L'Univers de Yuimen


Forum de Jeu de Rôle Médiéval-Fantastique




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1042 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 59, 60, 61, 62, 63, 64, 65 ... 70  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Les rues de Kendra Kâr
MessagePosté: Sam 26 Juil 2014 00:35 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mar 22 Juil 2014 13:53
Messages: 25
Localisation: Kendra Kâr
Vient de Dans les rues de Kendra Kâr


Après quelques mètres de course, je rattrape la jeune femme. Je suis juste
derrière elle et peux sentir son parfum boisé et fleurit. Ses longues boucles blondes volent
allègrement au gré de sa marche rapide, et soudainement retombent sur ses épaules fines.
Elle porte à la ceinture un carquois bien rempli, et dans son dos un arc long. Sans dire mot,
elle me fait signe d'avancer, de sa main fine aux longs doigts. J'avance, donc, et regarde son
visage. Ses yeux en amande sont verts et respirent l'intelligence. Sont nez est droit et fin et
sa bouche esquisse en constance un demi sourire. Elle ne me regarde pas, mais ouvre
lentement la bouche. Je suis accroché à ses lèvres et attend avec impatience d'entendre sa
voix douce.

"-Dis moi jeune sindel... Pourrais-tu me dire ton âge?

Maintenant, elle me regarde. Et je sens que je me dois d'être honnête, au vu de son regard
perçant.

De toute manière, elle a surement deviné, étant donné sa question.

"j'ai 84 ans" dis-je en essayant de fixer ses yeux."

Elle souffle et se passe la main dans les cheveux. À nouveau je sens son parfum.

"Il me semblait bien que tu étais jeune! Rassure moi... Tes parents sont au courant de taprésence ici?"

Aie... Mes yeux descendent lentement.

"hum... Parlons en ici tu veux?"

Elle regarde une battisse à colombage, dont la double porte est grande ouverte et ne filtre ni l bruit ni la vue. A l'intérieur je vois des tables et des gens, et suppose qu'il
s'agit d'une taverne. Elle y entre et je la suis.



Vers Dans La Taverne du Paladin

_________________


Dernière édition par Morzan le Jeu 7 Aoû 2014 02:34, édité 7 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Les rues de Kendra Kâr
MessagePosté: Sam 26 Juil 2014 03:06 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 1 Nov 2010 03:03
Messages: 12741
post supprimé

_________________
Fiche


Dernière édition par Maltar le Jeu 23 Juil 2015 00:58, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Les rues de Kendra Kâr
MessagePosté: Sam 26 Juil 2014 03:12 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 7 Sep 2009 04:57
Messages: 12974
Intervention pour rp pré-quête 31


Alors que tu circules dans la rue à pied, tirant ton cheval, un tintamarre attire ton attention. Non loin de toi, adossée sur le mur d’une auberge jusqu’alors inconnue, une fillette à la chevelure rousse et bouclée, à peine âgée de neuf ans, frappe ensemble deux brassards rouillés en mauvais états en criant à tue-tête :

Image


« Oyé, oyé nobles gens, aidez-nous à sauver les sinolgures, espèce menacée d’instinction ! Sauvez les sinolgures et une bourse pleine de yus vous sera remise en récompense. »

_________________
Image

À votre service, pour le plaisir de rp !


Haut
 

 Sujet du message: Re: Les rues de Kendra Kâr
MessagePosté: Dim 27 Juil 2014 01:57 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mar 22 Juil 2014 13:53
Messages: 25
Localisation: Kendra Kâr
Vient de Dans La Taverne du Paladin


En sortant, la rue n'échappe pas à mon regard observateur. Rien. Pas un marin énervé, ni un Sindel rancunier, parfait.
(Je devrais arrêter de m'inquiéter... Y a tellement de monde dans cette grande ville, et je suis tellement peu charismatique, je suis tranquille.)
Enfin. Enfin libre de faire ce que je veux, libre de mes mouvements et de mes actions, je peux enfin me vouer à mes plaisirs et profiter de ma nouvelle vie. J'espère au fond de moi que "le vieux" est un érudit, et qu'il pourra m'apporter le savoir auquel je prétend.

"Alors petit magicien, tu es prêt à te lancer dans Kendra Kar ? Je t'ai trouvé dans la lune tout à l'heure, t'es pas très social hein ?"

"Ça dépend, disons que je suis pas très à l'aise ici ! Ca m'effrais cette ville"

J'esquisse un sourire, qu'elle me rend.

"On va aller voir un ami, c'est lui m'a recueillit quand j'étais plus jeune, il m'a appris beaucoup de choses et on dirait que maintenant c'est à mon tour!" Elle me regarde d'un regard bienveillant. "Ce soir tu dormiras dans ma chambre, le temps de te trouver un lit, ça te dérange pas ?"

"C'est plutôt à moi de te le demander je crois!"

"Je te propose, donc ça ne me dérange pas petit Sindel!"

"C'est gentil Mhyly."

Je profite de notre marche pour regarder les ruelles abondamment peuplées. C'est un endroit très vivant, et la plupart des gens n'hésitent pas à engager la conversation. A plusieurs reprises, on m'a abordé, pour me saluer ou me demander si j'allais bien. Des attentions qui me font rougir, et qui me touchent. Quand à Mhyly, elle semble connaître beaucoup de monde ici, et être appréciée. En traversant les rues de Kendra Kâr, on a dû perdre environ vingts minutes à demander des nouvelle de madame ou de monsieur, des orphelins ou commerçants, mais elle ne semblait pas considérer la chose comme une corvée. Bien au contraire elle y prenait grand plaisir. Soudain je me rendis compte que j'étais seul. Pris de panique je tourne la tête dans tout les sens, et me rend compte qu'elle s'est arrêtée quelque mètres derrière.

"Voici la Grande Bibliothèque Morzan! Allons saluer le vieux Kendran, ne soit pas trop timide, il en va de ton avenir proche! Si tout se passe bien, il t'offrira un petit travail, et pourrait même t'enseigner."

Pris d'une soudaine excitation, je piétine sur place, et mes yeux s'embrasent. Mhyly s'approche de moi et prend ma tête entre ses mains.

"J'adore quand tu fais ça!!"

Son sourire béat est à la limite d'être ingénu, mais ça lui va si bien...

"Allez Garçon, on entre!"

Elle me prend par la main et me guide vers un grand bâtiment blanc, aux pierres égales, dont l'entrée principale est une grande porte en bois cloutée, vieillit par le temps, laissant apparaître une lumière tamisée. L'odeur des vieilles pages et de l'encre usée venaient déjà, au seuil de la porte, caresser mes narines.

"Aaah la merveilleuse odeur du savoir me donne un appétit sans fin!"

"Oh? Entendrais-je une hymne à la connaissance ? Entrez donc cher monsieur, ceci s'annonce être votre paradis terrestre!"

C'est la voix d'un vieil homme, que je ne vois pas. Elle est douce et claire, mais on y ressent la vieillesse, de part les légers tremblements. J'entend aussi des pages se tourner et une plume gratter. Sans autre considération pour mon amie, je rentre en montant les marches rapidement. Je sais qu'elle me suit.


Vers Dans la Grande Bibliothèque

_________________


Dernière édition par Morzan le Jeu 7 Aoû 2014 02:35, édité 3 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Les rues de Kendra Kâr
MessagePosté: Lun 28 Juil 2014 18:20 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 1 Nov 2010 03:03
Messages: 12741
post supprimé

_________________
Fiche


Dernière édition par Maltar le Jeu 23 Juil 2015 00:59, édité 2 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Les rues de Kendra Kâr
MessagePosté: Lun 28 Juil 2014 19:40 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 7 Sep 2009 04:57
Messages: 12974
Intervention2 pour rp pré-quête 31


L'apparence du gobelin et sa façon de l'aborder fait quelque peu peur à la petite demoiselle, mais elle se contient parfaitement pour ne rien faire transparaître, ou si peu. Après tout, il y a bien un gobelin dans sa bande d'amis.

"Il faut sauver les silnolgures de l'instinction monsieur, sinon, ils vont disparaître totalement de Yuimen ! "

Elle hésite ensuite, essayant de compter apparemment puis se résigne.

"Je ne peux dire le montant monsieur, mais en tout cas, je sais que la bourse sera pleine ! Si ça vous intéresse, vous n'avez qu'à entrer dans la taverne derrière moi."

_________________
Image

À votre service, pour le plaisir de rp !


Haut
 

 Sujet du message: Re: Les rues de Kendra Kâr
MessagePosté: Mer 30 Juil 2014 11:53 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 1 Nov 2010 03:03
Messages: 12741
post supprimé

_________________
Fiche


Dernière édition par Maltar le Jeu 23 Juil 2015 00:59, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Les rues de Kendra Kâr
MessagePosté: Mer 30 Juil 2014 12:35 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 7 Sep 2009 04:57
Messages: 12974
Intervention 3 pour rp pré-quête 31


La petite fronça les sourcils, peu contente que tu t'intéresse ainsi qu'à l'argent.

"Elle doit être assez grosse, cette bourse monsieur, puisque la dame qui va la remettre était richement vêtue !.... Et c'est Fenouil, qui va nous expliquer pourquoi les sinolgures sont menacées"

La petite fille ne répéta pas par où passée, elle ne semblait plus certaine de vouloir ce gobelin dans son équipe.

_________________
Image

À votre service, pour le plaisir de rp !


Haut
 

 Sujet du message: Re: Les rues de Kendra Kâr
MessagePosté: Mer 30 Juil 2014 13:24 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 1 Nov 2010 03:03
Messages: 12741
post supprimé

_________________
Fiche


Dernière édition par Maltar le Jeu 23 Juil 2015 00:59, édité 2 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Les rues de Kendra Kâr
MessagePosté: Mer 30 Juil 2014 13:42 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 7 Sep 2009 04:57
Messages: 12974
Intervention 4 pour rp pré-quête 31


Cette fois, c'est la voix pleine de compassion pour toi et la malade qui nécessite des soins que la petite te répond

"Oh, c'est triste ça ! Et bien, vous ferez une pierre deux coups alors. Vous n'avez qu'à franchir la porte de la taverne derrière moi. "


En poussant la porte, tu peux lire sur un écriteau :

Image

Lorsque tu franchis le seuil de la porte tu aboutis ICI


(((La préquête est terminée pour toi, ton prochain rp devra être dans la quête, au lien indiqué ci-dessus !)))

_________________
Image

À votre service, pour le plaisir de rp !


Haut
 

 Sujet du message: Re: Les rues de Kendra Kâr
MessagePosté: Mer 30 Juil 2014 17:00 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mar 22 Juil 2014 13:53
Messages: 25
Localisation: Kendra Kâr
Vient de Dans la Grande Bibliothèque


Accompagné de Kardan et Mhyly, je me dirige vers la taverne du Paladin. Les rues sont utilisés par quelques passants, mais relativement éteintes. En arrivant devant la taverne, je ne peux m'empêcher d'observer les alentours, à la recherche d'un Sindel. Aucun Sindel n'est présent, apparemment. Mhyly me tire de mes pensées.

"Ah j'ai terriblement envie d'une soupe de champignons! J'ai tellement faim!"

"Oui, pourquoi pas, il est vrai qu'elle est plutôt bonne."

Elle et Kardan entrent, et je les suis.

Vers Dans la Taverne du paladin

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Les rues de Kendra Kâr
MessagePosté: Mar 5 Aoû 2014 23:45 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mar 22 Juil 2014 13:53
Messages: 25
Localisation: Kendra Kâr
Vient de Dans la Taverne du paladin

Nous sortons tout trois de la taverne, et nous dirigeons vers la Bibliothèque, en passant par les rues de la grande ville. Une petite balade improvisée nous mène dans des endroits incongrus, tel un ruisseau ou coule une eau limpide et claire, recouverte par ci par là de nénuphars. Nous nous penchons au dessus d'un pont et restons silencieux, plongés dans nos propres pensée. A ce moment, Mhyly me prend dans ses bras et pose sa tête sur mon épaule. Pas besoin de parler pour savoir à quoi nous pensons tous deux. Quand à Kardan, il semble réellement plongé dans ses pensés, et ne dit mot ni ne bouge. Après quelques minutes, nous quittons cet endroit reposant et rentrons a la maison. Elle me tient par la main, et serre étrangement fort. Nous arrivons devant le bâtiment, et nosu rentrons. Kardan va droit aux escaliers.

"Bonne nuit à vous. Demain Morzan, tu me rejoint directement à la salle de leçon, hum ?"

"D'accord. Bonne nuit Kardan."

Mhyly et moi montons.

Vers Dans la Grande Bibliothèque

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Les rues de Kendra Kâr
MessagePosté: Jeu 7 Aoû 2014 01:46 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mar 22 Juil 2014 13:53
Messages: 25
Localisation: Kendra Kâr
Vient de Dans la Grande Bibliothèque


Nous courons à vive allure, dans les méandres de la ville. Mhyly s’arrête à tout les coins de rues pour observer les alentours. Si il n'y a rien à signaler, ele me fait un signe affirmatif de la tête. Nous arrivons rapidement à une écurie. Elle entre, et va directement voir l'homme qui se charge des chevaux et me dit de la suivre.

"Salutations. Je viens prendre le coursier que j'avais réservé."

"Salut, mhyly, il est prêt, comme prévu. Viens."

Il sort par derrière, et nous le suivons. Mhyly grimpe sur le cheval qu'il désigne, et m'aide à monter.

"Merci beaucoup."

"De rien, bonne route à vous!"

Puis il met une tape sur la croupe du cheval, qui part au galop.

Nous avançons dans la grande rue, quand un Sindel hurle en nous pointant du doigt, à une dizaine de mètres.

"Ils sont là !! attrapez-les !"

Mhyly fonce, en direction des grandes portes de la ville.


Vers Aux Grandes portes de la ville

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Les rues de Kendra Kâr
MessagePosté: Ven 8 Aoû 2014 23:49 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 23 Nov 2008 18:11
Messages: 2946
Localisation: Elysian
Les rues séparant la zone d’embarquement des machines volantes des sindeldi au Temple des Plaisirs ne sont pas nombreuses. Il n’y en a qu’une, en vérité : la rue principale de Kendra Kâr, l’artère la plus large et la plus bondée, à toutes heures du jour. Et même la nuit, on ne s’y sent guère seul, avec les marchands de nuit qui proposent, avec plus de tranquillité que les crieurs du jour, une autre gamme de marchandises. À l’heure de mon passage, se joue un étrange manège, entre les diurnes rassemblant leur affaires et rangeant leur stands, et les nocturnes, émergeant petit à petit des bicoques à pierres blanches pour étaler leurs marchandises. Les travailleurs rejoignent leur masure, ou la taverne la plus proche, où ils iront rejoindre leur famille, ou dépenser seul tout leur solde du jour, dans l’espoir que le lendemain sera moins rude…

Je ne connais pas cela, la dureté d’un labeur quotidien. Quotidien est d’ailleurs un mot que je ne connais pas. Car chaque jour est différent, pour moi. Pas comme un ouvrier tentant de s’en persuader. Non. Chaque jour est réellement et fondamentalement différent, pour moi. Le matin-même, j’étais à Oranan. La veille à Omyre, à rencontrer Oaxaca en personne. L’avant-veille, j’échouais avec fracas sur un port Oaxien, dévastant celui-ci. Et avant encore, sur cette île piégée… Et ça, c’est le pied. Je mets certes ma vie en jeu à chaque pas que je fais, mais… c’est ma vie. L’aventure. Le danger, le changement. Et je n’en changerais pour rien au monde. Nul ne saurait m’en dissuader. D’autant qu’à force d’aventure, j’ai acquis richesses et notoriété. Bien loin reste l’enfant sauvage sortant de ses bois pour affronter la dure réalité citadine à l’aide d’un simple couteau de chasse. Aujourd’hui, c’est Cromax, Seigneur de l’Ombre, Chevalier de la Rose, Héro kendran, instructeur milicien de Tulorim, séducteur légendaire, sauveur de la progéniture du désert, pourfendeur des mers et rescapé de Caïx, de Verloa, et de maints autres guet-apens ayant parsemé ma vie, qui marche fièrement au cœur de cette artère.

Et cela se sent, cela se ressent. Je ne peux faire un pas sans entendre dans mon dos un murmure étonné et ravi, voire empreint de jalousie. Une patrouille de garde s’arrête même pour me demander si je n’ai pas besoin d’être escorté pour mon parcours à travers la ville. Je me contente de leur sourire en leur répondant aimablement :

« Je n’en ai jamais eu besoin. Ce n’est pas aujourd’hui que ça va commencer. »

Ces gardes, pleins de bonne volonté, j’en tuerais vingt avant que l’un ne parvienne à me blesser. Et là encore je terminerais tous ceux qui oseraient m’attaquer tout en restant vivant. Leur protection ne m’est réellement d’aucune utilité. Mais bon… Il serait malvenu de l’affirmer trop fort. Passer ouvertement pour quelqu’un de dédaigneux et vantard ne donne pas une bonne image et… donner une bonne image, c’est le but que je me suis fixé. Autant ne pas salir tout le travail déjà effectué.

À mesure que j’approche du temple, mes pensées vont néanmoins vers quelque chose de moins trivial. La dernière fois que j’arpentais ces rues, rien ne me prédestinait à un départ imminent. Pour Pulinn, pour les Amants, je dois être disparu… Je dois avoir créé l’inquiétude dans leur cœur et dans leur esprit. Qui sait ce que la Dame Blanche a mis en œuvre pour me retrouver ? Et moi, j’arrive seul, comme si de rien n’était. Je dois me presser de lui narrer toute l’histoire. Ou… En tout cas suffisamment pour qu’elle ait de quoi satisfaire sa légendaire curiosité. Savoir que je suis en vie, l’un de ses minions lui a sans doute déjà révélé. Je ne passe pas inaperçu. Et quand bien même aurais-je voulu me cacher d’elle, elle en aurait été mise au courant. Ainsi cela fonctionne, avec Pulinn, gardienne du Temple des Plaisirs. Citadine dans l’âme, elle contrôle chaque mot, chaque passage, chaque rumeur qui lui flatte l’oreille. Maîtresse des secrets et des informations, il y en a une que je dois cependant lui cacher… Et que je suis le seul à connaître.

(Pas le seul, non…)

Non… Pas le seul, effectivement. Mais d’aucun qui le savent, que ce soit Lysis, Aerq, ou Oaxaca elle-même, n’a d’intérêt de le révéler. Au contraire.

(Ton secret est bien gardé. Ta langue en est le seul accès.)

Alors, autant la contrôler le plus possible, pour qu’elle ne fourche pas. Quitte à endormir par des paroles enjolivées le récit de mes périples insulaires…

Arrivé dans le quartier central de la ville, le quartier Royal, j’approche rapidement du Temple, afin d’y pénétrer…

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: Les rues de Kendra Kâr
MessagePosté: Mer 13 Aoû 2014 17:36 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 2 Juin 2014 23:08
Messages: 22
Localisation: Kendra Kâr
Le bas de mon épaule droite me fait un mal de chien. Ce tatouage à beau avoir été fait il y a plus de deux jours, la douleur ne s’estompe pas très vite. Depuis ce fait je suis officiellement un Asticot. Mais je ne préfère pas repenser à la souffrance que j’ai enduré durant la réalisation de cette œuvre picturale grossière. Je ne pensais pas que se faire tatouer pouvait autant s’apparenter à de la torture. Mais bon c’est chose faite, je suis dorénavant marqué à vie et lié à jamais à ces affreux. L’idée ne me déplaît pas.
Je n’étais pas revenu dans le centre de Kendra Kar depuis que je suis subitement parti de chez moi. J’ai pris la précaution de changer mes beaux habits pour quelque chose de plus… modeste dirons nous. C’est même carrément dégueulasse, soyons honnête. C’est moche, ça pue et ça gratte. Mais c’est tout ce que Lucius à pu me trouver. De toute façon j’essaye de passer inaperçu, il manquerait plus que quelqu’un me reconnaisse… Je suis en compagnie de Serin, le plus jeune de la bande et aussi le moins atteint physiquement parlant, par cette existence. Bien que ses cheveux blonds en bataille soit assez crasseux, son air juvénile et ses yeux bleus claires dénotent une certaine grâce. Durant ces quelques jours j’ai échangé avec chacun et Serin, ainsi que Lucius et Gris-Nez, me semble être les moins « bas-du-front ». Il m’a dit venir de Tulorim et être arrivé ici il y a plusieurs mois mais je n’ai pas encore pu en savoir plus. A part quand il est saoul il ne parle pas beaucoup.
Après les avoirs observé dans leur quotidien j’ai remarqué que bien qu’ils soient tous des grandes gueules (Hector, Demi-lèvre, Flatule voir même Gris-Nez) ils ne s’amusent jamais à chercher Serin. Comme si il y avait une légère crainte, alors que c’est le plus petit et le plus frêle. Je ne sais pas si c’est juste un concours de circonstance ou si j’ai mal interprété ce que j’ai vu mais cela m’intrigue grandement. Surtout que j’ai l’impression que si Serin est avec moi aujourd’hui, c’est surtout pour me servir de garde du corps. Nous nous dirigeons vers l’Horloge d’Ynorie afin d’y rencontrer un certain Gilles Ferlain. Quand je dis à l’Horloge c’est évidement dans une habitation à côté. Ce charmant Monsieur doit nous donner des informations précieuses. Nous avons été accosté par un de ses sbires il y a peu. Il semblerait qu’un bateau devrait arriver dans peu de temps dans le port, et que sa cargaison intéresse fortement M. Ferlain, bien qu’elle ne lui soit pas destinée. Il chercherait donc des gens susceptibles d’intercepter ce chargement et de le lui remettre, sans que l’on puisse le relier à l’événement. J’ai bien conscience de l’importance de ma « mission » car je dois récupérer le jour, l’heure et l’endroit exact de l’arrivé du bateau, ainsi que son nom. Je me suis étonné que Gris-Nez me demande d’y aller. Mais apparemment quand il s’agit de parler et de mémoriser des informations il n’a pas confiance en eux. Comme baptême du feu c’est plutôt excitant et pas trop complexe.
Serin m’indique une grande porte bleue, nous y sommes.

Tu penses que ça va bien se passer ?

Evidemment, c’est juste un richard qui veut pas se salir les mains. C’est surement un enculé de première comme tous les autres, mais y’a un joli pactole à la clé. Ce serait bête de ne pas en profiter.

Si c’est censé être aussi tranquille pourquoi tu es la, si ce n’est pas pour me protéger ?

Un léger sourire apparaît sur le visage de Serin.

Ce que j’aime bien chez toi le Baveux c’est que t’es loin d’être con. Bien sur que je suis la pour te protéger, on sait jamais ce qui peut arriver. Pas besoin de sortir du cul de Gaïa pour voir que t’es pas le plus dangereux des bonhommes ! Et puis l’un de ses potes m’a déjà vu ça va le rassurer. Honnêtement je pense qu’on peut y aller serein.

Et si c’était un piège ? D’après ce que j’ai compris y’a plus d’une personne qui a des raisons de nous en vouloir à Kendra Kar.

Bhoaa… Si c’était un piège, ils s’organiseraient pour tous nous tuer lors de la mission et ils n’auraient aucun intérêt à nous faire peur maintenant. Donc vraiment ne t’inquiète pas ça va bien se passer. Frappe donc à cette porte je commence à avoir sérieusement la dalle.

Bien que ses dernières paroles ne me rassurent pas du tout, j’ai du mal à retenir un rire nerveux. Les choses sérieuses commencent maintenant.

TOC TOC TOC

_________________


Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1042 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 59, 60, 61, 62, 63, 64, 65 ... 70  Suivante


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016