L'Univers de Yuimen


Forum de Jeu de Rôle Médiéval-Fantastique




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 27 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Les ruelles
MessagePosté: Dim 26 Oct 2008 23:06 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Site Internet  Profil

Inscription: Lun 20 Oct 2008 21:22
Messages: 22817
Localisation: Chez moi^^
Les ruelles


Image


Tantôt à l'air libre, tantôt couvertes, les ruelles de Tahelta parcourent la ville en tout sens et il est facile d'y circuler sans encombres. Elles sont claires, bien éclairées la nuit et souvent verdoyantes de lierre ou de glycine.

Il y a rarement d'embrouilles dans celles-ci, les quelques malfrats préférant l'avenue où ils peuvent se mêler à la foule.

_________________
Pour s'inscrire au jeu: Service des inscriptions

ImageImageImage

Alors il y a une règle que je veux que vous observiez pendant que vous êtes dans ma maison : Ne grandissez pas. Arrêtez, arrêtez dès cet instant. Wendy dans "hook" (petit hommage à Robin Williams)
Pour toute question: Service d'aide
Pour les services d'un GM: Demande de service


Je suis aussi Lothindil, Hailindra, Gwylin, Naya et Syletha


Haut
 

 Sujet du message: Re: Les ruelles
MessagePosté: Ven 19 Fév 2010 09:20 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 23 Nov 2008 18:11
Messages: 2608
Localisation: Quête 30 : Fan-Ming
Toujours à cheval, nous parcourons les ruelles vers le centre de la ville et le bâtiment de la milice, les gardes sont toujours à dix pas devant nous, nous laissant l'occasion de parler doucement.

(Il va falloir s'écarter dans deux ruelles.)

J'hésite à demander plus de détails à mon père puis estime que, finalement, je ne préfère pas savoir. Nous tournons dans une petite ruelle aux murs couverts de glycine tandis que nos guides continuent, j'ai peur qu'ils se rendent compte assez vite de notre départ.

(Lance le galop, et prépare ton épée!)
(C'est quoi le plan?)
(Direction Sor-Tini en voie directe!)

Je laisse ma faera guider mon cheval à travers les ruelles en suivant mon père. Chacun des deux semblent savoir où nous allons dans cette grande ville, derrière nous, les cris du sergent retentissent à notre poursuite.

(((Vers la milice)))

_________________


Je suis aussi GM14, Hailindra, Gwylin, Naya et Syletha


Haut
 

 Sujet du message: Re: Les ruelles
MessagePosté: Dim 13 Sep 2015 18:43 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mar 6 Déc 2011 21:59
Messages: 512
Localisation: Tulorim
Lorsque nous débarquons, c’est la mort dans l’âme que je mets les fers aux poignets de mon père. Le ramener ainsi me pèse sur le cœur, surtout en sachant tout ce que je sais. J’espère juste que nous ne croiserons personne entre ici et la milice. Heureusement, nous avons atterris alors qu’il fait nuit. Normalement il n’y a pas de repos pour les braves de la milice, ainsi il n’y aura pas de raison que l’on soit à la porte du bâtiment.

On prend notre temps pour marcher et on se raconte des anecdotes diverses d’un temps où la vie me paraissait plus simple. Un temps où les choses étaient pourtant déjà faussées. Lorsque l’on passe devant le marché, il me rappel le premier jour où il m’avait emmené avec lui pour chercher de nouvelles armes à réparer. Ce jour-là avait marqué mes premiers pas vers la carrière militaire.

Ce souvenir est à la fois doux et douloureux. Et finalement, au détour d’une ruelle, ce que je ne voulais pas qu’il se produise, arrive. L’une de nos vieilles connaissances, un forgeron concurrent de mon père, croise notre route. Son haleine empeste l’alcool. Je l’avais toujours soupçonné d’avoir la bouteille facile, mais à ce point-là, je ne l’avais pas imaginé !


"Nom de nom !!! Doraën Caliëel !! Alors tu t’inities à des jeux coquins !, lui dit-il en lui faisant un clin d’œil avant de porter son regard sur moi. Oups…"

"Vous devriez arrêter la boisson, Igëim ! Enfin, pour ce soir ! Allez vous écrouler dans un coin."

"Ohlala mais quelle rabat-joie ! Mais dis-moi, c’est pas toi qui t’es faite exclure de l’école, Elyria !", me lance-t-il en chancelant.

"Je ne vais pas perdre mon temps à parler avec vous ! Nous avons des choses à faire."

"Fous-nous la paix Igëim ! Tu ne voudrais pas que je rapporte à Alänia l’histoire de la prostituée…"

Je ne connais pas cette histoire, mais elle semble réveillée des souvenirs plus ou moins avouables dans la tête d’Igëim, vu la tête qu’il fait. Sitôt dit, le saoulard tourne les talons et s’effondre dans un coin deux cent mètres plus loin. Ce comportement n’est pas commun sur le Naora et je dois avouer que je suis surprise, mais après tout, on en croise partout…

Nous reprenons notre route, le cœur un peu plus léger. Cette diversion nous fait sourire et nous fait oublier un instant la destination qu’est la nôtre et qui ne tarde pas à se dresser devant nous. Je m’arrête sur le seuil de la milice de Tahelta.


"Nous voilà arrivé père… Je suis sincèrement désolée…"

"Ne le sois pas ma fille, mais… Tu pensais ce que tu as dit avant de dormir ? Que tu me sortirais de là ?"

"Oui, bien sûr que je le pense !"

"Alors je tiendrais le coup… Merci ma fille !"

Sur ces mots, il commence à monter les marches du condamné.

_________________
Image
Un grand merci à Dame Itsvara pour la signature




Haut
 

 Sujet du message: Re: Les ruelles
MessagePosté: Sam 25 Juin 2016 17:03 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mar 6 Déc 2011 21:59
Messages: 512
Localisation: Tulorim
Une fois seule dans la rue, je ressens un violent contrecoup. Toutes ces révélations au sujet de ma mère me prennent au dépourvu. Jamais je n’aurais pensé que s’était elle le tyran de la famille. Au final, ma capacité et ma volonté farouche d’être indépendante m’ont protégé de son influence néfaste. Soudainement je pense à Èroma et regrette son absence à mes côtés.

Je sens des larmes monter. Je secoue ma tête afin de les chasser. Il ne faut pas que je me laisse aller. J’ai une ville à trouver sur le Naora. Une ville liée à l’eau, à la magie de l’eau. Tu parles d’un indice !! Il va me falloir une éternité pour la trouver… Je n’ai jamais été très douée pour les devinettes. Je suis à peine sortie de ce manoir loufoque, où j’ai eu des énigmes en veux-tu en voilà, qu’une nouvelle devinette s’impose à moi. En attendant, un peu de repos me fera du bien.

Sur cette constatation, je prends le chemin d’une auberge, en quête en plus du repos, d’une illumination sur l’endroit où je doit aller.

_________________
Image
Un grand merci à Dame Itsvara pour la signature




Haut
 

 Sujet du message: Re: Les ruelles
MessagePosté: Mar 5 Juil 2016 21:52 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Site Internet  Profil

Inscription: Dim 16 Mai 2010 15:20
Messages: 7731
Localisation: Kendra Kâr
Intervention de guilde pour Elylia


Alors que tu arpentes les rues, tu croises la route d'une jeune sindel, encore adolescente. Vêtue simplement d'une robe elfique blanche, et ne regardant pas où elle va, elle te heurte de plein fouet alors qu'elle court ou plutôt qu'elle fuit un sindel qui est sur ses talons. Sous le choc, tu ne bouges pas d'un centimètre et le garçonnet ne peut que rire de la situation. La jeune demoiselle en détresse se relève et se cache derrière toi.

- "Aidez-moi, il me poursuis pour m'embrasser mais je ne veux pas ! J'étais devant chez moi et il m'a fait du mal. J'ai du fuir pour trouver de l'aide."

Le garçon prit une mine offusquée comme pour se dédouaner de ces actes, vrais ou pas.

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Les ruelles
MessagePosté: Mer 6 Juil 2016 19:10 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mar 6 Déc 2011 21:59
Messages: 512
Localisation: Tulorim
Alors que je marche en me creusant les méninges pour trouver la ville qui détient l’objet que je convoite, j’entre aperçois à peine le boulet de canon qui me heurte de plein fouet. Une fois le choc passé, je constate que mon boulet est une jeune sindel qui tente d’échapper à un garçonnet. Elle se réfugie derrière moi, décidant de m’attribuer le rôle de bouclier. Trop sympa ! Elle me demande de l’aider parce que visiblement, le jeune homme souhaite l’embrasser mais elle ne le veut pas.

Je ne sais pas si j’ai envie de rire ou plutôt envie de l’envoyer se faire voir chez les hinïons !


"Écoutez les jeunes, je n’ai pas le temps pour ces enfantillages ! Sache petit que ce n’est pas en la poursuivant que tu vas obtenir ce que tu veux. Les femmes on les courtise, rentre-toi bien ça dans ton crâne de piaf, vu ?"

Puis me retournant, je m’adresse à celle qui est tapie dans mon dos.

"Quant à toi, sache que fuir ne sert jamais à rien. Pour résoudre un problème il faut l’affronter, c’est compris ?"

Je n’ai pas l’habitude de réagir ainsi. Il faut croire que le voyage m’a déréglé le cerveau ! Toutefois je décide d’attendre une éventuelle réaction des deux jeunes elfes avant de reprendre ma route.

_________________
Image
Un grand merci à Dame Itsvara pour la signature




Haut
 

 Sujet du message: Re: Les ruelles
MessagePosté: Jeu 7 Juil 2016 22:45 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Site Internet  Profil

Inscription: Dim 16 Mai 2010 15:20
Messages: 7731
Localisation: Kendra Kâr
Intervention de guilde pour Elylia


Le garçon a l'air médusé à ta réflexion alors que la jeune sindel le montre du doigt en pouffant puis la situation se renverse, le garçonnet se mettant à rire de la mésaventure verbale de la demoiselle. Cette dernière finit par fondre littéralement en larmes, ne comprenant pas ton comportement. Elle avait bien vu que tu portais une arme à la ceinture et elle attendait que la protège.

- "Mais il a pas seulement voulu m'embrasser, il m'a frappé au visage. Je n'ai pas de marque mais il m'a GIFLÉ !!!"

Cette fois-ci l'attention de la foule t'entourant fut attirée vers la petite scène dont tu étais la malheureuse actrice.

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Les ruelles
MessagePosté: Ven 8 Juil 2016 18:34 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mar 6 Déc 2011 21:59
Messages: 512
Localisation: Tulorim
Les deux jeunes restent sans voix lorsque je leur fais mes remontrances. Toutefois ils ne ratent pas l’occasion de se moquer l’un de l’autre. Cependant, la jeune sindel ne semble pas du tout ravie de la tournure qu’a prise la situation, puisqu’elle s’époumone en me précisant qu’il n’a pas simplement voulu l’embrasser, mais qu’il l’a en plus giflé. Cette petite peste à de la voix et réussi à rameuter les curieux qui bientôt laissent tomber leurs activités pour se divertir en regardant le spectacle pathétique que nous offrons. Je précise bien entendu que j’y participe contre ma volonté ! Toutefois ce qui m’inquiète le plus, c’est quand je la vois lorgner sur mon épée. Je ne vais quand même pas découper le malheureux gamin en rondelle uniquement parce qu’il lui court après !

"Visiblement tu n’es pas sourde, alors n’as-tu pas entendu lorsque j’ai dit que je n’avais pas le temps pour ces enfantillages ?! Et puis qui me dit que tu me dis la vérité ?"

Et bien oui, après tout, je n’ai qu’un son de cloche, ce qui est insuffisant pour juger la situation. Je ne sais d’où ça me vient, mais je ressens une soudaine lassitude face à la situation dans laquelle je me trouve. Pourquoi a-t-il fallu que ça tombe sur moi ? D’ordinnaire, je me serais montrée plus violente dans mes propos et je n’aurais pas hésité à bousculer la gamine, témoins ou pas. Mais ce soir, après ce long trajet depuis Kendra Kâr, les révélations de mon paternel… Tout cela fait que la banalité du problème de cette jeune fille me passe complètement au-dessus.

"Ecoute, j’ai des problèmes bien plus importants et bien plus graves à régler. Il t’a giflé et alors ? Tu peux la lui rendre et te défendre, car il n’y aura pas toujours quelqu’un pour te protéger. Tu n’es pas encore adulte, mais tu n’es plus une enfant, alors agis ! Et si ce que je te dis ne te convient pas, vu que nous avons des spectateurs, tu peux très bien leur demander à eux de te protéger de ton prétendant un peu trop collant, moi j’ai à faire ! Peut-être à un de ces jours !"

Sur ces mots, je commence à tourner les talons et à m’éloigner, la laissant à ses réflexions. Bien que le jour ait commencé à se lever, je compte me trouver une auberge pour dormir un peu.

_________________
Image
Un grand merci à Dame Itsvara pour la signature




Haut
 

 Sujet du message: Re: Les ruelles
MessagePosté: Ven 8 Juil 2016 20:02 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Site Internet  Profil

Inscription: Dim 16 Mai 2010 15:20
Messages: 7731
Localisation: Kendra Kâr
Tranquillement mes pas me menèrent dans des rues que j'avais arpentées une centaine de fois, je connaissais la ville presque comme ma poche. J'avais toujours aimé cette alternance entre zones ensoleillées et zones couvertes parsemées de lierres ou de glycines. Je marchai tranquillement en direction de la grande rue lorsqu'un petit atroupement retint mon attention.

Je me faufillai vers la ou les personnes qui étaient au centre de l'attention et découvris une petite scène entre une adulte et deux jeunes sindeldi. Je tendis l'oreille pour entendre ce qu'il se disait. La plus jeune se cachait derrière la plus âgée qui tenait un discours fort déplaisant envers cette petite que je connaissais bien.

Je regardai en détail la guerrière, son visage et ses traits fins, ses cheveux bruns - inhabituels chez nous -, son équipement fort beau et quelle ne fut pas ma surprise en distinguant un anneau bien particulier sur son index. Un rapide coup d'oeil vers mon propre anneau de l'équilibre me permit d'identifier un membre de ma guilde. Elle semblait avoir des problèmes mais traiter ainsi un enfant n'était pas une chose à faire, surtout lorsque cette personne faisait partie de ma famille.

En voyant la guerrière tourner le dos dans le but de fendre la foule, je me fis un devoir d'intervenir. J'avais l'obligation d'intervenir de par mon statut et mes nouveaux pouvoirs. Je laissai mon cheval dans la foule sachant qu'il ne partirait pas. La foule fit un ho de surprise en me voyant entrer dans la ronde. La petite sindel ouvrit alors grand les yeux et courut vers moi afin de se jetter à mon cou.

- "Cousine Aenaria !!!"

Je rattrapai ma cousine au vol et la serrai fort dans mes bras.

- "Atalia, ça faisait tellement longtemps."

Je la reposai au sol, la gardant près de mes jambes comme pour la protéger. Je jettai un regard méchant vers le jeune garçon qui l'avait importuné.

- "Il semblerait que tu n'aies toujours pas appris ta leçon Lünwë. Elle t'a déjà dit que tu devais arrêter de l'ennuyer car elle ne t'aime pas. Mets-toi ça dans la tête."

Me tournant vers la foule, je fis un geste d'apaisement de la main à son intention.

- "Ne vous inquiétez pas, je connais ces jeunes gens, je vais les ramener à leurs parents respectifs."

A ces mots, la discipline elfique prit le dessus sur la curiosité et la foule se dispersa dans le calme. Maintenant, j'avais un petit compte à régler avec une certaine sindel. Je m'approchai doucement d'elle pour ne pas l'effrayer, gardant une main devant moi en signe d'apaisement. Mes fluides de feu s'excitèrent alors en moi, la guerrière devait posséder des fluides d'eau en elle, du moins je le supposai. Essayons de la déstabiliser avec ça pour voir si mon intuition était la bonne.

- "Quant à toi, jeune guerrière maîtrisant l'eau, je croyais que l'équilbre dans toute chose était nécessaire pour maintenir la paix. Dire ses quatre vérités à deux jeunes enfants n'est pas la meilleure manière de calmer le jeu je pense."

Je ne la voyais pas mais je pouvais parfaitement sentir Atalia qui était toujours collée à mes jambes.

_________________


Dernière édition par Aenaria le Mer 27 Juil 2016 18:24, édité 2 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Les ruelles
MessagePosté: Ven 8 Juil 2016 20:35 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mar 6 Déc 2011 21:59
Messages: 512
Localisation: Tulorim
Alors que je m’apprête à reprendre ma route, une sindel, adulte cette fois, s’avance. Je suis rapidement informée de son identité puisque la jeune que j’allais quitter s’élance vers elle en la nommant cousine Aenaria. Curieusement je suis soulagée qu’un membre de sa famille soit avec elle. Au fond je m’en serais voulu s’il le garçon lui avait fait quelque chose. La nouvelle venue dans notre trio comique semble également connaître le jeune elfe. Et visiblement, son harcèlement ne date pas d’hier !

Je suis sur le point de continuer ma route lorsqu’Aenaria m’interpelle. Je dois reconnaître que je suis scotchée par sa capacité à détecter quel élément magique je maîtrise. Et dans son intervention, un mot me frappe : l’équilibre. Je porte mon regard sur ses mains et y vois un anneau similaire au mien. Le hasard fait parfois drôlement les choses ! Mon idée première était de lui répondre de manière directe, mais je vais plutôt opter pour la voie diplomatique.


"Elylia, enchantée. Écoute, je suis désolée si mon manque de délicatesse te heurte, seulement j’ai été élevée ainsi. Je suppose que l’on reproduit sans s’en rendre compte les mêmes schémas que nos parents. Pour ce que ça vaut, je suis contente que tu sois arrivée, personnellement, je ne sais pas gérer ce genre de situation. Moi et le social on peut dire que ça fait deux ! Encore plus quand je suis soucieuse et fatiguée, ce qui malheureusement pour ta cousine est le cas."

D’un coup, je me rends compte que je m’ouvre à une parfaite inconnue, ce qui encore une fois ne me ressemble pas. La puissance de mon appartenance à cette guilde m’apparaît enfin. La simple vue de l’anneau à sa main m’a mise en confiance. Ne voulant pas m’attirer les foudres d’un membre faisant partie de ce que je considère comme ma seconde famille, je me tourne vers l’adolescente :

"Je te présente mes excuses pour ma rudesse… Atalia ? Il me semble que c’est ainsi que ta cousine t’a nommée. Mais que veux-tu, je suis comme ça… En tout cas, ta cousine est très forte !! Chapeau pour avoir trouvé que je maîtrise l'eau."

Enfin, maîtrise si on peut dire... Penaude, ma fatigue s’est envolée et je reste plantée là, attendant que l’on me donne congé ou que l’on me dise quelque chose.

_________________
Image
Un grand merci à Dame Itsvara pour la signature




Haut
 

 Sujet du message: Re: Les ruelles
MessagePosté: Ven 8 Juil 2016 22:30 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Site Internet  Profil

Inscription: Dim 16 Mai 2010 15:20
Messages: 7731
Localisation: Kendra Kâr
La sindel se présenta sous le prénom d'Elylia et s'excusa platement, arguant que ce n'était pas dans sa nature de se montrer aimable et aimante envers les inconnus. Sa fatigue et ses soucis personnels n'avaient pas aidé à dénouer poliment la situation. Elle se tourna vers Atalia afin de lui faire des excuses et exprima son admiration suite à ma devinette sur sa maîtrise magique.

Je commençai à croire que le fait d'avoir été en contact pendant un temps plus ou moins long avec un aquamancien me permettait de les détecter plus facilement, sans compter mon dérèglement magique récent qui avait du m'aider dans ma reconnaissance. Je mis un yu sur la première idée que j'avais pu formuler.

- "J'accepte tes excuses."

Je ne pus m'empêcher de rire face à la phrase de ma cousine qui respirait l'inocence dans la manière dont elle avait été prononcée.

- "Ne lui en veux pas Elylia, elle est comme ça avec tout le monde, nature. Parfois un peu brut dans ses propos mais ne t'en offusque surtout pas."

Je me tournai vers Lünwë et élevant ma main droite en l'air, je fis un mouvement de gauche à droite de mon index pour le réprimander.

- "Tu vas me faire le plaisir de rentrer chez toi et de laisser tranquille ma cousine. Je vais être sur le Naora pour un temps relativement long, si il arrive à mes oreilles que tu continues d'ennuyer Atalia, je reviens ici et je te botte les fesses, est-ce que je me suis bien faite comprendre ?"

Le jeune garçon ouvrit un peu plus les yeux à chaque mot que je prononçais. Il annona de la tête pour montrer que le message était bien passé. Il se tourna et courut dans la rue pour rejoindre sa demeure.

- "Bien, à nous maintenant Atalia. Dois-je te ramener à tes parents ou bien tu peux rentrer comme la grande fille que tu es ?"

- "Je vais rentrer comme une grande fille. Si tu restes à Tahelta, passe voir mes parents. Maman est très triste depuis la mort de sa soeur."

Le regard de ma cousine s'assombrit, Sanya, sa mère, et Fanya, ma mère, étaient soeurs. Il me faudrait prendre du temps pour aller lui porter mes condoléances. Je pris ma cousine dans mes bras pour lui faire un câlin.

- "Dis-lui que je partage sa peine tous les jours que les dieux font et que je traque mon frère pour le rendre à notre justice. Ils me manquent tous les jours."

Moi qui ne voulait pas craquer devant Elylia, ma voix s'érailla toute seule et les larmes se mirent à couler le long de mes joues. Je n'avais pas réagi ainsi depuis mon départ du Naora, mon retour en terres elfiques avait un drôle d'effet sur moi. Je me séparai d'Atalia, lui déposai un baiser sur le front et lui fis signe de rentrer de la tête.

- "Au revoir Naria, au revoir Elylia."

Je la suivis du regard alors qu'elle tournait au coin d'une rue puis ne la voyant plus, je sifflai afin de faire venir Célestion à moi. Il m'avait sagement attendu non loin de là. Je me tournai vers Elylia et entrai dans le vif du sujet.

- "Il semblerait que nous ayons quelque chose en commun Elylia."

Je prononçai cette phrase tout en levant ma main droite à laquelle se trouvait ma bague de l'ouroboros.

_________________


Dernière édition par Aenaria le Mer 27 Juil 2016 18:33, édité 2 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Les ruelles
MessagePosté: Ven 8 Juil 2016 22:44 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mar 6 Déc 2011 21:59
Messages: 512
Localisation: Tulorim
Atalia est vraiment une jeune fille bien élevée et adorable puisqu’elle accepte séance tenante mes excuses. Sans le lui dire, mais en lui renvoyant un sourire, je lui suis très reconnaissante de ce cadeau qu’elle me fait face à sa cousine, membre de la même guilde que moi. Bien que cette dernière émette un rire, je ne peux m’empêcher de me sentir soulagée. Cette dernière, d’ailleurs, me demande de ne pas lui en vouloir face à son caractère candide. Et franchement, c’est loin d’être mon intention !

Aenaria s’occupe avec brio de régler les différents entre les deux jeunes elfes, ainsi que de renvoyer sa cousine de la où elle vient. Une fois tout ce travail effectuer, je sens Aenaria comme moi, désireuse de reprendre son chemin. Elle a eu beau me le reprocher, lorsque l’on a une mission en tête, nous en faire dévier est difficile. Toutefois, avec hardiesse, j’ose m’adresser à elle :


"Je suis désolée de te demander cela, mais Nathanaël m’a envoyé sur la piste d’une relique liée à la magie d’eau et visiblement liée à une ville d’une Naora…. Tu n’aurais pas une idée d’une ville du Naora liée à la magie d’eau par hasard ?"

Qui ne tente rien n’a rien !

_________________
Image
Un grand merci à Dame Itsvara pour la signature




Haut
 

 Sujet du message: Re: Les ruelles
MessagePosté: Sam 9 Juil 2016 18:36 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Site Internet  Profil

Inscription: Dim 16 Mai 2010 15:20
Messages: 7731
Localisation: Kendra Kâr
Après l'incident avec cousine terminé, Elylia me parla de Nathanael et de la mission que ce dernier lui avait confié concernant une relique qui serait apparement liée à une ville du Naora. La sindel s'enquit de mes connaissances concernant le continent elfique et plus particulièrement une ville qui serait liée à la magie d'eau.

J'eus un léger sourire en coin car je savais parfaitement à quelle ville Nathanael faisait référence mais j'avais envie de savoir si Elylia avait la moindre petite idée de qui j'étais par rapport à la guilde.

- "Je dirais surtout, à la mode de Nathanael, que tu ne poses pas les bonnes questions. Que connais-tu exactement du fonctionnement de la guilde à laquelle tu appartiens ?"

Il était temps pour moi de la tester pour savoir si elle faisait partie des recrues prometteuses dont m'avait parlé Nathanael et Kellan.

_________________


Dernière édition par Aenaria le Mer 27 Juil 2016 18:34, édité 2 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Les ruelles
MessagePosté: Lun 11 Juil 2016 15:37 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mar 6 Déc 2011 21:59
Messages: 512
Localisation: Tulorim
Le visage d’Aenaria est difficilement interprétable. Avec son petit sourire en coin, elle me fait penser à un autre elfe, qui malheureusement pour le moment, est prit ailleurs. J’ai un léger pincement au cœur en pensant à mon fiancé, mais je tente de ne rien laisser paraître. Hors de question qu’Aenaria me prenne pour une sentimentale !!
Lorsqu’elle me répond, j’ai l’étrange impression de me trouver en face de Nathanael. C’est assez curieux et, bizarrement pour moi, dérangeant.

Selon elle je ne me pose pas les bonnes questions. Sympa ! Son petit côté supérieur m’agace un peu, mais curieusement je sais que je ne vais pas lui faire du rentre dedans. Son expérience et son niveau transparaissent d’elle et s’il devait y avoir une querelle il est évident que je sortirais pas gagnante. Et comme je suis une très mauvaise perdante, je ne vais pas m’aventurer sur ce tableau, même si ça m’agace. Elle me demande ce que je sais exactement du fonctionnement de la guilde que je viens juste de rejoindre.

Et là, je me sens bête. Je viens tout juste de rejoindre cette guilde et j’ai comme l’impression que la réponse que je vais donner à Aenaria lui servira pour me jauger, particulièrement en ce qui concerne l’équilibre. Je me lance alors dans une réponse que j’espère pas trop brouillon.


"Lors de mon intégration, Nathanael a beaucoup insisté sur la notion d’équilibre. C’est une notion encore nouvelle pour moi et je reconnais que mon comportement n’est pas toujours en adéquation avec les valeurs de cette guilde."

Un aveu de faiblesse peut parfois aider à se faire bien voir ! Sait-on jamais…

"C’est mon fiancé qui m’a intégré parlé de la guilde… J’ai avant tout rejoins la guilde pour être avec lui. Il m’en a parlé et j’ai été séduite par cette guilde où si je me souviens bien trois Sages se chargent de la diriger sur cette voie de l’équilibre. Alors je me suis engagée. Ma première mission a été de permettre à Maxime de prendre ses fonctions à Tulorim."

Soudain je me rends compte que je dérive totalement…

"Je ne sais pas si c’est ça que tu voulais savoir… "

Et maintenant ? Je ne vois pas quoi dire de plus, sinon je vais me mettre à lui raconter ma vie et je ne pense pas que ça l’intéresse.

_________________
Image
Un grand merci à Dame Itsvara pour la signature




Haut
 

 Sujet du message: Re: Les ruelles
MessagePosté: Lun 11 Juil 2016 19:20 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Site Internet  Profil

Inscription: Dim 16 Mai 2010 15:20
Messages: 7731
Localisation: Kendra Kâr
Elylia prend alors le temps de me donner les quelques informations qu'elle avait glané à travers sa discussion avec Nathanael. La guilde était fondée sur la notion d'équilibre et elle reconnut volontiers que ses actes n'étaient pas forcément en adéquation avec nos préceptes. Elle ajouta par la suite qu'elle connaissait l'existence de trois Sages qui avaient pour vocation de guider les recrues sur la voie de l'équilibre, qu'elle était entrée dans la guilde pour suivre l'elfe qui avait volé son coeur et qu'elle avait accompli sa première mission à Tulorim. Elle avait bien travaillé pour nous, il fallait continuer de l'aider dans ce sens.

- "Reconnaître que tes actions ne suivent pas la route de l'équilibre est le premier pas pour arpenter de nouveau ce chemin. Mes actions passées, avant mon entrée à Equilibrium, n'étaient pas spécialement en adéquation avec les principes de la guilde alors que les plus récents, notamment mon séjour prolongé en Omyrhy, a largement rectifié le tir."

Mes paroles étaient profondes, voir même sages, je ne me reconnaissais pas. C'était improbable mais tellement gratifiant de jouer le rôle de professeur et d'aider sur une juste voie un membre de la guilde.

- "C'est donc grâce à tes efforts que la guilde a pu s'implanter à Tulorim. Une très bonne chose pour ses membres."

J'annonai légèrement de la tête tout en faisant une moue satisfaite pour la féliciter de son travail .

- "Comme tu l'as si bien dit et constaté, la guilde est basée sur la notion d'équilibre. Les hommes et les femmes, le bien et le mal, le jour et la nuit, la force physique et la puissance magique. Toi et moi, nous sommes pareilles en réalité. Nous sommes des guerrières qui avons appris à maitrîser la magie, trouver le juste équilibre entre les deux doit être notre tâche quotidienne."

La leçon continuait et je réalisai que mes propos étaient emplis de bon sens et qu'à l'avenir je ferais bien de suivre un peu plus ces principes.

- "Il semble que tu connaisses Nathanael, l'un des trois Sages d'Equilibrium, un kendran aquamancien de talent. Tu as probablement vu Kellan, l'orque maître d'armes qui est le second Sage de la guilde. Je te pose ainsi une simple question : si l'équilibre doit être maintenu comme le préconise la guilde, quelle type de personne manque-t-il dans ce conseil ?"

Une simple question qui la mettrait sur la voie, qui l'aiderait à deviner qui était la personne en face d'elle.

_________________


Dernière édition par Aenaria le Mer 27 Juil 2016 18:37, édité 1 fois.

Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 27 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016