L'Univers de Yuimen déménage !


Nouvelle adresse : https://univers.yuimen.net/




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 33 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Le Bazar Magique
MessagePosté: Lun 31 Aoû 2015 11:32 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mar 16 Juin 2015 11:48
Messages: 4202
Localisation: Sur la planête Aliaénon
Un couple âgé

Il s'agit en effet d'une boutique, mais pas n'importe quelle boutique : le Bazar Magic de Mertar ! Un nain assez âgé se présente sous le nom de Aknaer Main-de-feu, il lui indique de faire comme chez lui mais de rester prudent, car apparemment certaines choses pourraient « pèter ».

Daemon est fasciné par ce genre de boutique, son intérêt pour la magie à toujours été vif. Il patauge dans les rouleaux, les ouvre et les contemple avec tristesse, car il n'a certainement pas les moyens de s'en offrir.

Des cristaux magnifiques sont exposés dans une petite commode tintée de poussière, des poudres en tout genre sont stockées dans des pots de terre cuite. Il se met sur la pointe des pieds pour attraper un de ceux au dessus d'une grande armoire, mais le vendeur éructe une mise en garde avant de se jeter sous une table... Sûrement un des article qui peut « péter ».

Un étale de vieux vêtements intéresse Daemon, le vendeur lui indique qu'il s'agit de tenus magiques d'occasion et qu'il est prêt à faire un prix pour s'en débarrasser. Après un rapide coup d’œil Daemon constate que ses bottes n'ont pas survécus au voyage. Il essaye une paire qui semble aller et découvre ensuite un manteau sombre aux reflets brillants. Le vendeur lui explique que ce manteau à été fabriqué par des nains, faute de matériaux, certains mages ont découvert un procédé permettant de renforcer des vêtements en y incorporant de l'étain avec une magie tellurique.

Passionné par son récit, il décide de prendre le manteau d'étain en plus des bottes. Il ne lui reste plus que 12 yus en poche, mais le voici paré pour affronter les dangers de la grotte dissimulant le Gantelet d'Obscurité.

Après avoir demandé des indications pour trouver l'auberge, il reprend sa route.


L'auberge de la Marmite d'Or

_________________
Image
Multi : Erastos, Meraxès
Thème : Catacombae - Mussorgsky


Dernière édition par Daemon le Dim 27 Sep 2015 18:16, édité 3 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Le Bazar Magique
MessagePosté: Lun 31 Aoû 2015 12:01 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 15:46
Messages: 13910
La dame te tend tes articles avec une politesse qui contraste avec le précédent marchand. Puis empoche 136 yus requis.

_________________
Chibi-Gm, à votre service !


La règle à lire pour bien débuter : c'est ICI !
Pour toutes questions: C'est ici !
Pour vos demandes d'interventions GMiques ponctuelles et jets de dés : Ici !
Pour vos demandes de corrections : C'est là !
Joueurs cherchant joueurs pour RP ensemble : Contactez vous ici !


Haut
 

 Sujet du message: Re: Le Bazar Magique
MessagePosté: Jeu 25 Fév 2016 13:36 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mar 19 Jan 2016 23:05
Messages: 1257
Localisation: ...
J'entre dans la boutique et l'odeur de renfermé me prends aussitôt à la gorge, ce parfum semble imprégner chaque recoin de la pièce. Quelques présentoirs exhibent des amulettes et autres tenues mais je n'y prête pas attention et me dirige vers le comptoir situé dans le fond du rez-de-chaussée.

Nibelung me devance et crie :

"Salut l'paternel ! J't'amène un bon gars, un ami même !"

Un nain se dévoile alors, il est massif et sa barbe striée de gris prouve qu'il a déjà de longues années derrière lui.

"Nibelung ! Espèce de... Crétin !"


Il solde sa phrase en expédiant avec force un épais grimoire en direction de son fils qui l'évite d'un bond sur le côté.

"Du calme l'vieux ! J'suis encore en vie à c'que j'sache. J'sais bien que la mère et toi, z'aimez pas m'voir patrouiller dans la nature mais c'mon devoir par les couilles vérolées du grand Nain !" dit-il en martelant le bureau devant lui avec conviction pour appuyer ses propos.

La seule réponse qu'il obtient est une cruche voltigeant dans l'air avec une trajectoire parfaite. Nibelung ne parvient pas à l'esquiver cette fois et se la ramasse en pleine trogne.

Il se redresse avec le visage cramoisi et une expression de colère sauvage avant de beugler :

"Non mais c'pas bientôt finit merde !?"


Le père finit par se rapprocher en maugréant dans sa barbe et donne une brève accolade à son fils qui lui rend, tout sourire.

"Bon, j'te présente Insanis, c't'un fieffé couillon mais j'l'aime bien ! L'a b'soin d'ton aide pour obtenir des infos sur un bidule-truc-muche magique..."

Le père de Nibelung me demande alors le nom de l'amulette et quand je lui donne, son visage s'illumine.

"Ah ouais, j'en ai entendu causer, c't'une sorte de..."
Il s’interrompt soudain, l'air songeur "Oh bah merde ! V'là que ma mémoire me joue des tours, ptêtre qu'quelques pièces pourrait m'aider..."

Son fils semble exaspéré par cette réponse et grogne soudain :

"Papa..."

"Bah quoi ? Faut bien vivre !" s'exclame le paternel

"Pa'.... Sérieusement ?"


Le père de Nibelung soupire avant de lever sa main en guise de reddition :

"Ton amulette devrait agir comme un amplificateur..."
Il doit voir mon air perdu et reprend plus lentement " La jolie amulette, elle va améliorer la puissance d'ta magie !"

Je préfère rire à cette provocation et le remercie vivement, au-moins je suis maintenant certain que cette amulette me sera d'une grande aide. Malheureusement le marchand ne sait rien de plus et je dois m'avouer vaincu.

"Ah mais j'y pense ! Vous avez peut-être des fluides ?"

Le visage du marchand s'éclaire et d'un ton devenu mielleux me demande de le suivre jusqu'à son comptoir. Il passe derrière et revient quelques minutes plus tard avec une caisse en bois qui dépose devant moi. Il l'ouvre avec délicatesse et me laisse apercevoir le contenu. Plusieurs fioles de différentes tailles sont installées dans de la paille.

"Cher client, tu as une veine incroyable ! Je dispose d'un stock conséquent, quel fluide désire tu acheter ?"

Je me demande quoi choisir, j'ai de quoi acheter trois petites fioles mais le choix est grand. Un nouveau fluide peut-être ? Ou alors devrais-je renforcer ceux déjà ingéré ?

Je me laisse quelques minutes de réflexion intenses avant d'opter pour ce qui me semble être le choix le plus judicieux.

"Je vais prendre deux fluides d'obscurité et un de glace."

Je termine ma phrase en attrapant ma bourse et déverse son contenu sur le rebord dans un tintement métallique, avant de récupérer quatre pièces que je remets en sécurité.

_________________
Image


Merci à Inès pour cette magnifique signature !


Haut
 

 Sujet du message: Re: Le Bazar Magique
MessagePosté: Sam 27 Fév 2016 14:51 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 15:46
Messages: 13910
"Cela fera 150 yus mon petit monsieur !"

Le vieil homme tremble un peu des mains et tu crois à plusieurs reprises qu'il va tout faire tomber, mais contre toute attente il te fournit ce que tu as demandé... non sans avoir arraché prestement les pièces de tes mains au préalable.

_________________
Chibi-Gm, à votre service !


La règle à lire pour bien débuter : c'est ICI !
Pour toutes questions: C'est ici !
Pour vos demandes d'interventions GMiques ponctuelles et jets de dés : Ici !
Pour vos demandes de corrections : C'est là !
Joueurs cherchant joueurs pour RP ensemble : Contactez vous ici !


Haut
 

 Sujet du message: Re: Le Bazar Magique
MessagePosté: Sam 27 Fév 2016 15:23 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mar 19 Jan 2016 23:05
Messages: 1257
Localisation: ...
Je range les fioles dans une poche intérieure, préférant attendre un moment plus propice pour les ingérer. Il me tarde de les boire, de nouveau sentir cet afflux de pouvoir, peut-être même cela va t-il me permettre de mieux maîtriser mes pouvoirs.

(Il va falloir que j'éprouve mes limites pour obtenir quelque chose en retour mais je peux le faire !)

"Merci bien et bonne journée" dis-je avec un sourire non feint avant de lui tourner le dos et de partir vers les rues de Mertar, glissant à Nibelung que je l'attends devant.

_________________
Image


Merci à Inès pour cette magnifique signature !


Haut
 

 Sujet du message: Re: Le Bazar Magique
MessagePosté: Dim 15 Jan 2017 16:53 
Hors ligne
 Profil

Inscription: Dim 2 Oct 2016 16:09
Messages: 264
- 5 -

Lorsque la cité entière repose sur la stabilité de ses tunnels, que la propriété est fondée sur un respect très strict des strates, il est plutôt mal vu de creuser des tunnels entre deux biens n’appartenant pas au même propriétaire dans la plus grande dissimulation. Des gens bien plus compétents se chargeront de cette part de l’enquête, au moins de sécuriser les lieux, de faire le lien avec les instances politiques et plus globalement tout ce qui ne relève pas du champ de compétence d’un apprenti. Pour l’heure, Gorim n’est pas encore exclu de l’enquête, son supérieur le lui a confirmé. Au contraire, il est vivement encouragé à trouver des éléments. Et vite. Pour abonder à ce qui le dépasse avant qu’il ne puisse plus du tout mettre son grain de sel dans l’affaire.

L’idée vers laquelle il se dirige après le crochet par la milice lui a été soufflée par le sergent. Le vieux est bourru mais a bon cœur avec les nouveaux qui ne le prennent pas pour un gâteux. Quand il s’agit de magie, avait-il dit, lui se dirigeait vers tous ceux qui fournissent les mages en fluides et potions. Une suggestion qui n’était pas tombée dans l’oreille d’un sourd. Pas plus bête qu’un autre nain, Gorim connaît les grandes boutiques du niveau principal, aussi décide-t-il de commencer par le plus évident pour tous, le Bazar Magique, qui a pignon sur rue, bonne réputation et larges quartiers de chalandise dans une cité où les thaumaturges n’ont pas toujours la sympathie des habitants.

« Vous cherchez quelque chose milicien ? »

Le tabard de la milice est sans équivoque, et Gorim ne se formalise pas le moins du monde d’être ainsi identifié, au contraire : cela facilite bien les choses quand ça ne les complique pas, c’est quitte ou double.

« Z’êtes Main de Feu, le propriétaire ? »

« C’est moi. »

« Gorim Gorimson, milice de Mertar. »

« Enchanté. Vous recherchez des potions, des fluides, l’enseignement de certains sorts peut-être ? Je n’ai encore jamais croisé de mage à la milice, c’est pour le moins original. »

« Je ne suis pas mage. Je ne viens pas pour ça. » L’apprenti de la milice éprouve une légère gêne à l’idée d’être considéré comme pratiquant la magie. « On enquête sur un vol. Quelqu’un a creusé un puits entre deux niveaux, on soupçonne que ça s’est fait avec la magie. »

« Ah ! Meno nous préserve ! Voilà encore quelque chose dont nous n’avions pas besoin ! »

« Euh… pardon ? »

« Désolé. Mais comprenez que quand on associe magie et vol, ce n’est pas bon pour la réputation, ni les affaires… »

« Un de vos clients aurait pu vous mettre dans l’embarras… C’est ce que je voudrais voir avec vous. »

« Mmmmh… » A mesure que la conversation se développe, Aknaer Main-de-feu est passé d’une politesse toute marchande à un profond agacement, de derrière son comptoir aux côtés de Gorim. Plus proche du milicien, presque sur le ton de la confidence même s’ils sont seuls dans la pièce, il confesse, un peu gêné : « Aider la milice, je veux bien. Mais… je ne peux pas non plus vous dire qui est venu dans ma boutique pour acheter quoi, comprenez bien. C’est difficile pour moi. Certains de mes clients préfèrent que je reste… prudent vis-à-vis de leurs achats. »

Et l’apprenti ne comprend que trop bien : les balances, il ne les apprécie guère quand il en fait les frais. Alors qu’un thorkin ne lui déballe pas tout ce qu’il sait est tout naturel à ses yeux. Seulement ce silence entre en contradiction avec sa mission et son statut, qui impliquent qu’on lui dise tout ce qu’il a besoin de savoir.

« Tout à fait. Restons discrets dans ce cas. J’vous pose quelques questions, et puis on verra bien comment on peut s’arranger avec les réponses… Ca vous va ? »

« Essayons ».

« Un magicien qui voudrait creuser un puits par magie, profond le puits, en changeant la roche couche par couche : qu’est-ce qu’y viendrait ach’ter chez vous ? »

« Ca dépend du potentiel du mage… Disons qu’il pourrait d’abord renforcer sa puissance magique avec des fluides de terre, pour être plus efficace. Ensuite… Vous savez comment fonctionne la magie ? »

« Non. »

« Bon… Pour faire simple, ceux qui maîtrisent la magie le font grâce aux fluides élémentaires. Imaginez un vase dans le magicien, plein de fluides. Pour lancer un sort, il faut ces fluides. La puissance d’un sort dépend des fluides que possède le magicien ainsi que de sa maîtrise de son art. Un peu comme un combattant : il lui faut un bras solide pour soulever sa hache, et savoir comment s’en servir pour porter un coup. »

« Jusque là j’vous suis… »

« Oh, ça reste très simple sur le principe. Arrive un moment où à force de lancer des sorts, le vase se vide. Il se remplit naturellement avec du temps, du repos. Pour lancer plus de sorts, les mages accroissent leurs potentiels en absorbant des fluides. Et lorsqu’ils atteignent leurs limites, et qu’ils n’ont plus les moyens de lancer leurs sorts, ils peuvent reconstituer leurs capacités avec des potions de mana. »

« Les fluides agrandissent le vase, le mana le remplit. »

« Voilà, vous avez compris l’essentiel. »

« Donc un magicien… pour creuser un puits profond, si y s’y prend en plusieurs fois, par couches, en utilisant chaque fois un sort… pour être efficace… D’abord il agrandit le vase. Ensuite il le remplit. »

« C’est cohérent. Une bonne manière de procéder. »

« A vot’ connaissance, y’a quoi comme magie pour creuser des trous ? On nous a renseigné, on nous a dit « géomancien », ça pourrait êt’ ça ? »

« C’est la seule vraiment efficace que je vois. Certains mages qui manipulent les fluides de terre peuvent changer la matière en une autre. Peut-être un pyromancien pour faire fondre la roche, mais ce serait terrible pour un puits… et ça demanderait une puissance colossale. Les fluides de glace pour faire geler de l’eau dans les interstices et faire sauter la roche, peut-être… Certains adeptes de Yuimen peuvent aussi faire pousser des plantes avec des fluides de terre, et ainsi faire sauter la roche, pour rester dans les mêmes pratiques… Pourquoi pas un fidèle de Moura aussi… Après tout, nous savons que l’eau peut creuser la roche. Même le vent pourrait user la pierre avec le temps ! En fait, je crois que chaque élément pourrait être utilisé à sa manière, suivant l’inventivité du mage, la puissance déployée. »

« Ouais. Je peux creuser un trou avec une fourchette, mais je vais quand même utiliser une pelle. Allons au plus simple. » D’autant que Gorim se souvient des paroles de Solon : lui aussi a évoqué le changement de la roche en quelque chose de plus simple à creuser. De plus, les stries plaident pour un travail plus régulier et plus lisse que de la roche éclatée sous l’influence de racines ou de gel. Pas de traces visibles de chaleur, de brûlure, qui pourraient laisser supposer qu’il y a eu de la roche fondue dans la boutique – et ç’aurait été un four ! - pas plus que de moisissure ou d’humidité indiquant que de l’eau ait été versée en quantité. « Y’a quelqu’un qui vous aurait ach’té des fluides de terre et des potions de mana disons… c’mois ci ? »

« Non. »

Gorim n’avait pu s’empêcher d’espérer au cours de la conversation que le marchand lui livre plus que des informations sur l’usage de la magie : un nom, une piste, quelque chose.

« Vous comptez des membres du clan du Bélier Noir parmi vos clients ? »

« Non, et je doute qu’ils passent par moi de toute manière. »

« Ah ? » Le milicien sent que peut-être il pourra se rattraper à quelque chose. « Pourquoi donc ? »

« Ils font du commerce avec l’extérieur. Ils livrent parfois des fluides, trop cher pour que je puisse les revendre avec une marge suffisante. Si ils doivent se fournir, j’imagine qu’ils se débrouilleront entre eux. »

(Bon… Voilà qui pourrait être intéressant… Mais ne négligeons pas certaines pistes… Pas question de se planter en courant après un clan sans prendre la peine de vérifier au moins d’autres pistes, sinon à la milice, ils vont me prendre pour un guignol… Si je ne reviens pas avec une réponse, autant ne pas revenir les mains vides…)


« Et à vot’ connaissance, qui d’autre pourrait vendre des fluides et du mana à part vous ? »


- 7 -

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Le Bazar Magique
MessagePosté: Jeu 16 Mar 2017 20:55 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Ven 17 Fév 2017 03:03
Messages: 213
Localisation: Oranan
Dans le chapitre précédent…

Arc du Souffle du Voile

Chapitre XV.3 : Un humain dans la Ville



La boutique était comme sa porte : vieille, mais soignée. En face de la porte se tenait un comptoir où un vieux nain, à la robe pourpre usée et aux boucles blondes tombant devant ses yeux clos, dormait à poings fermés d'un sommeil sonore. De chaque côté de la pièce contre les murs étaient fixées des étagères. A gauche, tout un attirail de vieux bouquins, des manuels, des sceptres, des baguettes de bois argentées, des orbes brillants faiblement de l'élément auquel il était assigné. Sur la droite, c'était des rangées de fioles multicolores qui y étaient entreposées derrière un rideau de fer cadenassé ; de différentes tailles, toutes irradiaient de magie contenue.

(Des fluides ! Il y en a tellement ! Et de toutes les sortes !)

En s'avançant, Hïo et Cherock firent grincer des planches du plancher vétustes et instantanément, le nain ouvrit les yeux, se mit debout sur son tabouret et se mit en position d'attaque, une boule de feu s'étant matérialisée dans sa main droite tendu derrière lui, prêt à faire feu.

« J'vous y reprends encore bande de saligauds ! cria le pyromancien, menaçant de sa main les deux jeunes hommes, j'vais en parler à vos parents et…. Hein ?

Des Humains ? Vous seriez des clients ? »


Sans ouvrir la bouche, ils s'empressèrent d'opiner du chef.

« Et… Vous venez acheter quelque chose ? »


Jetant un regard affolé à son ami, Hïo lui fit comprendre qu'il ne voulait pas rester plus longtemps dans la boutique d'un nain fou furieux à la boule de feu facile.

« Eh bien, nous…
- Donc vous voulez acheter quelque chose ? Parfait ! s'exclama le Thorkin en souriant de toutes ses dents carrées comme des pierres tombales. Je me présente : Aknaer Main-de-Feu, gérant du Bazar magique que voici ! J'ai tout ce que vous voulez ! Quel est votre fluide ?
- Non, nous..

- Oh, peut-être voulez-vous en intégrer un autre ? Ou en faire intégrer un a votre ami qui ne semble pas en avoir ? J'ai également de beaux parchemins à l'étage.

- Mais..

- C'est une épée que je vois attachée dans votre dos ? Vous êtes donc un enchanteur ! Malheureusement, jn'ai pas d'articles concernant votre branche magique dans mon magasin, vous m'en voyez navré. Mais je dois avoir une paire de bracelets télépathiques qui…

- MONSIEUR AKNAER ! cria Cherock.

- Plait-il ?


- Nous ne sommes pas des clients, enfin pas pour le moment. Mais je suis effectivement un mage, un fulguromancien pour être précis.

- Un béni de Valyus ! s'exclama le vendeur, j'ai de belles fioles de foudre également, je me fais un devoir d'avoir toujours celles de mon dieu en stock.

- Mais je ne pense pas avoir les moyens de me payer une fiole de fluide.

- Eh ben gamin, c'ta première absorption ? Alors je te conseillerais ces petites fioles de fluide de la foudre, pour un débutant, 50 yus pièce c'est un bon début.

- Seulement 50 yus ? ce n'est pas très cher pour de la magie en flacon, remarqua Hïo.

- C'est vrai, mais c'est parce que les fioles de fluides les plus basses comme celle-ci -il prit une petite fiole où un épais liquide violet se trouvait- sont plus faciles à trouver que les autres, même si elles n'agrandissent que peu le potentiel magique.

- 50 Yus pièce ? Mmmh… J'en prends 2 alors ! » déclara Cherock en mettant la main à la ceinture.

- - - - - - -

« Tu les vois ?

- Non, ils sont entrés dans cette boutique miteuse depuis 5 minutes et la vitre de la façade est trop sale pour voir à travers ;

- Merde… Et cette boutique, par Valyus, elle me fait froid dans le dos.

- Pfff… Allez, vas faire le rapport au maître. Dis-lui que les fidèles de Rana sont mes proies et que je vais les abattre après leur sortie du magasin dans un boyau désert.

- Très bien No…

- Pas de nom !
réprimanda d'un regard noir son acolyte.

- Pardon, très bien Boss.

- File. »


A suivre…

_________________


Dernière édition par Tergeist le Lun 20 Mar 2017 13:16, édité 2 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Le Bazar Magique
MessagePosté: Dim 19 Mar 2017 10:52 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 15:46
Messages: 13910
Intervention pour Tergeist


Le marchand empoche l'argent et te tend ton achat.

_________________
Chibi-Gm, à votre service !


La règle à lire pour bien débuter : c'est ICI !
Pour toutes questions: C'est ici !
Pour vos demandes d'interventions GMiques ponctuelles et jets de dés : Ici !
Pour vos demandes de corrections : C'est là !
Joueurs cherchant joueurs pour RP ensemble : Contactez vous ici !


Haut
 

 Sujet du message: Re: Le Bazar Magique
MessagePosté: Lun 20 Mar 2017 13:16 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Ven 17 Fév 2017 03:03
Messages: 213
Localisation: Oranan
Dans le chapitre précédent…

Arc du Souffle du Voile

Chapitre XVI.1 : L'assassin



Cherock faisait danser le liquide contenu dans les deux fioles en face de ses yeux : d'une couleur violette plutôt claire, le liquide semblait assez sirupeux, ayant plus de corps qu'un liquide normal.

« Dites Aknaer, questionna Cherock alors que le vieux nain recomptait les pièces, vous avez dit que j'étais un « enchanteur », mais qu'est-ce que c'est ?

- Alors t'es aussi novice que ça gamin ? Un enchanteur, c'est un mage qui a décidé de consacrer son talent à la combinaison de ses pouvoirs fluidiques avec l'art des armes, ou un guerrier qui a voulu ajouter à son arsenal quelques sorts magiques : ce sont donc des combattants au corps à corps maniant aussi bien la magie qu'une épée. On raconte que certains sont capables de matérialiser leurs fluides sous forme solide pour leur donner la forme d'armes avec lesquels ils se battent.

- Ah. Et comme vous avez vu mon épée, vous avez pensé que j'en serait un.

- Voilà. »

Rangeant une des fioles dans son sac et gardant l'autre dans la main, le fulguromancien hésitait à avaler le contenu du flacon.

(Aknaer m'a expliqué qu'il n'y avait rien de particulier à faire, pas de cérémonial ou de préparation particulière. Juste, il ne faut pas trop en absorber d'un coup, le contre-coup pourrait m'être fatal.

Commençons par une fiole, je verrai ce soir ou demain pour la seconde.)

Avec une certaine appréhension, Cherock enleva le bouchon de liège du flacon et prenant une grande inspiration, avala d'une traite le fluide de foudre.

ertaine appréhension, Cherock enleva le bouchon de liège du flacon et prenant une grande inspiration, avala d'une traite le fluide de foudre.

L'espace d'un instant qui dura une seconde comme une éternité, un flash lumineux éclata dans son esprit : un roulement de tonnerre brouilla ses oreilles alors qu'il sentait son propre fluide bouillonner au creux de son ventre. La lumière dans son esprit se tarissant, il se vit, comme par les yeux d'un observateur extérieur. Puis, une à une, les couches de son corps disparurent. D'abord les vêtements, puis la peau, la chair, les muscles, les os : ne restait que le sang circulant dans des canaux invisibles et une petite sphère violette, pas plus grande qu'un poing.

(Ca doit être mon fluide.)
pensa le fulguromancien en remarquant un filet de liquide violet qui descendait lentement dans ce qu'il estima être sa gorge. Lorsqu'il atteignit enfin la sphère, sa surface ondula, l'intégra et paru comme déformer de l'intérieur avant de se changer en un long filament qui parcourut à toute vitesse son sang. Là où le fluide passait, les couches de son corps se superposaient rapidement, restructurant son organisme en électrisant sa peau. Le courant passa par le bras gauche, puis la jambe gauche, la jambe droite, le torse et le bras droit. Lorsqu'il atteignit sa tête et son cerveau, Cherock réintégra son corps et ses cinq sens furent touchés : les picotements générés par la foudre sur sa peau étaient presque agréables, un goût métallique se répandit dans sa bouche, une odeur d'ozone lui chatouilla le nez, le roulement de tonnerre éclata enfin dans ses oreilles et lorsqu'il ouvrit les yeux, la boutique lui sembla d'une clarté aveuglante.

Enfin, comme à chaque fois que son fluide se manifestait, son œil bleu devenu lumineux s'éteignit progressivement, replongeant sa vision de la boutique dans la pénombre originelle.

« Alors ? C’est comment ? »

La voix de Hïo était lointaine, comme le résultat d’un écho infiniment loin. Mais à mesure que les mots affluaient, le son se fit plus net.

« Eh oh ? Cherock ? Tu m’entends ?

- Oui oui Hïo, ca va. Je suis resté combien de temps comme ça ?

- Hein ? Tu viens juste de le boire ce flacon !
se moqua le forgeron.

- Ah ? Ca m’a paru bien plus long.

- Alors mon p’tit gars, intervint Aknaer, comment tu te sens ?


- Je me sens… Pas spécialement différent physiquement, mais je sens que la quantité de fluide que je manipule a significativement augmentée ! »

- Bien très bien ! Comptes-tu prendre autre chose ? Peut être un parchemin de foudre ? Et qu’est-ce que de jeunes humains comme vous font à Mertar ?

- Et bien, nous…

- Oh et puis ça m’regarde pas hein ! Ah, j’ai une livraison dans quelques minutes aujourd’hui. Et je n’ai pas encore vérifier la commande ! Je dois vous laisser ! N’hésitez pas à revenir ! enchaîna le nain, ne semblant même pas entendre les débuts de phrases de ses interlocuteurs.

- Merci, et..

- Bonne journée ! » et déjà le vieux nain se dirigeait vers son comptoir feuilleté un antique livre de compte.

A suivre…

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Le Bazar Magique
MessagePosté: Sam 2 Sep 2017 21:26 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 26 Fév 2015 21:51
Messages: 6798
Localisation: Nessima, Naora
Je pousse la porte de la boutique en tenant mon fauve par la peau du cou, préférant éviter qu'il ne farfouille dans tous les coins ou ne renverse une étagère pleine de précieux et fragiles objets. Le premier coup d'oeil que je jette dans l'antre de la magie m'apprend que c'est une sage précaution car des quantités impensables de parchemins, fioles et autres artefacts inconnus emplissent deux étages complets, parfois empilés de manière assez approximative. Je me dirige sans perdre de temps vers le vendeur, un bedonnant Thorkin à la barbe aussi rousse que les flammes, et le salue poliment en inclinant le visage:

"Le bonjour Maître Thorkin. J'aurais quelque demandes à vous adresser, si vous le voulez bien. Tout d'abord je souhaiterais faire analyser les liquides contenus dans cette gourde, j'ai comme un doute sur leur qualité..."

Je lui tends la gourde en question puis poursuis:

"Il me faudrait également dix potions de soin divines et six grandes potions de soin."

Je lui laisse le temps de rassembler les fioles demandées, puis je dépose deux runes devant lui, "Tao" et "Vu":

"Pourriez-vous me dire ce que signifient ces runes? Elles me sont inconnues..."

Une fois les deux runes identifiées, j'en dépose deux autres devant lui, "Pi" et "Tez":

"J'aimerais aussi faire incruster ces deux runes sur mon armure, pour la renforcer. Je suis prêt à mettre le prix mais je veux la garantie que l'incrustation sera efficace et positive."

Des demandes nombreuses, mais la bourse bien garnie que je dépose sur le comptoir devrait l'inciter à les satisfaire sans trop ronchonner, du moins je l'espère.

*****


Note GM:

-Analyse des 5 potions qui se trouvent dans ma gourde magique (périmées)=> à supprimer de ma fiche une fois identifiées.
-Achat de 10 potions de soin divines (250yus/pce=2500 yus)
-Achat de 6 grandes potions de soin (110/yus/pce=660yus)
-identification des runes "Tao" et "Vu" se trouvant dans mon sac
-Incrustation des runes "Pi" et "Tez" (renforcer/endurance)sur mon armure de torse, avec garantie d'incrustation positive: (2*250yus=500 yus)

Total: 2500+660+500= 3660yus

_________________

Ce n'est pas le pouvoir qui corrompt, mais la peur.
(Aung San Suu Kyi)


Haut
 

 Sujet du message: Re: Le Bazar Magique
MessagePosté: Sam 2 Sep 2017 21:39 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Ven 17 Fév 2017 03:03
Messages: 213
Localisation: Oranan
Dans le chapitre précédent…

Arc du Souffle du Voile

Chapitre XXVI.3 : L'Exarque et le Marteau


« Bonsoir chers clients ! Désolé mais j'allais… Oh mais je te reconnais ! Tu es le mage de foudre qui est venu il y a quelques jours !

- Oui, comment allez-vous Aknaer ?

- Bien bien, mais j'allais justement fermer, je suis désolé. Roh ! Allez, je peux bien rester ouvert une poignée de minutes de plus. Qu'est-ce qu'il te faut mon garçon ?

- Eh bien j'avais une question à vous poser, mais d'abord c'est quoi cette paire de gants que vous avez dans la main ? demanda Cherock en la pointant du doigt.

- Oh, ça ? c'est une erreur de livraison, c'était dans la caisse que j'ai reçue. Ils sont en cuir avec des bandes de métal qui renforcent le dessus. Pourquoi, ça t'intéresse ?

- Et bien oui, je me disais ces derniers temps que je devais un peu plus penser à ma protection.

- Mmmh. Très bien, on voit ça après alors. C'est quoi la question que tu voulais me poser sinon ? »

Cherock fouilla dans sa poche à la recherche de la pierre en regardant un peu autour de lui, observant s'il n'y avait pas quelque chose qu'il pourrait prendre au passage. Il remarqua que le vieux marchand possédait encore des bouteilles de fluides de foudre. (Ca pourrait m'être utile, c'est clairement un investissement sur le long terme !) pensa-t-il. Son regard se posa également sur une esquisse, affichée derrière le comptoir au mur. La première fois, il n'y avait pas prêté attention, trop occupé à regarder tous les objets dont regorgeait la boutique. Le dessin semblait être fait à la mine de charbon et était incroyablement précis. Il représentait une foule d'une dizaine de personnes, composé de deux groupes de part et d'autre du dessin, l'un composé de Thorkins que Cherock identifia à leur tablier comme des forgerons.. L'autre groupe était lui fait exclusivement d'elfes, grands et habillés de longues robes. Au milieu, un représentant de chacun des deux groupes se serraient la main avec un grand sourire. Un grand marteau de guerre trônait au-dessus de la poignée de main, sur un établi.

Trouvant finalement la pierre, le mage s'extirpa de ses pensées et la posa sur le comptoir.

« Voilà ce que j'ai trouvé. C'était sur la Grand'Place et, chose étrange, je ressens comme une aura autour de la pierre, comme si elle était magique. Devant mon ignorance, j'ai décidé de vous l'amener en pensant que vous sauriez sûrement ce que c'était.

- Voyons voir… Une aura tu dis ? Je ne ressens rien pourtant… dit-il avant de retourner la pierre et d'apercevoir le symbole gravé dessus. Oh ! Mais c'est une rune !

- Une quoi ?

- Une rune ! c'est une pierre magique que l'on trouve un peu partout, mais de manière assez rare. Ca sert surtout à sertir différents équipements pour en renforcer ses capacités comme la magie ou leurs résistances.

- Ouais je connais ça ! intervint alors Hïo. Mon père fait parfois des incrustations de runes dans ses armes, mais il considère que sa dénature un peu son travail. Il est assez fier quand on parle de ses créations.

- Oui, mais plus important, mon garçon, tu dis que tu ressens une aura qui émane de la pierre ?

- Oui, un peu comme des… ondes qui s'échappent de la pierre, en particulier de la marque en son centre.

- Mon garçon, tu te souviens de ce que je t'avais dit au sujet des enchanteurs ?

- Oui, pourquoi ?

- Au bout d'un moment, les mages comme toi peuvent se spécialiser dans différents types de magie, comme devenir mage de guerre, magicien ou encore enchanteur. Cependant, parmi eux se trouve des personnes qui ont des prédispositions pour certains de ces domaines. Et c'est ton cas petit. Pour n'importe qui, une rune ressemble à n'importe quelle pierre jusqu'à ce que son pouvoir soit identifié. Seuls les enchanteurs savent reconnaître les pouvoirs des runes et les identifier, ce qui explique le lien si particulier qu'ils partagent avec celles-ci. Tu es devenu un enchanteur.

- Je suis devenu un enchanteur ? Mais comment savez-vous tout ça ?

- Grâce à lui, dit le vieux marchand en pointant le nain au centre de l'esquisse. Mon arrière-grand-père, Vlad Poigne-Ardente. Un maître forgeron exceptionnel, mais également un brillant enchanteur qui m'a enseigné la magie et tout ce que je sais.

- Dites m'en plus sur les enchanteurs s'il vous plait, demanda Cherock, extrêmement curieux.

- Bien peu de choses malheureusement. Il a disparu avant de pouvoir me révéler tout ce qu'il savait…. Je l'ai cependant vu recouvrir son marteau de feu et en créer un de feu qu'il utilisait comme un fait de matière solide.

- Oh, je suis désolé… Que lui est-il arrivé ?

- Vous voyez ce dessin ? dit-il alors que son regard se voilait de tristesse. Il a été fait quelques heures avant la mort de mon arrière-grand-père. Avec d'autres maîtres forgerons Thorkins et aidés de ce groupe d'elfes fulguromanciens, ils décidèrent de créer un marteau à la gloire de Valyus, un marteau composé d'un alliage de Keraunos et d'acier et incrustés de runes. Ils l'avaient baptisé le Marteau Runique de Valyus. Mais… Un traître se cachait parmi eux. Ou du moins, quelqu'un était au courant de sa fabrication ; Et il désirait conserver ce marteau pour lui-même. Il tua l'ensemble des gens présents sur cette photo alors qu'ils étaient épuisés et vidés de leurs fluides. Tout le monde mourut ce jour-là, sauf quelques corps qu'on ne retrouva jamais. On dit que pour échapper au courant de Valyus, le voleur se serait enfoncé dans les mines de Mertar. Bien des personnes ont essayé de se lancer à sa poursuite, dont le précédent Exarque lui-même accompagné de mon père et de quelques braves. Personne ne revint jamais avec le moindre indice… Quand ils revenaient.

- Quel salaud…

- Un salaud de sang royal, le même jour le Roi de Mertar de l'époque disparut aussi. De sérieux doutes ont pesés sur lui mais dans l'absence de preuves et devant les réclamations de ses sympathisants qui arguaient que c'était un bon roi, les charges furent abandonnées. Et ma foi, ils avaient tout à fait raison. Mais la coïncidence est trop grande… Je me console en me disant que qui que soit le voleur, il est peut-être déjà mort ou crèvera dans la solitude.

- Et si quelqu'un venait à le récupérer, vous aimeriez le récupérer, au nom de votre aïeul ? demanda Hïo.

- Je ne pense pas non. Je ne serai pas le seul à le vouloir de toute manière et la satisfaction de savoir que le fumier qui les a tués a rejoint Phaistos me satisfera pleinement.

- Je… J'aimerai vous aider, déclara Cherock. Le voleur mérite d'être puni et après avoir entendu cette histoire, je ne peux rester sans rien faire.

- C'est une quête sans fin petit…


- C'est vrai, puis on doit aussi retourner à Oranan ! rajouta Hïo. On peut pas se permettre de poursuivre des chimères !

- Je sais bien. Mais je peux quand même essayer. Et rien ne me fera changer d'avis.

- Très bien… Bon dans tous les cas, si tu veux vérifier ou pas si tu es un enchanteur, insuffle ton fluide dans la rune, essaye de la faire entrer en résonnance avec toi. C'est un exercice difficile, surtout pour un jeune enchanteur comme toi. Mais essaye tout de même, la chance sourit parfois aux débutants. Après, tu me payeras ce que tu me dois pour les gants.

- Faisons comme ça. Oh, pouvez-vous aussi ajouter deux fioles moyennes de fluide de foudre ? Si jamais je tombe sur le voleur, il sera certainement dur à affronter, alors autant se prépare à fond ! »

Le vieux marchand sourit devant cette bravade et partit chercher les deux fioles en question. Cherock prit alors la pierre dans sa main, ferma les yeux et se concentra dessus. Il y insuffla un peu de son fluide et essaya de reproduire les pulsions de la rune avec son propre fluide, se servant du lien établit avec sa main pour calquer son rythme sur celui de la pierre. Alors qu'Aknaer revenait au comptoir, Cherock ouvrit les yeux. Celui-ci le regarda et demanda avec un sourire en coin : « Alors petit, t'as réussi ? »

A suivre…



____________

Achats :
- 2 fioles de fluide de foudre 1/8 (2 * 110 yus) = 220 yus
- 1 paire de gants en cuir renforcés (end+5) = 190 yus
TOTAL = 410 yus

_________________


Dernière édition par Tergeist le Mer 6 Sep 2017 17:41, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Le Bazar Magique
MessagePosté: Sam 2 Sep 2017 23:25 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Sam 30 Oct 2010 12:40
Messages: 2735
Intervention GM pour Tergeist


Le Thorkin dénicha les deux fioles demandées dans un recoin de sa boutique fort encombrée et les déposa sur le comptoir à côté de la paire de gants en annonçant le montant total des achats:

"Voilà, gare aux frisettes avec ces fioles, jeune homme, ça peut picoter quand on n'a pas l'habitude! Je te fais le tout pour quatre-cents dix yus."


Il encaissa la somme requise avec un sourire satisfait, la journée devait avoir été bonne apparemment.

Jet de dé 100: 47, échec de l'identification

_________________
- Compte GM provisoire -

La règle à lire pour bien débuter : c'est ICI !
Pour s'inscrire au jeu : Service des inscriptions
Pour toutes questions: C'est ici !
Pour vos demandes de commentaires ou de dirigés : C'est là !
Joueurs cherchant joueurs pour RP ensemble : Contactez vous ici !


Haut
 

 Sujet du message: Re: Le Bazar Magique
MessagePosté: Mer 6 Sep 2017 20:05 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 17 Nov 2008 23:14
Messages: 6165
Intervention pour Tanaëth


    Le nain écouta attentivement les demandes de l’elfe gris, manifestement curieux de sa présence en leurs murs, mais ne la remettant pas en question. Après tout, s’il était là, c’est qu’il avait eu le droit d’entrer.

    Il prit tout d’abord les potions et les renifla, faisant couler un peu de liquide sur sa main pour le tester. Il regarda Tanaëth en répondant :

    - Des potions périmées, pour sûr. Vous n’irez pas loin avec elles, à moins de vouloir une intoxication..

    Il alla farfouiller dans la boutique pour ramener les potions demandées. Il vida les périmées pour les remplacer par les nouvelles avant de se pencher sur les deux runes. Il leur lança un petit regard avant de répondre :

    - La rune tao signifie « magie », tandis que la rune vu est une de mes préférées, elle signifie « or ».

    Les yeux du nain se mirent à pétiller en recevant l’armure et les deux autres runes et il s’en alla une petite heure avant de revenir et de déposer l’armure :

    - J’y ai mis tout mon art dedans, avec ça, j’parierais ma bourse que vous vous sentirez aussi endurant qu’un garzok !


[Ajout des runes à la liste des runes identifiées.]

_________________
Image


Une question ? Par ici.
Pour une demande de commentaire, de dirigé,
par là.
Pour une demande d'intervention ou de sévices,
de ce côté.


Haut
 

 Sujet du message: Re: Le Bazar Magique
MessagePosté: Mer 6 Sep 2017 21:09 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 26 Fév 2015 21:51
Messages: 6798
Localisation: Nessima, Naora
Le Thorkin me lorgne d'un air curieux mais s'abstient de m'interroger sur les raisons de ma présence au sein de Mertar, confiant sans doute sur la vigilance des gardes des portes. Après avoir fait couler un peu du liquide contenu dans ma gourde, il m'affirme que les potions qui s'y trouvent sont périmées et que je risquerais au mieux une bonne indigestion. Je soupire discrètement, soulagé d'avoir évité ce désagrément et comprenant mieux pourquoi celle que j'ai absorbée du côté d'Omyre n'a eu aucun effet.

Il vide sans tarder ma gourde et la remplit avec les potions demandées avant d'examiner les runes que je soumets à son expertise. "Magie" et "Or" sont leurs petits noms, c'est toujours bon à savoir, même si dans l'immédiat je ne saurais trop comment les employer. Le Nain, sans surprise, déclare que celle signifiant "Or" est l'une de ses préférées, ce qui me soutire un imperceptible sourire en coin. Je range soigneusement les deux runes à leur place tandis que le magicien se fend d'un air réjoui à ma demande d'incrustation puis s'éclipse pour procéder. Il revient une heure plus tard et déclare y avoir mis tout son art, allant jusqu'à parier sa bourse que je serai aussi endurant qu'un Garzok avec ça. Avec une telle garantie, je ne peux que m'incliner et répondre avec, sur les lèvres, une esquisse de sourire amusé:

"Voilà qui sera fort appréciable, à n'en pas douter. Merci pour tout, maître Thorkin."

Je dépose devant lui la somme convenue, le laisse compter et encaisser puis quitte la boutique d'un pas vif après lui avoir demandé où je pourrai trouver une échoppe de bijoux et un lieu d'entraînement, qu'il m'indique fort obligeamment.

_________________

Ce n'est pas le pouvoir qui corrompt, mais la peur.
(Aung San Suu Kyi)


Haut
 

 Sujet du message: Re: Le Bazar Magique
MessagePosté: Lun 16 Oct 2017 23:43 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Ven 17 Fév 2017 03:03
Messages: 213
Localisation: Oranan
Dans le chapitre précédent…

Arc du Souffle du Voile

Chapitre XLIV.3 : Ki est l'indic' ?


Après s'être assuré que personne ne l'avait suivi, Cherock pénétra en titubant dans la boutique d'Aknaer qui était comme à son habitude penché au-dessus de son épais livre de comptes. Il leva les yeux et referma son ouvrage en entendant un client rentré.

« Bienvenue au Bazar Magique jeune… Oh c'est toi gamin ? Valyus tout puissant, dans quel état tu es ? »

Alors qu'il contournait le comptoir, Cherock s'effondra à moitié dans ses bras. Le vendeur le retint dans sa chute avec une force étonnante pour son âge et sa taille. Il l'assit sur une chaise et lui demanda ce qui s'était passé. Cherock lui fit brièvement part de son voyage en enfer après avoir poursuivi le fils du roi Doure et lui demanda à moitié conscient son hospitalité.

« T'es un sacré taré gamin ! Je t'avais dit que c'était pas une bonne idée de te mettre à la recherche de ce Marteau !

- J'ai été trop curieux… avoua dans un soupir fatigué l'enchanteur harassé. Je compte bien payer mon lit, j'ai quelques fioles à acheter avant de repartir.

- Pas besoin de payer ton lit mon garçon ! Tu es dans un sale état à cause de mes histoires, je me sens un peu coupable. Suis-moi, je vais te montrer où tu pourras dormir tranquillement.

- Merci Aknaer… » répondit dans un souffle Cherock en le suivant.

Ils montèrent un escalier poussiéreux qui menait à un second étage remplit d'articles magiques et à une porte qui n'était autre que l'endroit où vivait Aknaer. Un lit bien trop grand pour lui y trônait et le marchand expliqua sa présence par le fait que le tout premier propriétaire des lieux était un demi-elfe et que depuis, son lit était également celui des autres tenant de la boutique. Une fois assit sur le lit, Cherock énonça ce qu'il voulait prendre.

« J'aurai besoin de deux grandes bouteilles de fluide de foudre pour augmenter encore plus mes réserves, je me retrouve bien trop souvent à court… Egalement, deux potions de récupérations de magie me serait utile si mes réserves ne s'annonçaient toujours pas suffisante. Et enfin, deux potions de soin : une maintenant pour soigner ce doigt qui me fait un mal de chien et une pour le cas où…

- Sacrées emplettes ! je reviens tout de suite avec ça. »

Tandis que le Thorkin était parti chercher ses achats, Cherock se demanda ce qu'il pouvait bien faire après. (Je dois les arrêter. Ils sont fous à lier, on peut pas les laisser seuls faire ce qu'ils veulent ! Mais s'ils s'en tirent depuis qu'ils existent, c'est que leurs mécènes doivent les couvrir et les protéger de la milice, les dénoncer maintenant ne ferait que me mettre d'avantages en danger.) Les lettres qu'il avait trouvées dans le bureau lui revinrent en mémoire. Un détail lui apparut alors, surement parce qu'il pouvait clairement y réfléchir maintenant et n'était plus en danger de mort imminente. Les initiales à la fin des missives étaient « M.C », comme Margaret Cédure.

Soudain, quelque chose le frappa. Quelque chose qui l'avait dérangé à chaque fois qu'il s'interrogeait sur le sort de Doure Barbe Ecarlate. Comment une rumeur sur quelqu'un supposément caché à la vue de tous pouvait circuler ? Il devait bien avoir des complices ou des personnes qui avaient été présents pour sa mort et son enterrement avec le Marteau, ou du moins qui avait lancés cette rumeur pour couvrir les traces. Et qui d'autre que la Comtesse Cédure pour divulguer une rumeur avec son réseau d'informateurs ? Une colère froide monta en lui. Tout concordait : les initiales, les informations de Numéro 3, la planque, le faux marteau, tout.

Le vieil Aknaer ouvrit de nouveau la porte, quelques fioles dans les mains. Cherock prépara quant à lui sa bourse. Il allait devoir rendre une petite visite à la Comtesse. Une visite de nuit.

**********


Liste des achats :
- 2 bouteilles de fluide de foudre 1/4 (2*250 = 500 yus)
- 2 potions de soins moyennes (2*50 = 100 yus.)
- 2 potions de magie moyennes (2*50 = 100 yus)

A suivre…

_________________


Dernière édition par Tergeist le Ven 29 Déc 2017 18:48, édité 2 fois.

Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 33 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016