L'Univers de Yuimen


Forum de Jeu de Rôle Médiéval-Fantastique




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 37 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Auteur Message
 Sujet du message: Re: L'armurerie de Takoido Himatori
MessagePosté: Sam 18 Juil 2015 22:18 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 23 Nov 2008 19:26
Messages: 1195
Que...quoi? Plus de 2000yus à lui devoir! Moi qui pensais que je serai quand même gagnant, au final je dois ouvrir ma bourse...

Avec un grognement, je lui remis la somme qu'il me demandait, pris mes bottes et allait m'installer dans un coin pour enfiler mon investissement... Avant de quitter la boutique, je lui laissai tout de même mes vieilles sandales défraîchies...

_________________

Gamemaster9 a écrit:
Cohérence actions/personnage : 3/3
Là, rien à redire en revanche. Mettre ses boules sur la table et y aller à l’aveugle en prenant des risques, en jouant le tout pour le tout, ça colle bien à ton perso, rien à redire.

"Horcruxe" officiel du dragon mauve


Haut
 

 Sujet du message: Re: L'armurerie de Takoido Himatori
MessagePosté: Dim 20 Nov 2016 19:09 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 15 Avr 2012 10:12
Messages: 23725
Localisation: Le monde d'Aliaénon
Kiyo se surgit à ce moment là pour lui proposer de l'accompagner. Il souhaitait savoir s'il pourrait l'escorter, ce qui surpris le jeune homme.

« Oui, bien sûr, si vous n'avez pas de responsabilités... »

Après s'être soigneusement drapé dans sa robe et vérifié son masque pour être sûr que sa nature de mort-vivant passe inaperçu, il se laissa guider par Kiyo vers l'armurerie. Take, le jeune ynorien qui gérait la boutique, l'accueilli avec une expression perplexe mais, se repris en voyant le nécromancien sortir une série d'articles à vendre.

(((- Gantelet de cuir avec le dos de la main et des doigts renforcés par des plaques de fer usées (For +4) : 52
- Armure de cuir souple (End +3) : 47
- Armure de plates ( End +16) : 788
- Robe de prêtre de Phaïtos (End +16) : 788
- Bottes fourrées en cuir (End +9, Esq AA +6) : 452
- Spalières légères (End +8, M SA +6) : 383

Total : 2510 yus)))

_________________
Image

Merci et à Inès pour la signature
et à Isil pour l'avatar!
Le thème d'Azra
David le nerd


Haut
 

 Sujet du message: Re: L'armurerie de Takoido Himatori
MessagePosté: Dim 20 Nov 2016 21:36 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mer 30 Juin 2010 09:32
Messages: 1869
Localisation: *Ici ou là, mais toujours plus près qu'on le croit.*
Validation d'achat pour Azra


Au fur et à mesure que les articles paraissent, le jeune négociant les examine et annote une feuille de papier. Il les classe par catégorie avant de finir ce qui s'apparente à un calcul.

"Nous pouvons vous reprendre le tout pour deux milles cinq-cent dix yus."

L'ynorien attend avec professionnalisme un signe d'accord, puis il donne la somme indiquée, avant de déplacer les marchandises à l'abri et de saluer.

"Merci d'avoir fait affaire avec notre établissement. Bonne journée à vous."

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: L'armurerie de Takoido Himatori
MessagePosté: Dim 20 Nov 2016 22:02 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 15 Avr 2012 10:12
Messages: 23725
Localisation: Le monde d'Aliaénon
Le marchand fit l'échange sans histoire. Azra sortit du magasin, s'apprêtant à demander sa destination suivante, mais des bruits d'armes s'entrechoquant montant de derrière l'armurerie le prévint qu'il y était déjà. Il salua Kiyo :

« Je vais aller faire un tour au terrain d’entraînement, ne vous inquiétez pas pour moi. Je vous propose de nous retrouver dans quelques heures devant les portes. Je partirais plein est... »

_________________
Image

Merci et à Inès pour la signature
et à Isil pour l'avatar!
Le thème d'Azra
David le nerd


Haut
 

 Sujet du message: Re: L'armurerie de Takoido Himatori
MessagePosté: Lun 21 Nov 2016 23:12 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Jeu 28 Juin 2012 18:15
Messages: 673
Localisation: ~Quête 35~
~Auparavant~

~10a~



Après avoir guidé Azra jusqu'à l'armurerie et l'avoir laissé effectuer ses transactions, je l'entends m'informer qu'il va passer quelques temps au terrain d'entrainement. Il me donne rendez-vous aux portes d'ici quelques heures. Tant mieux, car j'ai aussi à faire en ville avant d'envisager un nouveau départ. J'entre à mon tour dans la boutique et m'incline respectueusement.

"Bonne matinée à vous. Je viens quérir votre expertise et votre savoir-faire au sujet de deux pièces de mon équipement."

Je présente alors mon casque et mon Fang Bian Chan à mon interlocuteur.

"Les lames se sont émoussées au combat, j'aimerais les faire affuter. Et ce casque m'est précieux, mais un peu ancien. Je souhaiterais savoir s'il est possible de le consolider."

J'extirpe aussi mon Kozane-dô, ma paire de suneate et la cape grisée de mon sac.

"Votre boutique pourrait-elle me reprendre ces objets ?"

Ce matériel m'a bien servi, mais celui dont j'ai hérité d'Aliaénon a l'atout d'être chargé d'histoire. Et je compte conserver ces souvenirs avec moi.



En résumé :

Vente de :
  • Kozane dô ynorien(End +19) [E=4] : 1 103 yus
  • Paire de suneate ynorienne (End +15) [E=2] : 695 yus
  • Cape théurgique (MAG +4, MM +4) [E=2] : 164 yus
    Donc 1 962 yus.

Amélioration de :
  • Fang Bian Chan (de For +14 à For +30) : 2 432 yus
  • Heaume serti d'un cristal d'âme (de End +5 à End +22 et Esq +11) : 4 554 yus
    Donc 6 986 yus

Soit une dépense totale de 5 024 yus.

_________________



Un très grand merci à Itsvara ! (Colo' et Kit)


Haut
 

 Sujet du message: Re: L'armurerie de Takoido Himatori
MessagePosté: Ven 30 Mar 2018 23:43 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Ven 17 Fév 2017 03:03
Messages: 161
Localisation: Oranan
Dans le chapitre précédent…

Interarc : Lame & Faera

Chapitre IX.2 : Nouvelle célébrité


C'est avec une pointe de soulagement que Cherock s'engouffra dans l'armurerie des Himatori. Cela faisait plus d'une heure qu'il errait dans les rues de sa ville, entouré de centaines de gens désireux de vouloir voir de leurs propres yeux la lame qui avait bercé leur enfance. L'enchanteur avait essayé de répondre au maximum de réponses possibles mais le bain de foule était un exercice auquel il n'était pas habitué. Aussi, lorsque la boutique de son ami d'enfance apparut, il put s'échapper à l'intérieur de la petite cour privée. Peu de gens avaient l'autorisation de rentrée ici et il en faisait partie, de par sa proximité avec Hïo. Entendant le son qui indiquait l'activité de battre le fer avec force, Cherock se rapprocha de la forge qui se trouvait un peu derrière la boutique elle-même. En y passant la tête, son visage se couvrit presque instantanément de sueur devant la chaleur accablante.

(Et dire que ces dingues travaillent avec ce lourd tablier...)

Hïo semblait être en train de travailler sur une arme à la lame courte mais plutôt large. Même en ce jour de fêtes Ranaïques, le travail à la forge officielle de l'armée oranaises ne s'arrêtait jamais. La menace Garzok était toujours présente, bien que les fréquentes patrouilles et les solides remparts de la ville l'avait toujours préservé d'un funeste destin, à l'image de sa vision dans la caverne de Hiwa. En repensant à cette vision, Cherock réprima un frisson glacial. Apercevant enfin son ami en relevant la tête, le visage de Hïo s'éclaira et il abattit une dernière fois son marteau sur la lame de Naginata qu'il forgeait. Il laissa alors tomber la pièce dans un bac d'eau pour la faire refroidir et rejoignit précipitamment son ami d'enfance.

« Montre la moi !

- Te la montrer ? Mais quoi ?

- Quelle question, la Kizoku-Rana bien entendu ! »

A l'énoncé de l'arme, l'oncle de Hïo, le grand maître forgeron, laissa aussi tomber ce qu'il faisait et se dirigea vers la sortie. Il adressa un rapide signe de tête à Cherock. Il n'avait jamais été très bavard aussi loin que pouvait s'en souvenir le jeune homme. Un homme taciturne qui comblait son manque de sociabilité par une maîtrise des arts de la forge peu égalée. Tous les trois, ils allèrent dans la remise derrière pour être plus à l'aise et avoir plus d'espace que le simple couloir.

« Comment es-tu au courant Hïo ? lui demanda l'enchanteur en dégainant la lame et en lui tendant poignée en avant.

- La nouvelle s'est répandu comme une traînée de poudre dans toute la ville, lui répondit en prenant l'arme avec la plus grande des délicatesses. Un client est passé nous voir et nous a informé qu'un jeune homme avec les yeux vairons était apparu avec l'arme sur lui... Rana toute puissante ! Quelle légèreté ! Quel équilibre !

- Il fallait s'y attendre, bientôt j'aurai une visite du Conseil si ça continue... Non Hïo, je sais ce que tu vas dire, mais même à toi, je ne peux pas dire où je l'ai trouvé. C'est secret, tu te doutes bien.

- Dire que je tiens une relique pareille dans mes mains... Oncle Aki, regardez cette prise en main ! N'est-elle pas magnifique ?

- ... »

Le forgeron d'âge mûr pris l'arme dans ses mains avec une précaution encore plus visible que celle de son neveu. La forge était toute sa vie, alors tenir pareille arme n'avait pas de prix pour lui, surtout qu'il était doublé d'un Oranais. Faisant quelques passes d'arme avec la Kizoku, Cherock vit quelque chose qu'il n'aurait jamais cru voir. Le début d'un sourire s'esquissa sur les lèvres du maître forgeron. Il rendit alors l'épée à Cherock, puis passa à côté de lui pour retourner à sa forge et après s'être profondément incliné devant lui.

« Je suis content d'avoir pu voir la Noble Rana durant ma vie. Merci. »

Cela surprit encore plus le jeune homme : cela faisait des années qu'il n'avait pas entendu parler le forgeron, bien qu'il ait vu de manière relativement régulière son neveu. Celui-ci regarda avec des yeux dévorés par la jalousie et l'admiration son ami ranger l'arme dans son fourreau dans son dos.

« Ah, qu'est-ce que j'aimerais faire des pièces d'armes aussi belles plus tard...

- Tu devrais t'entraîner à travailler les métaux élémentaires alors, ce serait un bon début.

- Ouais, mais les commandes de ce type sont rares... Autant pour les autres métaux rares comme le mythril ou l'acier feuillu, leur usage est plus répandu et plus simple à trouver et moins situationnel. Du coup, j'ai déjà eu à faire quelques petits trucs dans ces aciers. Le souci, c'est que les métaux élémentaires sont tout de même relativement particuliers dans leurs capacités ce qui explique leur présence plus qu'effacé. Il faut en plus aller les chercher dans des endroits peu communs, les traiter de façon particulière, etc. Un sacré défi que de travailler de la Faerunne ou de l'Olath.

- Et si je te donnais l'occasion de t'y essayer ? dit Cherock dans un sourire.

- L'occasion ? Comment ç- La Faerunne ! s'exclama Hïo.

- Elle-même. Il nous reste quatre doses et si tu n'es toujours pas contre le fait de me les laisser, je serai ravi de te laisser me forger quelque chose.

- M-Mais avec plaisir ! Qu'est-ce que tu veux ? Dis-le moi ! le pressa le forgeron, des centaines d'étincelles dans les yeux.

- Il me faudrait une armure. Une armure faite en majeure partie de Faerunne pour me permettre d'avoir une grande mobilité tout en étant bien protégé. J'ai beaucoup souffert d'un combat ce matin même et je ne voudrais pas bêtement finir embroché. L'armure devra recouvrir mes épaules pour compléter les gantelets que je porte déjà. En y réfléchissant, une armure de plates coulissantes me semblerait bien indiqué pour ce que je veux faire. Avec la Kizoku Rana, mes déplacements ne doivent pas être gêné par l'armure sinon je perdrais de ma mobilité et de l'aisance que me procure la lame au combat.

_________________


Haut
 

 Sujet du message: Re: L'armurerie de Takoido Himatori
MessagePosté: Mer 4 Avr 2018 09:56 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39379
Intervention pour Cherock O’Fall


L’apprenti forgeron fit une moue dubitative qui ne grignota cependant pas son enthousiasme.

« Hm oui, oui, une armure ! Le souci, c’est que tu n’as guère suffisamment de Faerunne pour réaliser un torse complet comme tu le demande. Mais on pourrait… on pourrait… »

Il laissa son regard courir aux alentours, comme s’il cherchait une solution.

« Oui ! On pourrait en faire deux choses : soit une armure qui mêle cuir et plaques de faerunne, soit une cotte de mailles en faerunne. L’avantage de la seconde face à la première, c’est indubitablement sa souplesse, et puisqu’elle sera en métal de vent, le défaut de poids qu’ont d’habitude les cottes de mailles est réduit à néant. Puis, bon… le souci d’une armure mêlant cuir et métal, c’est la solidité du tout : les pièces de cuir peuvent s’abîmer avec celles de métal. Mais… ça aurait plus la tronche de ce que tu sembles souhaiter. A toi de me dire… »

Et il laissa son ami décider.

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 37 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016