L'Univers de Yuimen


Forum de Jeu de Rôle Médiéval-Fantastique




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 150 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 10  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: La zone d'embarcation
MessagePosté: Dim 26 Oct 2008 20:19 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 15:46
Messages: 13892
La zone d'embarcation


Image
Grand aynore Sindel


"La compagnie Air Gris vous souhaite un bon voyage sur ses lignes"


C'est une simple prairie où cynores et aynores décollent ou se posent. C'est ici que vous embarquerez et débarquerez pour les voyages aériens.

Seule une statue en grandeur réelle d'un nécromancien en armure semble dénoter dans le décor. Il y a toujours beaucoup d'activité: les marchands chargent et déchargent des appareils. Mais les engins ne restent jamais longtemps à terre: à peine sont-ils arrivés qu'ils doivent déjà redécoller vers une autre direction. Cependant, vous trouverez toujours la correspondance vers la ligne qu'il vous faut.

En arrivant vous pourrez emprunter, à pied ou à cheval, le chemin qui vous mènera directement en ville. Si vous préférez, vous pourrez aussi louer une calèche pour continuer votre voyage dans tout le confort.

"La compagnie Air Gris espère que vous avez fait un agréable voyage à bord de son cynore"


Pour plus d'informations, veuillez vous rendre dans la partie sur les voyages aériens. Vous posterez ici jusqu'à votre embarquement.

_________________
Chibi-Gm, à votre service !


La règle à lire pour bien débuter : c'est ICI !
Pour toutes questions: C'est ici !
Pour vos demandes d'interventions GMiques ponctuelles et jets de dés : Ici !
Pour vos demandes de corrections : C'est là !
Joueurs cherchant joueurs pour RP ensemble : Contactez vous ici !


Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone d'embarcation
MessagePosté: Lun 24 Nov 2008 20:22 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Lun 24 Nov 2008 09:39
Messages: 49
Localisation: Kendra Kâr
< Prélude >

Je regardai le ciel où la première étoile apparaissait, minuscule soleil parmi un dégradé de couleurs flamboyantes. Nous étions parties, maman et moi, depuis le matin de Tahelta. Nous nous n'étions pas encombrées, voulant voyager léger. De toute manière, vu ma destination, je n'aurais pas besoin de grand chose selon elle. Mes yeux se posèrent alors sur la bague qu'elle m'avait donné durant le voyage : un simple anneau avec une fine arabesque. Selon elle, il m'aiderait dans mon apprentissage.

Je regardai la Sindel, songeuse. Elle rayonnait. A-t-elle seulement deviné quelles étaient mes motivations profondes en faisant le choix d'aller au Temple de Gaïa à Kendra Kâr ? Je voulais tant la rassurer, qu'elle parte sans regret. Je la connaissais si bien que je savais que si elle se forçait à rester près de moi, à prendre soin de moi, me protéger, elle souffrirait en silence et finirait par se lasser de la vie. Et je préférais la savoir loin de moi mais heureuse plutôt qu'à mes côtés, l'ombre d'elle-même.

Son besoin de s'éloigner de moi et de sa terre natale pourrait laisser penser qu'elle serait une mère peu recommandable, mais il n'en était rien. Nous étions pareilles, elle et moi. Les chats ne font pas des chiens ! Je la comprenais donc et elle-même me l'avait dit un jour que je ressentirai moi aussi ce besoin de m'éloigner d'elle. Et finalement, je crois que ce besoin est pour ainsi dire venu au même moment. En tout cas, c'est ce que je voulais croire puisque notre prochaine séparation ne m'indisposait pas plus que ça.

Je lui ai donc proposé de m'attarder quelques temps dans le temple de la déesse pour lui faciliter la tâche. Pensait-elle que je me contenterais d'être une disciple docile et à la foi imperturbable ? Peut-être le serai-je en apparence, dans un premier temps. Après tout, l'avantage que je trouvais à cet arrangement était que j'allais pouvoir apprendre des choses nouvelles. Et si mon objectif était d'aller aux quatre vents, j'ai bien eu conscience au cours de mes lectures qu'il pouvait arriver tant de choses au cours d'un voyage et qu'il valait mieux bien s'y préparer. Etre capable de se soigner faisait donc partie de ce genre de flèches qu'il est bon d'avoir à son arc.

"Tu es prête ?
- Oui, allons-y !" lui répondis-je en souriant et en lui emboîtant le pas.

Je réalisai à peine que c'était les dernières heures que nous passions ensemble aujourd'hui. Et malgré tout, c'est à peine si nous avions échangé quelques mots durant les dix heures qu'a duré le voyage. Nous nous étions laissée aller, alanguies sur nos sièges rembourrés, bercées par le doux ronronnement à peine perceptible de l'aynore. Le navigateur maîtrisait visiblement son appareil car nous n'avions pas senti la différence lorsque le navire volant avait quitté le sol, ni même quand il le retrouva, quelques minutes plus tôt.

Malgré tout ce confort, je ne regrettais pas de retrouver le sol bien ferme sous mes pieds. A la descente de l'appareil, j'étais même restée quelques minutes à lorgner comme une idiote l'herbe verte et grasse de la plaine. En fait, j'avais attendu un déclic, quelque chose. Après tout, ce n'était pas la première fois que je foulais le sol de Nirtim. J'étais née sur cette île, après tout. Mais j'étais si jeune quand nous sommes parties pour Naora que je n'avais aucun souvenir particulier qui me revenait de cette époque. J'avais même oublié le visage de mon père ...

Tout en marchant aux côtés de maman, je me demandais si elle aussi, n'avait pas un projet secret. Elle avait simplement dit qu'elle voulait voir d'autres horizons, comme avant. Mais son expression quand elle parla de papa et de la possibilité qu'il soit mort de vieillesse laissait germer un léger doute. Ne chercherait-elle pas à le retrouver, par la même occasion ? Je n'avais aucune envie de lui poser la question, il y avait peut-être un risque que cela lui fasse un peu mal ...


< Portes de Kendra Kâr >

_________________
Image Layn - Semi-Elfe - Guérisseuse de niveau 1 Image
L'image du personnage est issue d'une des oeuvres de Marek.
Codes Couleurs


Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone d'embarcation
MessagePosté: Ven 31 Juil 2009 02:51 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Sam 29 Nov 2008 22:29
Messages: 1498
Localisation: Aliaénon
Je ne mets pas trop de temps à traverser la ville, quelques minutes tout au plus. Il faut dire que cet endroit est un peu comme une deuxième maison depuis que j’y suis arrivé. Certains tournants de ma vie, je le sens, auront lieu ici, dans la ville de mes ancêtres. A cet instant, j’ai une petite pensée pour ma ville natale, Oranan, mon clan, mon père, ma maison là-bas qui en fait n’est plus vraiment la mienne. Je me laisse donc envahir par la mélancolie au rythme de mes pas mais un autre sentiment finit par s’y mêler. Ce sentiment d’injustice et de haine.

(Tout ça c’est de sa faute ! J’obtiendrais réparation, même si pour cela il faudra que je désobéisse. De toutes façon le temple m’aidera…)

Cette dernière pensée parvient à me rappeler pourquoi en ce moment même je me rapproche de la zone d’embarcation : Rewolf Grantier ou plutôt son tableau. Si on m’envoie le chercher c’est que ça ne doit pas être si facile que ça.
A quelques mètres de la zone d’embarcation, mes cheveux sont agités par le mouvement d’hélices des diverses appareils placés à proximité. Cette situation, ne manque pas de me rappeler quelques souvenirs, datant d’il n’y a pas si longtemps que ça. Un départ, une île, une aventure folle.

(Oh oui c’est le mot… Je me demande encore pourquoi je suis revenue entier. J’ai une sacré chance tout de même, je serais marié que je me poserais des questions sur la fidélité de ma femme.)

Soudain, un cynore attire mon attention, les dernières marchandises sont jetées à bords et visiblement il est fin prêt à décoller. Sans oublier le détail qui est le plus important : la moitié des tonneaux et autres marchandises balancées avec un soin « exceptionnel » à l’intérieur de l’appareil sont marqués du nom Bouhen.

(C’est forcément le bon.)

Sans hésiter, je m’approche de l’appareil et y grimpe aidé d’un elfe gris qui fait visiblement partit de l’équipage.

« Vous allez à Bouhen ? »

Haussant ma voix de manière à ce qu’elle ne soit pas couverte par le bruit assourdissant des hélices je lui réponds :

« Oui ! Combien coûte le voyage ? »

« 45 yus seulement ! Vous payez tout de suite ou à l’arrivé ? »

(A noter le "seulement" qui tente de dégrossir la chose. Je vous jure...)

Sans répondre, je tire le nombre de pièces exigé dans ma bourse et les glisses dans la main de mon interlocuteur avant d’aller m’assoir sur un siège de bois attendant le décollage.

(J’espère juste que ces appareils contre-nature n’ont jamais de dysfonctionnement. Il n’y a vraiment que les elfes pour créer ce genre de choses.)

Les portes fermées, l’appareil finit par décoller me déclenchant par la même occasion une sensation étrange au creux du ventre. Une espèce d’euphorie non contrôlé. Ce gout récent et immense pour l’aventure.

_________________

"L'objet de la guerre n'est pas de mourir pour son pays, mais de faire en sorte que le salaud d'en face meure pour le sien."

- George Smith Patton


Dernière édition par Ezak le Dim 19 Juin 2011 04:47, édité 4 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone d'embarcation
MessagePosté: Jeu 12 Aoû 2010 20:18 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 4 Juil 2010 19:29
Messages: 170
>> La grande forge d'Argaïe

Une heure plus tard, nous voici arrivées à la zone d'embarcation. J'ai toujours honte et en même temps je n'ai pas envie de quitter Sakurasan. Nous nous étreignons longuement et dans un murmure, nous lâchons en même temps un "Prends soin de toi !". Nous nous mettons à rire comme deux adolescentes et alors que Sakura remet en place mes vêtements avec ses doigts fins mais âgés, elle me dit de profiter de ce voyage et de ne pas me tracasser pour la suite. Son cynore part dans quelques minutes et comme je ne sais pas vraiment où je dois me rendre avec mon billet, je l'accompagne vers son engin et nous restons à discuter encore quelques minutes. Puis je lui fais des grands signes pour la saluer et la regarde partir dans les airs, direction Oranan. A son arrivée, elle verra mon époux et lui donnera une lettre que j'ai écrite à la va-vite. J'aurais voulu avoir plus de temps pour lui écrire. J'espère que je pourrais lui écrire de l'aynore. Même si je ne peux lui envoyer du courrier à bord, je lui écrirai tous les jours quand même. Me voilà maintenant seule au milieu des engins volants, avec mon billet en main et mon sac de voyage sur les épaules. Je regarde un peu partout autour de moi et j'essaie de trouver quelqu'un qui m'indique quoi faire et où me rendre. Alors que mon regard croise un elfe gris, je l'appelle.

"Excusez moi ? Monsieur ! Excusez moi de vous déranger mais auriez vous la gentillesse de m'indiquer où dois-je me rendre avec ce billet ? Oh mais je suis peut-être sotte, vous n'êtes peut-être pas de la compagnie Air Gris..."

_________________
Image


Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone d'embarcation
MessagePosté: Jeu 12 Aoû 2010 21:23 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39560
Message de pré-quête pour Lilo :


L’elfe gris lève un sourcil lorsque tu lui adresses la parole, et son visage suspicieux s’éclaire d’un sourire lorsque tu lui montres ton billet.

« Oh, vous avez été tirée au sort ? Quelle chance vous avez. Si si, je fais partie de la Compagnie Air Gris. Je veille à l’entretien des Aynores postés à quais ici, à Kendra Kâr. La ‘Brise du Matin’, par contre, je n’ai pas eu le droit de le chouchouter ! Personne n’a pu s’en approcher. Venez, je vais vous escorter jusque là. »

Ce disant, il part vers l’extrémité de la zone d’embarcation, qui se voit garnie d’une petite foule, rassemblée autour d’un majestueux Aynore…

« Voilà, c’est là ! »

[HRP : Tu peux dès lors poster dans ce sujet pour commencer l’aventure. Bienvenue dans la quête 21 ! Ton prochain post est à ta convenance : soit tu postes ici votre, soit tu écris tout directement dans le sujet de la quête.]

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone d'embarcation
MessagePosté: Ven 13 Aoû 2010 13:31 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Site Internet  Profil

Inscription: Dim 16 Mai 2010 15:20
Messages: 7731
Localisation: Kendra Kâr
Post précédent

Je venais d’arriver dans un grand champ ou des aynores atterrissaient ou décollaient. Tout cela dans un vacarme assourdissant. Cet endroit ressemblait à un hangar à ciel ouvert ou de nombreux appareils se croisaient. Les marchands s’afféraient autour des aynores, chargements et déchargements en vue et tout cela avec une vitesse d’exécution qui forçait le respect.

Comment retrouver l’aynore qui me concerne, tel était la question. Pendant que je me posais des questions, je continuais de regarder le paysage qui m’entourait. Le seul monument qui pouvait faire tache dans le décor était une statue imposante d’un magicien – un nécromancien au vue de son attirail – en armure. Il devait être à l’origine de quelque chose sur ce terrain mais quoi, il n’y avait rien pour le signaler. Peu importe, ce n’était pas l’objet de ma venue.

En regardant tout ce va-et-vient d’aynores, je finis par me demander pourquoi je n’avais encore jamais mis les pieds sur ce genre d’engins. Après tout, cela permettait de voyager plus vite et plus sereinement. J’aurais même pu arriver à Kendra Kâr avant mon frère si j’avais su ! Qu’est-ce que je peux être stupide par moment.

Après ces quelques pensées très réjouissantes sur ma personne, je finis par me diriger vers un des marchands qui s’affairait autour d’une caisse de bois qui refusait de bouger. Je m’avancais vers lui et pris la parole.

- « Monsieur ? Excusez-moi de vous déranger, est-ce que vous savez ou je dois me rendre avec mon billet ? Je suis un peu perdue et il n’y avait aucune indication dessus si ce n’est le lieu ou nous sommes. »

_________________


Dernière édition par Aenaria le Sam 4 Juin 2011 01:25, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone d'embarcation
MessagePosté: Ven 13 Aoû 2010 16:14 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Dim 26 Oct 2008 16:27
Messages: 39560
Message de pré-quête pour Aenaria :


Le marchand, apparemment occupé, bougonna un peu lorsque tu lui adressas la parole pour lui demander de l’aide.

« Bon dieu, j’ai pas qu’ça à faire moi. Montrez-ça. »

Il jette un œil à ton billet, et écarquille les yeux.

« Hé ben ma p’tite dame, c’est pas rien c’que vous tenez là. Qu’est-ce que je donnerais pas pour prendre vot’ place sur ce rafiot d’elfes. Mais bon, j’ai les bouches de ma famille à nourrir, moi ! Tenez, c’est par là ! »

Il t’indique une direction, à l’extrémité de la zone d’embarquement, où un attroupement encercle un aynore majestueux.

[HRP : Tu peux dès lors poster dans ce sujet pour commencer l’aventure. Bienvenue dans la quête 21 ! Ton prochain post est à ta convenance : soit tu postes ici votre, soit tu écris tout directement dans le sujet de la quête.]

_________________
Image
Image
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone d'embarcation
MessagePosté: Sam 21 Aoû 2010 19:54 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mer 28 Juil 2010 16:33
Messages: 5005
Localisation: Aux alentours d'Oranan
Post précédent

Le cynore commençait sa descente dans un vrombissement insupportable pour les oreilles. Yrahùm et moi étions rentrés à l’intérieur et ce pour mesure de sécurité et nous avions regagné le canapé que l’on avait abandonné précédemment. Tout cela se passa dans un silence de mort de la part des autres passagers, seuls moi et Yrahùm étions en train de continuer notre conversation. Avec le bruit, aucune chance que l’on entende notre conversation, mais le problème c’est que l’on ne s’entendait pas. Nous fûmes donc obligés d’y mettre un terme. Après cinq minutes de lente descente le cynore se posa sur le sol de Kendra Kâr et Yrahùm et moi sortîmes en dernier.

"Alors voilà, on a passé cinq heures ensemble, c’était génial de te revoir…

Mais...

Quoi mais ?

Je te connais, lorsque ta phrase commence par "alors voilà..." c’est qu’il y a un mais qui suit.

Tu me connais trop bien faut que je me méfis.

Arrêtes idiot ! Alors ?

Mais il faut que je me rende immédiatement au quartier général, je ne peux donc pas t’accompagner jusqu’à ce bâtiment…je suis désolé..."

Je le prenais dans mes bras.

"Tu ne changeras jamais…voyons tu sais bien que je ne t’aurais pas demander de venir.

Oui mais on s’est vu si peu…

Tu es sentimental ? Toi le guerrier "sanguinaire" ?

Te moques pas de moi, tu sais que tu as toujours été comme ma sœur.

Je sais, ne t’en fais pas je ne quitterais pas Kendra Kâr sans t’avoir revu et puis qui sait, j’aurais peut être besoin d’un garde pour me protéger.

Dans ce cas viens immédiatement me chercher.

Je te le promets.

Ok. Tu n’as pas intérêt à me faire une entourloupe hein ? Je te connais par cœur, ne l’oublie pas.

Ça ne risque pas et puis…j’aurais certainement besoin…enfin je pense qu’une fois que j’aurais vraiment tout découvert…je…j’aurais besoin d’un ami.

Tu auras Amhalak, non ?

Oui c’est sûr, mais ce n’est pas parce qu’il est celui que j’aime que je t’oublie et que j’oublie notre promesse que…

Que même si on est marié, rien ne viendra casser notre amitié.

C’est ça.

Allez, il faut vraiment que j’y aille.

Alors vas y."

On resta dans les bras l’un de l’autre pendant encore avant de se séparer temporairement. Je restais seule sur la zone et regardais mon ami partir en courant. Lorsque l’on était un guerrier, les supérieurs étaient très stricts. Je le regardais s’en aller avec nostalgie en repensant à notre enfance. Le soleil brillait haut dans le ciel et je sentais une force qui m’attirait, une force irrésistible : le désir.

Je mis donc en route vers la ville sans perdre de temps.


=> Les rues de Kendra Kâr

_________________
Image



Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone d'embarcation
MessagePosté: Mer 15 Sep 2010 13:10 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Site Internet  Profil

Inscription: Mar 14 Sep 2010 23:26
Messages: 368
Localisation: Kendra Kâr
Voilà, l'aynore arrive à proximité des côtes, après plusieurs heures de route. J'ai du mal encore à réaliser que j'ai quitté Tahelta et le Naora pour me lancer dans l'inconnu, voir d'autres gens, rencontrer d'autres personnes que les elfes gris qui peuplent la belle cité. J'ai du mal aussi à admettre que le maître est mort, lui qui, hier encore jouait de sa belle flûte, mais c'est ainsi, il m'avait prévenu que ça risquait d'arriver, qu'il était vieux. C'est lui aussi qui m'avait dit que, le jour de sa mort, je devrais prendre l'aynore et partir, que je serais ses yeux et qu'à travers mon tour du monde, il réaliserait son vieux rêve. Alors je suis partie, j'ai pris le premier aynore qui partait, je ne sais même pas où je vais.

"Mesdames et messieurs, nous allons bientôt arriver à Kendra Kâr!"

Kendra Kâr, c'est donc là que je vais aller. Je me précipite aux fenêtres de la grande salle, espérant pouvoir découvrir un peu l'endroit où j'arrive, de la même manière que j'ai pu voir disparaître la capitale du Royaume. Dans le soleil montant, je découvre tout d'abord des plaines puis des hautes montagnes, semblables à celles de l'île verte. Un peu décevant.

"Hé, petite, si tu vas de l'autre coté, tu verras la ville!"

Je me précipite, renverse presque une personne, mes pattes sont fortes et les coussinets amortissent les chocs. Je me plaît à croire que les gens n'ont vu qu'une ombre blanche passé, comme si un silnogure venait de traverser l'appareil. Cette simple pensée, me fait sourire, il ne m'en faut guère finalement.

Puis soudain, à travers les fenêtres, Kendra Kâr apparaît. Il me faut quelques minutes avant de comprendre pourquoi on l'appelle la blanche, car elle me semble très terne, par rapport à Tahelta. Mais quand les hautes murailles apparaissent, je comprends mieux. Elles sont blanches et brillent dans le matin. Nombres de points étincelants l'illuminent comment le feraient les étoiles dans un ciel d'albâtre.

"Ce sont les armures rutilantes des gardes que tu vois là."

Je me retourne vers l'elfe qui vient de parler, c'est le même qui m'avait conseillé de changer de coté quelques minutes plus tôt. C'est un elfe gris, aux traits fins, aux yeux d'un bleu d'océan. Ses longs cheveux d'ébènes descendent jusqu'au milieu de son dos. Ils sont pas lisses et volent un peu partout et n'importe comment. Il est plutôt beau jeune elfe. Son ton de la voix est musical et captivant, je suis persuadée qu'il pourrait faire faire n'importe quoi à de nombreuses jeunes dames. D'un geste désinvolte, il chasse une mèche de son front. Il est vêtu de tissus précieux, d'une couleur bleu turquoise qui vient relever encore la beauté de son regard. Au-dessus de sa tunique de soie, il porte un manteau, long, bordée de fourrure rousse et noire, typique du lynx naorien.

"Vous êtes de la noblesse ?"

Mon maître m'a appris à apprécier la compagnie des nobles, ils sont riches, ils sont aimables et protecteurs.

"Non, aniathy, juste l'armateur de ce navire."
"Un commerçant ?"
"Exactement, c'est pour ça que je connais cette ville. Ah, mais j'ai oublié de me présenter : Naéris"
"Hailindra."
"Et que viens faire une anyathi à Kendra Kâr ?"
"Accomplir le rêve de son vieux maître, rien d'autre."
"Et quel est son rêve ?"
"Quel était, il est mort hier."
"Excuse-moi, je ne savais pas."

Pourquoi dès que je parle de la mort de mon maître les gens s'excusent ? Il n'y sont pour rien, eux. C'est juste un cycle naturel, on vit, on meurt et c'est tout. Même moi, je sais qu'un jour je m'éteindrais et redeviendra la simple poupée que j'étais, sans vie.

"Il n'y a pas matière à excuse. Et ce qu'il voulait, c'était faire le tour du monde. Visiter tout et apprendre les mélodies des pays."
"C'est une mission dangereuse. Certains pays ne sont pas bons à visiter."
"Ah ?"

La nouvelle ne me surprend guère, même si elle n'est pas une source de joie pour si peu. Durant tout le voyage, j'ai tenté de m'imaginer ce que j'allais découvrir et les images s'alternaient entre des paysages magnifiques et enchanteurs, des gens agréables comme le sont la plupart des Sindels; et d'autres images de paysages dévastés, de morts et de coupe-jarrets. Les premières m'évoquaient la joie, les autres rien. Alors j'ai imaginé le voyage comme joyeux.

"Que connais-tu du monde hors du Naora?"
"Rien."

J'ignore en effet tout du monde, je ne sais même pas le nom des villes que je pourrais rencontrer, ni le type de population. Je pars dans l'inconnu le plus complet.

"Je ne pourrais pas t'aider, j'ai d'autres choses à faire. Mais va voir le tenancier de la taverne du paladin, il pourra t'aider. Il est bavard, mais il connaît de nombreuses choses."

C'est le moment précis que choisi l'aynore pour atterrir. Je répète dans ma tête le nom de l'endroit conseillé par Naéris, en me demandant comment je vais le trouver. Au moment où la passerelle de débarquement descend, je suis devant la porte, la première, prête à sortir. L'excitation est à son comble, je vais enfin pouvoir marcher sur le sol, mais surtout sur une terre étrangère. L'endroit où s'est posé l'aynore ressemble à une vaste prairie, décorée par une étrange statue. L'herbe est douce sous mes coussinets, même si le terrain est légèrement boueux, comme s'il avait plu dernièrement. Le ciel est bleu, magnifique avec le lever de soleil au loin. En bondissant plus qu'en marchant, j'atteins la statue, il émane d'elle une puissance qui me fait reculer. Avec un petit mouvement d'oreilles, je m'en écarte, allant voir ailleurs, cherchant comment atteindre la ville.

"Départ pour Kendra Kâr !"

C'est l'appel d'une calèche. Je me dirige droit vers elle et me faufile entre trois elfes gris pour me trouver une petite place sur une des banquettes.


(((Vers les portes de la ville)))

_________________
La vie sans musique est tout simplement une erreur, une fatigue, un exil. Nietzsche
Image
Là où est la musique, il n'y a pas de place pour le mal. Miguel de Cervantès


Je suis aussi GM14, Lothindil, Gwylin, Naya et Syletha


Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone d'embarcation
MessagePosté: Lun 8 Nov 2010 03:57 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mar 10 Nov 2009 00:37
Messages: 12641
Dirigé de Pré-quête 23 Gurth


Isaac et Louanah ne tardent pas à te rejoindre sur la zone d'embarcation, se frayant sans difficulté un passage au milieu de la foule. En te regardant, la petite Aldryde tire la langue ostensiblement y ajoutant même un petit "Mmmmh". Isaac quant à lui te fait juste un signe de tête et se met en marche, il s'arrête cependant quand il voit trois hommes à l'allure étrange assis près de la statue de nécromancien qui trône non loin d'ici. A la vue des deux géants et de l'aldryde, les trois hommes s'approchent. Le premier, probablement le chef de la bande, est un grand blond aux cheveux courts habillé d'une tunique noire des plus classiques. Les deux autres quant à eux se ressemblent comme deux gouttes d'eau: des jumeaux. Deux bruns aux yeux verts, tout deux habillés de la même tunique sombre que le troisième homme. Ils sont maintenant en face de vous et c'est le blond qui prend la parole.

"Tu m'a l'air bien gras toi, tu ne dois pas manquer de grand chose, tu vas gentiment nous donner tout ce que tu as sinon...."

Il commence à sortir son épée de son fourreau et ses deux sbires en font de même. Isaac quant à lui a déjà sa hache en main et Louanah une flèche encochée sur son arc. Ils sont prêts à en découdre, mais ne bougent pas pour autant.

(((HRP: Absorptions de fluide validées!)))

_________________
Image


Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone d'embarcation
MessagePosté: Lun 8 Nov 2010 04:38 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mar 10 Nov 2009 00:37
Messages: 12641
Dirigé de Pré-quête 23 Miha


Allen reste quelques instants encore, le regard perdu dans le vide, tant et si bien que lorsque qu'il se décide enfin à bouger et prendre la parole, tout les passagers de votre Aynore sont partis, laissant place à d'autres, avides de quitter la Cité Blanche sur le déclin. Certain se bouscule pour monter dans les engins volants et être sûr d'avoir une place.

"Miha....Je suis désolé, je t'ai promis des richesses et maintenant, le doute m'assaille. Je ne peux pas...Je dois aider ces pauvres gens. J'ai entendu que bientôt, le roi lancera un appel aux volontaires, afin d'arrêter le mage responsable de tout ça...Je compte me porter volontaire....Et j'aurai aimé que tu m'accompagnes."


Allen a perdu la joie et la bonne humeur qu'il avait quelques heures plus tôt, à Tulorim. Son regard est désormais triste...triste, mais résolu.

"Jamais je ne pourrai voler les gens dans le besoin. Bien sûr, si nous réussissons, le roi nous récompensera sans doute généreusement, mais j'ai réfléchi...Je ne peux t'imposer ça...Non je ne peux pas!"

Il s'éloigne un peu et va s'asseoir près d'un arbre à quelques pas de là, regardant les feuilles de ce dernier bouger au gré du vent, sans dire un mot de plus.

_________________
Image


Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone d'embarcation
MessagePosté: Mar 9 Nov 2010 02:47 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Ven 4 Juin 2010 00:00
Messages: 12879
Localisation: Kendra-Kâr
J’attendis qu’Allen se lève et sort comme tous les autres passagers, mais il restait planté là dans le vague. Je restais patiente et attendis qu’il se lève de pars lui-même. Quand il se décida enfin à prendre la parole, il ne restait plus personne dans l’Anyore et les passagers qui étaient sur le point de quitter Kendra-Kâr se bousculaient pour prendre place à bord.

« Miha.... Je suis désolé, je t'ai promis des richesses et maintenant, le doute m'assaille. Je ne peux pas... Je dois aider ces pauvres gens. J'ai entendu que bientôt, le roi lancera un appel aux volontaires, afin d'arrêter le mage responsable de tout ça... Je compte me porter volontaire.... Et j'aurai aimé que tu m'accompagnes. »

La gaité que je lui connaissais s’était envoler pour laisser place à une peine profonde. Il me faisait part de ses doutes et de ce qu’il aimerait, ce qu’il disait allait avec mes convictions sauf pour la partie du doute de la possible fortune. C’était la moitié du pourquoi j’avais acceptée de venir avec lui. Une partie de l’autre était pour apprendre d’avantage et, je ne pouvais pas le cacher, une minime autre partie était car il était plutôt beau garçon. Aider des gens dans le besoin, même si encore une fois il faudrait sans doute causer la mort d’une autre âme était un marché correct. En plus pourquoi un mage perdrait son temps à causer la famine sur toute une population, quelqu’un devait agir et l’en empêcher.

« Jamais je ne pourrai voler les gens dans le besoin. Bien sûr, si nous réussissons, le roi nous récompensera sans doute généreusement, mais j'ai réfléchi... Je ne peux t'imposer ça... Non je ne peux pas! »

Là c’était mieux, si le roi nous récompensait pour éliminer un mage nuisible, ça avait déjà plus de moral à mes yeux. J’écoutais Allen silencieusement d’un air interloqué. C’était donc à ça qu’il pensait tout au long du voyage. Ses principes luttaient contre ce qu’il désirait, que je l’accompagne encore une fois pour une aventure lucrative.
S’éloignant un peu, il alla s’asseoir près d’un arbre non loin et regarda les feuilles virevolter avec le vent, sans rien ajouter. Je viens le rejoindre et m’agenouillais sur l’herbe pour être à sa hauteur. Les mains posées sur mes cuisses et un sourire bienveillant je lui dis d’une voix douce :

« Vous croyez que m’imposer d’arrêter un mage pour enrayer une famine est mal. Si je peux par un moyen aider ces pauvres gens, je le ferais! Je comprends que le plan de départ était de se faire une jolie somme, mais si le roi nous récompense, nous en aurons sans doute autant, voir même beaucoup plus! » Je changeais mon sourire bienveillant en sourire aguicheur. « Et puis, avec vous, que pourrait-il m’arriver de tragique, sinon d’être bien entourée et apprendre encore plus. »

C’était risqué d’aller combattre un mage avec mes capacités… Mais avec un maître comme Allen, il me semblais que rien ne pourrais m’arriver.

« Je suis partante pour me porter volontaire à vos côtés! »

_________________
~ Miha ~ Chasseuse de Prime ~ Niveau 7 ~


Dernière édition par Miha le Dim 19 Déc 2010 00:01, édité 1 fois.

Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone d'embarcation
MessagePosté: Mer 10 Nov 2010 16:44 
Hors ligne
Admin
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Mar 10 Nov 2009 00:37
Messages: 12641
Dirigé de Pré-quête 23 Miha


A ta réplique, Allen réagit par un petit sourire. Il n'est pas aussi expressif qu'auparavant, mais son visage retrouve un peu de sa joie d'antan. Il ne se lance pas pour autant dans une autre longue tirade. Non, il se tourne doucement vers toi et te dit un simple "Merci".

Il ne dit ensuite plus un mot pendant deux petites minutes avant de se relever et de prendre délicatement ta main. Comme au marché de Tulorim, il te regarde dans les yeux.

"Allons-y, allons aider ces pauvres gens....Si tu es sûre de le vouloir bien sûr....Enfin je....Je te protègerai."

A peine a-t-il fini sa phrase, qu'une flèche vient se planter dans l'arbre à côté de vous. Le trait passant juste entre vos deux têtes avant d'aller meurtrir le bois du végétal. Deux hommes se tiennent en face de vous. L'un d'eux semble être un elfe, plutôt petit pour ceux de sa race, il est blond et ses yeux sont bleu, mais vides de toutes émotions, c'est visiblement lui qui à tirer la flèche. Le second est à n'en pas douter un guerrier, au vu de l'imposante épée qui trône à sa ceinture. C'est un humain, plus grand que l'elfe, ses longs cheveux bruns et gras cachent son visage et tu ne peux voir à quoi il ressemble. Les deux hommes sont habillés de manières identiques: de simples tuniques blanches sales et déchirées par endroit.

"Donnez-nous ce que vous avez ou mourrez...Au moins nous pourrons manger..."

Allen ne dit pas un mot et lentement, il sort sa dague avant se mettre un bras devant toi, dans un geste protecteur.

_________________
Image


Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone d'embarcation
MessagePosté: Mer 10 Nov 2010 22:05 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Ven 11 Sep 2009 00:29
Messages: 179
Trio affamé.

Les rares passagers de l’Aynore descendaient paisiblement de l’embarcation sur la plaine qui servait de piste d’atterrissage. Isaac et sa compagne miniature ne tardèrent pas à poindre leur nez parmi ceux-ci, et rejoignirent rapidement l’Ogre, qui humait l’air en se frottant la panse. Cette première aérienne lui avait ouvert l’appétit. Un appétit de loup, d’ogre. Un appétit qu’il ne saurait rassasier qu’avec les plats qu’on lui servait habituellement, à l’Auberge du Pied Levé. Ici, avec la famine dont il avait entendu parler, ça s’annonçait plutôt rude. Surtout que personne ne le connaissait dans la Cité Blanche, ou alentours. Et personne ne savait de quoi il était capable pour avoir suffisamment à manger. C’était autant un avantage qu’un inconvénient, en quelque sorte. Talic, lui, avait vite et depuis longtemps compris de quel bois Gurth se chauffait. Et il agissait en conséquence. Mais ici, tout serait à recommencer, et les mauvais tenanciers se verraient fourvoyé par les foudres vengeresses de Gurth.

Le duo de gardes du corps arriva donc à sa hauteur, et la petite créature volante dénommée Louanah le regarda à nouveau avec condescendance et hargne. Comme si elle était frustrée de sa position d’infériorité face au géant obèse. Pour le signifier, elle lui tira la langue d’une manière qui n’était pas sans rappeler celle des enfants, des chipies et des garnements, de ces sales gosses qui avaient toujours pourri la vie de Gurth, ce que l’ogre leur rendait bien… Tout à coup, la vision de l’aldryre sautée à la poêle dans du beurre bien gras sur un lit de purée sanguinolente se força à l’esprit de Gurth. Il avait faim, et ce rappel de l’enfance dont il aimait tant gouter la chair tendre l’avait fait faire ce rapprochement sémantique évident. Il la toisa avec un regard mauvais et affamé, comme fou, mais Isaac opina du chef et se remit à marcher, la faisant quitter, et heureusement pour elle, son angle de vue.

Gurth marcha donc à son tour, rattrapant vite le binome avec de grandes enjambées. Il les dépassa comme s’il ne les connaissait pas, lorsqu’ils s’arrêtèrent face à trois hommes vêtus de sombre, accoudés sur une statue de nécromancien. Gurth fut avant tout surpris de constater la présence d’une telle statue ici, comme un augure propice au réveil des morts en cet endroit précis. Un signe de ses divins protecteurs, à n’en pas douter. Gurth s’arrêta, mais sans doute pas pour les mêmes raisons que ses compagnons. Dans sa tête, dans son esprit, il repensait à son premier essai nécromantique du cimetière de Tulorim. Phaïtos le mettait sur la voie, l’encourageait à poursuivre ce chemin magique obscur et jouant avec les morts et leurs esprits tourmentés. Et il suivrait cette piste, tel que les dieux de la Nuit l’encourageaient de faire…

Mais il fut rapidement tiré de ses pensées par le trio de lascars qui bougèrent de leur position pour avancer vers eux. Le plus blond d’entre eux, un kendran classique, grand et fier, les apostropha non sans une certaine impolitesse mal placée, suivi par ses deux sbires identiques : des jumeaux. C’était la preuve qu’on ne connaissait pas la réputation du monstre par ici : ils essayaient de lui soutirer ses maigres biens. Aussitôt, Isaac dégaina sa lourde hache, et Louanah encoché une flèche sur son petit arc. Gurth, lui, fut trop heureux de dégainer pour une première fois son Agonie Silencieuse, ce poignard à l’aspect inquiétant, qui ferait sans doute réfléchir à deux fois quiconque s’approcherait de lui. L’arme luisait une lueur sombre et glauque. Mais il n’attaqua pas tout de suite, et préféra d’abord prendre la parole de sa sombre et grave voix…

« Folie que de s’attaquer à l’Ogre de Tulorim, manants, plutôt que de rejoindre son camp. Jumeaux, tels les frères divins qui répandirent la haine et la mort chez les hommes autrefois, joignez-vous à moi en vous débarrassant de cet être qui vous soumet certainement plus que de raison. Je vous aide à vous en débarrasser en compensation, et je vous promets un destin bien rempli à mes côtés, si vous me rejoignez. »

Non pas qu’il avait besoin d’un entourage, loin de là, il préférait nettement la solitude, ou la présence de défunts, à ses côtés. Ça augurait moins de trahison. Mais diviser pour mieux régner était une formule qui avait déjà fait ses preuves… S’ils tuaient le grand blond, il n’aurait plus que deux ennemis à massacrer lamentablement par la suite… Et il se prépara au combat, rassemblant dans son arme ses fluides les plus noirs…

_________________
Gurth Von Lasch - l'Ogre de Tulorim

Je hais les testaments et je hais les tombeaux ;
Plutôt que d'implorer une larme du monde,
Vivant, j'aimerais mieux inviter les corbeaux
A saigner tous les bouts de ma carcasse immonde.
(Baudelaire - Le mort joyeux)


Haut
 

 Sujet du message: Re: Zone d'embarcation
MessagePosté: Jeu 11 Nov 2010 05:21 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscription: Ven 4 Juin 2010 00:00
Messages: 12879
Localisation: Kendra-Kâr
Un mince sourire illumina son visage et un simple « merci » traversa ses lèvres. Je souriais aussi, mais bien plus que lui. Il resta ensuite silencieux plus d’une minute. Patiemment et toujours souriante, j’attendis qu’il se relève. Doucement, il prit ma main et me regarda dans les yeux, je le regardais tout autant.

« Allons-y, allons aider ces pauvres gens... Si tu es sûre de le vouloir bien sûr... Enfin je... Je te protègerai. »

Je sursautais, effrayé par ce qui venait d’interrompre notre contact visuel. C’était rapide et ça venait de passer entre nous deux. Suivant sa trajectoire des yeux, je restais là, à fixer la flèche qui venait de se ficher dans l’écorce de l’arbre près de nous. On venait de nous tirer dessus bon sang!

Je me retournais pour voir d’où elle provenait et surtout qui l’avait décoché droit sur nous. Deux hommes vêtus de tuniques, qui auparavant étaient blanches, mais qui désormais étaient crasseuses et déchirées, se tenaient à une dizaine de mètre de nous environs. Celui qui avait tiré la flèche était un petit elfe, l’autre était un grand homme à la chevelure brune recouvrant son visage. Celui-ci était plus inquiétant que l’elfe blond, car en l’apercevant lui et sa redoutable épée, on pouvait tout de suite deviner qu’il était un guerrier.

« Donnez-nous ce que vous avez ou mourrez… Au moins nous pourrons manger… »

Ils voulaient quoi au juste, nous n’avions rien, si ce n’était que nos armes. Sombre perspective qu’ils envisageaient de vouloir manger de la chair humaine, notre chair! Joli comité d’accueil que nous avions là! Je dévisageais le duo, Allen lui ne perdit pas de temps, bien que lentement à prendre sa dague et à placer son bras devant moi, confirmant ce qu’il venait de dire.

« Vous voulez les combattre… à cette distance l’autre ne fera que vous embrocher d’une flèche… vaut mieux leur donner ce qu’ils veulent… à moins de faire semblant. Et je ne vous laisserais pas faire seul.»

J’affichais un mesquin petit sourire en coin. Je n’avais pas l’intention de leur donner ce qu’ils voulaient et encore moins de mourir. Néanmoins, je restais derrière Allen la main prête à attraper ma dague et attendais qu’il confirme mon plan ou qu’il en propose un meilleur.

_________________
~ Miha ~ Chasseuse de Prime ~ Niveau 7 ~


Dernière édition par Miha le Dim 19 Déc 2010 00:02, édité 1 fois.

Haut
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 150 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 10  Suivante


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO

L'Univers de Yuimen © 2004 - 2016