L'Univers de Yuimen


Forum de Jeu de Rôle Médiéval-Fantastique




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 37 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Les docks
MessagePosté: Dim 11 Juin 2017 09:51 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 15:46
Messages: 13524
Jet d'action : réussite

Ton attaque quasiment suicidaire semble remporté plus de succès que quiconque s'attendait. Tu fends les rangs des fanatiques, te taillant un chemin sanglant, blessant ou tuant plusieurs ennemis. Ils se referment néanmoins sur toi et malgré ta force, leur surnombre est écrasant. Leur chef recule parmi les siens, visiblement peu pressé de se battre contre toi. Il les exhorte à se battre et à t'éliminer.

Les frères du feu se referment sur toi et il va falloir sortir de la mêlé si tu ne veux pas être taillé en pièces, mais paradoxalement, cette situation difficile peut présenter une ouverture intéressante : Tu t'es enfoncé si loin dans leurs rangs que tu peux aussi simplement sortir d'un côté ou de l'autre. Autrement dit, tu as le choix entre revenir à ton point de départ ou au contraire traverser les rangs pour rejoindre les apôtres comme tu le voulais au début.

Tu peux aussi tenter de pousser en direction du chef des frères, mais là, le danger est bien plus grands...

Une chose est sûr, quoique tu veuilles faire, les choix stratégiques que tu va faire seront primordiaux.

((( Heartless : +0.5(post) +0.5(succès de l'attaque) )))

_________________
Chibi-Gm, à votre service !


La règle à lire pour bien débuter : c'est ICI !
Pour toutes questions: C'est ici !
Pour vos demandes d'interventions GMiques ponctuelles et jets de dés : Ici !
Pour vos demandes de corrections : C'est là !
Joueurs cherchant joueurs pour RP ensemble : Contactez vous ici !


Haut
 

 Sujet du message: Re: Les docks
MessagePosté: Dim 18 Juin 2017 12:23 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mer 27 Oct 2010 20:28
Messages: 6522
Localisation: :DDD
Heartless fendit les rangs de ses ennemis, frappant ceux qui étaient assez idiots pour lui barrer la route, mais il fut bien vite submergé par le nombre et son avancée se fit plus lente et difficile, alors que leur chef reculait encore dans ses rangs.

Il pouvait encore sortir de la mêlée, mais après avoir versé autant de sang, il n'avait aucune intention de laisser le chef s'en sortir. Celui qui manipulait les ignorants et poussait les crédules à se sacrifier pour des raisons stupides, le maître d'un culte infondé. Peu d'êtres pouvaient autant que lui s'attirer la haine et le mépris de l'homme qui s'était fait capitaine par la sueur et le sang.

- Tu n'm'échapperas paaaas !!

Dans un cri rageur, il s'enfonça encore plus dans les rangs adverses, allant tout droit pour empaler le fanatique, jouant de ses réflexes pour éviter au mieux les coups convergeant vers lui...


- > Charge armée niveau max

_________________
Image


Haut
 

 Sujet du message: Re: Les docks
MessagePosté: Dim 18 Juin 2017 14:13 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 15:46
Messages: 13524
Mathis et Aenaria :

Mathis s’aperçoit bien vite qu'à courir trop vite, il va juste perdre sa compagne en route... et pour tout dire, quand vous arrivez aux docks, vous vous sentez soudain un peu bête. Le quartier fait plusieurs kilomètres carrés, la nuit vient de tomber, et vous n'avez pas la moindre idée d'où aller.

Vous patauger dans ce que vous préférez considérer comme de la boue, arpentant les petites ruelles étriquées. Des ombres se meuvent dans le noir, des yeux se posent sur vous... Pas de bandits, vraiment... juste des gens très pauvres qui voient deux individus manifestement plus riche venir dans leur domaine. Cependant, la vue de vos armes les convainc de ne rien tenter. Sans parler du fait qu'avec les aurores, la rue est plus éclairée que d'ordinaire...

C'est après une bonne heure à tourner en rond que vous remarquez pour la première fois quelque chose d'insolite : Un groupe d'hommes, une bonne douzaine, avec des torches, se hâte dans la rue. Ils manquent de vous bousculer et l'un deux crache vers Mathis :

"Dégage le passage, jouvenceau ! Si tu veux te farcir des elfettes, va le faire ailleurs !"

Un autre lance un regard à Aenaria en ricanant :

"En même temps, je le comprends !"

Le chef, un colosse à la barbe noir, un peu mieux habillé, avec une hache de bucheron et un accent campagnard grogne :

"Perdez pas de temps, bande d'abrutis, on a du boulot..."

Et le groupe se remet en marche, visiblement pressé.

Heartless :

Jet d'action (avec malus pour la difficulté) : réussite l

Contre toute attente,, tu bouscules les fanatiques les uns après les autres, réussissant par ton agilité à éviter de prendre plus que des estafilades. Tu parviens au chef des Frères de la nuit de feu. Celui-ci dégaine maladroitement une arme et tente de la brandir vers toi... au moment où ton trident se plante dans son corps.

Un flot de sang s'écoule de sa capuche tandis qu'il se plie en deux. La blessure est mortelle, il n'en a plus pour longtemps.

Hélas, maintenant, tu es en plein milieu des Frères qui crient vengeance. Plus aucune retenue dans les yeux vengeurs tournés vers toi. Tu as réussi à éliminer le chef de ces dangereux fanatiques, et probablement leur ordre avec... mais cela risque fort d'être au prix de ta vie.

(((Heartless : +0.5post) +0.5(action d'éclat), et pour cette action couillu, acte de prestige : La fin de la Nuit de Feu )))

_________________
Chibi-Gm, à votre service !


La règle à lire pour bien débuter : c'est ICI !
Pour toutes questions: C'est ici !
Pour vos demandes d'interventions GMiques ponctuelles et jets de dés : Ici !
Pour vos demandes de corrections : C'est là !
Joueurs cherchant joueurs pour RP ensemble : Contactez vous ici !


Haut
 

 Sujet du message: Re: Les docks
MessagePosté: Dim 18 Juin 2017 21:10 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Site Internet  Profil

Inscription: Dim 16 Mai 2010 15:20
Messages: 7666
Localisation: Kendra Kâr
Mathis proposa en retour que ce soit Ehemdim qui aille avec Sinoé à la milice, cela semblait aussi logique. Ehemdim connaissait parfaitement la ville, il pourrait aisément nous retrouver sur place. Je savais juste où se trouvait le port et donc les docks, il nous trouverait facilement. J'acquiesçai donc à la proposition de l'humain et prit la direction des docks avec lui.

Au coin de la rue, j'indiquai de la main la direction à suivre à Mathis. Il passa rapidement devant moi avant de finalement ralentir l'allure une fois qu'il arriva à l'entrée des docks. Cette zone était beaucoup plus grande que dans mon souvenir. Nous nous mîmes à arpenter les rues à la recherche du moindre indice.

Nous n'avions pas la moindre idée de l'endroit exact où se trouvait notre cible, nous avançions assez difficilement dans ces rues. En regardant le sol, je découvris une sorte de terre qui formait une boue collante. Nous serpentions de plus en plus dans des petites rues étriquées mais heureusement pour nous, les aurores boréales nous permettaient de voir correctement, en tout cas je ne ressentai pas le besoin d'ajouter de la lumière.

Des personnes nous regardaient avec défiance et envie avant de finalement changer leurs visages lorsqu'ils voyaient nos armes. Nous avançions, nos marchions doucement mais prudemment pendant plusieurs minutes qui me semblèrent se transformer en une heure avant de trouver quelque chose à nous mettre sous la dent ou plutôt quelqu'un voir quelques uns.

Une groupe d'une douzaine d'hommes équipés de torches marchaient vite dans la rue ou nous nous trouvions. Ils ne firent même pas attention à nous et plusieurs nous bousculèrent presque. Quelle petite bande malotrus impolis ! J'étais prête à sortir de mes gonds mais je n'en fis rien. Ils étaient plus nombreux que nous, mieux valait se tenir à carreaux. Malheureusement, l'un d'eux cracha du poison à l'intention de Mathis avant qu'un autre ne me lance une pique.

(Sithi soit loué, Ehemdim n'est pas là...)

Le chef de la petite troupe asséna une phrase qui ne demandait aucune réponse à part de l'action, ce qu'il demandait, reprendre la route. Le groupe qui s'était arrêté reprend sa marche d'un pas pressé. Regardant rapidement autour de moi, je reculai de quelques pas avant de me mettre à courir en direction du mur le plus proche afin de marcher sur le mur, atteingnant ainsi le toit de la maison.

Je me relevai rapidement afin de tendre le cou et voir la direction que prenait le groupe. Les torches que les hommes portaient étaient comme un phare guidant les bateaux. Ils étaient encore tout proche de nous, les derniers n'avaient parcouru que trois mètres. Laissant mon regard couler vers Mathis, je lui parlai mentalement.

(Mathis, ne t'inquiète pas c'est Aenaria. J'ai acquis la capacité de parler au gens par télépathie. Je reste là haut pour regarder où ils se dirigent, fais comme tu le sens.)

Je lui laissai carte blanche en espérant qu'il n'aurait pas trop peur à cause de ma petite intervention mentale où qu'il ne ferait pas de coup d'éclat..


(((+ 500 mots)))

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Les docks
MessagePosté: Sam 24 Juin 2017 15:52 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 18 Déc 2008 03:51
Messages: 3326
Localisation: Quête 30
Suite à l’acquiescement d’Ehemdim, je me mis à courir sans hésitation en direction des docks de cette ville qui était la mienne. Tout comme je l’avais annoncé, mes jambières me permirent de me rendre très rapidement sur les lieux de rassemblement des aldrydes, ou plutôt sur les alentours de ce qu’on croyait être l’endroit où elle se retrouverait. En fait, dans l’empressement de nous rendre immédiatement au port dans le but de capturer les aldrydes et de récupérer le bouquin, nous avions eu la bêtise de penser qu’on tomberait immédiatement sur les petites créatures ailées. Et notre étourderie était encore plus grande quand on songe que les alentours de ports sont grands et qu’au contraire les aldrydes sont très petites. J’avais donc ralenti le rythme, et Aenaria qui par sa formation militaire jouissait d’une bonne forme physique, me rejoignit en peu de temps. Contrairement à mes attentes, mes jambières s’étaient avérées inutiles.
C’est ainsi que moi et Aenaria arpentions les sombres ruelles à la recherche d’indices quelconques nous menant aux petites voleuses assassines. Nos bottes laissèrent des traces dans ces ruelles boueuses, étroites et insalubres. Hormis quelques pauvres gens affamés nous dévisageant les petites rues semblaient parfois désertes, mais il n’en était rien. Des criminels circulaient adroitement dans l’ombre et nous avaient probablement suivi un certain temps. Notre attitude, notre allure, les avaient sûrement dissuadé puisque nous ne fûmes aucunement importuné pendant toute l’heure que dura nos vaines recherches.

Puis, nous vîmes et surtout entendirent une douzaine d’hommes en colères venir dans notre direction. Munis de torches, leur rythme de marche était rapide, et une fois à notre hauteur, ils nous bousculèrent sans ménagement. Un de ceux-ci, un rustre de première, aux longs cheveux noirs graisseux lui descendant jusqu’aux épaules se permit de nous insulter en nous crachant aux visages des insultes sans fondement, nous faisant sentir du coup son haleine fétide. Son compagnon, un petit bedonnant aux cheveux roux, ne faisant pas meilleure mine se joignit à ces railleries. Ni moi, ni Aenaria ne commenta les propos de ces deux imbéciles. Ce fut un colosse à la longue barbe noire et à l’allure moins débraillée, qui les interrompis de son accent campagnard, leur rappelant qu’ils avaient une besogne à achever.

Espérant que leur corvée avait un lien avec notre mission, je m’adressai à celui qui semblait leur chef.

« Vous allez ou ? Qu'avez-vous de si pressé à faire ? »

Il ne m’écouta point, il daigna à peine m’accorder un petit regard dédaigneux avant de poursuivre son chemin, sa lourde hache sur son épaule droite.
Je n’abandonnai pas pour autant, le suivant sans rien lui demander de plus. Voyant mon insistance, il s’arrêta, me menaçant de me mêler de mes affaires, poussant même un grognant qui se voulait intimidant.

Je ne dis mot et m’apprêtais à le suivre, lorsque je sursautai. En effet, une fois venait de se faire entendre dans mes oreilles. Il s’agissait d’Aenaria. Elle m’informa qu’il lui était possible de communiquer avec moi et m’informa qu’elle était en hauteur et qu’elle nous suivrait de près. Bien que très surpris, j’usai de mon intelligence et je pris soin de ne pas lever mon regard dans les airs. Au contraire, je regardai le sol boueux et j’acsquiescai de la tête. Pendant ce moment, les hommes avaient avancé. Je me dépêchai donc de les rejoindre et je me mis à la hauteur du dernier, et marcha à ses côtés, évitant la proximité du chef.

(((576 mots)))

_________________
Image


Haut
 

 Sujet du message: Re: Les docks
MessagePosté: Dim 25 Juin 2017 04:58 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mer 27 Oct 2010 20:28
Messages: 6522
Localisation: :DDD
Perçant les lignes des fanatiques puis le foie du prêcheur de la violence, Heartless s'était laissé entraîné par sa propre rage jusqu'à la réussite de son objectif... et sa perte, probablement.

Alors qu'il regardait la vie s'échapper lentement mais sûrement des yeux de sa victime, il n'avait d'autre choix que se rendre à l'évidence, il était cerné. Cela voulait-il dire que le désespoir s'était enfin emparé de notre pirate ? Au contraire, voir autant d'ennemis lui courir après ne faisait qu'enhardir sa rage déjà puissante !

Dans un hurlement bestial, il empoigna le corps mourant par le col et s'en servit comme un rempart vivant alors qu'il courait vers les apôtres, tenant son bouclier de chair à bout de bras devant lui ! Il allait devoir percer leurs rangs de long en large et refaire tout le trajet qu'il avait effectué pour atteindre sa destination, mais c'était soit ça, soit s'éterniser dans une mêlée perdue d'avance. Il espérait seulement ne pas s'épuiser avant d'en voir la fin.


-> Charge armée niveau max + instinct sauvage niveau max avec le cadavre du chef.

_________________
Image


Haut
 

 Sujet du message: Re: Les docks
MessagePosté: Dim 25 Juin 2017 10:50 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 15:46
Messages: 13524
Mathis :

Tu cour un peu jusqu'à te mettre au niveau du dernier marcheur et te promener à côté de lui. Vous marchez pendant quelques minutes avant que le dernier du groupe ne te remarque. Il se tourne vers toi et cligne un instant des yeux, visiblement surpris de voir que celui qui marche à côté de lui n'est visiblement pas l'un d'eux. Il finit par bafouiller à l'intention de ses compagnons :

"Euh... bah... euh... hé ! Là, le gars... enfin..."

La colonne s'arrête à nouveau et une douzaine de pair d'yeux se tournent vers toi. Le chef s'énerve tout en s'élançant vers toi.

"Bordel, on n'a pas que ça à faire ! Débarrassez-moi de cet abruti !"

Tu vois son large visage barbue agacé s'approcher... avant qu'il ne porte un furieux coup du plat de sa hache dans ta direction.

(((jet d'attaque : échec)))

Mais sous le coup de la colère, et tes capacités d'esquive aidant, tu évites sans peine l'attaque. Mais maintenant, tout le groupe se tourne vers toi en brandissant bâtons, fourches, marteaux et autres outils menaçants...

"Arrête de nous coller aux basques, c'est mon dernière avertissement ! Si dans cinq secondes tu n'as pas tourné les talons, tu vas le regretter !" s'exclame le chef.

Et tu vois sans peine qu'il ne plaisante pas. Le délais de cinq seconde semble plus sonner comme deux ou trois maximum dans sa bouche, et guère plus d'une dans les yeux des paysans gonflés à bloque.

((( Mathis : +0.5(post) +0.5(longueur) +0.5(Mathis, alias le troll de compèt') )))

Aenaria :

Tu vois la lumière du groupe avancer au loin... puis s'arrêter. Tu as vu Mathis partir dans la même direction et une sourde inquiétude commence à monter en toi...

((( Aenaria : +0.5(post) +0.5(couverture de loin) +0.5(longueur) )))

Heartless :

La situation est difficile et les renforts tardent à arriver. Autour, les coups se mettent à pleuvoir, mais ta manœuvre d'utiliser le corps du chef fait son effet. Les hommes, hésitent à attaquer et tu arrives à fendre une partie des rangs de manière à peu prêt efficace... sauf que tu te retrouve bientôt avec des ennemis dans le dos. Un coup d'épée courte percute ton casque avec violence. Ce dernier tient le coup mais la pointe se prend dedans et l'envoie voler au loin. Tu es maintenant tête nue au milieu de tes ennemis !

Heureusement, les Apôtres ont maintenant compris que tu étais sans doute leur seul espoir. À la demande de leur chef, ils ramassent des morceaux de bois de leur feu, au pied de la statue d'oiseau, pour les brandir dans des volées de flammes et d'étincelles. Ils arrivent à faire reculer un peu les Frères et tu te retrouve finalement parmi eux. Les blessures et la fatigue commencent à se faire sentir mais ton courage parvient à équilibrer encore un peu la situation... mais point de mystère : cela ne durera qu'un temps. Si vous restez ici, vous risquez de vous faire massacrer par l'ennemi, largement supérieur en nombre et en équipement...

((( Heartless : +0.5(post) +0.5(stratégie efficace et motivation des troupes) )))

_________________
Chibi-Gm, à votre service !


La règle à lire pour bien débuter : c'est ICI !
Pour toutes questions: C'est ici !
Pour vos demandes d'interventions GMiques ponctuelles et jets de dés : Ici !
Pour vos demandes de corrections : C'est là !
Joueurs cherchant joueurs pour RP ensemble : Contactez vous ici !


Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 37 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016