L'Univers de Yuimen déménage !


Nouvelle adresse : https://univers.yuimen.net/




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 133 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Le palais des oiseaux
MessagePosté: Sam 27 Oct 2018 17:11 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mar 24 Nov 2015 00:25
Messages: 307
Localisation: Sur la planète Elysian
- XIII -


Meraxès emprunta le dernier passage. Un bruissement d’ailes se fit entendre et rapidement Shada’iss vint le rejoindre. Ils échangèrent un regard. Il était évident qu’elle était inquiète de le voir s’aventurer ainsi seul.

« Tu n’as pas à t’en faire pour moi. » souffla-t-il assez bas pour entretenir une relative discrétion. « Je ne suis peut-être pas très vaillant, ni doué pour vaincre les ennemis qui pourraient se dresser sur mon chemin, mais je pense pouvoir me sortir de bien des situations. C’est ainsi. On ne se débarrasse pas facilement des mauvaises herbes. »

L’aldryde était entourée d’une timide aura de flammes qui faisait scintiller son armure dorée, noire et écarlate. Il comprit rapidement que ce qu’il avait pris pour de l’inquiétude était plutôt une habitude guerrière. Elle lui répondit qu’elle voulait bien le croire, sans s’appesantir sur son sort, déclarant qu’elle passerait devant. Elle pointa sa lance en avant comme au début d’une joute et fondit dans le tunnel obscur.

Il la retrouva dans une haute salle circulaire qui ressemblait à s’y méprendre à une bibliothèque, si ce n’était que les livres avaient été remplacés par des blocs métalliques alignés à la verticale, d’où pulsait entre les tranches une lumière bleutée. Un solide escalier en colimaçon montait jusqu’à une hauteur qu’il ne parvenait pas à définir exactement. Meraxès s’intéressa aux « ouvrages » mais il ne parvint pas à en sortir un. Ils étaient bien trop proches les un des autres pour qu’il puisse y glisser ses doigts, et peu importe les pressions qu’il y exerçait, ils semblaient fixés au mur. Après un rapide tour du propriétaire, il s’adressa à l’aldryde qui faisait de même :

« Pourrais-tu aller voir ce qui nous attend en haut ? Cela m’éviterait de tout gravir… »

Elle acquiesça d’un signe de tête et parti comme une flèche à la verticale. Lorsque des bruits de pas se firent entendre, elle n’était plus qu’un point, loin au dessus de sa tête. Il saisit son bâton à deux mains et brandit la pointe en avant pour accueillir les nouveaux arrivant. Mathis et Kieran apparurent de l’une des ouvertures. Il redressa son bâton. Les cheveux blonds du Kendran étaient dérangés et Meraxès supposa qu’ils avaient fait une mauvaise rencontre, ou plutôt, que la créature cryptique qu’ils avaient croisé avait fait une très mauvaise rencontre.

Shada’iss réapparut avant qu’il puisse leur demander ce qu’ils avaient trouvé et indiqua qu’au dessus d’eux le chemin continuait sur un couloir sombre.

Le mage et Mathis furent eux aussi intrigués par l’étrange bibliothèque et s’adonnèrent à quelques manipulations curieuses.

« Nous n’avons rien pu tirer de ces rayonnages. Par Gaïa, elle seule pourrait savoir la nature exacte de ce que nous avons sous les yeux. » Il monta les premières marches de l’escalier et compléta. « Je commence à monter avec Shada’iss, rejoignez-nous rapidement. Je n’aime pas savoir tout cet ensemble de magie-technologie encore actif… »

Il suivit une lente ascension volubile en parcourant les boites métalliques du bout des doigts, et sortit du puits lumineux. Une béance sombre s’ouvrait dans le mur d’obsidienne et nuls cristaux n’étaient présents pour l’éclairer. Il attendit donc la venu des autres aventuriers pour les inviter courageusement à passer les premiers.


- 500 mots -

- XV -

_________________
.
Multi de : Daemon, Erastos
Thème de Meraxès

_________________


Dernière édition par Meraxès le Lun 5 Nov 2018 00:12, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Le palais des oiseaux
MessagePosté: Sam 27 Oct 2018 18:14 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Ven 9 Déc 2016 15:55
Messages: 56
Localisation: Hidirain
- Adar garde toujours un lourd silence et un visage fermé. Il suit Meraxes en gardant la main crispée sur sa lance. Prêt à réagir.

_________________




Haut
 

 Sujet du message: Re: Le palais des oiseaux
MessagePosté: Dim 28 Oct 2018 00:06 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Site Internet  Profil

Inscription: Mer 14 Mar 2012 17:44
Messages: 762
Localisation: [Quête 34] Kendra Kâr
[Précédemment]

-93-
Squelette



- Échange brièvement avec Dae'ron au sujet de l'impression de similarité entre les mélodies. Se questionne sur l'impact que les différences peuvent avoir sur le résultat du Chant.

- Songe que faire appel à la puissance présente pourrait grandement aider à trouver des réponses, mais estime imprudent de le tenter pour le moment.

- Prend la décision de laisser cette salle de côté et d'aller voir plus loin, par le passage central du nord.



_________________


"Être libre, c'est ne pas s'embarrasser de liens."


Dernière édition par Nessandro le Dim 4 Nov 2018 06:52, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Le palais des oiseaux
MessagePosté: Dim 28 Oct 2018 12:39 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 15:46
Messages: 13910
Mathis et Meraxès :

En promenant son cristal devant les rayonnages, Mathis ravive une lueur bleue qui éclaire faiblement les symboles grisâtres, sans obtenir plus d'effet. Il semble bien que ces "livres" aient besoin d'énergie, mais le petit cristal est insuffisant à leur fournir.

Pendant ce temps, Meraxès grimpe les escaliers et s'engage avec Adar dans le couloir ténébreux. Celui-ci décrit une courbe douce, commençant à partir vers l'est mais tournant progressivement vers le nord. Vous finissez par arriver à une petite pièce faiblement éclairée et encombré d'un bric-à-brac d'objets étranges et impossible à identifier clairement. Un genre d'autel porte un socle avec une encoche, comme destinée à accueillir un objet, mais présentement totalement vide...

Nessandro :

Tu prends plein nord, laissant derrière toi la fosse lumineuse. Pour une fois, le couloir est rectiligne, et il débouche assez vite vers une immense salle circulaire, de dimension similaire à celle que tu as quitté. Trois couloirs en partent, vers le nord, l'est et l'ouest, mais ton attention est surtout retenue par l'extraordinaire sculpture qui occupe le centre de la pièce. Il n'y a aucune forme identifiable, on dirait des rivières de métal et de pierre fondues qui auraient coulées en dessinant des spirales irrégulières dans les airs. Parsemées d’impuretés, elles s'élèvent en pentes douces et s'entrecroisent vers les ténèbres de la voute du plafond.

((( Mathis : +0.5(post) +1(étude poussée de la bibliothèque) +0.5(longueur)
Meraxès : +0.5(post) +0.5(exploration) +0.5(longueur) )))

_________________
Chibi-Gm, à votre service !


La règle à lire pour bien débuter : c'est ICI !
Pour toutes questions: C'est ici !
Pour vos demandes d'interventions GMiques ponctuelles et jets de dés : Ici !
Pour vos demandes de corrections : C'est là !
Joueurs cherchant joueurs pour RP ensemble : Contactez vous ici !


Haut
 

 Sujet du message: Re: Le palais des oiseaux
MessagePosté: Sam 3 Nov 2018 19:24 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 18 Déc 2008 03:51
Messages: 3454
Localisation: Quête 34
Une fois de plus mon intelligence supérieure fut démontrée. Comme je l’avais déduit, les boîtes métalliques étaient sensibles à l’énergie, puisqu’une lueur bleue éclairait, bien que faiblement leurs symboles grisâtres lorsque je passai le menu cristal devant. Cependant, il était évident que cette énergie était insuffisante.

Lorsque je me détournai la tête, je ne vis plus Meraxès ni Adar. En me levant la tête, je n’aperçus que leurs jambes. Ils terminaient de monter l’escalier en colimaçon et atteignaient l’étage supérieur.

Ce fut à ce moment que j’entendis un miaulement. Praline se frottait contre mes jambes, quémandant une caresse tout en ronronnant. C’était bien là, le caractère d’un chat, passant ses besoins en tout premier, n’ayant aucune considération pour les autres. Je rangeai donc la pierre orangée dans mon sac et je me penchai de bonne grâce et pris ma chatte dans mes bras pour la câliner. J’avais besoin de sa présence à mes côtés si je voulais emprunter son corps lorsque le besoin se ferait sentir, j’avais donc tout intérêt à lui donner ce qu’elle voulait.

Je caressai donc ma chatte tigrée tout en réfléchissant à cette vaste bibliothèque et à la façon dont nous pourrions en extirper des livres.

« Ces livres semblent vibrer sous l’effet d’énergie… Pourriez-vous essayer de les stimuler par votre énergie de foudre ? »

Cela dit, je déposai Praline au sol, je sortis mon poignard et je tentai de l’insérer entre deux boîtes métalliques dans le but d’en extirper un.

((( moins de 500 mots )))

_________________
Image


Dernière édition par Mathis le Sam 10 Nov 2018 04:52, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Le palais des oiseaux
MessagePosté: Dim 4 Nov 2018 06:51 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Site Internet  Profil

Inscription: Mer 14 Mar 2012 17:44
Messages: 762
Localisation: [Quête 34] Kendra Kâr
[Précédemment]

-94-
Squelette



- Commence à pester en découvrant que le dédale se poursuit dans trois directions différentes.

- Pendant que Dae'ron examine les environs en quête d'un détail particulier concernant la pièce, exprime sa curiosité quant à ce qui a pu produire cette sculpture étrange.

- Décide de voler plus en hauteur, pour voir jusqu'où la chose remonte réellement et d'examiner de plus près les impuretés qui la parsèment.



_________________


"Être libre, c'est ne pas s'embarrasser de liens."


Dernière édition par Nessandro le Dim 11 Nov 2018 01:44, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Le palais des oiseaux
MessagePosté: Lun 5 Nov 2018 00:01 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mar 24 Nov 2015 00:25
Messages: 307
Localisation: Sur la planète Elysian
- XIV -



Meraxès fut rejoint par Adar qui explorait lui aussi le temple à son propre rythme. Il l’invita alors, avec une politesse trop mielleuse pour être réellement honnête, à s’introduire en premier dans le passage obscur. Il n’y avait cependant pas de quoi s’inquiéter. Le corridor s’étirait en une mince courbe et donnait sur une pièce isolée, où ils trouvèrent un bric à brac étrange qu’ils n’avaient jamais vu ailleurs. Le désordre jurait avec le reste du temple qui était essentiellement vide, et donnait à l’endroit l’allure d’un débarrât où l’on entreposât les objets qui n’avait nulle part leur place. Il y avait aussi un autel simple, avec une encoche qui semblait destiné à accueillir une clef, ou quelque chose qui servirait de clef.

« Essayons de voir ce que nous avons là. Nous pourrions sans doute trouver quelque chose d’intéressant. » dit-il à Adar, avant de commencer à fouiller.


- XV -

_________________
.
Multi de : Daemon, Erastos
Thème de Meraxès

_________________


Dernière édition par Meraxès le Jeu 8 Nov 2018 00:40, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Le palais des oiseaux
MessagePosté: Lun 5 Nov 2018 12:41 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 15:46
Messages: 13910
Mathis :

Kieran fit la moue en entendant ta proposition. Lancer la foudre sur des vestiges archéologiques ? S'il les détruisait, ce serait perdu à jamais ! Il tenta tout de même de lancer quelques sortilèges inoffensifs sur les boites, sans succès.

De ton côté, tes nouvelles tentatives pour séparer les boites furent aussi vaines que les précédentes. Elles étaient si étroitement serrées que ton poignard n'arrivait pas à se glisser entre elles. Manifestement, ce n'était pas la bonne méthode.

Meraxès :

Il y a ici un nombre incalculable d'objets dont tu ne peux même pas essayer d'imaginer l'utilité. Des filaments de métal, voire de substance inconnue, des roues dentées gravées de symboles étranges, des tablettes ornées de dessins abstraits... Tu trouve également plusieurs cristaux. Si la plupart sont ternes ou brisés, l'un d'eux semble encore luire d'une faible lumière turquoise. Tu remarques immédiatement que sa base à la forme de l'encoche creusée dans l'autel...

Nessandro :

Daer'on ne trouve pas grand-chose, la pièce étant remarquablement dénudée. De plus, les couloirs étant tous courbes, il est difficile de voir où ils vont. En tout cas, pour une fois, aucun ne semble effondré...

En examinant le tourbillon de métal solide, tu ne trouves d'abord pas grand chose. Il semble avoir été coulé, sans doute volontairement. S'il s'agit d'une œuvre d'art, elle est totalement abstraite et, pour tout dire, tu ne connais personne qui pourrait trouver ça beau. Les impuretés sont des cristaux de la même roche que celle qui forme les murs et qui donnent à l'ensemble une rugosité adhésive.

Ce dernier point te mets la puce à l'oreille alors que tu lèves les yeux vers le plafond. En regardant attentivement... Oui ! Il y a un passage là-haut ! Ce tourbillon de métal est en fait une rampe, comme un escalier sans marches permettant d'accéder à cette issue, rien de moins que la cinquième à cette pièce. Plus de doutes possible : tu as atteins la lointaine tour de pierre noire que vous aviez entrevu de l'extérieur...

((( Mathis : +0.5(post) +0.5(tentative)
Meraxès : +0.5(post) +0.5(objet trouvé) )))

_________________
Chibi-Gm, à votre service !


La règle à lire pour bien débuter : c'est ICI !
Pour toutes questions: C'est ici !
Pour vos demandes d'interventions GMiques ponctuelles et jets de dés : Ici !
Pour vos demandes de corrections : C'est là !
Joueurs cherchant joueurs pour RP ensemble : Contactez vous ici !


Haut
 

 Sujet du message: Re: Le palais des oiseaux
MessagePosté: Jeu 8 Nov 2018 00:38 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mar 24 Nov 2015 00:25
Messages: 307
Localisation: Sur la planète Elysian
- XIV -



Meraxès ne savait pas par où commencer. L’ensemble des vieilleries entreposées dans cette pièce ne lui évoquaient rien. Il y avait des câbles d’acier étrangement souples, des morceaux de machine, des engrenages gravés de symboles complexes dans une langue inconnue, que l’on retrouvait sur des tablettes de pierres aux illustrations tout autant indéchiffrable… Certains outils avaient une finesse presque organique et pouvaient rappeler des instruments de musique, mais il eut beau souffler dedans, à part un jet de poussière, aucun son intéressant en sortit. Quelque chose finit cependant par attirer son attention. Un éclat perça derrière un monticule de machines désarticulées et rongées par la rouille. Il en extirpa un petit objet taillé et froid : un cristal. Sa forme était particulière, très courbe et elle rappelait vaguement celle d’un poisson cambré. En l’époussetant, il du avouer qu’il était magnifique et captait formidablement bien la lumière.

Il montra sa découverte à Adar en se disant que cet objet pourrait avoir une certaine valeur. Mais lorsqu’il vit l’autel, il songea ... et pourquoi pas…

« Ca ne coute rien d’essayer. »

Mathis arriva au même moment, accompagné du mage et d’un chat, dont la présence avait totalement échappé à l’elfe. Il inséra donc le cristal dans la petite fente en trou de serrure. Sa forme était parfaitement adaptée à l’interstice et à force de manipulation, un léger déclic retentit. Une lumière se diffusa alors dans le cristal, et l’autel – en quelque sorte – s’activa. Des raies bleutées partirent du cristal pour serpenter sur la pierre, réanimant la roche froide, comme si elle se redressait, puis elles se propagèrent au fond comme une fresque. Les trais luminescents se regroupèrent en lignes droites et glissèrent, suivant les courbures du mur, en arrière, vers l’antichambre qui ressemblait à une bibliothèque.

« Hum… Je crois que j'ai allumé un truc. »


- 300 mots -
- XVI -

_________________
.
Multi de : Daemon, Erastos
Thème de Meraxès

_________________


Dernière édition par Meraxès le Sam 1 Déc 2018 00:39, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Le palais des oiseaux
MessagePosté: Sam 10 Nov 2018 05:22 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 18 Déc 2008 03:51
Messages: 3454
Localisation: Quête 34
Ma proposition d’énergiser les boîtes de métal ne plut pas à Kieran. Il ne me souffla mot, mais l’expression de son visage le trahissait. L’érudit en lui craignait sûrement de perdre une importante source de savoir si jamais la tentative tournait à la catastrophe et incendiait la bibliothèque toute entière. Il obtempéra néanmoins et lança quelques sortilèges de forces moindres sur ces bouquins métalliques. Ses essais furent vains, rien ne se produisit.

Mes essais n’eurent pas plus de succès, la lame de mon poignard bien que fine ne réussit point à se faufiler entre deux bouquins et ce malgré ma dextérité et mon habileté à la manipuler.

Je ne pus cacher ma déception, j’aurais trop aimé pouvoir percer le mystère de cette bibliothèque. Après avoir poussé un long soupir, je me décidai donc de rejoindre mes deux autres compagnons empruntant l’escalier en colimaçon.

Ma cheville douloureuse, je précédai tout de même Kieran. Pour ce qui est de Praline, elle nous avait devancé pendant notre lente ascension, puis s’était étalée sur le palier.

Une fois à l’étage supérieur, nous n’eûmes d’autres choix que nous engager dans un long couloir ténébreux décrivant une courbe en direction nord. Nous suivîmes cette direction et arrivâmes assez rapidement à une petite pièce encombrée de nombreux objets de formes et de couleur particulière que je ne pus identifier. Je ne pus m’attarder davantage sur ces objets, puisque je tournai mon attention sur Meraxes qui tenant une pierre aux reflets bleutés dans sa main, l’inséra dans une espèce d’encoche s’épousant ainsi sans difficulté.
Aussitôt la pierre s’illumina et de fins fils de lumières apparurent sur le socle et s’étendirent jusque dans les murs. Je plaquai ma main contre le mur sans ressentir une chaleur suffisante pour que je ressente le besoin de la retirer. Ces sentiers lumineux semblaient circuler derrière une paroi de verre et se diriger vers la pièce que je venais tout juste de quitter.

Ahuri et satisfait, je fis aussi rapidement que possible demi-tour clopin-clopant, sans m’arrêter, tout commentant à mes compagnons, et plus précisément à Meraxes :

« Bravo, vous avez réussi à activer la bibliothèque de boîtes métalliques. »

(((357 mots – Retourne sur mes pas, afin de voir ce qu’il en retourne plus bas )))

_________________
Image


Dernière édition par Mathis le Sam 17 Nov 2018 22:13, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Le palais des oiseaux
MessagePosté: Sam 10 Nov 2018 10:47 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Ven 9 Déc 2016 15:55
Messages: 56
Localisation: Hidirain
Qui a t'il de pire que d'explorer un vieux temple puant la poussière ? Le faire avec quelqu'un qui réflechit à voix haute. Cette elfe ne cesse de me faire tandis qu'il fouille la piece. Pour ma part je reste interdit, scrutant les nombreux objets présents ici d'un regard méfiant. Celui que j'accompagne recommence à commenter ce qu'il fait alors qu'il trouve une étrange pierre me provoquant un froncement de nez agacé. Il décide de mettre la pierre dans l'encoche de l'autel ce qui produit une réaction de celui-ci, libérant des filets bleus qui parcourent les murs pour nous indiquer un chemin. Evidemment, le responsable ne peut s'empecher de le commenter. Je soupire, agacé, avant de suivre les lumières sans rien dire, mon arme toujours tenu fermement. Ignorant totalement les humains qui nous avaient rejoins.

_________________




Haut
 

 Sujet du message: Re: Le palais des oiseaux
MessagePosté: Dim 11 Nov 2018 01:43 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Site Internet  Profil

Inscription: Mer 14 Mar 2012 17:44
Messages: 762
Localisation: [Quête 34] Kendra Kâr



Par mes ailes, quelle sorte d'esprit torturé peut vouloir créer une sculpture aussi ignoble ? Je ne vois que cela pour décrire cette chose. Elle est artificielle. Rien de naturel ne peut donner un résultat pareil, d'autant que je n'arrive pas à discerner exactement ce qu'est cette matière sombre. Au moins, je reconnais ce qui est incrusté dedans. Des cristaux, encore, disposés sur la surface. Voletant à côté, je me hisse dans les airs en prenant appui de la main dessus. Ils sont quand même étrangement agencés. C'en est au point que je suis quasiment certain que si je n'avais pas d'ailes, je parviendrais quand même à y grimper.

Alors que Dae'ron revient à mes côtés en déplorant trouver la salle étrangement dénuée d'intérêt, je suis mon instinct et lève le nez au plafond. La voix du Protecteur me parvient avec douceur, plaisantant sur le nombre de possibilités de chemins à prendre. Il faut quelques instants à mon regard pour discerner un détail au plafond. La voûte courbée est percée par la sculpture d'une façon bizarre, comme si... C'était volontaire. Prenant un peu d'altitude, je comprends finalement que ce pilier en tourbillon n'est pas une simple œuvre de mauvais goût, mais qu'il sert également de rampe pour accéder à un passage, au-dessus.

J'avise le Protecteur qui vient de suivre mon regard.

"Oh."

"Évidemment.", pesté-je, irrité de voir le champ des possibles s'accroître encore.

"On poursuit en hauteur ?"

J'acquiesce. Tant qu'à faire, autant rester au niveau de cette salle tant qu'elle n'a pas livré tous ses foutus secrets inutiles. Cela nous évitera de retrouver les géants trop vite. Peut-être que le fil de pensées de Dae'ron a suivi un chemin similaire au mien car il songe à laisser une trace de notre passage, au cas où les autres déboucheraient sur une portion effondrée et seraient contraints de nous rejoindre. Ma langue claque d'elle-même, mais à l'instant où, réalisant que nous n'avons rien d'autre pour servir de repère, l'aldryde clair tend sa main à son aile pour se défaire d'une plume argentée, j'empoigne son avant-bras.

"Ne fais pas ça.", grondé-je, rivant mon regard au sien en guise d'avertissement.

"C'est juste une plume, Nessandro.", ose-t-il dire avec un léger sourire. "Ce n'est pas comme si je m'amput..."

"Assez !", m’exclamè-je furieusement. "Je te l'interdis, t'entends ?! Je ne te laisserai pas abimer tes ailes au profit de ces enflures de grande taille !"

Irrité, la peau couverte d'une désagréable sensation de chair de poule, je resserre encore ma poigne contre son bras. Son expression a beau passer de l'étonnement à la confusion, je ne le relâche qu'une fois de l'inconfort proche de la douleur visible sur ses traits. Ma langue claque abruptement tandis que je me détourne de sa forme tentant de masser la zone meurtrie. Je plonge la main dans ma sacoche à la recherche d'une autre possibilité. Sauf que la seule option à ma disposition, en-dehors d'aliments séchés, est un souvenir tangible, la preuve de mon échec : une plume de Dae'ron, rattrapée d'une lente chute dans le vide lors de notre violente dispute, et accessoirement mon ultime tentative pour rompre notre lien.

J'avise quelques cristaux en hauteur et m'acharne à la coincer pour qu'elle soit visible, pointant vers le plafond. Dans mon dos, la voix du brun, s'élevant dans un souffle plus que des paroles.

"Ce... C'est l'une des miennes, non ?"

Je roule des yeux, refusant de répondre à ce qui me parait être une question stupide. Si je reste silencieux, il abandonnera la conversation comme il en a pris l'habitude, pour ne pas m'irriter davantage. Mais il faut croire que même ça, ça peut changer.

"Depuis combien de temps est-ce que tu..."

"Plus tard !", coupé-je prenant un peu d'altitude, décidé à suivre la rampe.

"Soit, soit... Nous parlerons, plus tard, et tranquillement, en aldrydes civilisés, de ta façon bien personnelle d'être au fond un très grand sentimental !", lance-t-il sur un ton provocateur, un sourire que je devine horriblement taquin dans la voix.

Je serre la mâchoire avec une hargne renouvelée pour ne pas lâcher son nom comme on enverrait un projectile. Que je le respecte quand son intellect brille autant, mais par mes ailes, qu'il m'exaspère quand c'est pour ramener sur le tapis des détails inopportuns !

J'espère que ce passage va nous mener vers quelque chose de vraiment intéressant, sinon je ne réponds plus de rien !




- 733 mots

_________________


"Être libre, c'est ne pas s'embarrasser de liens."


Dernière édition par Nessandro le Dim 18 Nov 2018 03:05, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Le palais des oiseaux
MessagePosté: Dim 11 Nov 2018 10:58 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 15:46
Messages: 13910
Mathis, Adar et Meraxès :

Lorsque vous sortez du passage sombre, sous voyez se déployer devant vous une bibliothèque illuminée : les vagues écritures qu'il y avait dessus brillent maintenant d'une lueur bleu turquoise tirant parfois sur le bleu ciel tant elle est vive. Plus étrange encore : quand vous le regardez de loin, il s'agit d'une écriture inconnue, mais dès que vous vous approchez, les idéogrammes changent pour former des mots compréhensibles !

Manifestement, il s'agit bien d'une bibliothèque, et elle est remplie d'ouvrages traitant de nombreux sujets. Kieran observe avec envie une boite avec une inscription indiquant "Convertisseur méta-fluidique pour goilem", mais ne semble pas oser en approcher la main. Shada'iss, moins prudente, volette prêt d'étagère inaccessibles puis, d'un geste, effleure une boite. Aussitôt, celle-ci sort légèrement de son emplacement. Il s'agit bien de pavés de métal, et non de livres, mais celui-ci émet une onde de lumière et l'aldryde pousse un petit cri étouffée. Elle redescend vers vous pour soufflée, choquée :

"Le livre... il parle dans ma tête. Je... qui êtes-vous ? Allez-vous en !"

Puis, son visage se détend. Plus haut, la boite rerentre dans le mur.

"C'est bon, la voix est partie..."

Vous voilà donc au milieu de la bibliothèque la plus étrange que vous ayez jamais vu... reste à savoir ce que vous en ferez.

Nessandro :

Vous vous élevez jusqu'à entrer dans l'ouverture, arrivant dans un couloir qui monte en spirale dans la continuité de la rampe. Alors que vous avancez tu sens quelque chose d'étrange dans l'air. Ton cœur battant du trop plein d'émotions récentes semble te transmettre aussi un autre battement. Un battement qui vient d'en bas et... oui, aussi d'en haut. De très haut. Les aurores ! Tu les sens dans le ciel, tout comme tu sens celles qui hantent les profondeurs de ce lieu... elles se glissent dans ton esprit, chantant une chanson étrange.

Ton regard se déporte, tu as du mal à rester concentré tandis que tu ne peux t'empêcher de tourner la tête pour contempler Daer'on. Non, ce n'est pas toi qui le regarde... c'est lui qui est devant tes yeux ! Pourtant il n'a fait aucun mouvement pour ça ! Il s'arrête, perturbé lui aussi.

"Euh... c'est moi ou... je veux dire, j'étais derrière toi à l'instant, pas devant, non ?"

Il n'y a plus aucune autre lumière que celle de vos torches. Ah si ! Une petite lumière blanche ! Une plume.

La plume que tu as laissé en bas.

Elle volette doucement jusqu'à retomber dans le creux de ta main. Puis, alors que tu es saisi d'un mélange d'incompréhension et de joie de la revoir, voilà qu'il y en a d'autres ! Des centaines de plumes lumineuses de Daer'on se mettent à tomber comme une douce neige autour de vous...

((( Mathis : +0.5(post) +0.5(analyse)
Adar : +0.5(post)
Meraxès : +0.5(post) acte de prestige : restauration de la bibliothèque
Nessandro : +0.5(post) +0.5(exploration) +0.5(longueur) )))

_________________
Chibi-Gm, à votre service !


La règle à lire pour bien débuter : c'est ICI !
Pour toutes questions: C'est ici !
Pour vos demandes d'interventions GMiques ponctuelles et jets de dés : Ici !
Pour vos demandes de corrections : C'est là !
Joueurs cherchant joueurs pour RP ensemble : Contactez vous ici !


Haut
 

 Sujet du message: Re: Le palais des oiseaux
MessagePosté: Sam 17 Nov 2018 22:51 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 18 Déc 2008 03:51
Messages: 3454
Localisation: Quête 34
Avec empressement, j’étais revenu sur mes pas et j’avais descendu l’escalier en colimaçon sans attendre mes compagnons en tentant d’aller aussi vite que me le permettait ma cheville blessée. Mon sourire s’élargit lorsque j’aperçus les dos des livres désormais illuminés d’une magnifique couleur bleue. Je m’approchai d’eux prudemment et je pus constater avec satisfaction que les écritures brillantes inscrites sur la pièce de titre s’adaptaient à la langue du lecteur.

Je détournai un moment la tête des rayonnages pour voir ce que faisaient mes compagnons et j’aperçus le vieux mage, la main hésitante à prendre dans les mains un de ces bouquins métalliques.

Situé à quelques étagères plus loin, j’entrepris de lires les nombreux titres afin d’en trouver un qui pourrait nous aider dans notre enquête. Il y avait trop de livres, et je n’avais pas d’idées très précises de ce que je cherchais. Mais depuis notre entrée dans les ruines, il était question d’oiseaux, je devais donc chercher dans ce sens. Je lis donc les titres d’une tablette entière et d’une deuxième située en dessous lorsque je vis un titre intéressant : Quatre dieux oiseaux.

Tout comme Kieran, j’étais hésitant devant le bouquin ne sachant si je pouvais m’en emparer sans subir une quelconque blessure. Ce fut à ce moment précis que j’entendis le cri étouffé de l’aldryde. Redescendant à notre hauteur, elle nous dit que le livre parlait dans sa tête, cherchant à l’en chasser. Je fus d’abord surpris d’une telle révélation, mais non déçu. Puis, elle nous annonça que le livre avait libéré son esprit. Sachant que je pourrais me libérer du bouquin lorsque j’en aurais terminé, je me décidai à consulter cet ouvrage concernant ces mystérieux dieux.

Je pris donc une bonne respiration et déposai ma main sur le dos du bouquin. Comme je m’y attendais, une voix s’introduisit dans ma tête. Elle s’avérait agréable, claire, articulée et curieusement sans genre.

Tout comme le titre m’en avait informé un peu plus tôt, il était question des quatre dieux oiseaux et de leurs éléments associés. Ces quatre oiseaux s’avéraient à être le Phénix, le Garuda, le Simurgh et le Rock. Les informations fusaient dans ma tête assez rapidement et je dus fermer mes yeux afin de me concentrer davantage pour ne pas perdre une bribe d’information. Après avoir entendu ce qui me semblait le plus important, je retirai ma main du bouquin, le remerciai, sans savoir si ce geste était inutile ou non et j’en informai mes compagnons.

« Les quatre dieux oiseaux se prénomment : Phénix, Garadu, Simurgh et Rock. Ces dieux proviennent de l’étoile voyageuse d’Avissérion qui se voit l’été dans la constellation de célérian et dans celle de wivern en hiver. C’est le dieu maniant l’ombre et la terre, Garadu qui a créé l’aiguille de la conciliation »

Je m’arrêtai là et m’accordai quelques secondes de réflexions avant de poursuivre.

« Il nous faudrait nous rendre à cette tour noire, pour en apprendre plus. »

Cela dit en attendant l’avis de mes compagnons, je cherchai sur les étagères un livre qui parlerait d’Avissérion ou de l’Aiguille de conciliation.

(((515 mots )))

_________________
Image


Dernière édition par Mathis le Sam 24 Nov 2018 04:16, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Le palais des oiseaux
MessagePosté: Dim 18 Nov 2018 03:04 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Site Internet  Profil

Inscription: Mer 14 Mar 2012 17:44
Messages: 762
Localisation: [Quête 34] Kendra Kâr



Je sens mes muscles jouer contre l'air ambiant tandis que je m'élève le long de la rampe, le Protecteur sur les talons. Passablement irrité par ces contrariétés qui n'en finissent plus, je passe par l'ouverture, à la recherche de... Je ne sais même pas quoi. Une réponse ? Un élément décisif ? Le fil dépassant de la trame, que je me ferais un malin plaisir de tirer pour détricoter ce mystère des aurores ? Mes spirales résonnent de mes battements de coeur. Je me suis pourtant reposé un peu, je ne devrais pas déjà être sujet à une fatigue de cet acabit ! Distraitement, je porte le revers de la main à ma gorge, comprenant subitement que non, ce n'est pas mon muscle cardiaque qui se fait remarquer de la sorte. J'ai cru que cela venait de moi, mais non. Ces battements viennent d'au-dessus et d'en-dessous, et je suis pile entre les deux. Coincé entre les deux formes des aurores.

J'ai à peine saisi cette certitude que mon esprit vacille au gré d'une autre chanson inconnue. J'amorce un mouvement pour regarder Dae'ron, curieux de savoir ce qu'il en pense, quand je réalise lui faire face sans comprendre comment j'y suis arrivé. Lui aussi vocalise sa surprise, curieux de se trouver face à moi alors qu'il me suivait. Par mes ailes, quelle est encore cette folie ? Nos sens sont-ils dupés par le manque de lumière à peine corrigé par la torche tenue par mon partenaire ? Comme pour répondre à ce questionnement intérieur, une autre lueur se fait. Non, ce n'est pas une lueur. C'est un reflet de la torche sur quelque chose de blanc qui tombe lentement.

Instinctivement, je tends ma main et y recueille une plume. Je reconnais le léger accroc qui s'y trouve. C'est... C'est celle de Dae'ron que j'ai laissé en bas ? Mais ? Mais comment est-ce possible ? Une autre choit lentement, puis d'autres encore, causant une soudaine constriction de mon torse. Il ne me faut qu'un bref instant pour voir par moi-même que non, ce n'est pas le Protecteur qui est en train de se déplumer à grande vitesse. Ses ailes sont intactes, se mouvant au même rythme que les miennes pour nous maintenir face à face.

"Je ne sais pas pour toi, mais je ne trouve pas ça franchement rassurant."

"Ni logique. Comment un objet laissé en bas peut choir d'en haut ? Cela n'a pas le moindre sens !", sifflé-je en faisant tourner distraitement l'objet argenté entre deux doigts.

"Les aurores ont des pouvoirs insoupçonnés...", commence le Protecteur en se frottant pensivement la tempe. "Mais je ne vois pas qui trouverait un intérêt à multiplier des plumes d'aldryde.", dit-il en tendant la main vers un autre exemplaire de ce que je tiens.

"Eh... Tu entends ? On dirait..."

"Une autre mélodie étrange."

Je rends au Protecteur son regard prudent. Nous sommes pris entre deux présences des aurores. Est-ce que ce chant pourrait servir à les connecter ? Et si oui, qu'est-ce que cela implique ? Est-ce une bonne idée de mettre la puissance dormante en relation avec sa version en visite dans les cieux ? Et surtout, qu'arrivera-t-il aux deux idiots que nous sommes si une décharge d'énergie emplit l'endroit à cause du chant ?

À cette idée, je range la plume dans ma sacoche puis, dans un geste me donnant la sensation que mon bras est grippé, j'effleure du dos de la main celle de Dae'ron. Le pâle aldryde tressaille. Ses yeux sombres font un vif aller-retour entre sa main et mon visage, en quête d'une réponse. Refusant d'entrer dans son jeu, j'attrape son poignet. Sauf que le Protecteur ne se laisse pas faire et abat son bras, m'obligeant à lâcher prise. Je n'ai pas même le temps de froncer les sourcils qu'il s'approche, plaque sa paume contre la mienne, et noue lentement nos doigts. Ma peau frissonne. La différence de température entre nous, c'est tout ! Et il a l'air fier de sa petite trouvaille, en plus !

J'inspire lentement, évitant ostensiblement de lui rendre son regard.

"Faisons écho à la mélodie. Si le résultat est probant, il nous faudra décider de paroles à y ajouter. "

"Puisse la chance être de notre côté... J'ai hâte d'en finir avec cette histoire.", souffle-t-il en effleurant ma peau sombre du bout des doigts.

Mouvement de tête approbateur, inspiration synchronisée puis fredonnement de la mélodie d'entre deux mondes. Je suis également pressé d'en terminer avec tout ceci. Marre d'être contraint de chanter alors que je n'ai aucune envie de m'y adonner !




- 762 mots

_________________


"Être libre, c'est ne pas s'embarrasser de liens."


Dernière édition par Nessandro le Jeu 22 Nov 2018 00:02, édité 1 fois.

Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 133 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivante


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016