L'Univers de Yuimen déménage !


Nouvelle adresse : https://univers.yuimen.net/




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 42 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Zone d'embarcation
MessagePosté: Mar 9 Aoû 2016 19:18 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Ven 29 Avr 2011 17:58
Messages: 301
L'homme, le marchand étranger comme l'a défini la jeune Ynorienne, regarde cette dernière d'un air perplexe et bougon avant de grommeler:

"J'suis pas un foutu vendeur de billet ma p'tite dame. J'suis marchand d'bovins à Kendra-Kâr et j'attends que ces fainéants de Sindeldi parviennent à décharger d'leur maudit appareil l'une de mes bêtes."

Et, de fait, quelques instants plus tard, deux Sindeldi reconnaissables à leur haute taille ainsi qu'à leur prestance toute elfique, extirpent non sans mal un gros taureau du cynore. Ils remettent le bovidé au marchand qui s'éloigne enfin puis l'un d'eux se tourne vers la jeune Ynorienne et lui adresse un signe de tête poli mais légèrement hautain:

"Bonjour mademoiselle. Vous souhaitez aller à Kendra-Kâr je suppose? Il vous en coûtera soixante-cinq yus."

Le Sindel qui fait face à Naori n'a rien d'humain, il mesure plus de deux mètres, sa peau est couleur de vieil argent et son regard est d'ambre. Ses oreilles sont pointues, allongées, ses cheveux noirs sont portés mi-longs et il émane de ses gestes une grâce proprement inhumaine. Il est vêtu d'un strict uniforme gris sur lequel est brodé un symbole, un gouvernail entouré de deux ailes, et porte aux côtés une fine épée sans doute réglementaire. Il encaisse le montant requis lorsque la jeune femme le lui remet, puis lui tend un billet très officiel extirpé d'un carnet:

"La compagnie Air-Gris vous souhaite un excellent voyage, mademoiselle."

Il s'éloigne alors en direction d'une bâtisse de pierre, modeste, certes, mais plus conséquente que la petite guérite sous laquelle Naori a fait la rencontre du marchand: la billetterie, sans doute.

(65 yus retirés de ta fiche)

_________________
La règle à lire pour bien débuter c'est ICI !
Pour toutes questions: C'est ici !
Pour vos demandes d'interventions GMiques ponctuelles et jets de dés : Ici !
Pour vos demandes de corrections : C'est là !
Joueurs cherchant joueurs pour RP ensemble : Contactez vous ici !


Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone d'embarcation
MessagePosté: Dim 6 Nov 2016 23:06 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Ven 11 Avr 2014 19:09
Messages: 302
Localisation: Quête 35
Endar avait traversé rapidement les rues de la cité des Ynoriens, Oranan, sans se retourner une seule fois, le shaakt avait assez donné et offert aux ynoriens. Il devait suivre une autre voie à présent, la sienne, une voie de pouvoir et d'autorité. Il devait cependant pour l'instant faire son rapport à la reine, il vérifia que les ordres de mission se trouvaient bien dans ses poches.

Après une légère angoisse en ne les trouvant pas de prime abord, il vérifia de nouveau et les trouva finalement dans sa poche droite. Il était considéré comme un traître à Khonfas, il était temps de dévoiler la vérité, la reine lui devait bien cela après tant d'années de loyaux services.

Arrivé à la zone d'embarcation sous le regard haineux des Sindeldi, il paya d'avance le voyage en direction de Kendra-Kâr.

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone d'embarcation
MessagePosté: Jeu 10 Nov 2016 14:16 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Site Internet  Profil

Inscription: Lun 20 Oct 2008 21:22
Messages: 22817
Localisation: Chez moi^^
Tu peux voyager sur ce topic-ci.
Le voyage durera 22h.

Le voyage entre Kendra Kâr et Tulorim se fera sur cet aynore
Le voyage durera 5 heures

Le voyage entre Tulorim et Eniod se fera sur ce cynore
Le voyage durera 20 heures

(prix total : 109 + 99 + 100 yus = 308 yus)

_________________
Pour s'inscrire au jeu: Service des inscriptions

ImageImageImage

Alors il y a une règle que je veux que vous observiez pendant que vous êtes dans ma maison : Ne grandissez pas. Arrêtez, arrêtez dès cet instant. Wendy dans "hook" (petit hommage à Robin Williams)
Pour toute question: Service d'aide
Pour les services d'un GM: Demande de service


Je suis aussi Lothindil, Hailindra, Gwylin, Naya et Syletha


Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone d'embarcation
MessagePosté: Sam 12 Nov 2016 00:22 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Ven 11 Avr 2014 19:09
Messages: 302
Localisation: Quête 35
Le shaakt, l'un des sauveurs d'Aliaénon, le traitre de l'armée d'Oaxaca, l'agent double de la cité souterraine de Khonfas quittait enfin les misérables habitations ynoriennes pour aspirer à une autre vie, plus riche et sans doute plus dangereuse. Loin du statut du héros rutilant, il retournait à sa vie cachée dans les ombres.

Cachant au possible son visage près des grands appareils volants faisant la liaison Oranan-Kendra-Kâr pour éviter d'attirer le regard des Sindeldi veillant au grain à chaque passager et à chaque marchandise acheminée dans le cynore. Une poignée de yus trébuchants et sonnant parvint à faire taire les dernières voix hésitantes des contrôleurs et il monta enfin à bord.

Pendant la durée du trajet, il resta au centre de l'appareil préférant ne pas se pencher près des balustrades pour admirer le paysage, la terre ferme à plusieurs kilomètres en bas. Sa légère appréhension des vols réalimentée par le vol à dos de dragon le poussait à préférer la terre ferme.

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone d'embarcation
MessagePosté: Mar 22 Nov 2016 17:34 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mer 27 Oct 2010 20:28
Messages: 6658
Localisation: :DDD
Heartless s'était arrêté en plein milieu de la rue, ignorant les bousculades des gens pressés. Devant lui, un navire gigantesque éclipsait le soleil et dominait les maisons. Ses voiles, ils les devinaient lourdes et robustes, leur texture empruntant davantage au tronc du chêne qu'à son feuillage, comme si elles devaient seules porter toute la structure. Et la poupe était facilement la partie la plus large et la plus mystérieuse du bateau en lui-même. Elle semblait faite d'un bois différent, et l'air avoisinait semblait difforme, comme un miroir replié sur lui-même, visiblement sous l'influence d'une énergie inconnue. Le navire fila majestueusement à travers les cieux, de plus en plus loin du sol et de la ville, ne laissant derrière-lui qu'une maigre traînée de fumées blanches.

C'était la première fois qu'Heartless avait vu un cynore des Sindeldi de si près. Et ce serait la première fois qu'il monterait à bord d'un de ces engins aussi.

En à peine quelques minutes, il se retrouvait déjà sur le quai d'embarcation, prêt à enjamber le fossé entre le ponton fixé sur le sable et le pont qui s’élèverait jusqu'aux nuages. Lorsqu'un elfe gris à l'air renfrogné l'accosta pour lui demander de payer son voyage, Sirius lui tendit l'affiche royale, stipulant que les frais de cynore étaient couverts par le Royaume de Kendrâ Kâr pour les aventuriers qui s'y dirigeaient pour offrir leur aide. Après un regard bien suspicieux de la part du gaillard, il fut autorisé à monter sur l'embarcation.

_________________
Image


Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone d'embarcation
MessagePosté: Lun 28 Nov 2016 00:38 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 18 Déc 2008 03:51
Messages: 3454
Localisation: Quête 34
<-- Les rues de Oranan

L’esprit préoccupé par le phénomène étrange qui d'après les rumeurs, affectaient la santé mentale des aldrydes, je sortis de Kendra Kâr en fredonnant une vieille chanson, toujours la même, racontant les péripéties d’un aventurier. Ma voix de ténor agréable à l’oreille détourna bien entendu quelques têtes. Ce qui était loin de me déplaire.

Ma mission bien en tête, j’arrivai au quai d’embarquement tout sourire, débarquai de ma jument et laissa ma chatte Praline descendre d'elle-même. Tout en tenant Bella par les rennes, je m’approchai d’un jeune homme aux cheveux blonds très longs attachés, qui semblait être le préposé aux billets.

« J’aimerais, je vous prie, faire partie de ce voyage vers Kendra Kâr et emmener mon cheval et mon chat bien entendu ! » Dis-je en pointant le cynore qui semblait sur le point de décoller.

« Pas de problème, monsieur, il vous en coûtera 65 yus ! »

Ce disant, il héla une jeune demoiselle, dont ses cheveux noirs jais contrastaient avec ceux du jeune homme, mais possédant le même petit nez retroussé, qui s’empressa de s’occuper de ma Bella.

Je remis la somme demandée et sans plus tarder, je grimpai dans le cynore, ma chatte trottant à ma suite

-->Trajet aérien en Cynore de Oranan vers Kendra Kâr

_________________
Image


Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone d'embarcation
MessagePosté: Mar 29 Nov 2016 03:33 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Sam 5 Mai 2012 23:26
Messages: 1596
Localisation: Quête 35
<-- Trajet aérien de Kendra Kâr vers Oranan

Les vingt-deux heures de voyages s'étaient très bien déroulées. La guerrière avait d'abord bu un petit breuvage aux fruits et s'était permis une petite collation. Elle s'était ensuite perdue un long moment dans ses pensées, réfléchissant à sa récente adhésion à la guilde des danseurs d'Opales et aux responsabilités que cela incombait. Puis après avoir lu une petite heure, elle avait trouvé une place libre près d'un hublot et n'avait pas quitté le ciel des yeux jusqu'à ce qu'elle s'endorme. Elle se réveilla au matin lorsque le cynore atterrit.

Si elle n'avait aucune affinité avec l'eau, il semblait en être autrement avec la voie des airs. Elle enviait secrètement les oiseaux de pouvoir ainsi voyager dans les cieux.

Le cynore atterrit en douceur tout comme à l'envolée, et la guerrière descendit de la passerelle sous les salutations des employés. Derrière elle, un jeune homme maigrelet souffrait du mal des transports, il avait la nausée et ses oreilles lui bourdonnaient se plaignait-il. Sibelle ne se retourna pas, puisqu'elle n'était pas du genre à fraterniser facilement. Mais intérieurement, elle compatit avec le malade, elle savait trop l'inconfort que ces maux apportaient.

Elle sortit donc du champ, guidé par les employés d'air gris et empruntant le chemin jusqu'aux portes de Onaran.

Les rues et ruelles -->

_________________
Sibelle, Maître d'armes


Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone d'embarcation
MessagePosté: Lun 5 Déc 2016 22:14 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Ven 18 Nov 2011 16:07
Messages: 238
Marchant d'un pas suffisamment rapide pour m'échapper le plus vite possible de l'esquif volant sans pour autant attirer l'attention, je me faufilai entre les badauds qui voulaient eux aussi rejoindre la cité, essayant de mettre le plus de distance entre moi et l'odieux personnage qui m'avait si gentiment payé ma place sur le Cynore, afin de pouvoir discrètement profiter de moi... D'avoir trouvé refuge auprès d'un couple de vieilles personnes avait permis de le garder à distance pour le reste du voyage, mais maintenant que nous avions atterri, il ne me restait plus qu'à effectuer une percée à travers les passagers et à prendre mes jambes à mon cou en direction des portes de la ville, où je pourrai me mêler au flot continu de visiteurs et de marchands.

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone d'embarcation
MessagePosté: Sam 22 Juil 2017 01:48 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 12 Déc 2016 23:31
Messages: 112
- III -


Après un atterrissage maitrisé aux pieds des contreforts vertigineux de la cité d’Oranan, les deux aventuriers subirent une fouille douanière comme l’ensemble des passagers, par des soldats vêtus d’armures faites de plaques reliées et dotés de sabres légers. Erastos ne s’étonna pas vraiment de découvrir une surveillance militaire aussi soutenue, il connaissait bien la proximité des frontières d’Omyre. Cependant, lorsqu’il voulut se saisir avec insouciance de l’arme de l’un d’entre eux pour examiner ces lames inédites, à la forme si particulière, fine et légèrement courbée, avec une garde surmontée d’un long manche, les gardes sursautèrent et dégainèrent d’un même mouvement.

« Ne vous affolez pas ! J’aimerais simplement examiner cette arme. » fit-il en levant les mains, le sourire béat.

Mais cela ne suffit pas et il se fit chasser de la piste d’atterrissage, ainsi qu’Harper, par les vociférations inintelligibles de celui qui semblait être le sergent. Ils s’éloignèrent donc vers le sud, à travers la plaine dorée par le soleil où quelques hameaux de paysans apparaissaient çà et là entre les terres cultivées.

« J’imagine qu’ils maintiennent ce genre de forme en trempant l’acier, c’est le seul moyen d’allier résistance et souplesse. » dit-il émoustillé, alors qu’ils s’éloignaient de l’influence des hauts murs. « J’aimerais rencontrer des forgerons de ce pays ! »

Harper acquiesça à son engouement, sans réellement le partager, alors qu’il dépliait nerveusement une carte des environs. Selon lui, il leur restait encore une journée de marche pour atteindre leur destination.

« Mais malgré le polissage, je ne vois pas comment forger une lame assez résistante. Pour qu’une lame soit tranchante, cela nécessite un acier dur, cassant, et au contraire un acier souple ne tranchera pas correctement. Alors avec une pareille épaisseur... ou surement un acier particulier, du coin, avec des composants qu’on ne trouve pas sur… »

- V -

_________________

Multi de : Daemon, Meraxès


Haut
 

 Sujet du message: Re: La zone d'embarcation
MessagePosté: Mar 23 Oct 2018 19:56 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Ven 17 Fév 2017 03:03
Messages: 213
Localisation: Oranan
Dans le chapitre précédent…

Deuxième Arc : L’art de faire parler la Foudre

Chapitre VI.3 : Départ pour Naora


(Ils sont énormes.)

Cherock ne pouvait que s'émerveiller de la colossale taille des aéronefs qui décollaient et atterrissaient sur l'espace d'envol. Il faisait la queue pour payer sa place dans le cynore qui allait le mener jusqu'à Kendra-Kar et patientait en admirant comme un enfant le ballet aérien qui avait lieu.

(... Tu ne saurais pas comment ça marche par hasard.)

(Non, c'est un secret qu'ils gardent jalousement. C'est une technologie dont eux-mêmes ont perdu certains secrets et rend leur production très dangereuse en plus d'incroyablement onéreuse. Leurs pilotes sont triés sur le volet car si l'un deux est détruit, les pertes seraient faramineuses. Pour ce qui est de la perte des passagers, à moins qu'ils ne soient sindeldis, cela passerait presque en second plan.)

Comme toujours, Amy se trouvait être une mine d'information précieuse.

(Et ils ne craignent pas qu'une personne ou qu'un groupe mal intentionné les détruisent ?)

(Ce serait contre-productif : les cynores et aynores, même s'ils sont exclusivement pilotables par les Sindeldis, sont beaucoup trop précieux pour que quiconque s'amuse à vouloir les abîmer. Rends-toi compte : les aynores sont des dizaines de fois plus rapide qu'un voyage à cheval ! Enfin, il y a bien quelques personnes qui ont tenté de les faire craquer en les torturant pour en extirper leur savoir, mais les pilotes et autres mécaniciens sont aussi choisis en fonction de cela.)

(Et c'est également le seul moyen d'aller en Naora.)

Tout en avançant, Cherock observa plus précisément un des cynores ayant atterri non loin. Un long tube en forme de grain de blé, fait de bois, et doté d'ailes sur le dessus droite et en toile, comme pour un bateau. Une sorte d'hélice se trouvait sur chacune de ces ailes et de curieux instruments se situaient au-dessus et au-dessous de la structure. Un dispositif dont il ignorait totalement l'utilité mais c'était sûrement le cœur du secret de l'aéronef. Les hélices terminaient de tourner dans un vrombissement sourd alors que l'arrière de l'appareil s'ouvrait pour déverser une vingtaine de passagers, tous richement vêtus.

(Tout le monde ne peut pas se permettre d'utiliser un aussi coûteux. Ce doit être des nobles, des diplomates, des… Eh ?)

Cherock se frotta les yeux. Puis regarda de nouveau la personne qui descendait du cynore. Elle était encadrée par un homme et un thorkin, tout deux lourdement armés et patibulaires. Ils portaient une armure lourde d'un pourpre brillant, estampillé de la montagne runique de Mertar mais également de l'éclair de Valyus. Leurs visages étaient en partie cachée par leurs capes à capuches et il n'avait pas pu en voir que leurs yeux dénués de toute expression, froids comme la glace. Le vent provoqué par les hélices se calmant fit claquer leurs capes, ce qui avait dévoilé leur armure. Il fit en revanche se rabattre la capuche de la troisième personne, d'une taille se situant entre ses deux gardes. Et ce visage, Cherock s'en souvenait bien. Pour ainsi dire, il hantait parfois ses cauchemars.

(… Numéro 3 ?!)

Numéro 3 avait beau être un thorkin, il était très grand pour son peuple. Son visage remarquablement glabre n'avait que des sourcils broussailleux et d'éparses touffes de cheveux d'un roux pâle. Son regard respirait la même arrogance qu'à l'époque où il le torturait, sûr de le tenir entre ses mains. Heureusement, Cherock avait pu s'enfuir, prévenir la milice de la présence de la dangereuse secte de Menos et ceux-ci avait mené un raid sur leur cachette dont l'entrée se trouvait dans le mythique escalier menant anciennement aux hauts quartiers. Cherock avait vu de ses propres yeux ce dirigeant de la secte se faire arrêter et lui avait même envoyé un éclair de son cru. Néanmoins, il était apparemment libre et avait loué des liens avec le culte de Valyus.

(Probablement des Enragés… Bordel, ils doivent me chercher.)

(Tu es sûr de ça ?)

(La coïncidence est trop improbable pour que ce ne soit pas le cas… Et mis à part le culte de Valyus et ses Enragés dirigés par l'Exarque, peu de personnes peuvent libérer un prisonnier au sein de Mertar.)

Les rares ennemis que Cherock pouvait avoir avaient décidé de joindre leurs forces pour le traquer. Heureusement pour lui, il quittait la ville au moment où ils arrivaient. Sa famille était également absente, les mettant à l'abri pour l'instant. Profitant de sa capuche, il couvrit son visage et entra enfin sous le petit kiosque où une grande sindel l'attendait.

« Bonjour, où souhaitez-vous aller ?

- J'aimerais me rendre en Naora, à Nesima. Puis-je prendre les places chez Air Gris tout de suite ou dois-je les prendre à chaque étape ?

- Nessima ? demanda l'elfette, haussant un sourcil étonné. Vous êtes bien conscient que vous ne serez pas forcément le bienvenu là-bas ?

- J'en suis informé oui. Mais je ne compte pas y rester longtemps. Et j'ai quelques contacts là-bas qui devraient pouvoir assurer que je reste en un seul morceau.»

A suivre…

_________________


Dernière édition par Tergeist le Jeu 25 Oct 2018 23:39, édité 4 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: La zone d'embarcation
MessagePosté: Mar 23 Oct 2018 20:41 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 12 Aoû 2010 12:32
Messages: 2928
Intervention GM pour Tergeist


L'elfette en question, une Sindel probablement multi centenaire, offrit son sourire le plus commercial à l'humain qui prétendait pouvoir entrer dans l'une des cités les moins ouvertes aux étrangers du Royaume de Sarindel:

"A votre guise, jeune homme. Vous pouvez acheter les trois billets nécessaires ici-même, bien entendu, nous sommes des gens organisés."

Contrairement aux humains, pouvait-on entendre dans son ton discrètement condescendant, mais sans tarder elle poursuivit:

"Vous devrez prendre un Cynore d'ici jusqu'à Kendra-Kar, où vous devrez changer d'appareil et monter dans l'Aynore reliant Tahelta. Depuis notre belle capitale, il vous faudra prendre un nouveau Cynore qui vous conduira à la martiale Nessima. Les prix de ces billets sont respectivement de 109, 241 et 48 yus, ce qui vous fera un total de 398 yus."

Elle encaissa la somme requise puis, lorsque ce fut fait, tendit trois billets à Cherock:

"Voici vos billets. La compagnie Air-Gris vous souhaite un excellent voyage sur ses merveilleux appareils.

Déjà son attention se tournait vers le voyageur suivant, un riche marchand Kendran apparemment pressé qui n'hésita pas à bousculer légèrement Cherock pour s'approcher plus vite du comptoir.

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: La zone d'embarcation
MessagePosté: Jeu 25 Oct 2018 23:39 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Ven 17 Fév 2017 03:03
Messages: 213
Localisation: Oranan
Dans le chapitre précédent…

Deuxième Arc : L’art de faire parler la Foudre

Chapitre VI.4 : Départ pour Naora



La Sindel arborait le ton condescendant caractéristique de sa race, doutant très clairement de la véracité des propos de Cherock. (A raison peut-être) se dit-il, mais il ne le saurait qu'une fois là-bas. Cherock la remercia tout de même de ses indications, récupéra les billets puis voulut se diriger vers le cynore qu'elle lui avait indiqué lorsque l'homme derrière lui le bouscula, visiblement pressé de prendre son billet lui aussi. Surpris, l'enchanteur attrapa instinctivement la poignée de son arme et dénuda sur quelques centimètres la lame irisée. L'homme qui devait être visiblement kendran déglutit bruyamment avant de bredouiller confusément un début d'excuse. Il se souvint alors des deux gardes du corps qui l'accompagnaient et reprit alors une posture plus digne, mais il regardait tout de même avec une pointe de crainte dans les yeux Cherock. Celui-ci rengaîna son arme, voyant que ce n'était qu'un simple client. Il vit aussi les deux gardes du corps se décrisper et éloigner leurs mains de la poignée de leurs armes. Ils avaient l'air soulagé de ne pas avoir à se battre contre cet épéiste au sabre d'une facture somme toute exceptionnelle. Sans un mot, le fulguromancien s'éloigna de la file et rejoignit d'un pas rapide le cynore qui semblait se préparer à partir. Des tonneaux pleins d'un liquide non identifié étaient déversés dans des réservoirs par des entonnoirs. La nature de ce liquide et son utilité lui était complètement inconnue, mais encore une fois Amy lui expliqua.

(C'est ce qu'on appelle du carburant, la source d'énergie des cynores. La matière et l'origine de ce liquide argenté m'est en revanche totalement inconnue. J'y perçois aussi une très forte concentration fluidique, sans parvenir pourtant à l'identifier.)

(Carburant ?) C'était la première fois qu'il entendait ce mot. Si cela fournissait l'énergie nécessaire aux cynores pour voler, peut-être était-ce similaire aux chevaux tirant une charrette. Mais voyant mal comment le mastodonte utiliserait ce liquide pour voler, il supposa que l'exemple de l'avoine donnant de l'énergie aux chevaux était sans doute plus proche de la réalité.

Il en fit le tour et monta par ce qui devait être l'arrière du véhicule, via une trappe qui s'abaissait comme un pont-levis. Derrière, il apercevait une rangée de sièges solidement fixés au sol qui était un peu en pente pour une raison que le jeune homme ne parvenait pas à saisir. Ils étaient tous numérotés sur leurs assises et Cherock alla à la place marquée sur le billet, le numéro 12, situé au deuxième rang à droite. Il vit également que chaque siège était muni d'une curieuse bande de tissu, très résistante, pendant au niveau de l'épaule gauche. Le siège était curieusement très légèrement penché en arrière, si bien qu'il avait en face de lui le toit du cynore et non le siège devant lui. Il regarda tout autour de lui, détaillant son environnement. Fasciné, Cherock pouvait voir le squelette du cynore en la présence de robustes poutres qui partaient toutes en arc de cercle d'une bien plus grosse, comme une colonne vertébrale munie de ses côtes. Les parois étaient peintes dans un gris clair très sobre, ornées par endroits de motifs stylisés dans une peinture métallisée plus sombre. Devant lui, il pouvait voir une porte solidement bâtie ainsi qu'un garde Sindel étonnamment musclé pour son espèce. Une courte rapière et une dague pendaient à sa ceinture, parfaites pour se battre dans des milieux aussi exigus.

(La cabine du conducteur de cynore.) présuma sans trop de mal l'enchanteur.

Justement, celle-ci s'ouvrit quelques minutes plus tard, laissant passer le visage émacié d'un autre Sindel aux cheveux blancs. Il observa d'un rapide coup d'œil ses passagers, sembla s'attarder sur Cherock puis son garde du corps lui fit un rapide hochement de tête. Le conducteur fit un rapide hochement de tête et disparu dans l'embrasure de la porte qui se referma aussitôt. Le Sindel prit alors la parole, d'une voix grave de baryton.

« Messieurs Dames bonjour et bienvenu dans ce vol en direction de Kendrä Kar. Une fois la porte arrière refermée, elle ne s'ouvrira plus avant la fin du voyage. Si certains veulent partir, c'est maintenant. » il balaya l'assemblée soit attentive à ses paroles, soit désintéressée par l'habitude. « Bien. Nous allons donc refermer la porte arrière. Derrière votre épaule se trouve une bande de sécurité. Veuillez l'attaché par un nœud à la boucle située sur le bord droit de votre siège et laisser de quoi glisser votre paume entre la bande et votre poitrine. » Il tapa alors deux coups rapides du poing sur la porte derrière lui. Aussitôt après, des cris retentirent, un mécanisme dont Cherock ne voyait aucun signe sembla se mettre en marche avant que la trappe ne commence à se lever pour refermer tout accès vers l'extérieur. Il entendit le bruit de l'acier racler contre l'acier et se douta qu'on verrouillait de l'extérieur le vaisseau.

Le Sindel reprit alors la parole. « Je suis Hilin' et pour toute indication, veuillez vous adresser à moi. Ne détachez votre bande sous aucun prétexte avant la fin du décollage. De plus, et pour tout le vol, j'attaquerai quiconque se lèvera sans m'avoir prévenu à l'avance. Un pot de toilette propre se trouve dans une cabine à droite au fond de l'appareil. Le vol durera une journée. Je rappelle qu'Air gris n'est en aucun cas responsable des incidents ayant lieu sur ses vols et qu'il ne fournit aucun repas. Je vous souhaite à tous un agréable vol. »

Sur ces derniers mots, L'homme croisa les bras sur sa poitrine et tout juste après, le cynore se mit soudainement à violemment trembler. Les hélices se mirent à rugir et un vrombissement sourd commença à se faire entendre. Cherock se cramponna par réflexe aux accoudoirs de son siège en sentant l'étrange sensation de son corps quitter le sol. L'habitacle se mit à tanguer un peu sur la droite puis la gauche, alternant alors qu'il s'élevait dans les airs. Luttant quelque peu pour rester en place mais maintenu par l'inclinaison du siège et les bras du siège, le jeune homme observa que le fameux Hilin' n'était pas le moins du monde affecté par ces oscillements, fermement campés sur ses pieds. Au bout d'une petite minute, le véhicule cessa de pencher sur la droite et sur la gauche pour se pencher légèrement en avant et Cherock sentit son corps s'enfoncer un peu dans son siège, sentant qu'il accélérait à une vitesse incroyable. Le siège se trouva alors dans une position plus horizontale, de même que le sol. Certains des passagers qui n'avaient pas prêtés aux instructions de Hilin' se détachèrent et sortir de leurs sacs divers documents qu'ils commencèrent à parcourir, parfois annotant certains bords avant de passer à un autre.

Cherock décida de rester attaché. Dans son esprit, plusieurs sensations s'entrechoquaient. D'abord, l'excitation de son premier vol mêlée à une crainte on ne peut plus naturelle. Par-dessus s'ajoutait une dose de fatigue due à son combat de la journée ainsi qu'un début de haut-le-cœur provoqué par le décollage. C'est pour ça que lorsqu'il ferma les yeux pour contenir l'envie de vomir, la fatigue s'abattit sur lui en même temps que ses paupières sur ses yeux et il sombra dans un profond sommeil, bercé par le balancement rythmé et à peine perceptible du cynore.

A suivre…

_________________


Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 42 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016