L'Univers de Yuimen déménage !


Nouvelle adresse : https://univers.yuimen.net/




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 503 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 19, 20, 21, 22, 23, 24, 25 ... 34  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Le Temple des Plaisirs (Guilde ARS)
MessagePosté: Dim 21 Aoû 2011 21:59 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Site Internet  Profil

Inscription: Dim 16 Mai 2010 15:20
Messages: 7731
Localisation: Kendra Kâr
Cromax prit soin de répondre à toutes nos interrogations. Il nous expliqua que Rewolf s’attendait à mourir et qu’il s’était protégé en conséquence en se rendant dans un lieu reculé. Pulinn pallia au problème du symbole de la rose sur nos différents équipements en nous tendant des manteaux à capuches, j’en reçus un marron, parfait. Il nous expliqua que nous devrions les enfiler dans différents lieux de la ville, je savais déjà où aller. Ensuite, nous devions prendre la direction de la sortie de la ville en direction de Bouhen. Il nous montra ensuite son déguisement, une transformation en elfe bleue, très impressionnant et très pratique pour notre mission.

Il nous demanda si cela nous convenait et j’opinai du chef en réponse. Salymïa demanda comment nous devions l’appeler lorsqu’il prenait la forme de l’elfe bleue, question pertinente sachant que nous ne devions prononcer ni le nom de Cromax ni celui de Pourpre. La Phalange de Fenris prit congé rapidement et Lilith demanda à quelle heure nous allions partir. La réponse ne se fit pas attendre car Cromax nous dit qu’il serait plus prudent de partir de jour, en l’occurrence à midi de la ferme au bord des remparts de la ville. Il leva ensuite la réunion et nous encouragea à nous reposer, car demain une longue journée nous attendait. Il était cependant disponible pour de plus amples explications. Le mage alla le voir directement, alors que le petit guerrier le suivait. Pour ma part, je suivis Salymïa vers la sortie. J’avais encore quelques petites choses à faire avant de partir.

Alors que je venais tout juste de sortir de la salle à manger, un serviteur en robe pourpre vint à moi et m’interpella.

- « Excusez-moi de vous déranger mademoiselle, mais Dame Pulinn m’a demandé de vous informer qu’elle avait mis un cheval à votre disposition dans les écuries du temple. C’est le pur sang blanc avec une selle de facture elfique. »

Il s’inclina et partit dans la direction inverse ne me laissant même pas le temps de le remercier. Pour le moment, ce cheval n’était pas ma priorité. Je le verrais demain, au moins je savais que j’en avais un. Je repris alors ma route vers la sortie du temple mais quelque chose me stoppa ou plutôt quelqu’un, Ehemdim. Je courus dans sa direction et lui sautai au cou, il n’eut aucun mal à me rattraper.

- « Que fais-tu ici ? »

- « Je suis venue te chercher évidemment. J’ai besoin d’aller faire deux trois courses avant que les boutiques ne ferment et j’ai pensé que tu voulais faire de même. »

- « Excellente idée, je te suis. »

Je l’embrassai tendrement, lui prit la main et nous sortîmes du Temple.


=> La boutique magique du Vieux Moboutou

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Le Temple des Plaisirs (Guilde ARS)
MessagePosté: Mar 23 Aoû 2011 16:08 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 29 Oct 2009 15:25
Messages: 866
Localisation: Quête 33
Tranquillement assis à côté de l'elfe, je l'écoute, sans dire un mot, buvant ses paroles se voulant réconfortantes. Il sait que la mission est dangereuse et cela me rassure, pourtant, je ne peux m'empêcher de tiquer lorsqu'il annonce qu'il donnera sa vie pour nous protéger. Je ne comprends pas, n'est-ce pas l'inverse qui est censé se produire ? Moi, j'ai juré fidélité à Cromax et Pulinn, je ne peux concevoir le fait qu'il meurt pour moi, c'est impossible.

Alors que je discute avec Pourpre, les autres Amants quittent la pièce un à un et je me sens de mieux en mieux et je m'autorise même, chose incroyable quand je ne suis pas chez moi, à manger un morceau. Une fois ma frugale collation rapidement avalée, je me relève et m'incline de nouveau devant Cromax.

"Sachez, Cromax, que je n'accepterai pas que vous trépassiez pour moi. Je suis votre dévoué serviteur et ce rôle est le mien. Vous êtes celui dont, si je ne m'abuse, la vie est la plus importante pour ce temple. Vous devez vivre. Bien sûr, je ne vous dis pas de laisser les gens mourir pour sauver votre peau, mais il ne faut pas non plus foncer tête baissée, droit vers la mort en utilisant ce prétexte. Si parmi nous deux quelqu'un doit mourir, sachez que je ne vous laisserai pas être le premier. Il en va de mon honneur d'Ynorien."


Mon honneur. Pulinn m'a promis que l'on irai plus à son encontre et j'espère vraiment que Cromax comprendra. M'inclinant un peu plus profondément pour saluer l'elfe, je me dirige vers la porte de la salle à manger avant de me retourner une dernière fois.

"Messire Cromax, permettez moi de vous déranger une dernière fois avant de prendre congé mais, pensez vous que Dame Pulinn m'autorisera à passer la nuit au Temple ?"

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Le Temple des Plaisirs (Guilde ARS)
MessagePosté: Mar 23 Aoû 2011 19:11 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 23 Nov 2008 18:11
Messages: 2963
Localisation: Elysian
Un à un, et alors qu’une nouvelle bouchée de poisson remplit mes papilles de plaisir gourmet, les amants de la réunion s’évanouissent dans les pièces du temple, hors de la salle à manger. À mon côté, Duncan répond à mes paroles d’une manière plus positive, du moins je tente de m’en persuader, que je ne l’ai cru en les prononçant. Je dénote toutefois une certaine habitude de la part de cet Ynorien à vouloir à tout prix mettre un terme à ses jours. La mort ne semble en rien l’effrayer, et il est prêt à perdre la vie pour son honneur, chose qui m’est totalement inconnue.

(Arrête, tu as plus d’honneur que tu ne veux bien l’admettre.)

(Peut-être, mais perdre la vie pour le préserver, jamais !!)

« Alors je ferai en sorte qu’aucun de nous deux ne meure ! »

Histoire qu’il soit fixé, et ne commette pas d’actes déraisonnés qui pourraient lui couter la vie pendant notre mission. Il aura mille et une occasions de mourir par la suite, si tel est son souhait. Sa seconde question me laisse perplexe. Il m’interroge sur la possibilité pour lui de dormir dans le Temple. La réponse est évidente pour moi, mais ce qui cloche, c’est qu’il me pose la question comme une confirmation de l’autorisation de Pulinn, qui parle juste à côté de moi avec Lillith. Je décide de ne pas tenir compte de ce paradoxe, et avec un grand sourire, je dis :

« Bien sûr, tu es ici chez toi, comme tous les Amants de la Rose Sombre. Les couches dans les alcôves de la salle principale du temple sont très confortables. L’idéal pour dormir d’un sommeil de plomb avant une aventure qui requerra beaucoup d’énergie. »

Dormir, ou autre chose. Mon regard glisse vers Lillith avec une lueur coquine que je ne peux retenir. De son côté, il a justement fini avec Pulinn, qui s’en va rejoindre à son tour la salle principale, guettant, je le devine, la présence du serviteur qui a osé outrepasser son rôle en interrompant la réunion à huis-clos pour prévenir Salymïa d’une information peu constructive. Je ne donne pas cher de sa peau…

Je décide de congédier Duncan.

« Je vais donc te laisser aller, si tu n’as plus de question. À demain, en forme ! »

Et J’enfourne une énième bouchée de mon plat, désormais presque terminé, à force de grignoter entre deux répliques. Mon amant profite que nous soyons désormais seuls pour me parler, enfin. Et je tourne vers lui mon visage serein et satisfait. Ses paroles m’amusent, et mon sourire s’étend alors que je réponds.

« Je t’avoue que moi aussi, j’ai du mal à réaliser… je ne suis pas habitué à tout ça. Ce qui est certain, c’est que je ne vois pas le temps filer… »

Comment lui expliquer autrement que cette année n’a duré que quelques jours, pour moi ? Souriant chaleureusement, je prends ses mains dans les miennes.

« Mais s’il est une chose que je n’ai pas oublié, c’est le goût de tes baisers… Sans cesse il m’ont manqué ! »

(Oui, sauf quand tu t’épanchais sur d’autres lèvres…)

(Oh, il n’y en a pas eu tant que ça en un an ! Deux, seulement !)

(En une année qui n’a duré que quelques jours. Hum.)

(Oui bon…)

J’approche mon visage du sien, dévorant ses yeux de glace d’un regard provocateur. Je mordille l’espace d’un instant ma lèvre inférieure avant de plonger vers sa bouche pour l’embrasser, encore plein de la saveur de la gorgée de vin blanc que je viens d’avaler.

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Le Temple des Plaisirs (Guilde ARS)
MessagePosté: Mar 23 Aoû 2011 20:15 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 23 Nov 2008 18:45
Messages: 2879
Localisation: L'île des colliers maudits
Cromax avait finit ses discussions de chef et pu me donner toute son attention. Souriant et enjôleur, il évoqua de manière très vague sa nouvelle situation, passant rapidement à un sujet bien moins pragmatique. Me prenant les mains, il m’amena dans un domaine bien plus charnel évoquant nos embrassades.

Je le laissai s’attaquer à ma lèvre de ces dents délicates avant qu’il ne m’offre à nouveau l’union physique dans la moiteur de deux bouches assoiffées d’amour. La dernière gorgée de vin de Cromax m’offrait une saveur nouvelle dans ce baiser tendre et fougueux. Après de longues minutes délicieuses, je m’écartai du visage elfique de mon aimé pour lui susurrer quelques mots.

« Leur souvenir m’avait accompagné aussi lors de mes voyages et je me languissais de les retrouver. Viens… »

Lui lançant un regard aguicheur, je le levai en tenant sa main et sortis de la salle à manger en tirant mon séduisant guerrier dans mes pas.

(Si la première alcôve que l’on va chercher est occupé, je ne sais pas si je tiendrais plus longtemps.)

_________________
Image
* Lillith, humain, Aurion et Cryomancien nv23 *
En mission pour les Amants de la Rose Sombre


Feu Ellana : morte dans les flammes du Purgatoir, hantant les lieux à jamais
et arborant ses tendancieux 6969 messages dans les archives de Yuimen


Haut
 

 Sujet du message: Re: Le Temple des Plaisirs (Guilde ARS)
MessagePosté: Mar 23 Aoû 2011 21:00 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 23 Nov 2008 18:11
Messages: 2963
Localisation: Elysian
[:attention:] Ce post pourrait choquer les plus jeunes, réfléchissez-y à deux fois avant de le lire.

Le baiser dure un temps que je ne peux estimer. Trop court pour pouvoir réellement en profiter, mais m’emmenant tellement loin dans le plaisir de retrouver mon glaçon adoré qu’il ne peut avoir été si court. Il a éveillé en moi des souvenirs et des désirs, aussi vivaces les uns que les autres. Je nous revois sur cette montagne de Verloa, la première fois, alors que rien ne le laissait présager. Je nous revois au sein de ce temple, partager la même couche avec ardeur et passion, ivres de joie et d’alcool. Et je nous vois, là, de nouveau parti pour de charnelles retrouvailles. Lillith ne masque aucunement son envie, et me tire de la salle à manger jusque dans la pièce principale du temple, bordée d’alcôves. Il m’entraîne, et je le suis avec ardeur, jusqu’en bordure de la première alcôve, celle la plus proche de la partie du Temple que nous venons de quitter. Mais c’est trop loin, trop d’attente alors que mon désir naissant ne veut qu’une chose : consumer le plaisir qui suint de ma peau argentée sans plus attendre.

J’arrête mon amant dans son avancée, et je l’attire vers moi en le plaquant au mur non sans une certaine sauvagerie. Je me colle contre lui, lovant mon corps contre le sien, portant une main à sa nuque, dans ses cheveux, pour l’embrasser à nouveau de toute ma ferveur.

Et tout en l’embrassant, je le pousse vers le but qu’il tentait de nous faire atteindre. Il choit sur le matelas, derrière les rideaux fermés, et je me jette sur lui avec toute la lascivité qui me caractérise. Qu’importe le jeune couple d’humain qui est en train d’épancher ses vices charnels à l’endroit que nous avons choisi : je n’ai aucune envie de me retirer de l’alcôve, maintenant que j’y suis plongé.

Eux ne semblent pas l’entendre de cette oreille, mais paraissent pour l’instant abasourdis par cette intrusion imprévue et osée. Ils restent béats, sur le côté du matelas confortable, alors que je m’étends sur mon amant sans plus attendre, sans leur prêter la moindre attention.

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Le Temple des Plaisirs (Guilde ARS)
MessagePosté: Mar 23 Aoû 2011 21:08 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Site Internet  Profil

Inscription: Dim 16 Mai 2010 15:20
Messages: 7731
Localisation: Kendra Kâr
Ce fut rapidement que nous retrouvâmes la Grande Rue et enfin l'entrée du Temple. En arrivant devant, je m'adressai directement à un homme en complet pourpre.

- "Bonsoir, désolée de vous déranger mais un de vos collègues m'avait indiqué tout à l'heure, qu'une monture avait été mise à ma disposition pour le Temple et j'aimerais la récupérer si possible."

- "Oui biensur, vous n'avez qu'à aller sur votre droite et vous trouverez l'écurie attenante."

- "Merci."

Je suivis la direction qu'il m'avait indiqué alors qu'Ehemdim me parlait.

- "Alors comme cela tu as un cheval ! Tu ne me l'avais pas dit."

- "Je suis pleine de surprises !

- "Et moi dont..."

- "Tu as dit quelque chose ?"

- "Non, rien. Vas donc chercher ton cheval, je t'attends devant l'entrée du Temple."

Je continuai ma route et tombai rapidement sur l'écurie. Je n'y trouvai qu'un seul cheval qui devait certainement être le mien. Il était déjà équipé d'une selle, de rênes et d'un sac, prévoyant chez les Amants. Je m'approchai de ma monture, lui flattait doucement l'encolure et répondit à ma caresse. Nous allions bien nous entendre. Néanmoins, il me fallait lui donner un nom. Je me souvins alors de ma toute première monture qui était morte au combat après avoir vécu de longues années. Je m'approchai alors de ses oreilles doucement.

- "Je vais te nommer Célestion."

Il fit un léger mouvement de la tête avant de me donner un léger coup avec son museau, il semblait déjà m'apprécier. Je détachai alors ses rênes et l'entraînai à ma suite. Première chose, il ne rechigna pas à me suivre, bon point. Je voulais le tester une fois sur la selle, je n'attendis pas longtemps pour me poster sur le flanc gauche de ma monture. Posant le pied gauche dans l'étrier, je passai ma jambe droite par-dessus la selle et m’assis. Je me sentis bien et la prise sur les rênes était bonne. J'allais apprécier le voyage avec Célestion.

Je sortis alors de l'écurie et rejoignis Ehemdim. J'avais une petite idée en tête et je voulais voir s'il allait tilter rapidement.

- "Ehemdim !!! Calànor !!!"

J'avais crié ces mots à son intention tout en intimant le cheval de galoper. Aussitôt Ehemdim se tourna vers moi et me tendit le bras. Arrivant à toute vitesse à sa hauteur, je l'attrapai et le fit monter derrière moi.

- "Tu es folle Aenaria et c'est pour cela que je t'aime."

- "Donne-moi la direction, je veux tester mon cheval."

- "Passe les portes de la ville, les baraquements sont justes sur la droite en sortant."

Je suivis alors ses indications, les rues étant désertes, ce fut facile. Nous arrivâmes rapidement aux portes de la ville et enfin devant les baraquements militaires de Kendra Kâr.

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Le Temple des Plaisirs (Guilde ARS)
MessagePosté: Mar 23 Aoû 2011 22:27 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 23 Nov 2008 18:45
Messages: 2879
Localisation: L'île des colliers maudits
[:attention:] Ce post pourrait choquer les plus jeunes, réfléchissez-y à deux fois avant de le lire.

Mon bouillonnant Cromax ne sut attendre l’arrivée jusqu’au lit voilé et fit un assaut enflammé sur ma personne. Je répondis à ces actes en passant une main sous sa chemise pour caresser son dos d’albâtre. Nos embrassades se multipliaient et devenaient même inconvenante à la grande salle.

Mon amant me poussa alors dans l’alcôve et je me réceptionnai sur le matelas en m’allongeant de tout mon long. Cromax vint couvrir mon corps du sien dans un mouvement sensuel tandis que je remarquai du coin de l’œil un couple surpris de se voir ainsi envahi par nos ébats. J’hésitai un instant de jeter un froid entre nous, littéralement, mais il aurait été mal vu d’agresser des gens dans le temple et je n’avais pas envie que des gardes interrompissent nos retrouvailles.

Laissant donc tout loisir aux jeunes gens de lorgner sur nos corps se dénudant à vue d’œil, j’arrachai avec violence les habits de mon éphèbe tandis qu’il en faisait tout autant pour les miens. L’homme sortit de son hébétement et grommela en se levant. Mais sa compagne ne bougea pas, visiblement curieuse de ce qu’il se passait. Il commença à la tirer par la main et je continuai mes ébats sans m’attarder sur leurs décisions. Sauvage, je ne pouvais plus contenir mon désir et je griffai langoureusement son dos puissant puis passais mes doigts sur ses épaules, son cou, son torse.

(Tiens, qu’est-ce que c’est que ça ?)

Je m’arrêtai un instant, découvrant sous ma main une tige bourgeonnante émergeant de son épaule. Elle semblait fusionner à sa chair. Du bout du doigt, je parcourais l’arabesque qu’elle formait en jetant un regard interrogateur à mon amant.

_________________
Image
* Lillith, humain, Aurion et Cryomancien nv23 *
En mission pour les Amants de la Rose Sombre


Feu Ellana : morte dans les flammes du Purgatoir, hantant les lieux à jamais
et arborant ses tendancieux 6969 messages dans les archives de Yuimen


Haut
 

 Sujet du message: Re: Le Temple des Plaisirs (Guilde ARS)
MessagePosté: Mar 23 Aoû 2011 22:50 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 23 Nov 2008 18:11
Messages: 2963
Localisation: Elysian
[:attention:] Ce post pourrait choquer les plus jeunes, réfléchissez-y à deux fois avant de le lire.

Lillith répond plus que positivement à mes avances torrides, et ne semble pas plus que moi gêné de la présence du couple, qui ne tarde d’ailleurs pas à nous fausser compagnie, refroidis dans leurs ébats. Enfin, je remarque surtout l’insistance du partenaire masculin à tirer sa compagne alléchée par la présence de deux séduisants mâles en train de se grimper dessus juste à côté d’elle. Son compagnon tout seul ne fait pas le poids, face à Lillith et moi.

Une fois partis, mon amant glacé passe à la vitesse supérieure, et m’effeuille avec vivacité, arrachant mes habits de ses mains habiles et avides de mon corps. Je ne peux que répondre à cette entreprise par l’arrachage dans les règles de l’art de ses propres habits, afin qu’il ne reste plus sur nous que la sueur perlant sur notre dos, et faisant luire la peau sur les saillies de nos muscles entremêlés.

Là, Lillith passe une main griffante dans mon dos, m’arrachant un spasme de plaisir, accompagné d’un gémissement miaulant. Mais c’est mon aspect végétal qui semble troubler plus que ma félinité mon amant séduisant. En effet, ses doigts habiles viennent de croiser sur mon épaule un bourgeon de rose, une pousse sortant de ma chair, et dont la provenance m’est évidente… Devant le regard interrogatif de Lillith, je soufflai une réponse, tout en plaquant sa main sur la broche encastrée dans ma poitrine, ce bijou à moitié organique qui me ronge de l’intérieur, et avec lequel je vis en symbiose.

« Cette broche pousse en mon corps comme une fleur cherchant à s’épanouir. Quelques fois, elle laisse échapper des pousses… »

D’une main habituée, j’arrache la tige florale de ma peau, qui se referme presque aussitôt, sous l’effet de mon pouvoir de métamorphisme. Je prends l’apparence qui me plait. Une apparence dénuée de toute cicatrice… une apparence de beauté pure. Mon propre physique. Je glisse la fleur ainsi coupée entre mes dents, et pousse mon amant pour grimper sur lui à califourchon. Je caresse les cicatrices sur son corps. De nouvelles sont apparues, depuis notre séparation. Mais je décide de ne pas le questionner sur celles-ci. Pas tout de suite.

Et je plonge vers lui pour l’enlacer avec ferveur, à nouveau. Et l’embrasser tout aussi passionnément.

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Le Temple des Plaisirs (Guilde ARS)
MessagePosté: Mar 23 Aoû 2011 23:13 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 23 Nov 2008 18:45
Messages: 2879
Localisation: L'île des colliers maudits
[:attention:] Ce post pourrait choquer les plus jeunes, réfléchissez-y à deux fois avant de le lire.

Cromax me raconta l’origine de ce mystère qui, tout comme son pouvoir de métamorphose, est une source d’émerveillement pour moi. Il ne me laissa pas le temps de m’appesantir sur ces découvertes et après avoir arraché la fleur pour la porter à sa bouche tel un danseur sensuel, il prit position à cheval sur moi, prêt à passer la vitesse supérieure.

Je pouvais contempler son torse parfait et je ne me gênais pas pour le parcourir lascivement de mes mains. Pour augmenter ses sensations, je concentrai une petite dose de fluide pour couvrir de givre mes doigts et avoir le plaisir de sentir sa peau frissonner à mon passage. Puis d’un mouvement de bassin, je le déséquilibrai pour qu’il retombe sur moi et que ma langue poursuive la tâche si agréable que mes mains officiaient. En parcourant ses pectoraux glabres, je sentais tour à tour la moiteur de son désir et la fraicheur apportée par mes doigts.

Le délice de sa chair me poussait dans des domaines encore inexplorées de mon plaisir et j’ondulai sous ses gestes experts. Je poussai un long gémissement, sûrement entendu hors de l’alcôve, attendant que le sindel, déjà au-dessus, amenasse la suite des réjouissances.

_________________
Image
* Lillith, humain, Aurion et Cryomancien nv23 *
En mission pour les Amants de la Rose Sombre


Feu Ellana : morte dans les flammes du Purgatoir, hantant les lieux à jamais
et arborant ses tendancieux 6969 messages dans les archives de Yuimen


Haut
 

 Sujet du message: Re: Le Temple des Plaisirs (Guilde ARS)
MessagePosté: Mar 23 Aoû 2011 23:37 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 23 Nov 2008 18:11
Messages: 2963
Localisation: Elysian
[:attention:] Ce post pourrait choquer les plus jeunes, réfléchissez-y à deux fois avant de le lire.

Les caresses de Lillith m’arrachent des frissons incontrôlables, et si d’aventure je voudrais le suspecter d’user de ses dons magiques pour m’arracher ces sensations, je ne le peux, car je suis livré corps et âme dans ce face-à-face irréel de par sa perfection. Les muscles saillants de son torse se crispent sous mes assauts, et les miens sous ses caresses.

Bien vite, nous ne sommes plus qu’une ondée vacillante, un courant d’air chaud parsemé de rafales glaciales. Un mélange explosif, qui décoiffe vraiment. Et je me laisse porter par l’ouragan de mon désir, détruisant toutes les parois me séparant du plaisir commun de cette mêlée charnelle. Ma respiration s’accélère, mon souffle est rauque et haché, et parvient à l’oreille de Lillith, entrecoupés de petits gémissements sonores. Alors qu’il pousse lui-même une exclamation de jouissance, je redouble de force et de vitesse, tel le vent prenant dans les voiles d’un navire sur une mer déchainée. De la proue à la poupe, mes rafales torrides parcourent son corps mêlé au mien dans une danse presque aérienne.

Et puis, mes muscles se crispent sous le coup du plaisir à l’état pur, je presse la tête de mon amant contre mon poitrail, enfonçant la mienne contre sa nuque offerte à moi, serrant les mâchoires pour ne pas exploser, sans toutefois pouvoir retenir la totalité de l’expression de ma satisfaction. Mes paupières serrées s’ouvrent après de longues minutes d’intense oubli, et je m’écroule sur le côté, tout en saisissant Lillith pour le serrer contre moi, toujours, encore. Afin que jamais nous ne soyons plus séparés.

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Le Temple des Plaisirs (Guilde ARS)
MessagePosté: Mer 24 Aoû 2011 00:09 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 23 Nov 2008 18:45
Messages: 2879
Localisation: L'île des colliers maudits
[:attention:] Ce post pourrait choquer les plus jeunes, réfléchissez-y à deux fois avant de le lire.

Nos jeux deviennent plus intenses, plus violents. Une vague torrentielle de plaisir nous emmenait dans une valse indescriptible. Je chavirai dans une douce ivresse alors que nous ne devenions plus qu’un. Les muscles de mon aimé roulaient sous sa peau dans ses mouvements et je sentais chaque impulsion en tâtant son corps ardent. Sa puissance se transmit à moi dans une explosion de ravissement et tout mon corps s’effondra dans une transe d’épuisement et de plaisir.

Tout humide de notre activité si jouissive, je sentis Cromax s’allonger à mes cotés et m’enlacer. Je serrai contre moi son bras puissant pour l’avoir au plus proche de moi.

« Te retrouver vaut largement tous les malheurs du monde. »

Exténué par les derniers instants et ma journée éreintante de marche, je m’assoupis presque aussitôt, plaquer contre mon amant.

***

Au petit matin, Je m’éveillai paisiblement, toujours au coté de Cromax qui était déjà réveillé. Je lui souris et lui murmura quelques mots.

« Tu m’avais vraiment trop manqué… »

Je me redressai un peu, m’accoudant à des coussins contre le mur, sentant que c’était un bon moment pour des confidences sur l’oreiller.

« Ca va être dur de rattraper le temps perdu, mais je te propose un truc : je te raconte mon année et tu me dévoiles la tienne. »

_________________
Image
* Lillith, humain, Aurion et Cryomancien nv23 *
En mission pour les Amants de la Rose Sombre


Feu Ellana : morte dans les flammes du Purgatoir, hantant les lieux à jamais
et arborant ses tendancieux 6969 messages dans les archives de Yuimen


Haut
 

 Sujet du message: Re: Le Temple des Plaisirs (Guilde ARS)
MessagePosté: Mer 24 Aoû 2011 11:58 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 23 Nov 2008 18:11
Messages: 2963
Localisation: Elysian
La passion laisse place à la tendresse de nos retrouvailles, après un temps qui me parait une éternité, tant j’ai rempli la période de notre séparation. Doucement, le souffle court, je sens Lillith s’endormir contre moi, et je le serre dans son sommeil, alors qu’il me gagne aussi petit à petit. Je somnole, insouciant, ne pensant pas au fait que peut-être, il s’agit de ma dernière nuit dans le Temple. De ma dernière nuit en paix. Dès le lendemain, une aventure folle et dangereuse s’offrira à moi. À nous. Mais pour l’instant, je dors, et je laisse les ténèbres nocturnes envahir la brume de mon esprit.

Je suis bien.

Alors que dehors, le soleil pointe son nez, annonçant une journée ensoleillée, malgré quelques cumulus blanchâtres parsemant le ciel céruléen, dans le temple, mon amour se réveille. Ça fait quelques heures que je suis réveillé, désormais, et que je l’observe roupiller comme un bébé tout contre moi. J’admire sa beauté, sa virilité, et compte ma chance au gré des secondes qui s’égrainent.

« Toi aussi, vraiment. »

Un grand sourire de bon matin accueille l’éveil du cryomancien. Il me dit avoir hâte de savoir ce qui s’est passé en un an, et me propose un marché dans lequel nous nous dirons nos occupations de l’année passée… J’opine du chef, ne sachant pas vraiment par quel bout commencer. Je me lance néanmoins.

« Tu le sais sans doute, j’ai été envoyé en mission pour le Roi de Kendra Kâr. Une mission secrète qui devait me mener dans les bois sombres autour d’Omyre, afin de récupérer un artefact puissant que convoite Oaxaca, une des Larmes de Thimoros. Je m’y suis rendu en compagnie de Sidë, l’elfe bleue dont j’ai pris l’apparence, hier au repas. Après une enquête sur notre destination, la grotte de l’oubli, à Oranan, nous nous sommes rendus jusque dans la sombre forêt, sans rencontrer heureusement le moindre garzok. Et là, nous sommes rentrés dans la grotte de l’oubli… un bien sombre endroit… »

Plus que sombre, même.

« Là, une créature de l’ombre nous a donné des indications sur le lieu. C’était un… »

(Un gentâme)

« …un gentâme, un être fait d’ombre. Il nous a signalé que l’objet que nous cherchions n’était pas dans la grotte, mais que la grotte était le chemin qui nous permettrait d’y parvenir. Un chemin auquel je ne m’attendais pas, et qui nous a menés sur… sur une autre planète. »

Je laisse un moment à mon amant pour capter l’information. Même pour moi, évoquer l’existence d’une autre planète me laisse pantois. Surtout le fait de pouvoir si rendre si aisément.

« Gramenou, qu’elle s’appelait. Une planète océan entièrement recouverte d’une mer profonde. Les êtres qui y vivent respirent sous l’eau, et leurs cités sont sous-marines. Mais ce n’est pas eux que j’ai rencontrés en premier. Avant tout, je suis arrivé dans un tombeau, où j’ai trouvé cette lame… »

Je montrai à Lillith ma buveuse d’âmes, posée nonchalamment sur le côté de l’alcôve.

« Une arme maudite qui a apporté colère et rancœur en moi. Elle était surveillée par un antique Roi de ce monde. Un être maudit, plus mort que vivant. Sa puissance était sans pareil, et nous avons dû fuir par les flots. Nous cherchions désormais une tour nommée Qastreziam, bâtisse immense et maudite. Lorsque nous avons évoqué ce nom à la population locale, ils nous ont traité de serviteurs de Thimoros, et nous ont enfermés dans une geôle, de laquelle nous ne sommes sortis que plusieurs jours plus tard, par l’intervention d’un noble dirigeant de la ville. Hélas, une révolte grondait dans la cité, et nous avons dû la quitter précipitamment par un passage secret, non sans combattre rudement plusieurs des habitants farouches et révoltés. »

Je marque une pause, me remémorant l’irréalité de ce combat en trois dimensions, sous l’eau.

« Ce fut rude, mais nous les avons vaincus et… nous avons finalement trouvé la tour, pour y pénétrer. Il s’agissait d’un vrai labyrinthe sombre, dont l’ouverture des portes arrachait des souvenirs bons ou mauvais. Je ne saurais plus dire ceux que j’ai sacrifié, mais tous ceux te concernant, je les ai précieusement gardés. »

Je passe ma main sur la joue de mon amant, en une douce caresse.

« Cet endroit était rempli de créatures monstrueuses, d’élémentaires parfois gentils, parfois cruels et méchants. Après maintes pérégrinations dans ce domaine de l’ombre, nous avons finalement trouvé ce que nous cherchions, cette Larme de Thimoros. À ses côtés se tenait une arme magnifique, terrible… Une arme pouvant prendre la forme de n’importe quel objet de guerre, aussi impressionnant soit-il. »

Je dégaine alors une petite dague, dont je change l’apparence en une longue épée torsadée, puis en un fléau d’armes à piques acérées, pour finalement la ranger sous forme de poignard dans son étui. Fier de mon petit effet, je poursuis.

« Nous sommes ensuite revenus dans la Grotte de l’Oubli, assez rapidement, et en évitant soigneusement le Roi maudit. Dans cette grotte, des hommes-lézards attendaient, accompagnés de Sisstar, qui est… »

(Non !)

Lysis a raison de m’arrêter. Je ne peux révéler l’identité de ma sœur jumelle. Même pas à Lillith. Pas encore.

« … une servante d’Oaxaca la Noire. Elle a tenté de nous détruire pour récupérer la larme et Sidë a dû se… se sacrifier pour permettre ma fuite. »

Ma gorge de serre un instant. Cet acte, je ne le comprends pas. Blessée, elle n’avait pas le choix, et s’est résolue à donner sa vie pour couvrir ma fuite.

« Depuis, j’imagine que Sisstar et ses troupes veulent ma mort… Malgré ça, j’ai réussi à revenir à Kendra Kâr. La larme est actuellement au Temple. Je dois la donner au Roi, ce matin, pour clôturer ma mission. Mais… entre temps, les choses se sont précipitées : je me suis rendu dans un endroit des Duchés des Montagnes nommé le Clan des Roses, afin de trouver une personne qui ôterait la malédiction de ma buveuse d’âmes. C’est là que j’ai fait la connaissance de Salymïa, Oryah, Halkmir et Duncan, les personnes que tu as vues hier à la réunion. Et c’est là aussi que j’ai subi la tentative de meurtre signée de la main de Rewolf Grantier, par le biais d’une attaque armée contre ce Clan. J’en suis sorti indemne, il m’a sous-estimé… Mais ça n’arrivera plus, d’où la raison de mon retour, et de cette mission qui nous attend. Qu’il faut réaliser au plus vite… »

Je pense avoir énoncé globalement tout ce que j’ai fait de cette année. Je suis passé sur certains détails secondaires, mais mon récit se tient…

« Et toi, mon amant, qu’as-tu fait de tout ce temps ? »

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Le Temple des Plaisirs (Guilde ARS)
MessagePosté: Mer 24 Aoû 2011 13:11 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 23 Nov 2008 18:45
Messages: 2879
Localisation: L'île des colliers maudits
Cromax approuva ma proposition et se lança dans un récit aux péripéties incroyables. J’étais tour à tour surpris, admiratif, dubitatif, inquiet… Il y avait de tels événements qu’il était dur de tout assimiler d’un coup. Je dus passer par une série d’expressions faciales variées, allant de l’hébétement devant certaines découvertes à l’émerveillement en voyant son arme change-forme, en passant par un air sombre et inquiet en apprenant sa rencontre avec l’une des créatures maléfiques le plus proche d’Oaxaca, la tristesse d’appendre que l’elfe bleue de la veille est morte en sauvant Cromax et une crispation de colère en recevant plus de détails sur l’attaque fourbe de Grantier envers mon aimé. L’histoire d’une autre planète était incroyable, mais j’avais pu découvrir l’étrangeté d’un autre monde par le passé et je savais que c’était l’entière vérité, même si des cités sous-marines me paraissaient impossibles à construire.

Je soufflai d’admiration à la fin de son discours.

« Eh bien, c’était chargé comme année ! »

Je remarquai qu’il n’avait pas parlé de son nouveau pouvoir et de son acquisition, mais il est normal qu’il voulut ainsi garder secret certaines choses pour lui. Je le suspectai aussi d’avoir eu plus qu’une simple relation de collègue avec Sidë, mais nous nous n’étions pas promis de fidélité et je m’étais fait à cette idée depuis longtemps. Prenant une grande inspiration, je fis ma part du marché en me lançant dans mon propre récit.

« Quant à moi, après ton départ, je suis resté quelques temps en ville. J’y ai approfondi mes entrainements et j’ai appris une myriade de nouveaux sorts, parfois même à mon désavantage… »

Je rigolai à la pensée de cette histoire et décider aussitôt de confier à Cromax ma mésaventure.

« J’ai un sort permettant de gagner la rage et la force d’un yéti pour combattre lorsque mes fluides m’abandonnent. Mais il est difficile de contenir la colère qu’il invoque et je me suis lancé dans un duel avec un sanglier qui n’avait rien cherché. Le sort était peu puissant à ce moment là et je me suis retrouvé rapidement dépassé par mon idiotie en énervant la bête sauvage. J’en ai réchappé de peu, mais mon combat n’était pas glorieux. »

Je rougis de honte et baissai les yeux.

« Je me suis amélioré depuis je dois dire. Donc, je disais que je me suis établi en ville, investissant même dans une maison de commerce prometteuse, même si je n’ai pas eu l’occasion dernièrement d’aller prendre des nouvelles. En tout cas, une clause m’offre l’accès illimité au navire. Mais je m’égare un peu. Après de longs apprentissages, je me suis lancé dans un duel dans l’arène de la ville, contre un krähe, surnommé le Docteur, qui me poussa dans mes limites et nous avons pu offrir un sacré spectacle. »

Je taisais l’histoire des paris, du match nul et de la bière savonneuse. Inutile de l’embêter avec des détails si futiles. La suite devenant plus tendue, je pris un air désœuvré en ravivant la dispute avec Sidfreid.

« J’ai eu un problème ensuite au temple de Yuia. Les prêtres, aveuglés dans leurs carcans, m’ont accusé de plein d’horreurs et m’ont banni du temple. J’ai décidé donc de quitté Kendra-Kar quelques temps pour oublier, aller chercher enfin l’artefact dont je t’avais parlé lors de notre première nuit ici. Tu sais, le livre de Yuia ? »

Je lui laissai quelques secondes pour se remémorer cette histoire avant de me lancer dans mon périple.

« Je suis parti dans les montagnes, trouvant la voie vers les ruines abritant mon trésor. J’ai pu aider sur le chemin l’armée kendrane en avertissant de mouvements de troupes ennemies qui allait prendre la légion par le flanc. Une fois au temple abandonné, j’ai du affronter une manticore, un monstre abominable de plus de trois mètres de haut et dont la queue jetait des dards paralysants. Attends… »

Je manifestai ma magie et canalisai mes fluides pour sculpter une silhouette de la créature, prenant soin de détailler les ailes et la queue de scorpion. Je souris malicieusement, fier comme un coq de pouvoir me vanter de cet exploit, même si j’avais conscience que la puissance de Cromax était tout aussi spectaculaire, voir plus.

« Je réussis à la vaincre dans un combat titanesque et je pus passer dans les souterrains contenant labyrinthe et énigme pour protéger la relique. J’en suis venu à bout sans grande peine, mais une surprise m’attendait à la sortie. Des mercenaires envoyés par le grand-prêtre de Yuia de Kendra-Kar voulurent m’abattre. »

Je ne pus cacher un pincement de lèvre colérique, mais je repris l’histoire aussitôt.

« Ils étaient pitoyables et ils n’étaient pas une vraie menace. J’en ai tué un en légitime défense et j’aurais aisément pu maîtriser l’autre s’il n’avait pas réussit à activer un piège du temple en abandonnant lâchement son compagnon. Ce piège, appelé Permafrost, est une manifestation des fluides de froid du temple. Tout le bâtiment se fait prendre dans un bloc de glace, gelant tout sur son passage et tuant normalement toute vie à l’intérieur. Par miracle, je pus ralentir l’effet sur ma personne et à pousser mes propres fluides pour contrer l’effet. J’ai survécu, mais j’étais coincé dans le bloc de glace. Et j’y ai vécu pour ainsi dire plus d’un an, le Permafrost s’étant dissipé il y a seulement quelques jours. Je suis donc rentré aussitôt, venant au temple pour me confier à Pulinn qui m’apprit alors l’histoire des amants et la mission que tu t’apprêtais à faire. »

La boucle était bouclée et mon histoire, moins trépidante que la sienne je devais bien avouer, se conclut. Je pris soin tout de même d’ajouter une dernière chose.

« Il va de soi que le grand-prêtre et son sbire me croient mort depuis longtemps, mais ils ne s’en sortiront pas indemnes. Je leur réserve un revers de médaille bien salé dès que notre mission actuelle sera terminée. Faire connaitre ma présence en ville avant le départ pourrait arriver aux oreilles de Grantier. »

J’adressai un grand sourire à mon amant, content d’avoir pu partager nos expériences.

_________________
Image
* Lillith, humain, Aurion et Cryomancien nv23 *
En mission pour les Amants de la Rose Sombre


Feu Ellana : morte dans les flammes du Purgatoir, hantant les lieux à jamais
et arborant ses tendancieux 6969 messages dans les archives de Yuimen


Haut
 

 Sujet du message: Re: Le Temple des Plaisirs (Guilde ARS)
MessagePosté: Jeu 25 Aoû 2011 16:53 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 23 Nov 2008 18:11
Messages: 2963
Localisation: Elysian
À son tour, le glaçon de mes pensées narre ses expériences de cette année. Des entraînements plus ou moins réussis, une sédentarité citadine, et quelques achats de biens matériels. Une lourde mésaventure avec le temple de Yuïa, qui me fait grimacer pour mon amant, car je sais comme la reconnaissance de sa déesse lui est chère. Et puis cette aventure pour retrouver le livre de Yuïa. J’opine du chef quand il me rappelle m’en avoir parlé, lors de notre dernière nuit avant la grande séparation. Je vois parfaitement de quel objet il parle, bien que je n’en saisisse pas la portée. Des histoires de mages, comme toujours. Des choses qui me dépassent et ne m’intéressent que peu. Je suis toutefois surpris et admiratif lorsqu’il me décrit la créature immonde qu’il a mise à mal dans ce temple des montagnes. Une manticore… Je n’en ai moi-même jamais rencontré, mais vu ce qu’il en dit, ça ne me donne absolument pas envie.

Et puis, dernier point de son discours, ce piège de glace l’ayant tenu enfermé pendant une période immensément longue. Je crois que si j’avais été dans son cas, je n’aurais pu survivre, par manque de détermination.

(Oh si, Cromax… Je ne t’aurais pas laissé tomber là.)

Ma flamboyante faera aurait peut-être pu m’en tirer, à force de patience et d’acharnement. Je suis persuadé qu’elle ne m’aurait jamais abandonné.

« Eh bien, que d’aventures nous avons pu vivre… Je suis heureux que nous nous soyons retrouvés. Mais pour l’heure, il nous faut nous hâter de rejoindre le lieu de rendez-vous, pour le grand départ. Le matin est déjà levé, et il ne faudrait pas arriver en retard… »

Je m’habille et m’équipe aux côtés de mon amant, prenant bien soin de vérifier que le manteau de cuir fauve est toujours dans ma besace.

« J’ai une course à faire avant de partir… Nous nous retrouverons plus tard. Il vaut mieux que nous soyons séparés pour notre sortie… à tout à l’heure ! »

Je dépose un fugitif baiser sur ses lèvres, une fois que j’ai fini de m’apprêter, puis je sors de l’alcôve en lui lançant un sourire de connivence. Je sais que cette fois, je le reverrai vite. Même si le quitter à nouveau me fait un petit pincement au cœur.

Ragaillardi par ma folle nuit, je me dirige vers les portes du Temple, où, comme je m’en doutais, Pulinn la Blanche me rejoint. Ses gestes graciles, souples et élégants sont toujours aussi charmeurs, et sa beauté magique irradie de son être comme au premier jour de notre rencontre. Je lui souris en la voyant arriver. Elle prend la parole en permier…

« Ainsi voilà l’heure de ton départ, Cromax. Avant de partir, veille à remettre ceci au Sénéchal du Roi, afin de mettre un terme à la mission pour laquelle tu as été employé… »

La belle elfe me tend une petite bourse, dont le contenu ne m’est aucunement secret : la Larme de Thimoros que j’ai trouvée sur Gramenou. L’heure est venue pour moi de la rendre à celui qui m’a donné la mission. Je me saisis du petit paquet, et le garde en main. Je n’ai nulle besoin de le glisser dans mon sac, alors que je m’en débarrasserai quelques rues plus loin, au palais…

« Ce sera fait, Pulinn. Tout sera fait comme prévu, et je reviendrai au plus vite. »

Je m’approche d’elle, et dépose un bisou sur sa joue à la peau de pèche tendre. Je m’écarte d’elle et croise un instant ses yeux, où je perçois une lueur d’inquiétude, contrastant avec le sourire qui orne ses lèvres.

« Prends soin de toi, Chevalier de la Rose. Tu vaincras. Ne laisse jamais ton cœur se parer de doute ou de peur. J’ai pleinement confiance en tes capacités. »

Et elle pose délicatement ses lèvres sur les miennes, l’espace d’un court instant. Puis, elle s’écarte, se retourne et s’en va dans les allées du Temple. Je la regarde partir, avant de moi-même prendre le chemin qui s’ouvre à moi : celui qui me mènera au palais…

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Le Temple des Plaisirs (Guilde ARS)
MessagePosté: Jeu 25 Aoû 2011 18:42 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 23 Nov 2008 18:45
Messages: 2879
Localisation: L'île des colliers maudits
Après avoir attentivement écouté mes aventures, Cromax me rappela l’heure tardive et s’habilla à la hâte. Je passai la tête derrière le rideau satiné et vis la grande salle baignée d’une lumière claire, loin des teintes orangées de l’aube.

« Tu as raison, j’ai bien trop dormi ! Je me dépêche pour te rejoindre au point de rendez-vous. »

J’eu droit à un baiser à la volée avant de voir mon sindel quitter l’alcôve avec précipitation. Il était sûr que s’il devait voir le roi pour mettre fin à sa mission, il allait y passer la journée. Pour ma part, je n’avais pas grand-chose à faire et je pris tout mon temps pour me rhabiller et remettre de l’ordre dans mon sac. Je découvris alors une surprise sur mon armure. Comme précédemment, des petites pierres couvertes de gravures semblent être apparues entre les couches de cristal. Un simple coup de couteau me permit de les extirper de là et je vis que l’une d’elle avait même son symbole doré.

(Je ne sais pas ce qui génère ça, mais vu l’utilité des dernières pour ma survie, je ne vais pas m’en plaindre.)

J’avais donc une visite à faire chez Moboutou avant de partir. Raison de plus pour ne pas tarder. Je sortis de l’alcôve et me dirigeai vers la salle à manger pour une rapide collation et faire une réserve pour le voyage.

(Faire des provisions sur le marché pourrait attirer l’œil, autant faire ça ici)

Je pris des fruits en abondance, quelques pains, un fromage et des lanières de viande fumée, casant avec difficulté le tout dans mon sac déjà encombré par mon armure.

(Vivement qu’elle retourne sur mon dos. Mon sac est prêt à craquer.)

Pour dédommager le temple de mon hébergement et mon zèle à la table de la salle à manger, J’allais vers un garde proche pour lui donner cent yus en glissant que c’est « pour le bon fonctionnement du temple ». Puis, la conscience allégée, je pris la direction de la sortie pour filer à la boutique magique.

> Suite

_________________
Image
* Lillith, humain, Aurion et Cryomancien nv23 *
En mission pour les Amants de la Rose Sombre


Feu Ellana : morte dans les flammes du Purgatoir, hantant les lieux à jamais
et arborant ses tendancieux 6969 messages dans les archives de Yuimen


Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 503 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 19, 20, 21, 22, 23, 24, 25 ... 34  Suivante


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016