiment de pierre dont le sable cachait une grande partie. Ce fut à ce moment que le vent se leva, un vent particulier qui n’avait rien de naturel. Je m’arrêtai aussitôt, sur mes gardes, prêt à réagir, sans savoir à quoi m’attendre, redoutant le pire. Le vent souffla en direction des ruines et le sable encore plus léger qu’à son habitude se dispersa dévoilant d’autres parties des ruines du palais des dieux. Ces parties cachées se révélèrent curieusement à être noires, brillantes comme une armure bien astiquée sans être constituées de métaux, mais plutôt de formes organiques.

(Noire… comme l’obscurité et l’ombre ? Est-ce un hasard ? )

J’eus l’envie de m’approcher davantage afin de voir de plus près de quoi il en retournait, mais les aurores apparurent à ce moment et provoquèrent une fissure dans le ciel. Fissure qui prit la forme d’un trou dans lequel mon regard refusa de s’y détacher. Heureusement, un éclair de lumière rompit le charme et un corps fumant s’écrasa sur le sol, juste à nos pieds.

Je l’observai discrètement tentant d’identifier cet être à la peau verte. Mais avant que je ne pus m’approcher de lui dans l’intention de le pousser légèrement du bout du pied, afin de vérifier si la vie l’habitait, d’une taille supérieure à la mienne, il se leva de tout son long. Le visage marqué de boue, ses longs cheveux noirs souillés, de ces petits yeux bleus très foncé, il nous dévisagea, nous demandant sans préambule ce que nous avions fait de sa forêt.

(Sa forêt ?)

Nulle doute qu’il n’y avait jamais eu et qu’il n’y aurait jamais de forêt dans ce désert bleu du désert de l’Est d’Imiftil. Apparemment désorienté, ce jeune être, nous fixait à tour de rôle tentant de se protéger en pointant sa vieille lance usée en notre direction.

Ce fut Nessandro qui réagit le premier. Fidèle à lui-même, sans faire preuve d’aucune diplomatie, l’aldryde aigri apostropha le nouveau venu lui crachant au visage sa vision plus que subjective de la situation. L’accusant d’avoir utilisé des puissances qu’il ne maitrisait pas. Plus posé, son compagnon ailé aux cheveux bruns tenta une approche plus sympathique en expliquant à l’elfe vert qu’il était sorti d’un trou du ciel. J’eus peine à retenir mon rire face à ce que je considérais être une scène de jalousie de la part du blondinet Nessandro envers son compagnon. Il n’appréciait apparemment pas la sollicitude que son Dae’ron manifestait envers le taurion.

Présentant pattes blanches, l’elfe grise prit la parole à son tour expliquant d’une voix douce que nous n’étions pas responsable de la disparition de sa forêt et qu’en fait, c’était lui qui avait atterri ici dans le désert et ce, à notre grande surprise. Elle lui proposa ses soins et puis, aussi curieuse que moi, elle lui demanda de quelle forêt faisait-il référence.
J’attendis d’abord sans dire un mot me contentant de l’observer. Je ne pouvais lui donner plus d’information sur sa situation, tout lui avait été dit par mes amis. Et n’étant pas guérisseur, je ne pouvais lui venir en aide. Je me contentais donc de réfléchir à la cause de cette soudaine apparition… ainsi que des disparitions qui avaient été rapportées. Et alors que mes idées se mettaient en place, je compris :

« Les tempêtes de sables ! Les aurores ! »

Regardant principalement le vieux Kieran, j’exprimai mes pensées d’une voix assez forte pour que tous m’entendent:

« Les aurores sont sans doute responsables des tempêtes de sable. Celles-ci ne tuent pas les gens, mais transportent les êtres vivants d’un lieu à un autre. L’ambassadeur de Kendra Kâr et tous ces gens disparus ont forcément atterri quelque part ailleurs sur Yuimen. Comme ce jeune taurion qui est disparu de sa forêt pour arriver ici ! »


Puis m’adressant au jeune elfe, sans penser à son piètre état ou s’il était en mesure de nous répondre, trop curieux de vérifier la plausibilité de mon hypothèse, je poursuivis :

« Que faisais-tu juste avant ton arrivée ici ? Y avait-il d’étranges aurores dans le ciel ? »

Je le regardai droit dans les yeux, impatient d’entendre ses réponses, espérant qu’elles nous aideraient à mieux comprendre le phénomène des aurores et des tempêtes de sable. Plein de questions se bousculaient dans ma tête, attendant d’être prononcées. Ces aurores avaient-elles une volonté propre? Ou se manifestaient-elles sur l’ordre d’un puissant magicien ? Ses disparitions avaient-elles été faites à dessein ? Ou s’agissait-il d’un malencontreux hasard, que ces gens s’étaient retrouvés, malheureusement au mauvais endroit au mauvais moment ? Et quel lien cela avait-il avec le peuple de l’ombre ? S’agissait-il d’une prophétie ? D’une malédiction ?
Trop de questions pour si peu de réponses.

(((1 011 mots )))

_________________
Image


Dernière édition par Mathis le Ven 18 Mai 2018 01:46, édité 2 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Site de fouille de Bien'en Tal
MessagePosté: Dim 13 Mai 2018 09:14 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 15:46
Messages: 13886
Alors que le groupe se remet de cette apparition tumultueuse, Shada'iss, la chef rebelle des aldrydes, s'approche pour voleter autour du nouveau venu.

"Bonjour... Je suis Shada'iss. Vous êtes un taurion, n'est-ce pas ? C'est rare de trouver les vôtres si loin de leurs forêts, mais j'imagine que le feu dans le ciel en est à l'origine. Ne vous inquiétez pas, vôtre forêt va bien..."

Elle ajoute, plus bas :

"... du moins je l'espère. Bon sang, cela devient ingérable, il faut vraiment découvrir ce qui se cache derrière cette folie !"

Ce à quoi Kieran, le vieux magicien, répond :

"Et c'est pour cela que nous sommes là. Nessandro à raison, malgré son manque de diplomatie : nous devons explorer ces ruines au plus vite, je suis sûr qu'elles contiennent les réponses ! Votre majesté, pouvez-vous vous occuper de ce jeune homme ?"

La tribus du désert, fidèle à sa réputation d'hospitalité,et qui n'en est plus à un phénomène surnaturel près, apporte déjà le thé à Adar. De son côté, Salaheddin reste avec un visage de marbre devant les suppositions de Mathis, mais ce dernier devine une légère lueur d'espoir :

"Fasse les dieux que vous avez raison. Mais où auraient-ils été transportés ? Et pourquoi ne sont-ils pas revenu ? Et pourquoi cela frappe indistinctement les tribus du désert, l'armée d'Oaxaca, un ambassadeur kendran et un elfe vert d'on ne sait où ? Bon, ne nous rendons pas fous à force de question. Rester ici n'apportera rien, il faut aller chercher les réponses."

Gaël, le jeune milicien aux cheveux roux s'intéresse de près à l'elfe, déclarant :

"N'ayez crainte, nous sommes amis. Nous allons trouver ce qui s'est passé et, sur mon honneur de milicien, je m'assurerais que vous puissiez rentrer chez vous."

((( Mathis : +0.5(post) +0.5(destination) +0.5(hypothèse) +0.5(interaction) +1(longueur)
Nessandro : +0.5(post) +0.5(c'est une forme d'interactions^^) +0.5(longueur)
Adar : +0.5(post) +0.5(interaction) +1(longueur) )))

_________________
Chibi-Gm, à votre service !


La règle à lire pour bien débuter : c'est ICI !
Pour toutes questions: C'est ici !
Pour vos demandes d'interventions GMiques ponctuelles et jets de dés : Ici !
Pour vos demandes de corrections : C'est là !
Joueurs cherchant joueurs pour RP ensemble : Contactez vous ici !


Haut
 

 Sujet du message: Re: Site de fouille de Bien'en Tal
MessagePosté: Dim 13 Mai 2018 16:00 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Ven 9 Déc 2016 15:55
Messages: 49
Localisation: Hidirain
Bien que je sois encore sur mes gardes, une des petites créatures ailées s’approche de moi sans aucune inquiétude. Voletant de ses petites ailes noires. Je plisse les yeux en l’observant pendant que lui aussi me dévisage de ses yeux sombres. Vêtu en grande parti d’armures qui ne laisse que peu de place pour voir sa peau bleu nuit et les quelques cheveux blonds qui dépassent de son casque. Il m’adresse la parole de façon méprisante, m’accusant d’être un crétin qui a fait mumuse avec une puissance qui me dépasse. Je sens mes lèvres se retrousser. Je montre mes dents en grognant. Comment ose-t-il insulter les anciens qui ont pratiqués ce rituel. Il recommence à me traiter d’imbécile qui s’étonne d’être ensuite expédié à l’autre bout du continent. De quoi voulait-il parler ? Je m’apprête à le chasser d’une pichenette aussi insignifiante que sa taille pendant qu’il regarde par-dessus son épaule mais son semblable m’adresse à son tour la parole de façon bien plus pacifique. Physiquement, il semble être l’exact opposé du moucheron méprisant. Cheveux bruns, yeux noirs, peau bleu clair, presque pâle, des ailes blanches et une expression bien plus amicale que son acolyte. Je cligne d’abord des yeux, me croyant ensorcelé par je ne sais quel magie noire. Après avoir fait un commentaire au moustique désagréable il m’explique que je viens de tomber d’un creux dans le ciel.
Je fronce les sourcils. Un creux dans le ciel… Je me souviens d’un tunnel. Je cligne des yeux à nouveau pour chasser les souvenirs de cet étrange voyage, reprenant ma concentration pour écouter cette petite luciole qui me demande si je suis blessé alors que l’autre mouche s’énerve à nouveau. J’en profite pour m’inspecter d’un coup d’œil. Je suis sale mais je ne vois pas de sang et ne sent aucune douleur particulière hormis la morsure à mon bras qui était déjà en voie de guérison. Je secoue doucement la tête pour lui indiquer que je n’ai pas besoin de soins sans toutefois quitter ma position.

Une elfe s’approche à son tour, les mains ouvertes en signe de paix. Je reconnais cette couleur. C’est une Sindel. J’en ai déjà aperçu dans la forêt, accompagnant des Hinions, certains vivent même dans la forêt au sein d’une forteresse reculée. Pour autant sont-ils tous digne de confiance ? Je reste prudent, me contentant de prendre son geste pour une invitation à ne pas la transpercer de ma lance. Je la dévisage rapidement. Un visage angélique, un nez fin, de jolies lèvres, je peux la considérer agréable à observer. Elle aussi est bien équipée et dotée d’un physique que certains combattants Taurions lui jalouseraient. Elle commence par essayer de me rassurer en disant qu’ils n’ont rien fait à ma forêt, que j’ai atterri ici, au milieu du désert et qu’ils ne savent pas d’où je viens. Elle me demande ensuite si je vais bien et d’où je viens.

Je cherche à assimiler cette possibilité. Celle d’avoir été arraché de la forêt où j’ai grandi pour atterrir ici dans une terre sèche et aride. Une terre sans vie. Un humain s’exclame que ce sont les aurores qui sont responsables des tempêtes de sable et des disparitions. Il m’adresse ensuite directement la parole en me demandant ce que je faisais avant d’arriver ici et si il y avait des aurores dans le ciel. Il ose me fixer dans les yeux, impatient. Le fait d’être aussi proche d’un humain en vie me fait bouillir de rage, d’autant qu’ils sont plusieurs, un autre nous presse d’explorer des ruines. Un troisième se met à poser de nombreuses questions, un autre m’assure qu’il m’aidera à rentrer chez moi. Une migraine commence à se propager dans mon crâne, accentuant ma colère qui deviendrait bientôt incontrôlable. Je comprends que je ne suis pas chez moi et que je ne suis pas spécialement en danger ou en tout cas pas pour le moment. Tout m’indique que je peux relativement baisser ma garde mais mes muscles restent contractés et le refusent simplement devant autant d’agressions auditives et visuelles. Une troisième créature ailée se met à me tourner autour sans aucune prudence. Elle dit s’appeler Shada’iss et semble connaitre mon ethnie et me rassure à mon tour en m’assurant que ma forêt va bien et que tout ça est lié aux aurores. Du moins il l’espère. Ma patience vient à bout quand un autre humain s’approche bien trop près de moi en m’apportant un liquide odorant. Je me crispe, me redresse de toute ma hauteur, les surplombants de très haut à l’exception de la Sindel. Je frappe le bout de ma lance sur le sol et constate que celui-ci s’enfonce mollement dans cette terre étrange. De l’autre main j’envoie valser le récipient chaud qui devait contenir un liquide dangereusement bouillant. Je pousse encore un grognement mécontent avant d’appeler au silence.

" Assez ! "

Ma voix est profonde, sans équivoque. J’ai pris soin de ne blesser personne mais c’est clairement une mise en garde à ne plus s’approcher de moi que ce soit au sol ou dans les airs. Je lâche ensuite ma lance, indiquant que je ne m’en servirais pas contre eux pour l’instant. Je croise les bras, bandant leurs muscles dans une habitude bestiale, montrant que j’étais assez fort pour faire face à une agression. Le calme étant installé je décrispe enfin mes mâchoires pour aligner plus que quelques mots et répondre aux multitudes de questions après un premier commentaire acerbe.

" Vous êtes affreusement bruyants. "

Je dirige d’abord mon regard vers Shada’iss, la seule ici qui s’est présentée pour lui répondre respectueusement et fièrement.

" Je suis en effet un Taurion, protecteur de la forêt. Mon nom est Adar. "

Je réponds ensuite à la Sindel.

" Je viens de la forêt à l’est de Khonfas, qui s’étend de la mer jusqu’aux montagnes. Je la défends contre les invasions Shaakts. Ou humaines. " Concluais-je en jetant cette fois un regard méprisant aux humains présents.

Néanmoins, l’un deux avait fait une remarque intelligente et je lui adresse donc quelques mots sans me défaire de mon regard noir à l’encontre de son espèce. Habillé d’une tenue noire et blanche lui recouvrant tout le corps il avait tout ce qu’un humain pouvait avoir de détestable. Un visage blanc hideux avec des cheveux blonds, des yeux bleus et une horrible moustache ornant sa petite bouche ridicule.

" Il y avait en effet des aurores vertes dans le ciel avant que je sois … transporté ici. Les druides et autres sages cherchaient à en découvrir les origines et nous étions en train de pratiquer un rituel avant que celui-ci ne tourne mal. "

Mon dernier regard se darde vers la mouche sombre. Je crois avoir déjà entendu parler de ces étranges créatures par le biais d’un Taurion un peu plus vagabond. Habitant généralement dans des arbres creux, le nom me revient en tête. Je garde le silence mais ne me retient pas de le fusiller du regard avant de poursuivre en m’adressant de manière plus générale à tout le monde.

" Si les aurores proviennent d’ici alors c’est pour ça que j’ai atterri ici et je compte bien trouver les réponses que mes semblables recherchent. "

((1200 mots))

_________________




Haut
 

 Sujet du message: Re: Site de fouille de Bien'en Tal
MessagePosté: Ven 18 Mai 2018 03:11 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 18 Déc 2008 03:51
Messages: 3442
Localisation: Quête 34
Ce fut enfin la petite Shad’iss qui se manifesta tout en voletant au tour du nouvel arrivant. Chef des rebelles, elle tenta à son tour de rassurer le taurion, visiblement méfiant. Et pour elle, il ne semblait y avoir de doute, le feu dans le ciel était à l’origine de son apparition.

Alors que nous avions tous arrêté notre progression depuis l’apparition du taurion, Kieran, très intéressé à visiter les ruines, nous rappela à l’ordre, soulignant au passage le manque de délicatesse du blondinet aux ailes noires.

Alors que les femmes du désert proposaient un thé au nouveau venu, le roi Salaheddin commenta mon hypothèse. Si on supposait que j’avais vu juste, il se demandait alors où ces gens disparus auraient été transportés et surtout pourquoi ils ne seraient pas revenus. Et puis il se questionnait sur les cibles qui n’avaient apparemment pas de points communs.

Interpellé de part et d’autre, par nous tous successivement, le jeune taurion perdit patience. Du revers de sa main, il propulsa la tasse de thé chaud qui lui avait été offerte généreusement. Puis semblant se calmer, il lâcha sa lance et croisa ses bras. Il se résout ensuite à répondre à chaque question qui lui avait été posée. Tout d’abord, se tournant vers la chef des rebelles, il se présenta à son tour : Adar. Il provenait de la forêt de Khonfas et la défendait contre les invasions des hommes et des humains. Tout en parlant, il jetait un regard noir à tous ceux de ma race. Je ne me laissai pas intimider si facilement, et lui répondit par un sourire quelque peu condescendant. Nous avions déjà un être volant au mauvais caractère, le ciel venait de nous en catapulter un être vert qui semblait aussi avoir mauvais caractère, ou du moins une méfiance vis-à-vis les humains. Répondant enfin à ma question, il affirma que des aurores vertes s’étaient effectivement manifestées dans sa forêt. Aidés des druides et des sages, ils avaient pratiqué un rituel dans le but de découvrir l’origine de ces aurores. Il termina en concluant qu’il voulait tout comme nous trouver l’origine de ces feux dans le ciel. Je pris alors la parole pour me présenter à mon tour.

« Je suis Mathis, fils de Marcus, originaire de Kendra Kâr. Nous nous préparions à visiter des ruines récemment dévoilées, qui, espérons-le, nous aideront à comprendre ces étranges aurores »


Me tournant vers la chef des rebelles, je la questionnai :

«Vous ne sembliez pas surprise par la venue d’Adar ici… En connaissez-vous davantage sur les pouvoirs de ces aurores, avez-vous déjà vécu une expérience similaire. »

Aux questions du roi, je répondis.


« Ils sont peut-être revenus, mais pas à leur lieu de départ. Et qui sait ? Ils sont peut-être prisonniers dans les ruines récemment dévoilées…Bref, au lieu de me perdre en commentaire, je préférerais me rendre sur les lieux, le plus vite possible. »


Cela dit, je repris le chemin des ruines impatient de voir ce que nous allions y découvrir.

(((504 mots )))

_________________
Image


Dernière édition par Mathis le Sam 26 Mai 2018 20:38, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Site de fouille de Bien'en Tal
MessagePosté: Dim 20 Mai 2018 00:30 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Site Internet  Profil

Inscription: Mer 14 Mar 2012 17:44
Messages: 752
Localisation: [Quête 34] Kendra Kâr



J'ai à peine le temps d'effectuer un battement d'ailes pour m'éloigner que le rôti elfique est pris d'assaut par tous les autres. Et ça prétend vouloir aider, et ça pose des questions, et ça tente de se faire passer pour des 'gens bien' auprès du type paumé. Bande d'hypocrites. Autant je sais que Dae'ron est sincèrement inquiet pour quelqu'un qui a eu maille à partir avec les aurores, autant je sais aussi qu'aucun géant ne s'inquiéterait du bien-être d'un autre que lui-même s'il n'a pas déjà une idée derrière la tête. Exploitation de cet elfe cramé qui a l'air costaud malgré son état ou juste pour se racheter une conduite ou que sais-je encore ? Je ne suis pas l'un d'entre eux, et encore heureux ! Je me frotte la spirale lentement, de façon totalement détachée et insolente lorsque j'entends le vieillard adepte de la magie me reprocher mon manque de diplomatie. Quel abruti. À quoi bon perdre son temps en rond de jambes et formules alambiquées ? Autant aller droit au but, c'est quand même plus efficace !

Je grimace en voyant d'autres silhouettes approcher l'elfe verdâtre avec de quoi boire. Quels crétins. Aucun instinct de survie. Approcher une bestiole humanoïde de cette taille tellement crispée sur son arme que ses articulations blanchissent avec la bouche en coeur. Avec un peu de chance, cela va mal tourner. J'en esquisse un sourire cruel, mais une fois encore, je suis franchement déçu. À quoi bon avoir des attentes envers des colosses ? Ils sont infoutus de les combler ! L'elfe se contente de transpercer le sable de son arme et d'envoyer balader la tasse puis de grogner. Et de faire le constat indéniable que tout ce troupeau faussement bien intentionné est bruyant. Pour une fois, je suis d'accord avec lui.

Bras croisés, j'avise la scène. Le gugusse se présente sous un nom que je n'ai pas envie de retenir, mais fort heureusement court. Adar. Et il se met à déblatérer ce qui lui est arrivé. Sauf que je m'en contrefous. S'il croit que je vais le plaindre d'avoir un peu roussi ou chu ou encore d'avoir eu des problèmes à cause des aurores, il se met sa lance dans l’œil jusqu'au fondement ! Je croise son regard, mauvais et hostile envers moi. Ha ! Enfin un qui ne se masque pas derrière une fausse politesse ! Son attitude ne m'agace pas le moins du monde parce que je n'y accorde aucune attention. Qu'il me déteste donc ! Au moins, cela nous fera un terrain d'entente suffisant pour que je ne l'estropie pas tout de suite. Je sais à quoi m'en tenir avec quelqu'un qui me hait, contrairement à tous ces hypocrites cachant leur jeu.

Pendant que d'autres se prêtent au jeu des présentations, je reporte mon attention sur Dae'ron. Il fait des efforts, je le sais, mais je vois sa déception comme son nez au milieu de son beau visage. Ma langue claque d'elle-même. Mes ailes me portent entre le Protecteur et l'elfe. Je rive mon regard au sien jusqu'à avoir toute son attention et un début de sourire contrit. Ensuite, je désigne les ruines d'un mouvement de menton. J'ai horriblement envie de lui dire que je l'avais prévenu de ne pas perdre son temps avec un ingrat de grande taille, mais gaspiller ma salive sous ce soleil montant pour partager quelque chose dont il est parfaitement au courant m'irrite davantage. Alors, je me contente de monter la main à son front et de lui donner une pichenette sans sommation.

"Commence pas.", fais-je alors qu'il se masse la zone d'impact.

"Mais je n'ai..."

"Tu penses trop fort. Allez. Si on attend que ces autres imbéciles...", dis-je en pointant volontairement et irrespectueusement le pouce dans mon dos ailé. "S'activent pour comprendre de quoi il retourne, autant entamer la construction d'un nid durable dans ces foutues ruines.

L'aldryde brun semble un instant perplexe puis il sourit et secoue lentement la tête.

"Toujours ce style bien à toi pour réconforter les gens, Ness..."

"Dae'ron.", fais-je en appuyant sur son nom, le mettant en garde contre l'utilisation du diminutif de son cru.

"... Ssandro. Ne change pas, d'accord ?", termine-t-il non sans me faire un clin d’œil joueur que j'accueille d'un soupir exaspéré.

Je me tourne ensuite vers l'étendue émergée du sable. La chute du géant vert m'en a distrait un instant, mais je sens ma méfiance revenir. Tout comme la certitude que je devrais avoir une réaction plus étonnée ou intriguée par ce que je vois. Tant que ces aurores seront là, je ne pourrai pas concrétiser mon projet. Si ces ruines en détiennent la clé, inutile de perdre davantage de temps.

Et un peu d'ombre ne serait pas de refus.




- 787 mots

_________________


"Être libre, c'est ne pas s'embarrasser de liens."


Dernière édition par Nessandro le Sam 26 Mai 2018 23:01, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Site de fouille de Bien'en Tal
MessagePosté: Dim 20 Mai 2018 15:05 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 15:46
Messages: 13886
Le roi du désert vous laisse partir devant en vous souhaitant bonne chance. Gaël, de son côté, décide de rester avec les aldrydes, histoire de se renseigner sur les tempêtes de sable. Après tout, en tant que milicien, il est de son devoir de retrouver des traces de l'ambassadeur, et vous arriverez bien à vous débrouiller de l'exploration du temple... Les aldrydes vont également restées, menées par Jor'han, le mâle blond. Shada'iss et Kieran seront les seuls à vous suivre.

L'aldryde en profite pour signaler à Mathis que non, elle n'avait jamais assisté à cela avant, mais tout comme vous, elle a assez vu des aurores pour savoir qu'il ne faut jamais présumer de l'impossible avec elles...

Les archéologues vous conduisent dans une cavité récemment creusé. ils avaient remarqué que les oiseaux migrateurs s'arrêtaient toujours sur une dune et avaient décidé d'excavé cette partie du désert. Grand bien leur avait pris puisqu'ils avaient découvert là un site impressionnant. De fait, alors que le sable retombe lentement après la tempête, vous arrivez bientôt à une structure manifestement très ancienne et usée.

La taille du temple est majestueuse et son aspect ne correspond à aucune architecture connue pour vous, mais l'archéologue qui vous accompagne vous explique que c'est la forme habituelle des bâtiments sur le site. En revanche, les imposants pics noirs qui sont apparu suite à la tempête lui sont totalement inconnu, et ils dominent l'ensemble comme une sombre menace. Vous remarquez également qu'en effet, il y a un certain nombre d'oiseaux posés ici et là, ce qui est un peu incongru en plein désert.

Un petit campement a été dressé devant, où se trouvent quelques archéologues et des gardes du désert. Si vous avez besoin de fournitures d'aventures, ils pourront vous les vendre, sinon, il ne vous reste plus qu'à vous avancer vers l'escalier monumental, vers les portes ténébreuses et usées de ce lieu. Si ce que vous ont dit Kieran et les archéologue est vrai, vous allez bientôt fouler un sol autrefois arpenté par les dieux...

((( Adar : +0.5(post) +0.5(décision) +1(longueur)
Mathis : +0.5(post) +0.5(interactions) +0.5(longueur)
Nessandro : +0.5(post) +0.5(longueur)
Si vous voulez acheter quelque chose, demandez moi en MP ou par Discord, je vous dirais si les archéologues l'ont. Dans ce cas, vous pouvez considéré que votre achat est fait et continuer jusqu'à l'entrée du temple. Je mettrais vos fiches à jour à la prochaine MaJ )))

_________________
Chibi-Gm, à votre service !


La règle à lire pour bien débuter : c'est ICI !
Pour toutes questions: C'est ici !
Pour vos demandes d'interventions GMiques ponctuelles et jets de dés : Ici !
Pour vos demandes de corrections : C'est là !
Joueurs cherchant joueurs pour RP ensemble : Contactez vous ici !


Haut
 

 Sujet du message: Re: Site de fouille de Bien'en Tal
MessagePosté: Lun 21 Mai 2018 11:17 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Ven 9 Déc 2016 15:55
Messages: 49
Localisation: Hidirain
L’avertissement semble bien compris. Chacun garde ses distances. L’humain blond se présente sous le nom de Mathis, fils de Marcus et m’explique qu’ils s’apprêtaient à visiter des ruines qui pourraient nous aider à comprendre l’origine des aurores. Je fronce les sourcils. Comment pourrait-il y avoir un rapport entre des ruines et des phénomènes naturels ? Après quelques mots à un autre humain il prend la direction des ruines. Il n’est d’ailleurs pas le seul à y porter de l’attention. Le minuscule moucheron semble aussi pressé de s’y rendre. Si des réponses s’y trouvent, je n’ai aucune raison de traîner ici.

Sans accorder plus qu’un regard méprisant aux humains présents j’emboîte le pas de Mathis jusqu’à parvenir à une cavité qui est très certainement artificiel. Les humains haïssent ce qui provient de la nature, ils se sentent forcés de creuser, couper, inonder ou assécher pour construire leurs bâtiments hideux fait de pierre grise et froide. D’ailleurs, le bâtiment qui nous domine ne déroge pas à la règle. Immense, majestueux même. Mais aussi laid qu’il est grand. De la pierre sale, poussiéreuse, s’empilant pour dresser des tours rectangulaires dénués de vie. Cette structure me fait penser à une tombe, une crypte et la présence d’oiseaux de mauvais augure ne fait qu’accentuer cette impression.

Devant le bâtiment se dresse un petit campement où se mêlent tentes et étals. Des marchands. Même ici au milieu de nulle part les humains sont capables de trouver un moyen de combler leur soif de richesse. Je pousse un autre grognement avant d’avancer en les ignorants simplement. J'avance vers l’entrée du temple. Des portes usées qui mènent vers les ténèbres.

((270 mots.))

_________________




Haut
 

 Sujet du message: Re: Site de fouille de Bien'en Tal
MessagePosté: Sam 26 Mai 2018 21:24 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 18 Déc 2008 03:51
Messages: 3442
Localisation: Quête 34
Le roi de désert, en homme probablement fort occupé, prit congé de nous et nous pûmes enfin nous rendre à ces ruines si mystérieuses. Je suivis donc Kieran, accompagné des trois aldrydes et du taurion récemment arrivé parmi nous. Ce dernier tout aussi désireux d’élucider le mystère des feux du ciel. La chef des rebelles s’approcha alors de moi, et tout en voletant non loin de ma tête, elle m’expliqua de sa petite voix qu’elle n’avait jamais assisté à un tel phénomène, mais pour en avoir vu quelques aurores, elle avait déduit que c’était tout à fait possible.

Les archéologues nous conduisirent vers une espèce de trou qu’ils avaient récemment creusé. En fait, la présence d’oiseaux migrateurs sur les dunes avait éveillé leurs soupçons à tel point qu’ils avaient entrepris de creuser à cet endroit. Leur intuition s’était avérée juste puisqu’il s’agissait là d’un site remarquable sur plusieurs points de vue. Après quelques minutes de marches, nous arrivâmes devant une vieille structure délabrée, particulièrement étrange pour mes yeux de néophyte. Une fois de plus, des oiseaux s’étaient nichés sur les toits ou autres structures le permettant. L’archéologue nous expliqua que bien que les colonnes et les murs ressemblaient à l’ensemble des ruines du site, ce bâtiment-ci se distinguait par la présence de pics noirs. Ceux-ci étant récemment dévoilés suite à la dernière tempête de sable.

Je détournai quelques minutes mon attention des ruines pour la porter sur les tentes qui s’y trouvaient juste en face. Ce campement fut dressé par les gardes du désert et quelques archéologues qui gentiment nous offrirent de nous vendre de l’équipement. Je soupçonnai alors sans le mentionner que certains d’entre eux s’apparentaient peut-être davantage à des marchands voyant là l’occasion en or de faire de l’argent.

Je m’approchai alors des différents étals et les observai en détail réfléchissant à ce qui pourrait être nécessaire à mon exploration de ces lieux insolites. Ne disposant pas d’une vue nocturne, je m’équipai en conséquence :

« Je prendrai ces deux torches et le nécessaire pour les allumer, ainsi que cette grande corde, le grappin et quelques mousquetons. » Dis-je tout en pointant le matériel.

Je payai la somme demandée, rangeai le matériel dans mon sac puis me tournai vers l’étal voisin derrière laquelle se tenait une jolie femme au teint basané et aux magnifiques yeux couleur saphir.

« J’aimerais vous acheter cinq potions de soin moyenne, et aussi de la craie et du charbon de bois. » Contrairement à Aenaria, je ne possédais aucun pouvoir de guérison, je me devais donc d’être vigilant et me procurer les potions essentielles pour me guérir le cas échéant.

La femme aimable me sourit de toutes ses dents, m’indiqua son prix, fort raisonnable, puis ramassa les yus que je lui tendis.

Mes achats faits, je rejoins les autres qui déjà s’avançaient vers le gigantesque escalier. Selon ce qui nous avait été raconté, ce bâtiment avait jadis été l’habitation des dieux.
Je gravis donc ces marches qui me conduisirent à de grandes portes sombres que je franchis sans hésitation.

(((506 mots)))

_________________
Image


Haut
 

 Sujet du message: Re: Site de fouille de Bien'en Tal
MessagePosté: Sam 26 Mai 2018 23:00 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Site Internet  Profil

Inscription: Mer 14 Mar 2012 17:44
Messages: 752
Localisation: [Quête 34] Kendra Kâr



Un mouvement se fait enfin vers notre destination, ce qui n'empêche pas mon irritation de croître à chaque battement d'ailes. Je n'écoute que d'une spirale ce qui se dit sur le trajet, les géants chargés des lieux ayant décidé de creuser là où des oiseaux avaient l'habitude de s'arrêter. Et ils en ont dégagé une structure qui me fait froncer les sourcils. Froide, morte, faite de pierres gigantesques. À croire que ceux qui ont fait ça se sont amusés à dépecer une montagne pour y parvenir. Ma langue claque d'elle-même. Je pensais que les ruines allaient être de simples pierres et pans de murs bouffés par les éléments, mais non, évidemment ! Il faut que ce soit un truc qui ait résisté au passage du temps et encore avec un foutu toit ! J'ai horreur de ça. Je déteste ça. J'exècre l'idée même d'être encore bloqué entre six parois infranchissables ! Ou presque. Au moins, l'ombre ne manquera pas à l'intérieur.

Devant, un tas de bipèdes fait étalage de bibelots en tous genres, se permettant de les proposer... À la vente. À la vente, par mes ailes ! Je n'ai peut-être aucun attachement aux yus que je trimballe depuis ma mésaventure dans ce bouquin maudit, mais ce n'est pas pour autant que j'irai en refiler à l'un d'entre eux ! Quel que soit le degré de ténèbres présent à l'intérieur, j'ai encore quelques torches avec moi. Et l'orbe doré aussi, en cas d'urgence.

J'ignore le campement, et ne suis pas le seul à le faire. Le rôti d'elfe gravit les marches vers les portes usées d'un pas rapide. Encore un bipède de grande taille dans mon champ de vision. Cela me donne la nausée. En plus, son odeur carbonisée dans cette structure fermée sera impossible à ignorer. Raison de plus pour me faire pousser un grondement.

"Euhm... Nessandro ?", m'interpelle le Protecteur que je découvre un peu mal à l'aise et qui vole sur place en fixant les ruines. Il hésite. Je le vois ouvrir la bouche et la refermer plusieurs fois, jusqu'à ce qu'il finisse par avoir l'air frustré. "Non, ce n'est rien."

Je hausse un sourcil, alternant entre regarder les lieux et l'aldryde. Franchement, je ne vois pas ce qui le tracasse d'un coup. On va juste encore se retrouver obligés de faire équipe avec des abrutis immenses, à devoir coller le plafond pour être tranquilles, à faire attention où ces idiots tiendront leurs torches dans les possibles couloirs voire au cœur d'accès plongeant dans les prof...

"Oh."

J'ai compris. Mon énervement était tel que j'avais oublié ce détail. J'ôte mon casque, fais face à Dae'ron, attrape sa nuque et accole mon front au sien. Il est nerveux. Très, même s'il le masque habilement.

"Faut pas se fier aux apparences. L'intérieur est sans doute aussi stupidement gigantesque que le laisse imaginer l'ossature.", dis-je pour le distraire. "Rappelle-toi Maison-Sekteg. On va faire la même."

Le brun acquiesce sobrement, mais il lui faut le temps de se mordiller les lèvres et d'inspirer profondément plusieurs fois avant de trouver le courage de surmonter son appréhension. Je pensais que sa frousse des espaces clos avait été guérie après notre aventure sous terre chez les elfes, mais il faut croire que non.

Mes ailes sombres me portent à sa vitesse vers l'entrée à laquelle j'adresse un regard mauvais. Saletés d'aurores. Saloperies de géants vivants. Foutues ruines que je trouvais déjà moches, mais qui m'apparaissent pires encore maintenant qu'elles sont à l'origine d'un trouble chez le Protecteur.

Tout cela a intérêt à en valoir la peine.




- 592 mots

_________________


"Être libre, c'est ne pas s'embarrasser de liens."


Dernière édition par Nessandro le Sam 2 Juin 2018 18:02, édité 2 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Site de fouille de Bien'en Tal
MessagePosté: Dim 27 Mai 2018 10:43 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 15:46
Messages: 13886
La suite ici !

Adar : +0.5(post) +0.5(entrée dans le temple)
Mathis : +0.5(post) +0.5(entrée dans le temple) +0.5(longueur)
Nessandro : +0.5(post) +0.5(entrée dans le temple) +0.5(longueur)

_________________
Chibi-Gm, à votre service !


La règle à lire pour bien débuter : c'est ICI !
Pour toutes questions: C'est ici !
Pour vos demandes d'interventions GMiques ponctuelles et jets de dés : Ici !
Pour vos demandes de corrections : C'est là !
Joueurs cherchant joueurs pour RP ensemble : Contactez vous ici !


Haut
 

 Sujet du message: Re: Site de fouille de Bien'en Tal
MessagePosté: Dim 15 Juil 2018 12:17 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 15:46
Messages: 13886
Meraxès, alors que tu arrives dans le camps, des hommes du désert viennent te chercher. Ils sont armés et ne te donnent pas d'autre choix que de les suivre. Tu arrives dans le camps, entouré par les tentes ainsi que diverses ruines aux formes étranges. Tes gardent t'amènent devant deux hommes. Le premier est un aldryde en arme, aux ailes teintes en noir. Il était manifestement en train de parler avec l'autre et t'observe avec curiosité.

Image


L'autre est ni plus ni moins que le roi du clan Kel Attamara.

Image


Il t'observe avec surprise et une pointe de suspicion :

"Qui êtes-vous ? Et que faites-vous ici ?"

_________________
Chibi-Gm, à votre service !


La règle à lire pour bien débuter : c'est ICI !
Pour toutes questions: C'est ici !
Pour vos demandes d'interventions GMiques ponctuelles et jets de dés : Ici !
Pour vos demandes de corrections : C'est là !
Joueurs cherchant joueurs pour RP ensemble : Contactez vous ici !


Haut
 

 Sujet du message: Re: Site de fouille de Bien'en Tal
MessagePosté: Dim 22 Juil 2018 05:51 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mar 24 Nov 2015 00:25
Messages: 296
Localisation: Sur la planète Elysian
- IX -


Dans le campement perdu au milieu du désert de l’est, Meraxès put sentir une certaine tension. Des curieux étaient venu à sa rencontre à son arrivée, et même s’il les avait repoussé avec affabilité, il devinait une certaine fatigue percer à travers ses toiles fermées et assiégées par les vagues de sable. Les rares hommes qu’il put distinguer dans la pénombre des tentes à l’abri de la morsure du soleil étaient ostensiblement armées et le toisaient du blanc des yeux, à la fois distants et menaçants.

Le tintement caractéristique de l’acier pendu au ceinturon retentit alors. Des ombres blanches surgirent des dunes et l’intimèrent à le suivre pour rencontrer le responsable des lieux. L’elfe n’eut d’autre choix que d’accepter l’invitation de bonne grâce.

Ils arrivèrent dans un autre camp aux abords de ruines aux formes étranges qu’il ne parvint pas à distinguer clairement à travers les nuages de poussière. On le mena dans la plus vaste tente, où ils interrompirent la discussion entre deux hommes. Le premier ne lui fut pas présenté, mais il n’avait rien de commun, de part sa taille minuscule, plus petite qu’un gnome, et ses ailes dorsales qui n’avaient rien de postiche, et le second qui n’était ni plus ni moins que le roi Kel Attamara, le seigneur de ce désert.
Ce dernier qui ne s’attendait pas a de la visite, parut surpris qu’on le dérange et lui demanda aussitôt qui il était et ce qu’il voulait.

Meraxès fit une révérence courte et prit la parole :
« Majesté… Je me prénomme Meraxès, je suis guérisseur. Le temple de Gaïa de Tulorim a eut vent de troubles dans la région et m’a envoyé en tant que missionnaire. »

Le roi répondit simplement, laconique mais avec une pointe d’amusement qu’ils ne renonceraient jamais. Qu’ils n’avaient pas besoin de prêcheurs. Le guérisseur comprit alors qu’il avait peut-être un peu forcé avec son mensonge, mais il préférait s’annoncer comme un envoyé et souligner son pacifisme, car il ne savait pas où il mettait les pieds.

« Mon rôle n’est pas de convertir ou d’imposer ma foi, mais de définir les troubles que nous devinons et de préserver les vies. »

Et le souverain rétorqua non sans cynisme que s’il savait comment arrêter les tempêtes de sable qui tuaient et ne laissaient pas de cadavres, il était preneur.

« Je ne peux malheureusement vous aider qu’à la hauteur de ma contribution. »

A cela l’adryde se présenta comme Joh’ran de Nirtim, le chef en second des rebelles aldrydes. Mais Meraxès ignorait tout de ce peuple, si ce n’était son existence, et c’était la première fois qu’il en voyait un. L’aldryde ajouta alors qu’il enquêtait sur le temple qui se trouvait là et qu’il pouvait avoir un lien avec tous ces événements.

« Ces événements ? »

Il lui parla alors du feu dans le ciel, ainsi que des tempêtes de sable, car une venait de se déclencher et leur avait amené un elfe vert. A ces mots Meraxès s’approcha sensiblement. Il tenait enfin un témoignage de ces fameux événements. Mais le roi soupira, doutant qu’un lien unissait ces phénomènes.

« Tous les liens ne sont pas forcément absurdes. Vous avez pu constater ces changements : quelque chose s’est éveillé, une magie très ancienne, et il ne serait pas surprenant que son origine demeure dans une temple oublié. »

Kel Attamara hocha la tête d’un air entendu, lui laissant la libre entrée dans le temple, un homme de plus ou de moins en excursion ne l’importait guère. Meraxès marqua un silence.

« Avez-vous déjà envoyé vos hommes ? »

Ce n’était pas les siens, mais les compagnons de Joh’ran, les aventuriers de Nirtim. Cependant Meraxès ne réalisa pas que le chargé de cette expédition était bien l’aldryde qui était à ses côtés. Sans doute sa taille le rendait négligeable à ses yeux. Il ne prêta pas attention à sa présence ou a ses responsabilités, car il semblait qu’il en avait. Il préféra se concentrer sur le rôle du roi et de son peuple.

« Vos principes vous empêchent d’y pénétrer, ou craignez-vous ce que vous pourriez trouver dans ce tombeau ? »

Le roi répondit qu’il se chargeait de l’extérieur ses dangers. Il protégeait les vestiges alors que les archéologues faisaient leur boulot de leur côté. Il se fit alors plus sombre et déclara qu’il y avait quelque chose de mauvais dans le désert ces derniers temps, une chose indicible qu’il ne parvint pas à décrire.

« Je vois… Pourriez-vous m’indiquer l’entré de ce temple ? »

Le roi acquiesça et se tourna vers l’aldryde pour reprendre sa discussion.


- 760 mots -


- II -

_________________
.
Multi de : Daemon, Erastos
Thème de Meraxès

_________________


Dernière édition par Meraxès le Sam 25 Aoû 2018 23:43, édité 3 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Site de fouille de Bien'en Tal
MessagePosté: Dim 22 Juil 2018 10:02 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 15:46
Messages: 13886
Tu es conduit en direction d'une vaste structure en pierre, sur laquelle sont posés un nombre impressionnant d'oiseaux, surtout au vu de l'aspect désertique des environs. Un escalier permet d'accéder à une entrée ténébreuse mais il y a plus surprenant : Si les bâtiments proches correspondent assez bien à une structure de ruines en pierre classique, tu vois au loin comme une autre structure, faite de pierre noir aux formes organiques, curieusement scintillante sous le soleil.

Quelques tentes se dressent devant, occupée par des archéologues proposant du matériel divers à vendre. Ils te signalent que plusieurs aventuriers sont déjà entré et se sont dispersés dans les ruines. Certains sont revenus pour demander de l'aide pour résoudre une énigme avant de repartir avec l'un des archéologues, ils n'ont pas plus d'informations.

_________________
Chibi-Gm, à votre service !


La règle à lire pour bien débuter : c'est ICI !
Pour toutes questions: C'est ici !
Pour vos demandes d'interventions GMiques ponctuelles et jets de dés : Ici !
Pour vos demandes de corrections : C'est là !
Joueurs cherchant joueurs pour RP ensemble : Contactez vous ici !


Haut
 

 Sujet du message: Re: Site de fouille de Bien'en Tal
MessagePosté: Sam 28 Juil 2018 00:45 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mar 24 Nov 2015 00:25
Messages: 296
Localisation: Sur la planète Elysian
- I -


Meraxès fut conduit vers le temple dans lequel avaient pénétré les aventuriers. Tandis qu’il marchait avec son escorte, le vent tomba et ouvrit la perspective sur les sables environnants. Ce fut une intrigante découverte. Peut importe la direction dans laquelle il regardait, il apercevait les silhouettes des ruines endormis depuis des milliers d’années, à demi enfouis sous le sable. Ce spectacle lui évoqua le crépuscule de civilisations anciennes, dont on ne savait rien, hormis ce qu’on avait pu sortir des vestiges comme celui ci ou des vielles légendes déformées par les siècles ; et avec les récentes histoires qui couraient en ce moment et les feux dans le ciel, cette impression étrange qui l’habitait n’augurait rien de bon.

Ainsi les hommes du roi le menèrent vers l’une des plus imposante résurgence, celle qu’ils nommaient à raison le Temple des oiseaux. C'était une succession d’arches et de piliers décapités, comme une forêt morte et pétrifiée, et qui semblaient dissimuler un complexe souterrain bien plus grand. Certaines colonnes montaient encore à une bonne hauteur et il était évident que le bâtiment d’origine était bien plus haut. Le plus étrange restait le nombre impressionnant d’oiseaux perchés sur ses pierres. Une nuée morbide de vautours et de corbeaux s’échangeait des cris perçants qui ne tarissaient point.

Quelques archéologues s’étaient installées devant l’entrée du tombeau et avaient dressé des tentes sous lesquelles ils vendaient divers matériels pour la fouille. Meraxès ne prêta pas attention aux outils et autres nécessaires de survie ; il avait déjà quelques vivres et se surcharger n’était pas son genre. Il préférait rester légé. Et puis, il ne partait pas bien loin, ce n’était après tout qu’une vulgaire ruine à explorer.
A ce sujet il s’enquit sur le sort des aventuriers entrés. On lui apprit que certains d’entre eux étaient sortis pour demander de l’aide pour une énigme et étaient re-rentrés aussitôt. Les hommes ne savaient rien de plus, mais c’était suffisant pour donner un aperçu de ce qui l’attendait.

Si les secrets de ces ruines étaient encore inviolés, c’était parce qu’ils étaient gardés par d’autres secrets. Les visiteurs devaient surement être testé et seul les méritants arriveraient à découvrir le cœur du temple.

« Si certains souhaitent m’escorter là dedans, je leur serait fort gré. Ce temple à l’air vaste et j’ai peur de m’égarer. Cependant rien ne vous y oblige, mais sachez que vous ne risquez rien en ma compagnie. »

Alors qu’il attendait une possible réponse positive des personnes présentes, son regard bifurqua par-delà les dunes. Une étrange structure se dessinait au loin et elle ne ressemblait à aucun des temple qu’il eût vu pour l’instant. Ses pierres étaient noires et luisaient sous le soleil, comme gluantes, ou polis par les tempêtes. On aurait dit le dos d’une créature méphitique et gigantesque assoupi depuis des siècles.

Il pensa alors au nombre de pierres qui sortaient de terre et se remémora que l’essentiel des vestiges étaient invisibles à leurs yeux. Il était possible qu’un dédale infini s’étende sous leurs pieds et l’idée de s’y introduire devint beaucoup moins pertinente aux yeux de Meraxès. La colonie d’archéologues était installée de longue date et ce simple détail sous-entendait le caractère massif de ces catacombes.

Oui. L’idée de s’y introduire lui paraissait de moins en moins bonne.

« Il faut dire que... j’ai vraiment un mauvais sens de l’orientation. »


- 500 mots -


- III -

_________________
.
Multi de : Daemon, Erastos
Thème de Meraxès

_________________


Dernière édition par Meraxès le Sam 25 Aoû 2018 23:42, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Site de fouille de Bien'en Tal
MessagePosté: Dim 29 Juil 2018 10:23 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 15:46
Messages: 13886
Un archéologue secoue la tête :

"Nous ne somment pas sensé entrer avant que les aventuriers n'aient bien explorer, du moins pas sans qu'ils nous le demandent. D'ailleurs celui qui est entré devrait être sorti... Mais nous savons qu'un de vos compagnons à pris du charbon pour tracer son passage. Et sinon, nous pouvons vous vendre cette boussole pour 50 yus ! L'intégralité seront au bénéfice du chantier de fouille, bien sûr."

Meraxès : +1(deux posts) +1(informations et discussions) +1(longueur)

_________________
Chibi-Gm, à votre service !


La règle à lire pour bien débuter : c'est ICI !
Pour toutes questions: C'est ici !
Pour vos demandes d'interventions GMiques ponctuelles et jets de dés : Ici !
Pour vos demandes de corrections : C'est là !
Joueurs cherchant joueurs pour RP ensemble : Contactez vous ici !


Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 32 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016